Category

dans le corps

bols chantants

Bols tibétains : La thérapie par les sons

By dans le corps, Relaxation, Soins

Bols tibétains : La thérapie par les sons

bols chantants

Connaissez-vous les bols tibétains ? Ou peut-être avez vous entendu parler des bols chantants ? Cette technique de thérapie encore méconnue chez nous est utilisée depuis des millénaires dans la région de l’Himalaya et dans d’autres parties d’Asie. Employée en méditation, elle fait appel aux sons et à leurs vibrations pour agir sur notre corps.

Vous vous demandez comment ? Voici notre décryptage pas à pas de cette pratique ancestrale dont le pouvoir a été étudié par la science.




Des origines mystérieuses

Personne ne peut dire avec précision quand ont été créés ces bols, ni donner d’explications avérées sur les circonstances de leur création. Ceci dit, on les fait généralement remonter à au moins 2000 ans avant JC. Ils auraient été amenés au Tibet par des forgerons nomades venus d’Extrême-Orient. Adeptes du chamanisme, une forme de spiritualité qui lie les hommes à la nature, ces forgerons considéraient que les sons et les chants avaient des pouvoirs de guérison.

Les bols ont ensuite été repris par le bouddhisme. Les moines bouddhistes les utilisent encore aujourd’hui pour un grand nombre de pratiques et de rituels, tels que la méditation mais aussi les offrandes ou la guérison. Depuis, le Tibet n’est pas le seul endroit où l’on peut en trouver : ils sont aussi très présents dans d’autres pays d’Asie, comme l’Inde et le Népal.

Plusieurs matériaux pour former un bol

bols tibetains

Les bols tibétains, ou bols chantants, sont composés d’un alliage de sept métaux. Le nombre sept renvoie aussi à sept astres et aux sept jours de la semaine, ainsi qu’à nos sept chakras, ces points d’énergie qui, selon les croyances bouddhistes et indiennes, sont parsemés dans notre corps.

Dans chaque bol qui a été créé selon les traditions, vous devriez donc retrouver :

  • De l’argent : associé à la Lune et au lundi
  • Du fer : pour Mars et le mardi
  • Du mercure : pour la planète du même nom et le mercredi
  • De l’étain : associé à Jupiter et au jeudi
  • Du cuivre : lié à la planète Vénus et au vendredi
  • Du plomb : pour Saturne et le samedi
  • De l’or, enfin : pour le soleil et le dimanche

Chaque métal émet un son et une vibration spécifiques, et c’est de leur harmonie que découle le pouvoir des bols.

L’harmonie des vibrations

L’efficacité des bols tibétains est d’abord liée à un constat : si vous placez un baffle près d’un verre d’eau à une certaine fréquence, les vibrations provoquées par la musique vont faire bouger l’eau. Or, notre corps est principalement constitué d’eau. C’est sur elle que les bols vont jouer.

La pratique des bols tibétains repose sur la conviction que le stress et les énergies négatives amènent de mauvaises vibrations dans notre corps. Malheureusement, ces vibrations ne font pas que passer dans notre corps, nos cellules les emmagasinent.

Une savante manipulation des bols agira sur l’eau que contient notre corps. L’eau transmettra alors ses vibrations à nos cellules, qui finiront par vibrer au rythme du chant du bol. Ainsi, notre organisme se synchronisera avec les sons et les vibrations du bol. L’objectif est de faire disparaitre les mauvaises vibrations pour rétablir l’ordre et l’équilibre.

Si l’on croit au lien entre le physique et l’esprit, ces vibrations devront pouvoir agir sur les tensions de notre esprit et notre cerveau. Pour cela, il faut arriver à ressentir le son en acceptant le fait que c’est une vibration et que nos oreilles sont loin d’être la seule partie de notre corps qui peut en profiter.

Si certains pourraient être dubitatifs, la technique semble pourtant fonctionner pour de nombreuses personnes. Ainsi, beaucoup de thérapeutes, tels que les psychanalystes, utilisent les bols chantants avec leurs clients.

Des bienfaits aussi physiques que mentaux

La disparition des mauvaises vibrations qui circulent dans notre corps laisse place à de nombreux bienfaits.

Les bols tibétains aident notamment à diminuer notre niveau de stress, à nous détendre et à améliorer la qualité de notre sommeil. En outre, ils favorisent notre créativité et nous aident à lutter contre la procrastination et les problèmes de concentration. Ils nous aident également à nous débarrasser de nos mauvaises habitudes et à faire face aux étapes difficiles de la vie, comme les séparations et le deuil.

Sur le plan physique, les bols tibétains peuvent nous accompagner lorsque nous sommes malades, en participant à notre traitement. Ils permettraient aussi de renforcer notre système immunitaire et de soulager de nombreux troubles et maux physiques, tels que les maux de têtes et les problèmes digestifs. Enfin, ils aident à relâcher toutes nos tensions physiques.

Bien sûr, ils ne peuvent pas tout régler à eux seuls. Vous devez plutôt les voir comme un outil auquel vous pouvez faire appel pour vous sentir mieux dans votre corps et dans votre esprit, au même titre que la méditation et le sport, par exemple.

Alors, en pratique, comment ça fonctionne ? Vous pouvez profiter du pouvoir des bols grâce à un thérapeute qui aura appris à les manier, ou les utiliser chez vous pour vous aider à méditer.




Comment utiliser un bol tibétain ?

Les bols tibétains en thérapie

Lors d’une séance aux bols tibétains, vous vous coucherez sur le dos et le thérapeute posera des bols de différentes tailles autour de vous ainsi que sur votre corps. L’emplacement des bols n’est pas effectué au hasard : chaque bol provoquera des vibrations différentes et devra donc être placé méticuleusement près des parties correspondantes de votre corps.

Pendant la séance, le thérapeute touchera ensuite les bols de diverses manières afin d’émettre des sons et des vibrations différentes. Les façons de provoquer les sons sont nombreuses : le thérapeute peut simplement frapper le bol, avec une intensité et des objets différents, ou passer un bâton autour de lui, le pincer, le frotter,… Les mouvements dépendront de ce que vous voulez traiter. En effet, chaque son a une fréquence différente et provoque des vibrations différentes, qui auront donc des effets différents sur votre corps et votre esprit.

Au rythme des actions du thérapeute, les vibrations, de différentes intensités, pénétreront dans votre corps. Vous aurez ainsi l’impression de recevoir un massage de l’intérieur. C’est ce massage qui est censé stimuler et rééquilibrer votre corps, aussi bien sur le plan physique que sur le plan mental.

Cependant, pour que la thérapie fonctionne, le travail doit venir de vous-mêmes aussi. Plus que simplement écouter les sons, vous devez vous concentrer dessus pour les ressentir à l’intérieur de vous.

Les bols tibétains en méditation

bol tibétain

Les gestes du thérapeute sont calculés et demandent un apprentissage pour les maitriser. Mais vous pouvez aussi utiliser un bol tibétain tout seul et apprendre à manier les sons. Cela vous aidera à méditer.

Pour cela, vous devez vous installer confortablement dans un endroit calme, dans lequel aucun bruit de l’extérieur ne pourra venir vous déconcentrer. Asseyez-vous, prenez un bol chantant et installez-le bien sur vos cuisses. Si votre bol est trop grand, vous pouvez aussi le poser en face de vous, que ça soit sur le sol ou sur une table.

Fermez les yeux et prenez le temps de vous détendre avant de commencer. Cela vous permettra d’être bien plus réceptifs aux sons du bol tibétain.

Plusieurs manières existent pour faire chanter le bol et nous vous conseillons d’en tester quelques-unes pour trouver celle qui vous convient le mieux.

L’une de ces manières consiste à frôler le bord supérieur du bol avec un maillet ou avec votre doigt, et à en faire le tour. Il vous faudra tourner continuellement pour arriver à en sortir un son conséquent, avec des gestes lents. Le son est capricieux : si vous allez trop lentement, il finira par s’évanouir, mais si vous allez trop vite, vous obtiendrez des sons parasites. Il vous faudra donc trouver le rythme du son pour pouvoir le suivre.

Pendant toute la pratique, gardez les yeux fermés pour vous assurer de ne vous concentrer que sur ce son. Vous aurez besoin d’y apporter toute votre attention pour réussir à obtenir et garder un son fluide et pur. C’est cette concentration qui vous aidera à vous amener dans un état de méditation.

Utilisé de cette manière, le bol chantant vous apprendra à ne plus penser à rien sauf à l’objectif que vous visez. Cela vous apprendra non seulement à faire le vide et à méditer, mais aussi à vous concentrer. C’est donc un très bon exercice si vous êtes novices en la matière ou si vous éprouvez des troubles de concentration.

Quel bol choisir ?

Si vous voulez vous procurer un bol tibétain, faites d’abord bien attention à sa composition. Certains bols tibétains ne sont que des imitations qui ne provoqueront pas les sons que les bols traditionnels délivrent. Vérifiez donc bien que le bol que vous vous apprêtez à acheter contient tous les métaux que nous avons cités précédemment.

Ensuite, il vous faudra choisir la taille du bol. En fonction de leur taille, les bols donnent une gamme de sons différente :

  • Les grands bols, d’un diamètre d’au moins 25 cm, donnent des sons et des vibrations profonds et lents qui ont l’avantage d’apaiser le corps et l’esprit très rapidement.
  • Les bols d’un diamètre compris entre 12 et 25 cm délivrent des sons aussi bien aigus que graves, pour une variété et un équilibre parfaits. De plus, ils peuvent être plus facilement pris en main et manipulés.
  • Les petits bols, de moins de 12 cm de diamètre, offrent des sons plus aigus. Leur avantage réside majoritairement dans leur taille : ils sont plus faciles à transporter.

Il vous faudra ensuite choisir l’épaisseur que vous préférez, car celle-ci aura aussi un impact sur les sons du bol. De manière générale, plus le bol sera épais, plus le son sera haut. Et inversement, plus il sera fin, plus le son sera profond.




Une auto-guérison qui ne remplace pas un traitement

meditation bol tibétain

Les sons, qu’ils soient chantés ou délivrés par des instruments, sont depuis la nuit des temps au centre d’un grand nombre de rituels, tels que les rites de guérison. Les bols tibétains s’inscrivent dans ce contexte.

Cependant, si la science reconnait l’effet des sons sur notre corps et notre esprit, cela ne veut pas dire pour autant que les bols tibétains vous guériront de tous vos maux.

Ils permettront de venir à bout des tensions que le stress et autres énergies négatives ont accumulées dans votre corps. Ainsi, ils constituent une très bonne méthode pour se détendre et se relaxer. Mais il ne seront qu’une aide dans votre processus d’autoguérison. Si vous souffrez de maux sérieux, cette méthode ne devra donc être qu’un supplément à un véritable traitement.

Avez-vous déjà tenté l’expérience des bols tibétains ? Cela vous tente-t-il ?

Sources

https://www.artisans-du-nepal.com/12-bols-tibetains
https://desmusiquespourguerir.com/le-pouvoir-des-bols-tibetains-instruments-therapeutiques/
https://vibratis.fr/bol-tibetain-7-metaux/
http://bouddhisme-universite.org/bols-chantant/
https://www.techniquesdemeditation.com/comment-mediter-avec-un-bol-chantant-tibetain/
https://monboltibetain.com/comment-bien-faire-chanter-un-bol-tibetain/

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

sauna

Bienfaits du sauna

By dans le corps, Maison, Relaxation, Soins

Les nombreux bienfaits du sauna

sauna

A priori, la pratique du Sauna se prête mieux aux saisons froides des pays du Nord. Le sauna connaît pourtant un succès croissant en France où spas et piscines s’équipent et vantent les mérites d’une millénaire tradition. Plus que de nous réchauffer, le Sauna aurait-il des bienfaits pour notre santé?

Le Sauna, oui, mais c’est quoi?

Le Sauna existerait en Finlande depuis 2000 ans, d’abord sous la forme de trous creusés dans la terre, une pièce lui fut ensuite dédié dans les maisons. Cette cabane de bois intégrée à l’habitat familial est encore aujourd’hui un endroit sacré et protégé.

Lieu également social et de bien-être, les saunas publics se sont multipliés dans les villes d’Europe, le rythme de la vie urbaine y est suspendu au profit de celui des bains de vapeur sèches et de la relaxation qu’ils procurent.




A savoir:

Le lieu

  • La chaleur y est obtenue par le feu d’une cheminée ou plus courant aujourd’hui, notamment en France par des radiateurs ou poêles de sauna électriques.
  • L’éclairage y doit être léger, afin d’inviter au calme le corps et l’esprit.
  • Une bonne aération et l’utilisation d’huiles essentielles* stimulent la respiration et contribuent à une bonne hygiène du lieu.
  • Le sauna, dans les pays du Nord, se pratique nu pour des raisons d’hygiène. Dans d’autres pays, comme la France, pour des raisons principalement culturelles, le port du maillot peut être obligatoire.

*parmi les huiles essentielles les plus fréquentes: le pin, l’eucalyptus, la lavande, le romarin, le thym, le citron, etc…

sauna lieu

L’équipement

Vous pouvez être totalement équipé en arrivant ou louer les articles suivants dans votre sauna:

  • un peignoir, avec une capuche de préférence s’il y a un jardin extérieur, vous vous sentirez ainsi protégé d’un coup de froid.
  • 2 serviettes dont une de grande largeur pour que vous puissiez vous allonger tout le long sur les bancs du sauna, la seconde vous servira de serviette de douche.
  • du savon et du shampoing, choisissez des produits doux. Après le sauna, douchez-vous sans savon, cela évite d’obstruer les pores dilatés.
  • des sandales de bain ou de plage.
  • une bouteille d’eau.

Le rituel

  • Prendre une douche (obligatoire) avant d’entrer dans le sauna
  • Se sécher pour favoriser la sudation
  • Y entrer les pieds et les mains chaudes
  • Rester tranquille pendant la séance, le bain de vapeur sèche* dure 12 à 15 minutes
  • A l’intérieur du Sauna, si vous êtes débutant, mettez-vous sur les bancs inférieurs (la chaleur monte)
  • Si vous vous sentez mal, quittez la cabine
  • Pour le refroidissement* aller à l’air libre et prendre une douche froide. Pour les plus courageux: se tremper dans des baignoires d’eau froide est un refroidissement tonifiant !
  • Après le refroidissement le bain de pieds chauds est conseillé
  • Se détendre dans les salles de repos

*Les deux phases, de chaleur et de refroidissement doivent être de durée égale.

Ce rituel est à répéter 3 fois, 2 fois si vous êtes pressé.

Les bienfaits du sauna

sauna relaxation

A l’appui des actuels travaux scientifiques, le pratique du Sauna se présente être bienfaisante sur plusieurs aspects.

1) La relaxation

Le premier bienfait du Sauna est l’état relaxant dans lequel il vous conduit au fil des bains de vapeur sèche. Pour éviter le fameux coup de vapeur qui vous fera devenir rouge et mal à l’aise, suivez bien le rituel, son temps, l’alternance avec le froid et le repos, votre corps n’en sera que plus détendu, fortifié et tonifié.

2) Amélioration du système cardio-vasculaire

La chaleur dilate les vaisseaux sanguins, ce qui agit en les renforçant sur les muscles vasculaires. Par la transpiration, le sauna agit sur le corps en éliminant les toxines. La pratique régulière du sauna rend les artères plus élastiques ce qui fait diminuer la tension artérielle et agit en régulateur de l’activité du système nerveux.*

*Livre “Sauna Therapy” du Dr Lawrence

3) Soin du visage et de la peau

Cet état de détente aura un effet doublement lissant sur votre visage, d’une part vos muscles se détendent et de l’autre les pores de la peau se dilatent, ce qui a un excellent effet nettoyant, idéal avant un gommage. Après un sauna, le visage retrouve de l’éclat et de l’élasticité.

Pour le corps, optez pour un gommage doux, préférez la douce éponge de mer naturel* au gant de crin qui sera dans ce cas trop agressif.




Bienfaits thérapeutiques

4) Le sauna améliore la respiration

Le sauna prévient contre le rhume en dégageant les voies respiratoires et en fortifiant le système immunitaire. Sur la durée, il aura également des bienfaits de santé pour les personnes asthmatiques ou atteintes de bronchite chronique.

