Skip to main content
Category

Maison

drap housse

Draps Housse : Tout ce que vous devez savoir sur ces indispensables de literie

By chez soi, Maison, Produits, Sommeil

Draps Housse : Tout ce que vous devez savoir sur ces indispensables de literie

drap housse

Les draps housse sont des éléments essentiels de notre literie. Ils offrent confort et protection à notre matelas, tout en ajoutant une touche de style à notre chambre à coucher. Dans cet article, nous allons explorer en détail le concept des draps housse, ainsi que l’un de leurs types les plus populaires : le drap housse en percale de coton.

Qu’est-ce qu’un drap housse ? 

Un drap housse est une pièce de tissu conçue pour recouvrir un matelas. Il est doté de coins élastiques qui lui permettent de s’adapter parfaitement à la taille et à l’épaisseur du matelas. Cette caractéristique garantit que le drap reste bien en place, même pendant le sommeil agité.

Les draps housse sont disponibles dans une variété de tailles pour s’adapter aux différents matelas, tels que les lits simples, doubles, queen et king.

Quels sont les avantages d’un drap housse ? 

Les draps housse offrent plusieurs avantages pratiques. Tout d’abord, ils protègent le matelas contre les taches, la saleté et l’usure quotidienne. Ils peuvent également aider à prolonger la durée de vie du matelas en réduisant son exposition directe à la poussière et aux acariens

En outre, les draps housse sont faciles à installer et à enlever, ce qui facilite le processus de changement de literie. Ils sont également disponibles dans une large gamme de couleurs et de motifs, ce qui permet de personnaliser la décoration de la chambre à coucher.

Qu’est-ce que le drap housse en percale de coton ? 

Le drap housse en percale de coton est un type spécifique de drap housse fabriqué à partir de coton de haute qualité. La percale est un tissu fin et serré, réputé pour sa douceur, sa fraîcheur et sa durabilité. Les draps en percale de coton sont respirants et légers, ce qui les rend idéaux pour les climats chauds ou pour ceux qui préfèrent une sensation de fraîcheur pendant leur sommeil. Ils offrent également une grande résistance à l’usure et au rétrécissement, ce qui en fait un investissement durable.

Quels sont les avantages d’un drap housse en percale de coton ? 

Le drap percale de coton présente de nombreux avantages. Tout d’abord, sa douceur et sa fraîcheur permettent de passer des nuits confortables et reposantes. La percale de coton est également hypoallergénique, ce qui la rend idéale pour les personnes ayant des sensibilités cutanées ou des allergies. De plus, les draps en percale de coton sont faciles à entretenir, ils sont lavables en machine et deviennent même plus doux avec chaque lavage.

Comment choisir un drap housse en percale de coton ? 

Lorsque vous choisissez un drap housse en percale de coton, il est important de prendre en compte certains facteurs. Tout d’abord, vérifiez la qualité du coton utilisé. Recherchez des draps en percale de coton à longues fibres, car ils sont généralement plus doux et plus durables. Ensuite, considérez la taille de votre matelas pour vous assurer que le drap housse s’adapte parfaitement. Enfin, choisissez parmi une variété de couleurs et de motifs pour compléter le style de votre chambre à coucher.

En conclusion, les draps housse sont des éléments essentiels de notre literie, offrant confort et protection à notre matelas. Parmi les différents types disponibles, le drap housse en percale de coton se distingue par sa douceur, sa fraîcheur et sa durabilité. En choisissant un drap housse en percale de coton de haute qualité, vous pouvez profiter d’un sommeil paisible et agréable tout en ajoutant une touche de luxe à votre chambre à coucher.

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

canape convertible

Le canapé convertible : Une solution pratique et polyvalente pour un espace de vie fonctionnel

By chez soi, Maison, Produits

Le canapé convertible : Une solution pratique et polyvalente pour un espace de vie fonctionnel

canape convertible

L’optimisation de l’espace est devenue une donnée essentielle dans notre mode de vie moderne. 

Dans cette optique et pour aménager au mieux votre salon ou votre chambre d’amis, le canapé convertible pourrait bien être votre meilleur allié. 

Voici quelques questions et réponses sur ce meuble polyvalent.

Qu’est-ce qu’un canapé convertible ?

Le canapé convertible, également connu sous le nom de canapé-lit, est un meuble qui combine les fonctions d’un canapé et d’un lit. Il offre une solution pratique pour gagner de l’espace en transformant facilement le canapé en un lit confortable. 

Vous pouvez ainsi profiter d’un canapé confortable pendant la journée et accueillir des invités ou créer un espace de couchage supplémentaire la nuit.

Quels sont les avantages d’un canapé convertible ?

L’avantage principal d’un canapé convertible conforama par exemple est sa polyvalence. Il offre la possibilité d’optimiser l’espace dans les petits appartements ou les pièces multifonctionnelles. 

Vous pouvez transformer rapidement votre salon en une chambre d’amis confortable, sans avoir à investir dans un lit supplémentaire. 

De plus, les canapés convertibles sont disponibles dans une variété de styles et de designs, ce qui vous permet de trouver celui qui correspond à votre esthétique et à vos besoins.




Quels sont les types de mécanismes de conversion disponibles ?

Il existe différents types de mécanismes de conversion pour les canapés convertibles. 

Le mécanisme le plus courant est le système dit “clic-clac”, où le dossier du canapé se rabat pour former une partie du lit. 

Il existe également des canapés-lits avec un système de tiroir, où le matelas se range dans un tiroir situé sous l’assise du canapé. 

Certains canapés-lits qui utilisent un système de dépliage sont souvent appelés “convertibles à accordéon” parce qu’ils se déploient pour créer un lit. 

Chaque mécanisme a ses propres avantages en termes de facilité d’utilisation, de confort et d’esthétique.

  • Mécanisme clic-clac :

Le canapé convertible à mécanisme clic-clac est l’un des modèles les plus populaires. Son principal avantage réside dans sa simplicité d’utilisation. Pour convertir le canapé en lit, vous devez simplement abaisser le dossier en le faisant basculer vers l’arrière jusqu’à ce qu’il s’aligne avec l’assise. 

Ce mécanisme est rapide et facile à manipuler, ce qui en fait un choix pratique pour une utilisation fréquente. De plus, les canapés clic-clac offrent souvent un espace de rangement sous l’assise, ce qui est idéal pour ranger les oreillers, les draps et d’autres accessoires.

  • Mécanisme de tiroir :

Les canapés-lits à mécanisme de tiroir sont dotés d’un tiroir situé sous l’assise du canapé où le matelas se range lorsqu’il n’est pas utilisé. Ce mécanisme offre une conversion simple et efficace. Il vous suffit de tirer le tiroir et de déplier le matelas pour obtenir un lit confortable. 

Ce type de mécanisme offre généralement une bonne stabilité et une surface de couchage régulière, sans couture au milieu du matelas.

  • Mécanisme de dépliage :

Les canapés convertibles à mécanisme de dépliage sont équipés d’un système pliable qui se déploie pour créer un lit. L’avantage de ce mécanisme est qu’il permet d’obtenir un lit de grande taille, offrant ainsi plus d’espace pour dormir. 

Certains modèles proposent également des matelas avec des sections ajustables, ce qui permet de créer des zones de soutien différenciées pour différentes parties du corps. 

Cependant, il convient de noter que ce mécanisme peut être plus complexe à manipuler et nécessite souvent plus d’espace pour la conversion complète.

Quels sont les facteurs à considérer lors de l’achat d’un canapé convertible ?

