Skip to main content
Category

chez soi

matelas nettoyer

Comment nettoyer un matelas en fonction de son matériau de fabrication ?

By chez soi, Produits, Relaxation, Sommeil

Comment nettoyer un matelas en fonction de son matériau de fabrication ?

matelas nettoyer

Pour préserver la qualité de votre literie, il est important d’en prendre soin – notamment en la nettoyant régulièrement. Et cette préservation inclut aussi le matelas ! Seulement voilà : les précautions à prendre ne sont pas forcément les mêmes en fonction du type de matelas que vous avez choisi. En effet, il existe des produits qui peuvent être très efficaces pour nettoyer certaines matières et en abîmer d’autres ! Voici donc quelques recommandations pour vous aider à faire le tri et à nettoyer votre matelas sans lui causer de dommage. 




Pourquoi est-il important de nettoyer son matelas ?

En moyenne, un bon matelas dure environ une vingtaine d’années. Autrement dit, votre matelas vit en même temps que vous ! Ce qui signifie que malgré la plus grande vigilance, il est normal qu’un matelas finisse par être tâché par diverses substances (sueur, eau, sang, salive, urine, café…). Avec le temps et l’usure, il se peut même qu’il perde sa blancheur d’origine et commence à jaunir – ce qui n’est pas toujours très esthétique ni agréable.

Par ailleurs, au quotidien, les poussières et les indésirables s’accumulent dans les matelas ; et ce, même si vous avez l’habitude de passer l’aspirateur régulièrement dans la pièce. Le problème, c’est que les poussières sont particulièrement propices au développement des acariens et autres parasites. Ce qui peut poser des problème pour la santé des dormeurs… Les acariens sont en effet la cause de nombreuses allergies, qui se manifestent avec des symptômes plus ou moins graves (rhumes, asthme), mais aussi parfois la cause de problèmes de peau (eczéma, démangeaisons, rougeurs, éruptions cutanées…).

Et ce n’est pas tout : les matelas peuvent aussi voir se développer toutes sortes de bactéries et de moisissures, ce qui peut devenir un réel problème pour l’hygiène et la santé, surtout chez les personnes âgées et les jeunes enfants.

Nettoyer son matelas régulièrement est donc une nécessité, non seulement pour le confort des dormeurs mais aussi pour leur santé !

À quelle fréquence nettoyer un matelas ?

Dans l’idéal, il est conseillé de dépoussiérer (à l’aide d’un aspirateur) votre matelas environ une fois par mois. Pour les nettoyages qui visent à une désinfection plus en profondeur (destruction des bactéries et des acariens), misez sur une moyenne de deux fois par an à peu près. 

Voici ci-dessous quelques astuces pour les nettoyages en profondeur.

Comment nettoyer un matelas en latex ?

nettoyer matelas

Pour ne pas abîmer le latex, ce type de matelas ne doit surtout pas être lavé à grande eau. À la place, préférez des mélange à base d’eau tiède et de l’un des produits suivants au choix : 

  • Du liquide vaisselle
  • Du vinaigre blanc
  • De l’eau oxygénée

Imbibez une éponge de l’une des solutions, puis essorez-la. Attention à ne pas tremper le cœur du matelas ! Vous pourriez l’abîmer de manière irréversible. Utilisez l’éponge pour frotter délicatement le matelas. Rincez à l’eau claire, puis séchez le matelas (soit en utilisant un sèche-cheveux sur froid, soit en aérant la pièce pendant plusieurs heures, soit en sortant votre matelas à l’air libre). 

Comment nettoyer un matelas en mousse ?

Pour nettoyer un matelas en mousse, on utilise principalement deux types de mousses : la mousse en polyester et la mousse en polyuréthane. Pour les nettoyer et les désinfecter correctement, deux options s’imposent : l’ammoniaque et les cristaux de soude.

Il vous suffit de choisir l’un de ces deux produits (privilégier l’ammoniaque pour les matelas vraiment sales et fortement tâchés, les cristaux de soude pour les matelas moins marqués) pour préparer une solution adaptée, que vous utiliserez ensuite pour nettoyer le matelas : 

  • Si vous choisissez l’ammoniaque, diluez-en environ trois cuillères à café dans un litre d’eau tiède et ajoutez-y quelques gouttes de lessive. Attention à bien utiliser des gants et à couvrir votre bouche et votre nez avec un masque pour ne pas respirer les vapeurs du mélange ! Cela peut être dangereux.
  • Si vous choisissez les cristaux de soude, mélangez environ une tasse de cristaux dans un litre d’eau tiède. Là aussi, utilisez des gants de protection. 

Lorsque votre solution est prête, il vous suffit de tremper (toujours en vous protégeant de vos gants) une éponge dedans. Essorez consciencieusement l’éponge (la mousse du matelas ne doit surtout pas être trempée sous peine d’être très abîmée) puis utilisez-la pour frotter l’ensemble du matelas et faire disparaître les tâches. Rincez ensuite le matelas avec une éponge trempée dans de l’eau claire (et essorée). Laissez le tout sécher entièrement (dans l’idéal dehors au soleil), et votre matelas sera parfaitement nettoyé.

Comment nettoyer un matelas en mousse mémoire de forme ?

Pour les mousses à mémoire de forme, vous ne devez jamais utiliser de produits dits « durs » comme la javel, le borax ou le peroxyde d’hydrogène. Ce sont des substances qui abîment beaucoup trop cette mousse spécifique. Ne trempez pas non plus le matelas et pour le sécher, n’utilisez pas de chaleur intense (si vous utilisez un sèche-cheveux, mettez-le sur une température froide).

Pour nettoyez ce genre de matelas, vous pouvez utiliser du bicarbonate de soude, que vous pouvez saupoudrer sur le matelas. Après l’avoir laissé poser quelques temps, ôtez-le avec un aspirateur. Si vous désirez insister sur des tâches, vous pouvez mélanger le bicarbonate à de l’eau tiède et du vinaigre blanc. Utilisez ensuite une éponge pour frotter et rincez à l’eau claire, puis laissez sécher. 




Comment nettoyer un matelas avec un garnissage en fibres naturelles (coton, bambou, coco) ?

Pour ces trois éléments naturels, vous pouvez utiliser un seul et unique remède : le bicarbonate de soude ! Mais attention : il ne s’utilise pas de la même façon pour les trois… 

  • Le bambou peut être nettoyé avec un mélange d’eau et de bicarbonate de soude, ou bien d’eau et de lessive au soude. Vous pouvez aussi ajouter du vinaigre blanc au mélange pour un maximum d’efficacité. Il vous suffit ensuite de frotter le matelas avec une éponge imbibée de solution (sans le tremper !), puis de rincer à l’eau claire et de sécher. Si vous désirez cibler spécifiquement les acariens, vous pouvez aussi ajouter à votre préparation quelques gouttes d’huile essentielle de lavande ou de menthe.
  • Le coton, lui, peut être nettoyé avec un mélange de bicarbonate de soude et d’huile essentielle d’arbre à thé (pour lutter contre les mauvaises odeurs). Il vous suffit pour cela de mélanger environ 300g de bicarbonate à 5 gouttes d’huile essentielle à peu près, puis de saupoudrer le tout sur le matelas. Arès avoir laissé agir pendant 60 minutes au minimum, aspirez le tout. Vous avez besoin de lutter contre des tâches particulièrement difficiles à ôter ? Diluez 3 verres de cristaux de soude dans de l’eau très chaude et frottez le matelas avec une éponge imbibée de produit. Rincez à l’eau claire et laissez sécher !
  • Les fibres de coco, enfin, sont très sensibles à l’eau, qu’elles supportent très mal. Pour les nettoyer, mieux vaut donc privilégier le bicarbonate au saupoudrer puis à aspirer. En cas de tâches particulièrement tenaces, vous pouvez aussi utiliser du vinaigre : il vous suffira alors de les frotter délicatement puis de rincer tout aussi précautionneusement. 

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

kaki

Pourquoi devrions-nous manger du kaki?

By Alimentation, chez soi

Pourquoi devrions-nous manger du kaki?

kaki

Avez-vous déjà goûté le kaki ? Originaire de la Chine, il se cultive maintenant dans de nombreux endroits du monde : au Japon, au Portugal, en Espagne, en France, au Brésil, au Liban, en Algérie,… Si bien qu’il n’existe pas seulement une variété de kaki, mais près de 3000 ! En Europe, c’est un fruit à la couleur orangée qui prend souvent la forme d’une tomate.

Vendu principalement dans les mois d’automne, le kaki gagne à être connu. Non seulement il est délicieux, mais il regorge aussi de bienfaits pour la santé.

Nous vous les présentons dans cet article et, si le kaki vous est encore inconnu, nous vous expliquons comment le consommer.




Origines et description du kaki

Le kaki est le fruit d’un arbre qu’on appelle le plaqueminier, originaire d’Asie. Avec sa jolie couleur orangée et sa faculté à accompagner les plats aussi bien salés que sucrés, le kaki intrigue souvent. Voici de quoi en savoir plus sur ce fruit hors-norme !

1) D’où vient le kaki ?

Les plus anciennes traces évoquant le kaki remontent à 2 500 ans : en Chine du sud, on cultivait déjà ce fruit pendant le néolithique ! Très vite, le Japon l’a découvert et l’adopté. Là-bas, on l’appelle le kaki no ki. Mais plus qu’un fruit, le kaki au Japon représente tout un symbole : après les bombardements de Nagasaki lors de la Seconde guerre mondiale, le fruit du plaqueminier est le seul a avoir survécu. Depuis lors, le kaki est devenu un emblème de force au Japon, et est même devenu le fruit national du pays !

En Europe, la culture du kaki s’est vraiment développée au XIXème siècle, en particulier à Toulon, en France : il s’agissait d’une ville qui possédait une activité navale très importante. Encore aujourd’hui, la région de Toulon, dans le midi, reste LA région incontournable du kaki en France !

2) Où le trouve-ton ?

Dans le monde, les principaux pays producteurs de kaki sont la Chine, la Corée du sud, le Japon, l’Azerbaïdjan, le Brésil, Taïwan, l’Ouzbékistan et Israël. Le Vietnam, le Liban, l’Iran, les États-Unis, le Maroc, l’Algérie et la Tunisie cultivent également ce fruit.

Vous cherchez des pays producteurs plus proches de la France ? Pas de problème : sachez que certaines nations d’Europe ne sont pas en reste. C’est le cas par exemple de l’Espagne, de l’Italie et du Portugal. Le kaki appréciant beaucoup le soleil, le climat chaud de ces pays est particulièrement propice à son épanouissement. 

En France, on récolte également des kakis en octobre et novembre (et parfois jusqu’en janvier !) dans le Midi, le sud de la France et la Corse. 

3) Quel goût a le kaki ?

Lorsqu’il est encore vert, le kaki est très astringent (amer, acide, âcre). Il faut bien veiller à lui laisser le temps de mûrir ! En général, le kaki a un goût très sucré et très doux. Bien sûr, en fonction des variétés, on peut noter quelques subtiles différences gustatives :

    • Le kaki muscat se consomme très, très mûr (sous peine de manger un fruit vraiment très âpre, ce qui n’est pas forcément agréable). Il est frais, acide, avec un léger goût vanillé. Sa chair est fondante et très douce.
    • Le kaki triumph, qui se distingue par sa forme carrée, peut se consommer immédiatement après cueillette et possède une chair juteuse, douce et sucrée. On note l’absence totale d’âpreté (contrairement au kaki muscat).
    • Le kaki fuyu, dit « kaki pomme », est moins juteux, avec une chair ferme, fondante et sucrée.
    • Le kaki sharon, probablement la variété de kaki la plus répandue sur les étals de marché, est ferme et fondant. On y retrouve de subtiles notes qui font penser à l’abricot et au miel. 



4) Quelle est la valeur nutritive du kaki ?

Le goût si sucré du kaki vient du fait que le kaki est riche en glucides (environ 15g pour 100g), particulièrement en glucose et en fructose, et pauvre en acides organiques naturels (moins de 300 mg pour 100g). Le kaki est également pauvre en protéines (entre 0,5 et 1g pour 100g) et en lipides (entre 0,2 et 0,4g). 

En ce qui concerne les calories, le kaki fournit environ 70 calories pour 100g. Autrement dit, il s’agit d’un des fruits les plus énergétiques qui existent !

Quels sont les bienfaits du kaki ?

Le kaki est, tout d’abord, très riche en carotène, que l’on appelle aussi pro-vitamine A. C’est même l’un des fruits qui en contient le plus, au même titre que la mangue, l’abricot et le melon. Il présente aussi généralement une haute teneur en vitamine C, bien que celle-ci diminue au fil de sa maturation. Ainsi, plus le kaki sera mûr, moins il contiendra de vitamine C.

Outre cela, le kaki contient de nombreux antioxydants, tels que des lycopènes et du bêta-carotène. Il est aussi riche en fibres et en fer.

Enfin, notez que le kaki est riche en fructose et glucose. Ces sucres lui donnent un pouvoir énergétique, mais, si vous voulez perdre du poids, ils vous forceront aussi à limiter votre consommation de kaki.

Mais concrètement, qu’est-ce que toutes ces valeurs nutritionnelles apportent à notre corps ? Voici les raisons pour lesquelles vous devriez ajouter ce fruit asiatique à votre alimentation.

1) Pour une bonne digestion

Les fibres qu’il contient font du kaki un fruit idéal pour ceux qui font face à des problèmes de digestion. Elles ont deux actions principales : d’une part, elles favorisent l’absorption des nutriments dans l’estomac et, d’autre part, elles font en sorte que les déchets ne restent pas dans l’organisme.

Ainsi, les fibres aident à stimuler le transit intestinal et à réguler la digestion. De plus, elles purifient les intestins et protègent l’estomac, pour ainsi lutter contre les maladies touchant le système digestif.

Enfin, lorsqu’il est consommé cru, le kaki aide à combattre la constipation et, lorsqu’il est cuit, il aide à mettre un terme aux problèmes de diarrhée.

2) Pour protéger les yeux

Le bêta-carotène qu’il contient participe à la protection de la rétine contre les agressions extérieures. De plus, grâce au pouvoir antioxydant de la lutéine et de la zéaxanthine, le kaki aide à empêcher l’apparition d’un grand nombre de maladies touchant les yeux.

