Skip to main content
Category

dans le corps

compléments alimentaires

Compléments alimentaires: tout savoir en 7 questions

By Alimentation, chez soi, dans le corps, Plantes et Jardin, Soins

Compléments alimentaires: tout savoir en 7 questions

compléments alimentaires

Présents en nombre dans les pharmacies et les magasins spécialisés, les compléments alimentaires font de plus en plus partie de notre quotidien. Selon de récentes études, environ 1 Français sur 5 en consommerait au moins une fois par an.

Mais êtes-vous sûrs de tout connaître à propos de ces petites pilules? Saviez-vous qu’elles sont souvent décriées et que leur utilisation n’est pas aussi inoffensive que ce que l’on pourrait croire?

Pour vous aider à y voir plus clair, voici toutes les réponses aux questions que vous pourriez ou devriez vous poser sur les compléments alimentaires.




1) Un complément alimentaire, c’est quoi exactement?

Dans la loi européenne, les compléments alimentaires sont définis comme des « denrées alimentaires dont le but est de compléter le régime alimentaire normal et qui constituent une source concentrée de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique seuls ou combinés ».

En d’autres termes, ce sont des petites doses remplies de bonnes choses que l’on prend pour booster l’organisme et pallier à des carences nutritionnelles. Si, au départ, les compléments alimentaires ont été créés afin de lutter contre divers problèmes de santé, l’utilisation de ces petites pilules s’est vite étendue au bien-être et à l’apparence physique. On en compte des centaines sur le marché, parmi lesquels se trouvent des compléments alimentaires pour avoir de l’énergie, mieux dormir, lutter contre les jambes lourdes, ou encore pour faire pousser les cheveux, améliorer le bronzage ou perdre des kilos.

Les objectifs des compléments alimentaires sont donc divers et variés! Cependant, bien qu’ils représentent une sorte de combinaison entre un aliment et un médicament, aucun d’entre eux n’a pour but de remplacer une alimentation équilibrée ou un traitement médical. En effet, s’ils peuvent parfois prendre l’apparence des médicaments à côté desquels ils trônent dans les rayons de nos pharmacies, ils ne sont pas destinés à soigner une maladie, à moins que celle-ci soit entraînée par une carence nutritionnelle.

Les compléments alimentaires sont disponibles sans ordonnance, mais ils ne peuvent pas être vendus n’importe comment pour autant. Pour respecter la loi, ils doivent être vendus sous forme de doses, qu’il s’agisse de gélules, de comprimés, de pastilles, d’ampoules, de sachets de poudre ou de tout autre format. Ces doses contiennent une quantité pré-mesurée qui est spécifiquement calculée pour ne pas en consommer trop ou trop peu.

2) Que contiennent les compléments alimentaires?

Plusieurs éléments peuvent entrer dans la composition des compléments alimentaires :

  • Des vitamines : celles-ci sont largement utilisées dans les compléments alimentaires en raison de leur grande importance pour notre organisme, mais aussi parce que ce dernier ne peut pas les synthétiser de lui-même. Notre corps doit donc les trouver dans l’alimentation que nous lui procurons.
  • Des minéraux et oligo-éléments : ils sont notamment utilisés pour leurs vertus anti-oxydantes. Parmi les plus appréciés par les fabricants des compléments alimentaires, on trouve le sélénium, le magnésium, le fer, le zinc, le fluor et le calcium.
  • Des protéines et acides gras : ils peuvent être utilisés dans un but aussi bien nutritionnel que physiologique.
  • Des plantes : les compléments alimentaires font souvent appel à une vaste gamme de plantes grâce à tous les bienfaits qu’elles procurent. On n’y retrouve cependant pas certaines plantes qui sont uniquement destinées à la fabrication de médicaments, ce qui renforce la différence entre les compléments alimentaires et les médicaments.
  • Des extraits d’aliments : on le sait, certains aliments, tels que les fruits et les légumes, sont très bons pour la santé. Sans surprise, on en retrouve donc parfois dans les compléments alimentaires.
  • Des excipients et additifs : enfin, on peut également y trouver des arômes, des colorants ou encore des conservateurs.

Evidemment, la composition finale varie en fonction de l’objectif visé.

3) Pour qui les compléments alimentaires sont-ils faits?

Les compléments alimentaires se généralisent de plus en plus, et s’en procurer est aussi facile et anodin qu’acheter une simple boîte de bonbons. On croit donc souvent que les compléments alimentaires sont destinés à tout un chacun. Cependant, ce n’est pas le cas.

Ils ont été créés pour des personnes en bonne santé (rappelez-vous, il ne s’agit pas de médicaments!) qui font face à une carence nutritionnelle ou un risque de carence, que celle-ci soit transitoire ou plus permanente. Ce sont ces carences qui sont à la base des troubles que les compléments alimentaires ont pour objectif de résoudre. Cependant, tout le monde ne fait pas face à des carences.

Plusieurs groupes de personnes sont particulièrement ciblés par les compléments alimentaires, qui peuvent leur apporter un coup de pouce bienvenu en complément à une alimentation équilibrée.

1) Les femmes enceintes

Il est souvent conseillé aux femmes enceintes, ou à celles qui essaient de l’être, de prendre des compléments alimentaires à base de calcium ou de vitamine B9. En effet, ces nutriments deviennent encore plus importants pendant la grossesse car ils favorisent son bon déroulement et la bonne formation des cellules et du fœtus.

2) Les femmes ayant des règles abondantes

Les règles peuvent représenter une perte de sang abondante, ce qui entraîne une grande fatigue, jusqu’à parfois provoquer une anémie. Pour contrer cela, on suggère aux femmes dans cette situation de prendre des compléments de fer pendant leurs règles.




3) Les personnes âgées

Les personnes âgées ont souvent un grand besoin en calcium et en vitamine D, que l’alimentation seule n’arrive pas toujours à combler. Le calcium sert à renforcer les os et à les garder en bonne santé, tandis que la vitamine D favorise la fixation du calcium.

4) Les végétariens et végétaliens

Les végétariens et végétaliens, ainsi que d’autres personnes suivant un régime restrictif, ont souvent besoin de compléments alimentaires pour s’assurer de donner à leur corps tous les nutriments dont il a besoin. Ceux-ci contiennent généralement des protéines, de l’oméga-3, des minéraux et de la vitamine B12.

5) Les personnes souffrant de fatigue hivernale

Une partie importante de la population fait face à une grande fatigue en hiver en raison du manque cruel de soleil. Pour lutter contre cette déficience saisonnière, les personnes touchées peuvent faire une cure de compléments alimentaires à base de vitamines.

6) Et les autres?

Le besoin en complément alimentaire est quelque chose qui se décide au cas par cas. Ainsi, vous pourriez en avoir également besoin si vous fumez ou buvez beaucoup, si vous faites face à des problèmes digestifs récurrents qui empêchent une bonne absorption des nutriments ou si vous faites énormément de sport, par exemple.

Et qu’en est-il des compléments qui ont pour but de renforcer les ongles, faire pousser les cheveux, améliorer le bronzage ou aider à mincir, par exemple? Bien qu’affichant un objectif plus superficiel, ceux-ci visent aussi à régler des troubles qui proviennent de déficiences nutritionnelles. Encore une fois, ils ne sont donc pas faits pour tout le monde.

4) Les compléments alimentaires sont-ils nécessaires?

La question de la nécessité des compléments alimentaires se trouve souvent au centre de vifs débats, d’autant plus que certains compléments, tels que ceux à base d’oméga-3 et de vitamine C, ciblent tout le monde. Cela peut facilement porter à confusion!

Alors, qu’en disent leurs détracteurs? Et que répondent leurs partisans?

Ceux qui disent « non » : l’alimentation seule peut répondre à tous nos besoins

De nombreux scientifiques s’accordent pour dire que, dans la majorité des cas, une alimentation saine, équilibrée et diversifiée procure au corps tous les minéraux, vitamines et autres nutriments dont il a besoin au quotidien. Elle permettrait donc d’apporter tous les bienfaits que l’on trouve dans les compléments alimentaires, qui deviendraient alors inutiles.

Si, malgré tout, vous faites face à une carence, il suffirait alors de rééquilibrer votre alimentation pour y ajouter ce qui y manque, sans jamais devoir passer par les compléments alimentaires.

De plus, les détracteurs des petites pilules soulignent que celles-ci ne peuvent pas reproduire entièrement tous les nutriments contenus dans les aliments, ce qui signifie qu’elles ne contiennent pas tous leurs bienfaits. D’autant plus que chaque aliment contient un mélange complexe de nutriments qui s’associent les uns aux autres pour créer des bienfaits spécifiques, et que cette association n’est pas reprise dans les comprimés.

Ceux qui disent « oui mais » : avoir une alimentation parfaitement équilibrée, ce n’est pas si facile

Les partisans des compléments alimentaires expliquent qu’il n’est pas toujours facile d’avoir une alimentation saine et équilibrée au quotidien. Ceci est dû à de nombreuses raisons, parmi lesquelles on note les mauvaises habitudes alimentaires qui sont très ancrées dans notre vie quotidienne, mais aussi et surtout le rythme de vie actuel qui ne laisse pas toujours beaucoup de temps pour cuisiner et sélectionner les aliments que nous mangeons.

Mais ce n’est pas tout. En plus de nous forcer à suivre un rythme parfois effréné, la société actuelle s’attaque aussi à la qualité des aliments que nous mangeons. En effet, l’agriculture utilise de nombreux engrais chimiques qui ont tendance à faire baisser drastiquement la quantité de nutriments que les sols contiennent. Ces derniers ne peuvent donc pas transmettre autant de nutriments qu’ils devraient aux légumes, fruits et autres aliments qui mûrissent sur leurs terres. De plus, les procédés chimiques utilisés pour conserver les aliments, leur donner de la saveur ou les améliorer d’une façon ou d’une autre, augmenteraient le besoin en nutriments de notre organisme.




Et comme si ce n’était pas suffisant, les partisans des compléments alimentaires notent également que notre corps n’absorbe pas toujours très bien les nutriments qui sont présents dans notre alimentation. De nombreux facteurs, tels que le mélange d’aliments que nous mangeons ou les médicaments que nous prenons, auraient ainsi un impact sur l’absorption des nutriments. Dans certains cas, seule une petite partie des nutriments ingurgités serait alors finalement absorbée par notre organisme.

Tout cela amène les partisans de ces petites pilules à conclure que les doses journalières recommandées pour les différents nutriments sont parfois difficiles à atteindre sans l’aide de compléments alimentaires.

Cependant, ils s’accordent sur un point avec les partisans du clan opposé : quoiqu’il en soit, la prise de compléments alimentaires doit toujours s’accompagner d’une alimentation équilibrée. Cela augmentera leur efficacité.

5) Les compléments alimentaires sont-ils efficaces?

En parlant d’efficacité, comment peut-on savoir si les compléments alimentaires fonctionnent vraiment?

C’est là que ça se corse. En effet, tout d’abord, il faut noter que, lorsqu’ils sont vendus sur le territoire européen, les compléments alimentaires ne peuvent revendiquer les bienfaits d’un de leurs composants si ce bénéfice n’a pas été préalablement prouvé scientifiquement. Les composants choisis dans leur recette sont donc souvent remplis de bienfaits.

Cependant, contrairement aux médicaments, les compléments alimentaires ne sont pas tenus par la loi de prouver leur efficacité avant d’être mis sur le marché. L’effet final du complément alimentaire n’est donc généralement pas testé, et il ne se base que sur des théories.

Dans tous les cas, il est important de garder à l’esprit que les compléments alimentaires ne sont pas magiques. Ainsi, tout comme ils ne peuvent guérir une maladie à eux seuls, la simple prise d’un complément alimentaire ne peut pas non plus faire maigrir, ou encore moins rajeunir. Or, c’est ce que de nombreux compléments alimentaires essaient de nous faire croire en détournant les lois!

6) La consommation de compléments alimentaires est-elle dangereuse pour la santé?

Bien qu’ils paraissent inoffensifs, les compléments alimentaires présentent plusieurs risques.

La plupart d’entre eux proviennent de leur statut d’automédication. En effet, sans l’avis d’un médecin qui pourrait les aider à faire le bon choix et adopter les bons gestes, les consommateurs de compléments alimentaires peuvent vite se retrouver à faire n’importe quoi et à jouer avec leur santé, sans même s’en rendre compte.

Voici les risques principaux que présentent les compléments alimentaires.

1) Le surdosage

De nombreuses personnes pensent à tort que prendre plus de doses que ce qui est conseillé ne pourra que faire du bien. Or, c’est loin d’être le cas.

Au contraire, même, certains compléments alimentaires peuvent faire plus de mal que de bien s’ils sont pris en trop grande quantité! Selon les compléments, les effets indésirables en cas de surdosage peuvent être très légers comme très sérieux. Ainsi, vous prendriez par exemple le risque de faire face à des maux de tête, des nausées ou des vomissements, mais aussi d’endommager des organes ou de souffrir de troubles cardiovasculaires.

Pas besoin d’en dire plus pour expliquer à quel point le surdosage est mauvais pour la santé!

2) La compétition avec d’autres médicaments

Prendre des médicaments et des compléments alimentaires en parallèle peut avoir plusieurs effets néfastes. Non seulement cela peut provoquer des effets indésirables, mais cela peut aussi réduire l’efficacité du médicament.

Les problèmes de compétition valent aussi entre deux compléments alimentaires. Dans certains cas, l’absorption d’un composant peut être significativement réduite par d’autres composants présents dans un autre complément.

3) Les allergies et le cas par cas

Si vous êtes allergiques à des composants spécifiques, il est évidemment important de veiller à ce qu’ils ne se trouvent pas dans les compléments alimentaires que vous consommez. Cependant, certaines allergies peuvent se provoquer sans que vous vous y attendiez, notamment en raison des plantes présentes parmi les ingrédients et que nous n’avons pas l’habitude de retrouver dans notre alimentation.

Outre les allergies, de nombreux effets secondaires peuvent se déclarer en fonction de votre situation. Ainsi, par exemple, si vous êtes fumeurs, vous devez faire attention à limiter votre apport en bêta-carotène car celui-ci augmente la probabilité de contracter un cancer du poumon. Il est donc important de ne pas choisir un complément alimentaire qui en contienne.

4) Le manque d’études sur leurs effets

Nous l’avons dit, les compléments alimentaires ne sont pas tenus par la loi d’être testés avant leur mise sur le marché. Le mélange particulier de composants qu’ils contiennent peut donc provoquer des effets indésirables auxquels leurs fabricants n’auraient pas pensé.




5) Les compléments alimentaires achetés en ligne

Si les compléments alimentaires vendus sur le territoire européen font l’objet d’une réglementation plus ou moins complète, ce n’est pas toujours le cas des compléments vendus en ligne. Nombreux d’entre eux ne sont soumis à aucune réglementation. Résultat, non seulement une grande partie est inefficace, mais certains sont même dangereux. 

Certains compléments contiennent même des substances qui sont tellement mauvaises pour la santé qu’elles sont interdites en Europe. Or, celles-ci ne sont pas toujours renseignées sur paquet!

Si vous souhaitez achetez en ligne assurez vous de le faire sur un site certifié, soumis à des contrôles stricts, et capable d’en faire la preuve comme Dynveo. Ce laboratoire certifié BIO est installé dans le sud de la France et maîtrise ainsi 100% de sa chaîne de production. Pas d’excipient, pas d’additif. 

6) Quelques mots d’explications sur les excipients et additifs

Que sont les excipients ?

“Dans un médicament ou dans un cosmétique, le terme d’excipient désigne une substance qui n’est pas active. Son rôle est tout de même important puisqu’un excipient est destiné à donner des caractéristiques spécifiques au produit dont il est un composant : une consistance, un goût, etc. Le tout en évitant les interactions chimiques, notamment avec les principes actifs.

Certains excipients comme le sel, le sucre ou d’autres composants allergènes peuvent ne pas être totalement inertes pour certaines personnes. On parle, dans ce cas, d’excipients à effets notoires.

Le secteur de la pharmacie emploie un très grand nombre d’excipients. Les conservateurs, par exemple, servent à stabiliser un principe actif. Les délitants aident à une dissolution correcte. Les édulcorants permettent d’adoucir le goût d’une substance active. D’autres encore donnent une forme appropriée au médicament (gélule, liquide, suppositoire, etc.), permettent un meilleur ciblage ou en modifient la biodisponibilité.”

Source : https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-excipient-15083/

Qu’est ce qu’un additif ?

“Les additifs alimentaires sont des substances ajoutées en faibles quantités aux aliments industriels pour en améliorer la saveur, la texture, l’apparence… Composés d’une molécule simple (contrairement aux ingrédients souvent plus complexes) ils possèdent tous un code, Exxx, attribué par la Commission du Codex Alimentarius.”

Source : https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-additif-alimentaire-9179/

7) Quelles précautions prendre à l’heure de consommer des compléments alimentaires?

La recommandation la plus importante que l’on pourrait vous donner, c’est de consulter votre médecin avant de prendre des compléments alimentaires. Il pourra, d’abord, vous dire si vous en avez réellement besoin. De plus, il pourra vous recommander une marque en laquelle il a confiance et qui convient à votre situation personnelle, ainsi que vous faire part des précautions à prendre lors de son utilisation.

Il est d’autant plus recommandé de consulter un médecin si vous suivez un traitement médicamenteux, si vous êtes enceinte, ou dans le cas de consommation par des enfants ou des personnes âgées.

Si vous ne voulez pas consulter un médecin, il est d’abord important d’éviter le risque de surdosage. Pour cela, il faut évidemment respecter les doses et consignes d’utilisation indiquées sur les paquets, mais ce n’est pas tout. En effet, il est aussi important de ne pas prendre de nombreux compléments alimentaires différents en même temps, mais aussi de veiller à ne pas les consommer en parallèle à d’autres aliments qui contiennent les mêmes composants en grande quantité.

De plus, notez que les compléments alimentaires ne doivent pas être consommés de manière régulière, et qu’il est préférable de se limiter à des cures ponctuelles et temporaires. En cas d’une cure prolongée, de nouveau, l’avis d’un médecin est vivement recommandé.

Outre tout cela, restez toujours attentifs aux réactions de votre corps. Si vous repérez toute anormalité, il est conseillé d’arrêter la consommation du complément ou de consulter un médecin. Vous pourriez en effet faire face à des effets indésirables qui ne sont pas mentionnés sur la notice.

Enfin, il est important de ne pas acheter des compléments alimentaires n’importe où. Les pharmacies vous donneront l’assurance de trouver des produits qui respectent la réglementation européenne. Vous pourrez y bénéficier de conseils personnalisés 

Si vous passez par un site internet, assurez vous que ce dernier respecte la réglementation en vigueur, qu’il dispose de certifications et que la production des compléments soit parfaitement transparente. 

Dites-nous, utilisez-vous des compléments alimentaires? Etiez-vous au courant des débats qui les entourent? Dans quel clan vous trouvez-vous?




Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

corossol graviola

Corossol graviola, un fruit méconnu aux nombreux bienfaits

By Alimentation, dans le corps

Corossol graviola, un fruit méconnu aux nombreux bienfaits

corossol graviola

Si Shrek était un aliment, il serait certainement le corossol : un fruit vert à l’apparence peu charmante mais à l’intérieur doux et gentil! Au vu de son apparence et de ses nombreux bienfaits, le corossol est un fruit qui pourrait facilement intimider tous les autres. Aussi appelé “graviola” ou encore “corossol graviola”, ce fruit à la peau verte parcourue de picots peut mesurer jusqu’à 30 centimètres de long et peser plusieurs kilos!

Peu connu dans nos contrées, le corossol graviola est consommé et utilisé depuis la nuit des temps en Amérique latine et centrale, ainsi que dans les Caraïbes et en Afrique. De plus, il est également populaire dans le monde médical et pharmaceutique. En effet, ce fruit au goût que l’on situe souvent entre la fraise et l’ananas est aussi bon pour nos papilles que pour notre corps!

Dans cet article, nous vous présentons ses bienfaits principaux.




Les nombreux bienfaits du corossol

Bien que constitué à environ 80% d’eau, le corossol graviola renferme d’excellentes valeurs nutritionnelles. Il contient des fibres et des protéines, est riche en vitamines B et C et présente une belle quantité de minéraux, tels que le calcium, le fer, le magnésium, le phosphore et le potassium. À côté de tout cela, il affiche également une haute teneur en glucides qui lui confère d’excellentes vertus énergétiques.

Mais concrètement, pourquoi consommer du corossol graviola est si bon pour le corps? Voici une dizaine de raisons qui devraient vous convaincre.

1) Il aide à combattre le cancer

Si le corossol fait énormément parler de lui, c’est principalement pour ses bienfaits contre le cancer. Et pour cause : certains affirment que les extraits de corossol sont des milliers de fois plus efficaces dans la lutte contre les cellules cancéreuses que les produits normalement utilisés lors d’une chimiothérapie! Mieux encore, contrairement aux produits médicaux, le corossol ne provoquerait aucun effet secondaire.

Mais quelles sont ces actions si bénéfiques dont ses adeptes parlent?

Apparemment, le corossol graviola permettrait de ralentir le développement des cellules cancéreuses et d’engendrer leur dégradation, sans pour autant endommager les cellules saines. Il aiderait aussi à diminuer l’apparition des effets secondaires qui suivent les séances de chimiothérapie, tels que les étourdissements et les vomissements.

Au total, le corossol aiderait ainsi à lutter contre une dizaine de cancers, dont le cancer des poumons, du sein, du côlon, du foie et de la prostate.

Cependant, si tout est ici écrit au conditionnel, c’est parce qu’il manque de recherches scientifiques sur la question pour entièrement corroborer ces dires. Evidemment, face à de telles vertus potentielles, de nombreux scientifiques se sont penchés sur la question, obtenant généralement des résultats plutôt probants. Mais, jusqu’à présent, ces résultats n’ont été démontrés qu’en situation in vitro ainsi que sur des animaux. Il faut donc attendre des études positives sur l’humain avant de pouvoir entièrement affirmer l’existence du lien entre le corossol graviola et la lutte contre le cancer.

Mais d’ici là, si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, rien n’empêche de commencer à boire des jus et tisanes de corossol dès maintenant.

2) Il renforce le système immunitaire

corrosol

La tisane de corossol aide aussi à stimuler notre système immunitaire et aide notre organisme à se remettre rapidement d’une maladie. Cela est dû à un grand nombre de substances bénéfiques contenues dans le corossol graviola, telles que l’acide linoéique et les acétogénines.

3) Il agit contre les calculs rénaux et la maladie de la goutte

Les feuilles de graviola aident à éliminer l’acide urique de notre organisme. Cela a une action bénéfique car, lorsque l’acide urique est présent en trop grande quantité dans le sang, il peut finir par entraîner l’apparition de calculs rénaux ou de la goutte. Ces deux maladies peuvent être aussi bien prévenues que traitées avec l’aide du corossol.