Lorsque vous choisissez un canapé convertible par exemple, il est important de prendre en compte plusieurs facteurs:

  • Tout d’abord, mesurez l’espace disponible dans la pièce où vous souhaitez l’installer pour vous assurer qu’il s’intègre correctement. 
  • Considérez également le confort du canapé en tant que canapé mais aussi en tant que lit. 
  • Essayez-le en magasin pour vous assurer qu’il offre un bon soutien et une surface de sommeil confortable. 
  • Enfin, n’oubliez pas de vérifier la qualité de la construction, y compris le mécanisme de conversion et la durabilité du matelas.

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

senior

Tout ce qu’il faut savoir sur la téléassistance

By chez soi, Maison, Produits, Soins

Tout ce qu’il faut savoir sur la téléassistance

senior

On a tous à cœur le bien-être et la sécurité de nos aînés. Cependant nos modes de vie rendent compliqué la possibilité d’être toujours présent pour eux en cas de besoin.

La téléassistance, apparue avec l’évolution des technologies semble être une solution possible. Mais qu’est ce que la téléassistance? Qu’est ce qu’elle permet et quelles sont ses limites ?

La téléassistance à domicile est un service qui permet à une personne âgée ou en soin à domicile de rester en contact avec un centre d’assistance, grâce à des dispositifs de communication à distance. 

Ce service permet de garantir la sécurité et la tranquillité d’esprit de la personne, tout en offrant une solution économique et pratique pour les aidants et les proches.

Les avantages de la téléassistance pour les personnes âgées ou en soin à domicile sont nombreux: 

  • Cela leur permet de rester à domicile, dans un environnement familier et rassurant, plutôt que d’être placées dans une maison de retraite ou un établissement de soins. 
  • La téléassistance leur offre également une sécurité accrue, car ils peuvent contacter rapidement un centre d’assistance en cas de besoin.
  • La téléassistance permet aussi aux proches de la personne âgée ou en soin de garder un œil sur elle, même s’ils ne peuvent pas être présents physiquement. 

Cependant, la téléassistance présente également des inconvénients potentiels: 

  • Tout d’abord, le coût peut être élevé, en fonction des services et des dispositifs choisis. Il est donc important de faire des recherches et de trouver la meilleure option pour les besoins et le budget de chaque personne.
  • Certains utilisateurs peuvent se sentir isolés ou coupés du monde extérieur en utilisant la téléassistance. Il est donc important de trouver un équilibre entre l’utilisation de la téléassistance pour assurer la sécurité et le bien-être de la personne, tout en favorisant les interactions sociales et les activités en dehors du domicile.

Les dispositifs de téléassistance peuvent varier en fonction des fournisseurs, il est donc important de bien lire les informations fournies et de poser toutes les questions nécessaires.

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

air pur appartement

Tout savoir sur la pollution de l’air intérieur au sein de nos logements

By chez soi, Maison, Produits

Tout savoir sur la pollution de l’air intérieur au sein de nos logements

air pur appartement

En moyenne, nous passons chaque jour 14 heures dans notre logement. Malheureusement, l’air que nous y respirons n’y est pas toujours de très bonne qualité, voire même, dans certains cas, carrément pollué. Les causes de cette pollution sont variées : habitudes de vie, utilisation de certains produits, matériaux fabriqués avec des produits nocifs… Mais alors, comment s’en prémunir ?

Comment savoir si l’air au sein de votre logement est pollué et si oui, à quel point ? Juste Bien s’est renseigné sur ce sujet essentiel pour vous ! 




Pollution de l’air intérieur : de quoi parle-t-on exactement ?

La pollution de l’air intérieur, c’est un ensemble de gaz et de particules qui sont présents dans l’air que l’on respire au sein des divers lieux clos que nous fréquentons (habitation, école, travail, etc.). 

Plus précisément, en 1996, la loi sur l’air définissait la pollution de l’air en ces termes : « l’introduction par l’homme, directement ou indirectement, dans l’atmosphère et les espaces clos, de substances ayant des conséquences préjudiciables de nature à mettre en danger la santé humaine, à nuire aux ressources biologiques et aux écosystèmes, à influer sur les changements climatiques, à détériorer les biens matériels, à provoquer des nuisances olfactives excessives ».

Aujourd’hui, on sait que de nombreuses maladies non transmissibles (AVC, fatigue, irritation oculaire et dermatologique, allergies, intoxications, etc.) sont dues à la pollution de l’air intérieur. Ce qui pose un problème, puisqu’avec nos modes de vie actuels, la grande majorité d’entre nous passe 80% du temps dans des espaces clos de plus en plus restreints et de plus en plus pollués.

Quels sont les polluants de l’air intérieur exactement ?

Il existe trois grands types de polluants dans nos logements : 

  1. Les polluants chimiques : parmi eux, on retrouve ce que l’on appelle les COV, Composés Organiques Volatiles (le butane, le propane, les terpènes, le chloroforme, les acétones, le benzène, etc.). Certains d’entre eux (comme le benzène ou le formaldéhyde par exemple) ont été classés substances cancérigènes par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC). Mais ce n’est pas tout ! Les oxydes d’azote, le monoxyde de carbone, les phtalates, les pesticides font aussi partie, entre autres, des polluants chimiques de nos intérieurs.
  2. Les particules : cette catégorie regroupe des substances comme l’amiante, les particules inertes ou encore les fibres minérales artificielles. 
  3. Les contaminants biologiques : ici, on parle de polluants d’origine naturelle, comme les moisissures, les pollens, les allergènes liés aux acariens, aux animaux, etc.

D’où vient la pollution dans l’air de nos logements ?

Les substances qui polluent nos intérieurs peuvent provenir de nombreuses choses différentes : le mobilier, les matériaux de construction du bâtiment, les produits d’entretien et/ou de bricolage… Ils peuvent également avoir pour source nos modes de vie, comme le tabagisme ou la présence d’animaux de compagnie au sein du logement par exemple. 

Voici quelques exemples de sources de pollution de l’air intérieur : 

  • Dans la chambre, les produits polluants peuvent venir de la literie (matelas, oreillers, peluches, etc.) qui contient des acariens, du mobilier et de la décoration, des animaux qui peuvent y pénétrer, etc.
  • Dans la cuisine, ce sont la cuisson des aliments (pouvant libérer des particules néfastes), les ustensiles de cuisine, les poubelles (qui sont un véritable nid à moisissures et à insectes), l’évier et les produits ménagers qui diffusent des polluants.
  • Dans le salon, les polluants sont principalement liés au tabac, aux bougies parfumées, à l’encens et autres parfums d’ambiance, au canapé, aux coussins et aux tapis, aux plantes (qui possèdent du pollen, des substances allergisantes, etc.) ainsi qu’aux sources de chaleur à combustion ouvertes (cheminées, poêles, etc.).
  • Dans la salle de bains, enfin, la vapeur d’eau, le chauffe-eau, les meubles, les produits cosmétiques et les produits d’hygiène sont eux aussi sources de pollution (moisissures, particules, COV, allergènes, etc.).

A noter que la peinture, la moquette et même les papiers peints, qui peuvent être présents dans toutes les pièces de la maison, sont susceptibles d’être source de pollution de l’air intérieur au sein du logement.

Comment savoir si votre logement est sain ou pollué ?

Malheureusement, la réponse à cette question est toute simple : par défaut, l’air de votre intérieur est forcément pollué. Reste à savoir à quel point… Pour cela, une seule solution : analyser la qualité de l’air de votre logement.

Pour une étude poussée et complète de votre air, il vous faudra faire appel à une équipe de professionnels, qui saura analyser votre air sous différents angles (humidité, moisissures, pollution, produits chimiques, etc.). 

Néanmoins, il est également tout à fait possible, dans une moindre mesure, de procéder vous-même à quelques tests. Certes, les résultats ne seront pas aussi fiables qu’avec des experts, mais cela vous permettra déjà d’avoir une bonne idée de la quantité de polluants présents dans l’air que vous respirez chez vous.