3) Pour renforcer le système immunitaire

Très riche en vitamine C, le kaki est évidemment aussi très bon pour le système immunitaire. Il le renforce et nous aide ainsi à mieux lutter contre un grand nombre de maladies, telles que le rhume et la grippe. De quoi bien préparer notre organisme contre les ennemis hivernaux !

4) Pour maintenir le cœur en bonne santé

Grâce à sa richesse en antioxydants, le kaki aide à lutter contre les maladies coronariennes et à empêcher l’apparition de maladies cardio-vasculaires.

Mais quand il s’agit de maintenir le cœur en bonne santé, le fruit n’est pas le seul que l’on doit prendre en considération : ses feuilles sont aussi très bénéfiques. En effet, l’extrait de feuilles de kaki aide à lutter contre l’hypertension, en contrôlant la tension artérielle. Très utilisé à cette fin dans de nombreux pays asiatiques, certains affirment que cet extrait aurait également un pouvoir anticoagulant.

5) Pour lutter contre le mauvais cholestérol

Une autre raison pour laquelle le kaki est bon pour le cœur, c’est pour son impact sur le cholestérol. Ainsi, en consommant du kaki, vous favorisez la réduction de taux de cholestérol dans votre sang.

6) Pour combattre le diabète

Autre maladie qui touche de nombreuses personnes dans notre société, le diabète craint aussi le kaki. Plus particulièrement, ce sont les feuilles du kaki qui ont un pouvoir intéressant contre le diabète, aussi bien en termes de prévention que de traitement.

Riches en antioxydants, ces feuilles ont un effet à peu près similaire à plusieurs médicaments antidiabète. Mais ce n’est pas tout : en jouant un rôle dans le transport du glucose, elles favoriseraient la sensibilité à l’insuline.

7) Pour lutter contre le stress oxydant

Le stress oxydant apparait lorsque les défenses antioxydantes de notre organisme ne sont pas assez nombreuses. Or, ce stress est dangereux pour la santé car il peut entraîner, entre autres, certains cancers et le vieillissement prématuré de la peau.

Grâce à ses puissantes propriétés antioxydantes, le kaki aide à lutter contre ce phénomène. Il aide ainsi à empêcher l’apparition et le développement de plusieurs cancers, tels que celui du côlon, mais aussi à prendre soin de notre épiderme.

kaki

8) Mais encore…

Le kaki ne se limite pas à ces bienfaits principaux. Outre ceux-ci, il peut aussi :

  • Favoriser la croissance des enfants et leur donner de l’énergie ;
  • Empêcher l’apparition de l’athérosclérose ;
  • Lutter contre les problèmes de fatigue et de somnolence ;
  • Ouvrir l’appétit ;
  • Donner bonne mine ;
  • Favoriser la cicatrisation.



Comment le choisir et le manger ?

Il existe deux grandes sortes de kaki. L’un, que l’on surnomme parfois kaki pomme, se croque comme une pomme. L’autre, plus mou, peut se manger à la petite cuillère, en dégustant sa pulpe après l’avoir coupé en deux et en se servant de sa peau comme d’un récipient.

1) Comment savoir si le kaki est bon à manger ?

Le kaki mou, aussi appelé kaki astringent, peut être consommé aussi bien vert que rouge : il sera tout aussi bon, quelle que soit sa couleur ! Veillez simplement à ce que sa peau soit lisse et sans accroc. 

En revanche, il n’en va pas de même pour le kaki pomme (ou kaki non astringent).  

Lorsqu’il n‘est pas encore mûr, le kaki pomme provoque une sensation râpeuse dans la bouche ; il est très âpre et très amer, ce qui n’est pas très agréable. Pour détecter le bon moment pour le manger, il faut alors se fier à sa couleur. Selon les variétés, le kaki mûr affiche un orange très intense, le rouge d’une tomate, et peut même parfois tirer sur le marron. La peau d’un kaki mûr doit également être légèrement fissurée et très fine. 

Vous avez acheté des kakis qui ne sont pas encore tout à fait mûrs ? Pas de problème : pour les faire mûrir, laissez-les à température ambiante. Petite astuce : la présence de bananes ou de pommes à leurs côtés a tendance à les faire mûrir plus vite ! De plus, s’ils sont trop durs au toucher, cela signifie généralement qu’ils ne sont pas encore mûrs.

2) Quelle est la bonne saison pour le kaki ?

Les mois idéaux pour consommer les kakis sont : 

  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Janvier
  • Et parfois même jusqu’en février

3) Comment le préparer et le découper ?

Le kaki est très bon dans des salades de fruits, des gâteaux, des confitures, voire des sauces sucrées. Certains le servent même en accompagnement de fromage ou de volaille, par exemple. Bref, les possibilités sont nombreuses !

Pour le préparer, tout dépend du type de kaki que vous possédez :

  • Le kaki pomme se mange comme une pomme : lavez-le puis coupez-le en quartiers. Retirez les pépins et dégustez !
  • L’autre kaki, lui, est extrêmement fragile, puisqu’il se consomme uniquement très mûr. Lavez-le à l’eau claire puis ôtez le sommet du fruit (le calice et le pédoncule). Vous pouvez ensuite le découper à votre guise pour le manger !

4) Conservation du kaki

Vous pouvez conserver les kakis à l’air libre. Les kakis-pommes se gardent plusieurs jours, jusqu’à une semaine. Les autres kakis, en revanche, ne se conservent que deux jours une fois qu’ils ont atteint la bonne maturité. 

Sachez que le kaki se conserve aussi très bien au réfrigérateur, voire dans le congélateur si vous ne pouvez pas le manger directement.

5) Peut-on manger la peau du kaki ?

Oui ! La peau du kaki est parfaitement comestible. Elle constitue même une grande source de nutriments et de vitamines A, C et E. Veillez simplement à bien la laver avant de la consommer. 

Notez cependant que la peau du kaki n’est pas forcément très agréable à manger, particulièrement lorsque le kaki est très mûr. Ik est donc souvent conseillé d’ôter la peau du kaki avant de le manger, pour profiter de toutes les saveurs du fruit !

6) Recette de confiture de kaki

Pour 6 personnes, vous aurez besoin de :

  • 700g de sucre à confiture
  • 1 kg de kakis
  • 1 cuillère à café de vanille liquide

Après avoir lavé vos kakis, coupez-les en deux. Prélevez la pulpe des fruits à l’aide d’une cuillère puis versez-la dans un récipient. Ajoutez-y le sucre et la vanille et mélangez. Placez le tout dans une casserole, que vous ferez cuire à feu moyen pendant 20 minutes. 

Une fois la cuisson terminée, versez la confiture dans des pots – que vous aurez préalablement consciencieusement stérilisés – et fermez-les. Retournez les pots jusqu’à ce que le confiture ait totalement refroidi. C’est prêt ! 

Et vous, connaissiez-vous déjà le kaki ? En mangez-vous souvent ?




Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

canalisation bouchée

Canalisations bouchées: Tous les remèdes à connaître.

By chez soi, Hygiène de vie

Canalisations bouchées: Tous les remèdes à connaître.

canalisation bouchée

Se laver, préparer à manger, faire la vaisselle, … Toutes ces actions quotidiennes ont un point commun : les canalisations de notre maison. Or, au fil du temps, nos canalisations s’encrassent et peuvent vite finir par se boucher si l’on n’y porte pas attention.

À l’heure de préparer le repas ou de prendre un en-cas, l’évier est l’élément indispensable de notre cuisine. Mais, à force d’y laver notre vaisselle, les débris de nourriture tombent dans ses canalisations et, très vite, créent un bouchon. En plus de l’eau qui s’écoule plus difficilement, vous risquez fort d’avoir des remontées de mauvaises odeurs.

C’est aussi le cas de votre douche ou votre baignoire, qui finissent par s’obstruer à force d’ingurgiter du savon et des cheveux. Quant à l’évier de votre salle de bain, c’est le dentifrice qu’il redoute.

Mieux vaut déboucher vos canalisations dès les premiers signes d’engorgement : ça vous rendra la tâche bien plus facile et vous devrez y dédier beaucoup moins de temps.

Pour cela, pas besoin d’acheter un produit spécial au supermarché. En effet, qu’elles soient seulement légèrement engorgées ou complètement bouchées, vous pourrez déboucher vos canalisations avec des produits de tous les jours.

Dans cet article, nous vous présentons plusieurs méthodes écologiques qui feront du bien à toutes vos canalisations, tout comme à l’environnement.




Déboucher vos canalisations

Si ce sont les canalisations de votre douche ou votre bain qui sont bouchées, avant de passer au nettoyage, jetez un œil à l’intérieur du trou d’évacuation. Il se peut que le bouchon soit placé au début du trou. Dans ce cas, vous pourrez le récupérer à la main. Si vous ne voyez plus de crasses mais que votre eau s’évacue toujours trop lentement, utilisez l’une des méthodes suivantes.

1) À l’eau bouillante

Si vous vous y prenez dès les premiers signes d’engorgement, l’eau bouillante pourra suffire à enlever les crasses qui bouchent l’évacuation. Pou cela, rien de plus simple : portez 1 litre d’eau à ébullition et versez-la dans le trou d’évacuation. Les éléments bloqués, tel que les restes de savon, devraient partir sous la simple action de la chaleur.

2) Au sèche-cheveux

Une autre astuce pour se débarrasser des légers bouchons, c’est de simplement actionner le sèche-cheveux au-dessus du trou d’évacuation, une fois que toute l’eau s’est écoulée. Mettez la chaleur au maximum et faites très attention à ne pas toucher l’eau avec votre sèche-cheveux.

3) Au tuyau d’arrosage

Faites passer votre tuyau d’arrosage dans le trou d’évacuation et enfoncez-le le plus possible dans la canalisation. Faites ensuite couler l’eau par le tuyau. Cela devrait détruire le bouchon.

4) À la ventouse

Si vous l’utilisez pour votre évier ou votre baignoire, commencez par boucher le trop-plein avec un linge mouillé. L’objectif, c’est que l’air ne puisse plus passer par là.

Faites couler l’eau jusqu’à obtenir environ une dizaine de centimètres de profondeur, suffisamment pour que le caoutchouc de la ventouse en soit couvert. Emparez-vous ensuite de votre ventouse et placez-la sur le trou d’évacuation. Assurez-vous qu’elle soit bien collée, puis appuyez fortement sur la ventouse avant de la soulever rapidement, et répétez le geste quelques fois. Cela créera un appel d’air et c’est ce mouvement qui fera ressortir les débris. Enlevez la ventouse après quelques mouvements et ramassez les déchets sortis.

Recommencez jusqu’à ce que tout soit parti et que l’eau puisse à nouveau s’écouler directement et sans blocage.

5) Au bicarbonate de soude et vinaigre

vinaigre blanc citron bicarbonate

Produit qui fait des miracles en nettoyage, le bicarbonate de soude pourra une fois de plus vous aider pour déboucher vos canalisations. Associé au vinaigre ainsi qu’à du gros sel, son action est généralement sans appel !

Pour cela, mélangez 200gr de bicarbonate de soude à 20cl de vinaigre blanc et 200gr de gros sel. Assurez-vous que l’eau stagnante de votre évier, douche ou baignoire soit entièrement évacuée, puis versez le mélange dans le trou d’évacuation. Laissez agir pendant 30 minutes environ. Ensuite, faites bouillir 1l d’eau et versez-la dans le trou.

Vous pouvez répéter cette astuce régulièrement sans risquer d’abimer vos canalisations.

6) En démontant le siphon

À moins que vous ne puissiez accéder facilement au siphon de votre baignoire, ceci ne fonctionne généralement que pour les éviers.

Si, malgré tous vos efforts, votre évier est toujours bouché, il est temps de penser à démonter le siphon ! Cette étape demandera un peu plus d’exercice physique mais, si le bouchon se trouve à hauteur du siphon, ce sera la plus efficace.

Le siphon se situe en-dessous de votre évier. Il peut prendre deux formes : soit une espèce de S, soit une forme de bouteille, dans laquelle se trouve un fond d’eau. Il est là dans le but de stopper les mauvaises odeurs qui pourraient remonter depuis la conduite d’évacuation.

Certains siphons disposent d’une visse de purge et vous permettront ainsi de facilement retirer l’eau présente dedans et de le nettoyer. Dans ce cas, il vous suffira de mettre une bassine sous  le siphon avant de le dévisser, pour y faire couler l’eau. Après quoi, vous pourrez enlever toutes les crasses qui forment le bouchon. Nettoyez ensuite le siphon et revissez-le. Il se peut que durant le processus, le joint d’étanchéité soit tombé dans la bassine. Si c’est le cas, récupérez-le et remettez-le bien à sa place.

Si votre évier ne dispose pas d’une visse de purge, comme c’est le cas pour la grande majorité des vieux éviers, vous devrez démonter tout le siphon. Vous devrez alors prendre une clé à molette pour dévisser les écrous ou bagues de liaison qui servent à fixer le siphon. Avant de le retirer, placez une bassine en-dessous pour récupérer l’eau qui pourrait couler. Une fois dévissé, enlevez les déchets. Remontez le siphon après avoir pris soin de le nettoyer.

7) L’astuce du cintre

Avec un peu de chance cette astuce peut suffire. Munissez-vous d’un ceintre métallique vous allez dépliez complètement. Formez un crochet à l’une des extrémités. Il ne vous reste plus qu’à partir à la pêche pour récupérer tout ce que vous pourrez dans vos canalisations. Ça peut faire la différence et ne coûte pas grand chose d’essayer.

 




8) Au furet

furet plomberie

Si, après démontage de votre siphon, l’eau ne s’écoule toujours pas normalement, cela signifie que le bouchon se situe au-delà du siphon. Dans ce cas, le furet vous sera très utile. Le furet est cet outil composé d’une tige métallique maniable qui peut se plier et donc accéder à tout votre tuyau. À son bout se trouvent des petites brosses ou un fil qui l’entoure à la manière d’un tire-bouchon. Ce sont ceux-ci qui vont permettre d’accrocher toutes les crasses et de venir à bout du bouchon.

Avant d’utiliser le furet, vérifiez qu’il puisse passer le coude du siphon sans souci. Vous ne voudriez pas qu’il y reste coincé ! S’il est trop gros ou trop court pour passer au-delà du siphon, démontez le siphon et faîtes passer le furet par là.

