Category

dans le corps

nettoyer matelas tache

4 conseils pour bien renouveler votre literie !

By dans le corps, Relaxation, Sommeil

4 conseils pour bien renouveler votre literie!

nettoyer matelas tache

Rendez-vous compte : en moyenne, nous passons un tiers de notre vie à dormir ! Et pour cause : un bon sommeil est une condition sine qua non pour être en bonne santé. Or, la literie a un impact direct sur la qualité de notre sommeil. Il est donc absolument essentiel d’y prêter une attention et un soin particuliers en optant par un exemple pour un ensemble matelas et sommier TEMPUR.

Renouveler votre literie, pourquoi c’est important ?

Pour avoir un bon sommeil, tout simplement ! Et par ricochet, pour être en bonne santé. En effet, avoir un sommeil réparateur permet non seulement de récupérer et de reposer votre corps et votre cerveau, mais cela permet aussi d’améliorer vos capacités cognitives et votre concentration, de booster votre système immunitaire, de prévenir certains maladies potentiellement graves (maladies cardiovasculaires et neurodégénératives), de combattre le stress, les troubles de l’humeur et la dépression, de mieux assimiler les informations engrangées au cours de la journée… Bref, à partir du moment où il est bien dosé (ni trop, ni trop peu), le sommeil n’a que des avantages !




À quelle fréquence renouveler votre literie ?

En moyenne, il est conseillé de changer de literie tous les 8 à 10 ans. Bien évidemment, il s’agit d’une moyenne : si vous ne vous sentez plus bien dans votre lit, n’attendez pas pour en changer. Plusieurs signes peuvent vous indiquer qu’il est temps de changer de literie : 

  • Vos nuits ne sont plus réparatrices
  • Vous vous réveillez souvent 
  • Au réveil, vous avez mal au dos et/ou aux cervicales
  • Vous sentez les ressorts du matelas et/ou les lattes de votre sommier
  • Vous sentez des creux et/ou des bosses dans votre matelas
  • Lorsque vous vous levez, le matelas garde l’empreinte de votre corps (il y a des creux)
  • Des réactions allergiques apparaissent 
  • Votre sommier grince lorsque vous bougez
  • Votre matelas et/ou votre sommier est affaissé
  • Vous avez du mal à trouver une position confortable

Vous vous reconnaissez dans cette description ? C’est signe qu’il est temps de changer de literie. Voici nos conseils pour choisir du bon matériel !

Conseil n°1 : la fermeté du matelas

La fermeté d’un matelas dépend de nombreux facteurs : taille, poids, morphologie, matériaux de conception, les préférences personnelles… Et même la position adoptée pour dormir !

La plupart du temps, les spécialistes utilisent une échelle allant de 1 à 10 pour évaluer la fermeté d’un matelas : 

  • De 1 à 4, le matelas est dit « souple » (on peut s’enfoncer dedans)
  • De 5 à 7, le matelas est dit « de fermeté équilibrée » (il s’adapte au corps, on s’enfonce très légèrement)
  • De 8 à 10, le matelas est dit « ferme » (on ne s’enfonce pas dedans)

Pour être honnête, pour trouver la fermeté idéale, il existe à peu près autant de recommandations qu’il y a de spécialistes. Cependant, la plupart s’accorde sur le fait que votre morphologie et votre position pour dormir font partie des critères les plus importants. 

Plus votre IMC est élevé, plus vous êtes susceptible d’apprécier un matelas ferme, car il permet un meilleur soutien. Ce qu’il faut, c’est que votre colonne vertébrale soit bien maintenue, mais que le matelas soit suffisamment confortable pour vous permettre de bien dormir. De là quelques pistes en fonction de votre position : 

  • Si vous dormez sur le dos, privilégiez un matelas plutôt ferme
  • Si vous dormez sur le côté, préférez un matelas légèrement souple
  • Si vous dormez sur le ventre, vous pouvez adopter un matelas équilibré

Conseil n°2 : l’importance du sommier

Grand oublié de la literie, le sommier n’en demeure pourtant pas moins un élément absolument essentiel pour de bonnes nuits de sommeil. Non seulement il sert de support au matelas et aide à prolonger sa durée de vie, mais en plus il joue un rôle dans la bonne aération – et donc dans la propreté et l’hygiène – de la literie. 

À noter : il arrive que l’on ait envie de ne changer que le matelas pour conserver le sommier plus longtemps. Attention, car cela peut vite se révéler être une fausse bonne idée : si votre sommier est en trop mauvais état, il va masquer tous les bienfaits de votre nouveau matelas. Vous y perdrez donc au change. 

Sachez aussi que tous les sommiers ne conviennent pas à tous les matelas, et inversement. En fonction de ce que vous désirez ressentir pour dormir, le choix sera différent :

  • Les matelas et les sommiers à ressorts garantissent un soutien plus souple. Ils sont idéaux pour les couples (surtout si les dormeurs ont tendance à beaucoup bouger pendant leur sommeil)
  • Les matelas à ressorts combinés à des sommiers à lattes garantissent un soutien plus ferme
  • Les matelas fermes avec des sommiers à lattes conviennent aux personnes qui souffrent du dos

Conseil n°3 : la taille de la literie 

Dans l’idéal, la longueur de votre literie doit être supérieure à votre taille de 20 cm environ. Pour la largeur, c’est à votre appréciation personnelle. Sachez juste que l’on bouge en moyenne 40 à 50 fois par nuit… Ce qui fait beaucoup ! 

Conseil n°4 : rien de tel qu’essayer pour savoir 

Faut il vraiment tester la literie avant de l’essayer ? Réponse : oui, oui, oui et encore oui ! En magasin, essayez de tester le matelas en vous allongeant dessus quelques minutes, si possible dans des conditions qui se rapprochent de celles dans lesquelles vous dormez (sans veste ni chaussure, dans la même position, avec votre partenaire si vous avez l’habitude de dormir avec quelqu’un). 

Il existe un test très simple pour savoir si le matelas vous convient : allongez-vous sur le dos et essayez de passer votre main entre le matelas et vos reins. Si vous le pouvez, cela signifie que le matelas est trop ferme. Tournez-vous sur le côté en vous appuyant sur votre coude. Si votre coude s’enfonce, cela indique que le matelas est trop mou.

Sources

http://sommeilsante-jprs.fr/blog/les-10-bienfaits-du-sommeil
https://www.santemagazine.fr/sante/maladies/maladies-neurologiques/sommeil/bien-choisir-sa-literie-pour-mieux-dormir-171962

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

tisane CBD

Bienfaits des tisanes à base de CBD

By Dans la tête, dans le corps, Plantes et Jardin, Produits, Relaxation, Sommeil

Bienfaits des tisanes à base de CBD

tisane CBD

Il est vrai que la tisane n’est à priori pas le premier produit auquel on pense lorsque l’on souhaite commencer à consommer du CBD. Pourtant, elles gagnent à être connues, car elles sont un véritable concentré de bienfaits. Focus sur ces tisanes pas comme les autres !

Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD (cannabidiol) est le nom de l’une des centaines de molécules qui composent le cannabis. Contrairement à d’autres molécules, comme le THC, le CBD n’est en aucun cas une drogue. Il ne provoque aucune dépendance et ne possède aucun effet psychotrope. Sa consommation, bien que soumise à certaines réglementations, est parfaitement légale. Et si l’on en parle de plus en plus aujourd’hui, c’est que le CBD possède de nombreuses vertus thérapeutiques reconnues. 




Quels sont les bienfaits des tisanes au CBD exactement ?