Pour y parvenir, plusieurs options s’offrent à vous :  

  • Vous pouvez vous procurer un appareil de mesure de la qualité de l’air. En fonction du modèle, vous pourrez mesurer le taux d’humidité, la présence de particules, la température, etc. En général, ces appareils coûtent quelques centaines d’euros.
  • Si votre logement dispose d’un système de filtration à air, vous pouvez vérifier régulièrement les filtres. Vous constatez des marques importantes d’encrassement et de pollution dessus ? Vous avez votre réponse !
  • Si vous avez en votre possession un purificateur d’air, sachez que certains d’entre eux peuvent également vous permettre de surveiller la qualité de l’air régulièrement. Il existe d’excellentes solutions en ce qui concerne les purificateurs d’airs surtout si vous cherchez un modèle connecté.
  • Vous pouvez installer des détecteurs de substances spécifiques et/ou des dosimètres, comme pour le monoxyde de carbone ou le radon par exemple.

Comment lutter contre la pollution de l’air intérieur dans votre logement ?

purificateur d"air

Pour combattre les polluants dans votre logement, plusieurs solutions s’offrent à vous : 

  1. L’aération

Certes, vous avez peut-être entendu que l’air extérieur (avec son lot de particules de pots d’échappement, de fumées, de pesticides, etc.) peut être source de pollution de votre air intérieur. Mais pas au point de vous en passer ! Il est en effet recommandé d’aérer votre logement 10 minutes par jour au grand minimum, été comme hiver.

Pour cela, il vous suffit d’ouvrir vos fenêtres ! Ces aérations quotidiennes permettent de renouveler l’air intérieur et d’amoindrir le taux de concentration de polluants dans votre logement. 

Bien évidemment, pour une aération efficace, il est nécessaire de l’adapter à vos activités, qui peuvent créer une quantité plus ou moins importante de pollution. Vous avez prévu de faire le ménage ? De revoir la décoration et la peinture ? De faire sécher votre linge ? De transformer votre douche en bain de vapeur ? Si oui, il est recommandé d’aérer davantage et plus longtemps pendant et après ces actions polluantes.

  1. La ventilation

Non, la ventilation et l’aération ne désignent pas les mêmes choses ! La ventilation consiste à assurer une circulation permanente de l’air afin de le renouveler. Elle peut s’effectuer soit via un système d’entrée et de sortie de l’air (grilles et bouches d’aération), soit via des systèmes mécaniques (VMC, dispositif électrique de renouvellement).

Pour une aération efficace, il est recommandé de ne surtout pas boucher les grilles d’air de votre logement, ni d’installer un meuble ou un revêtement dessus. Veillez également à bien les entretenir en les nettoyant et dépoussiérant régulièrement (la fréquence habituelle est d’une fois par an environ). Pour la VMC, il vous suffit de ne pas bloquer le système, de l’activer régulièrement et de la faire vérifier tous les trois ans par un spécialiste.

A noter que pour être efficace, la ventilation doit aller de pair avec l’aération !

  1. Identification et action

Dernière astuce, mais non des moindres : pour abaisser le taux de pollution de l’air dans votre logement, il vous faut avant tout comprendre d’où vient la pollution. Le ministère des Solidarités et de la Santé donne 7 substances principales à examiner et sur lesquelles agir : 

  • Le tabac : fumez toujours à l’extérieur et demandez à vos invités de faire de même ;
  • Le monoxyde de carbone : respectez le mode d’emploi des appareils susceptibles de produire ce gaz (chauffe-eau, chaudière, chauffage d’appoint, groupe électrogène, etc.), ne bouchez jamais les aérations et aérez votre logement, faites ramoner vos conduits de cheminée, ne placez jamais de groupe électrogène dans votre habitation (même dans le garage ou la cave !).
  • Le randon : renseignez-vous pour savoir si vous habitez dans une région à risques. Si oui, mesurez-en la quantité chez vous à l’aide d’un dosimètre. En fonction du résultat, entreprenez des travaux pour vous protéger.
  • Les produits utilisés lors de travaux ou d’activités de bricolage : faites des pauses régulièrement pour vous aérer, aérez durant toute la durée des travaux ou du bricolage et après également, travaillez un maximum à l’extérieur, portez des protections (gants, masques, lunettes, etc.) lorsque vous utilisez des produits chimiques ou que vous poncez, veillez à bien refermer et ranger les produits chimiques dans un endroit aéré.
  • Les produits d’entretien : aérez toujours pendant et après vos séances de ménage, évitez un maximum les produits chimiques, abandonnez tous les parfums d’ambiance (bougies, encens, sprays, etc.) car ils peuvent contenir des produits toxiques, respectez toujours les doses et notices d’utilisation des produits, ne les mélangez surtout pas.

Et vous, quelles sont vos solutions pour dépolluer l’air intérieur de votre logement ?




Sources

https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/pollution-et-sante/air/articles/qu-est-ce-que-la-pollution-de-l-air
https://www.maisonhabitatdurable-lillemetropole.fr/news/air-interieur-des-logements-bien-identifier-les-sources-de-pollution
https://docteurcoquelicot.com/2021/03/15/dou-vient-la-pollution-a-linterieur-de-nos-logements/
https://atmo-reunion.net/qu-est-ce-que-la-pollution-de-l-air-interieur
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Guide_INPES_Pollution_de_l_air_interieur.pdf

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

ampoule edison

Travail & bien-être : quel type de lumière utiliser dans un bureau ?

By Activités, Maison, travail

Travail & bien-être : quel type de lumière utiliser dans un bureau ?

ampoule edison

Le recours au télétravail gagne de plus en plus d’importance ; il est donc essentiel aujourd’hui de s’aménager un bon espace de travail à la maison. Fauteuil ergonomique et optimisé, rangements soigneusement pensés, bureau adapté… On trouve toutes sortes de conseils sur les équipements nécessaires pour bien organiser un bureau. Pourtant, il reste un élément fondamental trop souvent oublié quand on se lance dans ce genre de projet : la lumière. Avez-vous bien pensé à l’éclairage ? Ni trop forte, ni trop faible, la lumière de votre bureau doit être savamment dosée pour vous permettre d’être efficace et pour éviter la fatigue inutile. Voici quelques astuces pour vous aider à bien vous équiper ! 

Quels sont les effets d’une mauvaise ambiance lumineuse sur la santé ?

Qu’il soit trop faible ou au contraire trop fort, s’il est mal adapté, votre éclairage peut entraîner plusieurs problèmes : 

  • Des soucis au niveau de la vision : difficultés à lire, sensation de picotements au niveau des yeux, rougeurs, vision floue, irritation…
  • De la fatigue : fatigue oculaire, fatigue mentale, troubles de la concentration…
  • Des douleurs : migraine, maux de tête, douleurs au niveau de la nuque et/ou du dos (à force de vous pencher pour essayer de mieux voir)

À noter qu’il s’agit là des problèmes les plus fréquents, ceux que l’on remarque en premier. Mais de nombreuses études ont montré que la lumière a aussi un impact sur notre métabolisme, notre horloge biologique, nos cycles de sommeil, notre humeur, notre énergie… Et bien plus encore ! 

Il est donc absolument essentiel d’accorder à l’éclairage de votre bureau une attention toute particulière si vous désirez travailler dans des conditions optimales tout en préservant votre bonne santé.

La lumière naturelle, le must de l’éclairage

Si c’est possible, essayez toujours de privilégier la lumière naturelle en installant votre bureau près d’une fenêtre. Cela permettra à votre corps de s’adapter aux saisons et aux différences de lumière au fur et à mesure que la journée passe. 