Ensuite, enfoncez le furet jusqu’à atteindre le bouchon. Notez que vous pouvez l’enfoncer depuis l’ouverture du siphon, ou depuis le trou d’évacuation de votre évier, baignoire ou douche. Introduisez-le en le faisant tourner sur lui-même de manière continue. Lorsqu’il sera plus difficile de le tourner, cela voudra dire que vous aurez atteint le bouchon. À ce moment-là, ramenez le furet vers vous. Les crasses seront coincées à son bout et vous pourrez ainsi les sortir de l’évier.

Une fois le bouchon sorti, faites couler l’eau fortement. Si elle s’écoule directement, cela veut dire que le bouchon a disparu. Si ce n’est pas le cas, recommencez.

Si vous n’avez pas de furet chez vous, vous pouvez en fabriquer un à partir d’un cintre en fer. Pour cela, dépliez-le entièrement et pliez une extrémité pour créer un petit crochet. Ce crochet sera ce qui ira attraper les crasses pour détruire le bouchon. Pliez l’autre extrémité pour créer une poignée, qui vous permettra de manier plus facilement votre furet fait maison.

Voilà toutes les méthodes naturelles pour venir à bout d’un bouchon ! Si vous préférez quand même utiliser un déboucheur chimique, vous en trouverez en magasin sous toutes les formes : en version liquide, en gel ou même en version solide. Lisez les instructions pour savoir comment l’utiliser et pensez à porter des gants lors du nettoyage. Cependant, veillez à ne pas utiliser ces produits trop fréquemment. En effet, certains d’entre eux peuvent détériorer les pièces en plastique de vos canalisations.

Eviter les bouchons au maximum

canalisations bouchées

Quelques petits gestes simples pourront aider vos canalisations à ne pas se boucher trop vite, et vous éviteront ainsi de repasser trop régulièrement à l’étape débouchage.

  • On a souvent tendance à faire disparaitre tout et n’importe quoi dans notre évier : un coup d’eau et les restes de nourriture disparaissent dans le tuyau ! Cependant, au quotidien, il est préférable de veiller à racler le gros des déchets de vos assiettes et plats au-dessus de la poubelle avant de les nettoyer dans l’évier. Veillez aussi à ne pas éplucher les légumes ou autres aliments directement au-dessus de l’évier. En résumé, essayez au maximum de limiter les débris solides dans le tuyau d’évacuation de votre évier.
  • Faites aussi attention à ne jamais verser d’huile ou de graisse dans votre évier. Cela pourrait bloquer l’évacuation de l’eau, car l’huile se fige lorsqu’elle entre en contact avec l’eau.
  • Quand vous vous lavez les cheveux, essayez de ne pas les laisser tomber dans le trou d’évacuation. Récupérez-les à la main et jetez-les. Cela vous évitera de vous retrouver avec une douche bouchée tous les mois !
  • Pensez à placer une grille spéciale sur le trou d’évacuation. Celle-ci bloquera les grosses crasses. Une fois remplie de déchets, il vous suffira de l’enlever, de la secouer au-dessus de la poubelle et de la remettre à sa place.
  • Régulièrement, versez une cuillère à soupe de marc de café dans le trou d’évacuation. C’est une manière préventive de lutter contre les bouchons. En effet, grâce au marc de café, les graisses ne se colleront pas à vos tuyaux. De plus, cela fera disparaitre les mauvaises odeurs !
  • Au lieu du marc de café, vous pouvez aussi verser régulièrement des cristaux de soude dans le trou d’évacuation, suivi par de l’eau bouillante.

Nous espérons que tout cela vous aidera à venir à bout de vos évacuations bouchées !

A propos de l’auteur

Leonor RogisterDiplômée de l’Ecole de Journalisme de Louvain, Léonor Rogister s’est détournée du monde de l’actualité quotidienne pour s’intéresser aux news lifestyle. Amoureuse de la nourriture et des bonheurs simples, elle aime s’informer et informer sur tout ce qui touche au bien-être, peu importe la forme qu’il prend.

Léonor est expatriée depuis 2015 et a fait de plusieurs pays sa maison. Quand elle n’est pas en train de voyager, elle aime profiter du confort de son chez soi. Elle tient également un blog depuis des années sur lequel elle partage sa passion pour les voyages.

FacebookLinkedin

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

moisissures

Moisissures sur les murs : Comment en venir à bout?

By chez soi, Hygiène de vie

Moisissures sur les murs : Comment en venir à bout?

moisissures

Vous voyez apparaitre de la moisissure sur l’un de vos murs ? N’attendez pas et passez à l’attaque directement!

En plus de donner l’impression que vous vivez dans une maison sale, même si ce n’est pas le cas, ces petites taches noires sont aussi très mauvaises pour votre santé. Elles peuvent causer des nausées et une fatigue importante, mais aussi des problèmes respiratoires tels que l’asthme ainsi que des réactions allergiques, des irritations des yeux, de la gorge et du nez, ou encore des mycoses. Et une fois que vous serez contaminé, ces problèmes ne partiront pas avec les moisissures. Ils peuvent en effet durer des années ! Outre tout cela, elles ont tendance à attirer des insectes non-désirables, tels que les cafards, et des moisissures importantes peuvent même aller jusqu’à pourrir vos murs et menacer la structure de votre maison.

La bonne nouvelle, c’est que plus vite vous nettoierez les moisissures, plus facile ce sera de les enlever.

Dans cet article, nous vous présentons des méthodes simples pour en venir à bout, et nous vous expliquons comment éviter qu’elles réapparaissent.




Reconnaître la moisissure

La moisissure est généralement facilement repérable. Elle se présente souvent sous la forme de taches noires, qui sont les plus communes et les plus dangereuses pour la santé, mais elle peut aussi prendre des tons plus colorés, allant du blanc au vert en passant par le bleu et le brun. Ces taches, qui sont en réalité formées par une multitude de champignons microscopiques, apparaissent sur les murs et les plafonds, ainsi que sur les joints de fenêtre et de carrelage, voire sur les meubles.

Sur les papiers peints, la moisissure peut également apparaître sous forme d’auréoles et, sur les murs peints, elle peut donner lieu à des craquelures dans la peinture.

Toutefois, la moisissure n’est pas toujours visible. C’est le cas lorsqu’elle n’en est encore qu’à ses débuts et que les champignons n’ont pas encore eu le temps de réellement se développer, mais aussi si elle apparait dans des recoins de votre maison auxquels votre regard n’a pas accès. Vous pouvez toutefois facilement la repérer les yeux fermés : elle s’accompagne d’une odeur de moisi ou de terre qui ne devrait vous laisser aucun doute car non seulement elle n’est pas agréable à respirer, mais elle ne fait pas non plus partie des odeurs que vous avez l’habitude de respirer chez vous !

Dangers pour la santé

Les moisissures traitées peu après leurs apparitions ne posent pas de problèmes pour la santé mais attention à ne pas attendre trop longtemps!

En effet, les moisissures qu’on laisse se développer entrainent la création de champignons qui peuvent potentiellement  libérer des substances toxiques appelées “mycotoxines”.

Sont principalement concernées les personnes fragiles (mais pas seulement) :

  • enfants, 
  • personnes âgées, 
  • ceux et celles souffrant de problèmes respiratoires.

Les effets sur leur santé peuvent s’avérer importants voire graves :

  • allergies, 
  • Asthme,
  • Bronchites,
  • Irritation des muqueuses des voies respiratoires
  • Rhume des foins
  • Toux chronique
  • Infections pulmonaires

 Il est donc important de se pencher sur la question et ce dès l’apparition de moisissures.

Enlever les moisissures de votre mur

Avant tout nettoyage, il est nécessaire de vous protéger. N’oubliez pas que, aussi petites soient-elles, ces moisissures sont des champignons qui sont très mauvais pour votre corps. Protégez-vous en mettant un masque sur votre nez et votre bouche afin de ne pas respirer les moisissures. Portez également des gants de protection et protégez votre tête en portant une casquette ou en enroulant un foulard autour de vos cheveux.

Si possible, enfilez aussi une blouse pour protéger vos vêtements. Et si vous avez des lunettes de protection, portez-les.

Vous ressemblez maintenant à un vrai agent de désinfection ! Alors, prêt à frotter ?

Quelques derniers conseils avant de commencer… Tout d’abord, n’enlevez jamais la moisissure sans l’humidifier au préalable avec le produit que vous utiliserez, car vous risqueriez de disséminer ses spores. Pendant l’opération, essayez d’aérer la pièce au maximum et, après tout nettoyage, n’oubliez pas de sécher le mur. C’est très important pour lutter contre les moisissures car l’humidité pourrait les faire revenir presque plus vite que ce qu’il vous aura fallu pour les faire partir.

Maintenant que vous connaissez toutes les précautions à prendre, voici les méthodes les plus efficaces.

1) Au vinaigre blanc

C’est sans doute la méthode la plus connue pour venir à bout des moisissures, et cela avec un produit que vous trouverez facilement dans votre maison.

Commencez par verser du vinaigre blanc sur un chiffon ou une éponge. Frottez le mur avec pour retirer le gros de la moisissure. Ensuite, versez dans un vaporisateur un mélange de 300ml de vinaigre blanc et 200ml d’eau et vaporisez-le sur les moisissures. Laissez agir pendant plusieurs heures, au moins une demi-journée.

Après cela, prenez un chiffon et essuyez le vinaigre. Si toutes les taches n’ont pas disparu, répétez la procédure. Notez qu’il est préférable de ventiler la pièce pendant toute la durée du nettoyage.

Vous pouvez ajouter au vinaigre de l‘huile essentielle d’arbre à thé pour une plus grande efficacité. En effet, alors que le vinaigre blanc éliminera les taches, l’huile essentielle s’attèlera à détruire complètement les champignons. Pour cela, au moment de vaporiser le vinaigre blanc sur votre mur, ajoutez dans votre vaporisateur environ cinq gouttes de cette huile.

Attention cependant : si vous êtes enceinte ou allaitez, n’utilisez pas l’huile essentielle d’arbre à thé. Ne l’utilisez pas non plus à proximité de jeunes enfants.




2) À l’eau javellisée

Bien moins naturelle que la méthode précédente, elle est cependant tout aussi efficace. Diluez de l’eau de javel dans de l’eau froide et versez ce mélange sur une éponge. Frottez le mur avec pour enlever toutes les taches, et puis rincez.

Vous pouvez aussi mettre l’eau javellisée dans un vaporisateur et frotter avec une brosse après avoir vaporisé le liquide sur le mur.

3) À l’ammoniaque

Versez moitié eau et moitié ammoniaque dans un récipient et frottez le mur avec un chiffon imprégné de ce mélange. Après avoir fait disparaitre toutes les taches, rincez.

Comme à chaque fois que vous manipulez de l’ammoniaque, il est important d’ouvrir complètement vos fenêtres pour que la pièce soit aérée autant que possible. De plus, utilisez des gants et faites attention à ne pas fumer à proximité.

4) Aux cristaux de soude

Mélangez une tasse à café de cristaux de soude dans 1 litre d’eau chaude. Imprégnez une éponge ou un chiffon de ce mélange et frottez. Rincez une fois le nettoyage terminé.




5) À l’eau oxygénée

Versez 1/3 d’eau oxygénée et 2/3 d’eau dans un vaporisateur. Vaporisez le mélange sur le mur et frottez avec un chiffon. Rincez ensuite à l’eau tiède.

6) Sur le papier peint : au bicarbonate de soude

Essayez d’abord d’enlever les taches en frottant avec un chiffon sec.

Si certaines d’entre elles persistent et si votre papier peint est lavable, mélangez une tasse d’eau chaude à 1/4 de tasse de bicarbonate de soude.

Frottez les taches avec ce mélange et rincez.

7) Sur les murs en bois : à la térébenthine ou au vinaigre

Si votre mur est en bois nu, frottez les taches avec de la térébenthine.

S’il est peint, mélangez de l’eau chaude à un peu de vinaigre et frottez avec un chiffon imprégné de ce mélange. Vous pouvez aussi remplacer le vinaigre par de l’ammoniaque.

8) Pour les joints : au bicarbonate de soude et vinaigre

vinaigre blanc citron bicarbonate

La moisissure peut aussi apparaitre sur les joints de vos murs en carrelage.

Dans ce cas, mélangez deux cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans l’équivalent d’un verre de vinaigre blanc. Prenez une vieille brosse à dents, trempez-la dans le mélange et frottez les joints avec.

Laissez agir pendant une dizaine de minutes, puis rincez.

Apparition des moisissures : Causes et actions préventives

Une fois que vos murs seront nettoyés, il vous faudra agir pour éviter que les champignons ne réapparaissent. En effet, l’apparition des moisissures est souvent le signe d’un problème plus profond qu’il faut traiter rapidement. Et pour savoir comment lutter contre les champignons, il faut d’abord comprendre d’où ils viennent et comment ils se forment.

Dans la grande majorité des cas, la moisissure apparait à trois endroits de votre maison : dans la salle de bain, dans la cuisine et sur les murs en contact avec l’extérieur.

aérer une pièce

Sur les murs intérieurs

Dans la salle de bain, la cause est principalement la vapeur et l’humidité que vous laissez dans la pièce après une douche ou un bain. Dans la cuisine, ce sont généralement les vapeurs des cuissons qui la font apparaitre.

La moisissure apparait aussi dans toutes les autres pièces humides, pas assez ventilées ou trop chauffées (au-dessus de 25°). La pièce où vous lavez et étendez votre linge sera aussi propice aux champignons. En règle générale, toute forme d’humidité les attire.