5) Le sauna soulage les douleurs musculaires et articulaires

La transpiration en profondeur des tissus aide à leur réparation et réduit ainsi les inflammations et les tensions.

6) Il rééquilibre le système hormonal

Notamment en agissant sur le système endocrinien.

piece sauna

Les règles pour des bienfaits optimums

  • Ne pas prendre de repas lourd
  • Ne pas avoir l’estomac vide, manger léger!
  • Respecter les étapes du rituel, toujours dans le calme et la détente; Résister à l’envie de faire des abdominaux entre les séances ou des exercices sportifs, l’agitation serait contraire aux bienfaits apportés par la relaxation profonde.
  • Ne pas boire d’alcool avant

Les contre-indications

Eviter le sauna en cas :

  • de pathologie identifiée, mieux vaut dans ce cas demander conseil au médecin
  • d’accident cardiaque, d’hypertension et d’hypotension
  • d’eczéma, de varice, de plaie
  • de début de grossesse et grossesse à risque
  • de maladie infectieuse

Conclusion

Avec la pratique régulière, le Sauna retrouve ses vertus d’autrefois, au temps où les guérisseurs y faisaient leur traitements. Détente profonde et sudation aident à purifier le corps et à relâcher les tensions mentales pour un meilleur équilibre de vie et un système immunitaire renforcé.

Idéal pour affronter la longue saison d’hiver, le sauna est également un excellent rituel d’automne et de printemps, à l’heure où votre corps se prépare aux transitions. En été, la fréquentation du sauna peut dépendre de la température extérieure, une plongée dans les bains de vapeur sèche conserve toutefois tout du long de la saison ses bienfaits purifiants et anti-stress.

Le sauna peut donc se pratiquer toute l’année, il est également aujourd’hui une pratique sociale qui crée un sentiment de communauté positif.

Intégré à l’habitat, il donne l’occasion de partager en famille ou entre amis un temps de soin et de détente.

Se faire du bien serait donc ce que suggère cette cabane de bois aux senteurs relaxantes et à la chaleur bienfaisante, à ceux que cela séduit, il serait dommage de passer à côté.

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

bain de pieds

Bain de pieds: Soulager vos maux avec ce guide

By dans le corps, Relaxation, Soins

Bain de pieds: soulager vos maux avec ce guide

bain de pieds

Vos pieds sont douloureux ou gonflés, vous êtes tellement stressés que ça vous donne mal à la tête, vous ressentez le besoin de vous relaxer pour commencer la nuit sur de bonnes bases?… Tous ces maux ont un point commun : ils peuvent être soulagés par un bain de pieds !

Dans ce guide, nous vous expliquons en détail ce que les bains de pieds peuvent faire pour vous et quel est le meilleur bain pour soulager vos problèmes en particulier.




Les mille bienfaits des bains de pieds

On oublie souvent de prendre soin de nos pieds, et pourtant ils sont un élément très important de notre corps ! C’est d’ailleurs dans nos pieds, sous la voûte plantaire, que se trouve la concentration de terminaisons nerveuses la plus élevée de notre organisme. Ce qui se passe au niveau de nos pieds peut donc avoir une influence dans notre corps et notre esprit. Et la meilleure manière de prendre soin de nos pieds sont les bains de pieds.

Plus que ça, les bains de pieds présentent beaucoup de vertus, et peuvent donc être utilisés dans beaucoup de situations. Ils sont notamment un très bon moyen de se relaxer après une longue journée, et de chasser toute énergie négative que l’on peut ressentir. Ils nous permettent ainsi de nous détendre tout en soulageant nos maux de tête éventuels par la même occasion. De plus, ils peuvent aussi faciliter la circulation sanguine et réduire le gonflement de nos pieds douloureux.

Il existe plusieurs types de bains de pieds et chacun a ses vertus propres. Pour obtenir les effets désirés, il ne suffit donc pas de mettre de l’eau dans une bassine et d’y tremper nos pieds. Selon l’objectif, certains doivent être froids, d’autres chauds. Et alors que pour certains, l’eau est suffisante, pour d’autres, il faudra rajouter du sel, de l’huile ou d’autres éléments.

Choisir la bonne température : les vertus de l’eau chaude et froide

Prenez une bassine assez grande. Vous devez pouvoir la remplir de suffisamment d’eau pour couvrir tous vos pieds jusqu’aux chevilles. Mais de quelle température doit-être l’eau?

Un bain de pieds froid pour des pieds douloureux

bain de pied froid

Vous avez marché toute la journée, vos jambes sont lourdes et vos pieds vous font mal ? Ou vous avez passé la journée assis et vos pieds sont enflés ? Un bain de pieds froid de quelques minutes vous soulagera instantanément !

En effet, le froid va améliorer et tonifier votre circulation sanguine directement, soulageant ainsi les douleurs que vous ressentez dans vos pieds et vos jambes. De plus, l’eau froide dynamisera votre organisme tout en stimulant et renforçant votre système immunitaire. Enfin, de manière préventive, les bains de pieds froids réduisent le risque de varices.

Cependant, quelques précautions sont à prendre avant de tremper vos pieds dans une bassine d’eau froide. Premièrement, ne le faites pas si vous êtes déjà frigorifiés : cela ne fera qu’empirer votre état et ça pourrait même aller jusqu’à vous rendre malade ! Ensuite, faites attention à ce que l’eau ne descende pas en-dessous des 15°C et n’y laissez pas vos pieds pendant plus de 5 minutes. C’est largement suffisant pour soulager vos maux et, encore une fois, le but n’est pas que vous tombiez malade !

Enfin, pour éviter que ces quelques minutes ne vous refroidissent pour le reste de la journée, prenez une douche chaude directement après.

Un bain de pieds chaud pour se relaxer

Si vos pieds sont fatigués ou si vous avez simplement besoin de vous relaxer, rien de mieux qu’un bain de pieds chaud ! Les bains chauds facilitent la digestion et sont très reposants. Ils sont donc idéalement effectués le soir avant de vous coucher. Mais ce n’est pas tout. En plus de vous détendre, l’eau chaude agit sur les apports en nutriments dans les cellules de votre corps et favorise l’élimination des toxines.

La température d’un bain chaud varie généralement de 32°C à 37°C, mais elle peut aller jusqu’à 40°C. Trempez-y vos pieds pendant une à cinq minutes.




Alterner entre chaud et froid

Il est aussi possible d’alterner le chaud et le froid, pour pouvoir profiter pleinement de toutes les vertus de chaque bain.

Pour cela, prenez deux bassines. Versez de l’eau froide dans l’une et de l’eau chaude dans l’autre. Trempez d’abord vos pieds dans la bassine d’eau chaude pendant environ 2 minutes. Mettez-les ensuite dans l’eau froide et restez-y 30 secondes. Passez ensuite de nouveau à l’eau chaude et recommencez.

L’idéal, c’est de passer deux à trois fois dans chaque bassine.

À chaque problème son bain de pieds

bain de pied

Bien qu’un bain de pieds ne contenant que de l’eau est très efficace, vous pouvez y ajouter plusieurs autres choses pour en retirer encore plus de bienfaits.

Ainsi, vous pouvez y verser jusqu’à dix gouttes d’huile essentielle de votre choix, selon leurs vertus et les effets que vous recherchez. Par exemple, l’huile essentielle de lavande aura un effet assainissant, tandis que celle de menthe poivrée pourra être utilisée comme tonifiant.

Le gros sel, quant à lui, a des vertus analgésiques et anti-inflammatoires. Ajoutez-en une poignée dans la bassine pour décongestionner vos pieds.

Si vous voulez masser vos pieds par la même occasion, posez des galets, des billes de verre ou encore un rouleau à picots dans le fond de la bassine et passez vos pieds dessus en faisant des mouvements réguliers.

Selon les douleurs et les problèmes que vous voulez soulager, plusieurs variantes sont possibles. Voici les meilleurs bains de pieds à faire dans chaque situation.

1) Contre le mal de pieds

Vos pieds sont douloureux mais vous voulez éviter de les tremper dans de l’eau froide ? Pas de problème : vous pouvez aussi les mettre dans de l’eau tiède ou chaude, à condition d’y ajouter un petit plus.

Ainsi, vous pouvez y ajouter… De l’aspirine ! Aussi fou que cela puisse paraitre, l’aspirine ne sert pas seulement à soulager les maux de tête, elle peut aussi faire beaucoup de bien à vos pieds. Pour cela, prenez une bassine d’eau tiède et ajoutez-y deux cachets d’aspirine effervescents. Trempez-y vos pieds au moment de mettre les comprimés, pour profiter de leurs bulles qui calmeront votre douleur.

Vous pouvez aussi allier la menthe à l’eau chaude : dans une bassine d’eau chaude, ajoutez 5 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée. Pour une meilleure efficacité, posez une serviette sur la bassine pour que la vapeur n’en sorte pas.

Après avoir retiré vos pieds de l’eau, essuyez-les bien et massez-les ensuite avec une crème à l’aloé vera ou de l’huile d’argan.

2) Contre les démangeaisons

pieds dans l'eau

Dans ce cas, tournez-vous vers le bicarbonate de soude. Remplissez une bassine d’eau tiède et versez-y un quart de tasse de bicarbonate de soude. Mélangez bien et trempez-y vos pieds pendant environ 15 minutes. Le bicarbonate de soude hydratera votre peau en profondeur, évitant ainsi les démangeaisons dues à la sécheresse de la peau. Notez qu’il peut être remplacé par une demi tasse d’amidon en poudre.

Ensuite, séchez bien vos pieds. Vous pouvez aussi saupoudrer un peu de talc à l’intérieur de vos chaussures, pour éviter les démangeaisons qui y sont dues.

Le gros sel est un autre ingrédient que vous pouvez utiliser pour lutter contre les démangeaisons des pieds. Il vous suffit de verser une poignée de gros sel dans votre bassine. Il a une action exfoliante qui retirera les cellules mortes de la peau. De plus, il a un pouvoir assainissant qui viendra soulager vos démangeaisons. Le  gros sel fonctionne d’ailleurs aussi très bien sur des maladies cutanées tels que l’eczéma et le psoriasis.




3) Pour hydrater les pieds

Si vos pieds sont secs et ont besoin d’un bon coup d’hydratation, prenez du vinaigre blanc. Dans une bassine d’eau tiède, versez deux verres de vinaigre blanc et trempez-y vos pieds pendant environ une demi-heure. Séchez les bien ensuite, en frottant particulièrement les parties plus rugueuses.

4) Pour détendre les pieds fatigués

Si vous avez passé la journée à marcher d’un endroit à l’autre ou que vous êtes restés debout pendant de longues heures, le bain de pieds au bicarbonate de soude vous permettra de soulager vos pieds.

En plus de soulager les démangeaisons, le bicarbonate de soude aide en effet à détendre nos pieds tout en les revivifiant. Pour profiter de ses bienfaits, il vous suffit d’ajouter un demi-verre de bicarbonate de soude dans une bassine remplie d’eau chaude ou tiède.

5) Contre la corne

Pour enlever la corne de nos pieds, il est préférable de les faire tremper avant afin de les ramollir. Et quoi de mieux, dans ce cas, qu’un bon bain de pieds ?

Dans une bassine d’eau tiède, ajoutez deux tasses de vinaigre de cidre. Celui-ci permettra de détendre votre peau pour pouvoir ensuite enlever la corne et se débarrasser des crevasses plus rapidement. Et tant que vous y êtes, profitez-en pour ajouter une poignée de sel marin afin de rendre votre expérience encore plus relaxante. Laissez trempez vos pieds pendant un quart d’heure environ, puis séchez-les et enlevez la corne à l’aide d’une pierre ponce ou de toute autre râpe à pied.

6) Contre les ongles jaunes et cassants

Si vos ongles de pieds vous font peine à voir, un bain de pieds au citron et au bicarbonate de soude permettra de soigner leur apparence. Non seulement vos ongles en ressortiront plus forts et solides, mais ils seront aussi plus blancs.

Dans ce cas, vous n’aurez pas besoin d’eau pour votre bain de pieds. Pressez simplement deux citrons, pressez-les et ajoutez-y deux cuillères à soupe de bicarbonate de soude. Trempez-y vos ongles pendant environ 5 minutes et recommencez chaque semaine.

7) Contre les mycoses

Si vous souffrez de mycoses, vous pouvez vous en débarrasser en trempant vos pieds dans un mélange d’eau et de vinaigre (qu’il soit blanc ou de pomme). Le vinaigre aide à rééquilibrer le pH des ongles et ainsi à lutter contre les mycoses.

Pour cela, versez simplement une tasse de vinaigre dans une bassine d’eau tiède et mettez-y vos pieds pendant un quart d’heure. Répétez deux fois par jour pour plus d’efficacité.

Si vous n’avez pas de vinaigre sous la main, vous pouvez aussi le remplacer par du gros sel, à hauteur d’une cuillère à soupe de gros sel pour un litre d’eau. L’eau salée aidera à arrêter la multiplication des champignons.

8) Pour réguler la transpiration

Vos pieds ont tendance à transpirer plus que la normale et les mauvaises odeurs que cela dégage sont devenues un vrai calvaire pour vous ? Grâce à sa richesse en antioxydants, le thé vert aidera à réguler ces excès de transpiration.

Pour cela, remplissez une bassine d’eau tiède et faites-y infuser des sachets de thé vert, à hauteur d’un sachet pour un litre d’eau. Laissez-les infuser pendant environ 10 minutes, puis laissez l’eau refroidir. Ensuite, trempez-y vos pieds pendant un quart d’heure et répétez une à deux fois par jour.




Quelques conseils supplémentaires…

Quelle que soit la raison pour laquelle vous décidez de mettre vos pieds à l’eau, n’oubliez pas de bien prendre le temps de vous concentrer sur votre bain de pieds. Bien qu’il suffise généralement de tremper vos pieds pendant quelques minutes, ne planifiez pas un bain de pieds rapide entre deux rendez-vous stressants qui occuperont tout votre esprit ! Les bains de pieds sont faits avant tout pour vous procurer du bien-être. Et le meilleur moyen d’y arriver, c’est de vider son esprit de tous tracas lorsque vous aurez les pieds dans l’eau. Vous apprécierez ainsi pleinement le pouvoir du bain de pieds !

Enfin, après tout bain de pieds, séchez bien vos pieds et n’hésitez pas à les masser ensuite, préférablement avec un produit comme de l’huile d’argan ou de camomille. Cela augmentera l’efficacité de votre bain de pieds, tout en rendant votre expérience d’autant plus relaxante.

Alors, êtes-vous convaincu par l’efficacité des bains de pieds ? Connaissiez-vous tous ses bienfaits ?

Sources

https://bain-de-pied.fr/comment-preparer-un-bain-de-pieds%E2%80%89/
https://www.grands-meres.net/tag/bain-de-pieds/
https://www.natura-sense.com/blog/les-bienfaits-incroyables-du-bain-de-pieds-sur-votre-sante.html
https://www.massage-zen-therapie.com/hydrotherapie-bain-sante.html
https://thalasso.ooreka.fr/comprendre/balneo-pied

A propos de l’auteur

Leonor RogisterDiplômée de l’Ecole de Journalisme de Louvain, Léonor Rogister s’est détournée du monde de l’actualité quotidienne pour s’intéresser aux news lifestyle. Amoureuse de la nourriture et des bonheurs simples, elle aime s’informer et informer sur tout ce qui touche au bien-être, peu importe la forme qu’il prend.

Léonor est expatriée depuis 2015 et a fait de plusieurs pays sa maison. Quand elle n’est pas en train de voyager, elle aime profiter du confort de son chez soi. Elle tient également un blog depuis des années sur lequel elle partage sa passion pour les voyages.

FacebookLinkedin

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

grog

Tout sur le grog et ses bienfaits

By dans le corps, Soins

Tout sur le grog et ses bienfaits

grog

Vous avez un rhume, mal à la tête ou à la gorge ? Ou vous voyez la grippe et la fièvre arriver à toute vitesse ? Et si, au lieu de vous ruer sur les médicaments, vous vous prépareriez un bon grog à siroter bien au chaud sur votre canapé ?