4) Il soulage l’arthrite et les rhumatismes

Le corossol graviola renferme des propriétés anti-inflammatoires qui sont très efficaces contre les douleurs provoquées par l’arthrite et les rhumatismes. Pour cela, vous pouvez boire des infusions de corossol ou appliquer sur vos articulations douloureuses une pâte faite de feuilles de corossol bouillies, et recommencer une à deux fois par jour. De cette manière, les douleurs devraient diminuer considérablement en l’espace de quelques jours.

5) Il lutte contre le diabète et le cholestérol

Le corossol aide à maintenir le taux de sucre dans le sang à un niveau stable. Il permet donc de prévenir le diabète, mais participerait également à son traitement. En effet, selon une étude effectuée sur des rats, la consommation quotidienne de graviola pendant deux semaines ferait descendre le taux de glucose pour atteindre un niveau presque normal. De plus, la consommation de thé au feuilles de corossol favoriserait la production d’insuline, une hormone qui aide à lutter contre le diabète.

Cependant, notez qu’il doit être consommé avec modération, au risque de voir apparaître un effet contraire à celui recherché!

Quant au cholestérol, les feuilles de corossol graviola ont des propriétés hypocholestérolémiantes et participent ainsi à la réduction du taux de mauvais cholestérol dans le sang. Associées à une alimentation saine et à une activité physique, elles aident donc à lutter contre le cholestérol.




6) Il améliore la digestion et soulage les troubles digestifs

Grâce à sa haute teneur en fibres et en eau, le graviola améliore le transit intestinal, et aide ainsi à mieux digérer. Vous pouvez donc en prendre si vous faites régulièrement face à une digestion difficile, mais aussi après un repas trop lourd. De plus, il aide à lutter contre les irritations gastriques.

Les fibres et l’eau présents dans le fruit peuvent également agir comme laxatif. En cas de constipation, tournez-vous donc vers le corossol avant de penser aux médicaments! Pour une efficacité optimale, on conseille généralement de couper le fruit en morceaux et de le faire mijoter sur le feu. Vous obtiendrez ainsi un bouillon de corossol qui vous aidera à vous débarrasser de votre constipation.

Grâce à ses propriétés antibactériennes, le corossol est aussi très efficace contre les ballonnements et la diarrhée. En effet, il aide à combattre les parasites intestinaux qui provoquent ces troubles digestifs. Pour cela, infusez 3 à 6 feuilles de corossol dans une tasse d’eau chaude.

7) Il met fin aux insomnies

Manger du corossol ou boire une tisane au corossol avant d’aller dormir vous aidera à vous endormir plus facilement et à passer la nuit sans insomnies. En effet, le corossol graviola renferme des vertus tranquillisantes et relaxantes. En plus de faire disparaître vos insomnies, vous pouvez donc en prendre également pour vous détendre ou pour lutter contre des troubles nerveux.

8) Il donne de l’énergie

Bien que le corossol graviola ait des vertus relaxantes, c’est aussi une belle source d’énergie. Et non, ce n’est pas contradictoire!

Grâce à sa richesse en fructose et en vitamines C, il vous donnera l’énergie dont vous avez besoin pour survivre aux longues journées qui vous attendent. C’est particulièrement utile pendant les mois d’hiver, où le manque de soleil a tendance à miner notre énergie.

9) Il prend soin de la peau

Le corossol graviola peut être appliqué directement sur la peau pour soigner des brûlures légères ou soulager des infections et problèmes de peau, tels que l’eczéma. Pour cela, il vous faudra faire un cataplasme de feuilles de corossol, en les écrasant après les avoir fait bouillir, et l’appliquer sur les zones concernées. Non seulement il a des propriétés inflammatoires qui lutteront contre la douleur, mais il aidera aussi à soigner votre peau en profondeur.

De plus, le corossol est efficace en cas d’éruptions cutanées. Pour cela, il suffit de poser des feuilles fraîches mouillées sur votre peau. Si vous répétez plusieurs fois par jour, vous devriez vite voir des résultats.

Enfin, les feuilles de corossol, consommées en infusion, peuvent aider à lutter contre l’herpès grâce à leurs pouvoirs antibactériens, antimicrobiens et antiviraux.

10) Mais encore…

En plus de tout cela, le corossol a de nombreux autres tours dans son sac! Ainsi, il est aussi utilisé pour :

  • Traiter les infections des voies urinaires et prévenir leur apparition ;
  • Purifier le foie ;
  • Eliminer les poux et les lentes du cuir chevelu ;
  • Traiter l’asthme et d’autres maladies des voies respiratoires, telles que la bronchite ;
  • Apaiser la fièvre et soulager les symptômes grippaux ;
  • Combattre la dépression.
  • Riche en vitamine C
  • Agit sur les troubles du sommeil et du stress
  • Regule la fonction hépatique et digestive

14.60 €  Acheter sur Oleifera

Comment consommer le corossol graviola?

Le corossol peut être mangé comme un fruit ou être ajouté à une préparation plus élaborée. En outre, comme nous l’avons dit, il peut être bu en tisanes ou en jus. Mais il existe également sous la forme de compléments alimentaires, ce qui représente une belle option en Europe, où il est rare de trouver du corossol sous son état naturel.

Sachez que tout peut se manger dans le corossol, des feuilles à la peau, à l’exception de ses graines. Celles-ci ne sont pas comestibles et elles doivent donc être réservées à un usage externe.

Cependant, comme toute bonne chose, il est recommandé de ne pas le consommer en excès. En effet, une consommation excessive peut provoquer une modification de la flore intestinale, ce qui peut entraîner des troubles qu’il essaie pourtant de combattre, tels que la diarrhée et la constipation. Pour éviter cela, il est préférable de commencer par une consommation limitée, une fois par semaine, et de l’augmenter petit à petit, sans pour autant finir par tomber dans l’excès.

De plus, certaines études ont fait apparaître l’existence d’un lien potentiel entre une consommation excessive de corossol et la maladie de Parkinson. Cela serait dû aux alcaloïdes contenus dans les feuilles. Bien que ce lien n’ait pas été confirmé à ce jour, il est toujours préférable d’éviter les excès.

Enfin, certains groupes de personnes doivent faire plus attention que d’autres et limiter encore plus leur consommation du fruit. C’est le cas des femmes enceintes et allaitantes, des personnes souffrant de problèmes de cœur ou de troubles de la circulation sanguine, et des personnes diabétiques.

Et vous, aviez-vous déjà entendu parler du corossol graviola? Si vous le consommez déjà, sous quelle forme le préférez-vous?




Sources

https://www.biologiquement.com/corossol-graviola-feuilles-gelules-fruit/
https://alimentation.ooreka.fr/astuce/voir/455323/corossol
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/05/04/non-le-corossol-n-est-pas-un-fruit-miracle-pour-lutter-contre-le-cancer_5294195_4355770.html

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

huile d'amande douce

11 bienfaits beauté et santé de l’huile d’amande douce

By dans le corps, Soins

10 bienfaits beauté et santé de l’huile d’amande douce

huile d'amande douce

L’huile d’amande douce faisait déjà beaucoup parler d’elle pour ses vertus cosmétiques dans l’Antiquité. Aujourd’hui, on l’utilise sur la peau et les cheveux, mais elle regorge aussi de bienfaits pour la santé en général. Riche en oméga 6 et 9, en vitamines A, B, D et E, en protéines et en minéraux, elle a notamment des propriétés régénératrices, anti-oxydantes, hydratantes, fortifiantes et émollientes.

Tout cela fait d’elle une vraie source de bien-être. Ce n’est pas pour rien qu’on en retrouve d’ailleurs dans de nombreux produits cosmétiques et compléments alimentaires!

Mais l’huile d’amande douce peut aussi être utilisée seule. À ce propos, notez que, pour profiter de l’ensemble de ses bienfaits, il est vivement recommandé de choisir une huile d’amande douce qui soit vierge et non mélangée à d’autres substances qui pourraient la rendre moins efficace. Il est aussi préférable d’opter pour une huile bio.

Peu de précautions doivent être prises à l’heure de l’utiliser, car elle est généralement très bien tolérée par notre corps. Toutefois, il est important de préciser que si vous êtes allergiques aux fruits à coque, il y a de grandes chances que vous soyez aussi allergiques à l’huile d’amande douce.

Si ce n’est pas votre cas, voici tout ce que l’huile d’amande douce pourra faire pour vous.




1) Elle nourrit et hydrate la peau

L’huile d’amande douce est la meilleure amie des peaux sèches. Elle est riche en oméga 6 et oméga 9, des acides gras essentiels dont la peau a besoin. Non seulement ils l’hydratent en profondeur, mais ils aident aussi à reconstruire et renforcer le film hydrolipidique de la peau, qui la protège des agressions extérieures, prévient sa déshydratation et la rend plus souple. La peau en ressort donc nourrie et plus forte. Mais ce n’est pas tout : grâce à sa teneur en vitamines D et E, l’huile d’amande douce rend également la peau plus saine, plus belle et plus lumineuse.

De plus, elle aide à guérir les irritations, à soulager les sensations de tiraillement et à réparer les troubles dus à un desséchement de la peau, tels que les crevasses et les gerçures. Enfin, elle peut aussi servir à hydrater les lèvres gercées.

Bien qu’elle répare merveilleusement les peaux sèches, les autres types de peau peuvent également profiter de ses bienfaits.

Pour cela, vous pouvez simplement appliquer tous les jours quelques gouttes d’huile d’amande douce sur votre visage nettoyé ou toute autre zone de votre peau qui a besoin d’être hydratée. L’huile a tendance à laisser un effet gras sur la peau, donc massez longuement de manière à bien la faire pénétrer.

Si votre peau est extrêmement sèche par endroits, appliquez-y une fine couche d’huile d’amande douce avant d’aller dormir, enroulez le tout d’un linge propre et fin, et laissez agir pendant toute la nuit.

Vous pouvez aussi en verser quelques gouttes dans votre bain pour profiter de ses effets hydratants. Vous sortirez alors de votre baignoire avec la peau aussi douce que celle d’un bébé!

Enfin, grâce à son pouvoir nettoyant, l’huile d’amande douce peut également être utilisée à la place de votre démaquillant, particulièrement sur les peaux sèches ou celles qui ne souffrent pas d’acné. Pour cela, massez votre visage en douceur avec un peu d’huile que vous aurez versée sur vos doigts ou sur une petite éponge adaptée. Rincez ensuite à l’eau ou au gel nettoyant, ou passez un tonique sur votre visage. En plus d’enlever votre maquillage, l’huile d’amande douce nettoiera votre peau de toutes ses impuretés.

2) Elle soigne les affections cutanées

L’huile d’amande douce est aussi très efficace pour lutter contre les troubles cutanés plus sérieux, tels que l’eczéma, le psoriasis et l’herpès. Dotée de vertus anti-inflammatoires et calmantes, elle soulage les démangeaisons, les irritations et les inflammations, et elle réduit les douleurs. De plus, elle aide à empêcher le développement de potentielles infections bactériennes qui peuvent être provoquées par le dessèchement de la peau. Enfin, elle répare la peau en l’hydratant et aide à mettre fin aux affections cutanées.

Pour tout cela, il vous suffit de verser quelques gouttes sur votre peau, de masser légèrement et de laisser reposer jusqu’à ce que la peau ait absorbé l’entièreté de l’huile. Si vous préférez, vous pouvez aussi la prendre par voie orale : ajoutez-en une cuillère à café par jour à votre nourriture pendant deux à trois semaines.

3) Elle évite l’apparition de cicatrices

huile essentielle amande

Grâce à ses propriétés émollientes et assouplissantes, l’huile d’amande douce aide la peau à cicatriser. Mais elle peut aussi être appliquée sur de vieilles cicatrices, telles que des cicatrices dues à l’acné ou à des brûlures, pour les atténuer.

4) Elle prévient les vergetures et les fait disparaître

En hydratant la peau, mais aussi en la régénérant et en l’assouplissant, l’huile d’amande douce aide également à lutter contre les vergetures. Non seulement elle aide à les atténuer, mais elle peut aussi aider à éviter leur apparition.

Pour cela, vous pouvez appliquer de l’huile d’amande douche sur votre corps une fois par jour en prévention.

Notez que de nombreuses personnes conseillent d’en appliquer sur le ventre pendant la grossesse, mais dans ce cas elle ne doit pas être utilisée tous les jours. En effet, certains médecins affirment que, si elle est appliquée quotidiennement sur le ventre de la femme enceinte, celle-ci court le risque de rendre son futur bébé sensible aux fruits à coque. Il convient donc d’alterner son utilisation avec celle d’une autre crème hydratante qui ne contient pas d’amandes ou d’autres fruits à coque.

5) Elle lutte contre le vieillissement de la peau

Dernier point à soulever quant aux pouvoirs de l’huile d’amande douce sur la peau : elle aide à combattre le vieillissement cutané, notamment en améliorant l’élasticité de la peau et en participant à la régénération cellulaire. Ses propriétés anti-âge sont dues au pouvoir antioxydant de la vitamine E, mais aussi aux protéines contenues dans l’huile et qui participent à la formation du collagène.

Pour lutter contre les rides, appliquez quelques gouttes sur votre visage et massez doucement. Répétez matin et soir dès l’apparition des premiers signes de rides.

6) Elle rend les cheveux beaux et sains

L’huile d’amande douce regorge de bienfaits pour tous les types de cheveux, qu’ils soient secs ou à tendance grasse. Elle est particulièrement appréciée des cheveux cassants et fourchus, ainsi que des cheveux frisés.

D’abord, grâce à sa haute teneur en acides gras, elle les nourrit en profondeur. Elle renforce donc les cheveux abîmés et fragilisés, et les rend doux et brillants. De plus, elle régule la production de sébum, soulage les démangeaisons du cuir chevelu et se débarrasse des peaux mortes et des pellicules.

Pour profiter de ses bienfaits, il est généralement conseillé de l’utiliser sous forme de masque. Pour cela, versez-en quelques gouttes sur votre cuir chevelu et massez doucement. Laissez ensuite agir pendant une trentaine de minutes avant de vous laver les cheveux.

Si vous ne voulez l’utiliser que sur vos pointes, vous pouvez l’appliquer après votre shampoing et la laisser reposer pendant quelques minutes avant de rincer.




7) Elle lutte contre le diabète et le cholestérol

Grâce à sa haute teneur en fibres solubles, l’huile d’amande douce ralentit l’absorption du sucre par l’organisme et permet ainsi de diminuer les pics de glycémie, voire de les éviter totalement.

Mais les fibres solubles aident également à se débarrasser du mauvais cholestérol, en les évacuant de l’intestin. De plus, sa vitamine E aide à éviter que le mauvais cholestérol ne vienne se déposer sur les artères, et les acides gras qu’elle contient favorisent la production de bon cholestérol.

8) Elle est très bonne pour la digestion

L’huile d’amande douce stimule le transit intestinal et facilite donc la digestion. Elle est même souvent utilisée comme laxatif naturel en cas de constipation.

Pour cela, il vous suffit d’avaler une cuillère à café d’huile d’amande douce par jour au moment du repas, ou une demi-cuillère dans le cas des enfants. Prenez-en pendant deux à trois jours. Si l’idée d’avaler de l’huile seule vous paraît loin d’être appétissante, vous pouvez aussi l’ajouter dans vos salades ou dans vos plats.

9) Elle calme la toux et soulage la bronchite

Cela est dû au fait que l’huile d’amande douce permet une meilleure évacuation des mucosités bronchiques.

Pour lutter contre la toux et la bronchite, il vous suffit d’en avaler une cuillère à café par jour pendant plusieurs jours. Et pour une meilleure efficacité, vous pouvez aussi mélanger une cuillère à café d’huile d’amande douce à deux gouttes d’huile essentielle de lavande vraie, et masser votre torse et votre dos avec.

10) Elle est très bonne pour les bébés

De nombreuses mamans utilisent l’huile d’amande douce sur leurs bébés, et pour cause : elle n’est pas agressive et a de très bons effets sur leur peau.

Ainsi, en régulant la production de sébum, elle permet de se débarrasser des croûtes de lait, mais elle peut aussi être utilisée pour soulager les irritations en tous genres et soigner les érythèmes.

Et vous, utilisez-vous déjà de l’huile d’amande douce?

11) Elle renforce les ongles

Grâce au fer et aux vitamines qu’elle contient, l’huile d’amande douce aide à mettre fin aux ongles cassants. Vous pouvez simplement masser vos ongles avec quelques gouttes d’huile ou laisser tremper vos ongles dans l’huile pendant environ 5 minutes.

Sources

https://www.healthline.com/nutrition/almond-oil
https://www.organicfacts.net/sweet-almond-oil.html
https://www.aroma-zone.com/info/fiche-technique/huile-vegetale-amande-douce-bio-aroma-zone?page=library
https://www.naturalhairqueen.net/sweet-almond-oil-for-natural-hair/
https://www.compagnie-des-sens.fr/huile-amande-douce-visage/

A propos de l’auteur

Leonor Rogister Diplômée de l’Ecole de Journalisme de Louvain, Léonor Rogister s’est détournée du monde de l’actualité quotidienne pour s’intéresser aux news lifestyle. Amoureuse de la nourriture et des bonheurs simples, elle aime s’informer et informer sur tout ce qui touche au bien-être, peu importe la forme qu’il prend.

Léonor est expatriée depuis 2015 et a fait de plusieurs pays sa maison. Quand elle n’est pas en train de voyager, elle aime profiter du confort de son chez soi. Elle tient également un blog depuis des années sur lequel elle partage sa passion pour les voyages.

FacebookLinkedin

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

coach sportif

Coach sportif: Les questions à se poser avant d’en engager un(e)

By dans le corps, Interviews

Coach sportif: Les questions à se poser avant d’en engager un(e)

coach sportif

Question 1) Qu’est ce qui fait la différence entre un bon et un mauvais coach sportif?

“Un bon coach, à mon humble avis, est un coach qui est à l’écoute de son client et qui lui apporte ce dont il a besoin. Il est indispensable que le coach soit diplômé. Une relation de confiance est indispensable pour que ça fonctionne.”

Guylène Le Gal Guylene Le gal

“Un bon coach sportif est attentif, a des connaissances solides en anatomie, physiologie et traumatologie, il établit un bilan approfondi à la première rencontre et fait un bilan de suivi bienveillant à chaque séance. Il ne néglige pas les douleurs ou la fatigue importante, il adapte le programme d’entraînement à votre évolution personnelle et à vos contraintes extérieures (stress, états mentaux, maladies, autres pratiques physiques, métier…).

Un bon coach s’intéresse à vous et vous explique en détails le pourquoi et le comment de ce qu’il vous propose.”

Emma Dubos Emma dubos

“La pédagogie! Il faut avoir confiance en son coach, se sentir guider, avoir des séances pertinentes… et ludiques!”

Yann CHAMBERT Yann Chambert

“L’adaptabilité aux objectifs, au niveau et aux éventuelles pathologies.”

Laurent Laurent coach

Question 2) Pourquoi un coach sportif et pas des cours collectif en salle?

“Nombreuses sont les personnes ayant fréquentées les salles qui viennent vers moi. Elles ont besoin d’une motivation externe, de conseils personnalisés où sont trop complexées pour « s’afficher » dans une salle. Ses personnes savent que si je ne viens pas à elles, elles ne feraient jamais de sport.”

Guylène Le Gal Guylene Le gal

“Pour une prise en charge personnalisée.”

Stéphanie Fitness Paris Stephanie fitness

“Le coach n’est présent que pour vous, il va garantir la bonne exécution des mouvements et sera concentré sur une personne contrairement aux cours collectifs souvent bondés ou le coach ne peut avoir tout le monde à l’oeil.”

SCHMIT Pierre schmidt pierre

“Parce que le suivi et les consignes sont individualisés.”

Romaric Linares Romaric Linares

Question 3) Je n’ai pas fait de sport depuis 5 ans, est ce que cela fait sens de faire appel tout de suite à un coach sportif?

“Cela permet de mettre en place tout de suite les bons gestes.”

Walenczak walenczak

“Tout à fait puisqu’il va s’adapter et vous proposer ce qu’il y a de mieux pour vous.”

SCHMIT Pierre schmidt pierre

“Oui, pour une remise au sport il est particulièrement intéressant de pouvoir bénéficier de conseils adaptés et d’un programme progressif de remise en forme avec un coach sportif, avant de s’inscrire à un cours collectif où le niveau n’est pas forcément adaptable et où l’on est souvent moins suivi.”

Emma Dubos Emma dubos

“Oui justement pour reprendre progressivement sans brûler les étapes. L’idée du coaching est de faire une séance de sport plus “rentable” en terme de temps. Le coach stimule son adhérent en orientant vers des exercices pertinents: les plus efficaces et qui évitent les blessures sur ces phases de reprise du sport.

Il canalise les excès d’enthousiasme en proposant des séquences qui défoulent sans risque, et stimule lors des passages difficiles! Un motivateur en somme!”

Yann CHAMBERT Yann Chambert

“Bien entendu, la reprise doit être progressive et encadrée avec des consignes biens spécifiques.”

Romaric Linares Romaric Linares

Question 4) Est ce qu’il est possible d’organiser des sessions pour un couple?

“Oui, si vous préférez avoir de la compagnie c’est tout à fait possible, couple, mère-fille ou autre.”

SCHMIT Pierre schmidt pierre

“Oui, tout à fait! Il peut être très amusant et motivant de pratiquer un sport à deux, quel que soit le niveau de chacun. Votre coach vous inventera des exercices adaptés, et bientôt vous ne pourrez plus vous passer l’un de l’autre!”

Emma Dubos Emma dubos

“Oui”

Valtorta Stéphane Stephane Valtortra

“Parfaitement”

Laurent Laurent coach

Question 5) Est ce que mon coach sportif est censé m’aider pour les questions de nutrition ou est ce que je dois également aller voir un nutritionniste?

“Un coach sportif peut aider mais ne se substitue pas à un nutritionniste.”

Stéphanie Fitness Paris Stephanie fitness

“Certains coaches ont une double compétence sport-nutrition, il est préférable que le coach sportif ait au minimum un intérêt pour ce que vous mangez en dehors des séances de sport. Inversement, il est préférable que votre nutritionniste ait connaissance des sports que vous pratiquez.
(histoire que votre coach masculin de 110Kg de muscles ne vous conseille pas son régime de compétition si vous êtes une quinqua qui se remet au sport, ou que votre diététicienne ne vous recommande pas son menu Jeûne et Détox alors que vous vous préparez pour le mondial d’haltérophilie…)”

Emma Dubos Emma dubos

“Oui le coach sportif a ce rôle de conseils en nutrition. Il permet un premier regard pour se réguler, et ensuite si le besoin se fait d’aller vers un suivi plis pointu (lorsqu’il y a allergie alimentaire par exemple, ou maladie intestinale, il faut le soutien d’un professionnel pur de nutrition).”