Cependant, en fonction des saisons et du temps, il est parfois nécessaire d’ajouter de la lumière artificielle à la lumière naturelle pour continuer à travailler correctement. Vous pouvez dans ce cas opter pour des LED biodynamiques, qui peuvent ajuster leur luminosité aux variations de la lumière naturelle. 




L’intensité de la lumière à privilégier dépend du type de travail que vous effectuez

Vous travaillez dans votre bureau, certes… Mais quel genre de travail faites-vous exactement ? Consultez-vous souvent des écrans (ordinateur, téléphone) ? Travaillez-vous plutôt sur papier ? Devez-vous uniquement lire ou bien écrire aussi ? Ou alors, effectuez-vous un travail qui nécessite une précision extrême (horlogerie, joaillerie, etc.) ? Avez-vous besoin de beaucoup de concentration ?

En fonction des tâches que vous devez effectuer, la puissance de la lumière va être différente : plus vous avez besoin d’être précis et minutieux, plus l’intensité de la lumière doit être élevée (et donc le nombre de lux). À titre d’exemple, sachez qu’un éclairage moyen fait environ 300 lux, quand un éclairage d’horloger en fait 1 500. 

Le travail sur ordinateur influence la couleur de l’éclairage

Si vous travaillez sur ordinateur dans votre bureau, il vous faut une lampe de bureau, à placer derrière ou à côté de l’écran, afin de soulager vos yeux et de ne pas les fatiguer à outrance. En fait, la lumière bleue dégagée par les écrans peut affecter vos yeux et rendre plus difficile votre vision. Rajouter une source lumineuse via une lampe de bureau permet donc de soulager vos yeux et de profiter d’une lumière adaptée. 

Pour un éclairage optimal, il est recommandé d’utiliser des sources lumineuses qui émettent entre 2 700 et 3 000 kelvins. Le kelvin ici définit la couleur de l’éclairage : il vous faut une lumière de couleur chaude, pas trop blanche pour que vos yeux ne s’abîment pas, et qui ressemble au maximum à la lumière naturelle. 

Un bon système d’éclairage n’est rien sans ampoules adéquates 

 LED, lampes fluorescentes, lampes halogènes… Le choix est vaste ! Voici une petite liste indicative pour vous aider à y voir plus clair : 

  • L’ampoule fluorescente a une durée de vie qui va jusqu’à 10 000 heures environ. En revanche, elle peut modifier légèrement le rendu des couleurs, ce qui peut être gênant pour les métiers qui travaillent sur les aspects visuels, comme les graphistes par exemple. Vous pouvez opter pour des ampoules à partir de 9 Watts.
  • La lampe halogène ne dure pas très longtemps et consomme beaucoup, ce qui fait qu’elle devient de moins en moins utilisée aujourd’hui. La puissance recommandée est de 35 Watts.
  • L’ampoule LED, enfin, dure nettement plus longtemps (jusqu’à 50 000 heures) tout en consommant peu. Elle est donc très prisée actuellement. Pour un éclairage optimal, misez sur une puissance de 5 Watts.

Votre environnement de travail a aussi un impact sur la luminosité ambiante !

Le revêtement des meubles et les couleurs utilisées dans la pièce ont un impact direct sur l’éclairage ambiant. Pour une pièce lumineuse, qui reflète bien l’éclairage, optez pour des tons clairs (bleu, orange, jaune) sur vos murs. 

En revanche, évitez les surfaces lumineuses pour vos meubles, qui peuvent vous éblouir de manière désagréable : exit les revêtements laqués et bienvenue aux tons mats ! 

Sources

https://www.keria.com/guides/8-conseils-pour-bien-eclairer-son-bureau/
https://www.thomasthevenoud.fr/habitation-quel-type-dampoule-choisir-pour-la-lampe-de-son-bureau/
https://boulotmag.fr/luminaires/quel-eclairage-de-bureau-choisir-pour-la-sante-des-yeux/

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

chat qui dort

Pourquoi un bon matelas est-il si important pour votre bien-être ?

By Maison, Relaxation, Sommeil

Pourquoi un bon matelas est-il si important pour votre bien-être?

chat qui dort

On ne le répétera jamais assez : pour être en bonne santé, le sommeil est primordial. Or, pour ce qui a trait au sommeil, votre matelas peut se révéler votre meilleur allié… Ou devenir votre pire ennemi. Pourquoi votre matelas a-t-il autant d’impact sur la qualité de votre sommeil ? À quels critères faire attention pour choisir la bonne literie ? Faisons le point ensemble !

L’impact de votre matelas sur votre bien-être physique

Le saviez-vous ? En moyenne, nous passons au cours de notre vie… 25 ans à dormir (un tiers de notre existence) ! Ce qui n’est pas sans conséquence sur notre santé physique ; voilà pourquoi il est essentiel de trouver par exemple un matelas parfaitement adapté à vos besoins. 

En dormant sur un matelas qui ne répond pas à vos besoins, vous allez vous réveiller fatigué(e), avec des courbatures, des contractures musculaires, des douleurs au niveau du dos et de la nuque… Pour ne rien arranger, plus vous dormez mal, plus vous aurez mal, et plus vous aurez mal, plus vous dormirez mal ; un véritable cercle vicieux ! En outre, ces désagréments liés à un mauvais sommeil, s’ils sont récurrents et si rien n’est fait pour les supprimer, peuvent avoir un impact de plus en plus grave sur votre santé : troubles de l’humeur, maux de tête, problèmes de digestion, prise de poids, problèmes de digestion, amoindrissement du système immunitaire… 

Il faut savoir que lorsque vous êtes en position allongée pour dormir, le poids de votre corps n’est pas réparti de manière uniforme : certaines zones (comme les épaules, le bassin et la tête) appuient davantage sur le matelas. L’enjeu est donc de trouver une literie capable de maintenir votre corps dans une bonne position et de compenser cette répartition inégale en soutenant fermement les parties de votre corps les plus légères et en atténuant le poids des parties lourdes. Y compris lorsque vous changez de position au cours de la nuit !




L’impact de votre matelas sur votre santé mentale

En France, une personne sur trois est touchée par des troubles du sommeil. Problème : le manque de sommeil a un impact sur nos capacités d’adaptation et d’apprentissage, notre mémoire, certaines de nos fonctions cognitives, notre faculté à prendre des décisions, notre humeur… 

De plus, le fait de manquer de sommeil peut aussi engendrer des phases d’endormissement impromptues tout au long de la journée : au travail, au volant… Ce qui peut se révéler vraiment très gênant – voire dangereux ! – au quotidien.

Investir dans un bon matelas permet donc de préserver votre santé mentale, notamment en luttant contre le stress et l’anxiété, via un sommeil long et récupérateur. Le secret pour vous réveiller en pleine forme le matin et pour attaquer une nouvelle journée de manière dynamique ? Un bon matelas !

Comment choisir un bon matelas ?

Il faut savoir qu’un matelas est avant tout une affaire de préférences personnelles, et dépend en outre de votre taille, de votre poids, de la place que vous prenez (et désirez) pour dormir… 

Par exemple, un bon matelas 140 x 190 est celui qui vous permettra de vous réveiller en forme le matin, sans douleur musculaire ni articulaire, sans yeux qui piquent ni nez qui coule, qui vous soutient convenablement et ne s’affaisse pas. N’hésitez pas à demander conseil à des experts pour découvrir le matelas qu’il vous faut !

Autre conseil : pour éviter les allergies, il est recommandé d’opter pour des matelas qui possèdent des certifications de qualité, comme par exemple le label STANDARD 100 d’Oeko-tex, qui est un label textile international reconnu pour son exigence de qualité.

Enfin, dernier point et non des moindres, vous pouvez également miser sur des entreprises engagées. Par exemple, certaines sociétés offrent les matelas qui leur sont retournés à des associations, qui les mettent ensuite à disposition des personnes en situation de précarité… Comme Tediber par exemple !

