Skip to main content
Category

dans le corps

reiki

Reiki : Quand l’énergie soigne nos maux

By Dans la tête, dans le corps, Relaxation, Soins, Sommeil

Reiki : Quand l’énergie soigne nos maux

reiki

Encore très peu connu en Europe, le Reiki est une technique de guérison japonaise qui utilise la transmission d’énergie pour soigner plusieurs maux. Il pourrait notamment soigner les phobies, la fatigue, le stress, les névroses, les angoisses ou encore les insomnies.

En tant que discipline thérapeutique, le Reiki n’est pas officiellement reconnu. Cependant, nombreux sont les patients qui ont déjà profité de ses mérites pour soulager leurs troubles. Et ce, parfois, malgré des doutes préalables quant à son efficacité !

Quelle est cette technique ? D’où vient-elle ? Comment se passent les séances, et fonctionnent-elles vraiment ? Dans cet article, nous répondons à toutes vos questions!  




Le Reiki, c’est quoi ?

Pour commencer à expliquer ce qu’est le Reiki, la meilleure façon est peut-être de décortiquer le mot en lui-même. En effet, “Reiki” se compose de deux syllabes remplies de sens. En japonais, “Rei” signifie “universel”, et inclut en ce sens l’esprit et la matière. Quant à “Ki”, il a trait à l’énergie vitale que nous avons en nous. Ainsi, on pourrait traduire littéralement “Reiki” par “énergie de l’esprit” ou encore “énergie universelle”.

Le Reiki se base donc sur cette énergie que nous avons en nous, et joue avec elle dans le but de guérir les patients. Cette technique de guérison se fonde sur l’idée que nos maux proviennent de nœuds énergétiques qui se seraient formés dans notre corps, provoquant des troubles aussi bien physiques que psychologiques.

Pour les soigner, pas besoin de traitement médicamenteux, donc, mais seulement d’un transfert d’énergie pour faire disparaitre les nœuds et retrouver ainsi l’équilibre perdu. En jouant sur cette énergie, le guérisseur donnerait ainsi les clés à notre corps pour pouvoir se guérir lui-même.

Un art thérapeutique vieux de plusieurs milliers d’années

Bien que personne ne semble se mettre d’accord sur les origines exactes du Reiki, la technique est déjà citée dans des manuscrits datant d’il y a plus de 2500 ans. Cependant, tombée dans l’oubli à un moment donné, elle devra attendre le début du 20ème siècle et le médecin japonais Mikao Usui pour retrouver sa gloire perdue.

On raconte que Mikao Usui aurait découvert le Reiki dans un vieux manuscrit trouvé dans le monastère dans lequel il séjournait lors d’une retraite initiatique au bouddhisme. Certains disent même qu’il aurait aperçu les techniques précises du Reiki suite à une illumination mystique.

Quoiqu’il en soit, Mikao aurait alors regroupé ces connaissances pour fonder un centre de guérison Reiki, contribuant ainsi à populariser cette technique ancestrale. Il aurait aussi enseigné la technique à plusieurs élèves avant de mourir, seulement quelques années après avoir donné une seconde naissance au Reiki.

Le Reiki, jusqu’alors limité au territoire japonais, a été amené à Hawaii en 1937 par une femme qui en avait fait l’expérience pour soigner des troubles respiratoires et abdominaux. Il n’en fallait pas plus pour que la technique soit petit à petit introduite dans le monde occidental, à commencer par les Etats-Unis. Vous pouvez aujourd’hui profiter de séances de guérison par le Reiki dans de nombreux centres de remise en forme.

Le Reiki, une approche énergétique

Basée sur des origines historiques plutôt floues, la technique du Reiki est, sans surprise, divisée en plusieurs écoles de pensée. Cependant, certains principes de base restent communs à toutes.

Le Reiki fait partie de la famille des approches énergétiques, jouant sur l’énergie intérieure et le champ vibratoire du patient pour le soigner. Mais cette technique ne porte pas uniquement sur l’énergie du patient. En effet, elle part du principe que l’énergie portée en soi par une personne peut être transmise à une autre personne.

Ainsi, le Reiki fonctionne sur la transmission d’énergie entre le guérisseur et le patient. Le premier, que l’on appelle “donneur”, utilise sa propre énergie pour redynamiser celle du patient, qui en devient le receveur. Pour cela, avant de pouvoir transmettre son énergie, le donneur a d’abord besoin de la canaliser.

Le Reiki est fondé sur des règles et un déroulement général à respecter, allant des positions précises que les mains doivent prendre jusqu’aux suites de gestes à réaliser. Toutefois, chaque séance est différente, et ce pour deux raisons. D’une part, le donneur n’applique pas toujours le même processus. Il l’adapte selon les maux du receveur, se concentrant sur les parties du corps qui aideront à dénouer les nœuds énergétiques ressentis par ce dernier. D’autre part, deux donneurs pourront effectuer des gestes différents dans la même situation. En effet, les donneurs doivent écouteur leur intuition et la laisser guider leurs mouvements, se distanciant ainsi de règles trop strictes.

Notez aussi que, en tant qu’approche énergétique, le Reiki est similaire à la méditation, et les patients y verront souvent des résultats semblables. Cependant, il veut se détacher du côté spirituel que l’on retrouve dans la méditation. Ainsi, aucune démarche spirituelle n’est ici demandée au patient pour accéder à la guérison.

Concrètement, comment se déroule une séance ?

Les séances durent généralement 45 minutes, durant lesquelles le receveur est couché sur un matelas. La pièce est calme et silencieuse et seul le donneur, aussi appelé “maïtre de Reiki”, s’agite lentement autour du receveur pour lui transmettre son énergie.

Au début de la séance, le maître de Reiki s’assied en tailleur, silencieux, les mains posées sur son torse. Ceci lui permet de regrouper toute l’énergie nécessaire, afin de pouvoir la transmettre.

Une fois qu’il aura canalisé suffisamment d’énergie, il posera ensuite ses mains sur le corps du patient ou à quelques centimètres de lui. En effet, il n’est pas obligatoire que ses mains touchent le corps du receveur, et tout dépendra donc des habitudes et de l’intuition du donneur. Quoiqu’il en soit, le maître de Reiki laissera ses mains pendant plusieurs minutes à chaque endroit qu’il touchera, selon un ordre spécifique. Il recommencera ensuite le processus plusieurs fois, toujours dans le même ordre.

L’énergie fera le reste : on affirme qu’elle peut se diriger elle-même vers les parties qui ont besoin de son action, sans l’aide du donneur.

Pendant la séance, le patient ressent généralement un sentiment de profonde détente, comme lors d’un massage ou d’une séance de méditation. Alors que certains peuvent avoir l’impression de s’endormir, d’autres auront l’impression de ressentir l’énergie traverser leur corps.

Quant au nombre de séances qu’il faudra pour guérir vos maux, cela se calcule au cas par cas.

Cela fonctionne-t-il vraiment ?

Si vous êtes plutôt terre-à-terre, vous aurez sûrement du mal à croire aux effets et à l’utilité d’une telle méthode. De nombreuses recherches scientifiques ont d’ailleurs été réalisées à ce sujet pour tenter d’expliquer comment certains patients peuvent sortir guéris d’une séance de Reiki.

Si certaines parties de la technique relèvent encore du mystère, plusieurs études scientifiques ont démontré le rôle important que joue la chaleur dans le processus. En effet, la main du donneur posée sur le corps du receveur ou à proximité engendrera automatiquement une sensation de chaleur. Or, c’est cette chaleur qui pourrait aider à débloquer ce qu’il se passe dans notre organisme, et ainsi à résoudre des maux.

D’autres scientifiques expliquent le phénomène en affirmant qu’il s’agirait d’un effet placebo, une réaction psychologique inconsciente grâce à laquelle notre corps peut s’autoguérir. Cela peut se produire dès que l’on est convaincus de l’efficacité d’un traitement.

De nombreuses études restent à faire sur la question. Mais que vous y croyiez ou pas, ça vaut toujours le coup de tenter l’expérience, non ?




Le Reiki, une discipline qui s’apprend facilement

Si vous décidez de donner une chance au Reiki, faites bien attention : vous pourriez avoir à faire à certains charlatans.

En effet, le Reiki présente la caractéristique de pouvoir être appris par tout le monde en peu de temps. Quelques jours seulement suffiraient à se former, et aucune expérience préalable ne serait requise pour participer aux formations.

Cela présente un inconvénient plutôt important : sans le savoir, vous pourriez aller consulter quelqu’un qui ne maitrise pas aussi bien la technique que ce qu’il dit, voire qui ne la maitrise pas du tout. De plus, il existe maintenant un grand nombre d’écoles et de courants différents, et deux maîtres Reiki pourraient bien utiliser des techniques presque opposées. Il est donc préférable de vous informer avant de vous rendre chez un praticien.

En revanche, cela a aussi un grand avantage : vous pouvez vous former afin de vous traiter vous-mêmes ! Bien que cela différera évidemment d’un traitement par une autre personne, vous pouvez efficacement utiliser le Reiki sur vous-mêmes.

Cela pourra par exemple vous aider si vous vous retrouvez dans une situation stressante. À ce moment-là, voici une petite technique tirée du Reiki qui devrait vous aider : tenez-vous debout, placez la paume de l’une de vos mains sur le milieu de votre poitrine et placez votre autre main sur votre dos, au même niveau que votre première main mais avec la paume tournée vers l’extérieur. Maintenez la position pendant 5 minutes, tout en respirant calmement. Résultat : votre anxiété devrait diminuer. On affirme aussi que cela stimulerait votre système immunitaire.

Avez-vous déjà tenté une séance de Reiki ? Cela a-t-il fonctionné pour vous ?

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

fatigue

Fatigue: 6 conseils pour la combattre

By Dans la tête, dans le corps, Relaxation, Soins, Sommeil

Fatigue: 6 conseils pour la combattre

fatigue

Vous vous sentez régulièrement fatigués ? Vous faites face à des coups de mou pendant la journée et vous vous surprenez à souvent rêver de votre lit ?

Il vous faudra bien sûr réévaluer votre sommeil pour vous assurer que vous dormez suffisamment. Mais outre cela, il existe plusieurs autres conseils à suivre pour combattre la fatigue au quotidien.

Voici 6 d’entre eux. Certains vous réveilleront presque instantanément, et d’autres auront des effets à plus long terme.




1) Dégourdissez-vous les jambes le matin

Si vous pouvez aller au travail à pied, privilégiez cette option plutôt que de prendre la voiture. Cette petite séance sportive permettra à votre corps de se réveiller, non seulement grâce à l’exercice que vous lui ferez faire, mais aussi grâce à l’air frais et la lumière extérieure dont vous pourrez profiter pendant votre promenade matinale.

Si vous travaillez de chez vous, vous pouvez aussi faire quelques exercices simples à la maison pour réveiller votre corps : étirez-vous, courez sur place et secouez vos bras et jambes.

Si vous êtes sportifs, n’hésitez pas à planifier votre séance de sport le matin pour avoir de l’énergie pendant toute la journée.

marcher le matin

2) Prenez le soleil

La lumière extérieure aide notre corps à se réveiller, car elle fait comprendre à notre horloge interne que c’est la journée et non la nuit.

En plus de cela, le soleil offre à notre corps une dose nécessaire de vitamine D, cette vitamine qui booste notre système immunitaire et nous revitalise. Or, peu d’aliments peuvent remplacer le soleil en termes d’apport en vitamine D. Pas d’excuse, donc : il vous faudra prendre le temps de respirer l’air extérieur. Vous verrez, ça vous fera du bien !

L’idéal, c’est de passer au moins deux fois 15 minutes à l’extérieur tous les jours. Faites-le en été, mais aussi en hiver lorsque le soleil brille. Bien emmitouflés dans un manteau, les rayons du soleil vous feront vite oublier le froid.

Attention cependant : rester des heures sous un soleil de plomb aura l’effet inverse et vous enlèvera toute votre énergie. Le soleil doit donc être consommé avec modération !

3) Buvez un verre d’eau glacée

L’eau froide a le pouvoir de nous réveiller et nous dynamiser, tout en nous hydratant. En effet, elle peut déclencher l’adrénaline, qui aidera ensuite à booster notre concentration. Dès que vous vous sentez fatigués, allez donc vous servir un verre d’eau. C’est tout bonus pour votre corps, car il est conseillé de boire entre 1.5 et 2 litres d’eau par jour pour se maintenir en bonne santé.

De plus, si vous êtes assis toute la journée, cela vous obligera à faire une pause et à vous lever, ne serait-ce que pour quelques instants. Nul doute que cela vous aidera aussi à vous réveiller !

Si vous avez déjà beaucoup bu, vous pouvez aussi vous réveiller en mouillant votre visage à l’eau froide.

4) Riez

En plus de nous mettre de bonne humeur, le rire aide aussi à nous remplir d’énergie.

Si vous n’avez personne avec qui rire lorsque vous vous sentez fatigués, pas de problème : internet est rempli de photos et vidéos qui vous feront rire facilement !

rire

5) Prenez une dose de menthe ou de citron

La menthe et le citron ont tous les deux le don de nous revitaliser facilement et de combattre ainsi les fatigues passagères.

Pour la menthe, vous pouvez simplement sucer un bonbon à la menthe dès que vous vous sentez fatigués, ou en ajouter quelques feuilles dans votre verre d’eau.

Vous pouvez faire de même avec un citron, voire même mordre dans une rondelle fraiche. Pour les amateurs de thé, sachez que le thé au citron a aussi le don de nous réveiller.