Yann CHAMBERT Yann Chambert

“Il est préférable de voir un nutritionniste du sport ..Chacun son métier.”

Valtorta Stéphane Stephane Valtortra

“Il peut donner les bases déjà.”

Laurent Laurent coach

Question 6) Est ce que je vais devoir investir dans des équipements?

“Le coach sportif a tout le matériel adapté et se déplace avec.”

Guylène Le Gal Guylene Le gal

“Non sauf si cela vous plaît.”

Stéphanie Fitness Paris Stephanie fitness

“Pas obligatoirement, le coach a son matériel. Mais parfois cela peut être intéressant d’investir dans un équipement conseillé par le coach sportif pour poursuivre son entraînement en autonomie guidé par les consignes du coach.”

Romaric Linares Romaric Linares

Question 7) Est ce qu’un coach sportif est à même de m’aider pour de la rééducation suite à une blessure?

“Préférez l’avis et les mains d’un professionnel pour vous soigner. Cependant, la plupart des coaches ont des expériences partagées de blessures et de traitements (cryothérapie, ostéopathie, balnéothérapie…) n’hésitez pas à consulter votre coach pour avoir une bonne adresse de praticien compétent (kiné sportif, ostéopathe, masseur…) ou de centres spécialisés dans votre région, les nouvelles vont vite dans le milieu sportif.”

Emma Dubos Emma dubos

“Oui on peut faire appel à un coach lors de phase de rééducation/réathlétisation, problème de dos (nerf sciatique, lombalgie,…) tout cela en cohérence avec les recommandations du corps médicale qui suit le patient, que ce soit un médecin/kiné/ostéopathe. A terme se faire coacher signifie normalement aller de moins en moins voir le corps médical, le but premier d’un suivi sportif étant d’être en bonne santé et de ne pas se blesser en faisant du sport encadré!”

Yann CHAMBERT Yann Chambert

“Oui , mais le kiné est plus compétent.”

Valtorta Stéphane Stephane Valtortra

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

kinesiologie

Kinésiologie: 9 questions pour découvrir et comprendre

By Dans la tête, dans le corps, Interviews

Kinésiologie: 9 questions pour découvrir et comprendre

kinesiologie

Question 1) Dans quels cas peut-on faire appel à la kinésiologie?

“Dans tous les cas, que ce soit pour un symptôme physique, une dépression, en cas de mauvaise gestion du stress, pour se connaître soi-même ou pour évoluer en conscience….quel que soit le dysfonctionnement la kinesiologie peut aider à éclairer les causes cachées et vous révéler à vous même….”

Gateau Hélène Helene Gateau

“Pour tout ce qui concerne les problèmes émotionnels ou physiques, elle permet de sortir du fonctionnement automatique qui nous limite.”

Virginie Boissière Virginie Boissiere

“A peu près tout:

difficultés d’apprentissage, de concentration et/ou d’organisation, problèmes de mémorisation, dyslexie, manque de motivation, hyperactivité

soulager certaines douleurs: céphalées, douleurs dorsales, tensions musculaires…

se libérer de blocages émotionnels

diminuer le stress, l’angoisse

aider à faire face aux traumatismes (deuil, chômage, divorce, choc affectif, licenciement, reconversion professionnelle…)

trouver un sommeil réparateur (insomnies, cauchemars, angoisses nocturnes…)

retrouver confiance en soi

calmer le mental

dénouer les problèmes relationnels (problèmes de couple, de relations professionnelles…)

améliorer les liens « maman/bébé » (grossesse, naissance, puis petite enfance et au-delà)

soutenir le processus de guérison

optimiser la vitalité, retrouver le bien-être

apaiser les peurs et phobies

soulager les allergies ou intolérances

accompagner le sevrage en cas d’addiction (alcool, nourriture…)

… ou simplement mieux se connaître !”

Eliane FICHOT Eliane Fichot

“La kinésiologie peut être utilisée dans de très nombreux cas. C’est un outil utilisé pour rechercher et mettre en évidence un dysfonctionnement mécanique, chimique ou mental.”

Anne-Sophie DELENE anne sophie delene

“Quand on cherche à mieux comprendre l’origine de nos difficultés, à faire des liens avec des mémoires dont on peut ensuite libérer la charge émotionnelle, à remettre en circulation l’énergie bloquée dans le corps, à trouver les réponses les plus justes pour nous soutenir dans la réalisation d’un objectif.”

Valérie ROUVRE Valerie Rouvre

“Si recherche d’un circuit de travail personnel court. Quand le travail en psychothérapie n’est pas satisfaisant. Quand on recherche un travail de développement personnel impliquant le corps.

Pour les enfants, adolescents, jeunes adultes, où le travail psychothérapique classique peut être trop pesant.

Quand on a des difficultés à se raconter, à verbaliser, le ou la kinésiologue est là pour aider à mettre des mots sur ce que l’on vit, ressent.”

Ariane Delagneau Ariane Delagneau

Question 2) La kinésiologie doit-elle être utilisée en complément d’autres médecines?

“Elle ne doit pas…elle est complémentaire et peut accompagner tous types d’autres médecines.”

Gateau Hélène Helene Gateau

“Bien maîtrisée, elle est un plus évident à tout professionnel de santé. De nombreux chiropracteurs travaillent en utilisant la kinésiologie et même se spécialisent. C’est une approche complémentaire à d’autres médecines bien sûr.”

Anne-Sophie DELENE anne sophie delene

“La kinésiologie ne peut pas être considérée comme une thérapie à part entière. Elle n’amène pas la guérison mais l’accompagne, en complément d’un suivi médical au choix du consultant.”

Pauline Favard Pauline Favard

“La Kinésiologie ne remplace pas la médecine traditionnelle…”

Balland Frédéric Balland Frederic

Question 3) La kinésiologie fonctionne sur la mémoire corporelle et se base sur l’idée que le stress peut engendrer des maux. Quel est le raisonnement derrière tout ça? Un stress très ancien peut-il encore engendrer des maux à l’heure actuelle?

“C’est une technique énergétique qui prend en cause différent facteurs, ce qui est concret c’est qu’elle agit sur les représentations que nous avons du passé, parfois nous avons du mal à dépasser un problème (deuil ,trauma,) mais c’est l’idée que j’en ai maintenant qui me perturbe. la kinésiologie offre du choix là ou il y avait de la contrainte.”

Philippe NAPPEY Philippe-Nappey

“Tout ce que nous vivons dans notre présent vient en réponse à ce que notre corps a enregistré depuis notre conception. Lorsque notre comportement est trop éloigné de ce qui créé l’harmonie en nous, notre corps va nous envoyer des messages pour nous prévenir, notamment les émotions. Si nous refusons de les écouter les messages se font de plus en plus fort pour que les maux deviennent des mots.”

Virginie Boissière Virginie Boissiere

“Par stress, il faut comprendre tout type de blocage d’énergie d’origine émotionnelle (ex: deuil) , physique (ex: blessure) ou biochimique (ex: allergie alimentaire). La kinésiologie repose sur l’hypothèse que le corps est intelligent et qu’il réagit subtilement pour exprimer ce qu’il désire ou ce dont il a besoin. Un stress ancien peut donc effectivement engendrer un mal aujourd’hui.

C’est pourquoi, il est fréquent d’aller rechercher l’âge de la cause en faisant “une récession d’âge”. Ce “stress” peut même venir d’événements ou situations avant la naissance. On se promène avec des valises qui ne nous appartiennent pas et qui parfois nous empêchent de vivre notre propre vie puisque cela nous fait reproduire des schémas qui ne nous appartiennent pas.”

Eliane FICHOT Eliane Fichot

“Un stress traumatique pas assez verbalisé et pas assez conscientisé sera refoulé dans l’inconscient de la personne.. Le corps lui est directement branché sur l’inconscient de la personne et même de l’inconscient familial collectif. Même des années après le stress, il suffit que la personne rencontre un événement qui réactive le souvenir de ce stress pour que angoisse et mal être resurgissent mais sans compréhension et sans lien direct avec l’événement passé vécu.

Autre possibilité fréquente: la personne se mettra elle même en situation de stress ou de déséquilibre pour avoir inconsciemment la possibilité de réactiver le stress initial mal conscientisé… ce qui peut expliquer des répétitions malheureuses sans fin dans les histoires de chacun.”

Ariane Delagneau Ariane Delagneau

“Nous sommes confrontés en permanence à de nombreux stress. Le corps s’adapte et développe en réponse des schémas comportementaux inconscients. Or à un moment donné, ces schemas empêchent la personne d’évoluer car ils ne sont plus adaptés à ce qu’elle vit. La kinésiologie permet de les réactualiser pour lui permettre de continuer à naviguer au mieux dans sa vie.”

Carole Boyer Carole Boyer

Question 4) L’une des étapes de la kinésiologie est le test musculaire. A quoi celui-ci sert-il?

“Le test musculaire nous indique si l’énergie circule bien, s’il y a un stress. Cela nous permet de vérifier si le mental est d’accord avec le corps et ainsi déceler les croyances pénalisantes pour l’épanouissement personnel.”

Virginie Boissière Virginie Boissiere

“Tout d’abord le test musculaire doit être effectué de façon très précise et spécifique : on test un muscle et non un groupe musculaire. C’est très important pour la validité des résultats trouvés!

N’importe quel muscle peut être utilisé tant qu’il répond à deux conditions :

1) testé seul le muscle doit être “fort” et résister à la résistance qu’oppose le praticien
2) lorsque le praticien effectue une pression sur le muscle pour l’inhiber, celui-ci doit devenir “faible” (il ne peut plus résister à la résistance) lorsqu’on re-test ce même muscle

Une fois ce muscle trouvé, il est la référence. C’est ce muscle qui servira pour définir les zones / éléments dysfonctionnants.

S’il s’affaiblit à une stimulation donnée c’est l’indication d’un dysfonctionnement. Le test musculaire ne donne aucune indication quant à la nature du dysfonctionnement. Pour cela il faut pousser les tests et investigations de façon méthodique et précise.”

Anne-Sophie DELENE anne sophie delene

“Le test musculaire sert à écouter le corps pour avoir une indication de la présence de stress ou non, de la circulation harmonieuse de l’énergie ou non, et permet un dialogue et une recherche des causes et des “corrections” adaptées.”

Valérie ROUVRE Valerie Rouvre

“C’est une convention pour obtenir des réponses claires du corps, sans passer par la case mental.”

Balland Frédéric Balland Frederic

“Le test musculaire est une pression douce, exercée sur un muscle du bras, qui indique la présence ou l’absence d’un stress en lien avec l’objectif de la séance de travail. Cela permet de faire participer pleinement la personne par une auto-observation de ce qui se passe en elle, l’amenant à devenir actrice de son propre changement.”

Carole Boyer Carole Boyer

Question 5) Certains disent que la kinésiologie peut dériver en pratiques sectaires. Qu’en pensez-vous?

“Toute pratique peut être détournée en pratique sectaire y compris le sport. La kinésiologie est une méthode éducative, pédagogique et thérapeutique et rien n’empêche les esprits sectaires de l’utiliser.”

Philippe NAPPEY Philippe-Nappey

“La référence aux sectes a la peau dure, tout cela à cause d’un malheureux fait divers il y a plus de 30 ans! Il existe un syndicat national de kinésiologie dont le rôle est de régir la profession, pas d’histoire de secte là dedans! Au contraire, tout est fait pour clarifier la pratique.”

Eliane FICHOT Eliane Fichot

“Pas du tout en aucun cas un praticien kinesiologue est un gourou. C’est un praticien qui fait trois années d’école avec deux examens, un du praticien “touch for health” et un examen final avec un mémoire. De nos jours nous rencontrons et entendons tout et n’importe quoi.
On pourrait dire la même chose concernant les médecins qui nous bourrent de cachets pour tout et n’importe quoi, poussés par les lobbys des laboratoires, voir les dernières infos sur le levotyrox, et tout autre médocs. On pourrait parler de secte aussi.

Je pense qu’il ne faut pas généraliser et diaboliser quand une technique marche et ne fait pas de mal. Aujourd’hui les troubles psychosociaux sont bien présents et reconnus par le gouvernement. Pour cela nous avons un panel de choix concernant la libération de stress émotionnel,( psychologue, sophrologie, hypnose, kinésiologie etc…. aux gens de choisir ce qui leur convient.”

Stéphane Rouède Stephane Rouede

“Il n’y a en effet à l’heure actuelle aucun cadre légal en France concernant la kinésiologie : à partir du moment où l’on utilise un test musculaire, on pourrait dire qu’il s’agit de kinésiologie. Les dérives sont donc possibles. Cela dit, il en existe très peu d’exemples. Un seul cas est cité par les détracteurs de la kinésiologie, ce qui est minime comparativement à certains usages tragiques de médicaments légaux ayant défrayés la chronique.”

Pauline Favard Pauline Favard

“Toute technique ou thérapie quelle qu’elle soit peut dériver en pratiques sectaires. Car cela dépend non pas de la technique mais du praticien/thérapeute et de son intention. S’il utilise sa technique pour développer un ascendant sur son patient, alors fuyez!”

Carole Boyer Carole Boyer

Question 6) A quoi reconnait-on un bon kinésiologue?

“Un kinésiologue ne prescrit aucun traitement ni régime alimentaire ne suspend aucun traitement et accepte que les clients viennent le consulter pour se faire une première idée sans engagement de leur part.”

Philippe NAPPEY Philippe-Nappey

“À son éthique, à sa qualité de réponses et à sa façon d’utiliser l’outil, est-il un thérapeute dans l’âme ou un technicien? A t il fait un travail sur lui même aussi? Ou pas? Cela peut vraiment faire la différence….”

Gateau Hélène Helene Gateau

“Un bon kinésiologue effectue des testing précis, spécifiques, dans le cadre d’une logique thérapeutique. C’est la base absolue de la kinésiologie. Si le test est mauvais, rien de ce qui suit n’est valable.

Selon moi, du point de vu d’un patient il est difficile de savoir si le kinésiologue est bon car il n’a pas les connaissances nécessaires pour juger de la qualité du testing et ne connaît pas la réflexion motivant celui-ci et donc le résultat recherché / attendu.

Il est essentiel que la formation en kinésiologie soit sérieuse. Les formations trop superficielles sont à éviter. Acquérir les bons gestes et tester correctement les muscles demandent de l’entraînement et de l’expérience.”

Anne-Sophie DELENE anne sophie delene

“C’est un thérapeute comme un autre! Tout dépend de son niveau de formation, de son écoute, de son humanité, de sa déontologie….”

Ariane Delagneau Ariane Delagneau

“Ses réponses sont mesurées, il ne prétend pas avoir accès à toutes les informations possibles concernant le consultant, il n’encourage pas à arrêter un traitement médicamenteux, il ne fait aucune prescription, il prévient le consultant lorsqu’il utilise une méthode autre que la kinésiologie, il ne laisse surtout pas croire que la kinésiologie est une médecine ou une pratique de guérison.”

Pauline Favard Pauline Favard

Question 7) Quelle est la plus-value de la kinésiologie par rapport aux autres types de thérapies?

“Toutes les thérapies sont intéressantes, elles travaillent toutes sur des dimensions différentes et sont donc très complémentaires. La kinésiologie est très adaptée aux gens qui ont compris beaucoup de leurs fonctionnements mais n’arrivent pas à en sortir. On travaille sur le mode automatique, le “c’est plus fort que moi” afin de ré-informer le corps qu’il peut prendre un chemin différent et commencer doucement à créer une nouvelle réalité à l’extérieur, on modifie les croyances internes.”

Virginie Boissière Virginie Boissiere

“Le kinésiologue n’est pas dans un rôle de “celui qui sait” de quoi souffre la consultant et ce qu’il faut faire pour le soulager. Il accompagne le consultant dans sa demande, il n’impose rien, il se laisse guider par le test musculaire à travers l”histoire du consultant. C’est donc une aventure pour l’un et l’autre.

Les praticiens d’autres thérapies: naturopathie, hypnose, ostéopathie… “imposent” ce qu’ils ont appris. Par exemple: quand une personne souffre de douleurs à l’estomac, le naturopathe va conseiller tel ou tel aliment parce que c’est habituellement conseillé pour ce cas, l’ostéo va pratiquer telle manipulation de même, alors que peut être, ce mal d’estomac n’est peut être pas d’origine biochimique ou posturale.

Le test musculaire est là pour guider le thérapeute. Il n’est pas le monopole des kinésiologues. Aussi, certains professionnels de santé l’utilisent dans l’exercice de leur activité : médecins, homéopathes, posturologues, podologues, orthophonistes, dentistes, chiropracteurs, ostéopathes.”

Eliane FICHOT Eliane Fichot

“C’est une technique relativement rapide, les informations données par le corps ne passant pas par le filtre du mental. Elle agit de plus à tous les niveaux : physiques, mentaux, émotionnels et sociaux.”

Pauline Favard Pauline Favard

“Son approche holistique du corps, en s’appuyant sur la vision de l’énergetique chinoise et des découvertes des neuro sciences en fait une technique efficace qui s’attache à la racine du déséquilibre.”

Carole Boyer Carole Boyer

Question 8) La kinésiologie est-elle accessible à tous?

“Oui enfants, nourrissons, handicapés, jeunes moins jeunes”

Philippe NAPPEY Philippe-Nappey

“Oui, petits et grands, tout le monde est inclus. Les animaux aussi.”

Gateau Hélène Helene Gateau

“Oui tout à fait de l’enfant à la personne âgée.”

Stéphane Rouède Stephane Rouede

Question 9) Comment se déroule une séance, et combien de séances sont nécessaires pour venir à bout du mal en question?

“Une séance commence toujours par une anamnése afin de connaître le patient. Ensuite le praticien demande à la personne d’avoir un objectif qui doit être stressant que le praticien pourra tester, ensuite le praticien utilisera une technique de rééquilibrage ( 3in1,touch, kinesioperinatale,braingym etc…..)”

Stéphane Rouède Stephane Rouede

“Il y a plusieurs orientations possibles: le TFH touch for health, le brain-gym, le Three in one, la recession d’âge etc …
Le test musculaire donne l’orientation qui convient à la personne. Le nombre de séances est très variable selon les cas. Beaucoup de kinésiologues y joignent d’autres pratiques.”

Ariane Delagneau Ariane Delagneau

“Chaque personne est unique. Et la durée dépend uniquement du patient.”

Balland Frédéric Balland Frederic

“Une séance commence par un entretien avec la personne. Ensuite le praticien utilise le test musculaire pour déterminer la source du déséquilibre, en lien avec l’objectif de travail. Le praticien échange tout au long de la séance avec la personne qui reste actrice de son changement. Le nombre de séance dépend de la nature du déséquilibre.”

Carole Boyer Carole Boyer

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

massage

Massages: 10 questions posées à des professionnels du massage

By dans le corps, Interviews

Massages: 10 questions posées à des professionnels du massage.

massage

Question1) Il existe de nombreuses techniques de massage. Comment choisir celle qui nous convient?

“C’est une question d’approche et de personnalité, les techniques sont toutes à l’origine d’un sentiment de bienveillance puisqu’on parle de soin autant que de massage.

Il faut choisir un thérapeute professionnel, voir le diplôme, le sérieux de la formation, savoir aussi s’il est bien-être ou thérapeutique car bien-être se rapproche d’un relâchement sur l’instant alors qu’un massage thérapeutique va durer et corriger certains troubles !

Il y a aussi une question de feeling avec le masseur, si la personne nous met à l’aise et si le lieu nous est agréable alors il y a de fortes chances pour que le soin soit de bonne qualité.”

Linda Guinard Linda Guinard

“Après une description objective et une présentation subjective de ce que ça nous fait, je laisse toujours la personne choisir le massage qui lui fait envie, car c’est celui dans lequel elle va être vraiment présente.”

Eric Blassel Eric Blassel

“Tout dépend du besoin recherché. Bien-être ou thérapeutique.”

PETIN Natzwiller Petin

“Il convient de savoir si nous aimons un toucher plutôt tonique ou plutôt doux, et ce que nous attendons du “moment-massage” : de la relaxation ou pas, car certains massages ne sont ni doux ni relaxants. Le massage ayurvédique est un massage doux.”

Valérie Gendre Valérie Gendre

“Le choix se fait en fonction du besoin du moment (besoin d’énergiser le corps ou plutôt besoin de douceur), si on est habitué à se faire masser ou non (soin avec plus ou moins de manipulations où le massé doit savoir lâcher prise ou soin plus passif pour débuter), s’il y a des tensions particulières à travailler…”

Adema Zen adema zen

“Après les avoir essayé”

Philippe Carrere Philippe Carrere Tarbes

Question 2) Le massage sert-il juste à se détendre ou peut-il guérir certains maux plus profonds? Quels sont les bienfaits du massage?

massage soin

“Le massage délasse le corps certes mais cette détente se propage aussi à notre humeur. De fait le massage est excellent pour lutter contre le stress, pour mieux dormir, pour évacuer les toxines bref pour trouver l’équilibre physique et psychologique.”

Sophie BRUNEL Sophie Brunel

“Le massage de confort vise en premier lieu à une relaxation et un état de bien être , il n’en demeure pas moins que les massages profonds ont des effets indéniables sur l’organisme.”

Roche-Peris Bruno Roche Peris Bruno

“La reponse de relaxation à une réponse de stress est toujours therapeutique!”

E. Pillet Emmanuelle Pillet

“Le shiatsu peut-être utilisé à des fins thérapeutiques. Il s’agit d’une thérapie complémentaire qui aura une action sur le système nerveux, le système ostéo-musculaire, le système sanguin et lymphatique. Il peut aider dans de nombreux troubles : douleurs, stress, dépression, problèmes digestifs, troubles du cycle féminin, faiblesse immunitaire, etc.”

Sandie Dufresne Sandie Dufresne

“Le massage permet une profonde détente du corps et de l’esprit, il apaise les tensions musculaires et psychologiques. Il permet de prendre conscience de son corps, il rebooste le système immunitaire. Harmonisation du corps lorsqu’il a été malmené par des opérations et maladies. Récupération sportive plus rapide et moins douloureuse. Le toucher est par ailleurs très important dans la dimension psycho-affective.”

Adema Zen adema zen

Question 3) Comment choisit-on les zones du corps à masser?

massage tete

“La douleur oriente souvent la zone à masser mais parfois les tensions aussi. Quand il n’est pas possible de masser une zone en souffrance, on peut agir par zone reflex par soin plantaire ou palmaire ce qui permet une approche douce.”