La tisane au CBD que l’on appelle parfois aussi du « thé de chanvre », est réputée pour ses nombreuses vertus thérapeutiques. En voici une liste non exhaustive :

  • 1. La relaxation. C’est probablement le bienfait le plus connu du CBD : la réduction du stress et de l’anxiété, ainsi que de tous les petits tracas qui y sont liés (troubles du sommeil, émotions négatives, dépression…). À noter qu’en plus des vertus du CBD, l’aspect chaud et réconfortant d’une tisane a aussi un rôle relaxant. De quoi faire d’une pierre deux coups !
  • 2. La réduction des douleurs. Les propriétés analgésiques du CBD sont également l’une des principales raisons de sa consommation. En effet, le CBD a le pouvoir d’apaiser les douleurs, sans pour autant provoquer les effets négatifs des médicaments que l’on trouve sur le marché (somnolence, accoutumance, etc.). Par ailleurs, son action lente le rend particulièrement efficace pour lutter contre les douleurs articulaires, les douleurs chroniques, les douleurs osseuses et les douleurs musculaires.
  • 3. Les propriétés anti-inflammatoires. Le CBD permet de renforcer le système immunitaire et de lutter contre les inflammations. En conséquence, il s’agit d’une aide précieuse pour lutter contre les symptômes de certaines maladies, comme la sclérose en plaques par exemple.
  •  4. Le soulagement des troubles gastro-intestinaux. Les tisanes au CBD aident à soulager les brûlures et les crampes d’estomac, à réduire les reflux gastriques, à éviter les diarrhées et la constipation. 
  • 5. Le soulagement de la nausée. Les tisanes aident à soulager et à réduire les nausées, ainsi qu’à  augmenter l’appétit. Pour cette raison, elles sont un allié de poids pour les personnes sujettes à des nausées chroniques, ainsi que pour les personnes qui suivent un traitement de chimiothérapie par exemple. 
  • 6. Le renforcement de la santé cardio-pulmonaire. Les tisanes au CBD ont la capacité de dilater les bronches, ce qui permet d’augmenter le flux d’air, et donc d’aider à mieux respirer. Elles sont donc particulièrement utiles pour les personnes qui souffrent de problèmes respiratoires. En outre, d’après certaines études, le CBD permet d’abaisser la tension artérielle et d’améliorer la circulation du sang, ce qui aide à lutter contre les crises cardiaques et l’hypertension.
  • 7. La préservation du cerveau. D’après plusieurs études, le CBD aiderait à protéger les neurones et donc à éviter la dégradation du cerveau et des sens. C’est pourquoi les tisanes pourraient être utilisées pour soulager les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer, de crises d’épilepsie, de certains troubles psychotiques, ou encore de la maladie de Parkinson par exemple. Non seulement parce qu’elles aident à lutter contre les douleurs, mais aussi parce qu’elles permettent de mieux vivre avec et de mieux supporter la maladie au quotidien.

Est-ce que c’est légal ?

thé CBD

Oui, le CBD est légal. Mais sa production et sa consommation sont très réglementées : le taux de THC (la substance psychotrope du cannabis) ne doit pas dépasser 0,2 %. En outre, les plantes doivent figurer sur le Catalogue Officiel français des espèces et variétés de plantes cultivées pour être autorisées à la culture.

Est-ce qu’il existe des risques ?

D’après l’OMS, il n’existe pas de risque pour la santé, dès lors que les proportions sont bien respectées.   Néanmoins, le CBD est déconseillé pour les femmes enceintes. Vérifiez également que vous n’êtes pas allergique, et respectez bien les doses prescrites.

Enfin, il se peut que le CBD, même s’il est légal, soit détecté lors des tests de dépistage. Veillez donc à ne pas en consommer au moins une semaine avant le test.

Comment choisir sa tisane au CBD ?

Il existe un large choix de tisanes au CBD ; en général, chacune est dédiée à soigner un trouble en particulier, puisque le CBD peut être associé à d’autres composants pour un maximum d’efficacité. Par exemple, le mélange CBD-tilleul aide à lutter contre le stress et l’angoisse, le mélange camomille-CBD contre les troubles du sommeil… 

Le mieux est de demander conseil à des professionnels pour trouver le mélange qui vous convient.

Comment préparer et consommer une tisane au CBD ?

Il vous suffit de laisser infuser le sachet ou la quantité adéquate de substance dans de l’eau chaude pendant quelques minutes, puis de filtrer et de boire. 

Il n’existe pas de généralité quant à la durée d’infusion ou à la fréquence d’absorption. Il vous faudra suivre les recommandations écrites sur les produits achetés. 

Sources

https://www.ma-grande-taille.com/sante/bien-etre/bienfaits-infusions-tisanes-cbd-283240
https://www.hexagonevert.fr/categorie-produit/tisane-cbd/
https://cbdherbe.com/infusions-cbd/

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

culotte de regles

7 questions pour tout savoir sur la culotte menstruelle

By dans le corps, Hygiène de vie, Produits

7 questions pour tout savoir sur la culotte menstruelle

culotte de regles

Aussi appelée « culotte de règles », la culotte menstruelle est un nouveau type de protection hygiénique. Mais même si ces culottes novatrices existent depuis plusieurs années déjà et qu’elles font beaucoup parler d’elles, elles restent pourtant encore assez méconnues. Pourquoi opter pour ces protections hygiéniques ? Quelles sont leurs avantages ? Existe-t-il des risques ? Voici de quoi faire le tri en 7 questions !




Qu’est-ce qu’une culotte menstruelle ?

Les culottes menstruelles ressemblent à n’importe quelle culotte normale : elles sont lavables et réutilisables, à la différence près que le fond est composé de plusieurs couches de tissus absorbants, anti-fuites, anti-odeurs et imperméables. 

Le but est de vous aider à gérer les différents flux menstruels au cours du cycle (règles, pertes blanches, etc.). Bien sûr, il existe différents types de culotte, qui s’adaptent en fonction des flux, et de la période à laquelle vous désirez les porter. 

Focus sur les composants :

Bien évidemment, les compositions peuvent varier en fonction des marques. Mais le plus souvent, on observe le modèle suivant : 

  • Une couche de tissu destinée à être en contact avec les muqueuses, qui a pour fonction d’étancher les divers liquides
  • Une couche absorbante, pensée pour ne laisser passer aucune odeur, aucune fuite. Elle est composée d’un tissu aéré et antibactérien
  • Une couche imperméable

Comment utiliser une culotte menstruelle ?

C’est simple : exactement comme une culotte normale ! Exit les serviettes jetables et les tampons, il vous suffit simplement de porter votre culotte de regle lorsque vous en avez besoin. Si vous en avez besoin ou que cela vous rassure, vous pouvez même utiliser une protection supplémentaire en plus de la culotte. 

Fréquence d’utilisation et de changement :

En moyenne, les culottes de règles peuvent être portées entre 4 et 12 heures par jour. Cette durée est bien sûr variable en fonction de l’abondance de votre flux. Autrement dit, il vous suffit tout simplement de mettre votre culotte le matin et de la changer le soir ! Vous pouvez bien sûr prévoir plusieurs culottes menstruelles sur vous pour pouvoir en changer au cours de la journée si vous en ressentez le besoin.

À noter que vous pouvez également en porter la nuit et pour faire du sport, sous réserve que le modèle de votre culotte soit assez couvrant et que la zone d’absorption du fond de la culotte remonte suffisamment haut vers les fesses. 

Culottes menstruelles et odeurs :

Les tissus utilisés pour fabriquer les culottes menstruelles sont ultra absorbants, antibactériens, aérés et anti odeurs ; ils sont donc pensés pour ne laisser filtrer aucune odeur. 

Si néanmoins des mauvaises odeurs persistent, pensez à consulter un médecin car elles peuvent être révélatrices de certains problèmes (infections, mycoses, etc.).

Comment laver une culotte menstruelle ?

