Category

Maison

mite alimentaire

Comment se débarrasser des mites alimentaires?

By Alimentation, chez soi, Hygiène de vie, Maison

Comment se débarrasser des mites alimentaires?

mite alimentaire

Moins connues que leurs cousines grignoteuses de vêtements, les mites alimentaires n’en restent pas moins des invités plus qu’indésirables. Comment faire pour s’en débarrasser, et surtout pour s’assurer qu’elles ne reviennent pas ? Découvrez toutes nos méthodes (testées et approuvées) dans cet article ! 




Mites alimentaires : de quoi s’agit-il exactement ? 

Les mites alimentaires sont de petits insectes qui adorent se cacher dans les placards de nos cuisine. Elles sont particulièrement friandes des produits secs : farine, riz, pâtes, blé, semoule, et parfois même légumes et fruits secs. En fait, les femelles s’installent dans les paquets, pondent leurs œufs tranquillement, et une fois qu’ils ont éclos, les larves n’ont plus qu’à se nourrir de vos produits pour se reproduire à l’infini et coloniser tous vos placards.

Vous soupçonnez qu’une colonie de mites alimentaires s’est installée chez vous ? Il est absolument essentiel d’agir tout de suite : une mite femelle peut produire jusqu’à 400 œufs en une seule ponte ! Il ne faut ensuite que 4 jours pour que les œufs laissent place à des larves, et un mois seulement pour que les larves atteignent leur taille adulte. En moyenne, une mite alimentaire vit 15 jours ; c’est un laps de temps qui permet largement aux femelles de se reproduire…

Comment repérer les mites alimentaires ?

Lorsqu’elles sont adultes, les mites alimentaires sont faciles à repérer : elles ressemblent à des petits papillons gris ou marron, d’environ 2 à 3 cm d’envergure. Lorsque vous ouvrez vos placards ou vos paquets alimentaires, elles s’envolent. 

En revanche, lorsqu’elles sont encore à l’état de larves, elles sont nettement plus difficiles à repérer. Elles se dissimulent alors dans les aliments dont elles se nourrissent. Vous venez de trouver des grumeaux dans votre farine ? Des vers dans vos grains de riz ou dans vos pâtes ? Des petits trous dans les emballages en plastique fin ? Méfiance : tous ces éléments peuvent être des signes indicateurs de la présence de larves de mites ! 

Vous pouvez également vous douter de la présence de mites alimentaires dans votre cuisine si vous observez des cocons dans vos placards, dans vos boîtes d’aliments ou même au plafond. Enfin, des filaments cotonneux (comme des fils de toile d’araignée) dans vos boîtes alimentaires peuvent également être un  indice de la présence de mites alimentaires dans votre maison.

Comment les mites alimentaires débarquent-elles dans nos placards ?

Les aliments peuvent être contaminés à n’importe quel moment : lors de la production, du transport, de la conservation dans un supermarché… En règle générale, les mites alimentaires sont déjà présentes dans les aliments que vous pouvez acheter en magasin. Une seule larve dans un paquet de farine, un seul cocon collé à un emballage suffisent pour que votre cuisine finisse infestée. 

Si vous faites vos courses en supermarché, sachez que les produits vendus en vrac sont un véritable vivier pour le développement de mites, car ils sont moins protégés. De même, les produits achetés en magasin bio ne subissent pas de traitement chimique destiné à tuer les indésirables : ils peuvent donc eux aussi être propice à la présence de mites alimentaires.

Enfin, les mites alimentaires peuvent aussi choisir de s’installer chez vous si vous conservez mal vos aliments. Pour éviter cette situation, veillez à bien stocker vos aliments dans des bocaux fermés et hermétiques, et à les entreposer dans des pièces fraîches et sèches.




Est-ce que les mites alimentaires sont dangereuses pour la santé ?

Pas du tout ! Les mites ne représentent absolument aucun danger. Pas de panique si vous en avez ingéré par inadvertance, donc ! 

D’ailleurs, si cette solution ne vous dégoûte pas trop, plutôt que de jeter tous les aliments secs susceptibles d’être infestés, vous pouvez choisir de les passer au tamis soigneusement, de les conserver au congélateur par mesure de précaution, puis de les consommer normalement ensuite. 

Comment se débarrasser des mites alimentaires ?

Même si elles ne sont pas dangereuses pour la santé, il est tout de même nécessaire de se débarrasser des mites alimentaires pour des raisons d’hygiène. Voici comment procéder :

Première étape : le grand tri

La toute première chose à faire est de vider vos placards pour jeter tous les emballages contaminés. Inspectez tout scrupuleusement pour être sûr(e) de ne rien oublier. Attention : si vous trouvez seulement une mite morte, jetez tout de même l’emballage : il est probable qu’elle y aura déjà pondu !

Pour les aliments, vous pouvez soit les jeter également, soit les passer au tamis comme expliqué plus haut. Veillez à jeter les emballages dans un sac poubelle refermable, que vous irez jeter dans une benne extérieure tout de suite après pour éviter une réinfection.

Deuxième étape : le ménage 

Nettoyez et désinfectez à fond vos placards en utilisant du vinaigre blanc ou du véritable savon de Marseille. Ces deux substances permettent non seulement de nettoyer les placards, mais aussi de les désinfecter et d’éliminer toute tentative de nouvelle invasion. Pensez à bien nettoyer les dessus et dessous de placards, car des cocons peuvent s’y dissimuler. 

Soyez vigilant(e) : même si vous ne voyez pas de trace à l’œil nu, les mites peuvent tout de même être présentes ! Il vous faudra donc récurer vos placards de fond en comble malgré tout.

Troisième étape : la conservation

Pour conserver vos aliments secs (pâtes, riz, semoule, etc.), utilisez des bocaux hermétiques, que vous pouvez fermer. Cela empêchera les mites d’atteindre vos aliments.

Comment faire fuir les mites à tout jamais et prévenir toute nouvelle infection ?

Il existe un certain nombre de remèdes naturels qui permettent non seulement de se débarrasser des mites alimentaires, mais aussi de les empêcher de revenir. En voici une liste non exhaustive : 

  1. Le froid

Les mites alimentaires détestent le froid et n’y résistent pas. Une bonne façon de s’en débarrasser consiste donc à mettre tous vos emballages et paquets d’aliments contaminés dans le réfrigérateur ou dans le congélateur pendant 24 heures. 