Ce remède de grand-mère au nom assez énigmatique est simple à réaliser et rempli d’ingrédients qui vous feront du bien ! En effet, le grog traditionnel est fait à base d’eau chaude, de rhum, de miel, de citron et de cannelle.

Dans cet article, nous vous expliquons comment le grog a été créé et tous les bienfaits qu’on en retire. Et, bien sûr, nous vous présentons quelques recettes, de la classique à ses variantes, pour que vous puissiez facilement en faire à la maison. Notez que bien que le grog original contienne de l’alcool, il existe aussi en version non alcoolisée pour les enfants ou pour vous.




Créé pour les marins

marin

Mais d’où vient le grog et qui a bien pu lui donner un nom pareil ?

Pour le savoir, il faut remonter à la création de cette boisson ancestrale, au 18ème siècle. Sachez qu’au départ, elle est loin d’avoir été créée pour les raisons thérapeutiques que nous connaissons aujourd’hui !

Le grog a été inventé par un amiral anglais répondant au nom d’Edward Vernon. À la base, il ne contenait que trois de ses ingrédients : de l’eau chaude parfumée à la cannelle et du rhum. À l’époque, le rhum était une boisson très appréciée des marins… Et un peu trop de son équipage, au goût de l’amiral.

Pour des raisons d’économies et pour éviter que ses marins soient saouls à longueur de journée, il a décidé de mélanger le rhum à de l’eau chaude, à hauteur de quatre doses d’eau pour une de rhum. De cette façon, ils pouvaient continuer à profiter du goût du rhum, sans pour autant oublier comment mener à bien leurs tâches journalières !

Ce n’est que plus tard que l’on a commencé à y rajouter du jus de citron, pour lutter contre les carences en vitamine C.

Mais alors, pourquoi ce nom ? Il vient simplement du surnom de l’amiral, que ses marins appelaient “le vieux grog” en référence à ses vêtements fabriqués dans un tissu nommé “grogram” en anglais.

Un mélange d’ingrédients aux divers pouvoirs pour de nombreux bienfaits

Le grog est la boisson idéale pour nous requinquer et nous réchauffer en toutes circonstances. Il est très bon pour soulager la toux, les maux de gorge et de tête ou encore le rhume, ainsi que pour contrer les coups de froid et éviter la fièvre et la grippe.

Utilisé en début de maladie, il peut être très efficace pour venir à bout des symptômes. Cependant, notez que si ceux-ci subsistent, il vous faudra aller voir un médecin.

Le grog est aussi très bon quand on se sent en pleine forme car il agit également comme un préventif, en renforçant nos défenses naturelles. C’est donc la boisson parfaite pour tenir tout l’hiver sans devoir rendre visite au docteur !

La raison pour laquelle le grog est aussi bon pour notre corps, ce sont ses ingrédients : chacun d’entre eux renferme de supers pouvoirs. Découvrons-les un à un…

ingredients grog

1) Le miel

Le miel est une vraie mine à bienfaits pour notre corps. Tout d’abord, son action adoucissante apaise les maux de gorge et, grâce à son pouvoir fluidifiant sur les mucus, il atténue la toux sèche. C’est aussi un désinfectant qui détruit les microbes et empêche le développement des bactéries. En plus de ça, il nous redynamise directement en nous offrant le plein d’énergie. Et, enfin, il favorise la digestion et il améliore notre sommeil.

Pour plus d’efficacité encore, vous pouvez opter pour le miel de thym. Celui-ci est souvent recommandé pour lutter contre la grippe, mais il agit aussi très bien dans la prévention d’autres maladies infectieuses.

2) Le jus de citron

Le jus de citron est d’abord un très bon désinfectant, tout comme le miel. Il empêche les bactéries de prendre leurs quartiers dans notre organisme et de s’y développer. En outre, il a des propriétés anti-infectieuses et anti-inflammatoires et il apporte aussi une bonne dose de vitamine C à notre organisme.

Pour un meilleur effet, il est préférable de l’ajouter en tout dernier à la préparation, pour que l’eau chaude ne le réchauffe pas trop.

3) La cannelle

La cannelle stimule le système immunitaire grâce à ses propriétés antivirales et antimicrobiennes. Elle renforce ainsi notre organisme pour lutter contre toutes les agressions extérieures.




4) L’eau chaude

Ici, ce n’est pas l’eau dont on voue les bienfaits, mais sa température. En plus de nous réchauffer, les boissons bien chaudes ont un effet apaisant sur notre corps. Elles soulagent également les maux de gorge et fluidifient les mucus. Mais, plus que ça, elles aident à augmenter la température de notre corps. Or, non seulement ça fragilise les virus, mais cela peut aussi nous faire transpirer. C’est un point positif car la transpiration aide à éliminer les toxines, qui peuvent être à la base de nombreuses maladies.

Si vous vous sentez malade, privilégiez donc grandement les boissons chaudes aux boissons rafraîchissantes !

5) Et le rhum dans tout ça ?

Le rhum, comme tout autre alcool, nous donne une sensation de chaleur et de bien-être. De plus, il a des propriétés décongestionnantes et aiderait à lutter contre l’infection ainsi qu’à réduire l’inflammation grâce à son apport énergétique. Cependant, son action est décriée par certains car ses effets ne durent pas longtemps, et l’alcool n’a pas que des bons côtés : il finira en effet par refroidir et fatiguer l’organisme.

Ceci dit, si vous préférez votre grog avec alcool, ne vous en privez pas pour autant. Faites juste bien attention à en limiter votre consommation, pour ne pas voir ses effets négatifs prendre le pas sur ses bienfaits. Veillez également à ne pas prendre de médicaments en même temps car les deux ne font pas toujours bon ménage.

Comment préparer un grog

Les variantes sont nombreuses et les quantités proposées peuvent être modifiées selon vos goûts : vous pouvez y ajouter des ingrédients, remplacer le rhum par un autre alcool tel que le whisky ou le cognac, ou le retirer complètement de la recette.

Voici quelques recettes qui feront autant de bien à vos papilles qu’à votre organisme !

1) La recette traditionnelle

La recette traditionnelle peut être faite en un instant si vous disposez de tous les ingrédients. Pour un verre de grog, faites bouillir environ 25 cl d’eau et versez-la dans une grande tasse, si possible à anse pour pouvoir la tenir facilement entre vos mains sans vous brûler.

Ajoutez-y ensuite 5 cl de rhum, une ou deux cuillères à café de miel et une pincée de cannelle. Mélangez bien le tout et ajoutez le jus d’un demi citron pressé (que vous pouvez presser directement au-dessus de la tasse). Mélangez encore un peu, et c’est prêt !

Attendez un peu avant de boire pour ne pas vous brûler la langue, mais pas trop : le grog se boit bien chaud.




2) Le grog sans alcool

C’est la même recette que la précédente, mais sans le rhum !

3) Le grog au lait

Si vous êtes plutôt fervent de lait, cette variante est faite pour vous. Faites chauffer environ 25 cl de lait dans une casserole et arrêtez juste avant qu’il commence à bouillir. Retirez la casserole du feu et ajoutez-y une ou deux cuillères à soupe de miel. Mélangez bien. Dans une tasse, versez ensuite 5 cl de rhum et puis le lait au miel. Mélangez et buvez.

4) Le grog épicé

Prenez du rhum ambré et versez-en 4 cuillères à soupe dans une tasse. Ajoutez deux cuillères à soupe de jus de citron et une de miel. Enfin, mettez-y un bâton de cannelle et quelques clous de girofle. Notez que le clou de girofle est un très bon ingrédient car c’est un antidouleur et un anti-inflammatoire. Vous pouvez l’utiliser à la place de la cannelle dans toutes les recettes. Finissez en remplissant la tasse d’eau bouillante.

Mélangez et buvez après quelques minutes.

Si vous avez un peu de thym, n’hésitez pas à en ajouter : il a des propriétés antispasmodiques et anti-infectieuses, et est très bon contre le mal de gorge.

5) Le grog au cognac et aux agrumes

Faites chauffer environ 25 cl d’eau. Pendant ce temps, versez dans une tasse 4 cl de cognac et une cuillère à café de miel. Posez par-dessus une tranche de citron et une tranche d’orange, ou plus si vous préférez. Une fois que l’eau est chaude, versez-la sur le tout, et mélangez.

6) Le grog normand

Vous avez du cidre et du Calvados ? Parfait !

Versez environ 12 cl de cidre dans une petite casserole, ajoutez-y une rondelle de citron, un bâton de cannelle, une ou deux cuillères à soupe de miel et une pincée de noix de muscade. Faites bouillir le tout. Ensuite, enlevez le bâton de cannelle et ajoutez une lichette de Calvados. Versez dans un verre et buvez.

Tout ceci ne sont que quelques recettes. Vous l’avez compris : les variantes sont nombreuses et vous pouvez faire jouer votre imagination, tout en veillant à garder les ingrédients de base pour un maximum de bienfaits !

Cependant, n’abusez pas du grog : limitez-vous à un par jour, ou deux si vous en buvez sans alcool. Le meilleur moment de la journée pour en boire, c’est le soir avant d’aller vous coucher. La chaleur du grog vous relaxera et le sommeil réparateur viendra s’ajouter à la liste des ingrédients, pour une efficacité optimale !

Alors, le grog, vous l’adoptez ? Quelle est votre recette préférée ?

Sources

https://www.huffingtonpost.fr/2014/12/14/recette-grog-petite-boisson-qui-aidera-peut-etre-votre-rhume_n_6316658.html
https://www.recettes-grog.fr/2012/09/grog-anti-rhume.html
https://www.santenatureinnovation.com/grog-rhume-angine-et-refroidissement/
https://www.recettes-grog.fr/

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

yoga à la maison

Yoga à la maison, c’est possible?

By Activités, dans le corps, Sport

Yoga à la maison, c’est possible? oui et voici comment

yoga à la maison

Faire du Yoga à la maison à priori semble plus simple, ni besoin de prendre les transports, ni de s’adapter à l’environnement du studio de Yoga surpeuplé aux heures de pointes.

Vous êtes chez vous, bien au chaud, prêt à faire vos asanas (postures de yoga en sanskrit). Cette simplicité apparente a toute fois ses prérequis qui vous permettront d’installer votre routine hebdomadaire, voire quotidienne pour les plus motivés.




Les 6 prérequis incontournables :

  • Dégagez une heure de temps dans la journée pendant laquelle vous ne serez pas dérangé(e)
  • Débranchez vos appareils électroniques (smartphone, ipad,..), ou mettez vous en mode “ avion”
  • Installez au sol votre tapis de yoga, une couverture, une brique et une sangle (ou élastibande)
  • Mettez une musique agréable si cela peut vous aider à vous relaxer sinon privilégiez le silence
  • Posez un verre d´eau ou de thé à proximité, cela vous évitera d´interrompre la pratique pour aller le chercher dans la cuisine
  • Démarrez un minuteur avec une sonnerie (style Gong) qui vous alertera 5 minutes avant la fin de la pratique

session de yoga

La bienveillance comme point de départ

La pratique à la maison si elle est un gain de temps a aussi ses propres vertus :

  • Vous exercez votre autonomie. Comme personne ne peut être dans votre corps à votre place, vous êtes le mieux disposé à vous occuper  de votre première maison : votre corps
  • Vous êtes seul dans un environnement connu, vous êtes centré sur vous
  • Vous développez un dialogue intérieur,  vous êtes à la fois le maître et l’élève

Finalement cela ne vous paraît pas si simple et vous vous demandez peut-être comment commencer.

Que vous soyez un habitué des studios de yoga ou un néophyte, le point de départ est la motivation bienveillante envers vous-même.

La pratique de yoga  a alors déjà commencé.

Le yoga est une méthode qui vise à vous unir dans vos différents aspects : psychique, spirituel, physique. Si les exercices corporels visent à une disposition de corps, les qualités d’attention, d’intention et de motivation bienveillantes feront fleurir votre lotus.

Comment commencer et terminer votre pratique? Les 5 minutes qui font la différence

Quelque soit votre séquence choisie, prenez 5 minutes en début et fin de pratique dans la posture du cadavre, en terme sanskrit : Shavasana.

Allongez-vous sur votre tapis et relâchez votre poids au sol, restez immobile sans rien faire mais ne vous endormez pas, écouter votre respiration.

Comment choisir et construire sa séquence ?

Le choix des postures se fait selon votre niveau.

  • Pour les débutants qui n’ont jamais fréquenté de studio ou pris de cours :

Il est important de se documenter avant ou de prendre un cours d’essai dans le studio le plus proche.

Pour commencer, identifiez 3 postures simples dans lesquelles vous vous sentez suffisamment bien pour avoir envie de continuer. Choisissez ensuite 3 autres postures plus compliquées et entraînez-vous en les répétant sans vous faire mal. Alternez les postures selon leur difficulté et faîtes des pauses, en revenant en Shavasana autant que nécessaire.

Au fil des séances et de vos progrès, vous ajouterez des nouvelles postures. Pensez à visiter un cours de temps en temps afin de mieux évaluer et de sécuriser votre pratique et consultez des vidéos pour connaître les séquences déjà existantes.

Voici quelques postures que vous pouvez enchaîner en toute tranquillité, il est mieux de commencer avec des postures au sol et de progressivement passer en position verticale.

Nous vous proposons en exemple deux séries, chacune composée de 6 postures et d´un Shavasana en début et fin de série. Pour plus de détails concernant les postures, informez-vous régulièrement au fur et à mesure de votre pratique.




Série 1

position du cadavre
posture de l'enfant
posture du chat
posture chien tête en bas
posture du guerrier
posture de la montagne
posture de l'arbre
position du cadavre

Les postures de la série n°1:

 

  • La posture du cadavre : Shavasana

position du cadavre
Prenez le temps de déposer votre poids dans le sol, cet exercice d’immobilité est moins simple qu’íl n’y paraît ! Il vous demandera toute votre attention et une respiration ventrale calme et profonde. Inspirez par le nez uniquement,  en gonflant le ventre à l’inspiration et en le vidant à l’expiration. Soyez sérieux mais pas trop c’est avant tout un exercice de détente profonde et de présence.

  • La posture de l’enfant : Balasana

posture de l'enfant
Excellente posture pour relaxer vos lombaires et votre bassin, elle est un très bon recentrage physique et psychique, on l’appelle également la posture du fœtus. Vous pouvez déposer vos bras sur le sol le long de vos jambes vers l´arrière ou de votre tête vers l’avant. Respirez calmement en relâchant votre nuque, le front contre le sol.

  • La posture du chat : Marjarasana

posture du chat
Cette posture de souplesse vient réveiller votre colonne vertébrale. Cherchez la douceur du mouvement et la liaison tête- Coccyx, ne forcez pas si vous avez de petites raideurs, la pratique régulière viendra les atténuer. Si vous avez un chat à la maison, regardez-le !

  • La posture du chien tête en bas : Adho-muckha-shvanasana

posture chien tête en bas
C´est une posture d´inversion, elle augmente la circulation sanguine. Avoir la tête en bas n´est pas chose quotidienne alors forcément, au départ, mieux vaut y aller doucement. Mieux vaut également avoir l´estomac léger et éviter de boire de l´eau juste avant. Elle est un excellent stretch du bassin, vous pouvez en variation faire de petits mouvements alternatifs (droite gauche) des hanches pour détendre les muscles et dynamiser la posture. Les mains sont bien au sol, les épaules en légère rotation externe pour vous donner plus d´ancrage, il est par contre préférable de soulever les talons si l´étirement est trop intense quand la totalité du pied est au sol.

  • La posture du guerrier I : Virabhadrasana I

posture du guerrier
Posture d’équilibre et de renforcement du centre du corps tout en étirant les membres supérieurs. Il existe des variations pour cette posture selon les styles de Yoga pratiqués. Important : soignez vos alignements et vos articulations (genoux, chevilles, hanches) en répartissant le poids de manière harmonieuse. Cet exercice d’ouverture est soutenu par une respiration profonde qui aidera vos tissus musculaire à devenir plus souples. Observez vos limites elles sont vos axes de progrès, documentez-vous ou demandez conseil à un professeur si vous avez des douleurs ou des questions sur vos alignements, chaque corps est différent.

  • La posture de la Montagne : Tadasana

posture de la montagne
Posture d’ancrage et de concentration, elle vous aidera à développer stabilité et confiance, l’expérience et la pratique vous feront découvrir les bienfaits de cet asana.