Après chaque utilisation, rincez votre culotte menstruelle à l’eau froide, sans la laisser tremper trop longtemps. Le but est de faire partir un maximum les divers flux absorbés par la culotte. Ensuite, lavez en machine à 30°C ou à la main. Vous n’êtes pas obligé(e) de laver chaque culotte le soir même : vous pouvez attendre la fin de votre cycle et les laver avec vos autres habits. Pour les laver, veillez à utiliser une lessive assez neutre (pas de savon d’Alep ou de savon de Marseille), ni trop agressive ni trop grasse, sans adoucissant ni assouplissant. Pour finir, laissez sécher vos culottes à l’air libre, sans utiliser de forte chaleur pour ne pas abîmer les tissus imperméables. 

Quels sont les avantages et les inconvénients des culottes menstruelles ?

Les raisons d’opter pour les culottes menstruelles sont très nombreuses : 

  • Parce qu’elles sont efficaces et confortables : à condition de bien choisir le modèle qui vous correspond, les culottes sont très efficaces et absorbent la totalité des divers flux menstruels, sans aucune sensation d’humidité, ni fuite, ni odeur !
  • Parce qu’elles sont esthétiques : elles ressemblent à la lingerie du quotidien et peuvent donc être colorées, élégantes, sexy… Il y en a pour tous les goûts !
  • Parce qu’elles sont écologiques : comme elles sont lavables et réutilisables, ces culottes durent plusieurs années, et sont donc très écologiques ! En plus, vous pouvez choisir des modèles qui répondent à des normes de fabrication strictes, respectueuses de l’environnement.
  • Parce qu’elles vous font faire des économies : certes, acheter une culotte menstruelle coûte davantage d’argent qu’acheter un paquet de protections hygiéniques jetables. Mais alors que ces dernières ne s’utilisent qu’une fois, les culottes menstruelles durent plusieurs années. À terme, il est donc beaucoup plus rentable d’opter pour les culottes ! 

En revanche, il existe aussi quelques inconvénients :

  • Le coût de départ peut être important, car il faut acheter plusieurs culottes pour assurer une rotation suffisante au cours du cycle menstruel
  • Si vous devez la changer pendant la journée, vous devrez la garder avec vous, sale, dans un sac, le temps de pouvoir la laver une fois rentrée
  • Il faut entretenir soigneusement vos culottes pour qu’elles restent efficaces, notamment en les lavant à la main

Comment bien choisir sa culotte menstruelle ?

3 critères importants sont à prendre en compte avant d’acheter :

  • La qualité pour la santé : privilégiez les culottes certifiées Oeko-Tex standard 100. Ce label signifie que les culottes ne contiennent aucune substance nocive ou dangereuse pour votre santé
  • Les matières utilisées : préférez les culottes en coton bio, bonnes à la fois pour votre hygiène intime et pour l’environnement
  • La capacité d’absorption : renseignez-vous pour déterminer si votre flux menstruel est léger, moyen ou abondant pour choisir la culotte de règlges qui vous conviendra le mieux.

À noter que pour une rotation sans accroc, il est conseillé d’acheter au moins 4 à 5 culottes menstruelles. Cela vous permettra d’en avoir suffisamment tout au long de votre cycle tout en vous laissant le temps de les laver.

Combien de temps dure une culotte menstruelle ?

En moyenne, les culottes sont réutilisables au minimum 3 ans, et certaines vont même jusqu’à 7 ans ! Le tout, sans que l’usure n’altère leur efficacité.

Où acheter des culottes menstruelles ?

Le plus facile reste d’acheter sur Internet : les marques, françaises comme étrangères, y pullulent ! Attention toutefois à bien choisir un site fiable qui vend des produits de qualité. 

Certaines marques sont également distribuées dans des magasins physiques (grandes enseignes, magasins bio, enseignes spécialisées…). On peut même en retrouver en parapharmacie !

À noter qu’une culotte menstruelle coûte en moyenne entre 25 et 35€, prix qui est largement amorti sur le long terme. 

Sources

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-sexo-gyneco/2600704-culotte-menstruelle-regles-utiliser-prix-efficacite-lavage-avantage/
https://mes-menstruelles.com/definition-culotte-menstruelle/
https://www.aufeminin.com/sexualite-et-sante/les-meilleures-culottes-menstruelles-comparatif-2020-s4008772.html

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

CBD oil

Tout savoir sur l’huile de CBD !

By Dans la tête, dans le corps, Produits, Relaxation, Sommeil

Tout savoir sur l’huile de CBD!

CBD oil

Le CBD, aussi appelé cannabidiol, est un produit dérivé du cannabis, dont on parle de plus en plus ces dernières années. Et pour cause : on peut le trouver sous de très nombreuses formes aujourd’hui (cosmétiques, fleurs, huile…). Pourtant, cette substance suscite encore de très nombreuses questions. Voici donc de quoi faire le tri parmi toutes les informations sur l’huile de CBD !

Qu’est-ce que l’huile de CBD exactement ? 

Le CBD est une substance qui appartient à la famille des cannabinoïdes, et que l’on trouve surtout dans les graines de cannabis. Mais pas de panique : ces graines sont très pauvres en substances psychoactives, autrement dit elles n’ont pas du tout les effets du cannabis pris comme drogue. Grâce à cette particularité, on peut tirer de ces graines de l’huile de CBD, qui est commercialisée dans de nombreux pays en raison de ses multiples vertus. En outre, c’est un produit que l’humanité utilise depuis des millénaires pour ses propriétés médicinales !




Quels sont ses bienfaits ? 

Si l’huile de CBD est autant plébiscitée, c’est parce qu’elle possède beaucoup de vertus, sans aucun des effets indésirables du cannabis (accoutumance, addiction, dommages physiologiques, etc.). En voici une liste non exhaustive :

  • Anti-inflammatoire 
  • Anti-douleur : l’huile aide en particulier à lutter contre les douleurs musculaires, articulaires, liées aux menstruations, les maux de tête et migraines
  • Anti-oxydant, c’est à dire un effet anti-âge
  • Anxiolytique, autrement dit l’huile diminue le stress et l’anxiété tout en facilitant la relaxation
  • Aide à lutter contre les syndromes de stress post-traumatique
  • Aide à l’endormissement et à la stabilisation du sommeil
  • Aide à la récupération musculaire après une séance de sport
  • Apaisement des irritations de la peau

Quels sont les effets secondaires potentiels ?

Comme pour n’importe quel médicament, l’huile de CBD peut entraîner un certain nombre d’effets secondaires, qui peuvent être plus ou moins gênants : 

  • Bouche sèche
  • Vertiges ou étourdissements
  • Nausées
  • Somnolence ou insomnies
  • Migraines
  • Diminution de l’appétit 

Quelles sont les précautions à suivre ? 

Tout d’abord, des études tendent à prouver qu’il peut exister des interactions entre le CBD et certains médicaments. Toutefois, ces interactions sont modérées et ont lieu lorsque les doses prises sont importantes. En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé.  

Enfin, il peut exister certaines contre-indications à l’utilisation de CBD. C’est le cas par exemple si vous avez des troubles artériels ou s’il y a des antécédents dans votre famille. Le mieux est de demander conseil à votre médecin. Il en va de même pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Les femmes enceintes et allaitantes doivent elles aussi se renseigner, voire éviter toute utilisation, car le CBD peut avoir des effets néfastes sur les bébés. Également, des recommandations officielles déconseillent aux personnes souffrant de troubles cardiaques ou cardiovasculaires l’utilisation de ces substances. Pour finir, les personnes allergiques au pollen Cannabis Sativa L doivent absolument se tenir éloignées du CBD.

Comment prendre de l’huile de CBD ?