Linda Guinard Linda Guinard

“C’est toujours mieux de faire un massage global : les zones douloureuses en retirent une diminution des tensions, les zones qui allaient bien ajoutent le plaisir au bien-être, certaines zones peuvent révéler avoir plus à gagner à la détente que celles auxquelles on pensait et l’ensemble du corps doit coopérer pour faire face à ses problèmes.

Les gens apprécient souvent en particulier le dos et les pieds. Le massage des pieds permet certes un impact global grâce à la réflexologie, mais le massage réel de l’ensemble du corps aide à réaliser cette globalité.”

Eric Blassel Eric Blassel

“Toujours préférer un massage de tout le corps. Sauf pour la réflexologie.”

Lionel COSTA Lionel Costa

“Le massage de tout le corps est, selon moi, la meilleure formule, car le massage est un soin “hollistique”, c’est à dire un soin global, qui ne se limite pas à une zone sensible ou douloureuse. Cependant pour des raisons de budget (un massage peut être assez cher pour certaines personnes) ou de pudeur, on peut se limiter à une zone du corps sur laquelle on a des sensations particulièrement agréables : mains, visage, pieds, dos. Je propose des massages partiels.”

Valérie Gendre Valérie Gendre

“Par un échange ciblé par des questions et une écoute importante.”

Patricia LOPEZ Patricia Lopes

Question 4) A quelle fréquence doit-on se faire masser?

“1 fois par mois”

Claude Bourdeau Claude Bourdeau

“A définir avec le masseur. Si beaucoup de contractures, 1 fois par semaine. Ensuite en entretien, 1 fois par mois.”

Lionel COSTA Lionel Costa

“2 fois par semaine en cas de suivi ou 1 fois par semaine et ensuite tous les mois en guise d’entretien.”

MOLLAT Dominique Dominique Mollat

“chi nei tsang 1 fois par semaine”

Philippe Carrere Philippe Carrere Tarbes

“En entretien cela peut être toutes les quatre à six semaines, pour de la relaxation ou pour un travail plus profond de guérison cela peut être toutes les semaines où toutes les deux semaines pendant un certain temps.”

Duran Sandrine Sandrine Duran

“Le massage Ayurvédique peut-être pratiqué régulièrement. Il jouera un rôle positif sur votre corps. C’est une méthode naturelle et efficace.”

Isabelle Gosselin Isabelle Gosselin

Question 5) Doit-on se mettre dans un certain état d’esprit avant de se faire masser?

“Oui lâcher-prise mais si c’est difficile de la faire avec la volonté alors le massage fera lâcher. en tout les cas le mieux est de ne pas prévoir grand chose par la suite.”

Linda Guinard Linda Guinard

“Non au contraire ! Ne pas faire d’effort et être qui on est en cet instant précis est pour moi primordial. Se laisser être c’est déjà se détendre !”

Sophie BRUNEL Sophie Brunel

“C’est mieux mais pas nécessaire”

E. Pillet Emmanuelle Pillet

“C’est surtout l’après qui est important : rester calme et serein après un traitement permet au corps et à l’esprit de s’en imprégner et de prolonger voire cristalliser les bénéfices.”

Sandie Dufresne Sandie Dufresne

“l’idéal est en effet d’être présent à son corps, à ses sensations, réceptif et confiant, de façon à ce que le stress puisse s’évacuer.”

Jacquemin-Gonand Nadine Jacquemin Nadine

“Pas forcément, encore une fois cela dépend ce que l’on vient chercher.”

Duran Sandrine Sandrine Duran

Question 6) Peut-on se faire masser si l’on est chatouilleux?

massage pied

“Oui bien-sûr le shiatsu par exemple n’utilise pas d’effleurage mais plutôt des pressions et étirements ce qui convient très bien aux chatouilleux !”

Linda Guinard Linda Guinard

“Bien sûr car les appuis francs chatouillent très peu. De fait on est souvent surpris de ne pas être chatouillleux pendant un massage. Parlez avec votre praticien est aussi un moyen de se rassurer quite à éviter une zone si cela vous stresse.”

Sophie BRUNEL Sophie Brunel

“Oui sans problème car les manœuvres ne sont pas des caresses ou “papouilles” mais des mouvements et manœuvres plus ou moins appuyées.”

Mme MOLLAT Dominique Dominique Mollat

“Tout à fait, il faut le signaler; le praticien saura en tenir compte.”

Jacquemin-Gonand Nadine Jacquemin Nadine

“Tout va dépendre, car si c’est juste la voûte plantaire, nous adapterons les mouvements, si c’est une petite zone idem. Si c’est tout le corps, oui là cela posera soucis pour recevoir un massage.”

Isabelle Gosselin Isabelle Gosselin

Question 7) Combien de temps doit durer un massage? Est-ce qu’un massage de 5 minutes est suffisant?

“30 minutes mais idéalement au moins 1h”

Claude Bourdeau Claude Bourdeau

“Moi, en temps que masseur, j’ai besoin de plus d’une heure. Et mes clients témoignent qu’un vrai massage long change considérablement les bienfaits procurés.”

Eric Blassel Eric Blassel

“Non. Le massage doit être au minimum d’1h. La durée idéale est d’1h30. Elle permet de masser correctement toutes les zones du corps.”

Lionel COSTA Lionel Costa

“En shiatsu, un minimum de 20 minutes est nécessaire.”

Sandie Dufresne Sandie Dufresne

“Non, franchement je ne pense pas. 5 mn c’est à peine le temps nécessaire pour se mettre en condition, c’est à dire se détendre suffisamment. Chez moi, le massage complet dure entre une heure et une heure et quart.”

Valérie Gendre Valérie Gendre

“Pas du tout, il faut au moins 40 mn”

Patricia LOPEZ Patricia Lopes

Question 8) Doit-on nécessairement se dénuder pour être massé?

massage peau

“Pas du tout. Un massage des pieds, des mains, du crâne ou encore un massage assis ne nécessite pas de retirer ses vêtements.”

Sophie BRUNEL Sophie Brunel

“Pas nécessairement en fonction de la technique , dans tous les cas un massage est procuré sur des parties du corps, le reste du corps restant couvert sous une serviette.”

Roche-Peris Bruno Roche Peris Bruno

“Dans le cas du massage ayurvédique oui, mais on peut garder ses sous-vêtements.”

Valérie Gendre Valérie Gendre

“non, pas en Ortho-Bionomy®: le consultant reste habillé tout au long de la séance.”

Jacquemin-Gonand Nadine Jacquemin Nadine

“Non, il existe des massages vêtus donc sans huile. Les manoeuvres sont différentes.”

Adema Zen adema zen

“Non, je pratique le massage des pieds, des mains et du visage principalement.”

Patricia LOPEZ Patricia Lopes

Question 9) A quoi servent les huiles de massage?

“A avoir un bon glissé et nourrir le corps. La bonne odeur permettra au massé de s’évader olfactivement”

Claude Bourdeau Claude Bourdeau

“C’est d’abord une aide pour faire glisser la main sur la peau, même si certains massages peuvent fonctionner sans glisser. Bien sûr l’huile et ses adjuvants sont aussi des nourritures pour le corps (et l’esprit). A condition de ne pas être des poisons industriels !”

Eric Blassel Eric Blassel

“Elles permettent la fluidité des mouvements et manœuvres de massage. Elles hydratent et régénèrent la peau (huile sésame bio pour moi) Si elles sont associées à des huiles essentielles on ajoutera des huiles essentielles de détente et relaxation pour renforcer et rendre le massage plus efficace et bénéfique.”

MOLLAT Dominique Dominique Mollat

“Les propriétés des huiles sont très intéressantes pour la peau d’autant plus lorsqu’on y ajoute des huiles essentielles. Attention, privilégier les huiles biologiques.”

Adema Zen adema zen

Question 10) Quelles sont vos techniques de massage préférées? Quelles sont, selon vous, celles qui sont les plus efficaces?

“Shiatsu. Réflexologie, massage auyrveda, massage détente… Je choisis selon mes envie et mes besoins.”

PETIN Natzwiller Petin

“Il n’y a pas une technique préférable à une autre par contre il y a toujours une technique idéale à chacun, ma technique préférée le californien-suédois.”

Roche-Peris Bruno Roche Peris Bruno

“Le massage n’est pas une technique mais une relation qui prend forme de différentes façons en vue d’un objectif. La question de l’efficacité résulte de l’équation pré-citée”

E. Pillet Emmanuelle Pillet

“Je suis praticienne en massages Ayurvédique principalement. Je pratique d’autres massages mais je n’ai pas de techniques de massages préférées. Les techniques que j’emploie me conviennent parfaitement et sont en accord avec moi même. Elles ont été choisies suivant mon ressenti.

Pour moi il n’y a pas de techniques plus ou moins efficaces c’est la manière de donner le massage qui déterminera l’efficacité. Ce qui veut dire que lorsque l’on décide de se faire masser il faut bien choisir sa masseuse ou masseur.”

Mme MOLLAT Dominique Dominique Mollat

“Je répondrais pour ma part que « l’Abhyanga » massage Indien aux huiles chaudes est mon massage fétiche que j’aime énormément de par sa technicité, il travaille en profondeur sur le plan physique et psychique de la personne. L’énergie circule dans le corps. Les bienfaits sont immédiats. J’aime travailler la tête avec ses points marmas permettant au massé de lâcher prise. Son efficacité est merveilleuse.”

Isabelle Gosselin Isabelle Gosselin

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

magnetisme

Magnétisme: 11 questions pour mieux comprendre

By dans le corps, Interviews

Magnétisme: 11 questions pour mieux comprendre

magnetisme

Question 1) Qu’est-ce que le magnétisme peut soigner? Quelles sont ses limites?

“Le magnétisme que j’utilise, basé sur le Reiki, agit sur le plan émotionnel, mental et physique. Ses limites sont les mêmes que pour tous les traitements (énergétiques ou conventionnels) : certains mal-être, certaines maladies physiques ne sont pas guéries malgré tous les soins qu’on apporte à la personne qui souffre. Il faut toujours rester humble par rapport à la maladie et au soin.”

Valérie Gendre Valérie Gendre

“Il soulage et souvent il guérit. Les problèmes de peaux, de douleurs, des émotions, d’angoisses, de peurs etc…”

Patricia LOPEZ Patricia Lopes

“Toutes les somatisations, choc émotionnel, et surtout ce qu’il faut savoir c’est qu’il peut venir en complémentarité avec tous les soins médicaux.”

Angèle Botbol Angèle Botbol

“Le magnétisme calme le système orthosympathique, les inflammations, les addictions, il stimule la circulation énergétique et favorise ainsi l’auto-guérison, il peut aider à être enceinte et apaiser toutes sortes de maux. Les limites seront la vitalité de la personne qui reçoit. Si elle est trop affaiblie, si la maladie est très avancée, les possibilités d’auto-guérison seront amoindries et les résultats décevants.

Il peut également travailler en accompagnement de la médecine et ainsi optimiser les traitements ou réduire les effets secondaires.”

Seforah Benhamou Seforah Benhamou

“Tout dépend de chaque magnétiseur et de son don,en ce qui me concerne, je soulage les chocs émotionnels et les douleurs articulaires. Pour d’autres se sera les problèmes de peau, l’arrêt du tabac,les brûlures….”

Chris’cocooning 

“Les patients qui consultent en magnétisme le font au départ pour des symptômes très divers. Le magnétisme ne guérit pas la maladie de la personne qui vient consulter, mais favorise la bonne circulation des énergies en son corps. Il lui permet par son action de retrouver le moyen de se guérir.

Les soins en magnétisme se veulent complémentaires des soins conventionnels de la médecine . Par ailleurs un soin en magnétisme ne dispense pas la personne qui vient consulter de mettre en oeuvre les moyens nécessaires pour modifier ce qui l’a amené à être malade. La limite est là.”

Filosa Pierre Pierre Filosa

Question 2) Le magnétisme fonctionne sur les énergies. Pouvez-vous expliquer son fonctionnement plus en détail? D’où viennent les énergies utilisées, et comment la transmission a-t-elle lieu?

energie

“Etant donné que tout est énergie, le magnétisme comme le reste agit sur les énergies. L’énergie c’est exactement comme l’air que vous respirez, elles sont là mais vous ne les voyez pas.

Personnellement ma croyance est que notre création vient de l’énergie d’amour, qui a été et sera pour l’éternité l’énergie dominante, nous laissant dans notre expérience terrestre le libre arbitre, c’est à dire soit de retourner vers elle ou de s’en éloigner. Je canalise donc cette énergie d’amour afin de la transmettre à la personne, qui ensuite fera son travail.”

PELAMOURGUES Sophie Pelamourgues Sophie

“Ce qui est au dessus de nous, au delà de notre espace de compréhension limité, utilise notre énergie humaine naturelle pour se révéler. Seule la qualité de notre pensée, volontaire et altruiste, humble et respectueuse favorise la passation en nos mains de cette énergie.”

Didier Bonnard Didier Bonnard

“Le magnétiseur dans la majorité des cas utilise sa propre énergie magnétique selon les principes des vases communicants. Cependant certains magnétiseurs sont canal, et transmettent ainsi l’énergie universelle environnante aux patients via les mains.”

Hervé Benmèziane herve benmeziane

“Il y a de l’énergie partout. Le magnétiseur, chargé d’énergie vitale est un catalyseur d’énergies. Il soigne par imposition des mains ou de passes au niveau des différents champs d’énergie (aura), ou une prière, le souffle, la salive, les yeux, la parole ou seulement sa présence.”

Marielle BOUILHAC Marielle BOUILHAC

“Le magnétisme est une pratique vieille de plusieurs milliers d’années. Elle part du principe que tout corps est traversé et irrigué par “l’énergie divine” le “prâna”, le “qi” suivant les différents noms que les cultures lui ont donnée. De la bonne circulation de cette énergie dépend l’état de santé.

Cette “énergie divine” est présente partout et nous alimente en permanence, par les ouvertures de notre corps éthérique que sont les chakras.

Le magnétiseur capte par ses propres chakras qu’il a appris à ouvrir au maximum et par ses mains cette énergie, qu’il renvoie vers la personne .

Il ne doit pas puiser dans son énergie propre mais agir en tant que canal.”

Filosa Pierre Pierre Filosa

Question 3) Durant toutes vos années de pratique, avez-vous déjà été surpris par les résultats du magnétisme? A-t-il déjà réussi à soigner quelque chose que vous pensiez être hors de sa portée?

“Oui je l’ai été lorsque j’ai eu une dame qui avait un cancer des os, car elle a réussi à déclencher grâce à cette énergie sa rémission.”

PELAMOURGUES Sophie Pelamourgues Sophie

“Oui très souvent, au delà de moi, il soigne le zona, et d’autres maux mais qui sont le résultat d’un blocage en amont par ce que la personne vit. Donc les prises de consciences sont importantes toujours.”

Patricia LOPEZ Patricia Lopes

“Ho oui!!!… c’est un miracle chaque jour.”

Julie Juliette Julie Juliette

“Effectivement il m’est arrivé plus d’une fois d’être surpris, les exemples pourraient être nombreux. Par exemple un bouquet de verrues sur l’orteil d’un enfant, qu’un dermatologue avait suivi pendant deux ans sans succès définitif, et qui a conseillé à la mère d’essayer le magnétisme.

Trois semaines après une séance d’une demie heure, le bouquet de verrues avait progressivement disparu.

D’autres exemples sur des brûlures, des migraines chroniques, des blocages de cycles menstruels, des brûlures d’estomac , mais aussi des problèmes en lien avec le stress, ou bien en lien avec des mémoires.

Mais pour être honnête il m’arrive cependant quelquefois aussi de ne pas obtenir un résultat suffisamment satisfaisant.”

Filosa Pierre Pierre Filosa

Question 4) Comment savoir que l’on a affaire à un bon magnétiseur?

“Il faut se fier à son intuition, c’est elle qui nous dira s’il est sincère ou non.”

Valérie Gendre Valérie Gendre

“Il faut faire confiance à son ressenti et son discernement. Il doit se passer “une rencontre” avec le thérapeute. Il faut se faire confiance!”

Angèle Botbol Angèle Botbol

“Un bon magnétiseur est simple, attentif au patient, bienveillant. Les résultats sont souvent rapides voire immédiats. Se méfier de la volonté de puissance, du charabia, de l’influence mentale médiée par la parole ou les attitudes en dehors du soin.”

Emma Dubos Emma dubos

“Le bouche à oreille, les recommandations, la voix au téléphone, le discours bienveillant, l’empathie, sont de bons marqueurs. Il reste que tester par soi-même reste le meilleure méthode. Je ne vous parlerai pas des études car il n’y en a pas. Néanmoins avoir de bonnes notions d’anatomie et de physiologie et de bonnes bases scientifiques me parait être un plus.”

Seforah Benhamou Seforah Benhamou

“Tout le monde à du magnétisme, et tout le monde peut donc magnétiser. La grande différence résident sur les prédispositions, ou la quantité de magnétisme. Par exemple tout le monde peu jouer de la musique mais tout le monde ne peu pas jouer comme Beethoven. C’est exactement pareil pour le magnétisme, tout le monde peu magnétiser mais les résultats seront à la hauteur des capacités et des compétences du praticien.”

Hervé Benmèziane herve benmeziane

“Humilité, pas de blabla, veut que mieux pour nous et pose ses limites . Aimant, généreux”

HUET Corinne Corrine Huet

Question 5) Tout le monde peut-il devenir magnétiseur? Ou faut-il un don spécifique? Quel est le parcours à suivre pour le devenir?

“Tout le monde peut, mais c’est une pratique qui demande de l’entraînement comme pour un instrument de musique. Chaque magnétiseur à sa manière de faire et son propre parcours.”

Nicolas Prigent Nicolas Prigent

“Tout le monde peut devenir praticien de reiki. Le Reiki se transmet par initiation. Pour développer ce que l’on aura reçu pendant l’initiation, il faudra beaucoup pratiquer, et toujours pratiquer dans l’amour, la bienveillance et l’humilité.”

Valérie Gendre Valérie Gendre

“Tout le monde peut mais il faut faire un travail sur soi de nettoyage, de clarté intérieure. C’est aussi une prédisposition et une évidence parce qu’on le porte en soi depuis très longtemps et au delà de cette vie souvent.”

Patricia LOPEZ Patricia Lopes

“Oui tout le monde à du magnétisme, Ensuite nous pouvons faire le choix de le développer en faisant diverses formations sérieuses avec des enseignants de qualité et qui savent transmettre et qui ont eu beaucoup d’expérience dans le domaine.”

Angèle Botbol Angèle Botbol

“Certaines personnes ont plus de facilité à ressentir et transmettre du magnétisme, mais tout le monde peut apprendre à développer et utiliser cette énergie. On peut s’exercer seul ou entre débutants avec patience et persévérance, ou se rapprocher d’autres personnes plus expérimentées.

A noter qu’il n’est pas sain – ni nécessaire – de “prendre le mal” (et de le garder) pour soulager quelqu’un, ou de se fatiguer en magnétisant (humain, animal, plante ou minéral). De nombreuses méthodes existent pour magnétiser sans s’épuiser!”

Emma Dubos Emma dubos

“Il s’agit de propriétés inhérentes à la nature, elles peuvent donc être partagées par tous. Je dispense moi-même des formations en magnétisme. Comme dans toute discipline on sera plus ou moins doué. Il y a les “Mozart” et les “bons praticiens”. Et c’est pareil avec un chirurgien esthétique. Tous sont formés mais on a pas les mêmes résultats selon le médecin.

Pour ce qui est du parcours il est très éclectique ! On peut être magnétiseur depuis toujours et partager sa pratique avec d’autres professionnels. C’est ce que j’ai fait par exemple. Et on peut être simplement attiré par cette discipline et suivre un enseignement.

Il me parait également très utile d’avoir fait un travail personnel en thérapie ou développement personnel afin de ne pas faire de transfert avec son client et d’avoir pourquoi pas un background en coaching ou en psychologie afin d’accompagner avec professionnalisme en évitant les maladresses.”

Seforah Benhamou Seforah Benhamou

Question 6) A quelle fréquence doit-on voir un magnétiseur pour nous soulager de nos maux? Combien de séances sont nécessaires?

“Il n’y a pas de règles, des fois une seance suffit alors que d’autres fois il faut 5 séances.”

Nicolas Prigent Nicolas Prigent

“Tout dépend de la personne et des maux.”

Ludovic Rousseau Ludovic Rousseau

“C’est très variable. Une fois peut suffire si c’est un problème inflammatoire léger. Si c’est pour des questions de stress ou d’addictions il faudra plusieurs séances car on a tendance à reproduire les mêmes comportements. Dans ces cas elles sont rapprochées à une semaine d’intervalle sur 3 ou 4 semaines.”

Seforah Benhamou Seforah Benhamou

“Je ne donne jamais de nombre de séances, c’est le ou la client qui voit s’il se sent mieux et lorsqu’il a besoin de revenir.”

Chris’cocooning chris cocooning

Question 7) Tout le monde peut-il faire appel à un magnétiseur? Comment savoir si le magnétisme est fait pour nous?

“Oui tout le monde peut aller voir un magnétiseur, je dirais même que cela devrait faire parti du processus médical, car nous sommes complémentaires. Après ce qui fait que cela fonctionne ou pas dépend de la protection que la personne s’est forgée tout au long de sa vie, et cette armure dépend entièrement des traumatismes qu’elle a vécu enfant.”

PELAMOURGUES Sophie Pelamourgues Sophie

“Le magnétisme est pour tout le monde”

Ludovic Rousseau Ludovic Rousseau

“Tout le monde, on ne remplace pas la médecine traditionnelle, on accompagne. Toujours ce ressenti ou intuition qui appelle.”

Patricia LOPEZ Patricia Lopes

“Il est intéressant de tester une séance de magnétisme, même sans but thérapeutique précis, auprès de plusieurs magnétiseurs. Les ressentis sont très différents selon les praticiens.”

Emma Dubos Emma dubos

“Oui. Ecouter son ressenti.”

Marielle BOUILHAC Marielle BOUILHAC

“Oui ! Nous avons tous de l’énergie. Ensuite c’est une question de compatibilité (tout le monde ne nous va pas. Comme avec n’importe quel thérapeute, on est bien avec un mais pas avec un autre…)”

HUET Corinne Corrine Huet

Question 8) Comment se déroule une séance de magnétisme? Et combien de temps dure-t-elle?

“Un temps d’échange, la séance d’apposition, puis un second temps d’échange. Il faut compter entre 45 minutes et une heure.”

Nicolas Prigent Nicolas Prigent

“La mise en confiance, l’apposition des mains cela peut se faire en 10 à 25 minutes.”

Didier Bonnard Didier Bonnard

“Avec moi, les séances sont d’une heure et demi, car nous prenons notre temps. Mais sur une urgence choc trauma, cela peut être l’affaire de 15 minutes: Un coup de baguette magique qui ne résoudra rien et que je ne veux plus faire… Il n’aide pas forcement, la douleur est une alarme, l’enlever n’ôte pas le syndrome de départ.