6) Maintenez une alimentation équilibrée

Cela n’aura pas des effets instantanés sur votre fatigue, mais c’est très important pour vous aider à combattre la fatigue sur le long terme.

Au lieu de vous ruer sur le café, qui finira par vous fatiguer plus que vous réveiller une fois ses effets positifs passés, privilégiez plutôt une alimentation équilibrée.

De nombreux aliments sont remplis de vitamines, minéraux et autres bonnes choses qui aideront votre organisme à faire le plein d’énergie. En voici quelques-uns.

1) Des légumes crus et des fruits frais

Les légumes aident à nous dynamiser, notamment grâce aux nombreux antioxydants qu’ils contiennent. Pour profiter au maximum de tous leurs bienfaits, essayez de les manger crus dès que possible. Vous pouvez par exemple les manger en salade à midi.

Quant aux fruits, ils sont remplis de vitamines et de minéraux qui aideront à lutter contre la fatigue. C’est notamment le cas des kiwis, des oranges et des pamplemousses, qui sont riches en vitamines C. N’hésitez donc pas à en manger le matin ou pendant la journée, dès que vous avez besoin d’un en-cas. Enfin, vous pouvez aussi les boire sous forme de jus fraîchement pressés.




2) Des graines

Les graines, comme les graines de chia ou de sésame, sont remplies de bonnes choses pour notre organisme. Vous pouvez par exemple en manger le matin avec du yaourt, qui est lui aussi un allié puissant contre la fatigue. Cela devrait vous donner de l’énergie à revendre pour toute la journée !

3) Des céréales complètes

Celles-ci sont riches en glucides, qui donneront de l’énergie à l’organisme après ingestion. De plus, elles aident à booster la productivité.

Parmi les céréales complètes, le quinoa et le riz complet sont deux excellents exemples d’aliments qui vous aideront à lutter contre la fatigue.

4) Du poisson

Les poissons comme le saumon et le cabillaud sont riches en vitamines B, qui aident notre corps à produire de l’énergie. Le poisson est aussi riche en acides gras oméga-3 qui, en plus de nous donner de l’énergie, aident à nous rendre de bonne humeur !

4) Des fruits et légumes secs

Les fruits et légumes secs, comme les noix et les lentilles, sont riches en magnésium. Or, celui-ci est souvent recommandé en cas de coup de mou car il permet de lutter contre la fatigue en boostant nos niveaux d’énergie.

Notez que les fruits secs contiennent beaucoup de sucre. Vous devez donc veiller à les consommer avec modération, sans pour autant les radier totalement de votre alimentation car ils sont remplis de bienfaits.

5) Des aliments sans sucres et graisses saturées

De manière générale, évitez autant que possible les aliments industriels. Ceux-ci contiennent de nombreux ingrédients qui ne feront que fatiguer votre organisme. Sans pour autant complètement bannir les sucreries de votre alimentation, privilégiez les aliments frais et les plats faits maison.

Connaissez-vous d’autres trucs et astuces pour lutter contre la fatigue ? N’hésitez pas à partager avec nous tout ce qui fonctionne pour vous, afin de vivre une vie remplie d’énergie !

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

danser maison

Danser est bon pour la santé : La preuve en 8 points

By Activités, dans le corps, Sport

Danser est bon pour la santé : La preuve en 8 points

danser maison

Vous aussi, quand vous entendez une chanson que vous aimez, vos pieds commencent à se trémousser ? Vous aurez encore plus envie de danser quand vous connaitrez tous les bienfaits que la danse a sur notre corps et notre cerveau !

Mieux encore : ces bienfaits sont valables pour tous les types de danse, du plus classique au plus rock ‘n’ roll. Il n’y a donc pas d’excuse pour aller vous défiler sur la piste de danse ou vous inscrire à un cours de danse.

Nous vous le prouvons dans cet article.




1) La danse est bonne pour la mémoire

Apprendre une chorégraphie demande beaucoup de concentration et met notre mémoire à l’épreuve. Il faut en effet arriver à retenir des dizaines et centaines de mouvements, mais aussi l’ordre dans lequel ils s’enchainent et le rythme auquel il faut les effectuer.

Les cours de danse sont donc un bon entraînement pour notre mémoire. Ils arrivent à améliorer ses capacités, mais aussi à éviter les problèmes de mémoire qui peuvent apparaitre avec l’âge. Une étude a même démontré que la danse diminue de 76% le risque d’apparition de démence.

2) La danse rend plus intelligent

En nous forçant parfois à prendre des décisions rapidement, comme c’est le cas lors de certaines danses de couple ou lors d’improvisations, la danse améliore notre capacité à faire face à des situations inconnues. Notre habilité à prendre des décisions en toutes circonstances est ainsi fortement améliorée, tout comme notre acuité mentale.

Toutes ces compétences peuvent être transposées dans le monde du travail, mais peuvent aussi s’avérer très utiles dans la vie quotidienne.

3) La danse retarde le vieillissement des cellules de notre cerveau

danse senior

Notre cerveau abrite des synapses, qui permettent de connecter les neurones entre eux. Or, avec l’âge, les synapses s’affaiblissent, jusqu’à mettre à mal la communication entre les neurones.

La danse fait appel aux synapses et aide ainsi à les renforcer. Résultat : les connexions entre les neurones ne disparaissent pas, ce qui maintient le cerveau en bonne santé.

4) La danse est bonne pour le cœur

La danse est un vrai sport et partage donc de nombreux bienfaits avec d’autres activités sportives, telles que la course à pied et le vélo. Ainsi, la danse muscle notre cœur et améliore notre circulation sanguine. De plus, en faisant travailler notre respiration, elle améliore nos capacités respiratoires.

Tout cela fait de la danse un excellent sport pour lutter contre les maladies cardiovasculaires.

5) La danse rend plus forts et plus endurants

Autre avantage indéniable qu’elle a en commun avec d’autres sports : la danse vous muscle et vous rend plus résistants.

Elle fait appel à de nombreux muscles, dont certains qui sont rarement mis à l’épreuve dans la vie quotidienne ou dans d’autres sports. Dans tous les mouvements qu’elle nous fait faire, elle dessine nos muscles pour les rendre plus résistants face au poids de notre corps, et pour ainsi arriver à faire des mouvements qui ont parfois des allures surnaturelles.

En effet, certains mouvements sont tellement rigoureux et précis qu’ils sollicitent l’action de nombreux muscles du corps, y compris dans des parties du corps que vous ne soupçonneriez pas. Vous développerez donc notamment beaucoup de force dans vos jambes, mais aussi dans vos bras et dans vos abdominaux. Sans compter que vous améliorerez votre souplesse !

Enfin, vu que les sessions de danse durent généralement plus de 5 minutes et peuvent parfois s’étaler sur plusieurs heures sans que l’on voie le temps passer, la danse peut être considérée comme un sport d’endurance. En dansant régulièrement, vous améliorerez donc votre endurance.

6) La danse permet de perdre du poids

Logiquement, comme la plupart des sports, la danse fait perdre du poids. On a cependant parfois tendance à l’oublier, car on associe souvent la perte de poids à des activités longues et pénibles !

7) La danse permet de lutter contre le stress et la dépression

danser dehors

D’abord parce qu’elle favorise la production de sérotonine et de dopamine, deux hormones qui sont chacune liées au bonheur et au bien-être. Leur présence en nombre dans notre cerveau permet de combattre des émotions négatives comme le stress, voire la dépression.

Mais la danse aide aussi à lutter contre la dépression par son caractère social. En effet, elle se pratique généralement en groupe et force donc les danseurs à sortir d’un isolement dans lequel ils pourraient se trouver. Or, cet isolement joue souvent un rôle important dans le développement de la dépression.




8) La danse améliore l’estime de soi

Nous venons de le dire : que ce soit sur la piste de danse ou lors de cours de danse, la danse nous force à rencontrer de nouvelles personnes. C’est un point positif car, selon plusieurs études, la création de liens amicaux avec d’autres personnes favorise l’estime de soi.

De plus, en nous faisant apprendre de nouveaux mouvements et en nous donnant chaque fois l’opportunité de nous améliorer, la danse favorise la confiance en soi. Un sentiment que vous emporterez avec vous en-dehors de la piste.

Ces bienfaits vous ont convaincus ? Et vous, quel est votre type de danse préféré ?

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

corde a sauter

6 raisons d’ajouter le saut à la corde à votre programme sportif

By Activités, dans le corps, Sport

6 raisons d’ajouter le saut à la corde à votre programme sportif

corde a sauter

La corde à sauter vous rappellera sûrement vos années passées dans les cours de récré. Mais, même s’il peut paraitre enfantin, cet exercice sportif est en fait très efficace.

Parmi les exercices physiques, c’est d’ailleurs l’un des plus complets. Grâce à l’effort qu’il demande et aux muscles qu’il sollicite, on affirme que 15 minutes de saut à la corde équivalent à 30 minutes de course à pied ou de natation. Pas étonnant, donc, que de nombreux sportifs l’aient déjà adopté depuis longtemps !

Dans cet article, nous vous présentons les 6 avantages principaux du saut à la corde. De quoi vous donner envie de vous y (re)mettre vous aussi ! Si vous êtes convaincus, nous vous donnons en fin d’article quelques conseils pour commencer sans encombres.




Les 6 bienfaits du saut à la corde

1) Il tonifie votre corps

Le saut à la corde sollicite tous les muscles de votre corps. Tout d’abord, en sautant, vous faites évidemment travailler vos jambes, des fesses aux mollets. Ensuite, pour pouvoir garder l’équilibre et maintenir une bonne posture, vous faites inévitablement appel à vos abdominaux. Quant au haut de votre corps, il n’est pas laissé de côté : en faisant sans cesse tourner la corde, vous utilisez vos bras, ainsi que vos épaules et vos pectoraux.

En sautant à la corde régulièrement, vous arriverez donc à raffermir vos muscles et, ainsi, tonifier l’ensemble de votre corps. Mieux encore : en le pratiquant plusieurs fois par semaine, vous pourrez voir des résultats assez rapidement.  

2) Il affine et brûle les calories

Bien que le saut à la corde fasse augmenter notre puissance musculaire, il ne nous fait pas prendre en volume pour autant. Au contraire, c’est l’allié idéal si vous voulez affiner votre silhouette.

Le saut à la corde permet de brûler des graisses et calories de manière plutôt spectaculaire. En une heure de saut à la corde, nous brûlons environ 700 calories. L’exercice aide principalement à faire fondre la graisse dans les fesses, la ceinture abdominale et les mollets.

Il est aussi très efficace contre la cellulite. En effet, en sautant, nous provoquons un massage des tissus musculaires, ce qui aide à faire disparaitre la cellulite.

En bref, la corde à sauter sera l’un des meilleurs alliés de toute personne voulant perdre du poids ! Associée à une alimentation saine et équilibrée, ses résultats sont très rapidement visibles.

3) Il est très bon pour la circulation sanguine

Le massage des tissus musculaires provoqué par le saut aide aussi à obtenir une meilleure circulation sanguine. Le cœur est également largement sollicité dans le processus.

Au final, cela réduit non seulement le risque d’apparition de varices ou autres problèmes veineux, mais aussi celui de faire un infarctus ou un arrêt cardiaque.

4) Il améliore l’endurance

C’est un exercice sportif qui peut paraitre facile aux premiers abords, mais le saut à la corde mettra votre souffle à l’épreuve. Votre endurance respiratoire se verra donc améliorée au fil des séances.

Ce sera aussi le cas de votre endurance musculaire. En effet, en poussant vos muscles à effectuer un même exercice pendant un certain temps, vous les rendrez plus résistants face à l’effort.

Au final, grâce à la corde à sauter, vous entraînerez votre corps à faire du sport pendant plus longtemps, sans que votre souffle ou vos muscles ne vous lâchent trop rapidement.

5) Il augmente l’agilité et l’équilibre

Si vous n’avez jamais sauté à la corde étant enfant, vous vous en rendrez sûrement compte lors de vos premiers essais : c’est une activité qui demande beaucoup d’agilité et de coordination.

Il vous faudra synchroniser les mouvements de vos bras et vos pieds et arriver à sauter seulement lorsque la corde passe sous vos pieds. Une seconde trop tôt ou trop tard fera nettement la différence, et la corde finira son chemin dans vos pieds. Il vous faut également arriver à garder un certain rythme avec les bras.

Le saut à la corde est aussi un très bon exercice pour l’équilibre, et ce encore plus lorsque vous décidez de sauter seulement sur un pied.




6) Il lutte contre le stress

Si vous êtes stressés, une séance de saut à la corde devrait vous aider. La concentration sur les mouvements de votre corps et de la corde devrait vous faire oublier vos soucis, et l’endorphine produite par cette activité s’occupera de faire le reste. Au final, vous vous retrouverez détendus, voire même complètement heureux !

Quelques conseils pour vous y mettre

Vous êtes convaincus ? Dans ce cas, voici quelques conseils pour bien débuter.

Tout d’abord, veillez à choisir la bonne longueur de corde. Pour cela, il vous suffit de mettre un pied au milieu de la corde et de voir jusqu’où elle vous arrive. La corde à sauter idéale devrait vous arriver aux épaules.

Au niveau du temps, ne pensez pas commencer à sauter pendant 10 minutes sans vous arrêter dès le début ! Commencez plutôt avec des tranches de 1 à 2 minutes suivies d’un petit temps de pause.

Lors de l’exercice, vous devrez veiller à n’utiliser que vos poignets pour faire bouger la corde. Vos bras doivent rester immobiles.