Dans la grande majorité des cas, l’huile de CBD se prend par voie orale : il faut en déposer quelques gouttes sous votre langue, attendre quelques secondes puis avaler. Cette technique permet une meilleure assimilation de l’huile par votre organisme. 

Certaines personnes n’aiment pas du tout le goût, et préfèrent déposer quelques gouttes d’huile sur un morceau de sucre ou les mélanger à un yaourt. Mais il n’est pas forcément nécessaire d’absorber l’huile pendant un repas. À noter cependant que si votre estomac est plein, le temps d’action de l’huile sera un peu plus long.  

Dans tous les cas, pour ne pas avoir de mauvaises surprise, veillez à toujours respecter les doses prescrites et recommandées. 

L’huile de CBD est-elle bien légale en France ? Où en trouver ? 

D’une manière générale, l’huile de CBD est légale en Europe et aux États-Unis, à condition qu’elle respecte des normes très strictes. Attention, ces réglementation peuvent varier en fonction des pays (notamment au niveau de la teneur en THC, la molécule active du cannabis). Mieux vaut donc vous renseigner localement avant vos achats. 

CBD et dépistage de drogue : comment ça se passe ?

Les dépistages effectués ont pour but de détecter un taux élevé de THC, non de CBD. En conséquence, une huile de CBD qui respecte les normes officielles sera indétectable lors de ces tests. Voilà pourquoi il est important de connaître la teneur réelle en cannabinoïdes de votre huile de CBD. 

Où acheter de l’huile de CBD ? 

Même s’il es fortement recommandé de demander l’avis de votre médecin, vous n’avez pas besoin d’ordonnance pour vous procurer d’huile de CBD en France, car elle est légale. Vous pouvez en trouver dans des pharmacies ou des boutiques spécialisées. Vous pouvez également vous en procurer sur Internet, mais attention à vérifier la qualité des produits…

Sources

https://www.naturaforce.com/complements-alimentaires-pour-les-articulations/cbd-bienfaits-utilisations-et-contre-indications/
https://www.hexagonevert.fr/le-cbd-ses-effets-secondaires-connus/
https://www.sciencesetavenir.fr/vie-pratique/comment-utiliser-correctement-l-huile-de-cbd_147769

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

vegan snack

Faire du sport sans manger de viande, c’est possible ?

By Alimentation, dans le corps, Sport

Faire du sport sans manger de viande, c’est possible ?

vegan snack

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes se détournent des aliments d’origine animale pour se concentrer sur un régime strictement végétal. Ce mode de vie peut avoir des motivations éthiques, écologiques ou même militantes. Quelle que soit la raison, il n’en demeure pas moins qu’une question est souvent posée par les sportifs : comment allier sport et régime végétarien – voire végétalien ? Le corps peut-il tenir le choc ? Est-ce sans danger ? Et surtout, est-ce que l’on peut continuer à progresser ? Voici quelques éléments de réponse !




Petit rappel : qui mange quoi ? 

Il existe plusieurs types de régimes alimentaires qui suppriment la viande, et plus largement les aliments d’origine animale. Voici un bref récapitulatif de trois courants parmi les plus connus :

  • Les végétariens ne consomment pas de viande, qu’elle soit blanche ou rouge. Cependant, certains végétariens choisissent de continuer à manger quelques aliments d’origine animale comme le lait ou les œufs, ou même le poisson pour certains courants végétariens.
  • Les végétaliens, eux, ne consomment aucun produit d’origine animale, c’est à dire ni viande (blanche ou rouge), ni lait, ni œufs, ni miel, ni poisson. 
  • Les végans, enfin, ne peuvent pas être réduits à un régime alimentaire : il s’agit d’un mode de vie à part entière, qui consiste à exclure de sa vie tout produit issu de l’exploitation animale. Par conséquent, non seulement les végans ne mangent ni viande, ni poisson, ni lait, ni œuf, ni miel, mais ils n’achètent et ne portent pas de cuir, de fourrure, de produits testés sur des animaux, et ils refusent d’aller voir des spectacles impliquant des animaux (zoos, cirques).

De l’importance des protéines 

Quel que soit l’entraînement suivi et les objectifs à atteindre, un sportif doit toujours avoir une alimentation équilibrée, riche en vitamines et nutriments. Pour un culturiste par exemple, l’alimentation est responsable de 50 % des résultats ! Il s’agit donc d’une partie du programme à ne surtout pas sous-estimer. 

Il faut savoir que pour bien fonctionner, le corps, et en particulier les tissus musculaires, a besoin de 21 acides aminés différents. Les acides aminés sont des éléments qui constituent les protéines. 9 d’entre eux sont absolument indispensables et ne sont pas produits naturellement par nos corps ; ils doivent donc être apportés à l’organisme via la nourriture. Or, d’un point de vue nutritionnel, la différence principale entre un régime omnivore et un régime végétalien/végétarien est l’apport en acides aminés : on remplace des sources animales à haute teneur en protéines par des aliments d’origine végétale qui contiennent beaucoup moins d’acides aminés.

Les protéines végétales sont incomplètes : vrai ou faux ?

S’il existe un principe qui a la vie dure sur le sujet, c’est bien celui-ci : les protéines végétales seraient incomplètes, car il n’y aurait pas les acides aminés essentiels. En fait, cette idée vient du fait que certaines protéines végétales ne sont pas aussi bien absorbées par l’organisme, et parce qu’effectivement, elles contiennent moins d’acides aminés que les protéines animales. Par conséquent, il est vrai aussi qu’un régime végétarien ou végétalien peut constituer un défi supplémentaire lorsque l’on pratique un sport (surtout la musculation). Mais ce n’est bien sûr pas une fatalité ! Il existe une pluralité d’astuces pour allier ces deux régimes (sportif et sans viande).

Quels sont les aliments à favoriser pour les sportifs sans viande ?

Certes, lorsqu’on est sportif, les protéines sont importantes. Mais il existe de nombreux autres éléments essentiels pour un régime alimentaire de sportif sain et équilibré. De quoi varier vos petits plaisirs végétariens et autres snacks végans

  1. Les protéines

Il faut savoir que les protéines végétales se trouvent dans trois grands groupes d’aliments : les oléagineux (noix, amandes, noisettes, pistaches, olives, graines…), les céréales (blé, riz, avoine…) et les légumineuses (pois, lentilles, haricots, fèves, soja…).

Tous ces aliments ont des teneurs en protéines extrêmement différentes. Il est donc essentiel de les varier et de les mélanger pour atteindre un quota journalier de protéines adéquat : ni trop, ni trop peu. Non seulement les protéines vous permettent de prendre du muscle, mais elles facilitent aussi la récupération après l’effort et vous aident tout simplement à être performant pendant vos séances.

  1. Les glucides

Il s’agit du principal carburant dans lequel votre corps va puiser lors des efforts intenses. Lorsqu’on absorbe des glucides, une petite partie va être stockée de manière à être rapidement disponible pour le métabolisme (sous forme de glycogène). Le reste va être stocké sous forme de graisse. C’est pourquoi il faut que l’apport journalier en glucides soit équilibré : ni trop car ce serait mauvais, ni trop peu car cela gênerait votre endurance et votre performance. 

Les céréales complètes, les fruits, les légumes et les légumineuses sont de très bonnes sources de glucides. Ils peuvent être consommés pendant la phase de récupération, entre 30 minutes et deux heures environ après l’effort. 