Dans ces cas-là, voici quelques bonnes habitudes à prendre pour éviter l’apparition des moisissures :

  • Aérez votre pièce régulièrement. Le mieux est de l’aérer tous les jours pendant 15 à 30 minutes pour renouveler l’air. Notez que vivre dans une pièce dont l’air n’a pas été renouvelé est aussi mauvais pour la santé.
  • Ventilez la pièce : dans les pièces très propices à l’humidité comme la salle de bain, il est préférable d’installer un système de ventilation et de l’actionner à chaque fois que vous prenez une douche ou un bain. Le même conseil vaut pour la cuisine : actionnez la ventilation dès que vous cuisinez pour que les vapeurs soient aspirées vers l’extérieur. Eteignez la ventilation après que toutes les vapeurs soient parties.
  • Ne chauffez pas trop votre pièce. Une température moyenne de 19° est généralement idéale dans la plupart des pièces de la maison. Vous pouvez cependant faire monter le thermomètre jusqu’à 20 ou 21° si ce n’est pas suffisant pour vous. Dans la salle de bain, la température idéale lors de son utilisation est de 22°, et 17° quand vous ne l’utilisez pas. Quant à la chambre, il est recommandé de la laisser entre 16° et 18° si vous n’y vivez pas pendant la journée. Pendant la nuit, votre couverture vous protégera du froid. De plus, une température aussi basse facilitera votre respiration et améliorera votre sommeil.
  • Imperméabilisez votre mur : si votre mur est souvent humide, le mieux est de l’imperméabiliser avec un produit spécial ou une peinture imperméabilisante. Assurez-vous cependant de découvrir la cause de l’humidité pour pouvoir régler le problème à sa source. L’humidité pourrait en effet venir d’un problème plus sérieux, tel que des infiltrations d’eau, qu’il faudra traiter le plus rapidement possible.
  • Dans les pièces où l’humidité reste élevée malgré tout, vous pouvez aussi installer un déshumidificateur. Comme son nom le laisse entendre, cet appareil a pour but de diminuer le niveau d’humidité dans l’air ambiant.



Sur les murs extérieurs

La moisissure sur les murs qui protègent votre maison de l’extérieur est à prendre avec encore plus de considération. Elle est généralement due à des infiltrations suite à des fuites dans le toit ou dans la plomberie. Elle peut aussi venir du sol et s’infiltrer petit à petit dans vos murs par le bas.

Quoiqu’il en soit, si de la moisissure apparait sur vos murs extérieurs, il est vivement recommandé de faire appel à un professionnel. Celui-ci pourra vous donner la cause exacte et vous expliquer comment y remédier. Cela revient souvent à des travaux d’isolation plus importants, mais ils sont nécessaires si vous ne voulez pas que votre maison se détériore.

Il est aussi recommandé de faire appel à l’aide de professionnels si vos problèmes de moisissure reviennent alors que vous prenez toutes les précautions nécessaires pour les éviter. Ils pourraient en effet être causés par une raison qui vous est inconnue, et que les professionnels découvriront.

Et vous, avez-vous des problèmes de moisissure dans votre maison ? Comment en venez-vous à bout ?

Sources

https://www.autourdunaturel.com/combattre-les-moisissures-naturellement/
https://www.grands-meres.net/moisissure-les-murs/
https://www.consommerdurable.com/2014/08/traiter-les-moisissures-naturel/
https://carrelage.ooreka.fr/fiche/voir/115513/enlever-facilement-les-moisissures-des-joints-de-carrelage
https://www.humidite-expert.fr/moisissures/moisissure-mur
https://www.10-trucs.com/nettoyage/nettoyer-les-moisissures-sur-les-murs.html

A propos de l’auteur

Leonor RogisterDiplômée de l’Ecole de Journalisme de Louvain, Léonor Rogister s’est détournée du monde de l’actualité quotidienne pour s’intéresser aux news lifestyle. Amoureuse de la nourriture et des bonheurs simples, elle aime s’informer et informer sur tout ce qui touche au bien-être, peu importe la forme qu’il prend.

Léonor est expatriée depuis 2015 et a fait de plusieurs pays sa maison. Quand elle n’est pas en train de voyager, elle aime profiter du confort de son chez soi. Elle tient également un blog depuis des années sur lequel elle partage sa passion pour les voyages.

FacebookLinkedin

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

raisin vinaigre

Vinaigre blanc : Utilisations et Précautions

By chez soi, Maison, Produits

Vinaigre blanc : Utilisations et Précautions

raisin vinaigre

Le vinaigre blanc, également appelé vinaigre d’alcool ou vinaigre cristal, est un véritable produit miracle, dont on peut user et abuser dans la maison. Redoutablement efficace, bon marché, écologique et nettement plus sain que les autres produits ménagers chimiques… Les raisons de l’utiliser ne manquent pas ! Pourtant, il y a aussi certaines précautions à prendre et erreurs à ne pas commettre. Focus sur ce produit multi-usage.




Vinaigre blanc : Comment le Choisir ?

Il s’agit d’un liquide incolore composé d’eau et d’acide acétique, qui est généralement obtenu à partir de sucre de betterave ou de certaines céréales. En fait, ce sucre est transformé en alcool, puis en acide acétique, qui est la molécule active du vinaigre blanc, c’est à dire la molécule qui procure au vinaigre blanc ses propriétés bénéfiques.

Ainsi, le pourcentage indiqué sur les bouteilles, la plupart du temps compris entre 8 et 14 %, désigne la quantité d’acide acétique contenue dans le vinaigre, et non sa teneur en alcool.

Fabriquer du vinaigre blanc de manière industrielle est simple et rapide ; c’est pourquoi les prix sont facilement accessibles. À noter que la majorité des vinaigres que l’on trouve dans les supermarchés sont fabriqués avec de l’acide acétique de synthèse, qui est ensuite dilué dans l’eau.

Pour un nettoyage beaucoup plus naturel, essayez donc de privilégier les vinaigres blancs sans produit de synthèse, élaborés à partir de fermentation naturelle et de matières végétales (betterave, céréale, maïs…). Les plus concentrés d’entre eux (teneur en acide acétique entre 12 et 14%) sont les plus efficaces et les plus écologiques.

Néanmoins, qu’il soit industriel ou obtenu par fermentaton naturelle, il n’en reste pas moins que le vinaigre blanc est un produit naturel, totalement biodégradable, non toxique et zéro déchet.

Quelle Concentration d’Acide Pour Quelle Utilisation ?

Si vous êtes vraiment précautionneux(se), vous pouvez aussi varier les dosages d’acidité en fonction de l’utilisation que vous souhaitez faire du vinaigre. 

Par exemple, le vinaigre blanc vendu pour la cuisine est relativement peu acide (entre 5 et 8%), alors que le vinaigre blanc utilisé pour faire le ménage est nettement plus acide (jusqu’à 14%). Ceci s’explique par le fait que plus il est acide, plus le vinaigre blanc est efficace pour nettoyer et détartrer. En contrepartie, son odeur et son goût son plus prononcés.

Voilà pourquoi il est recommandé, si vous désirez utiliser la même bouteille de vinaigre blanc pour cuisiner et pour nettoyer votre maison, d’opter pour une acidité peu élevée. Ainsi, il sera encore assez léger pour être utilisé en cuisine, mais suffisamment efficace pour nettoyer votre maison au quotidien.

Avantages du Vinaigre Blanc ?

Les avantages et les bienfaits de ce produit sont multiples. En voici trois parmi les principaux :

Le vinaigre blanc peut (presque) tout faire

Désodorisant, dégraissant, détartrant, nettoyant, désinfectant, anti insectes, anti poux, conservateur….

Que ce soit dans le jardin, dans la maison ou en cuisine, ce produit peut être utilisé de nombreuses façons !

C’est un produit écolo et sain

En dépit de son odeur aigre, le vinaigre blanc, qu’il soit dilué ou non, ne pollue pas, est biodégradable et n’est pas mauvais pour la santé.

Il vous permet de prendre soin de votre porte-monnaie

Au supermarché ou en boutiques plus spécialisées, le vinaigre blanc est très économique, puisqu’il est très peu cher (30 à 50 centimes le litre en moyenne). En plus, il ne se périme pas !

Inconvénients du Vinaigre Blanc ?

Cela fait plusieurs années que le vinaigre blanc revient en force dans notre maison ou dans nos jardins, car ses bienfaits sont multiples. Néanmoins, certaines personnes hésitent à l’utiliser car son odeur est assez forte. 

En effet, on ne peut nier que le vinaigre blanc a une odeur caractéristique et puissante. Mais il ne faut pas oublier que cette odeur se dissipe assez rapidement, et qu’il est toujours possible de la masquer à l’aide d’ingrédients naturels, comme des huiles essentielles ou des écorces d’agrumes, par exemple.

Précautions à Prendre Avant Utilisation ?

Malgré toutes ses qualités, il y a certaines choses à ne pas faire avec le vinaigre blanc, ainsi que des précautions à prendre. En voici une liste non exhaustive : 

Ne jamais mélanger du vinaigre blanc avec de l’eau de javel

L’eau de javel est un excellent désinfectant, qui élimine toutes les bactéries, bonnes comme mauvaises. Mais comme elle ne contient pas de tensio-actif, elle ne nettoie pas. En conséquence, il est tentant d’y mélanger du vinaigre blanc pour combiner leurs propriétés complémentaires. 

C’est une chose à ne JAMAIS faire. En effet, lorsque l’acide présente dans le vinaigre et le chlore contenu dans l’eau de javel se mélangent, un gaz extrêmement toxique est créé. C’est le dichlore, qui est très nocif pour les voies respiratoires, et peut même être mortel lorsqu’on le respire trop longtemps.

Par ailleurs, l’eau de javel est une substance agressive, à la fois pour la santé et pour l’environnement. Dans l’idéal, il ne faut plus en utiliser chez vous.




Certaines surfaces ne supportent pas bien le vinaigre blanc

La grande majorité des surfaces peuvent être lavées avec du vinaigre blanc. Toutefois, il existe certaines exceptions, qui peuvent être abîmées par ce produit. C’est le cas par exemple du marbre, du bois, du granit, de la pierre en général et même parfois des carreaux en ciment s’ils sont poreux.

En effet, l’une des caractéristiques principales du vinaigre blanc est sa capacité détartrante et anti-calcaire. Il faut donc éviter de l’utiliser sur les surfaces mentionnées plus haut, sous peine d’avoir de mauvaises surprises. Si vous souhaitez les nettoyer, privilégiez d’autres produits, comme le savon par exemple.

Et en cas de doute sur la résistance de l’endroit à laver, essayez de tester d’abord le vinaigre blanc en nettoyant une petite surface avec des quantités réduites, puis augmentez progressivement le dosage. 

Protégez-vous lorsque vous utilisez du vinaigre blanc

À forte dose, ou si vous y êtes exposé(e) trop longtemps, le vinaigre blanc peut être agressif pour la peau. De même, il peut attaquer vos bijoux (bracelets, bagues). Il est donc fortement conseillé de porter des gants de protection lorsque vous l’utilisez. 

 De même, respectez toujours les dosages indiqués sur les bouteilles ou en magasin.

Vinaigre blanc : Toutes les Utilisations (ou presque)

Les possibilités d’utilisation du vinaigre blanc sont si nombreuses qu’on ne peut toutes les compter ! En voici une liste non exhaustive : 

Dans la maison

C’est probablement l’utilisation la plus répandue du vinaigre blanc : c’est en effet un produit de nettoyage extrêmement efficace. Il peut par exemple être utilisé comme : 

  • Désodorisant :  pour entretenir vos canalisations et vos siphons et éviter les bouchons et les mauvaises odeurs, il vous suffit de verser de temps en temps dans vos éviers et lavabos un verre de vinaigre blanc, puis de faire couler un peu d’eau.
  • Désinfectant : toilettes, plans de travail, parois de douche, carrelage, joints… Pour désinfecter et éviter l’apparition de moisissure sur ces différents éléments, il suffit de les frotter avec une éponge ou un chiffon imbibé de vinaigre blanc. Efficacité garantie !
  • Nettoyant : qu’il s’agisse de votre planche à découper, de votre lave-vaisselle, de vos vitres ou même de vos verres de lunettes, le vinaigre blanc est LA solution pour tout nettoyer. Pour la planche à découper,  les vitres et les lunettes, il vous suffit d’imbiber respectivement une éponge, un chiffon et un coton avec du vinaigre, puis de frotter et de rincer.  Dans le cas où votre panche à découper est vraiment trop marquée, vous pouvez aussi la laisser tremper directement dans une bassine de vinaigre pendant 5 à 10 minutes. Pour votre lave-vaisselle, vous pouvez procéder ainsi.
  • Dégraissant : vos plats sont gras et sales, et vous ne parvenez plus à les nettoyer ? Ajoutez simplement à votre lave-vaisselle une tasse de vinaigre blanc et faites-le tourner. Si la graisse persiste, versez environ 2 centimètres de vinaigre dans vos casseroles puis faites bouillir. Cette technique est très efficace, mais gare à l’odeur ! À force d’utilisation, votre cuisine (murs, étagères, dessus de meubles…) est toute graisseuse ? Il vous suffit de passer régulièrement un torchon imbibé de vinaigre blanc sur toutes ces surfaces pour les dégraisser. Quant à votre micro onde, remplissez un tiers de bol d’un mélange moitié vinaigre moitié eau, faites le chauffer dans l’appareil et stoppez-le lorsque le mélange bout. Laissez reposer deux heures, rouvrez le micro onde et enlevez le bol.
  • Détartrant et anticalcaire : qu’il s’agisse de votre cafetière, de votre bouilloire, de votre pommeau de douche ou de vos robinets, le vinaigre blanc est une excellente solution pour lutter contre le calcaire qui s’installe. Pour la cafetière et la bouilloire, faites simplement bouillir du vinaigre mélangé à un peu d’eau, puis rincez en faisant à nouveau bouillir de l’eau claire deux ou trois fois. Pour toutes les autres surfaces, il vous suffit une fois encore de pulvériser du vinaigre blanc sur les surfaces à traiter, de laisser agir 15 minutes puis de frotter vigoureusement avec un tissu microfibres. Pour nettoyer vos robinets, vous pouvez aussi diluer du sel dans le vinaigre avant de frotter : cela décuple son efficacité !
  • Dissolvant : vos canalisations sont bouchées ? Mélangez 200g de bicarbonate de soude à 200g de sel et 20cl de vinaigre blanc et versez le tout dans la canalisation obstruée. Attendez au moins une demi-heure puis versez-y de l’eau bouillante. Voilà vos canalisations débouchées et désodorisées ! 
  • Produit d’entretien : pour entretenir votre machine à laver, rien de mieux que de lancer un cycle court au vinaigre blanc, à vide, évidemment.
  • Anti-tâches : pour la moquette et les tissus, qu’il s’agisse d’éliminer des tâches d’encre, d’urine de chat, de café, de vin, d’herbe ou encore de rouille, vous pouvez frotter avec un chiffon imbibé puis les passer en machine. Attention : mêmes si les risques sont minimes, essayez d’abord sur une surface cachée pour tester la bonne résistance du tissu au vinaigre.
  • Adoucissant : vous pouvez totalement vous passer d’adoucissant acheté en supermarché, en versant tout simplement un peu de vinaigre blanc dans le compartiment de la machine à laver prévu pour l’adoucissant.  Pour l’odeur, vous avez aussi la possibilité d’ajouter au vinaigre quelques gouttes d’huile essentielle.
  • Réhausseur de couleur : verser 1 à 2 cuillère(s) à soupe de vinaige blanc dans votre machine à laver à la place de l’adoucissant vous permettra de fixer les couleurs de vos vêtements et de rehausser leur éclat. C’est particulièrement efficace pour le noir. Attention : certains vêtements munis d’élastiques ne supportent pas bien ce traitement.
  • Anti-fourmis : pour faire fuir les fourmis  de votre maison, pulvérisez du vinaigre pur ou dilué dans un peu d’eau sur les surfaces envahies par les insectes indésirables. À condition qu’il ne pleuve pas, cela devrait les faire fuir.
  • En plus, il fait briller : pour récurer vos casseroles en cuivre et leur rendre leur éclat, il suffit de verser du vinaigre sur une poignée de gros sel puis de frotter vos ustensiles avec. Pour faire briller votre argenterie ou vos verres, il vous suffit de les faire tremper quelques temps dans le vinaigre puis de les rincer.