En ce qui concerne les sauts, vous pouvez alterner entre différentes options : à pieds joints ou pas, en ne sautant que sur un pied tout en gardant l’autre jambe pliée, en croisant la corde,… Commencez par quelque chose de simple, et complexifiez l’exercice dès que vous avez acquis un peu d’expérience. Evitez aussi de sauter trop haut : les petits sauts sont largement suffisants.

Vous êtes maintenant prêts à vous y mettre !

Dites-nous, depuis combien de temps n’avez-vous plus fait de corde à sauter ? Saviez-vous qu’elle était aussi bonne pour la santé ?

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

crème fait maison

Créer votre propre crème hydratante, c’est possible!

By dans le corps, Hygiène de vie

Créer votre propre crème hydratante, c’est possible!

crème fait maison

Les crèmes hydratantes ont depuis longtemps démontré leur importance pour prendre soin de notre peau. Non seulement elles apportent une hydratation nécessaire à notre épiderme pour éviter de nombreux problèmes tels que des sensations de tiraillement ou des irritations, mais elles aident aussi à significativement protéger notre peau contre les agressions extérieures qu’elle subit chaque jour.

Cependant, la plupart des crèmes vendues en magasin contiennent plusieurs éléments peu naturels, qui sont néfastes aussi bien pour notre peau que pour l’environnement. Et face au grand nombre de crèmes et à leur liste d’ingrédients mystérieux, il est souvent difficile de faire un choix.

Alors pourquoi ne pas créer votre propre crème hydratante ? En plus de faire profiter votre peau d’une crème entièrement naturelle qui lui sera adaptée et ne lui fera que du bien, vous finirez aussi par faire de belles économies !

Et même si la tâche parait presque impossible, c’est loin d’être le cas. Avec les bons ingrédients et le bon matériel, vous arriverez vite à créer votre propre crème miracle. Prêts à apprendre comment faire ?

Si vous n’avez pas le temps de fabriquer votre crème hydratante, nous vous recommandons vivement celle de l’entreprise française “Comme avant“. Leurs produits sont irréprochables et de fabrication artisanale.

À quoi sert la crème hydratante?

L’hydratation cutanée permet de pallier à divers problèmes de peau et limite les effets du vieillissement. Par ce simple soin quotidien, on empêche de multiples agressions extérieures. On limite l’apparition de cernes, de ridules et on évite les sensations de gêne. 

La santé de la peau passe par une hydratation et une hygiène de vie adéquate. Mais cela ne suffit pas toujours à réduire les effets de la pollution ou du climat sur la peau.

Il est conseillé de favoriser certaines crèmes telles que:

  • Les crèmes naturelles,
  • Les crèmes artisanales,
  • Les crèmes bio,
  • Les crèmes faites maison.

En effet, les cosmétiques industriels peuvent contenir certaines substances contre-productives pour l’hydratation. 

En règle générale, il est conseillé d’éviter tous produits cosmétiques contenant du parfum par exemple. Et ce, à plus forte raison dans des crèmes hydratantes puisque c’est un produit qui ne sera pas rincé. En raison de leur composition en alcools, les parfums peuvent assécher et irriter la peau. Ils sont d’autant moins indiqués en cas de peau sensible, sèche ou sujette aux irritations.




Pourquoi cherche-t-on à éviter les crèmes industrielles?

produits industriels

Certains ingrédients fréquemment retrouvés dans les crèmes industrielles peuvent être nocifs pour la santé ou avoir un impact négatif sur l’environnement (quand ce ne sont pas les deux à la fois).

La liste ci-dessous peut aider à débusquer les substances indésirables dans les crèmes hydratantes :

  • L’huile de palme ou “Sodium palmate”

L’huile de palme est très fréquemment utilisée dans les cosmétiques industriels, car elle est économique, facile à produire et possède de nombreux aspects fonctionnels (stabilité, oxydation lente…). Les productions de palme ont un très bon rendement, mais sont une des causes principales des déforestations massives à travers le monde. Les productions d’huiles de palme sont très souvent des monocultures intensives gourmandes en hectares. 

Pas moins de 24 % de la production mondiale d’huile de palme est destinée à l’industrie cosmétique. 

Certaines marques clament que leur huile de palme provient de forêts durables, mais le fait est que les contrôles et vérifications sur les productions “durables” n’existent pas. Cela relève donc seulement de la bonne foi de l’entreprise.

  • Huiles minérales issues de l’industrie pétrochimique

Parmi les substances les plus vicieuses retrouvées dans les cosmétiques industriels il y  a les huiles minérales à base de pétrole. Elles ne présentent strictement aucun bienfait pour la peau.

Elles créent un film gras sur la surface cutanée et confèrent une fausse sensation de douceur. Une fois ce film retiré, la peau n’est ni plus hydratée, ni mieux nourrie qu’avant le nettoyage. La peau respirant moins bien, il est même possible d’observer quelques éruptions de boutons en plus.  

Ces substances sont interdites dans les cosmétiques bio en raison de leur impact négatif sur l’environnement et sur la santé.

Ces appellations désignent quelques substances à éviter :

  • Paraffinum Liquidum,
  • Petrolatum,
  • Cera Microcristallina,
  • Noms contenants “methicone” ou “siloxane”,
  • Ozokerite,
  • Mineral oil.
  • Huiles hydrogénées

Le processus d’hydrogénation modifie en profondeur la structure des acides gras de l’huile. Dans l’industrie cosmétique, les huiles hydrogénées sont plus stables, se conservent mieux et sont plus simples à appliquer. Malheureusement, l’hydrogénation prive l’huile de certains bienfaits nécessaire à l’hydratation.

Elles sont difficiles à identifier, certaines contiennent le mot “hydrogenated” et d’autres non.

En voici quelques exemples :

  • Hydrogenated,
  • Dihydrogenated,
  • Bis-hydrogenated,
  • Squalane,
  • Etc.



  • Huiles estérifiées

Le processus d’estérification permet d’obtenir un corps gras plus résistant au temps, qui rancit moins rapidement. Malheureusement, ces transformations chimiques appauvrissent les huiles en vitamines et acides gras, qui sont des substances bénéfiques pour la peau.

À l’instar des huiles hydrogénées, les huiles estérifiées sont assez difficiles à débusquer.

Il en existe cependant des récurrentes :

  • Caprylic ou Capric Triglyceride: ce composant est autorisé dans les cosmétiques biologiques et peut être dérivé de l’huile de palme ou de coco,
  • Cocoglyceride, coco-caprylate ou caprat: dérivé de l’huile de coco,

Pour identifier les huiles végétales naturelles, il suffit de retrouver sur l’étiquetage le nom de la plante suivie de “oil” dans la liste des ingrédients du produit.

  • Paraben

Les parabens (PARAoxyBENzoates) sont une famille de conservateurs utilisés pour éviter le développement de micro-organismes dans les produits. Mais ces additifs sont très controversés. Ils pourraient favoriser le développement du cancer du sein et auraient des effets négatifs sur le système endocrinien et reproducteur. 

À ce jour, les études de l’ASNM et l’EFSA chargées de réguler la mise sur le marché des substances n’ont pas officiellement conclu à un quelconque danger.

Ils sont identifiables par leurs noms sont composés de: “para” et/ou “benzoates”.

Le propylparaben est une des substances de cette famille le plus fréquemment retrouvé dans les crèmes hydratantes. 

  • Sodium Lauryl Sulfate

Ce tensioactif est considéré comme fortement irritant pour la peau et est très fréquemment utilisé dans les cosmétiques industriels.

  • Les graisses animales

Les graisses animales sont utilisées comme acide gras dans certains cosmétiques. Moins coûteuse que l’huile végétale, la graisse animale est obtenue en faisant fondre les tissus de l’animal (généralement porc ou bœuf). 

Dans les cosmétiques, la graisse animale n’abîme pas la peau, mais ne lui apporte pas non plus de bénéfices contrairement aux huiles végétales. Le consommateur paie donc pour un ingrédient “vide”. 

L’utilisation de graisses animales est donc plus un sujet d’éthique que de santé. En effet, il est impossible de savoir dans quels conditions l’animal a été élevé. Pour les végans, le cosmétique à base de graisse animale ne pourra bien sûr pas être utilisé.

La graisse de bœuf peut être identifiée sous le nom de “Sodium tallowate” ou “Adeps Bovis”. Certains ingrédients sont très probablement d’origines animales s’ils ne sont pas précédés de la mention “végétale”:

  • Le collagène peut être obtenu à partir des carcasses d’animaux en abattoir. Lorsqu’il est végétale c’est tout simplement de la protéine de levure,
  • Le squalane est un produit issu de l’huile de foie de requin. L’utilisation massive de cet ingrédient menace certaines espèces d’extinction,
  • L’élastine est également obtenu grâce à certains tissus d’animaux. Elle existe en version marine soit en extrait de carcasse de poissons..
  • Glycérine de synthèse

La glycérine agit notamment sur l’hydratation de la peau. Étant hygroscopique (absorption de l’humidité de l’air), elle est appréciée dans les cosmétiques. Ses propriétés occlusives protègent en effet la peau des agressions extérieures (vent, froid, pollution,…). 

On la retrouve sous le nom de “glycérin” ou “glycerol”, c’est un alcool qui possède des propriétés bénéfiques pour la peau. 

Là où le bât blesse, c’est l’origine incertaine de la glycérine. Elle peut être végétale (conseillée pour les cosmétiques), de synthèse (issue de l’industrie pétrochimique et donc polluante) ou d’origine animale (non végan et éthiquement sensible).

À la lecture des ingrédients, il n’y a aucun moyen de savoir d’où provient la glycérine lorsqu’elle est identifiée sous les seuls noms de “glycerin” ou “glycerol”. 

Néanmoins, la plupart des fabricants choisissent de valoriser l’utilisation de glycérine végétale dans leur produit et inscrivent la mention “végétale” avant.

Il n’y a que dans les produits biologiques qu’on est assuré de ne pas trouver de glycérines de synthèses puisque les ingrédients issus de l’industrie pétrochimiques sont interdites dans les cahiers des charges bio.

La plupart des glycérines peuvent être d’origine végétale ou de synthèse. Seule l’Ethylhexylglycerin (aussi retrouvée dans des déodorants, soins anti-âge, gommages,..) apparaît comme seulement d’origine synthétique.




Que dit la réglementation concernant les ingrédients dans les cosmétiques?

Tous les ingrédients introduits de manière intentionnelle doivent figurer dans la composition du cosmétique. Cela exclut seulement les traces éventuelles de produits ayant servi durant le processus de fabrication. Les ingrédients sont obligatoirement indiqués par ordre décroissant d’importance. Les substances présentes à une quantité inférieure à 1 % peuvent cependant figurer dans le désordre.

On vous l’accorde, les étiquettes peuvent être très difficiles à décrypter. C’est pourquoi outre l’allégation “moins il y en a, mieux c’est”, on ne peut conseiller autre chose que d’être attentif aux substances décriées. Il est important de s’informer sur les recherches scientifiques et les alternatives possibles. 

Comment choisir sa crème hydratante?

En règle générale, comme mentionné ci-dessus, moins il y a d’ingrédients dans la crème hydratante, mieux elle remplira sa fonction première, à savoir l’hydratation.

En effet, les produits dont les recettes sont épurées ne s’encombrent pas des conservateurs, antioxydants, colorants et autre produits susceptibles d’irriter la peau, voire de l’assécher sur le long terme.

Voici donc ce qu’on va rechercher dans une crème hydratante:

La base : l’huile végétale

huiles végétale

Pour fabriquer une huile hydratante, l’un des ingrédients principaux est l’huile végétale. Or, il existe plusieurs huiles végétales et la plupart des recettes vous diront de choisir celle que vous préférez. Mais comment faire le bon choix ?

Chaque huile a ses propres propriétés, et ne vaut donc pas pour tous types de peau. Pour créer une huile hydratante qui fournisse les meilleurs résultats sur votre peau, il vous faudra donc travailler à partir de l’huile végétale qui lui convient le mieux.

Pour vous aider, voici un petit aperçu des huiles les plus utilisées, en fonction de chaque type de peau :

  • En cas de peau grasse, préférez une huile qui agira sur la production excessive de sébum,
  • Dans le cas contraire, si la peau est sèche, il faudra une huile capable de nourrir la peau,
  • Pour une peau sensible, l’huile doit pouvoir prendre soin de la peau sans l’ irriter,
  • Pour une crème hydratante destinée aux peaux matures, il faut favoriser une huile antioxydante et nourrissante.

Le tableau ci-dessous reprend des exemples d’huiles végétales à favoriser selon chaque type de peau.

Huiles végétales
Peau Acnéique Jojoba, Baies de Laurier, Pépin de raisin, Rose musquée, Nigelle, Argousier, Eglantier
Peau Grasse Sésame, Pépin de raisin, Jojoba, Rose musquée, Noisette, Neem
Peau sèche Amande douce, argan, Avocat, Avoine, Baies de Lauriers, Bourrache, Camélia, Cerise, Chanvre, Coco, Germes de blé, Rose musquée
Peau abîmée Amande douce, Camélia, Coco, Framboise, Germes de blé
Peau mature Abricot, Argan, Avocat, Avoine, Bourrache, Camélia, Cerise, Chanvre, Framboise
Peau irritée Bourrache

Les crèmes hydratantes biologiques

Les cahier des charges des cosmétiques bio sont définis par des organismes privés et sont tous différents. On observe cependant quelques constantes :

  • Les OGM sont interdits,
  • Pas d’huiles minérales issues de l’industrie pétrochimiques(silicone, paraffine…),
  • Pas de parfums, colorants, pigments de synthèse,
  • Pas de conservateurs artificiels (phénoxyéthanol, paraben…),
  • Une majorité des ingrédients doivent être issus de l’agriculture biologique.                                                            

Ainsi le terme biologique, ne signifie pas toujours respectueux de notre peau. Le Sodium Lauryl Sulfate ainsi que l’Ammonium Lauryl Sulfate par exemple sont deux tensioactifs irritants autorisés dans les cosmétiques biologiques.
boutique bio juste bien

Les crèmes hydratantes naturelles

Le terme “naturel” est un terme générique désignant les produits s’opposant à ceux de l’industrie. Par ce terme, on entend désigner les alternatives plus saines et écologiques aux cosmétiques industriels.