  • La posture de l´arbre : Vrksasana

posture de l'arbre
Posture d´équilibre et de méditation, elle fortifie l’ancrage et l´alignement hanche- genou,  ne forcez pas l’ouverture, privilégiez la respiration profonde dans vos articulations et gardez votre focus intérieur.

Série 2

posture du guerrier
posture déesse du sommeil
posture tête de vache
posture de la chaise
posture des pieds écartés
posture du triangle
posture de la tête au genou
position du cadavre

Les postures de la série n°2:

Les shavasana sont faits en début et fin de série.

  • Posture de la déesse du sommeil : Supta Baddha Konasana

posture déesse du sommeil

Très bonne entrée en matière, la posture de la déesse du sommeil est une posture d´ouverture par relâchement des hanches et du plexus. Elle vous permet également de libérer les tensions du bas du dos.

  • Posture de la tête de vache : Gomukhasana

posture tête de vache

Excellente pour relâcher les tensions du haut du corps tout en retrouvant un alignement vertical par ouverture des épaules et de la poitrine. Maintenez le regard à l´horizon et détendez les hanches en respirant de manière régulière.

  • Posture de la chaise : Utkatâsana

posture de la chaise

Utkatâsana est à la fois une posture d´étirement et d´alignement. Vous développez vos muscles ischio-jambiers à l´arrière des jambes. Veillez à garder l´alignement vertical des genoux et des pieds et étirez votre dos.

  • Posture des pieds écartés : Prasarita Padottanasana

posture des pieds écartés

Cette posture est une posture d´inversion, vous avez la tête en bas. Gardez le dos droit et respirez dans les articulations. Les muscles du ventre vous aideront par la pratique à aller plus loin et un jour à toucher la tête au sol. Souriez.

  • Posture du triangle : trikonâsana

posture du triangle

Grand classique des cours de Yoga, cette posture vous apportera les bienfaits. Pour débuter, pratiquez en cherchant d´abord les alignements qui vous donnent équilibre et stabilité pour ensuite vous étirer. Cette posture fait travailler de nombreux muscles en profondeur, il est donc important de repérer vos zones de confort, vos limites et vos axes de progrès pour évoluer dans votre pratique de manière juste et la mieux adaptée à votre corps.

  • Posture de la tête au genou : Janu Sirsasana

posture de la tête au genou

Posture d´étirement des lombaires et des ischio-jambiers, elle se pratique plus facilement en activant les muscles du ventre et en relâchant la nuque.

  1. Les intermédiaires et avancés

Votre séquence contiendra peut-être plus de postures si vous souhaitez entraîner la fluidité de vos enchaînements. Ou elle aura pour objectif l’amélioration d’une posture (ex : posture du corbeau ou bakasana en sanskrit) que vous réaliserez en alternance avec des postures plus maîtrisées pour maintenir un niveau de confiance et d´auto-encouragement.

Avoir un carnet de pratique, un atout précieux

Chaque jour est différent

  1. Choisissez au préalable des thèmes et objectifs de pratique : l’endurance, la concentration, l’ouverture, l’écoute, la patience,  la souplesse, la force, la fluidité (`flow´ en anglais)
  2. Lister les noms de posture (asana) que vous aimez et celles que vous aimez moins, ex : Posture du chien, de l´arbre, de l’enfant..
  3. Identifier le Yoga que vous pratiquez, ex : Hatha Yoga, Yin Yoga, Vinyasa Yoga…Il est possible que votre pratique soit un mélange de plusieurs méthodes ou styles.
  4. Noter vos souhaits, restez positifs

Pratiquer à la maison et en studio

Pratiquez à la maison c’est aussi être chez soi comme on ne le serait sans doute pas dans un studio, complexes libérés et challenges personnels plus audacieux font la pair gagnante pour une pratique plus en phase avec vous-mêmes. De plus, vous ne vous sentez pas obligé de faire ce pourquoi vous n’êtes pas encore prêt.

Respect de soi et auto-indulgence sont de mise, le développement de ces qualités est un grand bienfait de la pratique à la maison. Et rien ne vous empêche une fois cet équilibre trouvé de rejoindre ponctuellement une classe dans laquelle vous vous sentez bien et où votre expérience pourra se partager avec celles d’autres yogis qui, comme vous, pratiquent peut-être à la maison. La pratique en studio, loin de tout esprit de compétition, devient plutôt un excellent baromètre de votre pratique.

Équipement et ressources

équipement de yoga

Il est également important d’avoir de bons équipements (tapis, tenue, accessoires de pratique) et de la ressource externe (livre, video, podcast, cours) qui vous permettra d’enrichir vos connaissances et apprentissages. Cela apportera sécurité et confort à votre pratique à la maison.

Le tapis et la tenue

Pour commencer vous pouvez acheter un tapis et une tenue chez Décathlon ou Nature et Découvertes et investir par la suite dans un équipement professionnel, les tapis Manduka sont par exemple très appréciés des professeurs pour leur qualité antidérapante, le choix de l’épaisseur et la gamme  de couleur.

Choisissez des vêtements dans lesquels vous vous sentez à l’aise et qui vous permettent de voir vos alignements de posture. De nombreuses marques de sport proposent aujourd’hui des tenues de Yoga.

Les accessoires

Un matériel de Yoga peut vous aider dans votre pratique: la brique pour la souplesse, les chaussettes pour ceux qui ont froid aux pieds, la sangle pour les étirements et les équilibres, les oreillers ou traversins pour les backbends (postures où l’on se penche en arrière).

Liens

http://www.tayronalife.com

Les vidéos pour vous orienter, vous inspirer ou vous guider

Ashtanga pour débutants

Après la pratique, finissez sur une bonne note

Ca y est vous pratiquez à la maison ! Quelque soit votre fréquence, n’oubliez pas de vous féliciter pour votre engagement et votre présence. Le yoga comme toute pratique demande régularité, patience et indulgence.

Rangez vos équipements dans un endroit dédié et facile d´accès jusqu´à la prochaine séance !

Namasté (salutation verbale et/ou gestuelle utilisée en Inde et au Népal, souvent dite en conclusion des cours de Yoga.)

Vous cherchez un prof de yoga pour la maison? Voici une très bonne piste

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

tai chi chuan

Tai Chi Chuan: débuter à la maison

By Activités, dans le corps, Sport

Tai Chi Chuan: Comment débuter à la maison?

tai chi chuan

A l’encontre d’une conception dualiste du monde qui nous vient de l’occident, un vent d’extrême-orient nous souffle un tout autre ordre des choses : l’unité dans la dualité.

Et si le bonheur résidait non pas dans l’indépendance farouche mais dans l’habile interdépendance d’énergies, certes opposées mais complémentaires?

Les deux concepts du Yin et du Yang sont issus du taoïsme, “enseignement de la voie” en chinois. Celui-ci est avec le bouddhisme et le confucianisme un des fondements de la sagesse d’Asie.  Cela ne doit pas vous impressionner pour autant car ce sont nos petites actions quotidiennes qui forment le chemin et la destination.

Sur la voie du Yin et du Yang, vous trouverez de nombreuses applications de la pensée taoïste de l’harmonie, mais aussi plus qu’une philosophie, une véritable pratique d’un art de vivre simple et joyeux. Le Tai Chi Chuan est l’une d’elles et a l’avantage de pouvoir se pratiquer à la maison.




Introduction au Tai Chi Chuan

Le Tai Chi Chuan signifie littéralement “Boxe de la polarité suprême”. Il est un art martial certes mais pas seulement. Au service de l’harmonie universelle des polarités Yin ( principe négatif) et Yang (principe positif), il est un savant rééquilibrage des énergies pour une plus grande vitalité.

Peut-on le pratiquer à la maison?

La tradition chinoise distingue deux groupes d’arts martiaux: les Wai Chia “système externe” et les Nei Chia “système interne”. Les Wai Chia font appel à des énergies plus expansives et les Nei Chia à des énergies plus intérieures. Le Tai Chi Chuan fait partie du groupe des Nei Chia et peut être considéré comme un mouvement méditatif.

Le pratiquer à la maison est tout à fait possible,  nul besoin d’effectuer un salto arrière pour élaborer votre pratique, ou de vous retirer dans un Dojo. Veillez à ce que votre salon ou la pièce où vous souhaitez commencer votre pratique soit suffisamment dégagée pour vous déplacer en toute aisance.

Commencer une pratique à la maison

tai chi

  • Nourrir sa pratique des principes philosophiques du Tai Chi Chuan

Tout d’abord,  il est préférable  de s’imprégner des aspects philosophiques du Tai Chi Chuan, le Yin et le Yang en sont les deux principes fondamentaux. Quelques lectures seront les bienvenues pour vous préparer mentalement, vous motiver et vous orienter. Si le Tai Chi Chuan est une gymnastique douce il n’en est pas moins un art martial raffiné qui puise son essence dans la pensée taoïste.

Le Yang est le principe positif, dit masculin, il est représenté par la partie de couleur blanche du symbole.

Le Yin est le principe négatif, dit féminin, il est représenté par la partie de couleur noire du symbole.

Les qualités de positif ou négatif n’ont aucune valeur morale, il s’agit de termes choisis pour définir la loi universelle elle-même fondée sur une unité dans une constante opposition.

L’interaction du Yin et du Yang forment la “polarité suprême”.

Quelques exemples de correspondances:

YinYang
NégatifPositif
FémininMasculin
TerreCiel
ObscuritéLumière
NuitJour
LuneSoleil
BasHaut
DerrièreDevant
IntérieurExtérieur
InvisibleVisible
SoupleDur
FroidChaud
CalmeMouvement
VidePlein
LourdLéger
  • Un état de pleine présence

Art du mouvement, le tai chi chuan met en action ce jeu des polarités avec le souci de ne jamais être en déséquilibre, il y a une constante alternance entre les énergies Yin et Yang.

La connaissance des énergies et de la respiration sont fondamentales pour obtenir une synergie physique et psychique permettant de coordonner parfaitement les mouvements pratiqués dans le Tai Chi Chuan.

Dans l’ouvrage de Chang Dsu Yao et Roberto Fassi “Le Tai Chi Chuan Secret de l’énergie vitale” vous trouverez cette citation issue du traité classique de Tai Chi Chuan de Wang Tsung Yüeh:
“On peut gagner sans employer la force musculaire”
La détente du corps est primordiale dans le Tai Chi Chuan. Cet état de pleine présence dans la relaxation est obtenu par un par un nettoyage régulier des méridiens qui se fait par la pratique et l’attention. Il ne s’agit pas de se raidir mais de chercher la fluidité du mouvement, la circulation de l’énergie.

  • Incarnez la fluidité, commencez par le vêtement !

Vous êtes partant mais  vous avez quelques raideurs et la fluidité semble un concept éloigné de votre quotidien, y compris de votre vestiaire?  Justement, raison de plus pour adopter une tenue ample et légère qui inspirera votre pratique et vous invitera à plus de mobilité.

Optez pour des matières textiles confortables et des chaussons ou chaussures sportives légères et stables.




Les mouvements de Tai Chi Chuan, principes de base

Les mouvements alternent entre des postures d’ouverture et de fermeture, liées entre elles par la respiration. Pour débuter une pratique seul, il n’est pas nécessaire d’approfondir les concepts du Tai Chi Chuan, cela vous plongerait dans une compréhension intellectuelle d’une forme qui se transmet d’abord par le corps.

Il s’agit de mettre vos énergies en mouvements et de libérer vos méridiens de leurs blocages.

Quand vous aurez avancé sur le chemin de la pratique, certaines questions auront certainement besoin de trouver des voies de réponse. Il sera alors le moment d’approfondir votre pratique auprès d’un maître de Tai Chi Chuan, ce qui vous permettra ensuite de progresser à nouveau seul à la maison.

1) Le calme de l’esprit

Pour commencer, votre esprit doit être calme. Le calme de l’esprit est le fondement d’un mouvement harmonieux.

Faire le vide dans votre esprit est donc le premier exercice de la pratique en suivant le “principe des trois harmonies intérieures” de la pensée chinoise:

  • harmonie entre l’esprit et la pensée
  • harmonie entre la pensée et le Ch’i (l’énergie intérieure)
  • harmonie entre le Ch’i et la force interne , la force qui dérive du Ch’i

Le calme par la respiration

Pour arriver à approcher un état de calme intérieur, adoptez une respiration abdominale dite également diaphragmatique. Portez votre attention sur les mouvements du ventre, à l’inspiration il se gonfle, à l’expiration il se dégonfle. Posez vos mains sur la partie ventrale pour mieux sentir l’alternance des mouvements qui circule dans le dantian inférieur (Tan T’ien), réservoir d’énergie situé à deux doigts en dessous du nombril.

Se relier à la terre

Il existe trois centres énergétiques dans le corps: le dantian inférieur, le dantian médian au niveau du plexus solaire, le dantian supérieur entre les deux sourcils.

En portant votre attention sur la respiration abdominale, vous contactez l’énergie reliée à la terre, énergie intuitive et instinctive, ce centre est notre ancrage terrestre, notre centre de gravité dont dépend notre santé.

2) Les postures du corps pour la pratique du Tai Chi Chuan

“Tenez le cou droit et la tête comme suspendue par le sommet”
Ch’ien Lung dans Chants secrets du livre ancien.*

Le corps est en position verticale, droit et prêt à l’action tout en étant détendu. Le regard est relié à l’énergie mentale et est coordonné au mouvement du corps en légère anticipation.

Ne gonflez pas le torse mais le bas ventre lors de la respiration. Le coccyx se redresse naturellement grâce à l’alignement terre-ciel de la colonne vertébrale; Si vous avez tendance à cambrer, commencez par faire des bascules avant du bassin pour prendre conscience du nouvel alignement. Les épaules sont relâchées afin que l’énergie circule dans le dantian inférieur. La souplesse de la région lombaire est importante, cela permettra à votre bassin de s’enraciner. La taille par des mouvements de rotation se déplace en premier, elle dirige la force interne, gardez la souple et mobile.
“Déplace d’abord la taille”
Ch’ien Lung dans Chants secrets du livre ancien.*

3) Le haut et le bas du corps

La partie haute est détendue tout en étant présente, les membres ne doivent jamais être complètement tendus. La partie basse du corps est ancrée tout en étant mobile.  La souplesse de vos genoux sera un atout considérable pour progresser dans votre pratique, veillez à ce qu’ils ne dépassent jamais la pointe du pied.

Pour entraîner vos jambes, pratiquez les étirements au sol, exercez des rotations des hanches et des chevilles pour faire circuler l’énergie dans vos articulations. Reliez par la conscience les mouvements des hanches et des chevilles.

4) L’exercice de l’adversaire imaginaire, aux origines du Tai Chi Chuan

Si le Tai Chi Chuan privilégie la force intérieure à la force extérieure, il n’en est pas moins un art martial, certes de défense. Les mouvements se sont développés dans l’interaction de partenaires qui s’affrontent.

Pourtant, il est très courant de voir des pratiques de Tai Chi Chuan sans adversaire réel. Ses vertues de santé ont donné à la pratique une forme qui peut se pratiquer seule, toutefois les mouvements ne sont pas sans évoquer son origine martiale.

La pratique est une utilisation fine de l’énergie du Yin et du Yang, l’une ne pouvant exister sans l’autre. En pratiquant seul chez vous, vous serez en permanente recherche d’équilibre et de la fluidité de vos transferts de poids. Imaginer un adversaire pourra motiver vos mouvements tout en leur donnant un sens comme dans l’esquive d’une attaque au coup de poing ou la force du coup de coude. Cet adversaire imaginaire sera dans ce cas votre meilleur allié pour évoluer dans votre pratique.

Pour débuter, il est important de se familiariser, ne serait-ce que sommairement, avec la notion de force intérieure: le Chin, habile combinaison de l’énergie mentale et du Ch’i, l’énergie intérieure.

Il y a, dans le Tai Chi Chuan, de nombreuses manières d’appliquer la force (Chin).