  1. Les autres nutriments importants

Lorsqu’on est un sportif, surtout un sportif qui ne mange pas d’aliments d’origine animale, il est recommandé de veiller à avoir un apport régulier et équilibré de plusieurs autres substances : 

  • Le fer, qu’on trouve dans les grains entiers et les légumineuses et qui favorise la récupération, l’endurance et la résistance à l’effort.
  • Le calcium, contenu dans les légumineuses, le tofu, les amandes et les légumes verts. Il sert notamment à maintenir une bonne structure osseuse.
  • La vitamine B12, difficile à trouver dans les aliments végétaux mais présentes dans la spiruline, le miso et les céréales enrichies. Elle est indispensable pour l’équilibre du système nerveux et le fonctionnement des cellules.



Et les compléments alimentaire, alors ?

Un régime sans viande, lorsqu’il est équilibré, ne nécessite pas forcément de prendre des compléments alimentaires. Si vous en ressentez le besoin, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel. Pour les sportifs végétariens et végétaliens, les compléments les plus souvent pris sont ceux riches en protéines, en vitamines B12 et en vitamine D.

Attention toutefois : comme pour tout, l’excès de certaines substances peut être très mauvais pour la santé… Par exemple, un excès de protéines peut provoquer une accumulation de déchets protéiques dans l’organisme et entraîner des problèmes de reins, voire d’ostéoporose. Il est donc essentiel de bien vous renseigner et de prendre des compléments de manière équilibrée. 

Le plus important : être progressif

Si vous êtes sportif mais pas encore adepte des régimes sans aliment d’origine animale (ou si vous l’êtes depuis peu), sachez qu’il ne faut pas mettre d’emblée la barre trop haut. Il s’agit d’un mode de vie, aussi bien alimentaire que sportif, qui s’adopte par étapes. Notre corps a toujours besoin d’un moment d’adaptation. Aussi, quels que soient vos objectifs, écoutez-le ! C’est là le meilleur moyen de réussir à atteindre vos buts. 

Sources :

https://www.futura-sciences.com/sante/questions-reponses/nutrition-vegetarien-vegetalien-vegan-differences-8344/
https://www.espaces.ca/articles/sante-et-nutrition/nutrition/2645-le-regime-vegetalien-adapte-aux-sportifs
https://madame.lefigaro.fr/bien-etre/vegan-sport-conseils-pratique-quel-regime-adopter-090617-132598
https://www.toutelanutrition.com/wikifit/nutrition/alimentation/sport-et-veganisme
https://www.vegetarisme.fr/comment-devenir-vegetarien/sport/
https://www.mgc-prevention.fr/etre-vegetarien-et-sportif-cest-possible/

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

cbd sommeil

Mélatonine, tout ce qu’il faut savoir

By Dans la tête, dans le corps, Produits, Relaxation, Sommeil

Mélatonine, tout ce qu’il faut savoir.

cbd sommeil

Depuis quelques années, on entend beaucoup parler de la mélatonine et de ses effets bénéfiques sur le sommeil et la santé. Indispensable pour réguler nos rythmes biologiques (sommeil et éveil), elle peut être produite natuellement par l’organisme ou bien artificiellement en laboratoire. Seul problème : ces derniers temps, de nombreux cas d’effets indésirables ont été signalés et l’Anses met en garde les consommateurs contre ces substances artificielles. Quelles conclusions tirer de ces différentes informations ? Tous les types de mélatonine sont-ils vraiment bons pour la santé ?

La mélatonine, qu’est-ce que c’est ? Pourquoi en consommer?

Il s’agit d’une hormone qui sert à réguler les rythmes chronobiologiques du corps, en fonction du jour et de la nuit. C’est elle qui provoque le besoin de dormir et qui aide à supporter les décalages horaires. Ses bienfaits sont nombreux :

  • Régulation du cycle veille/sommeil et de la température corporelle
  • Aide à l’endormissement (la production de mélatonine le soir signale au cerveau qu’il faut dormir)
  • Résistance aux effets néfastes du jet lag, aide à s’adapter au décalage horaire
  • Propriétés antioxydantes, pour lutter contre le vieillissement de la peau 
  • Éventuellement, soulagement et diminution des migraines
  • Aide à la perte de poids

Les études sont encore en cours, mais les scientifiques pensent que la mélatonine préviendrait  aussi le développement des cancers.




Où en trouve-t-on ? 

La mélatonine naturelle est synthétisée dans le cerveau, pendant la nuit, grâce à la sérotonine.  

La mélatonine synthétique, en revanche, est produite en laboratoire, et peut être prescrite sous forme de comprimés, comme médicament ou complément alimentaire. Vous pouvez aussi vous procurer de la mélatonine sans ordonnance, dès lors que les doses sont inférieures à 2 mg. L’avantage de ces médicaments à base de mélatonine est qu’ils ne provoquent pas d’accoutumance. 

Et puisqu’il s’agit d’une hormone produite naturellement par le cerveau humain, certaines personnes la consomment sans aucune précaution, et sans faire appel à aucun professionnel de la santé. 

C’est là une erreur qui peut être grave, car des effets indésirables peuvent apparaître, à tel point qu’en 2018, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a mis les consommateurs en garde contre cette substance.

Quels sont les contre-indications à connaître ?

En raison d’un nombre plus ou moins important de signalements, l’Anses a mené une étude des risques potentiels de la mélatonine sur la santé. Il en est ressorti que certaines personnes sont plus vulnérables face à d’éventuels effets secondaires et indésirables. 

Par conséquent, il leur faut éviter la consommation de mélatonine artificielle, ou bien demander impérativement conseil à un médecin. 

Ces personnes sont :

  • Les femmes enceintes et qui allaitent
  • Les enfants et les adolescents encore en pleine puberté
  • Les personnes qui souffrent de maladie auto-immune ou inflammatoire
  • Les personnes sujettes à des crises d’épilepsie, d’asthme, à des troubles du comportement, de la personnalité ou de l’humeur
  • Les personnes suivant déjà un autre traitement médicamenteux
  • Les personnes qui souffrent d’allergie au principe actif, ou à certains excipients (comme le lactose pour certaines marques de comprimés par exemple)

La prise de mélatonine est également déconseillée pour les personnes effectuant une activité qui nécessite d’être particulièrement vigilant, et donc pour laquelle la somnolance serait un problème. 

Par ailleurs, il semble que la consommation sur de longues périodes présente plus de risques de développer des effets secondaires que la prise de mélatonine à court terme.

Quels sont les risques et effets indésirables de la mélatonine ? 

 Les symptomes indésirables provoqués par la prise de mélatonine sont : 

  • Maux de têtes, migraines
  • Cauchemars fréquents et violents
  • Vertiges, vision troublée
  • Somnolence constante
  • Nausées, vomissements
  • Douleurs abdominales
  • Tremblements
  • Irritabilité, nervosité, agitation
  • Prise de poids
  • Augmentation de la pression artérielle
  • Démangeaisons, rougeur sur la peau
  • Asséchement de la peau et des muqueuses
  • Crampes
  • Troubles de la mémoire ou de l’attention
  • Fourmillements au niveau des extrémités

Comme pour tout aliment, la qualité de la mélatonine a un impact sur sa bonne assimilation par votre organisme. Il faut donc éviter d’en acheter sur Internet via des sites non certifiés.

Également, veillez à toujours respecter la posologie prescrite par votre médecin ou pharmacien (quantité, fréquence, etc.).

En effet, des études ont montré que la qualité des comprimés était très variable d’un fournisseur à un autre. Certaines boîtes ne contenaient même que des placebos, ou, beaucoup plus grave, contenaient des impuretés potentiellement toxiques. 

Conclusion : mélatonine ou pas ?

Il faut savoir que la mélatonine est en général bien tolérée par l’organisme, même en cas de surdosage. 

Pour l’instant, les études de l’Anses ne sont pas terminées ; à priori, les effets secondaires, même si on en parle de plus en plus actuellement, restent rares. Il faut donc rester prudent et, en cas de doute suite à la prise de mélatonine, en parler immédiatement à votre médecin. 