Sur un packaging, ce n’est pas parce qu’il est écrit “naturel” que le cosmétique est systématiquement exempt des produits à éviter listés ci-dessus, ni qu’il ne contient aucune substance de synthèse.

Il n’y a pas de réglementation officielle concernant le terme “naturel”. Au mieux ce terme bénéficie d’un label privé avec un cahier des charges propre garantissant l’origine naturelle des produits utilisés. 

Les cosmétiques naturels et biologiques ont néanmoins le mérite de respecter des procédés de fabrication et des modes de productions plus respectueux de l’environnement en interdisant certaines substances de synthèses.

Encore faut-il avoir connaissance des cahiers des charges des différents labels pour faire son choix.

Il existe de nombreuses chartes privées concernant les cosmétiques naturels. Parmi elles:

  • Ecocert,
  • Cosmébio,
  • Nature et Progrès
  • Natrue,
  • Demeter…

La saison

Pour des raisons de confort plus que d’hydratation pure, il est conseillé de changer de crème selon la saison. 

En été, lorsqu’il fait chaud, une crème légère est à favoriser puisque la peau doit pouvoir respirer. Durant l’hiver, au contraire, la peau est plus sèche: il faut opter pour une crème riche et nourrissante protégeant contre les attaques du froid.

L’âge

La peau s’assèche plus vite avec l’âge. Étant plus fine, la peau est fragilisée et résiste moins bien aux agressions extérieures (pollution, froid,…). Dans ce cas, le recours aux huiles “peaux matures” cités plus haut sont à favoriser (abricot, argan, avocat,…). Ces huiles préservent le film protecteur hydrolipidique tout en retardant le vieillissement de la peau (action anti-oxydante grâce à la vitamine E notamment).

La texture

La texture peut influencer le soin de la peau. En effet, une texture de crème “grasse” s’adapte plutôt aux peaux sèches ou normales. Sur les peaux déjà grasses, il est conseillé de favoriser les crèmes fluides afin de limiter la surproduction de sébum et donc le risque d’apparition de boutons.




Crème de jour ou crème de nuit?

Pour un bon soin de la peau, il est tout aussi indiqué d’utiliser une crème de jour qu’une crème de nuit. Plutôt que de choisir, l’idéal est encore d’appliquer les deux soins. Ces deux crèmes ne possèdent de fait pas les mêmes bienfaits ni tout à fait les mêmes fonctions. Explications.

  • La crème de jour

Sans surprise, ce soin est censé s’appliquer le matin avant de débuter la journée, et ce pour plusieurs raisons:

  • Elle permet d’hydrater la peau pour toute la journée,
  • Elle protège contre les agressions extérieures (pollution, vent,…),
  • Elle embellit et matifie la peau,
  • Elle sert de base au fond de teint.
  • La crème de nuit

Après le démaquillage et le nettoyage de la peau, la crème de nuit complète les fonctions de la crème de jour:

  • Elle répare la peau en l’hydratant en profondeur,
  • Elle nourrit la peau.

Il est déconseillé d’utiliser sa crème de nuit pour le jour, sa formule plus riche pourrait provoquer une sensation de peau grasse tout au long de la journée. Cela générait également l’application du maquillage. L’utilisation d’une crème de jour pour la nuit en revanche ne présente pas de désavantage majeur hormis le fait que le soin ne sera pas optimal.

Appliquer sa crème pour en optimiser les bienfaits

Cela peut paraître évident pour certains, mais c’est loin de l’être pour tout le monde. Pour en dégager les bienfaits au maximum, la crème doit être appliquée correctement et de façon régulière.

Dans un premier temps, la peau doit avoir été nettoyée et débarrassée des impuretés. Ensuite, une noisette de crème est à chauffer entre les doigts. Il faut l’appliquer sur les joues puis délicatement vers l’extérieur du visage. En massant ainsi, la crème pénètre plus facilement et la circulation sanguine est stimulée. Le front, le nez et le menton (la zone T) peuvent être hydratés en dernier puisqu’ils nécessitent moins de soins.

Recette simple et rapide : Crème hydratante à l’Aloe vera

Si vous débutez dans le domaine, peut-être voudrez-vous commencer avec une recette facile qui ne demande pas beaucoup de travail, ni d’engagement. Vous pouvez par exemple créer une crème hydratante à l’Aloe vera en seulement une minute pour une utilisation immédiate.

Pour cela, prenez du gel d’Aloe vera et l’huile végétale de votre choix. Dans votre main, déposez un petit peu de chaque produit, en quantités égales, et mélangez avec votre doigt.

Vous voici avec une crème que vous pouvez poser sur votre visage et votre cou directement, pour une hydratation qui vous procurera un effet de fraicheur. Parfait pour commencer la journée !

Recette de niveau supérieur : Une crème hydratante pour plusieurs mois

faire creme hydratante

Vous ne voulez pas devoir créer votre crème hydratante tous les matins ? Vous vous sentez prêts à passer à l’étape supérieure ? Voici une recette du site Bio à la Une qui vous permettra de créer 50 grammes d’une crème hydratante naturelle que vous pourrez conserver jusqu’à 3 mois.

Sa création vous prendra plus de temps et d’organisation, mais le résultat final sera une récompense inégalable.

Etape 1 : Réunir les ingrédients

Voici les ingrédients qu’il vous faudra utiliser :

  • 25 g de l’hydrolat bio de votre choix. L’hydrolat est une eau aromatique qui est un sous-produit de la production d’huile essentielle. Il a les mêmes propriétés que l’huile essentielle, mais son action est moins puissante et, surtout, plus douce pour la peau. Vous le choisirez donc selon l’odeur et les propriétés que vous voulez trouver dans votre crème. Celui-ci peut par exemple être un hydrolat de lavande vraie, de lavandin ou de camomille noble.
  • 16,2 g d’huile végétale de votre choix, à choisir selon le type de votre peau et l’effet désiré.
  • 5 g de gel d’Aloe vera
  • 3 g de cire émulsifiante. Cette cire, généralement végétale, aide à bien combiner les différents ingrédients et rend la crème hydratante onctueuse. Vous pouvez par exemple utiliser de l’Olivem.
  • 0,3 g de conservateur. Celui-ci est important pour garantir que la crème reste saine et efficace pendant plusieurs mois. Il existe plusieurs conservateurs naturels : on utilise généralement du cosgard, de la vitamine E ou encore de l’extrait de pépins de pamplemousse.
  • 0,25 g d’huile essentielle de lavande vraie
  • 0,25 g d’huile essentielle de petit grain de bigarade

Pour vous procurer ces ingrédients, rendez-vous dans des parapharmacies ou des magasins bio. Vous pouvez aussi les trouver facilement sur internet.




Etape 2 : Préparer le matériel

Pour réaliser votre crème, vous aurez besoin de plusieurs instruments :

  • Une seringue graduée, ou une balance
  • Deux bols
  • Deux casseroles
  • Un fouet
  • Un thermomètre pour mesurer la température de l’eau
  • Un pot dans lequel mettre votre crème

Notez que pour une recette aussi délicate que la création d’une crème, il est important de bien stériliser et désinfecter votre matériel avant de l’utiliser. Pour cela, vous pouvez plonger le pot et les bols dans de l’eau bouillante. Quant à la seringue et au matériel plus délicat, vous pouvez les désinfecter en les nettoyant d’abord avec un détergent écologique et ensuite avec de l’alcool à 70° ou plus.

N’oubliez pas non plus de vous laver les mains avant de commencer !

Etape 3 : Passer à la préparation

Maintenant que vous avez tout à disposition, voici comment procéder pour créer votre crème hydratante :

  1. Versez l’huile végétale et la cire émulsifiante dans un bol. Faites chauffer le tout au bain-marie à feu doux.
  2. Versez ensuite l’hydrolat et le gel d’Aloe vera dans un autre bol, et faites-le aussi chauffer au bain-marie. Retirez les deux bols du feu lorsque la cire émulsifiante devient fondante et que les deux récipients ont atteint une température d’environ 65°C.
  3. Versez petit à petit le contenu de l’un des bols dans l’autre bol, pour incorporer le tout. Faites ceci en mélangeant avec un fouet et continuez à mélanger jusqu’à obtenir une crème épaisse.
  4. Versez le conservateur et les deux huiles essentielles dans le bol, et mélangez le tout jusqu’à obtenir une crème homogène. Votre crème est maintenant prête !
  5. Transvasez la crème dans le pot que vous avez prévu pour elle et assurez-vous de la conserver au frais, à l’abri de la lumière et de l’humidité.

Une fois que vous commencerez à créer vos propres crèmes hydratantes, vous vous rendrez vite compte qu’il existe une grande variété de recettes. N’hésitez pas à en tester plusieurs, voire à créer vos propres recettes avec vos ingrédients préférés !

Alors, tentés ? Avez-vous déjà essayé de créer votre propre crème ? Partagez avec nous votre recette miracle !

Si vous n’avez pas le temps de fabriquer votre crème hydratante, nous vous recommandons vivement celle de l’entreprise française “Comme avant“. Leurs produits sont irréprochables et de fabrication artisanale.

Source

https://www.quechoisir.org/conseils-ingredients-indesirables-dans-les-cosmetiques-vos-questions-nos-reponses-n43708/
https://www.fourchette-et-bikini.fr/beaute/soin-visage/routine-de-soins/creme-de-jour-creme-de-nuit-les-differences-43714.html
https://beaute.toutcomment.com/article/difference-entre-creme-de-jour-et-nuit-conseils-7091.html
https://www.fourchette-et-bikini.fr/beaute/soin-visage/routine-de-soins/bien-choisir-sa-creme-hydratante-43441.html
https://cosmeticobs.com/fr/ingredient-cosmetique/glycerin-1/
https://incibeauty.com/ingredients/6038-ethylhexylglycerin
https://www.chemsrc.com/en/cas/56-81-5_401679.html

Cahier des charges Nature et Progrès
https://docplayer.fr/10070422-Cahier-des-charges-cosmetiques-bio-ecologiques.html
https://www.compagnie-des-sens.fr/glycerine-vegetale/
https://ec.europa.eu/growth/tools-databases/cosing/index.cfm?fuseaction=search.details_v2&id=74340
https://cosmeticobs.com/fr/articles/lactualite-des-cosmetiques-7/le-requin-espece-en-danger-toujours-utilise-en-cosmetique-2794/
https://cosmeticobs.com/fr/ingredient-cosmetique/hydrolyzed-elastin-1646/

A propos de l’auteur

Leonor Rogister Diplômée de l’Ecole de Journalisme de Louvain, Léonor Rogister s’est détournée du monde de l’actualité quotidienne pour s’intéresser aux news lifestyle. Amoureuse de la nourriture et des bonheurs simples, elle aime s’informer et informer sur tout ce qui touche au bien-être, peu importe la forme qu’il prend.

Léonor est expatriée depuis 2015 et a fait de plusieurs pays sa maison. Quand elle n’est pas en train de voyager, elle aime profiter du confort de son chez soi. Elle tient également un blog depuis des années sur lequel elle partage sa passion pour les voyages.

FacebookLinkedin

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

auto massage

Les automassages ou l’art de dénouer les tensions soi même

By Activités, dans le corps, Relaxation, Soins

Les automassages ou l’art de dénouer les tensions soi-même

auto massage

Vous pratiquez déjà peut-être les automassages sans le savoir. Spontanément certains de nos gestes se font pour nous recharger, nous soutenir, nous détendre, ce sont bien souvent de légers massages que nous nous appliquons à nous-mêmes.

Pression des index sur les tempes, doigts sur les paupières, effleurement des sourcils, mains sur la nuque ou dans le bas du dos, frottements des paumes de main, tous ces gestes quotidiens sont des automassages qui donnent à votre esprit des messages de confort et de réconfort.

Si ces gestes simples sont une invitation à prendre soin de vous, d’autres plus étudiés vous apporteront douceur de vivre, équilibre et dynamisme. L’automassage a pour but de dénouer les tensions accumulées pour se sentir plus légers et alertes, il rééquilibre l’énergie.

L’automassage peut également être pratiqué pour préparer à l’effort sportif.




A ceux qui n’aiment pas la gymnastique, réjouissez-vous car les techniques d’automassages mettent les muscles en mouvement de manière passive afin de les libérer des tensions qui y sont logées parfois depuis longtemps.

Cette méthode, si elle se répand aujourd’hui dans les milieux du bien-être et de la remise en forme, n’est pas nouvelle.

En Chine, cette pratique est millénaire et est issue de la médecine traditionnelle chinoise (MTC), Laurent Turlin en est un des praticiens et a écrit un livre sur les vertus curatives de l’automassage (également pratiqué dans le Qi Gong).