Dans leur ouvrage*, Chang Dsu Yao et Roberto Fassi listent 35 formes de Chin :

  1. Fa Chin : la force émise
  2. Chan Chin ou Chan Nien Chin : la force qui adhère
  3. Tsou Chin : la force en mouvement
  4. Chieh Chin : la force empruntée
  5. Yin Chin : la force qui guide
  6. Ch’en Chin : la force qui descend
  7. Na Chin : la force qui attrape
  8. K’ai Chin: la force qui ouvre
  9. Ho Chin: la force qui ferme
  10. Tsieh Chin: la force qui intercepte
  11. Po Chin : la force qui dévie
  12. Chuan Chin : la force en vrille
  13. P’eng Chin : la force de défense
  14. Lü Chin: la force qui tire vers l’arrière et vers le bas
  15. Chi Chin: la force qui presse
  16. An Chin: la force qui pousse
  17. Ts’ai Chin: la force qui prend et qui tire
  18. Lieh Chin ou Shan Shin : la force qui esquive
  19. Chou Chin: la force du coude
  20. K’ao Chin: la force de l’épaule
  21. Fang Chin : la force qui relâche
  22. Ling Kung Chin: la force à distance
  23. Ch’üan Chin: la force du poing
  24. Teng Chin: la force du coup de pied direct
  25. Pai Chin: La force du coup de pied circulaire
  26. Chang Chin: la force de la paume
  27. Ch’ung Chang Chin: la force du bout des doigts
  28. Tou Sou Chin : la force qui vibre
  29. Jou Chin: la force qui frotte
  30. Leng Chin: la force froide
  31. Ts’un Chin: la petite force
  32. Fen Chin: la force minuscule
  33. Hua Chin : la force qui  neutralise
  34. Ch’u Chin: la force qui naît
  35. Tuan Chin: la force qui meurt

Au fur et à mesure de votre pratique et à travers la forme de Tai Chi Chuan que vous aurez choisie de pratiquer, vous vous exercerez à plusieurs formes de Chin, vous pourrez toujours revenir à la liste ci-dessus et l’approfondir si vous le souhaitez.




5) Pour débuter la pratique, quel style faut-il choisir?

Parmi les styles existants de Tai Chi Chuan sont : le style Chen, le style Yang, le style Wu, Le style Sun.

Le style Yang est le plus répandu et sera donc plus facile d’accès mais rien ne vous empêche de vous informer sur chaque style, voir de prendre un cours d’essai pour ensuite orienter votre choix.

Débuter avec le  Style Yang

Comme pour tout début, il vous faudra quelques séances avant de prendre vos repères dans la pratique. La motivation vous aidera à progresser et l’entraînement à mémoriser les exercices.

Il existe plusieurs formes du style Yang: un enchaînement de mouvements au nombre variable, 8, 24 ou 103 mouvements.

Votre leitmotiv: la douceur, la fluidité, la respiration.

Commencer par la forme Yang académique en 8/10  mouvements :

Très bon lien, avec des dessins et vidéos des mouvements

  • Ouverture
  • Repousser le singe
  • Brosser le genou
  • Séparer la crinière du cheval
  • Mouvoir les mains comme des nuages
  • Le coq d’or se tient sur un patte
  • Coup de talon
  • Saisir la queue de l’oiseau
  • Croiser les mains
  • Fermeture

Mesurer vos progrès et noter vos objectifs

Évaluer vos progrès contribuera grandement à évoluer dans votre pratique. Cet exercice délicat vous demandera une juste observation et analyse de votre pratique. Attention à ne pas être trop indulgent ou trop sévère avec vous-même. Et oui, le juste équilibre vous demandera une attention à ce que vous faites et une bonne compréhension de ce que vous souhaitez faire. L’écart entre les deux est votre marge de progrès!

1) L’auto-observation

  • Comme vous pratiquez seul chez vous, personne d’autre que vous ne pourra corriger les postures, appuis, changement de poids et la coordination de vos mouvements. Parfois se sentir observé par l’oeil du maître peut aider à s’auto-corriger, il va donc falloir vous observer, mais comment? En développant vos capacités d’attention à ce que vous faites! La répétition des mouvements est un excellent exercice, si vous avez des points de blocage, ne vous découragez pas ce sont vos axes de travail et de progrès. Les identifier est déjà la moitié du chemin.
  • Vous avez également la possibilité d’utiliser un miroir, toutefois n’en devenez pas dépendant cela vous ferait perdre votre ressenti et donc une part de votre attention et de votre énergie mentale.
  • Quand vous vous sentez suffisamment à l’aise avec un mouvement, faire une vidéo avec la caméra de votre smartphone peut vous aider à faire des corrections ou toute simplement à voir où vous en êtes de votre enchaînement. N’oubliez pas:  la critique n’est bonne que lorsqu’elle est constructive et positive! Encouragez-vous!

2) Noter ses objectifs

Après chaque séance, noter résultats et objectifs pour la prochaine séance dans un carnet dédié à la pratique contribue à l’améliorer. Quelques lignes suffiront. Notez également ce que vous avez fait. Cet exercice simple prend quelques minutes et donne de précieuses informations à votre conscience et à votre inconscient qui enregistre dès à présent les objectifs pour la prochaine pratique.




Perfectionner sa pratique

Le perfectionnement des postures et des mouvements se fait dans la dynamique des alignements énergétiques, les flux d’énergie sont mieux contrôlés aussi bien mentalement que physiquement. Comme le dit Kam Chuen Lam dans son ouvrage*, il s’agit de développer son potentiel corps-esprit.

1) Revenir toujours à la base

Pratiquez les mouvements d’ouverture et de fermeture, cela donnera un bon cadre à votre perfectionnement .

Mouvements d’ouverture:

 

Mouvements de fermeture:

Choisissez un ou deux mouvements de la forme style Yang en 8 mouvements, comme Brosser le genou (mouvement 3) ou le coup de Talon (mouvement 7)  et chercher la précision, certains déplacements d’énergie se manifestent dans des mouvements microscopiques, les identifier vous aidera à développer votre Chi.

2) Chercher le naturel

  • Les enchaînements doivent être harmonieux “Evitez le trop ou le trop peu”  (traité de Wang Tsung Yüeh), cherchez la grâce et la justesse.
  • Il ne faut jamais forcer un mouvement mais mettre en action “l’esprit de vitalité” “Si on met en action l’esprit de vitalité (Ching Shen) les mouvements deviennent spontanés.
  • Ne vous écartez pas des mouvements de la forme, vous risqueriez de perdre les bienfaits de la pratique. Si cela vous apparaît au départ limitatif cherchez à dépasser vos contrariétés, revenez toujours à la forme.

Terminer la pratique et l’intégrer dans votre quotidien

1) Combien de temps dure une séance?

45-60 minutes conviennent bien pour débuter, cela vous laisse le temps de vous échauffer avec les exercices de respiration abdominales, et d’activer votre réservoir d’énergie, votre Dantian inférieur. Ensuite dans le calme et la douceur, pratiquez la forme style Yang en 8 mouvements ( ou une autre forme et style de votre choix).

2) A quel  tempo pratiquer ?

Dans la tradition de l’enseignement du Tai Chi Chuan, les mouvements doivent être très lents, la respiration peut ainsi s’approfondir. Les pulsations rapides troublent l’harmonie du Chi.

Cherchez le confort du débutant pour mieux vous approprier les mouvements. Chaque jour est différent, mais essayez d’être régulier et harmonieux dans votre pratique. Le Tai Chi Chuan est une pratique de rééquilibrage des énergies Yin et Yang, “tous les mouvements sont commandés de l’intérieur par la pensée” .

3) Distinguer le plein du vide

Distinguer le plein du vide est le premier principe du Tai Chi Chuan. Après la fermeture de la pratique, restez debout quelques minutes à l’écoute de votre respiration abdominale en gardant votre connexion ciel et terre, le cou est droit et souple, la tête étirée vers le ciel par le sommet, vos jambes et vos pieds sont enracinés dans la terre. Les épaules et les bras sont détendus. Le corps chargé de la pratique entre ainsi en méditation statique.

4) Reprendre les affaires quotidiennes

Le corps et l’esprit sont à présent éveillés, ne vous précipitez pas sur votre smartphone, buvez un verre d’eau.  Inspirez-vous de l’harmonie du Tai Chi Chuan tout au long de la journée et dans les moments de stress revenez à la respiration abdominale.

Conclusion

Le Tai Chi Chuan est riche d’enseignements, son apprentissage est une voie de santé et de sagesse. Enseignement de la souplesse et de l’harmonie Yin et Yang, il est possible d’en faire un art de vivre. Commencer le Tai Chi Chuan à la maison c’est comme de pousser la porte intérieure de votre être avec le désir d’en déployer la force tranquille.

Bonne pratique!

Sites:

http://www.energie-harmonie.fr/page_ac_detail_forme.php?FORME=1

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

baume du tigre

Baume du Tigre: 19 bonnes raisons d’en avoir toujours chez soi

By dans le corps, Soins

Baume du Tigre: 19 bonnes raisons d’en avoir toujours chez soi

baume du tigre

Sportif(ve), vous souffrez régulièrement de douleurs ou de contractures musculaires et articulaires. À la maison, ce sont les petits désagréments du quotidien (maux de tête, rhumes et autres rhinites saisonnières) qui vous mènent parfois la vie dure.

À l’heure où la surconsommation de médicaments est de plus en plus pointée du doigt, une prise de conscience s’impose. Et si le baume du tigre, considéré comme l’un des meilleurs remèdes d’origine végétale, était la solution ?

Cet onguent de la pharmacopée chinoise est extrêmement populaire en Asie du fait de sa formulation rare qui en fait un allié de choix des médecines naturelles. Très efficace grâce à l’effet de chaleur produit, il permet de réduire rapidement la douleur tout en diffusant son odeur envoûtante due à la présence d’huiles essentielles.

Utilisé à l’origine pour soulager les douleurs d’origine musculo-squelettiques, le baume du tigre possède également de nombreuses autres applications, souvent méconnues que nous allons parcourir ensemble.




L’histoire du baume du tigre

herbology

Depuis des millénaires, l’herbologie est une des plus importantes modalités utilisées dans la médecine chinoise traditionnelle. Cet art consiste à combiner les principes actifs de plantes médicinales et de minéraux sous la forme de poudres, infusions, onguents ou encore huiles, dans le but de traiter diverses maladies.

C’est vers la fin des années 1870 que l’herboriste chinois Aw Chu Kin mit au point sa formulation, qui deviendrait plus tard connue internationalement sous le nom de “baume du tigre”. Il fonda sa première boutique de médecine traditionnelle à Rangoon, en Birmanie, sous le nom de Eng Aun Tong pour “le hall de la paix éternelle”.  Il redécouvrit d’après d’anciennes formules que l’alliance du camphre, du menthol et du cannelier de Chine sous la forme d’une crème agissait comme un analgésique local naturel et puissant : le baume du tigre était né, et sa popularité augmenta rapidement.

À sa mort, ses deux fils reprirent l’affaire familiale et créèrent la marque Tiger Balm, transférant la société à Singapour en 1926 et transformant ce produit artisanal en marque renommée dans toute l’Asie. Utilisé aujourd’hui par des millions de personnes dans le monde, ce baume est le témoin indiscutable de l’efficacité de la médecine chinoise traditionnelle.

Les différentes variétés de baume du tigre et leur composition

baume du tigre blanc

Si la composition du baume du tigre peut varier d’une formulation à une autre, on le trouve cependant principalement sous deux variétés : le baume du tigre rouge, contenant de l’huile essentielle de cannelier lui conférant sa couleur rouge, et le baume du tigre blanc.

Le baume du tigre rouge sera principalement utilisé pour les douleurs et contractures musculaires et articulaires, tandis que le baume du tigre blanc soignera préférentiellement les maux de tête et les affections respiratoires. Nous y reviendrons en détail par la suite.

Les trois ingrédients principaux que l’on retrouve dans les deux versions du baume du tigre sont les suivants :

  • le camphre, extrait du camphrier (Cinnamomum camphora), considéré comme l’arbre de la vie en Chine en raison de sa longévité. L’huile essentielle extraite des feuilles et des jeunes rameaux, appelée ravintsara, possède des propriétés antiseptiques, immunostimulantes et antidépressives. Elle représente en moyenne 25% de la composition du baume du tigre.
  • le menthol, obtenu par extraction à partir de l’huile essentielle de menthe poivrée et connu au Japon depuis plus de 2000 ans. Sa propriété la plus connue est l’effet de fraîcheur qu’il génère, avec une action décongestionnante. Il possède également des vertus antibactériennes, anti-inflammatoires et antioxydantes. Le menthol est présent à environ 10% en moyenne dans l’onguent.
  • l’huile essentielle de clou de girofle, extraite du giroflier (Syzygium aromaticum), arbre indonésien connu depuis bien longtemps pour les vertus médicinales et culinaires de ses boutons floraux (les fameux clous !). Cette huile possède en effet d’intéressantes propriétés antiseptiques et analgésiques, et est présente à 1,5% environ dans le baume du tigre blanc, et à 5% dans le baume rouge.

huile essentielle menthe

Le baume du tigre blanc est par ailleurs constitué d’une part importante (jusqu’à 15%) d’huile essentielle d’eucalyptus, l’arbre à koala originaire d’Australie. Elle stimule le système immunitaire, agit contre les infections et libère les voies respiratoires.

Le baume du tigre rouge quant à lui possède trois ingrédients supplémentaires :

  • l’huile essentielle de menthe (entre 8 et 10%), aux propriétés antalgiques et anesthésiantes locales, et facilitant la digestion via ses effets drainants et antispasmodiques.
  • l’huile essentielle de cajeput (entre 6 et 8%), arbre aromatique originaire d’Inde cousin du tea tree dont le nom signifie “arbre blanc”.  Elle est recherchée pour ses propriétés antiseptiques puissantes, mais aussi expectorantes et protectrices cutanées.
  • l’huile essentielle de cannelier de Chine (Cinnamomum aromaticum) (5% environ), arbre originaire de Chine possédant une écorce aromatique riche, la cannelle, bien connue des cuisiniers. Elle est utilisée depuis des millénaires pour ses vertus fortifiantes et purifiantes : antibactérienne, antivirale et parasiticide, elle soigne les infections de tous types.

cannelle

Le reste du produit est composé d’une base de paraffine, afin de fixer et donner sa texture à l’onguent. Les divers composants du baume du tigre agissent sur les récepteurs nerveux de deux façons. Le camphre et le clou de girofle créent dans un premier temps un effet de chaleur, suivi d’une sensation de froid qui provient du menthol et du cajeput. Le résultat de cette sur-stimulation des récepteurs nerveux est la désensibilisation à la douleur, permettant de soulager vos symptômes. Vous retrouvez ainsi votre forme.




Comment choisir?

Le véritable baume du tigre vient d’Asie, principalement de Shanghai ou de Singapour et répond uniquement sous le nom de “Tiger Balm” ou “Baume du tigre” en français. 

Les produits provenant de Shanghai ou de Singapour sont considérés comme étant les meilleures qualités de Baume du Tigre. Cette marque est représentée par un tigre en plein saut. Il existe des copies mais dont les quantités des ingrédients changent rendant le produit moins efficace.

Les principales indications du baume du tigre

Comme nous l’avons vu, le baume du tigre possède une composition riche lui conférant d’intéressantes vertus anti-inflammatoires et antalgiques, et trouve son utilité dans de nombreuses situations de la vie quotidienne.

Quelque soit le type de baume du tigre (rouge ou blanc) choisi, cet onguent s’utilise uniquement par voie externe. Si ce remède opère sur toutes les parties du corps, tout contact avec les yeux et les muqueuses doit être évité. La voie orale est par ailleurs exclue (contrairement à certaines huiles essentielles) en raison de la présence de camphre.

Il est généralement recommandé d’en prendre une petite quantité dans la main, puis de frictionner la zone douloureuse en faisant des mouvements circulaires. Dès que la zone commence à chauffer, vous pouvez cesser de frictionner : c’est à ce moment que le baume du tigre va agir. Vous devriez ensuite ressentir une sensation de froid. Cette opération peut être répétée 2 à 3 fois par jour pour plus de résultats.

Contre les douleurs musculaires et articulaires

massage

La formulation du baume du tigre rouge est enrichie en huile de cajeput et en huile de cannelier de Chine, ce qui augmente ses propriétés chauffantes et antalgiques. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) reconnaît par ailleurs l’usage de l’huile essentielle d’eucalyptus, contenue dans le baume blanc, contre les rhumatismes.