  1. Le nettoyage vapeur

Vous avez un nettoyeur vapeur sous la main ? C’est le moment de vous en servir ! Cette technique vous permet de désinfecter vos placards en douceur (attention si vos meubles sont en bois) et de tuer les mites en même temps. Inodore, il n’a aucun impact sur vos aliments.

  1. Le sel

Les mites sont rebutées par le sel. Vous pouvez donc essayer de déposer du sel autour des emballages et boîtes qui contiennent les aliments dont les mites raffolent pour les tenir éloignées. Pensez à nettoyer le sel de temps en temps pour le remplacer.

  1. Les huiles essentielles

Les mites ne supportent pas les fortes odeurs. Vous pouvez donc choisir de déposer quelques gouttes d’huile sur des bouts de tissu, que vous placerez ensuite sur des coupelles dans vos placards. Parmi les huiles essentielles les plus efficaces, on note : la lavande, le laurier, le géranium, le thym, la citronnelle, l’eucalyptus, la menthe poivrée… Pensez à renouveler souvent les tissus imbibés !

Vous pouvez également décider de diluer ces huiles essentielles dans un peu d’eau et de vaporiser ensuite le mélange dans vos placards. Attention toutefois à ce qu’il n’entre pas directement en contact avec vos aliments.

Si vous ne possédez pas d’huile essentielle, vous pouvez aussi bien remplir un sachet de fleurs de lavande, de feuilles de laurier ou encore de thym avant de les ranger dans vos placards. Cette technique est tout aussi efficace que l’huile essentielle !

  1. Les clous de girofle

De même que les huiles essentielles, l’odeur des clous de girofle repousse les mites alimentaires. Pou bien les utiliser, vous pouvez en déposer quelques-uns dans des bols ou des coupelles que vous placerez ensuite dans vos placards. Non seulement ils feront fuir les nuisibles s’ils sont déjà présents dans vos placards, mais il les empêcheront en plus de revenir… À condition, là aussi, de les renouveler régulièrement !

  1. L’ail et les noix de muscade

Parmi les aliments qui dégagent de fortes odeurs et qui servent de repousse mites, on trouve l’ail et les noix de muscade. Si vous-même appréciez ces odeurs, vous pouvez choisir de découper une gousse d’ail pour la mettre dans vos placards, ou bien de déposer des noix de muscade (râpées ou non) dans un récipient avant de le placer, lui aussi, dans vos placards. 

  1. Les phéromones

Il s’agit de pièges, qui prennent l’aspect de bandes collantes, à disposer dans les placards. Ces bandes dégagent de puissantes phéromones pour attirer les mâles. Les mâles ainsi bernés vont se retrouvés piégés, englués et collés aux bandes jusqu’à en mourir, ce qui empêche toute reproduction. Une solution quelque peu cruelle mais néanmoins très efficace !

  1. Le trichogramme

Voilà une solution qui peut rebuter, mais qui s’avère pourtant redoutable. Les trichogrammes sont de petits insectes microscopiques, sans danger pour l’homme, et qui sont les prédateurs naturels des mites. 

En fait, la femelle trichogramme va pondre ses œufs dans les œufs des mites. Les œufs trichogrammes vont éclore et les parasites vont manger les œufs des mites alimentaires. Une fois les mites éradiquées, les trichogrammes vont disparaître naturellement, faute de nourriture.  

Attention : il faut attendre quelques jours (environ deux semaines) pour voir les premiers effets des trichogrammes. Néanmoins, comme elle permet d’éradiquer totalement les mites, cette solution est particulièrement efficace pour les invasions importantes de mites alimentaires, ainsi que pour éviter tout risque de renouvellement futur. 

On trouve facilement des diffuseurs de trichogrammes sur le marché, en magasin bio ou grande surface.

Sources 

https://www.maison-travaux.fr/maison-travaux/conseils-pratiques/9-astuces-eliminer-mites-alimentaires-fp-167998.html#item=18
https://deco.journaldesfemmes.fr/guide-amenagement-et-travaux/2587818-mites-alimentaires-comment-s-en-debarrasser-definitivement/
https://jardinage.lemonde.fr/dossier-3396-mites-alimentaires.html
https://archzine.fr/lifestyle/comment-se-debarrasser-des-mites-alimentaires-solutions-pour-eradiquer-ces-insectes-de-vos-placards/

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

papier peint ecologique

Papier peint écologique pour des intérieurs durables

By chez soi, Maison

Papier peint écologique pour des intérieurs durables

papier peint ecologique

La question écologique est certainement d’une grande actualité. La nécessité de repenser notre mode de vie et notre utilisation des ressources de la planète est devenue l’une des priorités politiques et économiques de tous les gouvernements. Le récent rapport des Nations unies sur le réchauffement de la planète est clair : nous devons changer notre façon de vivre et de consommer les ressources naturelles pour éviter une catastrophe écologique. En effet, il est désormais scientifiquement prouvé que si nous ne sommes pas capables de modifier notre approche d’une certaine manière, dans quelques décennies, le changement climatique sera irréversible et nous laisserons un héritage terrifiant aux générations futures.




Cependant, le changement n’est pas seulement l’affaire des politiciens et des grandes industries. Au contraire, il doit se construire jour après jour, dans les petites actions quotidiennes de chacun d’entre nous. Les récents sondages montrent que la population française est de plus en plus réceptive à cette question. Plus de 62% des Français considèrent le changement climatique comme une menace majeure pour leur propre avenir et celui de leurs enfants. Cette nécessité de repenser nos modes de vie dans un contexte plus équilibré et écologique sera de plus en plus un enjeu pour nous tous. Chaque famille devra réfléchir à ce qu’elle achète, consomme et introduit dans ses foyers. Dans le secteur de l’ameublement, l’accent est mis de plus en plus sur les tendances écologiques. 