L’éducation somatique propose des techniques similaires de soin afin de développer son potentiel en libérant les tensions corporelles musculaires.

La méthode de libération des cuirasses (MLC) se réfère notamment à la notion de mémoire musculaire et cellulaire, elle a été créée par Marie-Lise Labonté* qui s’est elle-même inspirée des exercices d’anti-gymnastique de Thérèse Bertherat, et de la méthode Mézières.

Pour ceux qui sont sportifs et plus attirés par la performance, Christophe Carrio athlète et coach sportif a développé des exercices de prévention et d’entraînement axés sur la santé. Il aborde dans son ouvrage* « Soulagez vos douleurs par les triggers point », la question des maux du corps (dos, nuque, cervicales,…) et comment les automassages peuvent soigner; Il encourage vivement à les pratiquer régulièrement.

L’automassage agit sur les trigger points

On appelle trigger point les nœuds ou bandes compactes qui se forment dans les fibres musculaires, les automassages agissent pour défaire ces zones compactes et palpables. L’apparition des trigger points peut être due à un stress, un accident, une émotion, une posture, tout le monde en possède de manière plus ou moins prononcée.

Les trigger point actifs sont ceux qui déclenchent la douleur, d’autres sont plus passifs ou liés à une blessure (les trigger point primaires).

Fonctionnement physiologique et le rôle des fibres musculaires:

Les muscles sont composés de différents types de fibres musculaires. Pour des mouvements quotidiens ou d’endurance (marche, ski de fond) les fibres sollicitées sont de contraction lente. Pour des mouvements de force plus grande et de nature plus soudaine ou explosive (Karaté, lancé de poids) les fibres sont de contraction rapide. Les mouvements sont commandés par le système nerveux central (SNC), il est donc important que vos muscles reçoivent les bonnes informations pour agir de la manière la plus adaptée à la situation.

Pour défaire les nœuds qui se sont formés dans les muscles il est important de donner de nouvelles informations.

En pratiquant l’automassage avec conscience, il est possible de se mettre en contact avec son ressenti, son histoire et de soigner les zones du corps qui sont douloureuses.




Les fascias

Les fascias sont des membranes fibro-élastiques, sous la peau, qui enveloppent notre structure anatomique (muscles et organes). Chaque fascia est composé d’un tissu conjonctif de fibres entrelacées riches en collagène, pour les muscles on parle de fascias musculaires. Ceux-ci jouent un rôle de gainage, ils ne sont donc pas à négliger dans l’application d’automassages car leur étirement et leur élasticité bien entretenus apportent plus de fluidité et de coordination au mouvement. Ils favorisent le développement d’une silhouette équilibrée et alerte et leur bonne santé améliore la perception de nos mouvements, la proprioception.

Les exercices:

Vidéos d’introduction youtube : 3 approches des automassages

Automassages chinois du Qi Gong

6 automassages à pratiquer Christophe Carrio :

Mouvements de Libération des Cuirasses (MLC) de Marie-Lise Labonté

Huile de soin ou crème

Selon les zones du corps que vous massez et l’environnement dans lequel vous pratiquez l’automassage, une huile peut faciliter les mouvements et la détente. S’il s’agit de masser vos mains, une crème fluide appliquée dans les transports, au bureau ou chez soi peut très bien convenir.

La tenue et les accessoires

Une tenue fine souple et confortable ou une tenue sportive moulante, les deux conviennent, l’importance est que vous ayez une sensation la plus directe avec le corps et que vous ne soyez pas gêné par des plis de vêtements qui viendraient freiner le mouvement.

Les outils ou accessoires d’automassages sont nombreux, le principe est celui du rouleau, de la balle de tennis ou du bâton, posés au sol et sur lesquels vous vous appuyez en les faisant rouler.

Christophe Carrio propose sept outils pour les exercices :
· Un bâton de massage
· Un rouleau de massage à relief dense
· Une canne de massage
· Le CTS (Contractor Time Keeping System) ADM (Automassage par Décompression Myofaciale)
· Une balle de tennis
· Un mini ballon
· Une bouteille d’eau congelée

Si vous partez en week-end et que l’automassage est un de vos rituels quotidiens, deux balles de tennis dans votre sac de voyage conviendront très bien.

Pour les fascias, les Foam Roller souvent utilisés dans les salles de sport et de remise en forme sont aujourd’hui proposés en vente dans différentes tailles.




La respiration

La respiration est essentielle, sans une attention portée à nos mouvements diaphragmatiques et au rythme de nos inspirations et expirations, il est peu probable que le travail des automassages soit efficace. Tenons le pour dit, la respiration est la clé pour donner au corps la possibilité de se défaire des tensions accumulées au quotidien. Si le stress nous prévient du danger et nous permet de nous adapter à un changement de situation, d’environnement, il est fortement nuisible quand ses facteurs se multiplient.

La suractivité, l’instabilité des temps modernes et la surcharge médiatique nous stresse plus que de raison, ce qui a pour effet une usure accélérée des systèmes de rééquilibrage nerveux et énergétique (état de fatigue, maladie, douleur…). Prendre le temps de bien respirer est essentiel. La respiration ventrale permet aux automassages d’agir plus en profondeur par le relâchement et l’état de calme qu’elle procure.

Rituel

Les exercices de respiration peuvent se pratiquer quotidiennement afin qu’elle devienne plus fluide et plus régulière y compris dans les situations stressantes.
Les automassages, peuvent également se pratiquer sous forme de rituel quotidien, à un moment de la journée qui vous convient, en cas de douleurs afin de les soulager il est même préférable d’être régulier.

Réserver un espace calme et agréable chez vous pour faire vos automassages, prenez 20 minutes pour débuter, restez à l’écoute de vos sensations, émotions, douleurs, prenez soin de vous avec douceur.

Dos, nuque, bras, cuisses, fessiers, pieds, mains, ces zones du corps peuvent être automassées manuellement ou avec un des outils d’automassage (rouleau, balle de tennis, canne de massage…). Restez attentifs et lents dans vos mouvements pour éviter tout nouveau stress à vos muscles, ce qui créerait de nouvelles tensions. Une documentation sur les techniques et l’anatomie peut être utile, voir recommandée pour les plus motivés.

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

argile verte

Argile verte, tous ses bienfaits et emplois dans le détail

By dans le corps, Hygiène de vie, Relaxation, Soins

Argile verte, tous ses bienfaits et emplois dans le détail

argile verte

Le masque à l’argile verte, tout le monde connaît ! Mais saviez-vous que l’argile est également un moyen extraordinaire que nous offre la nature pour soigner de nombreux maux de façon très efficace ?

Connue depuis la préhistoire, l’argile est à la fois un des plus anciens matériaux utilisés par l’homme, et l’un de nos tous premiers remèdes. Grâce à sa richesse en minéraux et à ses vertus naturelles, l’argile verte faisait déjà partie de la pharmacopée chez les chinois, les grecs et les romains. Depuis, les progrès de la science et de la médecine n’ont fait que confirmer ses propriétés.

Utilisée en thérapie naturelle pour ses bienfaits pour la peau et l’organisme, l’argilothérapie agit par voie interne (diluée, en gélules) ou externe via des cataplasmes, en poudrage, en masque de beauté ou en produit capillaire.

Découvrez nos conseils pour bien utiliser l’argile verte pour votre santé et votre beauté.




La composition de l’argile verte

L’argile est une roche sédimentaire tendre à grains très fins, issue de l’altération de diverses roches, qui présente la particularité d’être à la fois meuble quand elle est sèche, et plastique lorsqu’elle est additionnée d’eau. Utilisée depuis la nuit des temps pour des usages cosmétiques et curatifs, elle est extraite de carrières et séchée au soleil.

Cette roche terreuse est une source naturelle de minéraux et d’oligo-éléments, qu’elle renferme dans des proportions variables selon le type de sol dans lequel elle se trouve. L’argile est principalement composée de silicates d’aluminium, des minéraux dérivés de la silice, et contient également du potassium, du sodium, du calcium, du fer ou encore du magnésium. En quantités moindres, on y trouve aussi du zinc, du phosphore, du cobalt, du manganèse et du cuivre, entre autres.

Ces éléments jouent chacun un rôle spécifique dans le maintien des fonctions vitales, en particulier la silice, qui est la forme naturelle du silicium et qui est présente dans les tissus de soutien comme les muscles, les os et les cartilages. Elle aide à la fixation du calcium, reminéralise en facilitant l’assimilation du potassium et aide à la consolidation des fractures. La silice exerce une action protectrice sur toutes nos cellules, et le maintien de son apport est particulièrement important chez les personnes âgées afin d’éviter les décalcifications et les maladies osseuses. La silice est par ailleurs indispensable à la synthèse du collagène et de l’élastine, et son apport retarde l’apparition des rides, favorise la beauté des cheveux et des ongles et l’élasticité des vaisseaux sanguins.

Les multiples propriétés de l’argile verte

utilisation argile verte

Des argiles de différentes couleurs peuvent être trouvées dans la nature, selon les régions du globe et l’état du fer dans le sol. Il existe ainsi des argiles rouges, vertes, grises, jaune, etc. Dans l’argile blanche (ou kaolin), le fer a été éliminé par ruissellement des eaux de pluie. Si elles présentent chacune leurs spécificités, l’argile verte est la plus utilisée : polyvalente, elle est également la plus abondante et la plus commercialisée. On la trouve sous deux formes principales, l’argile verte illite et l’argile verte “montmorillonite”, récoltée en Provence et aux qualités remarquables. Grâce à sa forte concentration en silice et sa pureté, elle présente une impressionnante action reminéralisante et détoxifiante.

L’argile verte possède de multiples propriétés, qui en font un allié santé précieux. L’argile est absorbante, c’est-à-dire qu’elle agit comme une éponge et s’imprègne des liquides, des graisses, des odeurs et gaz nocifs, entre autres. Elle est également purifiante, puisqu’elle a la capacité de fixer les toxines et de favoriser leur élimination. L’argile possède des propriétés antiseptiques et cicatrisantes, mais aussi anti-inflammatoires, décontractantes et adoucissantes.

On trouve l’argile verte dans le commerce sous différentes formes : séchée, en poudre ou en morceaux plus ou moins grossiers (argile concassée), en tube ou en pot dans une forme directement prête à l’emploi, ou encore sous la forme de gélules comme complément alimentaire. Voyons ensemble les divers usages qu’elle permet.

Les 2 grands modes d’utilisation de l’argile verte

De par ses multiples propriétés, l’argile verte se prête à deux grands modes d’utilisation. Par voie interne, l’argile a un effet revitalisant, désinfectant et stimulant des organes, qu’elle reminéralise grâce à ses oligo-éléments et ses minéraux. Par voie externe, l’argile permet de régénérer les cellules de l’épiderme et de soigner douleurs articulaires et problèmes de peau.

Par voie interne

Indications

L’argile est indiquée par voie interne dans tous les cas d’infections (interne ou externe), puisqu’elle va aider au nettoyage du corps par l’intérieur : ce mode d’administration peut ainsi s’utiliser seul, ou en complément de cataplasmes comme nous le verrons ensuite.

Ses propriétés antiseptiques permettent d’éliminer les éléments pathogènes au niveau du sang, mais également de reconstituer les globules rouges et de combler les carences en minéraux, c’est pourquoi elle est conseillée en cas d’anémie. Son efficacité et son action rapide enrayent efficacement les diarrhées, en stoppant la prolifération bactérienne et en reconstituant une bonne flore intestinale. L’argile constitue également un excellent pansement gastrique grâce à ses effets apaisants contre les irritations et les ulcères des voies digestives. Enfin, même en cas de rhumes ou d’angines, sucer de petits morceaux d’argile facilite l’élimination des microbes.

Effectuer une cure d’argile verte d’une à quatre fois par an est par ailleurs recommandé, aux changements de saisons mais principalement au printemps, afin de purifier l’organisme et parer à ses déficiences éventuelles.




Préparer son eau d’argile verte

On la connait sous forme de masque, et pourtant l’argile verte peut aussi se… boire! Dans le cas de l’argile verte à boire, le plus simple consiste à préparer votre eau d’argile le soir. Pour cela, délayez une demie cuillère à café (1,5 grammes d’argile environ) dans un verre d’eau minérale, agitez et laissez reposer toute la nuit. Au matin, l’argile s’est déposée au fond du verre ; à jeun, buvez alors l’eau gorgée de minéraux qui se trouve au dessus du dépôt. Lors d’une cure classique, ne consommez pas l’argile résiduelle.

En cas de diarrhée, vous pouvez prendre deux à trois verres d’eau argileuse par jour. Pour tous les autres cas, buvez un verre par jour tant que dure la maladie, puis continuez quelques jours après la disparition des symptômes si l’affection était de courte durée.

Si vous effectuez une cure au printemps, la durée recommandée est d’environ deux semaines, à raison d’un verre par jour ou tous les deux jours. N’hésitez pas à commencer avec de petites doses d’argile, afin de laisser votre corps s’habituer au traitement. Il est par ailleurs inutile de consommer des doses d’argile importantes, la régularité étant le facteur clef. Dans tous les cas, ne dépassez pas 3 cuillères à café réparties dans la semaine.

Quelques précautions sont néanmoins à prendre avec les cures d’argile. Limitez les doses d’argile en cas de tension artérielle élevée, et restreignez votre consommation d’huile alimentaire pendant la cure. La prise régulière d’argile peut également entraîner une constipation : pensez à boire de l’eau tout au long de la journée, ainsi qu’à consommer fruits et légumes riches en fibres. Les propriétés d’absorption de l’argile peuvent par ailleurs interagir avec certains médicaments : veillez à boire votre eau d’argile à distance des prises de médicaments, et demandez toujours conseil à votre médecin en cas de doute.