Ces propriété s’avèrent très utiles pour réduire les douleurs articulaires et musculaires, qu’elles soient d’origine physique (après le sport, arthrite) ou nerveuse (liées au stress). Vous pouvez donc faire appel au baume du tigre pour soulager les douleurs dans les cas suivants :

  1. douleurs musculaires :  l’onguent s’imprègne directement au niveau de la douleur à soulager, ses propriétés analgésiques ayant une action apaisante et décontractante instantanée sur le muscle endolori. Il est de ce fait très apprécié par les sportifs du monde entier.
  2. douleurs articulaires et tendinites : appliquer le baume sur les zones inflammées en cas de douleurs au niveau des articulations ou des tendons. Le baume du tigre est réputé pour être particulièrement efficace pour soulager les douleurs d’épaules.
  3. mal de dos et rhumatismes : en l’appliquant directement sur le dos, le thorax et les jambes par des frictions. Le baume du tigre est par ailleurs tout à fait indiqué en cas de torticolis.
  4. arthrite : le baume du tigre a un effet chauffant qui réactive localement la circulation sanguine et permet de soulager les articulations douloureuses.

Contre les infections ORL

rhumeLe baume du tigre blanc contient habituellement de l’huile essentielle d’eucalyptus et une concentration assez importante de menthol : il est vivement conseillé pour soulager le rhume et les autres infections respiratoires de la sphère ORL (regroupant le nez, la bouche, la gorge et les oreilles). Il peut être utilisé dans les cas suivants :

  1. rhume, rhinite ou sinusite : l’onguent s’applique en friction sur la poitrine, ou en inhalation (chez les adultes et les adolescents) en mettant une noisette de baume dans un grand bol d’eau chaude. Les inhalations sont à réaliser 2 à 3 fois par jour. Le baume va avoir une action antiseptique et réduire l’inflammation des voies aériennes.
  2. toux : en application sur le thorax et le dos, le baume du tigre permet de dégager efficacement les voies respiratoires.
  3. nez bouché : on peut s’imprégner délicatement de baume du tigre sous les narines (sans toucher les lèvres, plus sensibles aux irritations) pour décongestionner efficacement le nez.
  4. maux de gorge : à appliquer en légères frictions autour du cou avant de dormir si vous sentez l’angine arriver.

Contre les maux de têtes

La présence de menthol et d’eucalyptus confère au baume du tigre blanc un effet rafraîchissant anti-douleur en cas de céphalées.

Si vous souffrez de migraines ou de maux de tête d’intensité légère à modérée, vous pouvez appliquer un peu de baume du tigre sur les tempes ou sur le front, selon vos convenances. Il n’est pas nécessaire de le faire pénétrer ; il est en revanche indispensable d’éviter tout contact avec les yeux.




11 autres applications dans la vie quotidienne

S’il est particulièrement efficace pour soigner les petits désagréments du quotidien tels que les douleurs musculaires et articulaires, les rhumes ou encore les maux de tête, le baume du tigre possède également de nombreuses autres applications qui font de lui un incontournable dans la maison. Si vous ne les connaissez pas encore, découvrez-les vite dans cette rubrique.

piqure insecte

  1. Soulage les piqûres de moustiques : l’effet de désensibilisation à la douleur du baume du tigre permet d’apporter une sensation de fraîcheur et de calmer les démangeaisons en cas de piqûres d’insectes. Ne pas appliquer en cas de plaie ou d’égratignure.
  2. Répulsif contre les insectes : en été, mettre une boîte de baume du tigre ouverte aux quatre coins de la chambre. L’eucalyptus qu’il contient permet d’éloigner les insectes piqueurs.
  3. Calme les brûlures légères et les ampoules : appliquer légèrement le baume sur les parties touchées.
  4. Lutte contre les odeurs de transpiration : appliquer sur les parties concernées pour éliminer efficacement les odeurs corporelles.
  5. Soigne les problèmes digestifs : en cas de diarrhée, appliquer un peu de baume du tigre autour du nombril et couvrez avec vos mains pendant quelques minutes afin de laisser la chaleur se diffuser. À l’inverse, réaliser un massage sur la zone du ventre permet de soulager le système digestif en cas de constipation occasionnelle.
  6. Aide à lutter contre le mal des transports : déposez un peu de baume sous les narines pour éviter les nausées en voiture ou le mal de mer.
  7. Désodorise les placards à chaussures : placez un pot de baume du tigre ouvert dans le placard où vous rangez vos chaussures pour éliminer efficacement les odeurs.
  8. Lutte contre les pieds froids : en hiver, massez vos pieds avec un peu de baume. Son action chauffante contribue à stimuler et à améliorer la circulation sanguine.
  9. Éloigne les termites : appliquer un peu de baume dans les trous causés par les termites dans vos meubles en bois ou en bambou permettra de vous en débarrasser.
  10. Retire les taches de peinture ou de colle sur la peau : frotter vos mains soigneusement à l’aide d’un chiffon imprégné de baume du tigre. La peinture ou la colle vont se dissoudre et vous pourrez facilement les retirer.
  11. Décolle les autocollants : frottez les restes d’un autocollant à décoller avec un peu de baume du tigre et vous pourrez retirer les résidus facilement.

Effets secondaires et contre-indications

Comme tous les produits contenant des huiles essentielles, le baume du tigre est contre-indiqué pour les enfants de moins de sept ans et les femmes enceintes ou allaitantes.

Le baume du tigre doit être appliqué par voie externe uniquement. Vous devez éviter tout contact avec les muqueuses, les yeux, une peau irritée ou présentant une plaie. Il est conseillé de vous laver soigneusement les mains après usage. Toute ingestion du produit est également dangereuse en raison de la présence de camphre ; il est donc indispensable d’être vigilant avec les jeunes enfants.

Le baume du tigre est autorisé à la vente en France, et son innocuité a été démontrée lors d’études cliniques. En 1990, un essai réalisé sur 20 patients avait conclu que le baume du tigre provoquait dans 0,5 à 1,5 % des cas une légère irritation cutanée. Dans le doute ou si vous avez une peau sensible, vous pouvez faire un essai sur une petite surface de peau avant utilisation.

Il est par ailleurs nécessaire d’être conscient que l’action du baume du tigre vise uniquement à soulager un symptôme. Pour diagnostiquer et éventuellement traiter la cause de votre douleur si celle-ci persiste, n’hésitez pas à consulter un médecin.

Comment se le procurer ?

Le baume du tigre se présente le plus souvent dans des pots en verre ou des boîtes en fer. On peut également en trouver sous la forme d’huile ou de stick. Les effets sont identiques, ce n’est qu’une question de praticité. Choisissez le format qui vous convient le mieux !

Pour éviter les contrefaçons et s’assurer de la qualité du produit, soyez attentifs à la marque que vous choisissez. La marque la plus sérieuse vient de Singapour et s’appelle Haw Par : il s’agit de l’original Tiger Balm de l’herboriste Aw Chu Kin, que l’on peut trouver sur internet. Il est par ailleurs possible de se procurer du baume du tigre en pharmacie, parapharmacie et dans les magasins spécialisés tels que ceux vendant des produits bio et naturels.

Enfin, des laboratoires spécialisés dans les produits de la médecine chinoise développent des baumes ne portant pas le nom de baume du tigre, mais à la composition et aux effets identiques. On peut par exemple citer le baume des titans, présenté en stick et directement inspiré de la tradition asiatique. Dans tous les cas, n’hésitez pas à vérifier la composition du produit vous-même.

Les prix sont variables, il faut compter autour d’une dizaine d’euros en général selon la forme choisie. Le principal avantage du baume du tigre est qu’il s’utilise en faible quantité, ce qui vous permet de l’économiser.

Existe-t-il des alternatives françaises?

Le Baume du titan

La plupart des alternatives sont des produits directement inspirés de l’onguent asiatique. On peut par exemple citer le “Baume du titan”.

Sous forme de stick, ce produit se décline comme pour le Baume du tigre sous les formes “baume rouge” et “baume blanc”.

Le baume blanc grâce à une action chaud/froid, se révèle efficace pour relancer la circulation et aider à lutter contre les inflammations.(tendinites, torticolis, maux de tête,…). Il s’applique par friction 3 à 4 fois par jour sur la zone douloureuse.

Le baume rouge agit en chauffant et pénétrant les zones bloquées ou congestionnées. On l’utilise de la même manière que le baume blanc. Il est efficace pour soigner les fatigues musculaires, une faiblesse énergétique au niveau du rein et permet de préparer les muscles avant un effort physique.

On retrouve exactement les mêmes ingrédients de base dans la formulation du baume du titan que dans celle de son homologue asiatique.

Néanmoins, le baume du tigre peut contenir de la paraffine qui est une huile minérale issue de l’industrie pétrochimique. Cet ingrédient est totalement absent de la composition du Baume du titan qui le remplace par de l’huile d’origine végétale, du beurre végétal ou de la cire d’abeille.

L’alternative française propose une version biologique au produit, ce qui n’est pas le cas du baume du tigre malgré sa présence quasi-systématique dans les magasins bio.

Le Baume du titan est disponible en ligne, en parapharmacie, en grande surface et en magasins bio. 

En raison de sa fabrication, il est plus cher à l’achat, mais moins coûteux au niveau de l’empreinte écologique!

Le Baume de sébastopol

À base d’huiles essentielles, ce baume a été révélé pour la première fois durant le siège de Sébastopol en 1855. 

Durant la guerre de Crimée, le Maréchal-Ferrand Mathieu Benard sauve la vie d’un capitaine vétérinaire. Pour le remercier, ce dernier lui donne la recette d’un baume mystérieux utilisé par les gitans. Il utilise ce produit pour soigner les chevaux de l’armée de Napoléon III. La formulation contient:

  • Un corps gras végétal,
  • De la cire d’abeille,
  • De l’huile de Cade,
  • De l’huile essentielle de lavande et de pin sylvestre.

Mathieu Bernard s’emploie alors à tester ce mélange sur les cheveux et découvre qu’il est très efficace pour aider les plaies à cicatriser plus rapidement. Un de ses client tente alors de la tester sur lui-même et constate là encore une cicatrisation extrêmement rapide et efficace. Au fur et à mesure de ces expérimentations, l’onguent se révèle redoutable également contre l’eczéma, le psoriasis, les rhumatismes…

Aujourd’hui les formulations ont quelque peu évoluées et le baume se décline selon les affections, on retrouve ainsi un type de baume pour chaque problème de santé. 

Le Baume de Sébastopol est vendu en ligne, en pharmacie, en magasins bio et auprès de certains naturopathes.




En conclusion…

Au fil de cet article, nous avons pu entrevoir les innombrables propriétés que possède le baume du tigre. Êtes-vous convaincus par cet onguent ? Il ne vous reste désormais qu’à choisir entre baume du tigre rouge, plutôt pour les douleurs musculaires, ou blanc pour les maux de tête et les affections nasales ou pulmonaires. N’hésitez pas à utiliser ce remède naturel très efficace, et à partager avec nous vos astuces.

Sources

http://www.medisite.fr/autres-medecines-douces-baume-du-tigre-mode-demploi.318538.127.html
http://www.alternativesante.fr/douleur/le-baume-du-tigre-trop-efficace-pour-qu-on-le-laisse-libre
http://www.mr-plantes.com/2015/03/baume-du-tigre-2/
Charles Tamarelle, « Le baume du tigre : de l’histoire à l’actualité », Bull Soc Pharm Bordeaux, no 149,‎ 2010, p. 167-188
http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=pharmacopee_chinoise_th

A propos de l’auteur

Emeline Fresnel – PhD en Ingénierie Biomédicale (Université de Rouen), R&D scientifique à KerNel Biomedical

Linkedin

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

douche

Savon Noir – Pourquoi il est urgent de l’adopter?

By dans le corps, Hygiène de vie, Soins

Savon Noir – Pourquoi il est urgent de l’adopter.

douche

Avec la tendance actuelle consistant à revenir à des produits d’hygiène et d’entretien plus naturels et moins agressifs pour nous et notre environnement, le savon noir fait son grand retour à la maison. Ce savon traditionnel, naturellement antibactérien et écologique (il est d’origine végétale et facilement biodégradable) est en effet un véritable produit miracle.

Utilisé depuis des siècles dans les hammams pour préparer la peau au gommage, le savon noir possède de nombreuses vertus pour votre épiderme. Adoucissant et nourrissant, naturellement surgras et riche en vitamine E, il laisse la peau et les cheveux souples et doux. À la maison, il est polyvalent et peut être utilisé, pur ou dilué, pour l’entretien des sols, de la cuisine, des vêtements ou encore du jardin.

Découvrons ensemble les usages du savon noir, sa composition et ses propriétés, pour l’utiliser au mieux. À l’aide de ces quelques astuces, il devrait rapidement trouver sa place chez vous !




Un peu d’histoire

Comme tous les savons, le savon noir est obtenu par un processus de saponification. Cette transformation chimique est l’une des plus anciennes réactions chimiques connues et maîtrisées par l’humanité. Les matières premières nécessaires sont un corps gras (le plus souvent une huile végétale ou une graisse animale) et une base forte telle que la potasse (KOH) ou la soude (NaOH). La saponification est une réaction lente nécessitant une température comprise entre 80 et 100°C. Selon les composés choisis, on obtient des savons aux propriétés et aux usages différents.

Considéré comme le plus vieux savon de l’humanité, le savon d’Alep a été élaboré dans la ville du même nom, dans le nord de la Syrie, il y plus de 3000 ans. Fabriqué à partir d’huile d’olive, d’huile de baies de laurier et de soude végétale, il ne contient aucun produit de synthèse ni dérivé de graisse animale, et est particulièrement apprécié pour sa douceur pour la peau.

savon d'Alep

Véritable révolution pour l’hygiène corporelle, ce savoir faire arrive quelques siècles plus tard dans la région d’Essaouira, au Maroc. Si la technique de fabrication reste la même, la composition est modifiée, et le résultat prend l’appellation de savon noir, savon mou ou encore savon Beldi. Produit 100% naturel, il est historiquement fabriqué à partir d’huile d’olive noire et de potasse. Le savon noir ainsi obtenu a la forme d’une pâte souple et lisse, dont la consistance ressemble au miel. Sa couleur varie du vert, brun foncé au noir, selon la composition.

A savoir pour démarrer: il existe 2 types de savon noir

S’ils se ressemblent par leur texture et leur couleur, il existe bien deux types de savons noirs, dont la composition mais surtout l’utilisation diffèrent :

  • un savon noir destiné aux soins corporels, dit savon noir cosmétique, sous forme de pâte non granuleuse, végétale et huileuse, et qui sera surtout utilisée pour le corps
  • un savon noir ménager, liquide ou pâteux, qui aura de nombreuses applications dans la maison et le jardin.

Le savon noir cosmétique est obtenu à partir d’un mélange d’huile et d’olives noires broyées et macérées dans du sel et de la potasse, selon la recette ancestrale. Tout comme le savon d’Alep, il offre de multiples bienfaits pour la peau : non irritant, il est reconnu pour ses propriétés calmantes et adoucissantes. Il est généralement sans odeur, mais peut être additionné d’huile essentielle d’eucalyptus, reconnue pour ses propriétés décontractantes et antiseptiques. D’autres huiles essentielles telles que la lavande ou le néroli (fleur d’oranger) peuvent également être ajoutées afin de lui conférer un parfum agréable.

Le savon noir ménager, très concentré, peut être quant à lui être fabriqué à partir d’huile d’olive, mais aussi d’huile de lin ou de glycérine. 100% biodégradable, naturel et écologique, il est un excellent produit de nettoyage multi-usage qui est capable de remplacer avantageusement les nettoyants et détachants habituels. Dégraissant puissant,  il  peut être utilisé dans toutes les pièces de la maison comme nous le verrons par la suite.