N’hésitez pas à demander des renseignements à un professionnel ! Cela vous aidera à avoir des conseils de bonne qualité, vous permettra de vous assurer que la mélatonine n’entrera pas en conflit avec un traitement médicamenteux antérieur, et qu’elle est bel et bien adaptée à votre situation. 

Sources : 

https://nutriandco.com/fr/produits/melatonine

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

CBD

Les huiles de CBD : un effet réel ou un simple effet de mode ?

By chez soi, Dans la tête, dans le corps, Produits, Relaxation

Les huiles de CBD : un effet réel ou un simple effet de mode ?

CBD

Depuis quelques années, le marché du cannabis thérapeutique explose, créant tout un nouveau pan de l’économie mondial. Loin des préjugés classiques sur les narcotraficants, ce secteur émergent est encadré par une très forte régulation et une législation grandissante. Parmi ces « Cannatech », la production et la consommation de CBD sont en augmentation exponentielle, et il est fort à parier que cette tendance se transforme rapidement en réel raz de marée.




Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD (ou Cannabidiol) est un des principes actif présent dans le cannabis. À la différence du THC, il ne crée pas d’accoutumance chez l’utilisateur et permet donc une consommation beaucoup moins risquée. De plus en plus d’études scientifiques démontrent les effets bénéfiques sur la santé des produits à base de CBD. Ainsi, de plus en plus de pays légalisent son utilisation et mettent en place des règles strictes pour encadrer sa production et sa distribution.

Dans quelles conditions l’utiliser ?

Le CBD (sous quelque forme que ce soit) est utilisé pour traiter ou soulager différentes pathologies, telles que les convulsions, l’anxiété, les nausées. Plus surprenant, les produits à base de CBD sont également bénéfiques pour traiter les crises d’épilepsie et même, dans certains cas, pour diminuer la prolifération des cellules cancéreuses. De même, le CBD semble être bénéfique pour les cas de schizophrénie, de phobie sociale ou de troubles du spectre autistique. Il est évidemment impératif de bien suivre les recommendations de l’OMS sur le sujet, pour éviter tous types de problèmes ou de complications.

Comment l’utiliser ?

Les produits à base de CBD sont souvent sous forme d’huiles, de gélules ou utilisés dans les vaporettes. Il existe une très grande variété de produits à base de CBD, et il convient de bien vérifier les doses et la pureté de chacun d’eux avant utilisation. Plusieurs fournisseurs sont également présents sur ce nouveau segment juteux, il vous faudra donc également bien comparer les rapports qualité / quantité / prix entre les différents produits qui vous intéressent. Comme pour de nombreux produits, il est recommandé de ne pas abuser de ce type de produits et de suivre les conseils des médecins et des fabriquants sur le sujet. Néanmoins, son effet relaxant et anti-stress fait des merveilles en période de surmenage dû au travail ou à une vie familiale bien rempli. Ce type produits à base de CBD vous permettra donc de mieux appréhender la situation et de diminuer considérablement votre stress, tout en vous focalisant sur ce qui est réellement important.

Le CBD semble venu pour s’imposer comme un futur blockbuster, et il est fort à parier que d’ici quelques années la plupart des foyers auront leur petit flacon d’huile de CBD. Alors profitez des fêtes pour tester ou offrir ce nouveau type de plaisir, qui ravira toute la famille ! À n’en pas douter, l’essayer c’est adopter !

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

huile de foie de morue

Huile de foie de morue – bienfaits, inconvénients

By Alimentation, dans le corps

Huile de foie de morue – bienfaits, inconvénients

huile de foie de morue

Autrefois, l’huile de foie de morue était très utilisée pour fortifier l’organisme des enfants. Aujourd’hui, elle revient sur le devant de la scène, car des chercheurs norvégiens prétendent qu’elle serait capable de réduire le risque de contracter le Coronavirus. Est-ce vraiment possible ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Redécouvrons ensemble cette substance ancestrale !




Qu’est-ce que l’huile de foie de morue exactement ?

Comme son nom l’indique, l’huile de foie de morue est obtenue à partir du foie de certaines espèces de morues (ou cabillauds) : il suffit de cuire les foies puis de les écraser, afin d’en extraire l’huile par décantation.

De quoi est-elle composée ? Quels sont ses bienfaits ?

Si cette huile était si souvent utilisée par nos grands-parents, c’est parce qu’elle est très riche en nutriments essentiels qui aident à garder une bonne santé, ce que souligne également le site doctonat. Voici un aperçu des bénéfices des substances qu’elle contient : 

  • La vitamine A, qui est reconnue pour son action sur la vue et la peau. Anti-oxydant puissant, elle aide à lutter contre le vieillissement cutané, à protéger de l’acné et à soulager des dommages du soleil. Elle permet aussi de renforcer la bonne santé de nos yeux et la performance de notre vision.
  • La vitamine D, excellente pour les os. Elle participe au maintien des os, et permet de prévenir les raideurs articulaires qui apparaissent avec l’âge. Autrefois, il était courant d’en donner aux enfants pour lutter contre le rachitisme et éviter les problèmes de croissance osseuse. Elle agit également sur les cheveux, en les rendant plus forts, brillants et résistants. À noter que la combinaison des vitamines A et D permettent de booster le système immunitaire pour lutter contre les virus.
  • Les acides gras oméga-3, qui améliorent la fluidification du sang et la santé cardio-vasculaire. Cette huile permet donc de réduire la pression artérielle, de garder un niveau de cholestérol sain et de diminuer la viscosité du sang.

Il faut garder à l’esprit que si l’huile de foie de morue possède de nombreuses vertus, elle n’est pas une solution miracle. Pour qu’elle soit vraiment efficace, il faut la consommer dans le cadre d’une alimentation et d’un mode de vie sains et équilibrés. 

Quels sont ses inconvénients ?

Même s’il s’agit d’un élément très sain, il existe néanmoins quelques précautions à prendre avec l’huile de foie de morue. Ces inconvénients sont notamment dus à sa forte concentration en vitamines en en acides gras.

Ainsi, une cure d’huile peut entraîner des nausées, des vomissements, et provoquer des diarrhées ou des pertes d’appétit chez certaines personnes. Il faut absolument éviter de prendre de l’huile en même temps que d’autres médicaments contenant des vitamines A ou D, pour ne pas provoquer une surdose. Évitez également d’ingérer des médicaments et des aliments qui fluidifient le sang.

À noter qu’il est recommandé aux femmes enceintes de consulter un médecin avant de consommer de cette huile.

Enfin, l’huile de foie de morue était souvent redoutée – voire détestée ! – par de nombreuses personnes en raison de son goût et de son odeur désagréable. Mais les techniques d’aujourd’hui permettent d’éviter ces désagréments. 

Où peut-on en trouver et sous quelles formes ?

Vous pouvez acheter de l’huile de foie de morue dans certains magasins spécialisés, sur Internet et dans certaines pharmacies. Elle existe sous deux principales formes :

  • En gélules, ce qui permet d’éviter le mauvais goût et la mauvaise odeur de l’huile, mais pas les contraintes d’ingestion 
  • En liquide, pour pouvoir diversifier les prises (salades, huile, etc.).

À noter que le foie de morue, que l’on peut cuisiner sous diverses formes (fumé, en salades, etc.), garde ses propriétés bienfaisantes lorsqu’on le mange.

Comment en consommer ?

Quelle que soit sa forme, l’huile de foie de morue est mieux assimilée par l’organisme lorsqu’elle est prise au cours d’un repas. Il peut s’agir d’une consommation occasionnelle, ou bien d’une cure de quelques mois. 

Dans tous les cas, attention à toujours respecter les doses conseillées en fonction de votre poids et de votre âge.