Et vous, que pensez-vous de votre matelas ?

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

rangement

Ranger sa maison, le secret du bien-être ?

By chez soi, Maison

Ranger sa maison, le secret du bien-être ?

rangement

Vous vous sentez stressé(e), irrité(e), fatigué(e) ? Vous traînez des pieds pour rentrer chez vous ? Vous voyez arriver la période du grand ménage de printemps avec beaucoup (trop) d’appréhension ? Ce sont peut-être là les signes que votre logement a besoin d’un grand coup de rangement et de réorganisation… Ranger aurait-il vraiment un impact sur le moral et le bien-être ? Comment bien ranger son domicile ? À qui confier cette tâche ? Juste Bien vous dit tout !




Quels sont les bienfaits du rangement ?

Les temps changent ! Aujourd’hui, ranger sa maison n’est plus perçu comme une corvée malheureusement inévitable, mais comme une véritable thérapie pour promouvoir le bien-être. Plusieurs éléments tendent à confirmer cette tendance :

  • L’université de Californie, dans une étude, a montré que l’élévation du taux de cortisol (en particulier chez les femmes) pouvait être directement lié au désordre d’un logis. Or, le cortisol est une substance également connue sous le nom « d’hormone du stress »… D’un point de vue scientifique, il existerait donc une corrélation entre l’état de rangement d’un logement et le stress ressenti par ses occupants – ainsi que tous les désagréments qui y sont liés (fatigue, irritabilité, troubles du sommeil, sentiment de saturation, etc.).
  • Qui dit rangement dit également… Tri ! Or, faire le tri dans vos affaires en isolant l’utile du superflu est un moyen de faire le point sur votre vie, vos projets, vos objectifs, et de vous aider à vous concentrer sur l’essentiel. Ce n’est pas seulement l’occasion de vous débarrasser de vos affaires inutiles, abîmées ou cassées, mais aussi de mettre de l’ordre chez vous et de vous focaliser sur des objets qui vous rappellent de bons moments et vous insufflent de l’énergie. Une véritable thérapie de développement personnel !
  • Vivre dans un environnement sain et bien rangé, c’est mettre toutes les chances de votre côté pour stimuler votre bien-être, votre sens de la créativité, votre bonne humeur, votre harmonie et votre productivité, tout en réduisant le stress et les sentiments négatifs. Ranger permettrait même de favoriser la production d’endorphines, les fameuses hormones du bonheur. Ce n’est pas pour rien que plusieurs arts et thérapies, à commencer par le feng shui, voient le rangement comme une étape incontournable vers le bien-être !

Ranger sa maison est donc fondamental pour bien y vivre. Mais à condition de bien s’y prendre…

Aide au rangement maison : pourquoi faire appel à des professionnels ?

Vous avez sûrement déjà entendu parler des professionnels du ménage à domicile. Mais connaissez-vous également les services de professionnels du rangement à domicile ? De plus en plus d’entreprises de services à la personne proposent ce type de prestations, qui se révèlent être des alliés précieux pour le bien-être moral.

Voici une liste non exhaustive de tous les avantages dont vous pourrez profiter en faisant appel à des experts du rangement :

  1. Vous gagnez de la place et du temps. Ranger votre logement avec l’aide de professionnels peut vous permettre de découvrir de nouveaux espaces et même de réorganiser votre lieu de vie. Chaque chose trouve sa place, chaque pièce ne contient que l’équipement nécessaire et utile suivant une logique claire, ce qui vous permet de trouver ce que vous cherchez en un temps record. Vous n’aurez plus d’excuses pour être en retard !
  2. Vous faites des économies. Organiser vos affaires vous aide à faire le point sur ce que vous possédez ou pas, à retrouver des objets que vous croyiez égarés et donc à ne pas racheter plusieurs fois ce que vous pensiez perdu. De quoi soulager votre porte-monnaie !
  3. Vous gardez votre énergie pour l’essentiel. Confier à des professionnels le soin de ranger votre logement, c’est vous aider à dégager du temps pour vous occuper de ce (et de ceux) qui compte vraiment. Exit la charge mentale due à l’injonction du rangement ! Vous gagnez en disponibilité et en sérénité. Pratique, non ?
  4. Votre logement est entre de très bonnes mains. Les personnes qui offrent leurs services pour ranger votre habitation sont des professionnels, habitués à optimiser les espaces facilement et à apporter de l’harmonie dans un foyer. Très expérimentés, rapides et efficaces, ils possèdent également le matériel adapté et nécessaire à l’accomplissement de leur mission.
  5. Vous disposez d’une offre personnalisée. À chaque personne ses besoins et ses exigences ! Faire appel à une aide au rangement à domicile, c’est miser sur des services individualisés et parfaitement adaptés à vos envies. Il vous suffit simplement de faire part de vos attentes (type de service, fréquence, etc.) pour recevoir un devis personnalisé et entamer une collaboration gagnant-gagnant.

Service de rangement à domicile : comment ça marche ?

Vous souhaitez faire appel à des experts en service de rangement de votre maison ? Vous désirez combiner une offre de rangement et de ménage pour votre logis ? Rien de plus simple : il existe de nombreuses entités qui proposent de mettre en relation des particuliers avec des professionnels du ménage.

Le processus fonctionne en plusieurs étapes :

  1. Vous entrez en contact avec l’entité que vous avez repérée ;
  2. Vous précisez vos besoins, vos exigences, etc. ;
  3. À partir de ces informations, des devis vont être constitués et envoyés à des professionnels ;
  4. Une fois que vous avez trouvé la perle rare, des professionnels sont envoyés chez vous pour procéder au ménage/rangement à domicile, à la fréquence qui vous convient.

Facile, non ?

Aide au rangement à domicile : comment trouver les meilleurs experts ?

Ménage à Dom est un site français qui permet aux particuliers d’effectuer des demandes de devis en ligne pour trouver des experts, dans le but de réaliser des prestations de ménage à domicile dans le cadre des services à la personne.

Les services proposés par Ménage à Dom sont considérés comme des services à la personne ; en d’autres termes, les particuliers qui le souhaitent peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt de 50% (article 199 sexdecies du code général des impôts). Cet avantage fiscal prend la forme d’un crédit d’impôt sur le revenu, qui est égal à 50 % des dépenses engagées pour des prestations de services à la personne ; à condition toutefois de rester dans la limite de 12 000€ de dépenses par an et par foyer fiscal.

À noter que tous les professionnels référencés sur Ménage à Dom sont des adhérents de la coopérative déclarée services à la personne : Accès SAP. Un sacré gage de qualité !

Et vous, avez-vous déjà fait appel à des experts du rangement à domicile ?

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

location vacanciers

Pourquoi passer par un site de location professionnel pour louer votre logement à des vacanciers ?

By ailleurs, chez soi, Maison

Pourquoi passer par un site de location professionnel pour louer votre logement à des vacanciers ?

location vacanciers

Le saviez-vous ? La location de logements privés est la solution préférée des français pour leurs vacances. D’après un sondage de l’IFOP, 30 % des personnes interrogées privilégient la location d’un bien privé, loin devant la location d’une chambre d’hôtel (16%) ou d’un emplacement en camping (12%). Devant ce succès grandissant, de nombreuses agences en ligne ont fleuri, proposant de gérer la location de biens aux vacanciers. Mais est-ce vraiment une bonne idée ? Pourquoi passer par de tels sites pour louer votre logement pendant les vacances ? Juste Bien vous dit tout !