Ce qui m’intéresse vraiment: Ce que j’ai accumulé en moi pour créer cette situation douloureuse accidentée, cela peut prendre plusieurs séances. Mais c’est la voie de la guérison, on évite que cela se reproduise!”

Julie Juliette Julie Juliette

“Dans l’idéal, une séance de magnétisme commence par une mise au calme du patient et du magnétiseur, une explicitation claire des attentes du patient (découverte, soulagement, guérison), une série de passes magnétiques puis un échange sur les ressentis et les éventuels effets observés. Le patient doit se sentir libre de parler, de poser des questions et de dire ce qu’il ressent. La durée est très variable selon les magnétiseurs, les cas et les patients.”

Emma Dubos Emma dubos

“Une séance de magnétisme dure entre 30 et 45 mns selon les douleurs a soulager. Cela se fait par passe ou par des massages magnétisés chez moi.”

Chris’cocooning chris cocooning

“Une séance dure entre 30 min et 1h, selon les pathologies et les compétences du praticien. Le magnétiseur transmet l’énergie au receveur par apposition des mains (et non IMPOsition, on impose pas), ou bien par le souffle. Il effectue également des “passes” magnétique (procédé qui consiste à passer les mains au dessus du corps. La vitesse et la position des mains diffèrent en fonction du travail effectué)”

Hervé Benmèziane herve benmeziane

Question 9) Le magnétisme semble être une pratique mystérieuse, et peu de gens en parlent. Pourquoi ce voile de mystère?

“Parce que tout ce qui est inconnu fait peur, et si les gens ne semblent pas en parler c’est parce qu’ils préfèrent aller chez le docteur ou leur consultation sera remboursée plutôt que d’aller voir un thérapeute holistique”

PELAMOURGUES Sophie Pelamourgues Sophie

“Je suis toujours prête à en parler à qui ça intéresse. Il n’y a rien de mystérieux pour moi puisque cette énergie est là pour chacun de nous.”

Valérie Gendre Valérie Gendre

“Les gens ont peur de leur intérieur et aussi c’est une pratique naturelle et en France les gens sont remboursés donc ils vont au plus facile, se faire prendre en charge sans effort.”

Patricia LOPEZ Patricia Lopes

“Elle a toujours existé, dans les campagnes et cela était normal et évident. Cette pratique est difficile a expliquer car elle échappe à la logique et à la pensée rationnelle, mais en définitive c’est le résultat qui compte.”

Angèle Botbol Angèle Botbol

“On n’en parle de plus en plus… La preuve!
Les secrets anciens, c’est mon dada, je les décortique et les rends à la lumière.
Le secret, c’était lorsque nous risquions le bûcher…
Mais maintenant, c’est le RSI qui s’occupe de nous, alors tant qu’on paye, tout va bien (fou rire, clin d’oeil)”

Julie Juliette Julie Juliette

“L’influence de Descartes y est pour beaucoup. Notre société est de plus construite aujourd’hui sur le principe du cloisonnement. c’est ainsi que le corps et l’esprit sont dissociés.”

Filosa Pierre Pierre Filosa

“C’est abstrait. Les gens l’assimilent à du hasard, de la magie… l’inconnu fait peur”

HUET Corinne Corrine Huet

Question 10) Doit-on croire au pouvoir du magnétisme pour qu’il fonctionne?

“Pas forcément y croire mais etre en ouverture est indispensable, il ne fait pas etre en opposition.”

Nicolas Prigent Nicolas Prigent

“Non du tout, j’ai eu une patiente un jour qui m’a dit “je ne crois pas du tout en ce que vous faites, je suis juste venue par curiosité”, elle venait ensuite une fois par mois tellement cela lui avait apporté.”

PELAMOURGUES Sophie Pelamourgues Sophie

“Oui”

Didier Bonnard Didier Bonnard

“Non, le magnétisme agit tout aussi bien sur les sceptiques et les parfaits incrédules!”

Emma Dubos Emma dubos

“Pas forcément, car chez moi il fonctionnait avant que j’en sois sûr.”

Chris’cocooning chris cocooning

“Non”

Hervé Benmèziane herve benmeziane

Question 11) Quelle est la différence entre le magnétisme et les autres médecines qui jouent sur l’énergie, telles que le Reiki?

“Et bien vous voyez, je pratique du reiki et j’ai répondu à votre questionnaire sur le magnétisme. Pour moi, il n’y a pas de différence, hormis l’initiation reçue et le rituel pratiqué en reiki.”

Valérie Gendre Valérie Gendre

“Les protocoles sont différents, mais c’est la qualité du travail que le thérapeute a effectué sur lui qui fait la différence, on ne peut aider que si nous-même nous avons travaillé sur nous !”

Angèle Botbol Angèle Botbol

“C’est toujours la même base, des énergies circulent, voulez vous en être conscient ou pas. Chacun sa façon de faire; nous sommes complémentaires. Merci”

Julie Juliette Julie Juliette

“Le magnétisme consiste à transférer l’énergie magnétique du praticien, au receveur. Ce transfère ou don, se fait par l’intermédiaire des mains (appositions, passes…) ou du souffle. Le magnétiseur à deux possibilités. Soit il donne de sa propre énergie magnétique selon le principe des vases communicants. Soit il “transmet” l’énergie universelle en étant canal.

Le magnétisme à la particularité d’agir sur le plan physique, en cas de maux plus profond l’effet ne sera que provisoire. Le magnétisme traite les symptômes, il agit dans l’urgence et permet d’avoir un soulagement immédiat.

Enfin, le magnétiseur dirige son intention sur la guérison du patient ou la zone à traiter. Il dirige l’énergie par sa volonté.

Quant au reïki, il s’agit d’une méthode japonaise développée par Maître “Mikao Usui” en 1922. Il s’agit d’une technique naturelle et holistique qui consiste à harmoniser l’énergie vitale afin d’apporter un équilibre physique, mentale, psychique et émotionnelle. Il agit sur les 4 premiers corps subtils (physique, énergétique, émotionnel, mental). C’est donc la personne dans sa globalité qui est traitée (le corps et l’esprit), et non juste un symptôme.

L’attitude adoptée par le praticien est différente de celle du magnétiseur. Le praticien Reïki se laisse traverser par l’énergie, il est canal. En effet, l’énergie étant à même d’agir ou il faut, d’agir avec justesse, le praticien ne dirige aucune intention et dois laisser son ego de coté. C’est pour cette raison que le Reïki se pratique en état de conscience modifiée.

Les maladies sont nécessaires à notre évolution, elles sont le reflets de nos croyances, nos pensées et comportements. Le Réïki à donc également pour effet de faire prendre conscience des causes des maladies, de les comprendre afin de guérir définitivement…

S’agissant d’une méthode holistique, il faut souvent plusieurs séances afin de traiter les causes et ainsi faire disparaître les symptômes.

Le Réïki est également une philosophie de vie et de pensée que le praticien se doit de respecter pour des questions d’éthique, mais aussi car cela joue un rôle important dans la qualité des soins et la crédibilité du praticien…

En résumé:

Le magnétisme: agit sur les symptômes, soulage rapidement. Les résultats ne sont cependant pas toujours durable. L’énergie est dirigée par le magnétiseur.

Le Réïki: agit sur la cause profonde, il s’agit d’un soin holistique. L’énergie agit là où c’est réellement nécessaire. Elle agit sur les cellules et accélère le processus d’auto guérison. Cette méthode étant plus douce et agissant en profondeur, le résultat est progressif, et nécessite souvent plusieurs séances.”

Hervé Benmèziane herve benmeziane

“Celui qui soigne par magnétisme est généralement né avec ce don de soigner alors que les autres dont le Reiki sont une technique apprise par initiation.”

Marielle BOUILHAC Marielle BOUILHAC

“Le magnétisme n’a pas d’obédience, à la différence du Reiki ou l’on se réfère à des appartenances à des lignées de maîtres.”

Filosa Pierre Pierre Filosa

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

naturopathie

Naturopathie: Définition, bienfaits, formation, controverses, interviews

By Dans la tête, dans le corps, Interviews

Naturopathie: Définition, bienfaits, formation, controverses, interviews

naturopathie

Chaque année, la naturopathie fait de plus en plus d’adeptes, à tel point que certains la qualifient aujourd’hui de « médecine générale des approches de soins alternatifs ». Mais à la différence d’une consultation médicale conventionnelle, on peut s’y rendre avant d’être véritablement malade. C’est une forme de thérapie toujours controversée, qu’il convient d’utiliser après s’être extrêmement bien renseigné(e). Voici donc quelques pistes pour faire le point.

Table des matières:

Définition et étymologie
Principes et piliers
Pratiques et techniques
Reglementation
Bienfaits
Histoire et origines
Critiques, risques et contre-indications
Le naturopathe : formation
Interviews




Définition et étymologie :

Il s’agit d’une discipline qui fait partie des médecines non conventionnelles. Pour faire simple, c’est une approche thérapeutique singulière, qui a pour but d’optimiser au maximum la santé et le bien-être de chacun, en utilisant des moyens qui sont qualifiés de « naturels ». Pour cela, on peut par exemple choisir d’adapter notre alimentation, de modifier nos habitudes et/ou notre mode de vie, ou bien encore de recourir à des thérapies alternatives adéquates, comme l’aromathérapie, la phytothérapie, la réflexologie

Pour mieux comprendre la naturopathie, on peut s’intéresser  à son étymologie. En fait, deux origines différentes, mais interdépendantes, peuvent être attribuées à ce terme.

D’abord, le mot « naturopathie » viendrait du  latin « natura », qui désigne évidemment la nature, et du grec ancien « pathos », qui renvoie à « ce que l’on ressent », « ce que l’on éprouve ». La naturopathie qualifie donc à la fois le fait de guérir en utilisant les ressources de la nature, mais aussi celui de guérir en suivant la volonté de la nature, en adoptant ses règles et son rythme.

Ce second sens est renforcé par une deuxième interprétation, selon laquelle ce terme viendrait plutôt de l’anglais, où « path » désigne « le chemin », ce qui souligne donc le fait de guérir selon les voies de la nature.

Par conséquent, la nature a bel et bien un rôle fondamental dans le principe de la naturopathie. Elle est à la fois guide et outil, but et moyen.

En tant que médecine non conventionnelle, il existe de multiples définitions et point de vue de cette discipline très complexe. Ainsi, on peut y avoir recours non seulement comme remède pour soulager divers maux, mais aussi comme hygiène de vie quotidienne, ou encore comme thérapie préventive.  

naturopathe

Néanmoins, on peut en dégager trois caractéristiques principales, et trois axes d’action très différents. En effet, la naturopathie n’est pas seulement une technique strictement médicale. Bien sûr, son but premier est de soulager, de soigner au moyen de diverses techniques et sciences, mais elle cherche aussi à agir plus profondément, sur la façon même de vivre du patient, ce qui en fait une véritable philosophie.

Il faut donc considérer le patient dans son ensemble, c’est-à-dire que l’on va s’intéresser à ce qu’il ressent sur le plan physique et le plan mental, les plans énergétique et émotionnel, ainsi que sur ses relations avec son environnement.

Finalement, un naturopathe s’efforcera non seulement de délivrer son patient de ses maux, mais il cherchera aussi à restituer et à stimuler les fonctions curatives naturelles de l’organisme, en se fondant sur la vigueur et la force du patient.

Principes et piliers :

En tant que philosophie de vie, la naturopathie, au-delà de chercher à simplement soigner et/ou soulager des symptômes, tend aussi à en comprendre et en guérir les causes, à les prévenir, et surtout à enseigner au patient une hygiène de vie adaptée, pour qu’il soit moins affecté par de futures difficultés.

En outre, il est nécessaire de lui faire comprendre les mécanismes et processus mis en œuvre, à la fois dans notre organisme et dans nos relations avec notre environnement, afin d’atteindre une pleine harmonie avec soi, avec les autres, et parvenir ainsi à un plus grand bien-être.

En fait, même en suivant une hygiène de vie irréprochable, nous sommes constamment exposés à des gênes, à des épreuves qui peuvent être nocives, stressantes, voire traumatisantes. Pour éviter qu’elles n’endommagent notre santé, il faut alors agir et sélectionner une thérapie adaptée à nos besoins.

De même, notre énergie vitale, au cours du temps, va diminuer. C’est un processus normal, au fur et à mesure de notre vieillissement ; mais certains perturbateurs peuvent accélérer ce phénomène, comme par exemple le tabac, l’alcool, les drogues, une exposition prolongée à des produits chimiques, la pollution, le surmenage… La naturopathie va alors permettre au malade de choisir parmi l’une des multiples médecines douces qui la composent pour se soigner.

Cette thérapie repose sur quatre éléments essentiels :

  • Ne pas nuire. Cela signifie que le praticien se doit, s’il ne peut guérir tout à fait son patient, d’au moins ne pas lui faire davantage de mal. Autrement dit, il doit l’écouter et ne pas se contenter de supprimer les symptômes visibles, mais bien la cause réelle, pour éviter qu’elle ne réapparaisse autre part, et de manière amplifiée.
  • Ecouter le pouvoir curatif de la nature. Ici, on part du principe que le corps humain, comme tous les éléments de la nature, possède son propre pouvoir d’auto-guérison. La naturopathie cherche donc à libérer ces forces insoupçonnées, présente en chacun de nous, et, si besoin est, à détruire les obstacles potentiels qui entravent leur bon fonctionnement.
  • Reconnaître et traiter la cause. Une fois identifiée la réelle cause des symptômes, et non pas simplement les symptômes eux-mêmes, il s’agit d’élargir les recherches et de tenter d’éradiquer le mal à la racine, afin de rétablir l’activité naturelle et autonome du métabolisme.
  • Instruire. Grâce à la naturopathie, on prend conscience de son corps, de ses capacités, de ses besoins et de ses limites. On apprend à en prendre soin, à l’optimiser. En plus de cet aspect purement physique, on s’intéresse également aux facultés émotionnelles, mentales, spirituelles et énergétiques de chacun.



En partant de cette base, il existe des procédés adaptés à chaque besoin, qui sont traditionnellement regroupés en 10 familles. Parmi ceux-ci, on en compte trois primordiaux, qui sont exploités lors de chaque séance de naturopathie. Ils sont généralement aussi considérés comme indispensables et suffisants pour entretenir, préserver et améliorer sa santé :

  • L’exercice physique, ou hygiène musculaire (gymnastique douce, yoga, danse,  natation, arts martiaux…)
  • L’alimentation (nutrition, diététique…)
  • La gestion du mental, le bien-être psychique (relaxation, sophrologie, gestion du stress, courtes psychothérapies…)

Mais parfois, ils ne parviennent pas à tout résoudre. Aussi, les sept autres, s’ils ne sont pas utilisés systématiquement, n’en restent pas moins des procédés essentiels :

  • L’hydrologie, qui consiste à utiliser l’eau sous  toutes ses formes, à différentes températures, lors d’activités variées (bains, douches, argiles, thalassothérapies, thermalisme…)
  • La relaxation, les techniques respiratoires ou pneumologie
  • Les techniques vibratoires, qui ont recours à toute forme de rayonnements (solaires, lunaires, longueurs d’ondes), ou de spectres (lumineux ou auditifs)
  • Les techniques manuelles ou chirologie, qui sont des formes de massages diverses
  • Les techniques de réflexologie, sur les pieds, oreilles, le dos, etc. (shiatsu, méthode de Knap…)
  • Les techniques énergétiques, le magnétisme, utilisé de plusieurs manières (notamment avec des aimants par exemple)
  • La phytologie, qui tire profit des bienfaits et pouvoirs des plantes, ainsi que de l’aromatologie, soit l’étude des huiles essentielles.

De fait, le principe majeur de la naturopathie consiste tout simplement à être en bonne santé et à le rester, en devenant responsable et acteur de sa santé, dont on prend soin au moyen d’une pluralité de remèdes naturels.

Pratiques et techniques :

seance naturopathie

Comme on l’a vu, la naturopathie peut être utilisée comme technique préventive d’une part, mais aussi comme outil complémentaire à la médecine allopathique (médecine traditionnelle) d’autre part. Dans ce cas, ces deux types de thérapies s’allient pour combiner leurs différentes visions, toujours dans l’optique de soigner et d’aider au mieux le malade.

Toute consultation s’effectue sur rendez-vous. De plus, tous les praticiens sont différents, avec des spécialités diverses. Aussi, les soins peuvent être dispensés directement, ou bien nécessiter une séance supplémentaire particulière. Il est également possible que votre naturopathe ne soit pas un spécialiste d’une certaine discipline, dont vous avez besoin, et qu’il vous envoie donc vers un(e) expert(e) compétent(e).

La durée de la séance varie en fonction des besoins de chaque patient, mais dure en moyenne environ 60 minutes. Il s’agit essentiellement d’une conversation entre le patient et le praticien, donc aucune tenue ou accessoire particulier n’est requis(e). En tout premier lieu, et idéalement lors de la prise de rendez-vous, le naturopathe vous expliquera sa façon de faire et de penser. Une fois les modalités de la séance expliquées et le rendez-vous pris, sachez qu’une consultation se déroule en trois parties.

D’abord, on effectue un entretien approfondi. Il s’agit tout simplement d’une discussion, de questions que vous pose le spécialiste pour en apprendre davantage sur votre passé, votre histoire, vos antécédents (médicaux évidemment, mais aussi personnels, familiaux et émotionnels), les traitements que vous prenez éventuellement… Attention toutefois, un naturopathe qualifié ne cherchera jamais à modifier ou altérer des prescriptions préalables. Vous discuterez également de votre mode et de votre hygiène de vie, de vos habitudes (alimentaires et physiques), de vos activités (professionnelles et loisirs), de vos relations avec votre entourage, avec votre environnement, de la qualité de votre sommeil, etc.




En clair, vous essayez tous les deux d’établir un profil, de cerner les possibles dérèglements ou gênes dont vous souffrez, afin de comprendre au mieux ce dont vous avez besoin, et de vous accompagner de la manière la plus pertinente possible. Dans ce but, le patient devra avoir pris l’habitude de s’observer attentivement, pour pouvoir répondre de façon adéquate aux questions.

Ensuite, en complément et grâce à cette discussion, on passe à une phase absolument essentielle de la naturopathie : le bilan de vitalité. Aussi appelé « bilan naturopathique », « bilan vital » ou « bilan énergétique », il se distingue du diagnostic, qui peut être seulement posé par un médecin. Le but est de déterminer précisément l’état de votre énergie vitale ainsi que des déséquilibres éventuels dont vous souffrez et la manière dont ils se sont produits, afin de mettre en place un programme adapté et spécifique, pour améliorer votre processus d’auto-guérison.

Ce bilan s’étale sur deux aspects : psychologique et physiologique. Pour le plan psychologique, c’est le dialogue qui sera utilisé. Pour le plan physiologique en revanche, un examen morphologique est réalisé. On utilise pour cela des « méthodes réflexogènes » : iridologie (étude de l’iris), bilan énergétique, étude de plusieurs parties fondamentales du corps (mains, pieds, dos, etc.) et des ouvertures du corps (nez, bouche, oreilles, yeux), prise de pouls…

iridologie

Un examen physique (taille, poids, etc.) peut également être nécessaire, ainsi que, dans certains cas et en fonction du praticien, un bilan complet sur les minéraux, oligo-éléments et métaux lourds présents dans votre corps.

Enfin, un programme d’hygiène vital (PHV) va être mis en place conjointement. Il s’agit de conseils personnalisés et d’une prise en charge établie au cas par cas, qui ont pour but de modifier les erreurs d’hygiène de vie (alimentaires, physiques, relationnelles, environnementales), de rythme de vie, et de gestion du stress et des émotions, notamment.

Le rôle du naturopathe, à ce moment précis, est d’expliquer de manière claire et détaillée au patient la démarche et le programme mis en place. Il doit être extrêmement attentif, empathique, compatissant, et respecter les traitements que vous suivez déjà. Il doit aussi être capable de vous faire comprendre l’état de votre métabolisme et de votre énergie : pourquoi votre organisme est dans cet état et comment il réagit, quelles sont les sollicitations qui lui sont nocives ou bénéfiques, quelles sont vos carences ou vos excès…

Le PHV, le cas échéant, peut être enrichi de compléments nutritionnels ou de cures temporaires (micronutriments, cures saisonnières…), ainsi que d’exercices ou soins particuliers : sauna, massages, réflexologie, etc., qui suivent les 7 procédés évoqués plus haut.

Réglementation :

La naturopathie est reconnue officiellement par l’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé, comme « médecine traditionnelle occidentale » depuis 1978, comme par l’UNESCO et par le Bureau International du Travail (BIT), qui agit sous autorité de l’ONU. C’est seulement depuis 1997 qu’elle est reconnue comme « médecine non-conventionnelle » en Europe.

Cependant, elle n’est pas reconnue de la même façon dans tous les pays européens. En effet, la plupart d’entre eux n’en ont pas établi de règlementation précise. Ainsi, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Irlande, en Norvège, au Danemark, aux Pays-Bas et en Suède par exemple, cette thérapie et ses praticiens sont reconnus. Au niveau mondial, la discipline est légalisée en Afrique du Sud, dans le Canada anglophone, en Australie et dans 13 états des Etats Unis.

En France, le métier de naturopathe est toléré, mais n’est pas réglementé. Ainsi, le praticien n’a pas le droit de réaliser un acte médical (diagnostic, intervention, prescription de médicaments). Ce statut est toutefois assez ambigu, puisque même si elle n’est pas reconnue comme activité médicale ou paramédicale, le Ministère de la Santé lui reconnaît une « efficacité sur certains symptômes », et plusieurs études sont financées par des organisations ministérielles pour examiner des « pratiques de soins non conventionnelles ».

Néanmoins, il existe en France plusieurs organisations autour desquelles s’organise la pratique de la naturopathie, comme par exemple la FENA, Fédération Française de Naturopathie ou l’OMNES, l’Organisation de la Médecine Naturelle et de l’Education Sanitaire. Ces deux organisations cherchent à encadrer la pratique de la discipline, et à la faire reconnaître comme médecine à part entière.

Cette acceptation permettrait, entre autres, de faire en sorte que les consultations soient prises en charge et remboursées par la Sécurité Sociale, ce qui n’est pas encore le cas actuellement. Cependant, de plus en plus de mutuelles remboursent totalement ou en partie ces soins, à condition que le praticien soit diplômé.

Finalement, en France, même si la pratique de la naturopathie reste libre, il n’en faut pas moins respecter plusieurs règles : le praticien n’a pas le droit de prétendre être un professionnel de la santé et de porter un titre de médecin pour cette discipline, car eux sont déclarés et sont titulaires d’un diplôme reconnu par l’Etat.