L’huile est à conserver à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité, et à tenir hors de portée des enfants

Sources

https://www.consoglobe.com/bienfaits-l-huile-foie-de-morue-cg
https://alimentation.ooreka.fr/astuce/voir/600919/huile-de-foie-de-morue
https://huilesante.com/dossiers/huile-de-foie-de-morue-bienfaits-11-bienfaits-merveilleux/

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

CBD huile

Quels sont les bienfaits des cristaux de CBD ?

By dans le corps, Relaxation

Quels sont les bienfaits des cristaux de CBD ?

CBD huile

Le CBD, ou cannabidiol, fait fureur depuis quelques années. Les boutiques vendant des produits au CBD se développent à vive allure partout en France et en Europe, et de plus en plus d’adeptes des méthodes de soin alternatives et naturelles l’ont adopté dans leur pharmacie. Pour cause, la plante de chanvre bénéficie de nombreuses vertus sur l’organisme. 

Le CBD est partout : sur les étales des boutiques spécialisées ou encore dans les rayons de nos supermarchés. Le chanvre a livré ses secrets et bienfaits, et nombreux sont ceux qui y succombent. 




Quels sont les bienfaits du CBD ?

Dérivé du cannabis mais sans ses effets psychotropes, le CBD ou cannabidiol a réussi à séduire ses adeptes grâce à  ses nombreuses vertus thérapeutiques. Les consommateurs de CBD l’utilisent généralement pour réduire stress et anxiété, atténuer les douleurs dues aux maladies chroniques, telles que la sclérose en plaques, lutter contre les inflammations, arrêter de fumer ou encore améliorer la qualité du sommeil. Ils permettraient également de guérir l’acnée et de diminuer la fréquences des crises d’épilepsie. L’huile de CBD est également un concentré en vitamines et minéraux essentiels. Il contient des vitamines A, B, C et E, possédant une action antioxydante et anti-inflammatoire sur le corps. Il est également riche en potassium, phosphore, calcium, magnésium et fer. Un concentré d’éléments indispensables à l’organisme.

Pourquoi opter pour des cristaux de CBD ?

Les cristaux de CBD ( que vous pouvez vous procurer en cliquant ici) sont la forme la plus pure et la plus concentrée du CBD. Ils contiennent jusqu’à 99% de pur CBD. Ils sont créés à l’aide d’un procédé d’extraction fin et détaillé. Ce processus permet de se débarrasser des autres actifs d’origine végétale afin d’obtenir le CBD le plus pur possible. Vous pouvez déposer un peu de poudre sous la langue pour un effet rapide et puissant ou créer votre propre huile de CBD à l’aide de ces cristaux de CBD. Vous pouvez également les utiliser en cuisine dans vos recettes ou mélangés à votre crème hydratante pour un usage local. 

Le CBD est-il légal en France ?

Face au succès des produits à base de CBD, la France a clarifié sa position en 2018. Un cadre légal a ainsi été fixé, stipulant que seuls les produits à base de CBD contenant moins de 0,2% de THC, la substance active à l’origine des effets planants du cannabis, pouvaient être commercialisés et consommés en France. L’huile de CBD est produite à base de graines et de tiges de plants de chanvre à haute teneur en CBD mais exempts de THC. Cependant, pour pouvoir le consommer en toute légalité en France, il faut veiller à respecter la réglementation susmentionnée. 

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

bain de bouche maison

Bains de bouche maison, allier l’utile à l’agréable

By dans le corps, Hygiène de vie, Soins

Bains de bouche maison, allier l’utile à l’agréable.

bain de bouche maison

L’hygiène bucco-dentaire est fondamentale, aussi bien pour votre confort que pour votre santé. En effet, non seulement elle permet d’éviter la mauvaise haleine, mais elle contribue aussi à vous préserver de nombreux désagréments : caries, inflammations, prolifération bactérienne, maladies parodontales, plaque dentaire… Voilà pourquoi il est important de bien compléter votre routine d’hygiène dentaire, en associant des bains de bouche réguliers aux lavages de dents quotidiens. Et quoi de mieux que de créer soi-même sa propre solution ? En plus, vous possédez déjà tous les ingrédients nécessaires à la maison !




Qu’est-ce qu’un bain de bouche exactement ?

Aujourd’hui, on trouve très facilement de nombreuses solutions à utiliser comme bain de bouche dans les commerces. Quelle que soit la marque, elles ont généralement le même but : neutraliser les bactéries présentes sur la langue et dans les cavités buccales, et empêcher ou limiter leur réapparition. 

Effectivement, ces bactéries, auxquelles nous sommes généralement exposés en mangeant, peuvent provoquer l’apparition de caries ou d’infections et être à l’origine de la mauvaise haleine. Les bains de bouche agissent comme un antiseptique et luttent directement contre ces bactéries. 

Pour cela, il suffit de se laver les dents et de bien les rincer. L’étape suivant consiste à mettre dans sa bouche la dose de produit prescrite. Attention : certaines solutions s’utilisent pures, tandis que d’autres doivent être diluées dans l’eau. Ensuite, il faut se gargariser ou bien garder les liquide en bouche quelques secondes et le recracher. 

Pour autant, tous les bains de bouche ne se valent pas, et il faut choisir le sien avec précaution en fonction de ses besoins. Gencives, palais, langue, gorge, dents… Les bains de bouche peuvent agir sur diverses parties de notre corps pour les soulager, mais ils peuvent aussi avoir une action préventive, en fonction de leur composition.

Par ailleurs, il existe un certain nombre de précautions à prendre avant, pendant et après l’utilisation des bains de bouche.

Y-a-t-il des risques lors de leur utilisation ?

Comme pour tous les dispositifs médicaux, il est essentiel de respecter plusieurs consignes lorsque l’on effectue des bains de bouche, qu’ils soient ponctuels ou bien réguliers.

Avant le bain de bouche : 

  • Lorsque vous achetez un dispositif médical, vous devez impérativement signaler à votre médecin ou à votre pharmacien si vous prenez d’autres médicaments, car il peut y avoir des interactions
  • Si vous avez subi une chirurgie ou un traumatisme de la bouche, suivez strictement les recommandations de votre médecin ou chirurgien, pour ne pas vous faire de mal ou bien aggraver une blessure déjà présente
  • Veillez à laisser votre bain de bouche hors de portée des enfants. Ces produits sont en effet déconseillés aux enfants de moins de 6 ans, car ces derniers pourraient les avaler ou les inhaler. Entre 6 et 12 ans, ils doivent être utilisés sous surveillance d’un adulte

Pendant :

  • Le bain de bouche ne s’utilise que pour la bouche. Évitez tout contact avec les yeux
  • N’avalez en aucun cas le produit que vous utilisez
  • Respectez scrupuleusement les doses prescrite ou recommandées

Après le bain de bouche :

  • Il est possible que vos dents et/ou vos lèvres se colorent momentanément, ou bien que votre sens du goût soit amoindri, comme cela peut arriver avec un dentifrice fort ; ne vous en faites pas, ces désagréments sont normalement passagers
  • Utilisés trop longtemps, les antiseptiques peuvent déséquilibrer la flore bactérienne nécessaire au bon fonctionnement de notre bouche. Sauf indication contraire de votre médecin, ne les utilisez pas sur une trop longue période

En ce qui concerne la fréquence des bains de bouche :

  • Respectez la durée et la fréquence prescrites par votre médecin et/ou les consignes du produit que vous utilisez. Les bains de bouche ne sont pas les mêmes, et s’utilisent donc différemment. En cas de doute, consultez votre médecin ou votre pharmacien, ou bien reportez-vous à la notice d’utilisation du produit

Ainsi, les bains de bouche sont très faciles d’utilisation, pourvu que l’on respecte leurs précautions d’emploi. En effet, comme ils comportent des produits différents, leurs effets et donc leur emploi varient de l’un à l’autre, en fonction de vos besoins. Et justement, quoi de mieux pour avoir un produit véritablement adapté à vos besoins que de le créer vous-mêmes ? 