Les 5 bienfaits du savon noir cosmétique

Du fait de sa composition naturelle, le savon noir cosmétique permet de laver et de purifier la peau sans l’irriter. Contrairement aux savons du commerce, son pH respecte le film hydrolipidique à la surface de l’épiderme et protège la peau des agressions extérieures. Riche en vitamine E du fait de sa teneur en huile végétale, le savon noir permet également de préparer la peau à l’exfoliation des cellules mortes, tout en la laissant douce et hydratée. Il convient par ailleurs à tous les types  de peau. Voyons ensemble ses différents bienfaits au travers de 5 utilisations qu’il propose.
boutique bio juste bien
Grâce à ses vertus exfoliantes et hydratantes et malgré son absence de grains, le savon noir est utilisé depuis des siècles pour les gommages. Il sert ainsi à éliminer les cellules mortes et les toxines, purifiant la peau et lui redonnant douceur et souplesse.

À la différence des savons classiques, le savon noir se présente sous la forme d’une pâte sombre et épaisse qui, une fois mise en contact avec l’eau, devient onctueuse. Ne soyez donc pas surpris s’il ne mousse que très peu.

Dans le rituel du hammam, on accompagne son utilisation d’un gant de kessa (tissu présentant un aspect granuleux) ou d’une éponge végétale (loofah) qui va venir apporter une action gommante mécanique. Le gommage prépare ainsi votre peau à d’autres soins, tels qu’un enveloppement corporel au rhassoul ou un massage à l’huile d’argan qui va venir nourrir la peau en profondeur.

Pour un gommage du corps typique à la marocaine

Commencez par prendre un bain bien chaud sans vous laver, ou une douche bien chaude également si vous ne disposez pas d’une baignoire chez vous. Pensez à faire chauffer la pièce pour recréer une ambiance “hammam” dans votre salle de bain.

Prenez une bonne poignée de savon noir et enduisez-vous l’ensemble du corps en massant énergiquement, puis laissez agir pendant 10 minutes environ avant de vous rincer. Frottez ensuite chaque partie du corps à l’aide du gant de kessa ou de la loofah afin de débarrasser votre peau des impuretés les plus profondes.

L’action exfoliante du savon noir est bluffante et procure une sensation de propreté et de bien-être instantanée. Ce gommage est à effectuer toutes les 1 à 2 semaines environ, selon vos besoins et le temps dont vous disposez. Des soins réguliers permettent d’obtenir un grain de peau affiné et une peau lisse et satinée.

Pour un gommage en douceur du visage

Le savon noir peut également s’appliquer sur le visage, cependant il est conseillé d’en mettre principalement sur la zone T (regroupant le front, le nez et le menton) et de le laisser reposer 5 minutes avant de rincer. N’utilisez surtout pas le gant de kessa pour le visage, la peau étant plus fine et par conséquent plus fragile. Faites également attention à éviter tout contact avec les yeux et le bord des lèvres.

Ce nettoyage peut être suivi d’un masque à l’argile verte ou à l’argile blanche afin de purifier la peau en profondeur. N’hésitez pas à faire précéder le gommage au savon noir d’un bain de vapeur qui va venir ouvrir les pores. Pour cela, placez votre visage pendant une dizaine de minutes au dessus d’un récipient rempli d’eau très chaude en entourant votre tête d’une serviette : cela fera office de mini hammam.

2. Un agent lavant doux pour la peau

Un gel douche au quotidien

La composition du savon noir le rend naturellement doux pour la peau, et il est ainsi possible de l’utiliser au quotidien comme gel douche. Il est pour cela nécessaire de le diluer au préalable dans de l’eau, puis de l’utiliser comme un gel douche classique.

Pour pouvoir profiter de l’utilisation de votre savon noir au quotidien, prenez soin de le placer dans une boîte en plastique et de le conserver au réfrigérateur ou dans votre salle de bain s’il n’y fait pas trop chaud, afin d’éviter qu’il ne se dessèche.

Un bain effet douceur

bain

Le savon noir est également idéal pour vous relaxer dans un bon bain chaud. Pour cela, versez l’équivalent de 3 cuillères à soupe en faisant couler l’eau du bain, et assurez-vous qu’il soit bien dissout avant de rentrer dedans.

3. Un anti-rides naturel

Au delà de son action exfoliante, le savon noir possède également des propriétés hydratantes et régénératives grâce à la vitamine E qu’il contient. Il constitue ainsi un excellent remède contre l’apparition des rides et permet de préserver l’élasticité de la peau. Pour bénéficier de ses effets, appliquez le savon noir au quotidien sur votre visage et laissez le agir 2 à 3 minutes avant de rincer à l’eau claire. Pensez à bien hydrater votre peau ensuite, en utilisant de l’huile d’argan par exemple, véritable anti-âge naturel grâce à sa teneur en antioxydants.

4. Un shampooing naturel maison

Les propriétés nettoyantes et purifiantes du savon noir vous permettent aussi de débarrasser vos cheveux des résidus de pollution qu’ils contiennent. Ses vertus apaisent le cuir chevelu et stimulent la pousse.

Pour réaliser votre shampoing maison, mélangez 50 g de savon noir et 50 g de bicarbonate de soude à 1 litre d’eau et laissez macérer 2 heures. Filtrez et conservez le liquide obtenu dans un flacon stérile et hermétique. Vous pouvez ensuite l’utiliser pour vous laver les cheveux ; pensez à bien secouer le flacon avant chaque utilisation.

Il est également possible de prendre un peu de savon noir directement entre les mains et de frotter vos cheveux avec, pour une action purifiante plus importante. Cette méthode laisse les cheveux plus secs et il est donc conseillé de ne l’appliquer qu’une fois par mois au maximum. Faites la suivre d’une bonne routine d’hydratation.

5. Une mousse à raser protectrice

Grâce à sa mousse fine et au film protecteur laissé sur la peau par ses agents gras, le savon noir peut également s’utiliser en guise de mousse à raser.




Comment se procurer du savon noir cosmétique?

Le savon noir se trouve généralement dans les boutiques orientales, les enseignes de beauté naturelle ou en encore les magasins bio. On le trouve par ailleurs facilement sur internet.

Ne le confondez cependant pas avec le savon noir (souvent liquide) ménager : certains pouvant être très concentrés ou contenir des additifs chimiques, il est préférable de ne pas les utiliser sur le corps.

Les gammes de prix pour le savon noir sont très variables, et celui-ci peut facilement doubler ou tripler selon la marque ou le conditionnement. Il est en général possible de s’en procurer pour un peu moins de 10 euros le pot de 250 grammes. Légèrement plus cher, le savon noir à l’eucalyptus permet de retrouver l’odeur traditionnelle du hammam et procure au produit une meilleure conservation.

Il est par ailleurs possible de fabriquer son propre savon noir à la maison, cependant il est nécessaire de bien maîtriser les quantités de soude nécessaires à la saponification, c’est pourquoi nous n’aborderons pas ce sujet ici.

Comment bien le conserver à la maison?

Conservez le savon noir dans une boîte en plastique, de préférence au réfrigérateur afin d’éviter qu’il ne s’assèche. Il peut se conserver à l’abri de la chaleur et de la lumière entre 1 et 3 mois.

Si vous ne réalisez qu’un gommage de temps en temps, vous pouvez diviser votre savon noir en doses unitaires, correspondant à une petite poignée de produit, et les placer dans des sacs plastique au congélateur. Il ne vous reste plus qu’à sortir une dose avant chaque gommage. Certains sites permettent également d’acheter du savon noir directement sous la forme de dosettes.

Synthèse sur les bienfaits du savon noir cosmétique

  • Rend la peau belle et éclatante
  • Purifie et nettoie la peau en profondeur
  • Élimine les peaux mortes et les impuretés
  • Conserve la souplesse de la peau et la nourrit grâce à la vitamine E qu’il contient
  • S’adapte à tous les types de peaux

boutique bio juste bien

Utiliser du savon noir pour la maison et le jardin

Le savon noir ménager, aussi trouvé sous l’appellation de savon mou, se présente sous forme de pâte ou de liquide. Comme le savon noir cosmétique, il est fabriqué à partir d’huile d’olives noires, ce qui en fait en produit sans solvant, 100% naturel et biodégradable.

Très concentré, une petite quantité suffit pour tout nettoyer, dégraisser et faire briller.

11 utilisations qui rendent le savon noir indispensable.

À la maison, du sol au plafond

1. Pour nettoyer les sols et les vitres

Dilué dans de l’eau chaude de façon similaire aux produits ménagers habituels, le savon noir liquide permet de nettoyer les sols et de leur redonner brillance, le tout sans rinçage. Il est possible de l’utiliser sur les carrelages, parquets, linos, marbres, carreaux en ciment, tomettes, bétons cirés, etc.

Pour tous les types de sols, diluez 2 cuillères à soupe de savon noir dans 5 litres d’eau chaude et lavez. Pas besoin de rincer ! Pour les sols très encrassés, utilisez un linge humidifié d’eau additionnée de savon noir et frottez.

Pour nettoyer les vitres, utilisez un chiffon en microfibre imbibé d’une solution composée d’une cuillère à café de savon noir dans un peu d’eau tiède et essuyez simplement ensuite.

2. Pour lessiver les murs

Pour retirer les traces ou autres marques présentes sur les murs, mélangez une cuillère à café de savon noir dans 1 litre d’eau tiède et lessivez les murs avec cette solution. Si le mur est très sale, rajoutez un peu de savon.




3. Pour dégraisser la cuisine

Le savon noir ménager possède une étonnante capacité dégraissante, ce qui le rend particulièrement adapté au nettoyage des divers éléments présents dans la cuisine :

– pour dégraisser les plans de travail, plaques de cuisson de tous types (y compris à induction) ou les hottes, déposez un peu de savon liquide sur une éponge humide, lavez puis rincez à l’eau chaude ;

– pour nettoyer les poêles, friteuses, casseroles en inox, procédez de la même façon ;

– pour les ustensiles en cuivre, argent, laiton ou inox, faites-les tremper 5 à 10 minutes dans une bassine d’eau chaude dans laquelle vous aurez dilué 3 à 4 cuillères à soupe de savon noir. Égouttez et séchez ;

– lorsque votre four est encore tiède, appliquez du savon noir sur les parties encrassées, laissez agir pendant une nuit et rincez.

Pour une efficacité supplémentaire, vous pouvez également saupoudrer votre éponge d’un peu de bicarbonate de soude en complément du savon noir.

4. Pour détacher et laver le linge

Le savon noir est également un détachant puissant, et peut être utilisé avant lavage pour ôter les tâches de vos textiles préférés. Utilisez-le pur sur vos vêtements, nappes, serviettes ou encore tapis tachés et laissez agir 15 minutes avant de les passer à la machine.

Il est par ailleurs possible de l’utiliser directement dans le bac à lessive de votre machine à laver, selon les proportions suivantes : 3 cuillères à soupe de savon noir liquide pour 5 kg de linge, en ajoutant 10 cl de vinaigre blanc lors du rinçage pour remplacer l’assouplissant classique et lutter contre le calcaire. Vous pouvez également fabriquer votre propre lessive maison à partir de savon noir. Pour cela, mélangez dans une bouteille d’un litre :

  • 1 verre de savon noir liquide
  • 1/2 verre de bicarbonate de soude
  • 1/2 verre de vinaigre blanc
  • une poignée de cristaux de soude
  • 3 à 4 verres d’eau tiède
  • 10 gouttes des huiles essentielles de votre choix (lavande, citron, menthe, etc.)

À chaque machine, versez un bouchon du mélange ainsi préparé et lancez votre cycle habituel.

5. Pour entretenir le cuir

Utilisez un linge imbibé d’une solution composée d’un peu d’eau tiède et d’une cuillère à soupe de savon noir pour nettoyer vos sacs chaussures, blousons ou encore canapés en cuir. Testez sur une petite zone au préalable afin de vérifier que la solution n’est pas trop concentrée et n’abîme pas le cuir. Agissez par tamponnements sans frotter la matière.

6. Pour nettoyer les inserts de cheminée

Versez un peu de savon noir liquide sur du papier-journal. Frottez puis rincez à l’eau chaude.

7. Pour les loisirs créatifs

Assurez une longue vie à vos pinceaux préférés en les nettoyant dans une solution composée d’eau tiède et de savon noir. Ils resteront souples et agréables à manier.

En cas de taches de peinture acrylique sur les vêtements, étalez un peu de savon noir sur la tache, frottez le tissu et laissez reposer plusieurs heures. Passez-le ensuite à la machine.

Au jardin et à l’extérieur

1. En tant que répulsif naturel

Appréciez également les bénéfices du savon noir pour votre jardin ! Il agit comme un excellent répulsif qui aide à lutter contre les nuisibles du jardin tels que les pucerons, les cochenilles ou encore les araignées rouges.

Pour cela, mélangez 5 à 6 cuillères à soupe de savon noir liquide dans 1 litre d’eau tiède jusqu’à dilution complète. Une fois refroidi, pulvérisez le mélange sur les feuilles des plantes à protéger. Cette solution peut être appliquée sans risque sur les plantes d’ornement, les arbres fruitiers ou au potager.

2. Pour nettoyer votre barbecue

Déposez un peu de savon noir sur une brosse, frottez et rincez à l’eau chaude.

3. Pour laver votre voiture

Diluez 4 à 5 cuillères de savon noir dans un seau rempli d’eau chaude et lavez votre voiture à l’aide d’une éponge douce. Vous pouvez verser un peu de savon noir directement sur l’éponge pour les zones particulièrement encrassées. La savon noir est également adapté au nettoyage du tableau de bord et des plastiques intérieurs.

4. Pour les animaux domestiques

Le savon noir peut être utilisé comme un shampoing naturel pour vos petits compagnons : il nettoie en douceur, fait briller le poil et évite toutes sortes d’allergies. Vérifiez que le savon noir que vous utilisez n’est composé que d’ingrédients naturels, shampouinez et rincez votre animal à l’eau chaude. Pour un effet antiparasitaire, procédez de la même façon, mais laissez agir le savon noir quelques minutes avant de rincer.

Où trouver du savon noir ménager

Liquide ou en pâte, vous pouvez trouver du savon noir ménager dans les magasins de produits biologiques ou dans les grandes surfaces de bricolage. Comptez en moyenne 5 à 8 euros pour une bouteille d’un litre.

En conclusion…

Le savon noir est un formidable allié : biodégradable et économique, il est efficace et multi-usages ! Choisissez-le en version cosmétique pour des soins corporels cocooning, ou ménager pour l’entretien de la maison et du jardin : ce produit naturel et multi-fonction saura rapidement trouver sa place chez vous.

Nous espérons que cet article vous a plu. Si tel est le cas, n’hésitez pas à nous envoyer vos remarques ou vos astuces, et à le partager sur les réseaux sociaux.

Sources

http://www.alterafrica.com/savon-noir.htm
https://www.artdumaroc.com/composition-et-fabrication-du-savon-noir.html
http://www.consoglobe.com/savon-noir-soin-corps-entretien-ecolo-2969-cg
http://www.toutpratique.com/1-Toutes-les-taches/5063-Savon-noir-utilisation.php
Inès Peyret, Savons noirs à tout faire : Trucs et astuces naturels et écologiques – Adresses utiles, Éditions du Dauphin, 2015

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

choisir un matelas

Guide du matelas… pour enfin mieux dormir

By chez soi, dans le corps, Sommeil

Guide du matelas… pour enfin mieux dormir!

choisir un matelas

Chaque matin est une souffrance, vous avez des courbatures, mal au dos, des douleurs aux cervicales… Pourtant tous les éléments sont présents pour passer une bonne nuit (calme, température…).

Avez-vous déjà pensé que votre matelas était l’origine du problème ?

Mais si c’est le cas, alors quel matelas choisir pour mieux dormir ? Lequel est le plus adapté à vos besoins ?

Pour répondre à cette problématique essentielle au bien-être, nous avons décidé de vous fournir toutes les informations qui vous accompagneront dans votre quête du meilleur matelas.

L’importance d’un bon matelas

matelas idéalL’Homme passe en moyenne 25 ans de sa vie à dormir soit environ 8 heures par jour ! C’est pourquoi le confort durant la nuit est si important pour notre quotidien.

Le matelas est un élément crucial si l’on souhaite sommeil confortable. Sa durée de vie est d’environ 8 à 10 ans, après cela il aura souvent perdu de son efficacité et de son confort.