 Dans le jardin

bol transparent avec vinaigre blanc

Vous pouvez aussi bien utiliser du vinaigre blanc pour nettoyer vos pots de fleurs que pour vous débarrasser des mauvaises pousses. Il suffit pour cela de pulvériser un mélange d’un litre de vinaigre blanc dilué dans un demi litre d’eau sur les mauvaises herbes à éliminer.

Santé et beauté

Il ne faut pas oublier les nombreuses vertus du vinaigre blanc pour la santé et le bien-être, puisqu’il est capable de : 

  • Apaiser les piqûres d’insectes ou d’orties : le vinaigre blanc a la capacité d’apaiser les démangeaisons et douleurs dues aux piqûres d’insectes ou d’orties. Pour cela, il suffit d’appliquer quelques gouttes de vinaigre sur la piqûre à l’aide d’un coton utilisé comme compresse, de laisser reposer quelques minutes puis d’enlever le coton.
  • Soulager les migraines : certaines personnes utilisent également le vinaigre blanc pour lutter contre les maux de tête, en mélangeant 2 à 3 cuillère(s) à soupe de vinaigre blanc dans un bol d’eau bouillante, puis en l’inhalant quelques instants (environ 60 respirations).
  • Lutter contre les poux : versez le vinaigre blanc directement sur votre cuir chevelu, massez et enroulez vos cheveux dans une serviette chaude et humide. Laissez reposer 20 minutes puis rincez. Pour atténuer l’odeur, vous pouvez ajouter au vinaigre quelques gouttes d’huile essentielle de lavande. Renouvelez le traitement autant de jours que nécessaire. Attention : essayez de tester le vinaigre sur une mèche d’abord, car ce produit peut décolorer les cheveux.
  • Protéger et nettoyer les objets en cuir : chaussures, canapé, blouson… Ils deviennent ternes ? Imbibez un chiffon de vinaigre blanc et passez-le sur le cuir. Essuyez à l’aide d’un chiffon propre et sec. Cela redonnera tout son éclat à votre cuir !
  • Soulager les aphtes : à l’aide d’un coton-tige imbibé de vinaigre, frottez votre aphte. Au début, vous devriez ressentir des picotements, puis le vinaigre aidera à apaiser la douleur.
  • Prendre soin de vos cheveux : diluez 1/4 maximum de vinaigre  blanc dans 3/4 d’eau. Lavez-vous les cheveux normalement, rincez-les puis appliquez le mélange. En plus de son pouvoir anti-poux, cette astuce permet de faire briller les cheveux, de les rendre plus soyeux et lisses, d’aider au démêlage et de limiter le gras et les pellicules. Attention : comme mentionné plus haut, ce mélange peut ne pas convenir à tout le monde. Testez-le avant de vous lancer et s’il ne fonctionne pas, inutile d’insister vainement : il existe de nombreuses autres solutions très bonnes pour les cheveux. 



En cuisine

On n’y pense assez peu, mais le vinaigre blanc peut aussi avoir de nombreuses applications en cuisine, telles que : 

  • Nettoyant et désinfectant naturel pour les fruits et légumes : il est particulièrement indiqué si vous trouvez des limaces ou autres insectes dans vos salades. Pour cela, ajoutez du vinaigre à votre eau de lavage lorsque vous nettoyez vos aliments. Bien sûr, n’oubliez pas de les rincer à l’eau claire ensuite.
  • Conservateur naturel : le vinaigre blanc est très souvent utilisé pour conserver les aliments sur de très longues durées. Il suffit pour cela de mettre l’aliment à conserver dans un bocal stérile, d’y verser du vinaigre blanc jusqu’à remplir le bocal, puis de fermer. Cette technique est très utilisée pour les cornichons, par exemple.

Alors, convaincu(e) ?

Sources 

https://deconsommateur.com/grand-guide-vinaigre-blanc/
https://jardinage.lemonde.fr/dossier-1383-vinaigre-blanc-utilisation-maison.html
https://vinaigre-blanc.fr/le-vinaigre-blanc-a-la-maison/

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

bicarbonate de soude

Utilisations du Bicarbonate de Soude : Beauté, Hygiène, Santé, Ménage

By Alimentation, chez soi, Hygiène de vie, Maison, Produits, Soins

Utilisations du Bicarbonate de Soude : Beauté, Hygiène, Santé, Ménage

bicarbonate de soude

Derrière ce nom intimidant “bicarbonate de soude” se trouve une poudre blanche dont les propriétés et caractéristiques en font un produit incontournable dans la vie de tous les jours. Aussi appelé “bicarbonate de sodium” cette poudre permet des dizaines d’usages différents que ce soit dans le domaine de la santé, de l’hygiène, du ménage, de la cuisine ou du jardin. Cerise sur le gâteau, c’est un produit très peu cher.

Quand l’utiliser ? Comment l’utiliser ? A quoi faire attention. C’est ce que nous regardons tout de suite.




Bicarbonate de Soude : Définition et Caractéristiques

Le bicarbonate de soude tel qu’on le connait aujourd’hui est créé à partir de deux composants minéraux, le sel et le calcaire. Ces deux matières premières naturelles sont ensuite transformées suivant un procédé chimique appelé “Procédé Solvay”.

Cependant, le bicarbonate de soude existait déjà bien avant l’apparition de la chimie et des laboratoires. En effet, il se trouve naturellement dans certains types de sol.

Dans l’Antiquité, les Egyptiens l’avaient déjà découvert sur les bords de lacs salés et l’utilisaient notamment pour l’hygiène corporelle.

Propriétés et caractéristiques du bicarbonate de sodium

La liste des propriétés du bicarbonate de soude force le respect :

  • Produit 100% naturel
  • Biodégradable
  • Non-inflammable
  • Non toxique
  • Abrasif doux
  • Soluble dans l’eau
  • Non allergène
  • et surtout très peu cher

Il se déploie en trois types différents, qui se distinguent par leur pureté :

  • Le bicarbonate de soude technique
  • Le bicarbonate de soude alimentaire
  • Le bicarbonate de soude pharmaceutique

Le bicarbonate technique est le moins pur des trois. Fabriqué pour un usage externe, tel que le nettoyage et le jardinage, il ne doit en aucun cas être utilisé dans l’alimentation ou sur le corps. Pensez à porter des gants pour ne pas irriter votre peau.

Le bicarbonate alimentaire, comme son nom l’indique, peut être utilisé dans l’alimentation ainsi que dans les soins du corps, mais il peut aussi remplacer le bicarbonate technique dans ses usages du quotidien. Au vu de son usage polyvalent, c’est le plus commun.

Enfin, le bicarbonate pharmaceutique est le plus pur de tous. C’est celui que l’on utilise dans la fabrication de médicaments.

Dans tous les cas, notez qu’il est important de ne pas le confondre le bicarbonate de soude avec le carbonate de sodium et la soude caustique, qui sont utilisés à des fins différentes et peuvent représenter un danger pour la santé!

Le bicarbonate de soude remplace :




Comment Utiliser le Bicarbonate de Soude ?

Le bicarbonate de soude est extrêmement polyvalent. Ses utilisations se comptent par dizaines que ce soit pour soigner, cuisiner, nettoyer, jardiner… Il remplace la majorité des produits d’entretiens et permet de fabriquer des produits d’hygiène à très bas coût.

Pour la beauté et l’hygiène

1) Pour des cheveux beaux et sains

Le bicarbonate de soude fait des miracles sur notre chevelure. En effet, il débarrasse nos cheveux de tous les résidus de laque, de gel et d’autres produits pour cheveux qu’ils contiennent, ainsi que les particules de pollution qui viennent s’y poser au quotidien et qui finissent par les ternir. Il aide donc à nettoyer et assainir le cuir chevelu en profondeur. Les cheveux en ressortent plus soyeux et brillants, mais aussi plus souples et faciles à coiffer. De belles promesses, n’est-ce pas ?

Mais ce n’est pas tout : il lutte aussi contre la formation de pellicules et de sébum. En l’utilisant régulièrement, vos racines graisseront moins rapidement et vous pourrez donc espacer vos shampoings !

Pour profiter de tous ces bienfaits, il suffit de l’utiliser lorsque vous vous lavez les cheveux.

Mode d’utilisation :

Mélanger une cuillère à café de bicarbonate de soude à votre shampoing ou le mélanger à de l’eau à raison d’une mesure de bicarbonate pour 3 mesures d’eau. Massez ensuite votre cuir chevelu comme vous le feriez avec un shampoing classique, en faisant attention à ne pas en mettre dans vos yeux, et laissez reposer pendant quelques minutes avant de rincer.

Pour avoir de beaux résultats, il est important de l’utiliser régulièrement. Cependant, limitez son utilisation à un shampoing par semaine. En effet, s’il est utilisé trop fréquemment, il pourrait finir par dessécher vos cheveux.

Outre tout cela, le bicarbonate de soude peut être utilisé comme shampoing sec. Saupoudrez-en un peu sur vos racines et laissez agir pendant quelques minutes. Ensuite, la tête en bas, brossez-vos cheveux pour enlever les résidus.

bicarbonate

2) Pour nettoyer le visage et lutter contre l’acné

Le bicarbonate de soude aide à exfolier la peau, à rééquilibrer son pH et à diminuer la sécrétion de sébum.

Pour cela, vous pouvez l’utiliser en masque en mélangeant deux cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans un verre d’eau de manière à créer un mélange pâteux. Appliquez-le sur votre visage et laissez-le agir pendant 5 minutes maximum avant de le rincer. Veillez à nettoyer votre visage avant de poser le masque et à l’hydrater après le masque. Notez que vous pouvez aussi remplacer l’eau par du gel d’aloe vera ou un hydrolat adapté aux besoins de votre peau.

Vous pouvez aussi l’utiliser localement sur vos boutons pour empêcher leur développement. Pour cela, utilisez la même pâte que celle qui doit être réalisée pour le masque, mais appliquez-la seulement sur vos boutons. Laissez poser jusqu’à une heure avant de rincer, et pensez à hydrater votre peau après.

Comme pour les cheveux, il est important de limiter l’utilisation du bicarbonate de soude à une fois par semaine seulement. Un usage plus fréquent assécherait la peau et pourrait entraîner des irritations ou l’apparition de boutons.

3) Pour apaiser et adoucir la peau

bicarbonate peau

Si vous souffrez d’irritations et de démangeaisons, le bicarbonate de soude peut également vous aider. Il peut soulager un grand nombre de démangeaisons, qu’elles soient dues à des troubles cutanés tels que l’eczéma et l’urticaire, ou à d’autres problèmes plus occasionnels, tels que de simples rougeurs.

Pour cela, il vous suffit de prendre un bain dans lequel vous aurez versé une demi-tasse de bicarbonate de soude. Celui-ci aide à diminuer les effets du calcaire, qui peuvent entraîner de nombreuses démangeaisons si votre eau en contient trop. Non seulement vous en ressortirez avec moins de démangeaisons, mais aussi avec une peau lisse et douce. De plus, le bicarbonate de soude a également des vertus relaxantes. Parfait pour un moment détente juste avant d’aller dormir !

4) Pour blanchir les dents

Vos dents vous paraissent trop jaunes ou tachées, et les dentifrices promettant des dents blanches ne semblent avoir aucun effet sur vous ? Essayez plutôt le bicarbonate de soude ! En plus de blanchir les dents, il les nettoie et se débarrasse du tartre qui s’y pose.

Pour cela, versez un peu de bicarbonate de soude sur votre brosse à dents humidifiée et lavez-vous les dents comme vous le feriez avec tout autre dentifrice. Vous pouvez également y ajouter quelques gouttes de jus de citron, pour un résultat encore plus optimal. Si le goût vous est insupportable, saupoudrez le bicarbonate de soude sur votre dentifrice.

Cependant, il est généralement conseillé de ne pas utiliser cette solution tous les jours, au risque d’abîmer l’émail de vos dents. Par mesure de précaution, limitez donc son usage à une à deux fois par semaine.

De plus, notez que le bicarbonate de soude vous aidera à vous séparer des taches et de la couleur jaune provoquées par des boissons comme le thé ou la café, l’accumulation de tartre ou la cigarette. Si la teinte de vos dents est naturellement jaune, le bicarbonate de soude ne pourra pas les blanchir et il vous faudra alors probablement vous diriger vers des solutions moins naturelles.

5) Pour se débarrasser de la mauvaise haleine

Le bicarbonate de soude est aussi très efficace pour lutter contre les bactéries qui sont souvent responsables de la mauvaise haleine. Dans ce cas, utilisez-le en bain de bouche, en mélangeant une cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau. Si vous avez fréquemment des aphtes, notez que cela permettra aussi de lutter contre leur apparition.

6) Pour remplacer un déodorant classique

Si vous en avez marre d’appliquer chaque jour des produits chimiques sur vos aisselles, vous pourriez vouloir essayer le bicarbonate de soude. Pour cela, créez une pâte en mélangeant du bicarbonate de soude à un peu d’eau et ajoutez-y quelques gouttes de citron si vous voulez donner un parfum à votre déodorant maison. Appliquez ensuite votre préparation sur vos aisselles.