Pourquoi faire son bain de bouche à la maison ?

Faire son bain de bouche soi-même, à la maison, offre de multiples avantages : 

  • La maîtrise des composants : en général, les bains de bouche contiennent un antiseptique, du fluor et parfois de l’alcool. En le produisant à la maison, il est possible d’enlever les éléments superflus ou bien de rajouter les produits que vous voulez, en fonction de ce que vous désirez ou bien de ce qui vous est utile
  • Le contrôle des ingrédients : certes, c’est vous qui décidez quels ingrédients utiliser, mais vous pouvez aussi en contrôler la qualité, l’origine, etc.
  • La facilité : non seulement créer son propre bain de bouche est simple et rapide, mais vous pouvez aussi le faire avec des composants basiques, que vous pouvez trouver en ouvrant simplement les tiroirs de votre cuisine
  • La disponibilité : qui dit ingrédients faciles d’accès dit aussi liberté totale. Vous aurez la possibilité de préparer vos solutions quand vous le désirez, chez vous, sans avoir à sortir exprès pour en acheter les composants

Voici donc quelques exemples de remèdes à faire chez vous, avec des ingrédients déjà présents – pour la plupart – dans vos placards, en fonction de leurs propriétés.

Les bains de bouche anti-mauvaise haleine

La recette au bicarbonate de soude :

Voilà un ingrédient miracle, que l’on peut utiliser partout dans la maison ! Mais saviez-vous qu’il est aussi très efficace pour nettoyer votre bouche en profondeur, lutter contre la mauvaise haleine et détartrer vos dents ? 

Pour cela, il suffit simplement de :

  • Diluer une cuillère à café environ dans un verre d’eau tiède
  • Après vous être brossé les dents, rincez-vous la bouche pendant quelques minutes (3 à 4 environ) en vous gargarisant
  • Rincez-vous la bouche à l’eau claire

La recette aux huiles essentielles : 

Il est possible que vous trouviez que le goût de la préparation manque d’attrait. Dans ce cas, rien ne vous empêche (si vous n’êtes pas allergique) de rajouter quelques gouttes d’huile essentielle dans votre préparation. Pour un effet d’haleine vraiment très frais, vous pouvez par exemple opter pour : 

  • L’eucalyptus
  • L’arbre à thé 
  • La menthe poivrée
  • Le citron



Le bain de bouche anti-bactérien et antiseptique

La recette  au vinaigre de cidre :

Dans une certaine mesure, éliminer les bactéries dans la bouche entraîne de nombreux avantages : finie la mauvaise haleine, les gencives douloureuses, place à des dents d’un blanc éclatant ! C’est justement ce que permet le vinaigre de cidre. Pour l’utiliser, il faut : 

  • Diluer une cuillère à café environ de vinaigre de cidre à un grand verre d’eau tiède
  • Se laver la bouche quelques minutes avec cette préparation et la recracher
  • Se rincer la bouche abondamment

Attention néanmoins : utilisé trop fréquemment, le vinaigre de cidre peut se révéler agressif et attaquer l’émail de vos dents. Il est donc recommandé de ne pas y avoir recours trop souvent (2 fois par semaine maximum)

Le bain de bouche contre les maux dentaires

La recette  aux clous de girofle :

Reconnus pour leurs propriétés antibactériennes , antiseptiques et anesthésiantes, les clous de girofle sont souvent utilisés en médecine traditionnelle. Le bain de bouche aux clous de girofle est très recommandé pour lutter contre les maux de dents, puisqu’il soulage les gencives et les dents sensibles. Il peut également permettre de soulager l’hypersensibilité dentaire. Pour cela, il suffit de :

  • Faire infuser 3 clous de girofle environ dans 25 cL d’eau tiède
  • Filtrer le mélange
  • Se gargariser avec plusieurs fois
  • Rincer sa bouche abondamment à l’eau claire

Les bains de bouche contre les aphtes, les inflammations et les saignements de gencives

La recette  aux orties :

Cela peut surprendre, mais les orties sont un excellent remède aux infections et inflammations bucco-dentaires. Elles sont particulièrement efficaces contre les aphtes. La recette est la suivante : 

  • Faire bouillir une bonne poignée d’orties dans une casserole d’eau
  • Filtrer et laisser refroidir le mélange
  • Plusieurs fois par jour (environ 3 fois), se gargariser avec cette solution
  • Bien se rincer la bouche à l’eau claire une fois fini

La recette  au sel :

Comme cette préparation est très efficace pour diminuer les inflammations, elle est particulièrement recommandée après un passage chez le dentiste. En dehors de cela, elle constitue un nettoyant très efficace, et aide à lutter contre les saignements de gencives. Pour l’utiliser, il suffit de :

  • Verser une cuillère à café de sel dans un grand verre d’eau tiède
  • Mélanger jusqu’à ce que les cristaux se soient dissous 
  • Se gargariser avec quelques minutes
  • Éventuellement, vous pouvez vous masser les gencives, avec vos doigts (lavés) ou bien avec une brosse à dents disposant d’un dispositif massant intégré
  • Rincer sa bouche

La recette aux huiles essentielles :

Pour lutter contre les saignements de gencives (ou gingivites) et les inflammations, vous pouvez combiner de l’huile essentielle de ciste et d’arbre a thé. Ces deux éléments ont la faculté de renforcer des tissus des gencives et de lutter contre les inflammations. Pour en profiter, il faut : 

  • Mélanger 5 mL d’huile essentielle de ciste et 5 mL d’huile d’arbre à thé
  • Les diluer dans un verre d’eau tiède
  • Se gargariser
  • Bien rincer sa bouche à l’eau claire

Certaines personnes, au lieu d’utiliser ce mélange en bain de bouche, apprécient de déposer 1 à 2 gouttes de ce mélange sur leurs gencives pour les masser. Il faut tout de même rincer abondamment sa bouche après pour ne pas ingérer ou absorber l’huile.

Focus sur les huiles essentielles

Nous venons de voir plusieurs possibilités concernant l’usage des huiles essentielles pour orendre soin de sa santé bucco-dentaire. Sachez qu’il existe de nombreux autres usages. Par exemple, plutôt que de les utiliser en bain de bouche, plusieurs personnes préfèrent déposer une goutte d’huile sur leur dentifrice au moment de se laver les dents. 

La plupart du temps, il s’agit des huiles utilisées pour lutter contre la mauvaise haleine (eucalyptus, citron, menthe poivrée, etc.).

Toutefois, il vous faut rester prudent(e) : il existe des allergies à certaines huiles essentielles, dont les conséquences peuvent être assez graves. Avant de vous lancer dans les bains de bouche aux huiles, il est impératif de tester ou de confirmer que vous n’y êtes pas allergique. 

En outre, certaines huiles peuvent être déconseillées à quelques personnes, comme le sfemmes enceintes par exemple. Avant de vous ancer bille en tête et de concocter vos mélanges, renseignez-vous et demandez conseil à votre médecin ou pharmacien.

Sources

https://www.ameli.fr/assure/sante/bons-gestes/petits-soins/effectuer-bain-bouche
https://quebellissimo.fr/maison/bain-bouche-maison/
https://www.labelleadresse.com/beaute/dents-blanches/4-bains-de-bouche-maison-naturels.html
https://deavita.fr/bien-etre/bain-bouche-maison-alternative-naturelle/

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

 Notre boutique éco-responsable
Découvrir
close-image
Send this to a friend