Par voie externe

Indications

À l’aide d’argile en poudre ou concassée, il est également possible de préparer une pâte, que l’on utilisera en cataplasmes sur les parties du corps à traiter. L’argile verte peut être appliquée sur les blessures pour tous les types de traumatismes : coups, bosses, entorses, coupures et plaies. Elle permet de nettoyer la blessure en enlevant les petits débris pouvant subsister à l’intérieur (graviers, petits éclats de verre et poussières vont venir s’incruster dans l’argile), de calmer l’inflammation, de réduire la douleur, d’éviter l’infection et de faciliter la cicatrisation. En cataplasmes, l’argile est capable d’aider à la guérison des entorses. En soins externes, elle apaise coups de soleil et brûlures, empêche la formation de cloques et favorise la reconstitution de la peau. Vous pouvez également appliquer de la pâte d’argile sur les boutons infectés, les abcès ou les panaris afin d’en favoriser la désinfection et la cicatrisation.

En cas de fièvre, les cataplasmes d’argile sur la nuque et le bas du ventre absorbent la chaleur produite en trop et permettent de rééquilibrer la température corporelle. L’argile verte est également efficace en cas de règles douloureuses. Concernant les maladies touchant la sphère ORL (angines, pharyngite, bronchite, etc.), les cataplasmes d’argile posés dans la région du cou permettent d’enrayer l’inflammation dans ses débuts, ou de la soigner si elle est déjà installée. Enfin, un cataplasme posé sur la joue atténue les douleurs dentaires dans l’attente d’un rendez-vous chez le dentiste.

L’argile verte, de par ses multiples vertus, est également utilisée pour les soins de beauté, que nous détaillerons plus loin.

Préparer son cataplasme d’argile verte

De façon générale, l’argile verte en cataplasme s’applique sur la zone où l’on souffre, froide ou chaude selon l’indication. En cas de fièvre, sur une zone congestionnée ou enflammée, le cataplasme sera posé froid ; à l’inverse, il sera posé tiède ou chaud pour réchauffer et ainsi revitaliser et tonifier.

Pour fabriquer votre cataplasme, placez la quantité désirée de morceaux d’argile (concassée, ou en poudre si vous voulez une préparation plus rapide) dans un récipient en terre, en verre ou en bois. Recouvrez d’eau afin d’immerger l’argile (en tant-pour-tant environ) et laissez reposer durant 6 à 8 heures. L’argile prête aura absorbé toute l’eau et aura la consistance d’une pâte lisse. La quantité d’eau est susceptible de varier selon les argiles et nécessite un peu d’entraînement : n’hésitez pas à rajouter un peu d’eau si la consistance vous paraît trop dure, ou d’argile si la pâte est trop liquide pour éviter que le cataplasme ne glisse. Si vous souhaitez tiédir l’argile, l’idéal est de la réchauffer au soleil, ou à défaut de la placer au bain-marie ou près d’un radiateur.

Une fois votre préparation prête, posez le cataplasme directement au contact de la peau, en couche épaisse pour éviter que l’argile ne sèche et en débordant d’environ 2 cm autour de la zone à soigner. Maintenez ensuite le cataplasme à l’aide d’un linge en textile naturel (coton, toile, soie, laine). Sur une surface irritée, le cataplasme devra être séparé de la peau par une légère gaze.

Pour la majorité des affections, laissez agir le cataplasme durant deux heures, sauf si vous ressentez une sensation de malaise. Pour les brûlures et plaies purulentes, renouvelez plus rapidement les applications. Dans tous les cas, ne réutilisez jamais un cataplasme d’argile verte : sa capacité à absorber les toxines fait qu’il doit être jeté après utilisation.

Pour retirer le cataplasme, rincez la peau à l’eau tiède et séchez avec une serviette en coton.




L’argile verte en cosmétique

Formidable allié beauté, l’argile est excellente pour la peau et les cheveux. Elle fait fuir microbes et bactéries, absorbe et régule l’excès de sébum, aide à lutter contre le vieillissement prématuré de la peau et atténue l’acné et les rides, en plus de son action cicatrisante. Pour bénéficier de ses bienfaits, de nombreuses formules existent: voyons-en 6 ensemble.

1. Le masque de beauté à l’argile

En masque de beauté, l’argile est adoucissante, décongestionnante, tonifiante, éclaircissante et purifiante. Idéal pour les peaux mixtes, grasses et acnéiques, le masque à l’argile verte permet de débarrasser la peau naturellement des impuretés, de réguler la sécrétion de sébum, d’éliminer les points noirs, de resserrer les pores et de réduire les cicatrices.

Pour réaliser votre masque, utilisez de préférence de l’argile en poudre, qui permet une utilisation immédiate. Mélangez 3 cuillères à soupe d’argile à 2 à 3 cuillères à soupe d’eau, afin d’obtenir une consistance satisfaisante. Posez le masque sur le visage en évitant les contours des yeux, et laissez sur la peau 10 minutes environ. Appliquez l’argile en couche épaisse, celle-ci ne doit pas sécher, au risque de voir votre peau tirailler. Au besoins, réhumidifiez-la à l’aide d’un vaporisateur. Retirez ensuite le masque avec de l’eau tiède, et appliquez un soin hydratant telle une huile végétale afin de reformer le film hydrolipidique de la peau. Pour les peaux grasses, l’huile de jojoba sera idéale, pour les peaux acnéiques, on préférera l’huile de nigelle et pour les peaux sèches l’huile de bourrache ou l’huile d’avocat.

Si votre peau est très sèche et sensible, préférez l’argile blanche à l’argile verte, et n’hésitez pas à remplacer l’eau minérale par une infusion (de camomille par exemple) ou un hydrolat floral. Vous pouvez également enrichir votre masque de quelques gouttes d’huile d’argan ou de miel. Laissez poser 5 à 10 minutes puis rincez abondamment à l’eau tiède.

2. En masque soin des cheveux

De la même façon qu’il assainit le visage, le masque à l’argile verte purifie et rééquilibre le cuir chevelu. Il permet de réguler la sécrétion de sébum, et, à terme, d’espacer les shampoings. Pour cela, délayez votre argile en poudre dans de l’eau, et appliquez le mélange sur le cuir chevelu, en évitant soigneusement les pointes. Laissez poser 15 minutes environ, puis rincez à l’eau tiède et pourquoi pas citronnée pour plus de brillance.

Si vous craignez que ce masque soit trop agressif, ajoutez un jaune d’œuf à votre préparation, ou quelques gouttes d’huile végétale (d’avocat, de jojoba ou encore de noisette). Si vos cheveux sont secs et fins, évitez ce type de masque ou privilégiez l’argile blanche, plus douce.

3. Un dentifrice naturel

L’argile peut en effet s’utiliser comme un dentifrice, et possède la capacité d’éliminer les toxines présentes dans la salive et les résidus du repas. Trempez votre brosse à dent dans une pâte d’argile et d’eau, ou déposez simplement un peu d’argile en poudre sur la brosse humide, et frottez. Les dents retrouvent blancheur et votre haleine est fraîche. L’argile pouvant être légèrement abrasive, veillez à choisir une poudre surfine et à n’effectuer ce soin pas plus de 2 fois par semaine.

4. En agent adoucissant dans le bain

Idéale pour adoucir la peau et calmer les démangeaisons, l’argile peut être ajoutée dans l’eau du bain pour soulager l’épiderme. Pour cela, délayez 2 cuillères à soupe d’argile en poudre dans un verre d’eau, puis versez-le dans votre bain. Si vous prenez beaucoup de bains d’argile, disposez un tissu sur l’évacuation en vidant le bain, puis jetez ce tissu encrassé à la poubelle : l’argile est une terre collante qui risque de se déposer le long des canalisations et donc de les boucher à la longue.

5. Un désinfectant contre les boutons

Les boutons d’acné, on sait tous qu’il ne faut pas y toucher et pourtant on finit tous par les tripoter. Or, nos doigts sales ont tendance à les infecter, et les triturer pourrait finir par laisser une cicatrise.

Si vous venez de passer du temps à toucher votre bouton d’acné et qu’il est maintenant tout rouge ou si vous aimeriez simplement le faire disparaître au plus vite, l’argile verte peut vous aider. En effet, l’argile verte permet de lutter contre la Propionibacterium acnes, qui n’est autre que la bactérie à l’origine des boutons d’acné. Elle aide ainsi à assécher le bouton et à purifier la peau tout en favorisant la cicatrisation.

Pour cela, il suffit de l’appliquer sur le bouton en question. Utilisez de préférence un pinceau pour l’application afin d’éviter tout contact avec vos mains. Laissez poser jusqu’à ce que l’argile soit sèche, puis rincez. Pour un résultat optimal, passez une tranche de citron sur votre bouton après le rinçage ou mélangez l’argile verte à un peu d’eau de rose avant de la poser sur votre bouton.

L’argile verte pour petits et grands maux

6. Un substitut au talc pour les blessures et inflammations cutanées

L’argile verte en poudre peut être utilisée en poudrage et remplacer le talc pour les soins des bébés, lorsque le fessier est rouge ou légèrement irrité. Son action calmante soulage rougeurs, eczéma ou petits boutons. Sur les légères écorchures de la peau et sur les plaies même profondes, le saupoudrage d’argile permet une excellente action antiseptique et cicatrisante.

Pour soigner les petites coupures et égratignures, appliquez simplement l’argile verte sur la peau, puis rincez une fois qu’elle aura séché. N’hésitez pas à recommencer si votre peau est toujours irritée.

7. Un anti-douleur efficace

Vous avez des courbatures ou des hématomes ? Dans les deux cas, l’agile verte pourra soulager votre douleur. Pour cela, il vous faudra créer un cataplasme d’argile verte en la diluant dans un peu d’eau. Couvrez le récipient contenant le mélange avec un linge et laissez reposer pendant une heure avant d’utiliser votre cataplasme.

Ensuite, appliquez une épaisse couche d’argile sur un mouchoir ou un bout de tissu et placez celui-ci sur la zone de votre corps qui vous fait mal. Renouvelez environ toutes les deux heures, le temps que l’argile devienne sèche et dure, et recommencez jusqu’à ce que la douleur soit apaisée.

8. Un moyen de soulager la sinusite

L’argile n’a pas le pouvoir de soigner la sinusite, mais elle peut tout de même soulager la douleur en attendant la guérison. Pour cela, mettez une couche d’argile dans un tissu ou un mouchoir et posez celui-ci sur vos arcades sourcilières. Laissez agir pendant environ 30 minutes ou jusqu’à ce que l’argile soit sèche, et veillez à rester au chaud pendant toute la durée de la pose. Recommencez 3 fois par jour jusqu’à ce que vous soyez guéris.

9. L’argile verte dans la maison…

Enfin, l’argile est efficace pour absorber les impuretés et les substances malodorantes. Elle a un pouvoir désodorisant et peut être employée dans toute la maison, pour assainir et désodoriser linge, objets, réfrigérateur, placards à chaussures, etc.




Autres types d’argiles

argiles

Si l’argile verte est la plus répandue et la plus polyvalente, il existe d’autres types d’argiles dignes d’intérêt.

L’argile Blanche

L’argile blanche ou poudre kaolin est moins connue que sa cousine verte, elle possède néanmoins de nombreuses vertus insoupçonnées. Elle est notamment plus indiquée que l’argile verte pour les usages dits “internes”. Naturellement riche en sels minéraux (zinc, silicium, fer, magnésium, potassium, etc…), l’argile blanche possède des propriétés absorbantes. Elle offre d’importantes propriétés antiseptiques, cicatrisantes et anti-inflammatoires. Elle peut s’utiliser en cataplasme selon les mêmes méthodes qu’avec l’argile verte.

On retrouve l’argile blanche un peu partout dans le monde, notamment dans des carrières naturelles en Bretagne.

Considérée comme une argile plus neutre et moins abrasive que l’argile verte, son utilisation est conseillée en cosmétique pour les peaux sensibles. Pour cela, la poudre “surfine” est à favoriser. 

Voici quelques exemple pour lesquels l’argile blanche est la plus indiquée:

  • Douleurs d’estomac: Durant 3 semaines, faire une cure d’eau argileuse (verser 1 cuillère à café dans un demi-verre d’eau, laisser reposer toute la nuit et boire le mélange le matin à jeûn),

Si l’argile verte peut constiper, ce serait plutôt l’inverse pour la blanche. Si c’est le cas, il est conseillé d’essayer de boire seulement le lait d’argile. C’est-à-dire de ne pas re-mélanger l’argile et l’eau après le temps de pause,

    • En soin beauté, l’argile blanche s’utilise comme masque pour le visage, et même pour les cheveux. Elle permet de nettoyer et d’enrichir la peau en sels minéraux, 
    • Irritations: L’argile blanche peut s’utiliser comme du talc sur les fesses irritées par exemple,
  • Soins buccaux: un bain de bouche à l’argile, eau et sel permet de désinfecter les gencives en cas d’inflammation,
  • Blanchiment des dents: Utiliser une eau argileuse supplémentée de sel (eau, sel et argile avec temps de repos d’une nuit) comme un bain de bouche,
  • Absorbe les odeurs et la transpiration: Sur le même principe que le talc, appliquer sur les parties sujettes à transpiration (aisselles, pieds, etc.).