En outre, la pratique de la naturopathie, pour être légale en France, doit suivre les règles juridiques du pays, et le praticien doit s’acquitter des cotisations et impôts correspondants.

Bienfaits :

Tout d’abord, il est important de retenir que la naturopathie n’est en aucun cas supposée remplacer les traitements et/ou suivis des autres professionnels de santé, même s’il s’agit d’une méthode thérapeutique très douce, non-invasive, et qui prône surtout l’évolution vers un mode de vie plus sain.

En outre, comme on l’a vu, plusieurs motifs peuvent être à l’origine du choix de recourir à la naturopathie : d’abord pour soulager des troubles déjà présents et installés, mais aussi pour en prévenir l’apparition et les manifestations.

En tant que thérapie préventive, l’objectif consiste surtout à acquérir une hygiène de vie plus saine, plus équilibrée, et surtout en adéquation avec les besoins et  spécificités de chacun. Ainsi, on va tenter de rectifier certains déséquilibres, qui sont parfois installés depuis très longtemps, en comblant certains manques ou en corrigeant certains excès, car ces dérèglements sont souvent à l’origine de troubles plus ou moins importants et gênants dans la vie quotidienne. Ces préventions vont donc pouvoir vous aider à maintenir votre vitalité à flots, et ainsi vous permettre de mieux faire face et lutter contre le stress, la fatigue, le découragement ou les accès ponctuels de déprime par exemple. Elles vont aussi permettre de favoriser l’endurance et la récupération, ainsi que d’accroître votre énergie au quotidien. Elle peut même agir sur la peau, en améliorant sa qualité et son tonus.

Certaines situations, difficiles à vivre, tant au niveau physique que psychologique, peuvent également nécessiter une certaine forme de soutien ou d’accompagnement, que la naturopathie peut fournir. En effet, l’un de ses objectifs principaux est d’accroître la vitalité des individus, élément indispensable à la bonne santé et au bon rétablissement de chacun, ainsi qu’à la lutte contre le stress et la fatigue. En outre, comme elle a aussi pour but de corriger les déséquilibres qui ont entraîné l’apparition de troubles, les risques de rechute diminuent.

Enfin, cette thérapie douce peut aussi aider le corps et l’esprit à se préparer à recevoir certains traitements, ce qui peut aider l’organisme à mieux supporter l’assimilation de certains soins ou remèdes, ainsi que leurs possibles effets secondaires.




En ce qui concerne la guérison ou le soulagement de troubles déjà installés, on peut grâce à la naturopathie apaiser ou amoindrir toutes sortes de gênes ou douleurs. En premier lieu, on peut noter un renforcement du système immunitaire. Non seulement on résiste mieux aux épidémies et aux divers microbes et bactéries, mais on est également en mesure de lutter contre les allergies, qui bien souvent prennent leur source dans une mauvaise réaction du système immunitaire.

Enfin, l’évolution du mode de vie vers une hygiène plus saine, notamment un régime alimentaire plus équilibré, va permettre d’agir directement sur des problèmes physiques : maux de tête, troubles digestifs et hormonaux, diverses douleurs chroniques (l’arthrose notamment, ainsi que différentes douleurs liées à des inflammations), les accès de fatigue chroniques, le syndrome prémenstruel, la ménopause…

La naturopathie peut également accompagner les individus lors de changements ou transitions notoires. Ainsi par exemple, elle peut permettre de lutter contre l’obésité ou bien simplement aider une personne qui souhaite perdre du poids ; elle peut également constituer une précieuse assistance pour les personnes qui souhaitent combattre toute sorte de dépendance, en particulier celle du tabac. En effet, certaines plantes par exemple peuvent calmer le sentiment de dépendance, quand d’autres sont capables de rendre l’étape du sevrage plus facile à supporter. Enfin, la naturopathie pourrait également aider à lutter contre certains troubles de fertilité.

En fait, cette thérapie peut s’adresser à tout un chacun au fur et à mesure des différentes étapes de la vie : elle accompagne les enfants tout au long de leur croissance, aide les séniors à mieux supporter les effets du temps, et soutien les femmes en évitant au maximum les désagréments de la grossesse, tout en leur permettant de mieux récupérer après l’accouchement.

Histoire et origine :

On sait que les origines de la naturopathie, bien qu’assez floues, sont très anciennes. En effet, on note des concepts communs avec certaines médecines pratiquées dès l’Antiquité (médecines égyptienne, chinoise, ayurvédique…), et elle a été décrite de manière très précise par Hippocrate au Vème siècle avant JC, qui la décrit à la fois comme une thérapie, une philosophie et une science humaine.

En fait, la naturopathie a été pratiquée en Occident jusqu’aux environs du début du XXème siècle, date d’apparition des premiers médicaments chimiques qui ont révolutionné la médecine et peu à peu provoqué l’obsolescence des médecines traditionnelles.

Cependant au XIXème siècle, la révolution industrielle dans les pays anglo-saxons et germaniques est accompagnée de l’apparition d’un courant de pensée, l’hygiénisme, dans lequel puisent les racines de la naturopathie moderne. A cette même époque, aux Etats-Unis, diverses conceptions de la médecine, dont certaines en provenance directe d’Europe, se rassemblent et séduisent plus ou moins les pratiquants. C’est dans ce contexte que  Benedict Lust, un médecin allemand déjà adepte de médecine non-conventionnelle, émigre aux Etats-Unis et fonde officiellement la naturopathie. Ainsi, on inaugure en 1901, à New York, la première école de naturopathie, qui délivre des diplômes reconnus dans plusieurs états.

Cependant, après un succès plutôt court, la naturopathie commence à décliner dès les années 1930, particulièrement en raison d’une approche plus « scientifique » de la médecine (c’est-à-dire basée sur une approche plutôt chirurgicale et sur les médicaments de synthèse). Désormais, les diplômes décernés par les écoles naturopathiques ne sont plus reconnus, ce qui entraîne la fermeture de nombre d’entre elles.

Néanmoins, on perçoit un retour de la naturopathie sur le devant de la scène depuis les années 1970, en particulier en Allemagne et en Suisse. Cette reconnaissance du public s’accroît peu à peu, et aujourd’hui des écoles proposent à nouveau des formations, qui durent parfois plusieurs années, pour devenir naturopathes.

Critiques, risques et contre-indications:

La naturopathie, même si elle séduit de plus en plus de personnes dans le monde, reste néanmoins très critiquée. Les principaux reproches portent sur son efficacité, et sur les nombreuses dérives qui existent.

Tout d’abord, ses effets ne sont pas vraiment prouvés, principalement à cause du manque d’études sur le sujet. La majorité des études réalisées l’ont été seulement sur la phytothérapie, l’un des domaines prisés et recommandés par la naturopathie. En outre, ses méthodes et son aspect « naturel », arguments majeurs pour promouvoir la discipline, peuvent être contestés. En effet, toute substance est susceptible de provoquer des effets secondaires, qu’elle soit naturelle ou non. Par ailleurs, les produits certifiés « naturels » ne le sont pas toujours : par exemple, les huiles essentielles sont la plupart du temps réalisées en utilisant des produits chimiques, qui peuvent parfois s’avérer dangereux pour la santé.

Le peu de formation médicale des naturopathes est également très critiqué. Ils n’ont en effet la plupart du temps aucune expérience en hôpital ou en clinique. On peut donc craindre la prescription de traitements inutiles, voire dangereux. De plus, le choix de certains malades de ne consulter que des naturopathes peut gêner le diagnostic d’une maladie qui peut être grave, en retarder la prise en charge, et mettre en danger leur santé.

Mais le risque majeur, lorsque l’on souhaite avoir recours à la naturopathie, reste celui des dérives sectaires et du charlatanisme. En effet, comme elle n’a pas été officiellement reconnue par l’Etat dans de nombreux pays, il n’existe pas de cadre ou de définition strictement admis. De plus, même s’il existe des formations privées dans ces pays, aucune institution ne les entoure.  Par conséquent, beaucoup d’abus ont lieu, et de nombreuses pratiques obscures se réclament de la naturopathie ; le problème, c’est que certaines d’entre elles sont très dangereuses, et peuvent aller jusqu’à mettre en danger la vie de celles et ceux qui y ont recours.

C’est particulièrement le cas pour tout ce qui concerne les prescriptions alimentaires par exemple, qui peuvent donner lieu à des carences graves. De même, certains usurpateurs peuvent demander à leurs patients de cesser de suivre certains  traitements en cours, ce qui peut mettre leur santé en péril.

Afin de pouvoir mieux combattre ces pratiques, la MIVILUDES (Mission Interministérielle de VIgilance et de LUtte contre les DErives Sectaires) a rendu public un rapport qui compile les principales caractéristiques de ces charlatans, dont la consultation est gratuite.

Enfin, la naturopathie étant une pratique douce et non-invasive, il n’en existe aucune contre-indication à proprement parler. Cependant, la pluralité des pratiques regroupées au sein de cette thérapie peuvent, elles, faire l’objet de contre-indications. C’est le cas par exemple de certaines substances utilisées en phytothérapie ou en aromathérapie, de certains aliments, ou bien encore de la pratique de plusieurs exercices physiques, manuels ou bien vibratoires par exemple. Si vous avez le moindre doute à ce propos, n’hésitez surtout pas à en faire part à votre naturopathe ou à votre praticien.

Le naturopathe : formation

Le naturopathe est un thérapeute, certes, mais il est aussi un éducateur. Son statut varie en fonction des pays : dans ceux qui reconnaissent officiellement la naturopathie, ses praticiens sont considérés comme de véritables médecins, au même titre que les médecins généralistes par exemple. Ils peuvent donc poser des diagnostics, prescrire des traitements et pratiquer des interventions mineures, sous réserve que toutes ces actions fassent partie de leur domaine de compétence, bien évidemment.

En revanche, dans les pays qui ne reconnaissent pas officiellement cette discipline, les naturopathes sont davantage perçus comme des « conseillers de santé », et leur champ d’action est plutôt limité.

Néanmoins, quel que soit leur pays, ils sont soumis au secret professionnel et doivent avant tout faire preuve de tact et de pédagogie, car l’une de leur mission fondamentale est d’expliquer aux patients leur démarche, et de leur enseigner une meilleure hygiène de vie, plus adaptée aux spécificités de chacun.

En ce qui concerne leur formation, il n’existe pas de diplôme d’état en France ; par contre, il est possible d’obtenir des diplômes d’établissements privés. La pratique de la naturopathie est donc libre, d’où l’existence de nombreuses dérives. Alors qu’aux Etats-Unis il existe des formations solides et certifiées qui durent jusqu’à quatre ans, en France, la non-reconnaissance de cette thérapie entraîne une très grande pluralité de formations, plus ou moins pertinentes.

Certains organismes peu scrupuleux prétendent ainsi décerner des titres alors qu’ils n’y sont pas habilités ; il faut par conséquent rester très prudent et vigilant lorsque l’on désire se former à la naturopathie. Néanmoins, une formation sérieuse comprendra les enseignements suivants :

  • Des cours de sciences médicales (biologie, immunologie, anatomie, physiologie, pathologie…)
  • Des cours de médecine clinique (pose d’un diagnostic, reconnaissance des symptômes…)
  • Des techniques spécialisées (techniques de gestion du stress, aromathérapie, nutrithérapie, homéopathie, phytothérapie, hydrothérapie, médecines chinoise et ayurvédique…)

Suivant la formation, des travaux de recherches peuvent devoir être menés. La durée et le prix varient en fonction de la qualité de l’enseignement.




Sources :

http://www.naturopathie-en-clair.com/naturopathie-kesako/
https://union-internationale-de-sante-naturelle.fr/reconnaissance-de-la-naturopathie-2018-france-belgique-suisse-canada/
http://www.sante-et-naturopathie.com/pages/naturopathie-definition-et-presentation/
https://lactualite.com/societe/la-naturopathie-est-une-bequille-pourrie/
https://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=naturopathie_th

Interviews

Question 1) Dans quel cas peut-on faire appel à un(e) naturopathe?

“En prévention, pour entretenir sa santé, dans le cas de maladies bénignes (rhume…), allergies, maladies chroniques, mauvais sommeil, addictions, poids, et aussi maladie grave en complément de la médecine allopathique.”

Miquel Marjorie Marjorie Miquel

“Lorsqu’on souhaite un accompagnement santé au naturel, ce qui n’empêche pas de suivre les traitements du médecin mais ajoutera des principes d’hygiène alimentaire, anti-stress et sportive pour améliorer la santé et ses désordres.”

Seforah Benhamou Seforah Benhamou

“Pour tous les inconforts chroniques du quotidien (douleurs intestinales, musculaires, menstruelles, maux de tête, gênes ORL, cholestérol, mauvais retour veineux, gênes gynécologique ou cutané, sommeil perturbé, stress, fatigue physique et psychique…)”

Christine Marçais Christine Marcais

“Dans tous les cas où l on souhaite prendre soin de soi naturellement”

Annie Abad Annie Abad

“La naturopathie allie des mesures de soutien de la santé, de prévention des affections, et de traitement des déséquilibres sur les plans physique, psychique, énergétique et émotionnel.

L’approche holistique (globale) et la très grande diversité des techniques rassemblées sous le terme de “naturopathie” (nature-path en anglais, la voie de la nature) permettent en principe au naturopathe d’être capable d’actions et de conseils bénéfiques pour tout type de personne, à tous les stades de la vie, et pour tous types d’affections.”

Un naturopathe peut être consulté lorsqu’on souhaite apprendre à mieux connaître son corps et son esprit, ses faiblesses constitutionnelles, acquérir de saines habitudes de vie et préserver sa santé. Il peut être consulté lorsqu’un déséquilibre passager ou chronique est ressenti ou constaté. Il peut enfin accompagner une période de convalescence ou de rééducation afin de favoriser le rétablissement.”

Emma Dubos Emma dubos

“Quand on souhaite prendre en main sa santé et son bien-être et se faire accompagner”

Roselyne LEMOINE-DION ROSELYNE lemoine dion

Question 2) Quelles sont les limites de la naturopathie? A quel moment dirigez vous un individu vers d’autres formes de médecine ou refusez vous d’être impliqué(e)?

 

“La naturopathie ne fait pas de diagnostique et ne prend pas en charge les pathologies lourdes. En revanche elle les accompagne. En général le naturopathe n’intervient pas dans des pathologies psychiatriques mais il peut accompagner la plupart des problèmes dans le but de recouvrer la vitalité.”

Seforah Benhamou Seforah Benhamou

“Le thérapeute ne peut pas se mettre à la place du patient. Il s’agit d’un engagement commun.
Même dans les cas de maladie grave telle le cancer ou le sida, il est encore possible d’accompagner le malade, je dis bien accompagner. Mais on sait très bien que ces maladies ne peuvent être traitées et suivies que par des spécialistes tels oncologue…..”

GUARINOS Lydie Lydie Guarinos

“En cas d’urgence, en cas de problème de santé grave, en cas de problème psychiatrique, en cas de lésion irréversible d’organe ou autres tissus.”

Claire Tardan Claire Tardan

“Chirurgie, manipulation, psychologie, psychiatrie.”

Carole Bertrand-Vivier Carole Bertrand Vivier

“Les naturopathes n’ont pas tous la même formation ni les mêmes compétences. Il est nécessaire que le praticien naturopathe ait – de la même manière qu’un médecin – une conscience aiguë des limites de ses connaissances et de ses possibilités ainsi que de la prudence essentielle lors de ses avis et de ses actions.

Il est souvent conseillé de recueillir un premier avis médical avant de consulter un naturopathe. Dans les cas d’urgence vitale, une intervention médicale immédiatement nécessaire pour la survie du patient ne doit pas être retardée par la consultation d’un naturopathe.”

Emma Dubos Emma dubos

“La naturopathie n’est pas une médecine d’urgence. Le naturopathe peut également conseiller des voies complémentaires (contrôle médical, ostéopathie, psychiatrie si nécessaire et autres approches naturelles complémentaires (kinésiologie, gestalt etc…) ”

Roselyne LEMOINE-DION ROSELYNE lemoine dion

Question3 ) Quel est le problème pour lequel on vient le plus souvent vous voir?

“Cela dépend énormément cela va des rhumes à répétition aux cancers, il n’y a pas de règles, le stress est néanmoins récurrent.”

Miquel Marjorie Marjorie Miquel

“Mauvais sommeil, diététique, hygiène de vie, relaxation.”

Derogis Nicole Nicole Derogis

“Troubles intestinaux”

Christine Marçais Christine Marcais

“Les problèmes de peau : eczéma, zona……”

GUARINOS Lydie Lydie Guarinos

“Gros stress et grandes douleurs, troubles alimentaire comme intolérance ou allergies ou des personnes qui savent qu’elle ne mangent pas bien mais aimeraient trouver un régime adapté. mais aussi pour des bobos comme maux de gorge ou maux de ventre.”

Linda Guinard Linda Guinard

Question 4) Peut-on dire que la naturopathie c’est l’art de prendre de bonnes habitudes?

“C’est un style de vie, apprendre à s’écouter, à bien manger, à respirer et à gérer son stress.”

Miquel Marjorie Marjorie Miquel

“Oui, c’est l’apprentissage d’une hygiène de vie saine.”

Derogis Nicole Nicole Derogis

“C’est une bonne hygiène de vie quotidienne qui passe en priorité par une bonne alimentation.”

Christine Marçais Christine Marcais

“Oui d’une certaine manière. C’est surtout l’art du respect de soi, de ses véritables besoins et de son environnement.”

Claire Tardan Claire Tardan

“Oui, mais pas seulement. La naturopathie compte aussi des techniques ponctuelles et rapides de traitement de diverses affections, qui sont indépendantes d’habitudes à prendre”

Emma Dubos Emma dubos

Question 5) Comment sait-on que l’on a affaire à un bon naturopathe?

“Il a une formation dans une des écoles référencées par l’organisme de tutelle, la Fena, il suit un protocole agréé par ce même organisme, il ne fait pas de diagnostique et ne concurrence en aucune manière la médecine. Il a développé outre ses compétences techniques, des qualités d’écoute et d’empathie.”

Seforah Benhamou Seforah Benhamou

“Il faut évidemment vérifier sa formation, un bon naturopathe n’est pas sectaire, opposé à la médecine, il continue à se former régulièrement. Sa réputation auprès des autres professionnels de santé est un gage de sérieux.”

Claire Tardan Claire Tardan

“La qualité d’écoute est la qualité première du naturopathe, le non jugement, responsabiliser le bénéficiaire de soins, le considérer comme un adulte”

Alain Tardif Alain Tardif

“A son diplôme (temps de formation), à ses conseils, à son installation, à sa reconnaissance par les professionnels de santé proches. Mais c’est aussi une question de feeling il y à des très bons médecins peu sympathiques et des sympas moins bons et bien. Dans toutes les professions c’est le cas.”

Linda Guinard Linda Guinard

“Il vous écoute, il fait une anamnèse approfondie, il a un conseil individualisé, il vous parle alimentation, émotions, sommeil, activités physiques, relaxation et vous conseille pas plus de 3 à 4 compléments alimentaires.”

Marie OLIVIER Marie Olivier

Question 6) Est ce qu’il vous arrive de travailler avec des nutritionnistes, sophrologues ou d’autres professionnels?

“Oui bien entendu. il est bienvenu pour un naturopathe d’avoir un carnet d’adresse avec des partenaires fiables vers lesquels il puisse orienter ses clients.”

Seforah Benhamou Seforah Benhamou

“Oui, je travaille en collaboration avec tous les corps de métier, y compris les médecins.”

Christine Marçais Christine Marcais

“Nous recevons une formation de base qui comprend la nutrition, la sophrologie….. mais rien ne nous interdit de travailler avec ce type ou autres professionnels.”

GUARINOS Lydie Lydie Guarinos

“Oui car nous avons nos limites.”

Heitz Cédric Heitz Eric Oxyzen

“Oui”

Carole Bertrand-Vivier Carole Bertrand Vivier

“Oui mais aussi gynécologue, ostéopathe….”

Béatrice FILOSA Beatrice Filosa

Question 7) Est ce que l’exercice de la naturopathie à distance est envisageable?

“Faire des entretiens via internet cela m’est arrivé, mais je préfère limiter, j’aime voir vraiment les gens, leur corps, leur réaction, leurs yeux…”

Miquel Marjorie Marjorie Miquel

“Oui”

Heitz Cédric Heitz Eric Oxyzen

“Compliqué car on a besoin de l’observation visuelle du bénéficiaire de soins, voir son attitude, observer son teint, etc.”

Alain Tardif Alain Tardif

“Quand il ne s’agit que de conseils, oui”

Annie Abad Annie Abad

“Non. La naturopathie est une approche holistique, individualisée et précise, un suivi physique est indispensable à une pratique sérieuse et de qualité. La palpation, le diagnostic énergétique régulier pour ceux qui savent le réaliser, l’observation soigneuse de très nombreux aspects du patient (l’éclat des yeux, l’aspect de la langue, l’haleine, la voix, la paume des mains, la chaleur de la peau, etc.) font partie intégrante du bilan précédant chaque consultation et chaque soin.

La présence physique nourrit l’intuition du praticien et nourrit la relation avec le patient par la multiplicité des informations dont elle permet l’échange, de manière consciente ou inconsciente, pour chacun des deux.”

Emma Dubos Emma dubos

“Oui dans certains cas”

Marie OLIVIER Marie Olivier

Question 8) Comment se déroule une séance? Combien de temps dure-t-elle?

“Environ 1h30 pour le première durant laquelle on fait une anamnèse complète (sur habitudes de vie, antériorité, alimentation…) – pour les autres moins de temps, ce sont des entretiens de suivi mais dans certains cas cela peut durer autant de temps. Néanmoins certains naturopathes ne gardent en consultation que 30 minutes (comme chez le médecin quoi!)”

Miquel Marjorie Marjorie Miquel

“Une séance dure entre 50 et 80 minutes environ. Une fois l’objectif posé de la personne, je pose des questions sur les antécédents médicaux et j’aborde toute la partie alimentaire. Mon travail est de faire le lien entre les différents symptômes, l’alimentation et de proposer des conseils alimentaires, des prises de plantes ou autres.”

Christine Marçais Christine Marcais

“Pratiquant la naturopathie et la micronutrition, la première séance dure 2 heures. les séances de suivi durent 1h.”

Claire Tardan Claire Tardan

“Une séance dure une heure et demi, avec une écoute active, on balaie les différents aspects de ce que vit la personne(santé physique, émotionnelle, énergétique) on fait une anamnèse et ensuite on adapte les conseils.”

Marie OLIVIER Marie Olivier

“Je fait un bilan de santé en posant des questions sur les habitudes alimentaires, l’hygiène de vie, mais aussi état mental joue un grand rôle. Une séance dure environ une heure quelquefois 1h30”

Béatrice FILOSA Beatrice Filosa

Question 9) Comment devient-on naturopathe?