Ce n’est pas toujours facile, car le mobilier, comme la mode, a connu un changement d’époque au cours des vingt dernières années. Il y a quelques décennies encore, les meubles étaient achetés à l’occasion d’un mariage, conçus pour durer toute une vie et être transmis d’une génération à l’autre. Aujourd’hui, cependant, les meubles doivent être renouvelés fréquemment pour suivre les tendances actuelles. Tout s’est accéléré, les médias sociaux projettent des aspirations et des styles sur les ménages du monde entier, contribuant à raccourcir la durée de vie moyenne de nos meubles avec un impact énergétique et écologique ingérable. Dans le domaine de la durabilité des meubles, certains progrès ont été réalisés ces dernières années, grâce aux certifications de durabilité pour les moquettes et les meubles fabriqués avec du bois provenant de forêts renouvelables, mais il reste encore beaucoup à faire.

Toutefois, s’efforcer d’adopter une approche durable ne signifie pas nécessairement vivre dans une maison à l’allure démodée. Le soin et le respect de l’environnement peuvent également se concilier en matière de décoration intérieure.

Créer un nouveau look pour une pièce sans changer les meubles

Le papier peint est un choix de plus en plus populaire ces dernières années pour ceux qui sont fatigués de l’aspect d’une pièce mais qui ne veulent pas se débarrasser des vieux meubles et en acheter de nouveaux. L’un des avantages du papier peint est qu’il peut être remplacé sans trop d’efforts lorsque le besoin s’en fait sentir. Il faut toutefois se méfier des nombreuses offres à bas prix, car les papiers peints proposés sont produits selon des procédés industriels polluants, contiennent un pourcentage important de fibres synthétiques et ne sont donc pas recyclables. Il est donc important de choisir un papier peint écologique, exempt de substances nocives et compostables, car lui aussi devra être remplacé un jour. Lorsqu’on envisage d’utiliser des papiers peints compostables, il est important d’évaluer la traçabilité de la chaîne d’approvisionnement des matériaux. La présence du certificat FSC, qui garantit que le bois utilisé pour produire le papier provient de plantations renouvelables, est essentielle dans ce contexte. 

Une structure en fibres naturelles, avec des matériaux tels que le lin, le bambou, le coton est d’une grande importance pour une décoration durable, car celles-ci sont moins nocives pour l’environnement, durent plus longtemps et sont plus résistantes. Un autre élément à prendre en compte est le processus de production, qui doit éviter l’utilisation de colles synthétiques pour lier le matériau naturel, car celles-ci rendent l’ensemble du produit impropre à être placé dans le bac de compostage à la fin de son cycle de vie.

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

salon de jardin

Comment aménager un salon de jardin où l’on se sent bien ?

By chez soi, Maison, Plantes et Jardin, Produits

Comment aménager un salon de jardin où l’on se sent bien ?

salon de jardin

Avec les beaux jours qui sont déjà là, c’est le moment de profiter d’une terrasse extérieure. Et quoi de mieux que d’aménager son salon de jardin pour se réunir entre amis et profiter du soleil ? Il est important de se sentir bien chez soi pour que vos invités se sentent bien à leur tour. Pour aménager un salon de jardin de façon optimale, il existe quelques astuces. Des critères sont à prendre en compte et nos quelques conseils vous seront très utiles.

Bien choisir son salon de jardin

Il y a tellement de salons de jardin différents que l’on ne sait plus où donner de la tête. Pour commencer, il est primordial de connaître les dimensions de l’espace qui accueillera votre salon extérieur. Si vous disposez d’un espace limité, un salon de jardin bas sera idéal. Une petite table basse élégante, quelques poufs et un canapé deux places s’adapteront parfaitement aux petits espaces. En plus, il existe des salons de jardin bas encastrables ou emboitables. Selon vos préférences, vous pouvez aussi opter pour un ensemble extérieur de meubles de jardin pliables. Glissez les fauteuils sous la table ou pliez le tout et le tour est joué ! Pour optimiser votre petit espace extérieur, c’est le top !

Si la place n’est pas un souci pour vous, le choix s’élargit. Pour un espace où dîner régulièrement à l’extérieur, choisissez un salon de jardin classique, avec une grande table, des chaises ou un banc extérieur. Tout le monde pourra se réunir autour de la table pour profiter d’un repas entre amis ou en famille. Si vous souhaitez plutôt papoter et vous relaxer lors des soirées d’été, alors un salon canapé sera l’idéal. Un canapé d’angle ou un canapé méridienne accompagné d’une jolie table basse feront de suite beaucoup d’effet. Votre canapé sera votre meilleur ami cet été pour lire un bon bouquin, prendre l’apéro entre amis ou faire la sieste au soleil.




Soignez l’apparence de votre extérieur

Pour vous sentir bien dans votre salon de jardin, choisissez des matériaux qui vous plaisent et qui vous ressemblent. Le bois apportera un côté authentique et brut tandis que la résine tressée viendra donner une touche d’élégance moderne. Si vous recherchez un style bohème chic, le rotin et l’osier sont les matériaux adéquats. Une chaise de jardin façon ancienne donnera une touche romantique tandis qu’un fauteuil en plastique fera très 70’s. En revanche, il ne vous suffira pas d’installer votre mobilier de jardin pour créer un coin de bien-être. Pour cela, soignez l’apparence de votre extérieur. Apportez votre touche personnelle en ajoutant de la décoration. Variation de lumières, jeux d’eau ou de couleur : vous avez diverses possibilités.

Pour une ambiance relaxante, optez pour des bougies d’extérieur, des lanternes ou des guirlandes lumineuses. Pour créer un véritable coin zen, décorez votre extérieur avec des pas japonais, des plantes et des mini fontaines. N’oubliez-pas à apporter de l’ombre avec une tonnelle, une pergola ou un voile d’ombrage. Grâce à l’art de la table, soignez votre décoration jusque dans les détails. Des couverts colorés pour apporter une touche de gaieté, un ensemble de verres dépareillés pour un style original et décalé. Pour un style plus classique, choisissez plutôt des couleurs neutres.

Dans tous les cas, choisissez une décoration qui vous ressemble et soignez les détails. Votre salon de jardin deviendra votre havre de paix !

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

toilettes propres

Chasse d’eau qui fuit : que faire ?