Selon une étude du Centre Hospitalier Universitaire de Montpellier, une nouvelle literie de qualité permet de gagner environ 53 minutes de sommeil réparateur.




De plus cet objet du quotidien a plusieurs rôles qui impactent directement sur le bien-être de notre corps et de notre mental :

  • Maintien du dos et amortissement – le rôle de soutien du matelas est primordial pour votre dos puisqu’il permet de compenser l’inégale répartition du poids de votre corps. Pour cela, il doit pouvoir diminuer l’impact des zones lourdes et des zones plus légères pour aboutir à un parfait équilibre. En moyenne nous changeons 40 fois de position chaque nuit alors c’est un défi pour cet objet de trouver la bonne balance pour chacun. Mais si cette mission est correctement remplie votre corps trouvera naturellement une position confortable et donc son bien-être. Ainsi, il est fortement conseillé aux personnes souffrant du dos ou des articulations de choisir attentivement leur matelas.
  • Anti-stress et relaxant – plusieurs études d’observation ont démontré les effets positifs d’un matelas confortable dans la lutte contre le stress et l’anxiété. Ces effets sont certainement dûs au fait qu’il améliore la qualité du sommeil et donne une sensation plus agréable au réveil qui permet de commencer sa journée du bon pied !

En bref, un nouveau matelas bien choisi peut réellement améliorer votre bien-être général que ce soit au niveau des douleurs corporels ou de vos émotions.

Les différents types de matelas

Pour commencer, regardons de plus près les différentes sortes de matelas qui existent ainsi que leurs avantages et inconvénients.

Matelas mousse

matelas mousseEtant un des plus courants sur le marché, ce matelas est souvent réputé pour son confort limité bien que pouvant parfaitement convenir à certaines personnes. Pour optimiser leur confort nous vous conseillons d’opter pour ceux à haute densité qui seront les plus confortables. Il en existe deux types :

  • Matelas en mousse polyéther – c’est le moins confortable sa densité ne dépassant pas 28kg/m3 et son aération est limitée, il peut être utilisé pour des usages occasionnels (chambre d’amis, lit d’appoint…)
  • Matelas en mousse polyuréthane – vous trouverez différentes combinaisons de mousse, leurs densités pouvant aller jusqu’à 60kg/m3. Les meilleurs seront souples et vous assureront un bon maintien. Mais attention ils peuvent perdre leurs élasticités avec le temps et devenir inconfortables !

Matelas à ressorts

matelas ressortsLe confort des matelas à ressort varie selon la technologie utilisée, et plus particulièrement de la nature des ressorts et leurs nombres. Il existe plusieurs types de modèles :

  • Le matelas traditionnel à ressorts conique – composés de ressort en formes de cône, ce type de modèle est de plus en plus rare, car il peut devenir très inconfortable sur le long terme : Certaines personnes se plaignent de sentir les ressorts au bout d’un certains temps.
  • Les matelas à ressorts en fil continu – il est composé d’un seul fil en acier et donc d’un seul ressort qui constitue tout le matelas. Comme pour les ressorts coniques il est assez inconfortable sur le long terme à cause de la sensation de ressorts et n’est également pas conseillé pour dormir à deux, les différences de morphologie pouvant rendre le sommeil inconfortable pour l’un et pour l’autre.
  • Les matelas à ressorts ensachés : c’est le modèle le plus récent et le plus confortable des trois. Chaque ressort est séparé des autres et emballé dans un « sachet ». Ce type de matelas offre une excellente aération idéale pour les personnes qui transpirent. De plus il est adapté au partage de lit vu que les ressorts ne sont pas liés ce qui dérange moins le partenaire en cas de mouvements.

Matelas en latex

matelas latexLe latex est une matière naturelle dérivée du caoutchouc. Aujourd’hui cette matière est également fabriquée synthétiquement et bénéficie des mêmes caractéristiques. Néanmoins en ce qui concerne les matelas, mieux vaut choisir une constitution en latex naturel (85% minimum) si vous avez des tendances allergiques.

L’avantage de ces matelas est qu’ils sont souvent grâce à leurs perforations, durables et confortables (meilleure respiration). En effet, ils disposent de zones de confort, qui vont de 3 à 7, dont le but est de maintenir votre corps sur différents points stratégiques. Nous vous conseillons d’optez pour ceux à 5 zones car ils sont suffisants pour un parfait maintien du dos et une bonne tenue générale.

Enfin, vous pouvez le partager facilement et bénéficier d‘un grand confort individuel de chaque côté du lit.




Matelas mémoire de forme

matelas mémoire de formeCe type de matelas est composé d’un mousse viscoélastique qui s’adapte aux formes de votre corps et à sa température.

A chaque mouvement du dormeur, la mousse reprend sa forme initiale et s’adapte à la nouvelle position pour un maintien optimal. Sa technologie thermosensible le rend également idéal pour les personnes qui transpirent.

En plus, ce modèle permet de détendre et soulager les muscles et améliore la circulation. Dès lors, il est une référence en matière de confort mais reste souvent très onéreux.

Matelas à eau

Composé de rectangle d’eau cadré placé sur une plateforme, ces matelas atypiques ne sont pas appréciés par tout le monde.

Bien qu’ils s’adaptent également bien aux formes du corps et sont adaptables en matière de fermeté (enlever/rajouter de l’eau souplesse matelas), ils ont de nombreux inconvénients tels que leur poids qui les rend difficilement déplaçables, des fuites potentiels et leur hors format qui rend l’achat de parures de lit difficile.

Il en existe deux types : l’un avec cadre de bois « hardside », moins pratique au regard de sa sensibilité aux mouvements et l’un avec cadre de mousse « softside » plus préféré par les utilisateurs.

De plus, ce type de matelas reste très onéreux à l’achat et à la consommation s’il est vendu avec un système de chauffage/climatisation. Mais c’est à vous de considérer, après essai, si l’achat de ce bien est vraiment valorisant.

Matelas à gel

C’est une nouvelle génération de matelas très souples qui s’adapte à chaque mouvement. En général ils ont les mêmes désavantages que leurs confrères à eau (poids, prix, frais de chauffage) sauf qu’ils seraient plus denses et meilleurs pour la tenue du dos.

Matelas futons

futonD’origine japonaise, il est constitué à 100% de coton et a l’avantage d’être facilement pliable et transportable (idéal pour les petits espaces).

Le futon est conseillé par certains professionnels de santé pour les douleurs musculaires et du dos, il est donc très confortable. Néanmoins nous vous conseillons d’aller essayer les futons en magasins pour voir ce qui vous convient le mieux.

En base de coton, il nécessite une bonne aération il est donc fortement déconseiller de le poser à même le sol et doit être retourné régulièrement (1 à 2 semaines)

Matelas occasionnels

Matelas gonflables et compressibles, ils ont l’avantage d’être faciles à transporter et à installer lors de certaines occasions.

Le premier est toujours pratique que ce soit pour le camping, héberger des amis ou pour le voyage. Aujourd’hui il en existe certains qui s’avèrent être plutôt confortables à un prix raisonnable et avec un gonflage électrique pour les paresseux. Le désavantage est qu’ils soient si sensibles aux perforations.

Le deuxième est un matelas en mousse qui est compressé lorsqu’il est roulé. Il est peut aussi être rangé dans de petits espaces et est très agréable. Néanmoins, 48 heures sont nécessaires au matelas pour retrouver sa forme d’origine, il ne conviendra donc pas aux invitations surprises et aux naturels désorganisés.

Choisir le matelas adapté à vos besoins

matelas occasionnelChacun son matelas ! Pour chaque personne, un type de matelas en particulier est le mieux adapté. Votre choix dépendra donc de votre taille, poids et habitudes.

Rapport taille, poids et densité

Comme vu précédemment votre matelas doit vous assurer un bon maintien et un dos droit durant le sommeil. C’est pourquoi il doit être adapté avec votre poids et taille. Ce tableau ci-dessous vous permet de savoir quelle fermeté choisir  en fonction de votre poids et taille.

choisir un matelas

Source: http://www.1001lits.com/content/9-bien-choisir-sa-literie

En fonction de vos besoins

Maintenant que nous avons fait le tour de chaque type de matelas tentons de les classer sur la base de vos besoins les plus courants. Voici un petit schéma bilan qui pourra vous aider. Attention de ne pas prendre ces indications à la lettre car la qualité de fabrication et matériaux peut être variable selon les modèles et les marques.

matelas schéma

Conclusion

Vous avez maintenant de nombreuses informations pour vous aider à choisir le matelas qu’il vous faut. Il ne vous reste plus qu’à aller en magasin essayer les modèles qui vous intéressent et voir s’ils vous conviennent. Faites plusieurs magasins et suivez avant tout vos intuitions et émotions.

Grâce à votre évaluation personnelle et ce guide vous avez désormais toute la chance de trouver votre bonheur et surtout d’améliorer la qualité de votre sommeil !

Sources

https://www.sommeil.org/
http://www.infoliterie.com/wp-content/uploads/2012/07/Etude-professeur-touchon.pdf
https://www.quechoisir.org/guide-d-achat-matelas-n10683/
https://www.quechoisir.org/comparatif-matelas-n447/
https://www.lematelas.fr/comment-choisir-matelas/
http://www.cotemaison.fr/lits/bien-choisir-son-matelas-guide-d-achat-pratique_26471.html

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

luminotherapie

La luminothérapie est-elle faite pour vous?

By Dans la tête, dans le corps, Soins, Sommeil

La luminothérapie est-elle faite pour vous?

luminotherapie

Vous avez peut être déjà entendu parler à l’approche de l’hiver de cette forme de thérapie qu’est la luminotherapie.

Qu’est ce que la luminothérapie?

I – L’origine du mal

Pour commencer, il faut bien comprendre que notre corps fonctionne sur des rythmes qui sont eux-mêmes la conséquence de notre environnement.

Quand c’est le jour, le corps le sait à travers les yeux, la peau et fabrique des hormones comme la sérotonine qui permettent d’être éveillé et de fonctionner normalement. La nuit cette même hormone va fabriquer une autre hormone, celle responsable du sommeil, la “mélatonine” qui va influer sur l’endormissement et le bon déroulement de la nuit, tout cela selon un cycle de 24 heures que l’on appelle “circadien”.

Le problème, si l’on peut dire, survient avec la diminution de la lumière du jour ou si un décalage brusque survient, par exemple lors d’un voyage avec la création d’un “décalage horaire”. Dans ce cas notre horloge biologique se dérègle et l’on devient la victime d’une multitude de troubles plus ou moins problématiques.

En hiver, on parle de “dépression saisonnière” avec des symptomes bien particuliers.

En premier lieu on constate une “grosse fatigue”, une envie de dormir en pleine journée et des nuits que l’on essaye d’allonger au maximum. On constate également le besoin de manger plus et surtout plus sucré.




Plus inquiétants sont l’apparition de troubles cognitifs, on nourrit un sentiment de dévalorisation, de culpabilité qui s’accompagne d’une perte d’intérêt pour ce qu’on fait ou pour ce qu’on a pu faire avant.

Voilà pour ce qu’on appelle la dépression saisonnière.

Si vous vous reconnaissez dans ces symptômes, sachez que vous n’êtes pas seul à en souffrir.

3% de la population est touchée par ce mal tout au long de l’année et ce chiffre monte à 20% en hiver. Il est encore plus élevé dans les pays nordiques et Les femmes sont généralement plus touchées que les hommes.

II – L’objet de la luminothérapie

lampe luminotherapie

La luminothérapie va traiter les symptômes mais également les causes de cette dépression saisonnière ainsi que certains troubles du sommeil comme l’insomnie.

Elle consiste à exposer l’individu à une lampe spéciale pour un temps plus ou moins court. Cette lampe simule la lumière naturelle du soleil en offrant le même spectre lumineux. On bénéficie au final d’un meilleur réveil et d’une meilleure vigilance.

Elle n’émet cependant pas d’ultra-violets (UV) ni d’infra-rouges (IR) et c’est une bonne chose puisque ces rayons sont nocifs pour la peau et pour la cornée.

Le temps d’exposition est proportionnel à l’intensité lumineuse émise par la lampe. Il faut compter 30 minutes avec une lampe dont l’intensité serait de 10 000 lux. Si la lampe que vous utilisez émet 5000 LUX, vous devrez alors vous exposer une heure. C’est proportionnel.

III – Cas d ‘utilisation possibles pour la luminothérapie.

Il existe plusieurs cas d’utilisation possibles que voici:

1) Dépression saisonnière.

C’est le cas le plus fréquent. Commencez votre journée avec 20-30 minutes d’exposition. Vous pouvez très bien placer votre lampe sur votre table pendant le petit déjeuner. Vous pouvez aussi l’utilisez à votre bureau pour débuter votre journée. Si vous êtes en couple vous pouvez vous asseoir l’un à coté de l’autre, ainsi vous bénéficierez tous deux de ce traitement.

Attention à ne pas regarder la lampe directement ce qui pourrait abimer vos yeux.

2) Les troubles du sommeil.

-Si vous vous endormez trop tôt et si vous réveillez trop tôt, faites une séance vers 17h (ou au moment où vous voulez vous coucher) afin de recaler votre horloge biologique.

-Si vous vous sentez fatigué en journée ou si vous vous endormez tard, vous pouvez faire une session de 20-30 minutes au réveil.

3) Lutter contre les effets du décalage horaire.

La luminothérapie est un excellent moyen pour lutter contre les effets du décalage horaire. Calez vous sur le fuseau horaire de votre destination et faites une séance tous les matins. Vous pourrez ainsi raccourcir les effets du décalage.

4) Travail de nuit.

La luminothérapie peut aussi s’appliquer au travailleurs de nuit. Faites une session au début de votre journée de travail puis à nouveau vers 1h du matin là où un coup de pompe peut apparaître.

IV – Qui d’autre peut bénéficier des bienfaits de la luminothérapie ?

bienfaits luminotherapie

Les femmes enceintes ont tout intérêt à faire des séances de luminothérapie pendant la gestation mais aussi après pour parer au fameux baby blue ou syndrome “post-partum”.

Des effets positifs ont également été découverts pour les femmes qui souffrent du syndrome prémenstruel. En effet, juste avant la menstruation, certaines femmes présentent divers symptômes qui accompagnent l’arrivée des règles: maux de têtes, éruptions cutanées, jambes lourdes, nervosité, anxiété. Cela est dû à un dérèglement entre la production de sérotonine et de mélatonine que la luminothérapie va pouvoir corriger.

On a aussi remarqué l’action bénéfique des lampes de luminothérapie sur les personnes souffrant d’Alzheimer, de Parkinson et de sclérose en plaques.

Enfin les personnes alcooliques y trouveront aussi un petit plus vers leur libération. L’hiver et l’absence de lumière favorisant les rechutes.

V – Y-a-t-il des effets secondaires?

A priori non sauf pour ceux qui doivent éviter la luminothérapie (voir paragraphe suivant). Ce traitement n’entraine pas d’effets secondaires contrairement aux hypnotiques qui aboutissent souvent à une somnolence matinale, une diminution de la mémoire et un risque de dépendance entre autres.

VI – Qui doit éviter la luminothérapie

On sait que la luminothérapie doit être évitée pour les personnes souffrant de troubles bipolaires ou celles soignées aux sels de lithium ou tétracyclines.

Attention à consulter un ophtalmologiste si vous souffrez de troubles oculaires (cataractes, glaucomes …)




VI – Comment bien choisir une lampe?

En règle général les lampes mises sur le marché suivent la réglementation européenne et se plient aux restrictions en ce qui concerne les rayons potentiellement nocifs.

C’est la puissance de la lampe qui devrait guider votre choix. Préférez une lampe avec une émission de 10 000 LUX ainsi vous pourrez limiter vos séances à 30 minutes. En effet, il existe des lampes portatives qui émettent 200 LUX mais du coup il faudra une exposition beaucoup plus longue pour pouvoir obtenir les effets escomptés.

VII – Existe-t il une alternative?

Oui vous pouvez également utiliser un simulateur d’aube. Ces machines vont progressivement faire entrer la lumière dans votre chambre et surtout utiliser une lumière similaire à celle du soleil. Le réveil se fait en douceur et vous bénéficiez des effets de la luminothérapie à savoir un ajustement dans la création de sérotonine et mélatonine.

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Send this to a friend