“En suivant une formation “certifiante” d’environ 2 ans, comprenant tous les modules requis à la compréhension, la pratique et au statut d’educateur en hygiène de vie.”

Derogis Nicole Nicole Derogis

“Il faut suivre des cours de naturopathie d’une école qui soit crédible, si possible inscrite au syndicat professionnel des naturopathes.”

Alain Tardif Alain Tardif

“La naturopathie est un chemin d’apprentissage que l’on suit tout au long de sa vie. La naturopathie rassemble par définition toutes les méthodes permettant de préserver ou de recouvrer la santé par des moyens naturels. Ces méthodes sont innombrables, et leur étude est sans fin.

Il est possible de se former à la naturopathie en auto-didacte, par lecture d’ouvrages, de documents numériques, confrontations et formations avec des praticiens de diverses approches, pratique et échanges de soins avec d’autres personnes, amateurs ou professionnels.

De nombreuses écoles, non-reconnues par le système médical officiel, délivrent des diplômes ou plutôt des certificats de formation de Naturopathe, Conseiller de Santé, Praticien en Santé Naturelle ou encore Hygiéniste Vitaliste, avec des enseignements semblables, plus ou moins approfondis, et une durée moyenne de 1 à 5 ans d’études, en présentiel continu, stages de week-end, ou cours par correspondance.

L’obtention d’un diplôme ou certificat n’offre pas de reconnaissance officielle, et ne dispense aucunement de continuer son apprentissage tout au long de sa pratique !”

Emma Dubos Emma dubos

“3 années d’études, un goût certain pour la nature et l’aide aux personnes.”

Linda Guinard Linda Guinard

“Pour ma part j’ai suivi un cursus de 1200 h sur 4 ans + des formations annexes complémentaires et des séminaires.”

Roselyne LEMOINE-DION ROSELYNE lemoine dion

Question 10) Qu’est ce qui vous a poussé à choisir cette voie plus qu’une autre?

“Le désir d’aborder la santé de façon holistique. La conviction que notre corps a toutes les capacités d’auto-guérison dont il a besoin si on lui donne les moyens de les exprimer.”

Claire Tardan Claire Tardan

“La conscience qu’il est important de préférer le naturel au chimique”

Annie Abad Annie Abad

“L’humanité de ce métier”

Marie OLIVIER Marie Olivier

Pour plus d’informations, vous pouvez également consulter ce site:

https://cenatho.fr/

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

reiki

Reiki: 10 questions posées à une quinzaine de praticiens

By Dans la tête, dans le corps, Interviews

Reiki: 10 questions posées à une quinzaine de praticiens

reiki

Question 1) Qu’est-ce que le Reiki peut soigner?

“Tout d’abord nous ne parlons pas de soigner car nous ne sommes pas des médecins. Mais nous pouvons soulager certaines pathologies. Le Reïki agit sur tous les plans que ce soit physique, psychique, émotionnel et spirituel. Il active le système énergétique, revitalise le corps et l’esprit. Il renforce le système immunitaire, augmente la résistance physique, aide à l’élimination des toxines. Il renforce et accélère le processus naturel de guérison. Il s’adapte aux besoins naturels du récepteur, change la structure du corps en favorisant la régénération des cellules.

Il est efficace contre les migraines, mal de dos, fatigue, stress, tension, dépression, constipation, douleurs arthritiques, rhumatismes, insomnies, épuisement etc…..”

CORBIERE Maryline 

“Le Reiki est une énergie capable de connecter chaque personne à son essence et son “pouvoir d’auto-guérison ” j’entends par guérison-soin, de trouver l’apaisement et un alignement énergétique qui permet un mieux être et une confiance en soi, de nous libérer d un trop plein de toxines.Les bienfaits sont indéniables et illimités et varient selon chaque être.”

Virginie Verrier Virginie Verrier

“Tout puisque le Reiki, énergie de vie universelle, va agir au niveau du corps et de l’esprit. Le Reiki est au delà de la pensée et du temps. Il nous ramène à la Source d’unité, l’origine.”

Marielle BOUILHAC Marielle BOUILHAC

“Stress, douleurs, brûlures, inflammations, problèmes digestifs, contractures, baisse de tonus, maux de tête, migraines, troubles menstruels …”

Filosa Pierre Pierre Filosa

“Tout et rien. Il ne faut pas avoir de demandes particulières. Le Reiki peut soulager de nombreux maux et remettre l’énergie en circulation mais dire à un patient que ça va soigner telle ou telle chose n’est pas correct.”

Roselyne château-chervix 

“Le Reiki ne soigne pas il stimule les propres capacités d’auto-guérison du corps.”

Le Joly monia le joly

Question 2) Qui peut bénéficier du Reiki et pour qui est-il contre indiqué?

“Tout le monde peut en bénéficier. Il n’y a pas de contre-indication.”

Lætitia Trilleau laeticia trilleau

“Tout le monde: Humains, animaux, végétaux, minéraux. il est contre-indiqué 24 h avant tout anesthésie opératoire.”

Isabelle & François Hourst Francois hourst

“Tout le monde sans exception peut bénéficier de cette énergie universelle.”

Kathy Elhia Kathy Elhia

“Tout le monde peut bénéficier du ReÏki à condition de le demander, on ne fait pas de Reîki à une personne non consentante. Par contre on ne pratiquera pas de Reïki avant une intervention chirurgicale et pendant car celui-ci pourrait annuler l’effet de l’anesthésie.”

CORBIERE Maryline Maryline Corbiere

Question 3) Sur quels critères doit-on se baser pour choisir un maître Reiki?

reiki energie

“Il y a plusieurs critères je pense : la formation du maître Reiki, les témoignages de ses patients sur son site et en les contactant directement (bouche à oreille), le prix (les prix trop élevés ne garantissent pas la qualité des séances), l’histoire du maître Reiki et ses rencontres/voyages, la localisation et agencement de son cabinet et tout simplement le “feeling” perçu au premier abord.”

Sandrine Waechter Sandrine waechter

“Qu’il aie suivi une formation directe d’un maître enseignant Reiki et non pas en e-Learning comme cela se fait de plus en plus.”

Vasseur Éric Eric Vasseur

“Un bon Maître Reiki doit être avant tout humble. Il transmet son savoir non en étant supérieur au futur initié mais en le partageant. Personnellement, j’accompagne chacun d’eux pour faire de cet apprentissage, en même temps, une évolution spirituelle profonde, un meilleur regard sur eux-mêmes et une plus grande connaissance de leur soi.”

Kathy Elhia Kathy Elhia

“La traçabilité de son enseignement et de l’enseignant qui l’a initié;Un enseignant (Maître de Reiki doit toujours pouvoir montrer son certificat et lignage). Contacter si besoin ses élèves, et surtout discuter avec elle/lui afin de se sentir à l’aise et en confiance.”

Virginie Verrier Virginie Verrier

Question 4) Le Reiki est loin de la médecine conventionnelle que l’on connait en Europe. Que dites-vous aux gens qui ne croient pas en son pouvoir de guérison ou qui mentionnent par exemple l’effet placebo?

“Rien je respecte leur choix et n’interviens que s’ils me demandent mon avis sur le sujet. Ce qu’ils n’ont pas conscience c’est que tout est énergie, donc après le but n’est pas de convaincre qui que ce soit mais d’interpeller la personne a réfléchir, c’est en tout cas ma façon de procéder.”

PELAMOURGUES Sophie Pelamourgues Sophie

“Je me contente de les laisser juger de la séance et les laisse pour seul juge. Je les invite éventuellement à se renseigner sur le sujet. Je doit respecter le libre arbitre de mes patients, ce qui compte avant tout est la guérison, et non convaincre les gens. Je pratique donc dans le non jugement.”

Hervé Benmèziane herve benmeziane

“Le but n’est pas de convaincre ce sont les personnes qui viennent d’elles-mêmes. Lorsque certaines personnes me disent qu’elles ne croient pas en l’énergie (car le Reïki est avant tout un rééquilibrage énergétique) car elles ne croient qu’en ce qu’elles voient je leur demande si elles sont croyantes car elles n’ont jamais vu Dieu ou autres en fonction de leurs croyances.”

CORBIERE Maryline Maryline Corbiere

“Simplement expérimentez, peu importe qu’ils y croient ou pas, simplement ouvrir une porte.”

Isabelle & François Hourst Francois hourst

“Je ne force personne à y croire; à ceux qui m’en parle, je réponds que seuls les gens qui ne connaissent pas la souffrance, peuvent s’offrir le luxe de ne pas y croire…

En effet, je soigne tous les jours des personnes qui n’y croyaient pas, avant de vivre la souffrance au quotidien, et pour laquelle le corps médical n’a pas de solution à apporter; dans ce cas, au bout d’un moment, les gens finissent par essayer ce qui les laissaient perplexes auparavant… Dans ce cas, l’important n’est pas d’y croire, ou de ne pas y croire; c’est de laisser “”les portes ouvertes…”

DENIAUD ÉRIC Eric Deniaud

“Qu’il faut croire pour voir”

Le Joly monia le joly

Question 5) Comment fonctionne le Reiki et comment se déroule une séance?

séance de reiki

“Une séance de Reiki est propre à chaque thérapeute en appliquant une formation . Concernant la séance que je prodigue : Je réalise en début de séance un travail d’analyse, une évaluation des blocages, des tensions sur tout le corps, tensions liées à des blessures gardées en mémoire. Le processus consiste à ouvrir les centres énergétiques , à en ressentir l’énergie et à la faire circuler si besoin.

Ainsi, tout au long de la séance, je vais ressentir les traces d’énergies négatives, les supprimer et envoyer des énergies positives en remplacement. En fin de séance, s’en suit un échange sur nos ressentis respectifs par le biais d’une synthèse qui permet de poser des mots sur vos maux.

Enfin, je vous conseille sur des pratiques simples et naturelles à mettre en place au quotidien telles que des massages avec des huiles essentielles spécifiques, de la lithothérapie ou autres.”

Sandrine Waechter Sandrine waechter

“Reiki signifie « énergie de vie« . Le mot vient du japonais Rei (énergie universelle – celle qui nous entoure) et Ki (énergie vitale – celle qui est présente en nous, chez tous les êtres vivants).

Le praticien concentre l’énergie du Reiki et la transmet au sujet par l’application de ses mains. L’énergie circule alors dans tout le corps du receveur et va spontanément dans les parties qui en ont besoin pour soulager, ré-harmoniser et revitaliser la personne.

La personne recevant le soin la plupart du temps s’allonge sur une table de soins, se détend et se laisse faire

Y a-t-il des manipulations physiques lors d’une séance de Reiki ?

Aucunement. Il y a simplement un contact léger ou à distance avec les mains.”

Vasseur Éric Eric Vasseur

“Lorsqu’une personne vient me consulter pour une séance tout d’abord je lui demande pourquoi elle a fait cette démarche et ce que je peux faire pour elle. L’important c’est le premier contact et établir un climat de confiance.

Ensuite une fois que l’on a fait cette première approche et que je sais le pourquoi de sa visite, je fais allonger la personne confortablement, avec une lumière tamisée, une musique de relaxation, et je commence la séance de Reïki.

En principe la personne ferme les yeux et je suis le canal qui fait passer l’Energie. Je ne touche pas la personne et je travaille sur le corps Energétique. La personne et moi-même allons sentir des variations de températures en fonction des blocages que je vais rencontrer.”

CORBIERE Maryline Maryline Corbiere

“La séance commence par un dialogue entre le patient et le praticien. Toute maladie a ses sources intérieures émotionnelles que je décèle à travers les mots et les maux.

Ensuite le patient s’allonge sur la table de soin tout habillé (seules, les chaussures et les lunettes sont à retirer), ils ferment les yeux et se détend, prêt à recevoir l’Energie Reiki. Les mains du praticien évoluent de la tête aux pieds, au-dessus du corps physique sans le toucher, pour transmettre l’énergie. La séance dure entre 20 et 50 minutes.

Puis a lieu un bilan de la séance durant lequel le patient me fait part de ses ressentis et je lui transmets les miens. Durant ce temps-là, il est régulier de voir les sources émotionnelles des maux physiques remontées à la conscience du patient suite à la séance.”

Kathy Elhia Kathy Elhia

“On se connecte à l’énergie et on sert de canal. Ce n’est pas comme le magnétisme où on donne sa propre énergie. Pas de risque de se faire vampiriser ou de se fatiguer car l’énergie nous traverse aussi.”

Roselyne Lemoine Dion ROSELYNE lemoine dion

“C’est l’énergie universelle qui passe par une personne (le canal) et est transmise au receveur. l’énergie va ensuite la ou le corps en a le plus besoin. La séance se déroule par imposition des mains en contact ou pas sur le corps”

Le Joly monia le joly

Question 6) Combien de temps faut-il pour apprendre le Reiki? Y-a-t-il des pré-requis à avoir?

“Il y a trois niveaux et il est bien d’avoir une formation maître Reiki. Cependant la formation est une base et la pratique reste essentielle et primordiale pour avancer.”

Sandrine Waechter Sandrine waechter

“Chacun avance à son rythme. Il y a tout d’abord la découverte, puis le 1er degré, le deuxième degré on peut s’arrêter là cela suffit pour pratiquer le Reïki professionnellement puis il y a le troisième degré où l’on devient Maître et le quatrième degré pour devenir Maître enseignant.

Pour ma part j’ai révisé plusieurs fois le premier degré et le deuxième degré je trouve que c’est très important de bien maîtriser pour pouvoir passer le troisième degré qui est utile seulement si l’on veut devenir Maître enseignant. Actuellement j’en suis au troisième degré que j’ai passé très récemment. “

CORBIERE Maryline Maryline Corbiere

“Aucun pré-requis. Minimum trois mois, entre chaque degré. Aucune obligation d’apprendre tous les niveaux pour bénéficier des bienfaits du Reiki”

Virginie Verrier Virginie Verrier

“Il y a plusieurs niveaux avec un délai entre chaque niveau. Non tout le monde peut se former.”

Marielle BOUILHAC Marielle BOUILHAC

Question 7) Peut-il y avoir des effets indésirables après une séance? Si oui, que doit-on faire lorsque nous y faisons face? Peut-on les empêcher?

effets indésirables

“Surtout après la première séance de Reiki, le patient, dans les 24/48 heures, peut ressentir une fatigue inhabituelle ou se sentir un peu “dans le coton”; cet état est passager, et ne dure pas; cela vient du fait que la première séance fait sortir une bonne partie des charges émotionnelles qui ont été intériorisées dans le passé. Il faut attendre que ça passe.

C’est une réaction naturelle, et nous n’y pouvons rien changer; et elle n’arrive pas de façon systématique, mais il me semble indispensable de prévenir le patient.”

DENIAUD ÉRIC Eric Deniaud

“Certaines douleurs, gênes, ou ressentis peuvent se manifester pendant, ou avant la guérison (maux de tête).

Un délai entre le soins et les effets est parfois observé. Il peut y avoir des troubles aux moment ou le patient se relève de la table de soins.”

Isabelle & François Hourst Francois hourst

“Il est possible (mais rare) que des effets indésirables surviennent après une séance (vomissements, diarrhées, etc.) lorsqu’il y a un très douloureux passé et des blocages émotionnels forts chez un patient.

Il n’y a rien à faire car cela fait partie du nettoyage énergétique pour l’en libérer. En général, et juste lors des toutes premières séances, une sensation de vide apparaît. Cela est aussi normal car le patient a été libéré de ses charges émotionnelles négatives portées depuis de très nombreuses années.

Un à deux jours après la séance, l’être rayonne et se sent plus apaisé.”

Kathy Elhia Kathy Elhia

“Il m’est arrivé d’avoir des patients qui ont des crises de larmes pendant la séance, cela est dû à la libération des énergies/ émotions. Il faut en effet libérer les énergies bloquées et ressassées par le biais des pensées. Il ne faut pas empêcher ces effets car le Reiki est un travail aussi de libération.”

Sandrine Waechter Sandrine waechter

“Des émotions peuvent resurgir, mais cela n’est pas négatif en soin car il s’agit d’une réaction normale afin de permettre au corps et à l’esprit d’évacuer ces maux.”

Hervé Benmèziane herve benmeziane

Question 8) De combien de séances a-t-on besoin pour soulager nos maux?

“Il faut minimum 3 séances. D’autres séances peuvent être nécessaires et sont étudiées au cas par cas”

Hervé Benmèziane herve benmeziane

“Généralement il est préférable de débuter avec 3 séances.”

Vasseur Éric Eric Vasseur

“Il n’y a pas de règle, cela dépend du patient et des maux à soigner. Une brûlure ne se soigne pas comme une fracture.”

Isabelle & François Hourst Francois hourst

“Le nombre de séances varie de une à plusieurs; tout dépend du problème, de son antériorité, et de la réaction, de la réceptivité, du patient à cette thérapie. Ce n’est pas prévisible.”

DENIAUD ÉRICEric Deniaud

“En moyenne 4 mais c’est en fonction du ressenti du donneur.”

Marielle BOUILHAC Marielle BOUILHAC

“Tout dépend de la nature de la problématique. Cela peut varier de une séance unique, à deux, ou bien à des séances plus ou moins régulières”

Filosa Pierre Pierre Filosa

Question 9) La relation interpersonnelle et le feeling que l’on a avec le maître de Reiki est-il important ? Si un maître de Reiki est bon pour un ami qui me le recommande, sera-t-il bon pour moi aussi?

“Oui bien sûr que le feeling est important il est même le maître mot du soin, plus une personne a confiance plus elle s’ouvre énergétiquement. Oui il est peut être bon pour un ami et si ce n’est le cas à lui de faire le choix d’en voir un autre. Il n’y a pas de mauvais praticien, il n’y a que des gens qui se protègent plus ou moins avec une armure énergétique qu’il est parfois difficile de percer.”

PELAMOURGUES Sophie Pelamourgues Sophie

“La relation interpersonnelle et le feeling avec le maître de Reiki est en effet primordiale. En général les bons maîtres Reiki dégagent une aura bienveillante et réconfortante.”

Sandrine Waechter Sandrine waechter

“Généralement oui, mais il est toujours possible que le feeling ne passe pas, tout comme avec un psychologue.”

Vasseur Éric Eric Vasseur

“La relation interpersonnelle et le feeling que l’on a avec le Maître Reiki est important. La confiance mutuelle est nécessaire pour une formation de qualité. L’initié et le Maître vont être ensemble durant deux jours et l’énergie dégagée par chacun d’eux a son importance. Le Maître Reiki se doit d’être lumineux pour mieux guider l’initié sur son chemin intérieur. C’est pour cela que je préconise une première rencontre avant toute session. Si toutefois, un(e) futur(e) initié(e) présente des blocages émotionnels lourds, quelques séances de Reiki avant sont nécessaires.

Comme chacun n’a pas la même vision des choses et des gens de part son passé émotionnel et ses blocages intérieurs, ce qui peut paraître bon pour un ami ne le sera pas forcément pour vous. La perception de ce que nous vivons dépend de notre vécu. La vision de ce qui Est devient plus claire au fur et à mesure que nous avançons sur notre chemin spirituel.

Par contre, si un Maître enseignant est lumineux et transmet son savoir dans l’Amour Universel, il sera bon pour vous comme pour votre ami.

Il est donc essentiel que le/la futur(e) initié(e) et le Maître enseignant se rencontrent avant toute formation pour échanger ensemble.”

Kathy Elhia Kathy Elhia

“Oui cette relation est très importante et le feeling ou le ressenti est primordial. Nous avons tous une fréquence vibratoire différente, ce qui est bon pour l’un, ne le sera pas forcement pour l’autre. Je pense que nous sommes tous appelé à avoir nos client d’âmes. De part l’énergie que l’on dégage, certaines personnes seront plus attirées que d’autres.”

Isabelle & François Hourst Francois hourst

“Pas forcément; un traitement médical appliqué à deux personnes souffrant de la même pathologie, ne donne pas les mêmes résultats. C’est pareil pour toute thérapie, qu’elle soit médicale, ou naturelle.”

DENIAUD ÉRIC Eric Deniaud

“La relation interpersonnelle et le ressenti sont essentiels. L’implication de Vie du praticien, son désintéressement financier, la qualité de son hygiène de vie, son degré d’implication à être humblement au service désintéressé du divin universel, libre de tout mouvement religieux, sont des critères importants.”

Lætitia Trilleau laeticia trilleau

Question 10) Comment avez-vous vous-même découvert le Reiki ?

“Il faut savoir que nous sommes tous magnétiseurs à la base, lorsque j’ai découvert cet aspect de moi manquant de grande confiance en moi à l’époque, j’ai cherché sur internet ce qui pourrait m’aider dans ce domaines et j’y ai découvert le reiki.”

PELAMOURGUES Sophie Pelamourgues Sophie

“Par un collègue de travail qui m’en a parlé 10 ans avant que je ne me fasse initier et que j’en découvre par moi même tous les bienfaits.”

Roselyne Lemoine Dion ROSELYNE lemoine dion

“En découvrant tout d’abord en moi une prédisposition , comme des bribes de savoir déjà acquis, puis en me formant, et par la pratique en cabinet.”

Filosa Pierre Pierre Filosa

“Par hasard, mais le hasard n’existe pas !”

Lætitia Trilleau laeticia trilleau

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

faire sport maison

Faire du sport à la maison: Le guide complet

By dans le corps, Sport

Faire du sport à la maison : Le guide complet

faire sport maison

Vous avez envie de faire du sport, mais l’idée d’aller jusqu’à la salle de sport vous démotive à chaque fois? Vous préférez faire du sport chez vous, loin de tous les regards? Vous rêvez d’avoir une salle de gym dans votre maison, mais elle n’est pas assez grande pour ça?

Vous serez alors contents de savoir qu’amener le sport chez vous, c’est bel et bien possible! Pour cela, pas besoin de transformer une pièce entière en salle de gym.

Vous pouvez, par exemple, vous munir de quelques équipements que vous pourrez facilement ranger dans un placard une fois votre séance de sport finie. Et si vous avez un peu plus de place chez vous, vous pouvez aussi vous procurer quelques vraies machines telles qu’on en trouve dans les salles de gym.




Dans ce guide, nous dressons la liste des accessoires incontournables du sport à la maison, mais aussi des meilleures machines de sport à acheter. Nous vous donnons également plusieurs idées de sport à réaliser sans matériel. Et si vous n’avez pas de temps à consacrer au sport, nous vous donnons même quelques astuces pour insérer le sport dans toutes les tâches de votre quotidien, ni vu ni connu!

Quelques conseils au préalable

Avant de commencer à faire du sport à la maison, voici 5 conseils pour vous assurer d’effectuer votre séance de sport dans les meilleures conditions possibles.