By Maison

Chasse d’eau qui fuit : que faire ?

toilettes propres

Qu’il s’agisse d’un écoulement goutte-à-goutte ou d’un déversement abondant, une fuite de chasse d’eau peut entraîner une surconsommation conséquente, qui représente un coût important, à la fois pour la planète et pour votre portefeuille. Vous êtes confronté(e) à ce problème et ne savez pas comment réagir ? Voici quelques pistes de solution :

Quelles sont les causes éventuelles de la fuite ?

En toute logique, pour pouvoir réparer une fuite, il faut avant toute chose savoir à quoi elle est due. Dans la grande majorité des cas, les fuites de chasses d’eau ont 3 causes principales : 

  • Le joint entre la cuvette et le réservoir est abîmé : il s’agit du joint situé entre la cuvette des toilettes et le réservoir d’eau, à la base du mécanisme. Il a un aspect circulaire, large, et est fabriqué en caoutchouc.
  • Le flotteur ne fonctionne pas correctement : le flotteur est la pièce qui se trouve dans le réservoir des toilettes, et qui est relié au robinet flotteur par une tige métallique. 
  • Le clapet ne remplit plus son rôle : en d’autres termes, il n’est plus hermétique et donc ne scelle plus correctement, ce qui laisse passer un peu d’eau. Le clapet est situé au fond du réservoir. 

Comment réparer une fuite de chasse d’eau ? 

Bien évidemment, l’option la plus raisonnable reste de faire appel à un plombier professionnel qui saura réparer vos toilettes de manière efficace et durable. Cependant, si vous tenez à effectuer les réparations vous-mêmes, voici quelques astuces pour savoir comment procéder en fonction des fuites auxquelles vous êtes confronté(e) : 

Préparez le terrain avant d’entamer les réparations

Avant toute chose, n’oubliez pas de fermer le robinet d’alimentation des WC pour arrêter l’arrivée d’eau. Videz le réservoir en tirant la chasse, dévissez le bouton qui sert à appuyer sur la chasse d’eau et ôtez le couvercle du réservoir. Cela vous permettra d’identifier l’origine de la fuite pour pouvoir agir en conséquences. 

De l’eau coule à l’intérieur et à l’extérieur de la cuvette : le joint d’étanchéité ne joue plus son rôle

Il suffit dans ce cas de nettoyer ou de remplacer le joint. Pour cela, dévissez le réservoir pour le séparer du robinet d’arrivée d’eau. Retournez-le, et dévissez les écrous de fixation du mécanisme pour pouvoir le sortir du réservoir. Nettoyez le joint s’il est entartré, ou bien remplacez-le s’il est trop usé. Vous pouvez aussi en profiter pour vérifier que la bague du joint est bien serrée.

Parce qu’une image vaut mieux qu’un long discours, voici une vidéo explicative : 

De l’eau coule au niveau du robinet d’arrivée d’eau : c’est aussi un problème de joint

Il vous suffit de desserrer l’écrou du robinet, d’enlever le joint pour le remplacer par un joint identique et neuf, puis de remettre et resserrer l’écrou. 

Il y a trop d’eau, et le surplus s’écoule par le tuyau : il faut mieux régler le flotteur

Pour que le réservoir se remplisse correctement (ni trop, ni trop peu), le flotteur doit absolument être réglé à la bonne hauteur. Pour mieux l’ajuster, il suffit de bouger la tige pour lui redonner une position normale si elle s’est déplacée. Dans certains cas, il vous faudra peut-être tordre légèrement le bras du flotteur s’il est en cuivre, ou le déplacer vers l’extrémité s’il est en plastique. 

En fonction de votre modèle de WC, une autre possibilité et d’agir sur la vis de réglage qui relie la tige au robinet flotteur : il vous suffit de tourner la vis jusqu’à ce que le niveau d’eau soit sous le trou de débordement.

Le flotteur reste au fond du réservoir alors que l’eau coule : il faut le remplacer

Si le flotteur ne peut plus remonter à la surface du réservoir, l’eau coule en continu. Cela signifie qu’il est percé et que vous devez le remplacer. Évidemment, lorsque vous en achetez un nouveau, faites attention à choisir un modèle parfaitement adapté à votre type de WC. Pour être certain(e) de ne pas vous tromper, vous pouvez même démonter le flotteur puis l’apporter à un spécialiste en magasin pour qu’il vous guide. 

Voici une démonstration en images du remplacement d’un flotteur : 

La chasse d’eau déborde : c’est encore la faute du flotteur

Si votre chasse d’eau déborde, c’est que le flotteur n’est plus efficace. Il vous faudra alors le remplacer là aussi. 

L’eau coule par la cuvette : le clapet du robinet flotteur est entarté ou abîmé 

Dans le cas où le clapet est simplement entarté, utiliser du vinaigre blanc pour dissoudre le calcaire et le tartre présents sur le clapet en lui-même et au fond de la cuve est une solution suffisante. Veillez à vérifier que les dépôts de calcaire ont bien été dissous. 

Si le problème vient de l’usure du clapet, alors il faut le remplacer. Voici une vidéo explicative : 

L’eau coule par le trop-plein : remplacez le clapet

Le flotteur est bien remonté dans le réservoir mais l’eau coule toujours par le tuyau de trop-plein ? C’est un signe que le clapet est trop vieux et qu’il faut le remplacer par un neuf. Attention, les pièces à changer peuvent différer selon votre modèle de toilettes. Le mieux est de demander conseil à un spécialiste. 

Bonus : vérifiez que le réservoir n’est pas abîmé ou fissuré

Il arrive que les fuites de chasse d’eau soient dues non pas à la chasse d’eau elle-même, mais au réservoir. Usure, chocs, différence de température… Les raisons sont nombreuses pour que le réservoir de vos toilettes se détériore. 

Si vous inspectez votre réservoir et que vous constatez que c’est effectivement le cas, vous pouvez opter pour une réparation sommaire, qui vous fera gagner du temps. Cependant, la solution la plus efficace et la plus durable est de changer complètement le réservoir de votre chasse d’eau. Cela évitera que la fuite ne surgisse à nouveau ou n’empire. 