 

  • Cheveux secs: En shampoing naturel, l’argile est recommandée pour les cheveux secs.

L’argile rouge

L’argile rouge est de type illite. Sa couleur lui est apportée par sa teneur importante en oxyde de fer. 

Elle à la particularité d’être absorbante et adsorbante. L’adsorption désigne le phénomène de fixation à la surface et non de remplissage d’un corps par un autre comme pour l’absorption. Parmi ses nombreuses propriétés, l’argile rouge est aussi: nettoyante, exfoliante, colorante…

Cette argile illite apporte de nombreux bienfaits:

  • Masque cutané pour peaux sujettes à rougeurs: sa richesse en oxyde de fer permet d’améliorer la circulation sanguine et d’apaiser les peaux sensibles. Cette argile matifie également le teint. Pour cela, il suffit de réaliser une pâte à partir d’eau et d’argile rouge à appliquer 10 à 15 mn une fois par semaine en masque sur la peau,
  • Soin capillaire: ses propriétés absorbantes et purifiantes permettent de nettoyer les cheveux en éliminant les impuretés et en régulant le sébum. Particulièrement adaptée aux cheveux roux, l’argile apportera de la brillance et accentuera les reflets de la chevelure.

L’argile bleue

Mélange d’argile illite et Montmorillite, l’argile bleue est comme l’argile rouge, absorbante et adsorbante.

Elle est appréciée par l’industrie cosmétique, car elle apporte une couleur bleutée aux formulations (sans colorer la peau ou les cheveux, pas de panique).

Cette argile peut également être retrouvée en origine France. Elle est particulièrement adaptée comme:

  • Masque pour peau acnéiques ou grasses: ses propriétés absorbantes et adsorbantes permettent de réguler l’excès de sébum produit par la peau. Cette argile nettoie la peau tout en la purifiant. Les inflammations et rougeurs dues à l’acné sont ainsi apaisées.

Pour un masque à réaliser dès que nécessaire, confectionner une pâte à base d’argile et d’eau, appliquer sur le visage et laisser poser 5 à 10 mn,

  • Soins capillaires pour cheveux gras et ternes: la fonction de régulation du sébum concerne aussi les soins capillaires. L’argile élimine les impuretés et renforce les cheveux, leur donnant du tonus supplémentaire. 

Appliquer sur les cheveux une pâte (eau et argile) et laisser poser 5 à 10 mn,

  • Cataplasme pour soigner les rhumatismes et tendinites: l’argile bleue est fréquemment utilisée en cure thermale pour soulager ces maux. Il est possible de l’appliquer en grandes quantités sur de larges surfaces. 

Pour le cataplasme, réaliser une pâte (eau et argile) à appliquer sur les parties douloureuses. Laisser poser 1h. Si ce soin est utilisé pour traiter des rhumatismes, il est conseillé d’utiliser de l’eau chaude ou tiède,

Cataplasme pour brûlures, plaies, kystes: selon la même méthode que pour les rhumatismes et les tendinites, appliquer une pâte d’argile sur la partie concernée.




Conseils et conservation de l’argile

L’argile verte est commercialisée en pharmacie et en magasin diététique ou bio. Elle se conserve au sec et à l’abri de l’humidité, et ne se périme pas : après un certain temps, il suffit simplement de la revitaliser à l’air et au soleil. Selon votre utilisation et vos préférences, choisissez la forme la plus adaptée à vos besoins (argile concassée, en poudre ou en préparation prête à l’emploi telle que celle proposée par Cattier).

N’utilisez jamais de métaux lorsque vous préparez l’argile : celle-ci perdrait de ses qualités à leur contact. Utilisez de préférence des ustensiles en verre, en porcelaine ou en céramique et une spatule ou cuillère en bois. Ne réutilisez jamais l’argile déjà utilisée, car elle serait chargée de toxines.

Évitez enfin la prise d’argile par voie interne pendant la grossesse, en cas d’hypertension, de constipation chronique, et prenez-la à distance des médicaments.

Pour conclure…

Ainsi, l’argile verte est un produit bon marché, disponible en abondance, mais qui surtout apporte des solutions simples et efficaces à de nombreux problèmes de santé. N’hésitez pas à intégrer cette terre guérisseuse aux mille vertus dans votre vie quotidienne, pour un organisme sain et purifié, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Cet article vous a plu? Vous a-t-il donné envie d’explorer les multiples possibilités offertes par l’argile verte?

Sources :

http://www.sos-detresse.org/conseils-pratiques/argile.htm
http://www.cfaitmaison.com/sante/argile.html
http://www.toutpratique.com/3-Sante/492-Argile-verte-un-soin-miraculeux-pour-la-sante-.php
https://www.via-les-herbes.com/largile-verte-et-ses-bienfaits/
http://www.elle.fr/Beaute/Soins/Astuces/masque-argile-verte-3021273
http://www.mr-plantes.com/2011/03/argile-verte/
https://douleurs-musculaires.ooreka.fr/astuce/voir/301081/vertus-de-l-argile-verte-et-blanche

A propos de l’auteur

Emeline Fresnel – PhD en Ingénierie Biomédicale (Université de Rouen), R&D scientifique à KerNel Biomedical

Linkedin

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

bonnes positions

5 bonnes postures quotidiennes

By dans le corps, Soins, Sport

Un quotidien en douceur et dynamisme
Les 5 bonnes postures quotidiennes

bonnes positions

Mal de dos, fatigue chronique, épaules tombantes et douloureuses, nuque raide, lombalgies …sont des maux et symptômes qui viennent perturber le quotidien d’un grand nombre d’entre-nous. Chaque jour, nous accomplissons de nombreuses tâches qui engagent notre corps.

Ménager nos postures se révèle alors être un précieux outil de bien-être pour préserver notre énergie, notre santé et notre longévité.

Adopter une bonne posture est une question de pratique, une répétition qui devient ensuite une habitude voir un réflexe. Mais alors nous faut-il également changer quelques-unes de nos vieilles habitudes pour de nouvelles, et ainsi retrouver un confort de vie ? Oui! et persévérer dans l’exercice de l’attention à nous-mêmes, de ce que l’on est en train de faire et de comment on le fait.




3 conseils pour un quotidien en douceur et dynamisme

Alterner les positions et s’étirer régulièrement

Que vous travailliez en position assise ou debout, il est bon d’alterner régulièrement vos positions, le mouvement maintient la vitalité.

Si vous le pouvez, étirez-vous plus ou moins discrètement toutes les 20 minutes, quelques légères rotations des épaules, flexions des pieds et des mains sont les bienvenues pour faire circuler l’énergie.

Si vous êtes appelés à plus de discrétion sociale une légère détente des doigts de la main, de la mâchoire, et des épaules par petites vagues de relâchement invitera votre système nerveux à recharger les batteries.

Faire des petites pauses

Une minute peut parfois suffire pour rediriger son attention sur soi et se recentrer. Pratiquez le scan rapide de votre position, inspirez et ayez une pensée agréable, votre corps n’en sera que plus ouvert et détendu.

Relâcher le regard

La vision est un sens très sollicité dans nos sociétés modernes. Les écrans d’ordinateur et les smartphones augmentent l’exigence de lecture de caractères d’écriture parfois très petits. Fermer les yeux quelques secondes en mettant les doigts sur les paupières calme la vue et l’esprit.

Les 5 bonnes postures quotidiennes

Les postures du sommeil et du réveil

Quelle posture pour le sommeil?

A priori la posture du sommeil est celle où vous vous sentez le mieux tout au long de la nuit. Dormir sur le ventre est pourtant fortement déconseillé par les médecins, ostéopathes et kinésithérapeutes. Non seulement cette posture entrave votre respiration mais aussi la détente de certaines de vos articulations, les épaules sont souvent tendues (l’oreiller entre les bras) et les cervicales sont en torsion pour pouvoir reposer la tête à droite ou à gauche.

Cette posture accentue également le creusement des lombaires, ce qui nuit à la santé de votre colonne vertébrale.

Privilégiez donc la posture sur le côté ou sur le dos.

Quelle posture au réveil?

Passer de la position allongée à la position debout mérite un peu d’attention et de douceur. Prendre 2-3 minutes pour respirer et s’étirer chaque matin permet de prendre conscience de son corps pour commencer la journée. Mieux vaut se lever comme un chat en s’étirant que de se lever brusquement à la sonnerie de l’alarme et ainsi de créer une tension dès le réveil.

Rester zen et contempler son environnement en ouvrant les yeux est un bon départ.

Rouler sur le côté et poser les pieds au sol devient un plaisir quotidien pour celles et ceux qui prennent le temps de développer vertèbres et articulations avec douceur et précaution.

La bonne posture pour le portage

La santé de la colonne vertébrale est parfois mise à rude épreuve par le poids de ce que nous portons ou soulevons tout au long de la journée. Les parents le savent bien : quand les enfants réclament leurs bras, un peu de technique est nécessaire pour protéger le dos.

Règle N°1: Ne jamais faire le dos rond pour soulever ou retenir un poids, mieux vaut étirer la colonne et renforcer les abdominaux profonds, le centre de gravité n’en sera que plus fort.

Règle N°2: Plier les genoux avant de porter et utiliser la flexion des cuisses comme levier, la colonne vertébrale est maintenue dans sa courbure naturelle, légèrement en S.

Règle N°3: Arrêter de porter quand cela devient douloureux. Ne jamais forcer, cela pourrait créer une tension chronique.

Règle N°4: Répartir le poids , toujours chercher à être centré. Mieux vaut porter un sac sur les deux épaules que sur une. De même pour les sacs de courses: répartir les charges à droite et à gauche.

Pour le sac à main, même s’il est léger, le porter sur une épaule peut créer une posture de compensation (une de vos épaules sera plus haute que l’autre), opter pour un portage en bandoulière ou à la main favorise la bonne symétrie latérale.

Situations quotidiennes de portage: porter un enfant, porter des sacs de courses, porter ou soulever un objet lourd, porter un sac à main…

Le ménage

Faire le ménage ne compte pas parmi les activités les plus appréciées pourtant elle vient améliorer notre quotidien en le rendant plus propre, plus agréable à vivre.
Action difficilement contournable, faire le ménage pourrait devenir une série d’exercices bénéfiques à la santé et non une corvée qui abîme le corps. Mais comment ? En adoptant les bonnes postures.

Exemples de tâches ménagères: repasser, balayer, passer l’aspirateur, faire les vitres.

Ces tâches ont en commun la répétition de mouvements et de gestes (dans le cas du repassage : faire glisser le fer de droite à gauche, de haut en bas en appliquant plus ou moins fortement le fer contre le vêtement), une fois la bonne posture assimilée ces mouvements entraînent vos articulations à plus de mobilité et de flexibilité.

En position debout:

  • maintenir l’axe de la verticalité
  • plier légèrement les genoux pour éviter les tensions
  • garder le dos droit et la nuque détendue
  • créer de l’espace dans vos épaules pour appuyer le balai, l’aspirateur, le chiffon contre la vitre, non pas en contractant les épaules mais en utilisant la force et la respiration ventrales.
  • Exercer vos articulations aux changements de direction, cela peut devenir ludique et est un excellent exercice pour la tonicité et le dynamisme musculaire. De plus varier les directions rompt le rythme monotone du ménage et l’affaissement du corps.
  • Garder une attitude positive face à la tâche, le corps en sera plus détendu et plus heureux.

L’assise

Au bureau, à table, en voiture, la position assise si elle apparaît passive ne requiert cependant pas moins d’attention et de technique surtout s’il s’agit de maintenir cette posture en continu. Rester de longues heures assis peut être source de fatigue, de manque de tonicité et de déséquilibre postural.

Les 5 règles pour être bien assis:

  • Sur le siège, avoir les hanches plus hautes que les genoux
  • Le bas du dos (région dorso-lombaire) ne doit pas être creusé
  • Le bas du dos ne doit pas être non plus arrondi
  • Pour garder la courbure naturelle du dos, utiliser si besoin (selon la longueur des jambes) un dossier ergonomique à placer au fond du siège*
  • Maintenir le haut du dos détendu et vertical, ne pas arrondir les épaules

Renforcer les abdominaux profonds peut aider au maintien de la posture assise de longue durée, toutefois il est conseillé d’alterner la position assise et la position debout, la seconde étant plus naturelle pour le corps.

La posture devant l’écran

position écran

Écran d’ordinateur ou de smartphone, la posture assise doit se combiner à une bonne distance de l’écran et une bonne posture de la nuque et des épaules.

Devant l’écran d’ordinateur:

  • L’écran doit se situer à hauteur des yeux ou à 10-15 cm plus bas si vous avez besoin de regarder le clavier en écrivant
  • La bonne distance entre l’écran et l’assise est une longueur de bras
  • Éviter d’avancer la nuque pour lire l’écran, mieux vaut une inclinaison du haut du corps aligné à partir du bassin et ensuite revenir à la verticalité
  • Lire ou écrire des informations sur un écran peut être source de tension, penser régulièrement à relâcher les épaules
  • Les avant-bras sont posés sur la table de bureau ou l’accoudoir du siège
  • Un espace est prévu pour les jambes afin qu’elles puissent être détendues et mobiles

Devant l’écran du smartphone:

Écran de plus petite taille, les caractères y sont également plus petits. Les yeux et la nuque peuvent avoir tendance à se contracter, mais aussi les bras sollicités se plient pour écrire un message en tapant sur un clavier de taille réduite. Il est donc important de ne pas plonger la tête en avant dans l’écran mais plutôt de revenir autant de fois que nécessaire à une position neutre et détendue. Les rotations des épaules et l’ouverture des bras sont les bienvenues et peuvent suivre l’écriture de vos SMS.