Parce que votre logement sera entre d’excellentes mains

Tous les professionnels le disent : avant de louer votre bien, il est absolument essentiel d’établir un règlement intérieur pour la location saisonnière. Cela vous permettra d’expliquer par écrit aux locataires ce qu’ils peuvent ou ne peuvent pas faire dans votre logement. En cas de non-respect de ce règlement ou d’infraction, le site de location professionnel pourra vous aider à prétendre aux éventuelles indemnités auxquelles vous auriez droit. De quoi vous assurer que l’intégrité de votre logement sera bien respectée !

Et parce que l’hygiène et la bonne tenue d’un logement sont des conditions sine qua non pour pouvoir prétendre effectuer une location, sachez que certains sites proposent même de vous envoyer une équipe pour nettoyer et désinfecter votre bien après chaque passage de vacanciers.  Un entretien facile et de qualité garanti !

Enfin, le fait même de louer votre logement permet de l’entretenir durablement : en louant votre résidence secondaire ponctuellement plutôt qu’en la délaissant une grande partie de l’année, vous lui permettez d’être aéré, nettoyé, entretenu… En bref, vous le faites vivre et le maintenez en bon état ! De plus, vous montrerez que votre bien n’est pas laissé à l’abandon ou n’est pas inoccupé, ce qui décourage les éventuelles visites intempestives… De quoi assurer la sécurité de votre location !

Parce que vous gagnez facilement – et rapidement – en notoriété

L’avantage avec le site de location professionnel, c’est que votre annonce peut être diffusée simultanément sur de nombreux sites et plateformes de réservation différents. De quoi permettre à des milliers – voire des millions – de locataires potentiels de découvrir votre bien ! 

Bien sûr, vous pouvez toujours superviser à distance ces annonces, pour vérifier que tout vous convient et modifier les informations disponibles sur votre logement à votre guise. En outre, les sites de location permettent de gérer et de centraliser toutes les demandes de réservation : aucun risque de double-réservation ou de problème de calendrier ! Tout est géré automatiquement en temps et en heure. 

Parce que vous gagnez du temps et de la sérénité

S’occuper de la location d’un bien à des vacanciers est un exercice extrêmement chronophage… En particulier si vous ne résidez pas à proximité ! Heureusement, les plateformes de location professionnelles prennent tout en charge pour vous. Recherche de locataires, établissement des tarifs, mise en avant de votre bien… Et bien plus encore ! En fonction des plateformes, tout un panel de services personnalisés peut vous être proposé pour vous aider à parfaitement gérer votre logement. 

En outre, la plupart des plateformes mettent en place un système où les vacanciers paient la location de votre bien en avance, ce qui vous assure de percevoir de justes revenus. Votre locataire s’est désisté au dernier moment ? Pas de problème : nombre de sites de location proposent des remboursements, certains allant même jusqu’à la totalité de la somme engagée !

Par ailleurs, pour un maximum de sécurité, il est conseillé de s’orienter vers des sites de location qui proposent des assurances, par exemple en cas d’impayé, de dégradation dans le logement, de sinistre… Cela vous permettra de vous couvrir, vous, ainsi que votre logement.

Parce que vous pouvez maximiser la rentabilité de votre location

Le principal avantage d’une location saisonnière, c’est de percevoir un revenu supplémentaire. Mais voilà : encore faut-il que ce dernier aspect soit bien géré ! Et ce n’est pas toujours facile de déterminer précisément le meilleur tarif de location de votre bien…

Les sites de location professionnels permettent justement de vous aider à trouver la meilleure solution possible. En fonction de la localisation de votre bien, de sa superficie, de ses équipements, de sa qualité mais aussi de la saison, de la demande et de la concurrence, les experts vont analyser au mieux le potentiel de votre logement afin de trouver les tarifs les plus intéressants – tout en restant attractifs et concurrentiels. Une manière idéale d’optimiser vos revenus !

Parce que les professionnels prennent (aussi) soin de vos locataires

Vous habitez loin du logement que vous louez et ne pouvez vous déplacer systématiquement pour accueillir les locataires ? Pas de problème, les sites de location professionnels proposent des solutions pour y pallier : l’envoi d’un agent sur place, la mise en place d’une serrure électronique… De cette manière, les transitions entre les différents locataires s’effectuent de manière fluide et sans aucun problème ! 

Enfin, en cas d’imprévu, de difficulté ou de contretemps, les locataires peuvent s’adresser directement au site de location, leur interlocuteur privilégié, qui saura répondre à leurs questions et leur apporter les solutions nécessaires. Le tout, sans vous déranger !

Et vous, aviez-vous déjà délégué la location de votre logement à un site professionnel ?

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

pucerons

Comment se débarrasser des pucerons ?

By chez soi, Maison, Plantes et Jardin

Comment se débarrasser des pucerons ?

pucerons

Les pucerons sont bien connus de tous les jardiniers, en herbe comme confirmés ! Chaque année, ces petits insectes envahissent nos plantations : potager, arbres fruitiers, rosiers, fleurs… Comme si cela ne suffisait pas, les pucerons s’attaquent à nos jardins à plusieurs espèces. Comment s’en débarrasser de manière naturelle, sans mauvais impact sur l’environnement ? Nous vous livrons toutes nos astuces ! 




Comment reconnaître les pucerons ?

Les pucerons, malgré leur très petite taille, sont facilement visibles à l’œil nu. En général, ils font environ 2 mm et peuvent être de diverses couleurs : verts, rouges, noirs, jaunes… Ils vivent en colonie et se cachent sous les feuilles des plantes ou le long de leur tige. 

À noter que certaines plantes (comme les haricots, melons, tomates, framboisiers, groseilliers et pommiers par exemple) peuvent abriter en même temps plusieurs sortes de pucerons.

Assez discrets, ce sont en général les dégâts qu’ils infligent aux plantes qui font qu’on les remarque ! 

Pourquoi faut-il se débarrasser des pucerons ?

Si le puceron est autant perçu comme un indésirable, c’est parce qu’il peut infliger de nombreux dégâts aux plantes : jaunissement, feuilles qui se recroquevillent ou qui chutent beaucoup trop tôt, déformations des plantes, dessèchement des pousses…

Les pucerons se nourrissent en effet de la sève des plantes, ce qui les assèche et a tendance à épuiser leurs ressources.  Comme ils sont particulièrement friands des jeunes pousses et des feuilles, ils les transpercent pour avoir accès au suc, ce qui affaiblit la plante de manière générale.

De plus, la salive des pucerons est toxique et irritante, ce qui abîme les végétaux. Enfin, les pucerons exècrent une substance, le miellat, qui non seulement attire les fourmis et les guêpes, mais est aussi particulièrement propice au développement de la fumagine, un champignon fort nuisible !  

Qu’est-ce qui attire les pucerons ?

Le principal facteur de développement des pucerons est l’excès d’azote. En d’autres termes, essayez d’éviter le plus possible les engrais industriels très azotés, ou bien, le cas échéant, veillez à ce que votre compost naturel soit bien équilibré.

À noter que les pucerons sont actifs au printemps et en été, non en hiver.

6 astuces naturelles pour se débarrasser des pucerons

Il existe de nombreuses façons de se débarrasser des pucerons, sans pour autant recourir à des produits et des insecticides nocifs pour la santé et pour l’environnement. Voici un petit tour d’horizon des solutions possibles !

Avant de commencer, veillez à bien vous assurer que les insectes dont vous souhaitez vous débarrasser sont bel et bien des pucerons et non d’autres insectes innocents ! 

  1. Miser sur les prédateurs naturels des pucerons

Il y a dans la nature de nombreux insectes qui seront ravis de vous aider à vous débarrasser de ces petites bêtes ! Les coccinelles, les chrysopes (que l’on appelle justement les « lions des pucerons »), les syrphes (qui ressemblent à de petites mouches rayées de jaune et de noir) ou encore les pince-oreilles sont les prédateurs naturels des pucerons. Ils vous aideront à vous en débarrasser de manière 100 % écologique. 