Si vous n’avez pas le temps, vous pouvez aussi simplement saupoudrer du bicarbonate sur vos aisselles à l’aide d’un pinceau de maquillage, que vous réserverez évidemment à cet usage.




Le Bicarbonate de soude pour la santé

1) Pour lutter contre les problèmes digestifs

Vous souffrez souvent de brûlures d’estomac ou de remontées acides ? Vous avez des difficultés à digérer ? Le bicarbonate de soude peut vous aider à les soulager !

Si vous avez du mal à digérer le repas que vous venez de manger, versez une cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau et buvez le mélange. Vous pouvez également y ajouter quelques gouttes de citron, pour un meilleur goût et encore plus d’efficacité.

Si vous cuisinez des aliments que vous avez généralement du mal à digérer, vous pouvez aussi éviter les troubles digestifs avant même qu’ils n’apparaissent. Pour cela, ajoutez une pincée de bicarbonate de soude dans votre préparation lors de la cuisson de votre plat. Cette méthode est particulièrement conseillée pour les aliments acides et les légumes secs.

Toutefois, notez que lorsqu’il est question d’ingérer du bicarbonate de soude, certaines précautions s’imposent. Ainsi, en raison de sa richesse en sodium, il doit être évité par les personnes souffrant d’hypertension, d’insuffisance rénale ou de rétention d’eau. De plus, par mesure de précaution, il est généralement déconseillé aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 5 ans.

2) Pour soulager les piqûres d’insectes et les brûlures superficielles

Nous avons déjà mentionné les bienfaits du bicarbonate de soude contre les problèmes cutanés. Mais saviez-vous qu’il a aussi un effet sur les piqûres d’insectes et les brûlures légères ?

Pour cela, mélangez 3 mesures de bicarbonate de soude dans 1 mesure d’eau et posez la pâte obtenue sur la zone en question. Laissez agir pendant une quinzaine de minutes. Cela calmera l’irritation et les démangeaisons.

3) Pour soulager vos pieds

bicarbonate pied

Vos pieds sot fatigués après une longue marche ou après être restés debout toute la journée ? Vous avez des ampoules, ou vous souffrez de mycoses ? Tout cela peut être soulagé par un bon bain de pieds au bicarbonate de soude !

Mode d’utilisation :

Ajoutez simplement une tasse de bicarbonate de soude dans une bassine d’eau tiède et trempez-y vos pieds pendant 15 minutes.

En cas de mycose, le bain de pieds ne peut remplacer un traitement contre les mycoses, mais il soulagera les démangeaisons qu’elles provoquent et il participera à leur traitement. Quant aux ampoules, il aidera à s’en débarrasser et favorisera leur cicatrisation.

4) Pour calmer les maux de gorge

Le bicarbonate de sodium aide aussi à lutter contre les maux de gorge. Pour cela, remplissez un verre d’eau tiède et versez-y une cuillère à café de bicarbonate de soude ainsi que le jus d’un demi citron pressé. Mélangez bien puis utilisez ce mélange en gargarisme. Répétez une fois par jour jusqu’à disparition totale de la douleur.

5) Pour se relaxer et lutter contre l’insomnie

Si vous avez un bain chez vous, vous avez peut-être pris l’habitude de vous y faufiler pour vous détendre après une journée stressante. Mais saviez-vous que votre bain sera d’autant plus relaxant si vous y ajoutez du bicarbonate de soude ? Versez-y 2 tasses  de bicarbonate et profitez de votre moment de détente.

Le Bicarbonate de Soude pour le Ménage et pour l’Entretien

Le bicarbonate de soude est un produit nettoyant aux vertus aussi insoupçonnées qu’incroyables. C’est simple : il y a peu de taches qui lui résistent ! Voici plusieurs choses que vous pouvez nettoyer grâce à lui.

1) Dans la salle de bain

Le bicarbonate de soude est l’allié incontournable de tout nettoyage écologique. Il peut être utilisé dans toutes les pièces de la maison.

Dans la salle de bain, il vous aidera à faire briller votre baignoire et votre lavabo. Pour cela, il suffit de les frotter à l’aide d’une pâte créée en mélangeant du bicarbonate de soude et de l’eau.

Vous pouvez aussi l’utiliser pour vous débarrasser des moisissures qui peuvent apparaitre dans la douche. Versez une cuillère à café de bicarbonate dans un litre d’eau chaude et vaporisez le mélange sur les moisissures. Frottez ensuite à l’éponge.

Quant à votre machine à laver, vous pouvez lui faire prendre un bon bain de temps en temps en alliant le bicarbonate de soude au vinaigre. Pour cela, mélangez une grosse tasse de bicarbonate de soude dans 250ml de vinaigre blanc et versez le tout dans votre machine à laver. Faites-la ensuite tourner à vide.

2) Il nettoie les brosses à cheveux

bicarbonate brosse a dent

Saviez-vous que nos peignes et brosses à cheveux doivent être nettoyés régulièrement ? En effet, au fil du temps, ils finissent par collecter de nombreuses bactéries et des pellicules.

Pour les nettoyer, remplissez votre lavabo d’eau et versez-y jusqu’à 8 cuillères à soupe de bicarbonate de soude. Mettez-y vos brosses et peignes et laissez-les tremper pendant quelques heures avant de les rincer.

Vous pouvez faire la même chose pour nettoyer vos pinceaux à maquillage.

3)La cuisine et ses ustensiles

Dans la cuisine aussi, de nombreuses choses peuvent être nettoyées à l’aide du bicarbonate de soude.

C’est le cas du four, par exemple. Au fil du temps, il finit par se remplir de nombreuses saletés qui s’incrustent sur toutes les parois. Pour les nettoyer facilement, il suffit de verser un peu de bicarbonate de soude dessus et de vaporiser de l’eau sur le tout. Laissez ensuite agir pendant plusieurs heures, voire une nuit entière, et puis frottez à l’aide d’une éponge. Vous pouvez aussi mélanger du bicarbonate de soude à un peu d’eau pour former une pâte qui tiendra sur les parois verticales.

Le bicarbonate de soude vous aidera également à facilement nettoyer le fond des casseroles brûlées. Pour cela, versez-y du bicarbonate de soude ainsi qu’un peu d’eau. Faites bouillir le tout, puis enlevez la casserole du feu et laissez reposer jusqu’à ce que l’eau ait refroidi. Finissez en frottant à l’éponge.

Outre le nettoyage, le bicarbonate de soude peut aussi être utilisé pour faire briller votre vaisselle. Pour cela, saupoudrez-en simplement un peu sur un chiffon humide, et frottez votre vaisselle avec.

4) Les canalisations

Que vos canalisations soient simplement malodorantes ou carrément bouchées, le bicarbonate de soude pourra vous aider.

Pour déboucher une canalisation, il vous faudra l’associer avec du vinaigre blanc et du sel.

Mode d’utilisation :

Mélangez 200gr de bicarbonate de soude à 200gr de sel et puis versez le mélange dans 200ml de vinaigre. Ne soyez pas étonnés : mélanger le bicarbonate de soude et le vinaigre va provoquer une réaction chimique qui prendra la forme d’une mousse blanche.

Versez ensuite votre mélange dans la canalisation que vous voulez nettoyer et laissez-le poser entre 30 et 45 minutes. Finissez en versant un litre d’eau très chaude dans la canalisation afin de venir à bout des derniers bouchons.

Pour lutter contre les mauvaises odeurs, la solution est encore plus facile : il vous suffit de saupoudrer du bicarbonate de soude dans votre canalisation et de laisser poser pendant une nuit. L’odeur devrait être partie le lendemain matin !

5) Le canapé

Si vous voulez nettoyer votre canapé en tissu mais que celui-ci n’est pas déhoussable, saupoudrez-le de bicarbonate de soude et frottez légèrement pour le faire pénétrer. Laissez poser pendant 15 à 20 minutes puis aspirez ce qu’il reste. Le bicarbonate de soude aura absorbé les taches.

Cette astuce fonctionne aussi sur les tapis et les sièges en tissu.

6) Un matelas

Dans ce cas, utilisez la même astuce que celle que nous venons d’expliquer pour le canapé. En plus de nettoyer les taches, cela l’assainira et vous débarrassera des odeurs.

7) L’argenterie

Créez votre propre produit nettoyant en mélangeant du bicarbonate de soude et de l’eau jusqu’à former une pâte. Utilisez-la ensuite pour laver votre argenterie à l’aide d’un chiffon ou d’une brosse non abrasive. Rincez et séchez avec un chiffon sec. Votre argenterie sera comme neuve !




8) La grille du barbecue

Si vous avez déjà fait un barbecue chez vous et avez dû nettoyer la grille le lendemain, vous savez à quel point c’est une tâche pénible ! Heureusement, il existe des astuces qui fonctionnent bien mieux que le simple liquide vaisselle. Le bicarbonate de soude est l’une d’entre elles.

Créez une pâte à base de bicarbonate et d’eau, appliquez-la sur votre éponge et frottez. Vous verrez, vous arriverez à retirer la graisse bien plus facilement qu’en utilisant du savon classique !

9) Un dentier

Si vous avez envie d’assainir votre dentier et de lui offrir un beau nettoyage, faites-le tremper pendant une nuit dans un verre d’eau auquel vous aurez ajouté une cuillère à café de bicarbonate. Rincez-le le lendemain matin.

10 ) Pour se débarrasser des mauvaises odeurs

Peu importe d’où les mauvaises odeurs proviennent, le bicarbonate de soude pourra les neutraliser. Pour cela, il suffit d’en verser un peu à l’endroit malodorant.

Si l’odeur provient de votre poubelle, saupoudrez-en dans le fond, en-dessous du sac. Si vos tiroirs sont malodorants, versez un peu de bicarbonate de soude dedans. Saupoudrez-en aussi dans vos chaussures si elles sentent mauvais, et enlevez simplement le surplus jute avant de les porter à nouveau.

Dans le cas de votre frigo, placez-y une petite coupelle dans laquelle vous aurez versé du bicarbonate de soude. Quant aux cendriers, versez-y une petite quantité de bicarbonate de soude et renouvelez l’opération chaque fois que vous videz le cendrier.

Si vos mains dégagent une odeur désagréable que vous avez du mal à faire partir, mouillez-les et frottez-les avec un peu de bicarbonate de soude avant de rincer. En plus d’être débarrassées de leur mauvaise odeur, elles seront aussi douces et purifiées.

Enfin, si la mauvaise odeur provient de votre chien, vous pouvez aussi… saupoudrer le bicarbonate de soude sur son pelage ! Frottez-le ensuite pour que le bicarbonate de soude ne reste pas en surface, puis brossez-le afin d’éliminer les résidus. Le bicarbonate de soude emportera les mauvaises odeurs avec lui.

Encore d’autres usages du bicarbonate de soude

1) Nettoyer les fruits et légumes

À moins que vous les achetiez bio, les fruits et légumes sont souvent enduits d’un grand nombre de produits chimiques. Or, l’eau seule ne peut pas s’en débarrasser entièrement. Le bicarbonate de soude, de son côté, permet d’enlever la grande majorité des impuretés et des produits chimiques présents sur vos fruits et légumes.

Pour cela, il vous suffit de les faire tremper dans un récipient d’eau dans lequel vous aurez versé un peu de bicarbonate de soude, et de les laver avec ce mélange.

2) Conserver un bouquet de fleurs plus longtemps

Vous avez reçu un joli bouquet et vous aimeriez ne pas le voir se décomposer en seulement quelques jours ? Pour cela, ajoutez une cuillère à café de bicarbonate de soude dans l’eau du vase. Vous verrez, vos fleurs vivront bien plus longtemps !

Une astuce pour augmenter encore plus leur durée de vie ? Coupez leurs tiges en biseau et changez l’eau tous les deux à trois jours.

3) Lutter contre les insectes et les mauvaises herbes

Le bicarbonate de soude est aussi très utile dans le jardin.

Ainsi, si vous avez des mauvaises herbes qui poussent entre les joints de votre terrasse, par exemple, il vous suffit de saupoudrer le tout de bicarbonate de soude, puis d’y verser un peu d’eau. Cela aura le même effet qu’un désherbant.

En le mélangeant à de l’huile d’olive et de l’eau, le bicarbonate de soude peut également faire office d’insecticide naturel. Pour cela, prenez un grand verre d’eau et ajoutez-y trois cuillères à soupe d’huile d’olive et une cuillère à café de bicarbonate de soude. Vaporisez ensuite le mélange sur vos plantes pour les protéger des insectes.

4) Blanchir le linge

Le blanc de votre linge est devenu fade avec le temps ? La prochaine fois que vous le lavez, versez 2 à 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude avec votre lessive. Vos draps et vêtements seront bien plus blancs à leur sortie.

Attention, évite toutefois d’utiliser du bicarbonate de soude avec du linge délicat.

Vous l’avez compris, le bicarbonate de soude peut faire de nombreuses choses pour nous. Il suffit de commencer à s’y intéresser pour découvrir un monde de possibilités, loin des produits chimiques et peu naturels !

Où en acheter?

Cela dépend du type de bicarbonate recherché.

  • Le bicarbonate alimentaire est vendu en grande surface, en magasin spécialisé bio, en droguerie ou en vente en ligne. 
  • Le bicarbonate technique est disponible en grande surface en grande surface, en magasin spécialisé bio, en droguerie, en vente en ligne également mais aussi dans des magasins de bricolages.
  • Le bicarbonate pharmaceutique est délivré uniquement en pharmacie.

Ils se vendent souvent en sachet cartonné de 250 gr, 500 gr ou 1 kg. Il est conseillé de privilégier les gros contenants en carton recyclable afin de limiter les déchets. Pour le prix, compter entre 4 et 20€ le kilo selon le type de bicarbonate (le pharmaceutique étant le plus cher puisque c’est le plus pur).

À raison de quelques grammes par utilisation, le bicarbonate est un produit qui s’utilisera pendant plusieurs mois.

A propos de l’auteur

Leonor RogisterDiplômée de l’Ecole de Journalisme de Louvain, Léonor Rogister s’est détournée du monde de l’actualité quotidienne pour s’intéresser aux news lifestyle. Amoureuse de la nourriture et des bonheurs simples, elle aime s’informer et informer sur tout ce qui touche au bien-être, peu importe la forme qu’il prend.