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

furoshiki

Tout ce qu’il faut savoir sur les papiers peints écologiques

By chez soi, Maison, Produits

Tout ce qu’il faut savoir sur les papiers peints écologiques!

furoshiki

Ce n’est un secret pour personne aujourd’hui : la pollution est partout. Eau, air, villes, campagnes, forêts… Tout le monde est concerné. Mais saviez-vous que l’air que nous respirons en intérieur est encore plus pollué que l’air en extérieur ? C’est du moins la conclusion d’une étude réalisée par l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur (OQAI). La raison de cette pollution insoupçonnée ? Notre décoration, en particulier les matériaux dans lesquels sont faits nos meubles, nos objets, notre papier peint…

Heureusement, il existe aujourd’hui une forte prise de conscience de ce phénomène, et les consommateurs aussi bien que les marques et les producteurs cherchent désormais à combiner décoration et protection. C’est pourquoi on peut de plus en plus retrouver sur le marché des papiers peints dits écologiques et naturels. Mais qu’en est-il vraiment ?  Ces papiers sont-ils réellement respectueux de l’environnement et de notre santé ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le sujet dans notre article !




Un papier peint écolo, est-ce que ça existe pour de vrai ?

Quand on parle de maison écologique, on songe tout de suite à des panneaux solaires, des récupérateurs d’eau ou bien à des maisons éco-conçues. On pense donc moins souvent à la décoration, qui peut elle aussi être écologique ! Bien sûr, la peinture naturelle n’est plus à présenter. Mais connaissiez-vous son alter égo papier ? Car le papier peint aussi se veut désormais écologique et sain !

En quelques mots, il s’agit d’une nouvelle tendance qui vise à prendre en compte aujourd’hui les défis de demain, en participant à la préservation des forêts et à la diminution du bilan carbone lors de la fabrication de ces produits. 

Dans ce but, le papier peint écologique possède normalement une forte proportion de papier recyclé (qui peut varier en fonction des marques, d’où l’importance de bien regarder l’étiquette des différents papiers), et/ou est issu de forêts gérées durablement. Le plus : les produits chimiques sont bannis lors de sa conception pour permettre à votre intérieur d’être toujours plus sain ! 

Pour pouvoir reconnaître avec certitude les papiers peints écologiques, il vous suffit de regarder s’ils possèdent bel et bien un label de qualité. Ces labels (EN 15102, ISO 14001, CE, logo Point Vert, certification A+…) sont généralement mis en avant sur les emballages, et permettent de témoigner que les produits sont conformes aux exigences de protection environnementale et sanitaire. 

Est-ce que c’est vraiment sain ?

Le papier peint, apparu au XVIème siècle en France, fait partie des revêtements préférés des français, qui l’utilisent souvent dans toutes les pièces de leur maison. Le problème, c’est que le papier peint libèrent des substances volatiles invisibles, qui rendent l’air intérieur de nos maisons assez malsain.

Le papier peint écologique, lui, n’est fabriqué à partir d’aucune substance volatile. Il est exempt de PVC et de plastifiant, et est composé de produits naturels qui n’affectent pas l’air ambiant. La certification A+ (label français très exigeant sur la qualité de l’air intérieur)  permet de témoigner que les émissions de substances volatiles de ce papier sont « très faibles » et respectent les normes françaises et européennes.

En outre, la plupart des papiers peints écologiques sont non seulement recyclables, mais aussi lavables, et capables d’absorber l’eau. C’est cette particularité qui les rend si sains !

Quelles sont les caractéristiques de ces papiers ?

N’importe quel papier peint ne peut pas se prétendre écologique et sain. Pour pouvoir bénéficier de tels qualificatifs, les produits doivent la plupart du temps respecter un certain nombre de critères :

  • Être issus de forêts entretenues de manière durable et responsable
  • Être fabriqués à partir d’une large proportion de papier recyclé 
  • Ne posséder aucune once de chlore et de métal lourd
  • Utiliser une encre qui n’est pas faite de solvant, et est généralement fabriquée à partir d’eau
  • Avoir une bonne gestion des déchets lors du processus de fabrication

Le prix d’un papier peint écologique correspond à peu près à celui des papiers peints classiques. Vous n’aurez donc pas besoin de vous ruiner pour passer au vert !

Quelles sont les différentes options possibles ?

Il existe plusieurs types de papiers écologiques et sains, qui ont chacun leurs spécificités. En voici une liste non-exhaustive : 

  • Les papiers peints compostables : ce sont des papiers qui sont réalisés avec des matières premières végétales. Ils sont réputés pour leur robustesse, leur résistance, et le fait qu’il est agréable de les toucher. En outre, leur composition végétale fait qu’ils sont recyclables et réutilisables. Cerise sur le gâteau : les fibres des plantes sont très légèrement visibles, ce qui renforce le côté naturel du papier peint.
  • Les papiers peints avec des copeaux de bois : ils sont identiques aux précédents, si ce n’est qu’on y a rajouté des copeaux de bois, pour un toucher et un rendu encore plus naturel.
  • Les papiers peints à base de mousse : rassurez-vous, ils ont l’aspect de papiers peints tout ce qu’il y a de plus ordinaires. Simplement, ils possèdent une couche fabriquée à base de polymère écologique, qui est une mousse naturelle. Cette mousse est ensuite souvent recouverte par une dernière couche de peinture à base d’eau.

Quels sont les inconvénients de ces papiers ?

Le principal (et seul !) inconvénient de ces papiers est qu’ils sont encore assez peu répandus : même si on en trouve de plus en plus dans les magasins de bricolage aujourd’hui, tous n’en proposent pas. En fonction des régions, vous aurez peut-être besoin d’aller dans des magasins spécialisés. Par ailleurs, même s’il existe aujourd’hui une grande variété de papiers écologiques (motifs, couleurs, aspect, etc.), certaines personnes trouvent que les modèles disponibles sont encore assez limités.




Comment poser du papier peint écologique ?

Bonne nouvelle : le papier peint écologique se pose comme n’importe quel autre type de papier peint. En revanche, si vous souhaitez entamer une démarche 100 % écologique et saine, il est fortement recommandé d’aller jusqu’au bout en optant pour une colle elle aussi écologique et responsable. 

Certaines sont fabriquées spécifiquement pour les papiers peints écologiques, d’autres sont multi-usages. Elles peuvent être d’origine végétale ou animale, et sont de plus en plus présentes dans les magasins de bricolage.