Pour les attirer, il vous suffit de favoriser la biodiversité en plantant des fleurs qu’ils aiment – ou en les laissant pousser : pâquerettes, pissenlit, tanaisie… 

Vous pouvez aussi construire de petits abris pour les aider à passer l’hiver dans votre jardin. Pour les coccinelles par exemple, il vous suffit de disposer des petits tas de feuilles et de branches mortes en divers endroits du jardin, de préférence isolés. 

Pour les pince-oreilles, vous pouvez prendre un pot en terre cuite, que vous percerez au fond et remplirez de paille en veillant à ce que les brins soient bien maintenus dans le pot. Ensuite, vous n’avez plus qu’à déposer cet abri dans une haie ou à même le sol pour que les pince-oreilles viennent s’y réfugier ! Au printemps, vous pourrez déplacer les pots près des endroits où les pucerons ont élu domicile : les pince-oreilles iront les chasser et retourneront ensuite dans leur pot-abri.

  1. Opter pour des plantes répulsives

pucerons plantes Pour que cette technique soit efficace, il convient de bien adapter la plante répulsive au type de puceron : 

  • Le puceron noir est partculièrement friand du cerisier, de la fève et du sureau. Pour le faire fuir, vous pouvez vous en remettre à des décoctions à base de tanaisie, d’ail ou bien à du purin d’ortie, de tomate ou de fougère.
  • Le puceron vert, lui, raffole des rosiers et des arbres fruitiers. Le purin d’ortie est très efficace pour le faire fuir une fois que la colonie s’est installée ; si vous souhaitez prévenir l’apparition du puceron, vous pouvez planter de la lavande autour des plantations que vous tenez à protéger.

De manière générale, vous pouvez également miser sur des plantes aromatiques et/ou des fleurs à l’odeur puissante, car les pucerons n’aiment pas les fragrances fortes : aneth, thym, menthe, basilic, anthémis, oeillets d’Inde, soucis, sarriette, absinthe… La capucine aussi est souvent recommandée pour lutter contre les pucerons, mais pas pour les mêmes raisons : en effet, cette plante attire les insectes ; la planter à proximité du potager permettrait de détourner leur attention…

Bon à savoir : si vous choisissez de planter des espèces répulsives, veillez à respecter la compatibilité des différentes plantes. De plus, attention à ne pas les coller aux plantations que vous souhaitez préserver ! Si elles sont trop proches, votre technique risque de ne pas fonctionner.

  1. Utiliser la cendre de bois

Il existe plusieurs façons d’utiliser la cendre de bois contre les pucerons : 

  • En badigeon : récupérez plusieurs grosses poignées de cendres de bois (dans la cheminée ou le barbecue par exemple) et passez-les au tamis pour ne récupérer que les plus fines particules. Ajoutez très peu d’eau et mélangez vigoureusement, jusqu’à ce que le mélange prenne la consistance d’une pâte à crêpes. Utilisez ensuite un pinceau et badigeonnez-en les troncs et les branches des arbres fruitiers. Veillez à bien insister, de manière à ce que la pâte pénètre dans les replis de l’écorce. Ce badigeon, lorsqu’il est appliqué à la bonne période (début mars), permet d’étouffer les œufs de pucerons et de réduire les futures colonies.
  • En projection : récupérez de la cendre fraîche et saupoudrez-en sur les colonies de pucerons afin de les éliminer. Si besoin, n’hésitez pas à renouveler l’opération au bout de quelques jours. Enfin, n’oubliez pas de porter des gants pendant cette opération !

À noter que la projection est particulièrement efficace pour faire fuir les colonies de pucerons déjà installées, tandis que le badigeon est préféré pour prévenir leur apparition.

  1. Récupérer le marc de café

Le marc de café est un allié insoupçonné de nos maisons et jardins ; ses utilisations et bienfaits sont nombreux ! Pour ce qui concerne les pucerons, il vous suffit de récupérer le marc de café dans les capsules ou bien les cafetières. Faites-le sécher, puis répandez-le au pied des plantes à protéger. N’hésitez pas à renouveler régulièrement le marc de café pour qu’il reste efficace.

En plus de tenir à distance les pucerons, le marc de café sert également de répulsif pour les fourmis, les limaces et… Les renards ! Il constitue également un excellent compost et engrais naturel.

  1. Faire appel au vinaigre blanc

L’avantage du vinagre blanc, c’est qu’il est utile contre tous les types de pucerons : verts, noirs, rouges…

Pour l’utiliser, il vous suffit de diluer 2 ou 3 cuillères à soupe de vinaigre dans un litre d’eau, puis, à l’aide d’un pulvérisateur, d’en répandre sur les plantes à protéger matin et soir. 

Attention à bien respecter les doses recommandées et à ne pas abuser de cette solution, sous peine d’abîmer vos plantes ! Le vinaigre blanc est en effet un produit très acide. De même, ne pulvérisez pas votre produit lorsque vos plantes sont au soleil : vous les brûleriez.

  1. Faites confiance au savon noir

En dernier recours, vous pouvez fabriquer une solution avec du savon noir : s’il ne pollue pas l’environnement, il est très efficace pour lutter contre certains insectes car il permet de les asphyxier. 

Mélangez 3 cuillères à soupe de savon noir liquide dans un litre d’eau et mélangez. Pulvérisez ensuite le tout sur les plantes que vous désirez protéger, en insistant particulièrement sur le dessous des feuilles : les pucerons se cachent à cet endroit. Il est conseillé de réitérer l’opération plusieurs jours de suite pour venir à bout de la colonie.

Attention : il est recommandé d’utiliser cette solution en dernier recours, si toutes les autres n’ont pas fonctionné. Le savon noir asphyxie en effet toutes sortes d’insectes, y compris les plus utiles, comme les abeilles ! 

Et pour les plantes d’intérieur, alors ?

Les pucerons se repèrent sur les plantes d’intérieur de la même façon que dans le jardin : les feuilles de vos plantes jaunissent, elles se recroquevillent, sont toutes collantes à cause du miellat. 

Pour éviter l’arrivée des pucerons, veillez à ne pas utiliser trop d’engrais – en cas de besoin, privilégiez les engrais organiques. Évitez aussi de trop arroser et surtout, ne laissez pas d’eau stagner dans les pots. 

Malgré vos précautions, vos plantes d’intérieur sont elles aussi envahies de pucerons ? Pour vous en débarrasser, vous pouvez miser sur les infusions d’ail, le purin d’ortie, le purin de fougère ainsi que sur les solutions à base de savon noir.

Désormais, vous êtes paré(e) pour lutter contre les pucerons ! 

Sources

https://dujardindansmavie.com/conseils-idees/comment-se-debarrasser-des-pucerons/
https://www.mediaseine.fr/jardin/comment-arrivent-pucerons-sur-plantes/
https://monjardinmamaison.maison-travaux.fr/mon-jardin-ma-maison/conseils-jardinage/marc-de-cafe-produit-indispensable-lutter-efficacement-contre-pucerons-336254.html
https://monjardinmamaison.maison-travaux.fr/mon-jardin-ma-maison/conseils-jardinage/decouvrez-lefficacite-vinaigre-blanc-contre-pucerons-335723.html
https://www.ecoconso.be/fr/content/7-astuces-naturelles-pour-se-debarrasser-des-pucerons
https://www.linternaute.fr/bricolage/guide-maison-et-jardin/1411531-pucerons-comment-s-en-debarrasser/
https://www.gammvert.fr/conseils/conseils-de-jardinage/comment-se-debarrasser-des-pucerons

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

assurance habitation

7 questions pour tout savoir sur l’assurance habitation

By chez soi, Maison

7 questions pour tout savoir sur l’assurance habitation

assurance habitation

L’assurance habitation fait partie des divers contrats indispensables au quotidien. Pourtant, elle fait parfois l’objet de questions et d’incompréhensions : s’agit-il d’un contrat obligatoire ? Qui doit souscrire à une assurance habitation ? Quand ? Comment ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance habitation en 7 questions-réponses ! 