1) Echauffez-vous

sport en extérieur

Avant toute séance de sport, qu’elle soit pratiquée en salle, à l’extérieur ou à la maison, il est impératif de s’échauffer. L’échauffement va chauffer votre corps et, ainsi, rendre vos muscles plus souples. Cela permet d’atteindre de meilleures performances pendant votre séance, mais aussi et surtout d’éviter les blessures.

Etirez vos muscles, faites des flexions, marchez, sautillez,… De nombreuses options existent pour préparer votre corps à l’effort. Prévoyez au moins 10 minutes d’échauffement et assurez-vous de n’oublier aucune partie du corps.

2) Buvez de l’eau

sport boire eau

Il est essentiel de boire de l’eau pendant votre séance de sport, mais aussi avant et après. En effet, le sport nous déshydrate, et il est donc important de fournir de l’eau à notre corps. Cela a un effet bénéfique pour notre organisme, mais aussi pour lutter contre l’apparition d’éventuelles blessures et de problèmes de santé.

Un manque d’eau peut notamment entraîner des crampes, une baisse de performance, de la fatigue ou encore une tendinite.

Pensez donc à toujours avoir une bouteille d’eau à portée de main, et n’attendez pas d’être assoiffés pour boire!

3) Etirez-vous

Après la séance, il est important d’étirer vos muscles. Cela vous permettra d’éviter les douleurs musculaires dans les jours suivant votre session sportive!

Ces quelques minutes d’étirement seront aussi un beau moment de relaxation après l’effort. Il vous fera certainement apprécier d’autant plus la séance que vous venez d’avoir.

4) Assurez-vous de bien connaître le matériel

Si vous n’avez jamais mis le pied dans une salle de gym avant de commencer votre sport à domicile, il peut être utile de considérer quelques séances avec un coach sportif ou tout autre habitué des salles de sport.

En effet, avoir le matériel adéquat est une chose, mais savoir comment l’utiliser en est une autre! Un coach pourra vous expliquer comment utiliser chaque machine et chaque accessoire, mais pourra également vous dire quels sont les mouvements à ne pas faire.

C’est important car de nombreuses personnes inexpérimentées utilisent mal certains équipements de sport. Or, non seulement cela ne donne pas les résultats escomptés, mais ça pourrait aussi faire pire que bien!

Si vous ne voulez pas aller en salle de sport, pensez à engager un coach à domicile pour quelques séances… ou à demander à vos amis sportifs de vous aider.

sport coach

5) Trouvez les bons exercices

Vous êtes prêts pour votre séance de sport, mais vous ne savez pas quoi faire? Pas de panique, il existe de nombreuses ressources pour vous aider!

Commencez par aller faire un tour sur YouTube. Vous verrez, c’est une mine d’or quand il est question de conseils sportifs! Vous trouverez de nombreuses vidéos vous proposant un nombre presque infini d’exercices sportifs à faire chez vous.

Ces vidéos sont généralement axées sur un endroit du corps ou un objectif : muscler les bras, avoir un ventre plat, avoir des jambes fermes,… Vous y trouverez aussi des vidéos proposant des programmes d’échauffement et d’étirement.

En bref, le plus dur sera sûrement de sélectionner le programme à suivre!

Autre option : vous pouvez aussi vous entraîner avec des apps. Gratuites ou payantes, il en existe beaucoup. Nombreuses d’entre elles vous permettront d’enregistrer vos séances de sport et de suivre votre progrès.




Les meilleurs appareils de sport à la maison

Vous avez de la place chez vous? Les appareils de sport sont une belle option à envisager!

Ce sont généralement des appareils de cardio-training. Ils permettent d’améliorer notre endurance et de brûler des calories. Bien que ces appareils ne proposent pas des exercices de musculation en tant que tel, ils aident aussi à raffermir nos muscles.

Cependant, ils représentent un certain budget et un certain encombrement. Il est donc vivement conseillé de ne passer à l’achat que lorsque celui-ci aura été mûrement réfléchi. En avez-vous vraiment besoin par rapport aux objectifs sportifs que vous vous êtes fixés? Allez-vous vraiment utiliser cet appareil? Ne va-t-il pas prendre la poussière dans un coin, voire servir de porte-manteau?

Pour vous aider dans votre choix, voici les 5 meilleurs appareils de sport à domicile.

1) Le vélo d’appartement

Le vélo d’appartement est l’un des appareils les plus classiques et les plus appréciés à la maison. Il faut dire qu’il renferme un grand nombre d’avantages : son prix est moins élevé que les autres appareils, il prend peu de place et vous pouvez même lire un livre ou regarder la télévision tout en pédalant!

Cependant, notez que le vélo d’appartement ne fait travailler que la partie basse de votre corps. Le haut n’est pas sollicité, à l’exception de vos abdos qui sont légèrement utilisés.

Le vélo d’appartement fait donc travailler les fessiers, les cuisses et les mollets. D’une part, il aide à brûler les calories pour perdre du poids et affiner le bas de notre corps. D’autre part, c’est aussi un très bon moyen de muscler ces parties du corps. Enfin, en tant qu’exercice de cardio, il aide également à améliorer notre endurance.

L’un des grands avantages du vélo d’appartement, c’est qu’il est très simple à utiliser. Vous ne risquez donc normalement pas de prendre une mauvaise position!

Notez toutefois que si vous avez des problèmes de genoux, il est généralement recommandé de ne pas utiliser cet appareil.

Enfin, si vous optez pour cette option, faites bien attention à choisir un vélo à la selle confortable!

2) Le vélo elliptique

Bien qu’on l’appelle « vélo », le vélo elliptique n’a rien d’un vélo : il n’a ni selle ni pédales! Cet appareil, qui vous demande de vous tenir debout pendant toute la durée de l’exercice, présente l’avantage indéniable d’être très complet.

En effet, alors que le vélo d’appartement fait travailler le bas du corps seulement, le vélo elliptique y ajoute les bras, la poitrine et le dos. Toutes les parties du corps sont donc utilisées pendant l’exercice.

Le vélo elliptique permet d’affermir le corps, surtout au niveau des cuisses et du fessier, et de brûler les graisses.

Cependant, il est très volumineux et n’est pas facilement déplaçable. Assurez-vous donc d’avoir suffisamment de place chez vous!

Attention aux modèles trop bas de gamme, renseignez vous bien avant d’acheter : consultez les sites de comparatif des meilleurs vélos elliptiques et prenez le temps de lire les avis clients.

3) Le rameur

Comme le vélo elliptique, le rameur fait travailler toutes les parties du corps. Il se fait en position assise, mais cela ne veut pas dire que l’exercice est plus facile!

En effet, il fait travailler un grand nombre de muscles de façon intense. Très efficace, il est d’ailleurs utilisé par de nombreux sportifs professionnels.

Toutefois, il n’est pas aussi facile d’utilisation que le vélo d’appartement et le vélo elliptique. Il est donc important de bien comprendre comment l’utiliser et quelle posture adopter. En prenant une mauvaise position lors de son utilisation, vous courriez le risque de souffrir de blessures aux genoux ou au dos.

Vu sa technicité et son côté intense, il est donc à préférer pour ceux qui ont déjà une certaine expérience au niveau sportif.

4) Le tapis de course

On ne présente plus cet appareil classique!

Très apprécié à la salle de gym, on le trouve plus rarement dans nos maisons. Non seulement il prend de la place, mais il représente aussi un certain budget. En ajoutant à cela le fait qu’il offre la possibilité de pratiquer un sport que l’on peut faire gratuitement à l’extérieur, on comprend pourquoi il manque d’attrait.

Cependant, le tapis de course présente plusieurs avantages. Tout d’abord, en plus de courir, il permet aussi de marcher à la vitesse que vous voulez. De plus, les modèles les plus sophistiqués permettent de changer l’inclinaison du tapis, pour simuler la montée d’une pente.

Enfin, il offre la possibilité de pratiquer la marche et la course même pendant les mois d’hiver ou lorsque la météo ne nous donne aucune envie d’aller dehors. Par rapport à la pratique du sport en extérieur, il permet aussi de contrôler notre vitesse, et il offre un certain amortissement qui ne fait pas de mal à nos articulations.

Le tapis de course fait essentiellement travailler le bas du corps, du fessier aux mollets. Mais il vous aidera à brûler un grand nombre de calories et à perdre du poids plutôt rapidement.
Sources
https://blackhairnaturalproducts.com/rice-water-and-hair-growth/

Comment utiliser l’eau de riz pour les cheveux et la peau


https://www.complementalimentaire.com/eau-de-riz-cheveux/
https://alimentation.ooreka.fr/astuce/voir/611681/bienfaits-de-l-eau-de-riz
https://www.medicalnewstoday.com/articles/321353.php

5) Le stepper

Le stepper présente le double avantage d’être peu cher et peu encombrant. Vous trouverez certains modèles avec un manche, et d’autres qui ne se composent que de deux pédales, ce qui rend son rangement très facile.

Le stepper est un autre appareil qui ne fait travailler que le bas du corps. Cependant, vous pouvez également trouver des modèles disposant d’élastiques, qui vous permettront d’entraîner vos bras en même temps.

Il permet principalement d’affermir les cuisses et le fessier, mais il doit être utilisé régulièrement pour atteindre des résultats probants. Enfin, notez qu’il est à éviter pour les personnes qui ont des problèmes aux genoux.

8 petits accessoires pour de grands résultats

equipement sport

Si vous n’avez pas la place chez vous, pas de panique : il existe de nombreux accessoires que vous pourrez ranger dans un placard entre deux séances.

L’offre d’accessoires est vaste et variée. Alors que certains vous aident à vous muscler, d’autres sont plutôt faits pour améliorer votre endurance. Voici une sélection de 8 accessoires souvent incontournables.

1) Un tapis de sol

C’est souvent un classique à l’heure de faire des exercices de fitness à la maison. Il vous permet en effet de faire des abdos, du stretching et d’autres exercices au sol sans pour autant devoir subir la dureté de votre parquet ou la froideur de votre carrelage.

Si vous avez de la place chez vous, vous pouvez acheter un tapis très épais, comme on en trouve dans les salles de gym. Sinon, vous trouverez de nombreux tapis qui peuvent se rouler facilement après l’effort.

Préférez toutefois un tapis qui soit le plus épais possible, car un tapis trop fin ne sera pas assez efficace pour oublier le sol qui se trouve juste en-dessous.

2) Un ballon de gym

Aussi appelé swiss ball, fit ball ou gym ball, c’est un gros ballon gonflable aux possibilités presque infinies.

Il est surtout utilisé pour du renforcement musculaire au niveau des abdos, du fessier et des cuisses. Il permet généralement de faire des exercices tout en douceur. Vous pouvez commencer en ne gonflant pas entièrement votre ballon, et augmenter la difficulté des exercices en le gonflant chaque fois un peu plus.

Il existe en différentes tailles, à choisir selon votre propre taille :

  • Le diamètre de 55 cm est réservé aux personnes de moins d’1m70 ;
  • Le diamètre de 65 cm est conçu pour les personnes mesurant entre 1m70 et 1m85 ;
  • Le diamètre de 75 cm est à réserver aux plus grands d’entre nous, qui font plus d’1m85.

3) Des haltères

Les haltères sont un incontournable du sport à la maison si vous voulez tonifier votre corps ou faire du renforcement musculaire.

Si vous voulez affiner votre corps, préférez des haltères légers, jusqu’à 3 kg. Ceux-ci devront être utilisés dans de longues séries demandant de nombreuses répétitions.

Si, par contre, vous voulez augmenter votre volume musculaire, vous devrez prendre des haltères plus lourds. Le poids de ceux-ci sera déterminé par votre niveau : plus vous évoluerez, plus vos haltères seront lourds. Ceux-ci doivent être utilisés dans de plus courtes séries.

Leur premier usage consiste à les utiliser pour se muscler le haut du corps. Cependant, ils peuvent aussi servir de poids lors d’autres exercices, tels que des squats.




4) Un banc multifonction

Les bancs viennent généralement de pair avec les haltères, lorsque ceux-ci sont utilisés pour la musculation. En effet, plusieurs exercices vous demanderont d’être réalisés couchés sur un banc. Mais les bancs vous serviront aussi dans de nombreux exercices sans haltères.

C’est sûrement l’accessoire le plus encombrant et il sera souvent difficile de le cacher dans une armoire. Cependant, si vous manquez de place chez vous, il existe des bancs pliables. Il vous faudra juste vérifier leur stabilité!

5) Des élastiques

Non, nous ne parlons pas d’élastiques pour cheveux! Dans ce cas-ci, les élastiques, ou « bandes de résistance », sont un accessoire bien plus grand. Leur principe est simple : ils servent de résistance lorsque vous faites un mouvement, ce qui vous oblige à y mettre plus de force. C’est donc un très bon moyen de vous muscler.

De nombreux exercices font intervenir les élastiques. Beaucoup d’entre eux visent les jambes et le fessier, mais vous pouvez aussi les utiliser pour les bras.

Les élastiques représentent une très bonne alternative aux haltères, et ils ont l’avantage d’être bien moins encombrants et bien moins lourds. Si vous avez l’habitude de voyager, ils pourraient ainsi vite devenir votre compagnon de voyage préféré.

Il existe plusieurs modèles d’élastiques, présentant des intensités de résistance différentes pour s’adapter à tous les niveaux.

Veillez à en acheter de bonnes qualités. Vous ne voudriez pas qu’ils craquent en plein exercice!

6) Le TRX

Le TRX, ce sont deux sangles non élastiques à accrocher n’importe où, pour autant que l’accroche soit solide. Equipées de poignées, les sangles permettent d’effectuer plus d’une centaine d’exercices en utilisant le poids de notre corps.

Vous trouverez des exercices pour toutes les parties du corps. Et aussi faciles que certains d’entre eux puissent paraître, ils ne le sont pas du tout!

Le TRX offre une séance de sport intensive qui fera fortement travailler les muscles de votre corps. Idéal pour le renforcement musculaire!

7) La corde à sauter

La corde à sauter n’a pas sa place que dans les cours de récré! En effet, elle permet un entraînement très complet : en plus de muscler nos jambes, elle muscle nos bras, nos épaules et nos abdos. Elle est d’ailleurs très utilisée par les boxeurs professionnels.

La corde à sauter est à utiliser si vous voulez raffermir votre corps et vous muscler. Elle aide aussi à améliorer notre endurance et représente un moyen très efficace de lutter contre la cellulite.

8) Le step

Le step est une marche qui permet de remplacer les bénéfices de l’escalier, mais pas que. Il existe de nombreux exercices de step qui feront travailler tout le bas de votre corps.

Si les steps classiques sont plus imposants que la plupart des accessoires de cette liste, vous pouvez en trouver en petit format pour le même résultat.

Il existe des cours de fitness qui ne tournent qu’autour du step. Vous pouvez très bien faire votre propre séance à la maison, avec une musique entrainante en toile de fond!

7 exercices à faire sans matériel

planche

Vous ne voulez pas investir dans du matériel de sport? Pas de problème, il existe de nombreux exercices qui peuvent se faire sans matériel.

Dans le cas des exercices au sol, on conseille toutefois un tapis de sol… Mais le choix vous appartient!

Voici donc une sélection de 7 exercices que vous pouvez effectuer avec votre corps comme seul matériel, ou avec ce que vous trouvez chez vous.

1) Les abdos

C’est l’un des exercices les plus classiques, il apparait donc sans surprise en première place de notre liste. Il existe un grand nombre de variantes, et vous pouvez les faire à peu près partout.

Voici quelques exemples :

  • En position assise, pliez vos jambes pour que vos genoux soient à hauteur de votre poitrine tout en gardant les pieds sur le sol. Posez le haut de votre corps sur le sol et mettez vos mains derrière votre tête. Relevez votre buste de manière à ce que votre coude droit touche votre genou gauche. Couchez-vous de nouveau, puis recommencez pour que votre coude gauche touche votre genou droit. Répétez plusieurs fois.
  • Couché, soulevez vos jambes à la verticale, les pieds joints. Baissez-les vers le sol en les gardant tendues, et essayez d’aller le plus près du sol possible. Restez quelques secondes dans la position avant de relever les jambes et de recommencer.
  • Couché avec les jambes soulevées à la verticale et les pieds joints, soulevez légèrement le haut de votre corps pour essayer de toucher vos pieds. Répétez plusieurs fois.

2) Le Mountain Climber


C’est un autre exercice qui fait travailler les abdominaux. Celui-ci se fait dans la même position que les pompes.

Une fois en position, les mains tendues, ramenez votre genou droit vers votre poitrine, puis tendez la jambe de nouveau et reposez votre pied sur le sol. Faites bien attention à ne pas bouger votre bassin pendant tout le mouvement. Faites de même avec l’autre jambe, et effectuez plusieurs répétitions.

En plus de faire travailler les abdos, cet exercice est aussi très bon pour les hanches et les jambes.

3) Les pompes

Tant que vous êtes dans cette position, pourquoi ne pas en profiter pour faire quelques pompes? Elles font principalement travailler les pectoraux, les triceps et les épaules.

Essayez d’aller le plus bas possible avec votre corps et veillez à garder votre colonne vertébrale bien droite.

4) La planche

Toujours le corps vers le sol, appuyez-vous sur vos coudes. Faites bien attention à ne pas placer vos fesses trop haut ou trop bas. L’idée est de garder une ligne droite avec votre corps, comme une planche. Restez dans la position pendant aussi longtemps que possible.

Il existe plusieurs variantes de planche, mais celle-ci est la plus classique. C’est un exercice de gainage qui travaille de nombreux muscles du corps. La preuve qu’il n’y a pas toujours besoin de bouger pour faire du sport!

5) Les squats

Les squats sont un très bon exercice pour muscler les fesses, mais aussi les cuisses. De plus, ils sollicitent également la ceinture abdominale.

L’exercice est simple : en position debout, vous devez vous abaisser comme si vous alliez vous asseoir sur une chaise, et puis remonter. Pour vous aider à remonter, vous devrez serrer vos fesses. Recommencez plusieurs fois, en veillant à ne pas cambrer votre dos.

Il existe plusieurs variantes de squat, et l’écartement des pieds change d’une variante à l’autre. Pour plus de difficulté, vous pouvez aussi réaliser l’exercice avec des poids.

6) Les fentes


Les fentes sont un autre exercice très recommandé si vous voulez muscler votre fessier, mais aussi affiner vos cuisses. Ils font travailler les mêmes parties du corps que les squats, mais différemment.

Pour cela, en position debout, placez votre pied droit en avant et posez-le sur le sol tout en vous abaissant, de manière à former un angle droit avec votre jambe droite. Relevez-vous et faites de même avec l’autre jambe. Recommencez plusieurs fois.

Comme pour la plupart des exercices, les fentes se déploient en plusieurs variantes.

7) Les dips

Pour cela, vous aurez besoin d’une chaise. Pour ne pas vous blesser pendant l’exercice, veillez à ce que celle-ci ne glisse pas!

Dos à la chaise, posez vos mains sur le rebord de la chaise (attention, pas sur le dossier!). Mettez vos fesses à hauteur de la chaise, comme si vous étiez assis dessus. Ensuite, descendez vos fesses vers le sol et remontez-les. Répétez plusieurs fois.

Cet exercice travaille le fessier et les cuisses, mais aussi les bras.

Comment faire du sport quand on n’a pas le temps?

temps pour le sport

Ne pas avoir de temps pour faire du sport, ça n’existe pas. En effet, même si vous n’avez pas le temps de vous poser ne serait-ce que 10 minutes pour une séance de sport, vous pouvez l’inclure dans votre quotidien. Tout ce que cela demande, c’est un peu de créativité!

Voici plusieurs exercices que vous pouvez faire sans arrêter vos tâches quotidiennes. Vous n’avez donc plus d’excuses pour ne pas vous mettre au sport!

1) Montez les escaliers deux par deux

Monter les escaliers est déjà du sport en soi et si vous voulez bouger plus dans votre quotidien, choisir les escaliers plutôt que l’ascenseur est toujours une bonne idée.

Mais si vous voulez complexifier l’exercice, montez-les deux par deux. Autre option, pour varier un peu les choses : montez les marches sur la pointe des pieds.

Effet garanti sur vos cuisses et votre fessier!

2) Assis, mettez vos jambes à l’horizontal

Au bureau ou n’importe où lorsque vous devez rester assis, vous pouvez en profiter pour affiner vos cuisses et travailler votre fessier.

Placez votre dos contre le dossier de votre chaise et gardez-le bien droit. Tendez ensuite vos jambes et levez-les pendant plusieurs secondes. Relâchez et répétez plusieurs fois.

3) Contractez vos abdos

Lorsque vous êtes assis, vous pouvez aussi simplement contracter vos abdos le plus possible. Gardez la position jusqu’à sentir une sensation de brûlure, puis relâchez. Répétez l’exercice plusieurs fois.

4) Posez vos bras sur la table

Toujours en position assise, posez vos avant-bras sur votre bureau et appuyez fortement vers le bas, comme si vous vouliez les enfoncer dans la table. Tenez pendant quelques secondes avant de relâcher, puis recommencez. Répétez plusieurs fois.

Cela permettra de raffermir vos bras.

5) Mettez-vous sur la pointe des pieds

Essayez de vous mettre debout le plus souvent possible. Que ça soit lorsque vous recevez un appel ou lorsque vous voyagez en métro, résistez à la tentation de vous asseoir. Etre debout ne peut que vous faire du bien, surtout lorsque vous passez la majeure partie de la journée assis à votre bureau.

Lorsque vous serez debout, mettez-vous sur la pointe des pieds et contractez vos fesses. Restez dans cette position pendant plusieurs secondes et répétez plusieurs fois. Vous vous en doutez, cela raffermira vos jambes et vos fesses.

6) Portez votre sac différemment

Que vous ayez un sac à main ou un sac de course, ne le portez pas à l’épaule ou au bout du bras.

Au lieu de ça, pliez votre bras à 90° tout en tenant votre sac, la paume de la main tournée vers le haut. Restez dans cette position le plus longtemps possible, puis répétez avec l’autre bras.

C’est un très bon exercice pour muscler vos bras.

Vous êtes maintenant prêts à faire du sport à la maison! Quels sont vos exercices préférés?




Sources

https://www.montremoicomment.com/loisirs-sports/comment-s-echauffer-avant-de-faire-du-sport.html
http://www.doctissimo.fr/html/forme/mag_2002/0222/fo_5197_programme_tonic.htm
https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/contents/441-velo-bienfaits-et-contre-indications
https://sportchezsoi.com/bienfait-du-velo-elliptique/
https://www.sport-passion.fr/conseils/rameur.php
http://www.doctissimo.fr/html/forme/mag_2000/mag1229/fo_3265_tapis_de_course.htm
https://www.steppers.fr/les-bienfaits-du-mini-stepper/
https://www.sportanddev.org/en/learn-more/health/health-benefits-sport-and-physical-activity

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Send this to a friend