Une autre solution peut aussi être de fabriquer vous-mêmes votre colle naturelle. Il vous suffit pour cela de suivre ces quelques étapes : 

  • Prenez une dose farine (soit environ un verre) et mélangez-la à deux doses d’eau et à une cuillère à soupe de sucre
  • Faites chauffer le mélange à feu doux et remuez, jusqu’à obtenir une pâte
  • Vous n’avez plus qu’à l’utiliser !

À noter que ces colles faites maison se conservent et sont utilisables uniquement quelques jours.

Sources  

https://www.infociments.fr/preserver-la-sante-et-la-securite/un-air-plus-sain-lexterieur-qua-linterieur
https://www.marieclaire.fr/maison/papier-peint-ecolo-tout-savoir,1263535.asp
https://www.leroymerlin.fr/magazine/habitons-demain/optez-pour-une-deco-saine-avec-les-papiers-peints-ecologiques.html

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

raisin vinaigre

Vinaigre blanc : l’allié multi-tâches de votre maison

By chez soi, Maison, Produits

Vinaigre blanc : l’allié multi-tâches de votre maison

raisin vinaigre

Le vinaigre blanc, également appelé vinaigre d’alcool ou vinaigre cristal, est un véritable produit miracle, dont on peut user et abuser dans la maison. Redoutablement efficace, bon marché, écologique et nettement plus sain que les autres produits ménagers chimiques… Les raisons de l’utiliser ne manquent pas ! Pourtant, il y a aussi certaines précautions à prendre et erreurs à ne pas commettre. Focus sur ce produit multiusage.




Qu’est-ce que le vinaigre blanc exactement et comment le choisir ?

Il s’agit d’un liquide incolore composé d’eau et d’acide acétique, qui est généralement obtenu à partir de sucre de betterave ou de certaines céréales. En fait, ce sucre est transformé en alcool, puis en acide acétique, qui est la molécule active du vinaigre blanc, c’est à dire la molécule qui procure au vinaigre blanc ses propriétés bénéfiques.

Ainsi, le pourcentage indiqué sur les bouteilles, la plupart du temps compris entre 8 et 14 %, désigne la quantité d’acide acétique contenue dans le vinaigre, et non sa teneur en alcool.

Fabriquer du vinaigre blanc de manière industrielle est simple et rapide ; c’est pourquoi les prix sont facilement accessibles. À noter que la majorité des vinaigres que l’on trouve dans les supermarchés sont fabriqués avec de l’acide acétique de synthèse, qui est ensuite dilué dans l’eau.

Pour un nettoyage beaucoup plus naturel, essayez donc de privilégier les vinaigres blancs sans produit de synthèse, élaborés à partir de fermentation naturelle et de matières végétales (betterave, céréale, maïs…). Les plus concentrés d’entre eux (teneur en acide acétique entre 12 et 14%) sont les plus efficaces et les plus écologiques.

Néanmoins, qu’il soit industriel ou obtenu par fermentaton naturelle, il n’en reste pas moins que le vinaigre blanc est un produit naturel, totalement biodégradable, non toxique et zéro déchet.

Quelle concentration d’acide pour quelle utilisation ?

Si vous êtes vraiment précautionneux(se), vous pouvez aussi varier les dosages d’acidité en fonction de l’utilisation que vous souhaitez faire du vinaigre. 

Par exemple, le vinaigre blanc vendu pour la cuisine est relativement peu acide (entre 5 et 8%), alors que le vinaigre blanc utilisé pour faire le ménage est nettement plus acide (jusqu’à 14%). Ceci s’explique par le fait que plus il est acide, plus le vinaigre blanc est efficace pour nettoyer et détartrer. En contrepartie, son odeur et son goût son plus prononcés.

Voilà pourquoi il est recommandé, si vous désirez utiliser la même bouteille de vinaigre blanc pour cuisiner et pour nettoyer votre maison, d’opter pour une acidité peu élevée. Ainsi, il sera encore assez léger pour être utilisé en cuisine, mais suffisamment efficace pour nettoyer votre maison au quotidien.

Quels sont les avantages du vinaigre blanc ?

Les avantages et les bienfaits de ce produit sont muliples. En voici trois parmi les principaux :

Le vinaigre blanc peut (presque) tout faire

Désodorisant, dégraissant, détartrant, nettoyant, désinfectant, anti insectes, anti poux, conservateur….

Que ce soit dans le jardin, dans la maison ou en cuisine, ce produit peut être utilisé de nombreuses façons !

C’est un produit écolo et sain

En dépit de son odeur aigre, le vinaigre blanc, qu’il soit dilué ou non, ne pollue pas, est biodégradable et n’est pas mauvais pour la santé.

Il vous permet de prendre soin de votre porte-monnaie

Au supermarché ou en boutiques plus spécialisées, le vinaigre blanc est très économique, puisqu’il est très peu cher (30 à 50 centimes le litre en moyenne). En plus, il ne se périme pas !

Quels sont les inconvénients du vinaigre blanc ?

Cela fait plusieurs années que le vinaigre blanc revient en force dans notre maison ou dans nos jardins, car ses bienfaits sont multiples. Néanmoins, certaines personnes hésitent à l’utiliser car son odeur est assez forte. 

En effet, on ne peut nier que le vinaigre blanc a une odeur caractéristique et puissante. Mais il ne faut pas oublier que cette odeur se dissipe assez rapidement, et qu’il est toujours possible de la masquer à l’aide d’ingrédients naturels, comme des huiles essentielles ou des écorces d’agrumes, par exemple.

Quelles précautions prendre avant de l’utiliser ?

Malgré toutes ses qualités, il y a certaines choses à ne pas faire avec le vinaigre blanc, ainsi que des précautions à prendre. En voici une liste non exhaustive : 

Ne jamais mélanger du vinaigre blanc avec de l’eau de javel

L’eau de javel est un excellent désinfectant, qui élimine toutes les bactéries, bonnes comme mauvaises. Mais comme elle ne contient pas de tensio-actif, elle ne nettoie pas. En conséquence, il est tentant d’y mélanger du vinaigre blanc pour combiner leurs propriétés complémentaires. 

C’est une chose à ne JAMAIS faire. En effet, lorsque l’acide présente dans le vinaigre et le chlore contenu dans l’eau de javel se mélangent, un gaz extrêmement toxique est créé. C’est le dichlore, qui est très nocif pour les voies respiratoires, et peut même être mortel lorsqu’on le respire trop longtemps.