Question n°1 : qu’est-ce qu’une assurance habitation exactement ? À quoi ça sert ?

L’assurance habitation est un contrat passé avec un organisme d’assurance, qui permet de vous couvrir en cas de sinistre dans votre logement. Autrement dit, elle vous permet de percevoir des remboursements en cas de dégât dans votre habitation.

Bien sûr, en fonction des différentes options souscrites, un contrat d’assurance habitation peut couvrir plusieurs éléments : 

  • Les dommages qui touchent les biens mobiliers et immobiliers, comme les logements, les dépendances, les quote-parts des parties communes le cas échéant, les installations de loisir, les plantes et végétaux, les bâtiments en cours de construction…
  • La responsabilité civile privée, si vous êtes responsable d’un sinistre qui provoque des dégâts corporels, immatériels et/ou matériels à un tiers ;
  • La responsabilité civile de l’assuré, si un sinistre a lieu dans votre logement (incendie, inondation, explosion, etc.) et cause des dégâts à une tierce personne.

La plupart du temps, les assurances habitation proposées sont multirisques (on parle de MRH). En plus des sinistres, ces types de contrat vous assurent contre les cambriolages, les actes de vandalisme, les catastrophes naturelles… 

Attention : les sommes d’argent en espèce, les biens professionnels, les véhicules ainsi que les titres et valeurs ne sont en principe pas garantis par les contrats multirisques. De même, les garanties concernant les objets de valeur dépendent des contrats d’assurance.

N’hésitez pas à demander à votre assureur un contrat personnalisé parfaitement adapté à vos besoins ! 

Question n°2 : l’assurance habitation est-elle obligatoire ?

Tout dépend de votre situation : 

  • Si vous êtes locataire, alors l’assurance habitation est obligatoire, y compris pour les locataires de logements meublés ;
  • Si vous êtes copropriétaire, alors vous devez au minimum souscrire à une assurance de responsabilité civile envers la copropriété, les tiers, les éventuels locataires et les voisins ;
  • Si vous êtes propriétaire d’une maison individuelle, alors l’assurance habitation n’est pas obligatoire. Attention : si un sinistre responsable survient alors que vous ne possédez pas d’assurance habitation, les dégâts seront à votre charge. Si vous n’êtes pas responsable du sinistre, vous devrez vous-mêmes entamer les démarches nécessaires à l’encontre du responsable.

Question n°3 : qui doit prendre une assurance habitation ?

Encore une fois, tout dépend de votre situation : 

  • Si vous êtes propriétaire occupant ou non-occupant de votre logement, vous n’êtes pas obligé de souscrire à une assurance habitation, à vos risques et périls ;
  • Si vous êtes copropriétaire, vous devez au moins souscrire à une assurance de responsabilité civile. En général, le syndicat se charge de prendre une assurance habitation pour les parties communes ;
  • Si vous êtes en location saisonnière, vous n’êtes là non plus pas obligé de souscrire à une assurance, même si elle est fortement recommandée. Il existe d’ailleurs des contrats d’assurance spécialement adaptés à cette situation ;
  • Si vous êtes locataire d’un logement de fonction, le propriétaire a normalement déjà souscrit à une assurance, que vous pouvez renforcer via un contrat d’assurance de logement individuel.

Question n°4 : quand prendre une assurance habitation ?

Le contrat d’assurance doit entrer en action le jour de la remise des clefs du logement. Autrement dit, vous avez jusqu’à la veille de la signature de l’acte d’achat ou du bail pour y souscrire. Mais attention aux différents délais qui existent : 

  • Le délai de souscription, qui correspond au laps de temps qui s’écoule entre le moment où vous signez le contrat et sa validation par l’organisme d’assurance ;
  • Le délai de carence, qui correspond à une période durant laquelle l’assurance ne fonctionne pas. Il s’agit d’une protection pour la compagnie d’assurance, au cas où une personne aurait souscrit à un contrat en sachant parfaitement qu’un sinistre pourrait arriver très prochainement. Ce délai est fixé par l’assureur. Attention à bien lire les conditions générales d’utilisation !

Question n°5 : quels sont les avantages de l’assurance habitation ?

habitation

Voici une liste non exhaustive des avantages de souscrire à un contrat d’assurance habitation :

  • Percevoir des remboursements pour les dégâts subis par votre logement ;
  • Percevoir des remboursements pour les dégâts subis par les occupants de votre logement ;
  • Vous protéger en cas de dégâts ou de blessures subies par une tierce personne ;
  • Si vous êtes locataire, indemniser le propriétaire en cas de dommage ;
  • Percevoir des remboursements en cas de cambriolage ;
  • Etc.

Sans compter qu’il existe également des garanties optionnelles et complémentaires comme : 

  • Une assistance pour faire face aux divers tracas du quotidien (dépannage plomberie ou électricité, serrurerie, garde d’enfant malade, déménagement…) ;
  • Une aide juridique en cas de litige ;
  • Des solutions de dépannage ou de remplacement en cas de souci matériel (panne d’un appareil électroménager, remplacement d’un meuble abîmé, etc.).

Question n°6 : comment souscrire à une assurance habitation ?

Pour souscrire à un contrat d’assurance habitation, vous devez vous adresser à l’un des organismes suivants : 

  • Une société d’assurance
  • Une banque
  • Un agent général en assurance
  • Un courtier

Bon à savoir : en France, il n’existe aucune règle pour fixer les prix des assurances habitation. Par conséquent, il est recommandé de contacter plusieurs professionnels afin de leur demander différents devis (cette demande est gratuite) et trouver l’offre qui correspond le mieux à vos besoins.

Il faut bien avoir à l’esprit que les propositions d’assurance doivent obligatoirement inclure un document d’information sur les garanties et les tarifs inclus, ainsi qu’un exemplaire du contrat accompagné de tous les annexes nécessaires et d’une notice d’information.

Pensez à bien à vérifier que sur les documents fournis figurent les informations suivantes : 

  • Les limites des garanties ;
  • Les conditions d’application de l’assurance en ce qui concerne les contrats de responsabilité civile ;
  • Les diverses lois qui s’appliquent et les institutions à saisir en cas de litige.

Vous êtes satisfait(e) par le contrat ? Il ne vous reste plus qu’à le signer et à le renvoyer à l’organisme d’assurance choisi. À son tour, celui-ci va vous transmettre un document qui justifie de l’existence du contrat.




Question n°7 : comment bien choisir une assurance habitation ?

Avant même de choisir un contrat d’assurance habitation, vous devez identifier et définir précisément vos besoins. Vivez-vous en rez-de-chaussée, dans un logement susceptible de devoir être assuré contre les bris de glace, possédez-vous des objets de grande valeur que vous souhaitez assurer ? 

Une fois que vous avez bien évalué vos besoins, rapprochez-vous des organismes adéquats. Voici une liste non exhaustive des points auxquels faire attention avant de signer un contrat : 

  • Les plafonds de garantie
  • Les franchises
  • Le tarif des mensualités
  • Les exclusions
  • Le délai de carence
  • Le traitement des biens mobiliers
  • Le traitement des biens immobiliers

Encore une fois, n’hésitez pas à comparer les différentes offres des divers organismes pour trouver la meilleure offre !

Sources

https://www.economie.gouv.fr/particuliers/assurance-habitation#

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Send this to a friend