Conclusion

Chasser les mauvaises habitudes peut prendre un certain temps mais ne vous découragez pas, même pris dans le feu de l’action ou l’urgence d’une situation, avec la pratique les bons réflexes posturaux se mettent en place.
Être bien au quotidien n’est plus un luxe mais le fruit de votre attention et de votre bienveillance envers vous-même pour vivre des journées pleines de vitalité, en douceur et dynamisme!




Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

yoga enfant

Yoga pour les enfants, pourquoi et par où commencer?

By Activités, dans le corps, Relaxation, Sport

Yoga pour les enfants, pourquoi et par où commencer?

yoga enfant

Le Yoga est connu pour nous ramener à nous-mêmes dans l’instant présent. Ses exercices physiques, le travail sur la respiration et les postures de concentration contribuent à la santé et au bien-être des adultes. Exercice physique servant la voie spirituelle pour retrouver l’unité, la pratique du yoga commence d’abord par un entretien du corps pour amener plus de paix intérieure au cœur de nos vies.

Les enfants eux aussi ont besoin de moments sereins pour bien grandir, respirer, ne plus devenir tout rouge de colère ou de trop plein d’énergie, à n’en savoir que faire.

Au milieu du vacarme de l’enfance, un yoga adapté à cette phase de vie est une option assez séduisante.




Les atouts du Yoga pour les enfants

  • Découverte du corps
  • Amélioration de l’attention
  • L’énergie qui circule mieux
  • Des postures ludiques à image animalière (la grenouille, le papillon, le poisson…)
  • Détente
  • Bon alignement des articulations
  • Présence

Les 7 points essentiels pour démarrer une pratique avec vos enfants à la maison

yoge enfant

Dès l’âge de 4 ans, un enfant peut s’intéresser au fonctionnement de son corps si l’apprentissage est ludique, il est en mesure de reconnaître les bienfaits de la respiration ou d’une posture. Certains voient déjà leurs parents pratiquer à la maison, la pratique devient alors pour eux un mimétisme naturel.

Séances ludiques et variées : Le yoga établit un lien entre le corps et l’esprit, les exercices destinés aux enfants doivent être variés et ludiques pour capter leur attention. Ils sont en pleine découverte du monde extérieur et ils ont besoin de nombreuses stimulations pour garder l’attention sur une tâche. Le Yoga devient pour eux un jeu et cela sans perdre de son efficacité.

Séance courte à la maison, mieux vaut une séance courte suivie avec régularité qu’une longue séance tous les trois mois. 15 minutes est un bon début. Ensuite selon l’intérêt et l’évolution de la pratique, passer à 30 minutes.

L’équipement :

  • pour que la séance de Yoga devienne un rituel, les petits et les grands ont besoin d’un tapis: pour les enfants, optez pour la couleur! Le nouveau petit Yogi pourra marquer son prénom sur le tapis en signe d’appropriation et ainsi pratiquer avec plus d’implication.
  • Une couverture pour la fin de séance.

La tenue doit être souple et confortable, pieds nus idéalement pour éveiller les sensations. S’il fait froid, une paire de grosses chaussettes antidérapantes convient très bien.

Nommer tout ce que vous faites, afin que l’enfant ait des repères verbaux de pratique, cela l’aidera à garder l’attention et son désir d’application. Il pourra ensuite également en parler plus facilement.

Avoir un rituel d’entrée et de fin de pratique : les enfants adorent, les adultes aussi. Cela peut être une relaxation qui débute au retentissement d’un gong ou avec une musique.

Les postures de Yoga pour les enfants

La relaxation

La relaxation au sol commence et termine une séance. Allongé sur le sol, les bras le long du corps, l’enfant balance doucement sa tête à droite et à gauche, ce mouvement rappelle le bercement. Ensuite, la tête neutre, placée au centre et déposée au sol, demandez-lui de fermer les yeux en lui précisant toutefois qu’il ne s’agit pas de dormir. S’il est agité choisissez une musique sur laquelle il pourra porter son attention.

Alterner repos et activité

Laisser suffisamment de temps à l’enfant d’essayer la posture en s’amusant, vous serez parfois surpris du résultat. Ensuite, revenir à la position de relaxation sur le dos au sol ou en « petite boule » dite “position de l’enfant” en yoga.

Privilégier les postures rappelant des représentations animales ou végétales

Pour en citer quelques-unes : la posture : du chien qui s’étire, du chat, de petit cochon, du papillon de la petite plante qui pousse, de l’huître, de la tortue, du chameau, de l’éléphant, du sapin…Si vous avez un peu de connaissance pratique du yoga, vous pouvez même en inventer une qui portera le nom du super héros du moment.

Les Mouvements à deux

yoga parent enfant

Très ludique, les enfants s’y prêtent très volontiers, encore faut-il un partenaire qu’ils apprécient, vous pouvez bien-entendu vous proposer ou cas échéant recruter un de ses copains du voisinage du même âge à moins qu’il y ait un candidat de choix dans la fratrie.

La dynamique à deux est un antidote à l’ennui, mieux vaut garder un œil tout de même pour que cela ne devienne pas trop excessif et ne pas perdre le bien-fondé de la pratique du Yoga.

Exemples d’exercices à deux:

En face à face : l’exercice du balancier.

  • Assis sur les genoux, les enfants commencent en position assise en face à face comme en miroir.
  • Les bras ouverts à l’horizontale, paumes vers le sol, comme les ailes d’un avion, basculer sur son axe central de droite à gauche avec un passage attentif au centre. Répéter plusieurs fois l’exercice.
  • Bienfaits: renforcement du dos et de l’équilibre, plaisir de travailler à deux.

En face à face : l’exercice du bâteau

  • Assis sur les fesses, les jambes légèrement écartées, coller ses plantes de pied à celles de son partenaire. Les paumes de mains les unes contre les autres, chacun attrape les poignets de l’autre.
  • Basculer de droite à gauche, en repassant bien sur l’axe central, avec attention.
  • Bienfaits: renforcement et étirement du dos, rotation des hanches et équilibre. Plaisir du travail à deux.
  • Précautions: les enfants ne doivent pas se tirer fort et brusquement pour éviter des contractions et des tensions du dos et du bassin.

Dos à dos : bascule d’avant en arrière, à tour de rôle

  • Assis sur les fesses, les jambes allongées au sol, les paumes de main au sol ou sur les genoux.
  • Basculer d’avant en arrière, l’un et l’autre initient le mouvement à tour de rôle.
  • Bienfaits: étirement et mobilité du bas du dos, très bon exercice d’écoute de l’autre, massage du dos.
  • Précautions: plier les genoux si les mouvements sont trop profonds pour protéger le bas du dos.
  • La musique peut aider les enfants à apprécier l’exercice.

Exercices de respiration

  • Souffler un bougie 10 fois avec la bouche: respiration ventrale avec expiration rapide par la bouche, les enfants peuvent regarder leur ventre bouger ou mettre les mains dessus.
  • Sentir le parfum d’une fleur: inspiration par le nez l’expiration suit automatiquement.
  • Bailler et cracher du feu comme le dragon, les enfants peuvent mettre leur main devant la bouche pour sentir la chaleur de l’air projeté.
  • Faire quelques sons de voyelle: A, E, I,…
  • Retourner en relaxation

Conseils

Vous pouvez utiliser ces respirations imagées tout en donnant des indications plus concrètes si besoin. Choisissez la ou les respirations qui semblent le mieux correspondre à l’énergie du jour pour commencer et/ou clôturer la séance.

Après le dernier exercice de respiration, mettre une musique douce pour la relaxation au sol. Déposer une couverture sur le corps du petit yogi en repos.

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

massage tantrique

Le Massage Tantrique au delà des préjugés

By Activités, dans le corps, Relaxation, Soins

Le Massage Tantrique au delà des préjugés

massage tantrique

Le massage tantrique est-il un massage d’éveil à la sexualité ou à la spiritualité? La réponse à cette question bien occidentale n’est pas aussi simple.

Le tantrisme, qu’est-ce que c’est?

  • Loin du tantrisme fantasmé qui a pu faire l’objet de publications fantaisistes, le tantra est une voie de transformation, une expérience physique et spirituelle qui conduit à l’unité universelle, à ce sentiment du Soi divin dans lequel l’ego est vaincu, transcendé. Cette voie suit une discipline rigoureuse, un ensemble de règles, d’exercices corporels et spirituels dont seuls certains initiés peuvent suivre la progression.
  • Le mot tantrisme est la version occidentale (inventée au 19ème siècle) du Tantra, mot issu d’un système métaphysique pratique originaire de la région himalayo-indienne  qui signifie « règle, traité » en sanskrit.



Repères chronologiques

Selon Philip Rawson dans son livre Tantra:

  • des symboles qui répondent exactement aux symboles utilisés de nos jours par les tantristes se trouvent dans les vastes cavernes naturelles de l’Europe paléolithique (20 000 ans avant JC).
  • L’ouvrage le plus ancien (d’un auteur bouddhiste) remonterait au 6ème siècle avant JC et le plus récent au 19ème siècle.

Le tantrisme est donc une voie ancienne !

Si les massages tantriques actuels s’inspirent du tantrisme, il est important d’en relativiser l’accès et l’interprétation occidentale, sans oublier leur adaptation  à la vie moderne.

Concepts philosophiques et principes du tantrisme

Le tantrisme a pour but une transformation totale.

Sur les plans physique, émotionnel, spirituel, les énergies doivent être réveillées, libérées, et rassemblées pour mener à l’illumination, état d’éveil et de clarté qui donne accès à la réalité. L’action au travers d’exercices répétés conduit à la transformation. Quand ceux-ci sont chargés de sensualité ou d’émotion ils contribuent d’autant plus fortement à la maîtrise de l’intuition et à la transformation.

Les actes accomplis de manière répétitive (sans se décourager) et chargés d’associations sensuelles ou émotives puissantes sont les moyens les plus efficaces de la transformation. Ces actes doivent être nombreux et différents de nature, se combiner dans un agencement précis, condition sine qua non à la voie.

Les exercices s’accompagnent de mantra, tous sont méditatifs et certains appartiennent au Yoga tantrique, une des branches du Hatha Yoga.

Les énergies subtiles, les chakras

Le Hatha Yoga combiné à des attitudes corporelles agit sur le corps subtil. Tout le Tantra est en lien avec le corps subtil.

  • Selon les tantras, les centres de conscience principaux se trouvent dans les chakras du système cérébro-spinal et dans le sommet du cerveau. Ce sont des centres d’énergie subtile (ou centres de conscience) au nombre de 7, traversés par la force vitale- une fois celle-ci réveillée. Les Nadis en sont les canaux énergétiques.
  • Le massage tantrique agit sur le corps subtil et le corps physique dans un savant mariage entre la conscience et les cinq sens. Il s’agit alors, pendant le massage, d’être à l’écoute de ses sensations, ressentis, émotions, d’observer ses réactions, résistances, dans un état de neutralité méditative. Attention et relaxation sont donc toutes deux nécessaires pour recevoir les bienfaits du massage.

tantra

Le massage tantrique est-il un massage érotique ?

La sexualité serait-elle la porte de la délivrance à laquelle le massage tantrique nous conduirait? Le massage tantrique est souvent associé en Occident à une volupté promise, un éveil des sens et de l’énergie sexuelle qui libérée fait entrevoir le Nirvana. Y a t-il un peu de vérité dans cela ?

Dans la tradition

Dans l’art tantrique du Tibet, un couple Yogi uni dans l’extase sexuelle est souvent mis en images, ces représentations servent de symbole à l’accomplissement spirituel.

Cette union sexuelle obéit toutefois à certaines règles strictes. Pour mener à une telle élévation, les mouvements corporels lors des rapports sexuels suivent les enseignements de la doctrine et comptent parmi les éléments les plus anciens du tantrisme.

La pratique du tantra est cependant réservée à certains initiés et exige une vie méditative retirée du monde.

Dans la société moderne

Modernité et spiritualité peuvent paraître faire un ménage plutôt hasardeux dans nos sociétés occidentales, pourtant de nombreuses pratiques anciennes y trouvent un accueil et intérêt croissant (Qi Gong, Tai Chi Chuan, Méditation, Yoga, Tantrisme…)




Le massage tantrique, y a-t-il un mode d’emploi?

  1. L’apprentissage de la double polarité masculine-féminine

Parce qu’il est avant tout une expérience sensorielle et sensuelle, il n’y a pas de mode d’emploi pré-établi mais plutôt une confiance à donner à celui ou celle qui vous masse et qui vous guide dans l’apprentissage de la double polarité masculine-féminine. La répétition des séances est nécessaire pour observer une progression.

  1. Faire progresser l’énergie sexuelle
  • La prise de conscience, le souffle, la méditation, l’alignement, le travail avec l’énergie subtile des chakras invite à suivre la voie de l’unité dans cette double polarité.
  • Le corps lors du massage est le lieu sacré de la béatitude, la concentration s’effectue dans le corps subtil. Le mental, l’énergie sexuelle et le souffle sont réunis pour  libérer la puissance dite divine.

Modalités pratique du massage tantrique

  • Sur le sol: matelas futon ou tatami
  • Durée : 2h
  • Exercices préliminaires: méditation, respiration, visualisation
  • Mouvements: en lemniscates (en 8)
  • Rythme: très lent ( en communication avec les sens)
  • Etat d’esprit: Recevoir, être sans attente, méditer

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Send this to a friend