Par ailleurs, l’eau de javel est une substance agressive, à la fois pour la santé et pour l’environnement. Dans l’idéal, il ne faut plus en utiliser chez vous.




Certaines surfaces ne supportent pas bien le vinaigre blanc

La grande majorité des surfaces peuvent être lavées avec du vinaigre blanc. Toutefois, il existe certaines exceptions, qui peuvent être abîmées par ce produit. C’est le cas par exemple du marbre, du bois, du granit, de la pierre en général et même parfois des carreaux en ciment s’ils sont poreux.

En effet, l’une des caractéristiques principales du vinaigre blanc est sa capacité détartrante et anti-calcaire. Il faut donc éviter de l’utiliser sur les surfaces mentionnées plus haut, sous peine d’avoir de mauvaises surprises. Si vous souhaitez les nettoyer, privilégiez d’autres produits, comme le savon par exemple.

Et en cas de doute sur la résistance de l’endroit à laver, essayez de tester d’abord le vinaigre blanc en nettoyant une petite surface avec des quantités réduites, puis augmentez progressivement le dosage. 

Protégez-vous lorsque vous utilisez du vinaigre blanc

À forte dose, ou si vous y êtes exposé(e) trop longtemps, le vinaigre blanc peut être agressif pour la peau. De même, il peut attaquer vos bijoux (bracelets, bagues). Il est donc fortement conseillé de porter des gants de protection lorsque vous l’utilisez. 

 De même, respectez toujours les dosages indiqués sur les bouteilles ou en magasin.

Que peut-on faire avec du vinaigre blanc ?

Les possibilités d’utilisation du vinaigre blanc sont si nombreuses qu’on ne peut toutes les compter ! En voici une liste non exhaustive : 

Dans la maison

C’est probablement l’utilisation la plus répandue du vinaigre blanc : c’est en effet un produit de nettoyage extrêmement efficace. Il peut par exemple être utilisé comme : 

  • Désodorisant :  pour entretenir vos canalisations et vos siphons et éviter les bouchons et les mauvaises odeurs, il vous suffit de verser de temps en temps dans vos éviers et lavabos un verre de vinaigre blanc, puis de faire couler un peu d’eau.
  • Désinfectant : toilettes, plans de travail, parois de douche, carrelage, joints… Pour désinfecter et éviter l’apparition de moisissure sur ces différents éléments, il suffit de les frotter avec une éponge ou un chiffon imbibé de vinaigre blanc. Efficacité garantie !
  • Nettoyant : qu’il s’agisse de votre planche à découper, de votre lave-vaisselle, de vos vitres ou même de vos verres de lunettes, le vinaigre blanc est LA solution pour tout nettoyer. Pour la planche à découper,  les vitres et les lunettes, il vous suffit d’imbiber respectivement une éponge, un chiffon et un coton avec du vinaigre, puis de frotter et de rincer.  Dans le cas où votre panche à découper est vraiment trop marquée, vous pouvez aussi la laisser tremper directement dans une bassine de vinaigre pendant 5 à 10 minutes. Pour votre lave-vaisselle, vous pouvez procéder ainsi.
  • Dégraissant : vos plats sont gras et sales, et vous ne parvenez plus à les nettoyer ? Ajoutez simplement à votre lave-vaisselle une tasse de vinaigre blanc et faites-le tourner. Si la graisse persiste, versez environ 2 centimètres de vinaigre dans vos casseroles puis faites bouillir. Cette technique est très efficace, mais gare à l’odeur ! À force d’utilisation, votre cuisine (murs, étagères, dessus de meubles…) est toute graisseuse ? Il vous suffit de passer régulièrement un torchon imbibé de vinaigre blanc sur toutes ces surfaces pour les dégraisser. Quant à votre micro onde, remplissez un tiers de bol d’un mélange moitié vinaigre moitié eau, faites le chauffer dans l’appareil et stoppez-le lorsque le mélange bout. Laissez reposer deux heures, rouvrez le micro onde et enlevez le bol.
  • Détartrant et anticalcaire : qu’il s’agisse de votre cafetière, de votre bouilloire, de votre pommeau de douche ou de vos robinets, le vinaigre blanc est une excellente solution pour lutter contre le calcaire qui s’installe. Pour la cafetière et la bouilloire, faites simplement bouillir du vinaigre mélangé à un peu d’eau, puis rincez en faisant à nouveau bouillir de l’eau claire deux ou trois fois. Pour toutes les autres surfaces, il vous suffit une fois encore de pulvériser du vinaigre blanc sur les surfaces à traiter, de laisser agir 15 minutes puis de frotter vigoureusement avec un tissu microfibres. Pour nettoyer vos robinets, vous pouvez aussi diluer du sel dans le vinaigre avant de frotter : cela décuple son efficacité !
  • Dissolvant : vos canalisations sont bouchées ? Mélangez 200g de bicarbonate de soude à 200g de sel et 20cl de vinaigre blanc et versez le tout dans la canalisation obstruée. Attendez au moins une demi-heure puis versez-y de l’eau bouillante. Voilà vos canalisations débouchées et désodorisées ! 
  • Produit d’entretien : pour entretenir votre machine à laver, rien de mieux que de lancer un cycle court au vinaigre blanc, à vide, évidemment.
  • Anti-tâches : pour la moquette et les tissus, qu’il s’agisse d’éliminer des tâches d’encre, d’urine de chat, de café, de vin, d’herbe ou encore de rouille, vous pouvez frotter avec un chiffon imbibé puis les passer en machine. Attention : mêmes si les risques sont minimes, essayez d’abord sur une surface cachée pour tester la bonne résistance du tissu au vinaigre.
  • Adoucissant : vous pouvez totalement vous passer d’adoucissant acheté en supermarché, en versant tout simplement un peu de vinaigre blanc dans le compartiment de la machine à laver prévu pour l’adoucissant.  Pour l’odeur, vous avez aussi la possibilité d’ajouter au vinaigre quelques gouttes d’huile essentielle.
  • Réhausseur de couleur : verser 1 à 2 cuillère(s) à soupe de vinaige blanc dans votre machine à laver à la place de l’adoucissant vous permettra de fixer les couleurs de vos vêtements et de rehausser leur éclat. C’est particulièrement efficace pour le noir. Attention : certains vêtements munis d’élastiques ne supportent pas bien ce traitement.
  • Anti-fourmis : pour faire fuir les fourmis  de votre maison, pulvérisez du vinaigre pur ou dilué dans un peu d’eau sur les surfaces envahies par les insectes indésirables. À condition qu’il ne pleuve pas, cela devrait les faire fuir.
  • En plus, il fait briller : pour récurer vos casseroles en cuivre et leur rendre leur éclat, il suffit de verser du vinaigre sur une poignée de gros sel puis de frotter vos ustensiles avec. Pour faire briller votre argenterie ou vos verres, il vous suffit de les faire tremper quelques temps dans le vinaigre puis de les rincer.