Léonor est expatriée depuis 2015 et a fait de plusieurs pays sa maison. Quand elle n’est pas en train de voyager, elle aime profiter du confort de son chez soi. Elle tient également un blog depuis des années sur lequel elle partage sa passion pour les voyages.

FacebookLinkedin

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

bureau assis debout

Travailler sur un bureau assis-debout : pour ou contre ?

By chez soi, Produits, travail

Travailler sur un bureau assis-debout : pour ou contre ?

bureau assis debout

Ces dernières années, les études scientifiques et divers organismes sanitaires ne cessent d’alerter sur les problèmes de santé créés par une mauvaise posture au travail. Face à ce problème qui prend de plus en plus d’importance, les bureaux assis-debout semblent être une bonne solution : ils pourraient en effet à la fois limiter les risques de développer des problèmes de santé tout en améliorant la productivité et le bien-être au travail. Mais qu’en est-il réellement ? Juste Bien a mené l’enquête pour vous !




Qu’est-ce qu’un bureau assis-debout exactement ?

On connaît le bureau assis-debout sous une multitude de noms : standing desk, bureau ajustable, bureau surélevé, bureau up and down, bureau qui monte et qui descend… Tous servent à décrire la même caractéristique : un bureau que l’on peut monter et descendre à sa guise, ce qui permet aux utilisateurs de travailler aussi bien debout qu’assis. 

En fonction du type de bureau, la hauteur est ajustable soit manuellement (à l’aide d’une manivelle ou bien d’un vérin, comme pour les fauteuils de bureau), soit électriquement (en appuyant sur des boutons et en branchant le bureau sur secteur pour alimenter le moteur). 

Comment savoir quel type de bureau assis-debout choisir ?

Tout dépend de ce que vous voulez en faire et de la fréquence d’utilisation ! Les bureaux assis-debout manuels ont pour avantage d’être beaucoup moins chers que les bureaux assis-debout électriques. Néanmoins, les manuels sont souvent décrits comme nettement moins pratiques que leurs homologues électriques. 

La raison ? Surélever et abaisser un bureau manuellement est plus fastidieux et moins précis que le faire électriquement. Les possesseurs de bureaux assis-debout manuels finissent donc souvent par ne plus utiliser cette fonctionnalité. Si vous avez besoin de changer régulièrement la hauteur de votre bureau, il est donc conseillé d’opter pour un bureau assis-debout électrique.

En revanche, si vous souhaitez bouger votre bureau régulièrement de place, il est conseillé de privilégier les bureaux manuels, plus légers et mobiles que les bureaux électriques. En plus, ils sont silencieux, ce qui vous permet de les placer n’importe où dans la maison !

Quels sont les avantages d’un bureau assis-debout ? 

bureau debout

Le principal avantage des bureaux assis-debout –  et la raison même de leur conception – est qu’ils sont une véritable petite révolution en termes de conditions de travail, notamment parce qu’ils permettent de contrôler la posture que l’on adopte pour travailler. Le fait d’être debout permet de solliciter l’ensemble des muscles du corps pour maintenir une bonne posture. Par ailleurs, les bureaux assis-debout permettent également de bouger, de s’étirer, d’être libre de ses mouvements : tout ce qu’il faut pour rendre votre façon de travailler particulièrement active ! 

Selon une étude menée par le projet Take and Stand, les douleurs lombaires et cervicales des travailleurs qui ont réduit leur temps de travail assis grâce aux bureaux-assis debout ont diminué de 54 %. Sans compter que la position debout permet de brûler des calories, de lutter contre les coups de fatigue et de renforcer le système immunitaire… 

Deuxième avantage, qui découle directement du premier : la productivité des travailleurs est accrue. Les utilisateurs des bureaux assis-debout s’accordent en effet pour dire qu’ils sont plus efficaces et plus productifs lorsqu’ils peuvent alterner les positions. Et ce, dans de nombreuses tâches : rédaction, discussions en réunion, dessin, calculs… Une explication possible est que la position debout décuple le sentiment d’énergie des travailleurs, d’où cette impression d’être plus performant.

Dernier avantage : l’adaptabilité. Qu’ils soient debout ou bien assis, les bureaux ne sont pas toujours bien ajustés aux corps des différents travailleurs. Or, la hauteur d’un bureau debout-assis est parfaitement ajustable à chacun(e). Un avantage non négligeable ! D’autant plus que certains bureaux électriques laissent la possibilité de mémoriser plusieurs hauteurs. 

Quels sont les inconvénients d’un bureau assis-debout ? 

L’inconvénient le plus fréquemment cité est le prix des bureaux debout-assis. Ces derniers sont souvent plus chers que des bureaux classiques. 

Deuxième inconvénient : les bureaux debout-assis ne débarrassent pas de toutes les douleurs… En effet, comme nous sommes peu habitués à travailler debout, cette position peut vite devenir inconfortable pour nos pieds (surtout pour les personnes qui travaillent en talons) – voire pour le dos si la hauteur est mal réglée. Toutefois, il s’agit d’un problème facilement réglable : il suffit d’investir dans un tapis spécial anti-fatigue pour soulager vos pieds !

Le dernier inconvénient, c’est que les bureaux assis-debout électriques, justement parce qu’ils sont électriques, ne sont pas très écologiques…

Pour conclure, gardez bien à l’esprit que les bureaux assis-debout ne sont pas des panacées : même s’ils limitent les risques de mal de dos ou de nuque, ils n’empêchent pas pour autant tous les troubles créés par nos positions sédentaires. Pour préserver votre santé, veillez à bouger, à faire des pauses et de l’exercice régulièrement. Dans l’idéal, essayez d’alterner plusieurs fois par jour entre position assise et position debout. 




Sources

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23057991/
https://kqueo.fr/blogs/blog-kqueo/choisir-bureau-assis-debout-entreprise
https://digitalpainting.school/magazine/conseils/quels-sont-les-avantages-et-inconvenients-dun-bureau-assis-debout-apres-des-mois-dutilisation
https://www.jobat.be/fr/art/avantages-et-inconvenients-dun-bureau-assis-debout

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

lit qui grince

Comment réparer un lit qui grince ?

By chez soi, Maison, Sommeil

Comment réparer un lit qui grince ?

lit qui grince

Quoi de plus désagréable qu’un lit qui grince ? À peine commencez-vous à vous endormir que vous êtes réveillé(e) en sursaut par un sinistre bruit de grincement… Et c’est encore pire si vous dormez à deux ! Vous êtes confronté(e) bien malgré vous à ce problème ? Vous voici au bon endroit : nous vous partageons toutes nos solutions pour retrouver un sommeil calme et reposant et qui sait peut-être vous laisserez vous tenter au passage par un lit tendance Maisons du Monde !




Pourquoi faut-il éviter de dormir sur un lit qui grince ?

Certes, un lit qui grince est très gênant en raison des nuisances sonores qui apparaissent dès que vous faites un mouvement. Mais pas seulement : si votre lit grince, c’est aussi le signe que quelque chose ne va pas dans votre literie.  Élément abîmé ou cassé, usure du temps… Il est peut-être temps de changer de matériel ! Ou pas… Avant d’en arriver à ce point, il existe quelques astuces pour lutter contre les grincements.

Pourquoi le lit fait-il du bruit ?

Bien évidemment, la première chose à faire pour se débarrasser des grincements de votre lit est d’en trouver l’origine. Avant d’accuser votre sommier ou votre matelas, quelques vérifications s’imposent :

  1. Inspectez les pieds du lit : assurez-vous qu’ils soient bien fixés et le cas échéant, resserrez les écrous et les vis
  2. Observez les montants : là aussi, veillez à ce qu’ils soient bien stables et fixés, et serrez les vis au besoin
  3. Vérifiez l’espace avec la tête de lit : c’est peut-être elle qui bouge et qui produit les grincements ! Faites en sorte qu’elle soit bien calée contre le mur et si besoin, fixez-la directement à la paroi

Vous avez tout bien vérifié, mais le grincement ne vient pas de là ? Il est donc probablement dû à votre sommier, à votre matelas ou à votre cadre de lit.

  • Le matelas. Votre matelas est en mousse ? Alors le problème ne vient pas de là. En revanche, si tel n’est pas le cas, une bonne façon de vérifier s’il est à l’origine des grincements est de le mettre par terre et de rouler ou de sauter dessus. Efficacité garantie !
  • Le sommier. Comme pour le matelas, vous pouvez le poser par terre et appuyer dessus, ou bien grimper dessus et vous balancer pour déterminer avec précision l’origine des grincements. En général, le bruit vient soit des parties en bois ou en métal qui frottent, soit des ressorts.
  • Le cadre de lit. Appuyez légèrement sur les différentes parties du cadre puis secouez le tout délicatement. Le bruit peut venir de pièces branlantes car mal serrées.

Comment remédier à un lit qui grince ?

lit

En fonction de l’origine du problème, les solutions à appliquer pour vous débarrasser des grincements de votre lit divergent.

Si c’est le matelas qui grince

Vous pouvez tout simplement essayer de retourner le matelas, en dormant désormais là où vous mettiez auparavant vos pieds. En fait, les matelas à ressorts peuvent s’user particulièrement vite à cause du poids du corps. Pour éviter les grincements intempestifs, vous pouvez donc tout simplement répartir le poids de votre corps en retournant votre matelas tous les 6 mois environ.

Si c’est le sommier qui grince

Vous en êtes sûr(e) à 100 % : ce sont les pièces ou les lattes du sommier qui grincent ? Alors il va vous falloir lubrifier votre sommier pour vous débarrasser de ces bruits parasites. Il existe 3 produits miracles pour vous y aider : le talc pour bébé, la cire d’abeille et le savon.

Il vous suffit d’appliquer une de ces substances sur les jointures qui grincent. Le talc et le savon sont à utiliser dès que le bruit se fait entendre. La cire, elle, est à appliquer une fois tous les 6 mois. Ces techniques valent aussi bien pour les sommiers en bois que pour les sommiers en métal !

Si c’est le cadre du lit qui grince

Dans ce cas, vous allez devoir bricoler un peu ! Utilisez un tournevis et une clé Allen pour resserrer les vis, boulons et diverses pièces du cadre qui empêchent votre lit d’être parfaitement stable. Normalement, les bruits de grincement devraient cesser aussitôt. Si tel n’est pas le cas, il vous faudra peut-être changer certains boulons ou pièces.

Comment faire si les grincements se poursuivent ?

Si malgré toutes ces précautions les bruits continuent, alors il vous faudra probablement changer votre literie. Si c’est le matelas qui est en cause, vous pouvez opter pour un matelas en mousse ou en fibres naturelles, qui ne grincent pas.

Si les grincements étaient dus au sommier ou au cadre, alors veillez à investir dans de la bonne qualité, pour vous assurer d’avoir des équipements qui durent longtemps.




Sources

https://tousaulit.com/lit-qui-grince/
https://mag.tediber.com/astuces/lit-grince-solutions

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

chambre saine

6 astuces pour conserver une chambre saine !

By chez soi, Maison, Relaxation, Sommeil

6 astuces pour conserver une chambre saine !

chambre saine

Vous avez tendance à mal dormir ? Vous ne vous sentez pas à l’aise dans votre chambre ? C’est peut-être parce qu’elle n’est pas suffisamment saine. Pourtant, avec plus de 8 heures passées dedans par jour, votre chambre est l’un des endroits de la maison auxquels il faut le plus prêter attention. Découvrez toutes nos astuces pour disposer d’une chambre parfaitement saine !




  1. Veillez à la qualité de l’air

Première règle pour disposer d’un air sain dans la chambre : aérez fréquemment. S’il peut s’agir là d’une évidence pour certains, sachez que peu de personnes prennent le temps de bien aérer – et surtout d’aérer de manière efficace – leur chambre. 

Pour un bon renouvellement de l’air, ouvrez en grand les fenêtres pendant 15 minutes par jour minimum. Cette mesure permet de prévenir les bactéries tout en éliminant les acariens et en chassant certaines substances polluantes.

Attention : même s’il est nettement plus facile d’ouvrir les fenêtres d’une pièce par beau temps, il est nécessaire d’aérer tous les jours, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige ! 

Pour purifier l’air, vous pouvez également opter pour un purificateur d’air. Il s’agit d’un appareil particulièrement indiqué si vous souffrez d’asthme ou d’allergie, puisqu’il élimine les substances d’une pièce pouvant être allergisantes. 

Vous êtes adepte des solutions naturelles ? Vous pouvez sans problème vous tourner vers des plantes dépolluantes, qui contribuent à assainir l’air des petites pièces (jusqu’à 10 m² environ). En plus, certaines d’entre elles ont des propriétés qui permettent de lutter contre des troubles spécifiques. C’est le cas par exemple de l’anthurium, qui agit contre l’ammoniac, ou du chlorophytum, qui absorbe le monoxyde de carbone.

Remarque : le fait de dormir avec des plantes est souvent décrié, notamment parce qu’elles rejettent du CO2. Mais n’ayez crainte : tant que vous ne transformez pas votre chambre en jardin d’hiver, et que vous évitez les plantes auxquelles vous pouvez être allergique, vous ne courez aucun danger ! 

  1. Faites la chasse à la poussière

Certains endroits de la chambre sont de véritables nids à poussière et à acariens, sans que l’on ne s’en rende forcément compte. C’est le cas par exemple :

  • Des rideaux
  • Des peluches d’enfants
  • Des ampoules
  • Des cadres photos 
  • Des tapis
  • Etc.

Pensez à les laver régulièrement !

  1. Prenez grand soin de votre lit

On ne s’en rend pas toujours compte, mais la nuit, on transpire beaucoup ! Ce qui transforme nos draps et nos taies d’oreillers en véritable refuge pour microbes. Pour une chambre saine, il vous faudra donc laver et changer régulièrement (tous les 15 jours) vos draps, housses de couettes et taies d’oreillers. 

Pour un lavage efficace, optez pour une machine à 60°C. Dans l’idéal, il est aussi conseillé de secouer couettes et oreillers tous les jours, afin de réduire les allergènes, mais aussi d’aérer le lit quotidiennement en roulant par exemple la couette au pied du lit pendant quelques minutes.

Mais ce n’est pas tout : avec le temps, les poussières et les acariens affluent dans le matelas, ce qui peut provoquer des gênes respiratoires, voire des allergies. Il est donc conseillé de changer de matelas tous les 10 ans environ. Veillez à choisir des matelas parfaitement adaptés à votre sommeil pour vous permettre de passer une bonne nuit, comme les matelas Emma par exemple. 

Par ailleurs, il est très fortement déconseillé de dormir sur un matelas posé à même le sol : comme il n’y a absolument aucune aération entre le sol et le matelas, les moisissures en profitent pour se développer. 

  1. Privilégiez des produits d’entretien naturels

Les produits d’entretien artificiels ont tendance à dégager des substances irritantes. Pour nettoyer votre chambre, vous pouvez revenir aux produits naturels : vinaigre blanc, savon noir, bicarbonate de soude… Ils sont aussi efficaces que les produits du supermarché et nettement meilleurs pour la santé ! 

Et pour parfumer, oubliez l’encens, les désodorisants et les bougies parfumées qui dégagent de nombreuses substances nocives, et préférez les huiles essentielles. En plus, la plupart d’entre elles possèdent de nombreuses vertus thérapeutiques ! En voici quelques-unes : 

  • La lavande est réputée pour ses propriétés calmantes, sédatives et antidépressives
  • L’ylang ylang possède des vertus aphrodisiaques et calmantes
  • La mandarine verte permet une relaxation neuromusculaire durable
  • Le basilic, la marjolaine, la sauge sclarée et la camomille favorisent un bon sommeil réparateur

Attention : avant d’utiliser de l’huile essentielle, renseignez-vous bien sur les contre-indications et les précautions à prendre. Par ailleurs, essayez de ne pas diffuser de l’huile essentielle plus de 15 minutes par jour : il s’agit de produits avec de véritables vertus thérapeutiques, et non d’un parfum d’ambiance. À utiliser avec modération, donc !

  1. Trouvez la bonne température

Personne n’aime se lever ou se coucher dans une pièce froide. Pour autant, il ne faut pas surchauffer votre chambre ! 

La température idéale pour dormir se situe aux alentours de 18°C. Ça peut paraître frais, mais c’est scientifiquement prouvé : au-delà, nous transpirons davantage et la qualité de notre sommeil baisse. Il s’agit donc simplement d’une habitude à prendre !

  1. Limitez les appareils électriques

Les appareils tels que les ordinateurs, téléphones, tablettes, télévisions, etc. sont à éviter dans la chambre, car ils génèrent des ondes électromagnétiques qui ont un impact sur notre système nerveux. 

Il est donc conseillé, dans l’idéal, d’éviter d’en mettre dans la chambre et de privilégier d’autres pièces dans la maison. Mais si vraiment ils sont indispensables, vous pouvez trouver quelques astuces : 

  • Placer la télévision le plus loin possible de votre tête
  • Opter pour un réveil à piles
  • Ne pas recharger votre téléphone pendant la nuit
  • Éviter toute prise électrique branchée près de votre tête

Vous souffrez d’insomnies ? Lorsque vous vous levez le matin, vous êtes très fatigué(e) ? Ces troubles sont peut-être dus à une trop grande quantité d’appareils dans votre chambre. Méfiance ! 




Sources 

https://www.terrafemina.com/article/7-astuces-pour-faire-de-votre-chambre-un-endroit-plus-sain_a302641/1
https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=astuces-chambre-saine
https://www.deco.fr/actualite-deco/257476-gestes-ecologie-chambre-saine.html
https://www.consoglobe.com/15-astuces-chambre-enfant-saine-cg/4
https://unsujet.com/5-astuces-pour-rendre-une-chambre-saine/4/
https://www.pharmamarket.fr/blog/une-chambre-saine-pour-mieux-dormir
https://amelioretasante.com/astuces-chambre-saine/
https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=huiles-essentielles-pour-bien-dormir

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

mite alimentaire

Comment se débarrasser des mites alimentaires?

By Alimentation, chez soi, Hygiène de vie, Maison

Comment se débarrasser des mites alimentaires?

mite alimentaire

Moins connues que leurs cousines grignoteuses de vêtements, les mites alimentaires n’en restent pas moins des invités plus qu’indésirables. Comment faire pour s’en débarrasser, et surtout pour s’assurer qu’elles ne reviennent pas ? Découvrez toutes nos méthodes (testées et approuvées) dans cet article ! 




Mites alimentaires : de quoi s’agit-il exactement ? 

Les mites alimentaires sont de petits insectes qui adorent se cacher dans les placards de nos cuisine. Elles sont particulièrement friandes des produits secs : farine, riz, pâtes, blé, semoule, et parfois même légumes et fruits secs. En fait, les femelles s’installent dans les paquets, pondent leurs œufs tranquillement, et une fois qu’ils ont éclos, les larves n’ont plus qu’à se nourrir de vos produits pour se reproduire à l’infini et coloniser tous vos placards.

Vous soupçonnez qu’une colonie de mites alimentaires s’est installée chez vous ? Il est absolument essentiel d’agir tout de suite : une mite femelle peut produire jusqu’à 400 œufs en une seule ponte ! Il ne faut ensuite que 4 jours pour que les œufs laissent place à des larves, et un mois seulement pour que les larves atteignent leur taille adulte. En moyenne, une mite alimentaire vit 15 jours ; c’est un laps de temps qui permet largement aux femelles de se reproduire…

Comment repérer les mites alimentaires ?

Lorsqu’elles sont adultes, les mites alimentaires sont faciles à repérer : elles ressemblent à des petits papillons gris ou marron, d’environ 2 à 3 cm d’envergure. Lorsque vous ouvrez vos placards ou vos paquets alimentaires, elles s’envolent. 

En revanche, lorsqu’elles sont encore à l’état de larves, elles sont nettement plus difficiles à repérer. Elles se dissimulent alors dans les aliments dont elles se nourrissent. Vous venez de trouver des grumeaux dans votre farine ? Des vers dans vos grains de riz ou dans vos pâtes ? Des petits trous dans les emballages en plastique fin ? Méfiance : tous ces éléments peuvent être des signes indicateurs de la présence de larves de mites ! 

Vous pouvez également vous douter de la présence de mites alimentaires dans votre cuisine si vous observez des cocons dans vos placards, dans vos boîtes d’aliments ou même au plafond. Enfin, des filaments cotonneux (comme des fils de toile d’araignée) dans vos boîtes alimentaires peuvent également être un  indice de la présence de mites alimentaires dans votre maison.

Comment les mites alimentaires débarquent-elles dans nos placards ?

Les aliments peuvent être contaminés à n’importe quel moment : lors de la production, du transport, de la conservation dans un supermarché… En règle générale, les mites alimentaires sont déjà présentes dans les aliments que vous pouvez acheter en magasin. Une seule larve dans un paquet de farine, un seul cocon collé à un emballage suffisent pour que votre cuisine finisse infestée. 

Si vous faites vos courses en supermarché, sachez que les produits vendus en vrac sont un véritable vivier pour le développement de mites, car ils sont moins protégés. De même, les produits achetés en magasin bio ne subissent pas de traitement chimique destiné à tuer les indésirables : ils peuvent donc eux aussi être propice à la présence de mites alimentaires.

Enfin, les mites alimentaires peuvent aussi choisir de s’installer chez vous si vous conservez mal vos aliments. Pour éviter cette situation, veillez à bien stocker vos aliments dans des bocaux fermés et hermétiques, et à les entreposer dans des pièces fraîches et sèches.




Est-ce que les mites alimentaires sont dangereuses pour la santé ?

Pas du tout ! Les mites ne représentent absolument aucun danger. Pas de panique si vous en avez ingéré par inadvertance, donc ! 

D’ailleurs, si cette solution ne vous dégoûte pas trop, plutôt que de jeter tous les aliments secs susceptibles d’être infestés, vous pouvez choisir de les passer au tamis soigneusement, de les conserver au congélateur par mesure de précaution, puis de les consommer normalement ensuite. 

Comment se débarrasser des mites alimentaires ?

Même si elles ne sont pas dangereuses pour la santé, il est tout de même nécessaire de se débarrasser des mites alimentaires pour des raisons d’hygiène. Voici comment procéder :

Première étape : le grand tri

La toute première chose à faire est de vider vos placards pour jeter tous les emballages contaminés. Inspectez tout scrupuleusement pour être sûr(e) de ne rien oublier. Attention : si vous trouvez seulement une mite morte, jetez tout de même l’emballage : il est probable qu’elle y aura déjà pondu !

Pour les aliments, vous pouvez soit les jeter également, soit les passer au tamis comme expliqué plus haut. Veillez à jeter les emballages dans un sac poubelle refermable, que vous irez jeter dans une benne extérieure tout de suite après pour éviter une réinfection.

Deuxième étape : le ménage 

Nettoyez et désinfectez à fond vos placards en utilisant du vinaigre blanc ou du véritable savon de Marseille. Ces deux substances permettent non seulement de nettoyer les placards, mais aussi de les désinfecter et d’éliminer toute tentative de nouvelle invasion. Pensez à bien nettoyer les dessus et dessous de placards, car des cocons peuvent s’y dissimuler. 

Soyez vigilant(e) : même si vous ne voyez pas de trace à l’œil nu, les mites peuvent tout de même être présentes ! Il vous faudra donc récurer vos placards de fond en comble malgré tout.

Troisième étape : la conservation

Pour conserver vos aliments secs (pâtes, riz, semoule, etc.), utilisez des bocaux hermétiques, que vous pouvez fermer. Cela empêchera les mites d’atteindre vos aliments.

Comment faire fuir les mites à tout jamais et prévenir toute nouvelle infection ?

Il existe un certain nombre de remèdes naturels qui permettent non seulement de se débarrasser des mites alimentaires, mais aussi de les empêcher de revenir. En voici une liste non exhaustive : 

  1. Le froid

Les mites alimentaires détestent le froid et n’y résistent pas. Une bonne façon de s’en débarrasser consiste donc à mettre tous vos emballages et paquets d’aliments contaminés dans le réfrigérateur ou dans le congélateur pendant 24 heures. 

  1. Le nettoyage vapeur

Vous avez un nettoyeur vapeur sous la main ? C’est le moment de vous en servir ! Cette technique vous permet de désinfecter vos placards en douceur (attention si vos meubles sont en bois) et de tuer les mites en même temps. Inodore, il n’a aucun impact sur vos aliments.

  1. Le sel

Les mites sont rebutées par le sel. Vous pouvez donc essayer de déposer du sel autour des emballages et boîtes qui contiennent les aliments dont les mites raffolent pour les tenir éloignées. Pensez à nettoyer le sel de temps en temps pour le remplacer.

  1. Les huiles essentielles

Les mites ne supportent pas les fortes odeurs. Vous pouvez donc choisir de déposer quelques gouttes d’huile sur des bouts de tissu, que vous placerez ensuite sur des coupelles dans vos placards. Parmi les huiles essentielles les plus efficaces, on note : la lavande, le laurier, le géranium, le thym, la citronnelle, l’eucalyptus, la menthe poivrée… Pensez à renouveler souvent les tissus imbibés !

Vous pouvez également décider de diluer ces huiles essentielles dans un peu d’eau et de vaporiser ensuite le mélange dans vos placards. Attention toutefois à ce qu’il n’entre pas directement en contact avec vos aliments.

Si vous ne possédez pas d’huile essentielle, vous pouvez aussi bien remplir un sachet de fleurs de lavande, de feuilles de laurier ou encore de thym avant de les ranger dans vos placards. Cette technique est tout aussi efficace que l’huile essentielle !

  1. Les clous de girofle

De même que les huiles essentielles, l’odeur des clous de girofle repousse les mites alimentaires. Pou bien les utiliser, vous pouvez en déposer quelques-uns dans des bols ou des coupelles que vous placerez ensuite dans vos placards. Non seulement ils feront fuir les nuisibles s’ils sont déjà présents dans vos placards, mais il les empêcheront en plus de revenir… À condition, là aussi, de les renouveler régulièrement !

  1. L’ail et les noix de muscade

Parmi les aliments qui dégagent de fortes odeurs et qui servent de repousse mites, on trouve l’ail et les noix de muscade. Si vous-même appréciez ces odeurs, vous pouvez choisir de découper une gousse d’ail pour la mettre dans vos placards, ou bien de déposer des noix de muscade (râpées ou non) dans un récipient avant de le placer, lui aussi, dans vos placards. 

  1. Les phéromones

Il s’agit de pièges, qui prennent l’aspect de bandes collantes, à disposer dans les placards. Ces bandes dégagent de puissantes phéromones pour attirer les mâles. Les mâles ainsi bernés vont se retrouvés piégés, englués et collés aux bandes jusqu’à en mourir, ce qui empêche toute reproduction. Une solution quelque peu cruelle mais néanmoins très efficace !

  1. Le trichogramme

Voilà une solution qui peut rebuter, mais qui s’avère pourtant redoutable. Les trichogrammes sont de petits insectes microscopiques, sans danger pour l’homme, et qui sont les prédateurs naturels des mites. 

En fait, la femelle trichogramme va pondre ses œufs dans les œufs des mites. Les œufs trichogrammes vont éclore et les parasites vont manger les œufs des mites alimentaires. Une fois les mites éradiquées, les trichogrammes vont disparaître naturellement, faute de nourriture.  

Attention : il faut attendre quelques jours (environ deux semaines) pour voir les premiers effets des trichogrammes. Néanmoins, comme elle permet d’éradiquer totalement les mites, cette solution est particulièrement efficace pour les invasions importantes de mites alimentaires, ainsi que pour éviter tout risque de renouvellement futur. 

On trouve facilement des diffuseurs de trichogrammes sur le marché, en magasin bio ou grande surface.

Sources 

https://www.maison-travaux.fr/maison-travaux/conseils-pratiques/9-astuces-eliminer-mites-alimentaires-fp-167998.html#item=18
https://deco.journaldesfemmes.fr/guide-amenagement-et-travaux/2587818-mites-alimentaires-comment-s-en-debarrasser-definitivement/
https://jardinage.lemonde.fr/dossier-3396-mites-alimentaires.html
https://archzine.fr/lifestyle/comment-se-debarrasser-des-mites-alimentaires-solutions-pour-eradiquer-ces-insectes-de-vos-placards/

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Send this to a friend