 Dans le jardin

bol transparent avec vinaigre blanc

Vous pouvez aussi bien utiliser du vinaigre blanc pour nettoyer vos pots de fleurs que pour vous débarrasser des mauvaises pousses. Il suffit pour cela de pulvériser un mélange d’un litre de vinaigre blanc dilué dans un demi litre d’eau sur les mauvaises herbes à éliminer.

Santé et beauté

Il ne faut pas oublier les nombreuses vertus du vinaigre blanc pour la santé et le bien-être, puisqu’il est capable de : 

  • Apaiser les piqûres d’insectes ou d’orties : le vinaigre blanc a la capacité d’apaiser les démangeaisons et douleurs dues aux piqûres d’insectes ou d’orties. Pour cela, il suffit d’appliquer quelques gouttes de vinaigre sur la piqûre à l’aide d’un coton utilisé comme compresse, de laisser reposer quelques minutes puis d’enlever le coton.
  • Soulager les migraines : certaines personnes utilisent également le vinaigre blanc pour lutter contre les maux de tête, en mélangeant 2 à 3 cuillère(s) à soupe de vinaigre blanc dans un bol d’eau bouillante, puis en l’inhalant quelques instants (environ 60 respirations).
  • Lutter contre les poux : versez le vinaigre blanc directement sur votre cuir chevelu, massez et enroulez vos cheveux dans une serviette chaude et humide. Laissez reposer 20 minutes puis rincez. Pour atténuer l’odeur, vous pouvez ajouter au vinaigre quelques gouttes d’huile essentielle de lavande. Renouvelez le traitement autant de jours que nécessaire. Attention : essayez de tester le vinaigre sur une mèche d’abord, car ce produit peut décolorer les cheveux.
  • Protéger et nettoyer les objets en cuir : chaussures, canapé, blouson… Ils deviennent ternes ? Imbibez un chiffon de vinaigre blanc et passez-le sur le cuir. Essuyez à l’aide d’un chiffon propre et sec. Cela redonnera tout son éclat à votre cuir !
  • Soulager les aphtes : à l’aide d’un coton-tige imbibé de vinaigre, frottez votre aphte. Au début, vous devriez ressentir des picotements, puis le vinaigre aidera à apaiser la douleur.
  • Prendre soin de vos cheveux : diluez 1/4 maximum de vinaigre  blanc dans 3/4 d’eau. Lavez-vous les cheveux normalement, rincez-les puis appliquez le mélange. En plus de son pouvoir anti-poux, cette astuce permet de faire briller les cheveux, de les rendre plus soyeux et lisses, d’aider au démêlage et de limiter le gras et les pellicules. Attention : comme mentionné plus haut, ce mélange peut ne pas convenir à tout le monde. Testez-le avant de vous lancer et s’il ne fonctionne pas, inutile d’insister vainement : il existe de nombreuses autres solutions très bonnes pour les cheveux. 



En cuisine

On n’y pense assez peu, mais le vinaigre blanc peut aussi avoir de nombreuses applications en cuisine, telles que : 

  • Nettoyant et désinfectant naturel pour les fruits et légumes : il est particulièrement indiqué si vous trouvez des limaces ou autres insectes dans vos salades. Pour cela, ajoutez du vinaigre à votre eau de lavage lorsque vous nettoyez vos aliments. Bien sûr, n’oubliez pas de les rincer à l’eau claire ensuite.
  • Conservateur naturel : le vinaigre blanc est très souvent utilisé pour conserver les aliments sur de très longues durées. Il suffit pour cela de mettre l’aliment à conserver dans un bocal stérile, d’y verser du vinaigre blanc jusqu’à remplir le bocal, puis de fermer. Cette technique est très utilisée pour les cornichons, par exemple.

Alors, concaincu(e) ?

Sources 

https://deconsommateur.com/grand-guide-vinaigre-blanc/
https://jardinage.lemonde.fr/dossier-1383-vinaigre-blanc-utilisation-maison.html
https://vinaigre-blanc.fr/le-vinaigre-blanc-a-la-maison/

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

chaussons

Comment créer une ambiance cocooning et cosy dans sa chambre et rester au chaud cet hiver ?

By chez soi, Maison, Relaxation, Sommeil

Comment créer une ambiance cocooning et cosy dans sa chambre et rester au chaud cet hiver ?

chaussons

L’hiver est là avec ses changements brutaux de températures et ses nuits froides. C’est le moment idéal pour effectuer un réchauffement complet de sa chambre, sans toutefois entreprendre de grands travaux. Voici comment aménager sa chambre pour rester au chaud en toute décontraction pendant cet hiver.




Misez sur une luminosité originale

La luminosité joue un rôle important dans le cycle du sommeil. En hiver encore plus, il est nécessaire de jouer avec la lumière. Des lumières tamisées sont vivement recommandées. Elles sont généralement produites par des veilleuses ou des bougies.

Si vous avez un faible pour les bougies parfumées, prenez le soin de choisir des compositions agréables, au risque de polluer l’air de la chambre surtout avec des fenêtres hermétiquement fermées. Les senteurs comme l’orange ou la cannelle sont mieux adaptées.

Pour Noël, vous pourrez créer une ambiance lumineuse chatoyante, notamment par l’ajout de jolies guirlandes.

Parce qu’on peut aussi passer du temps dans sa chambre en journée, il est important de repenser la luminosité pendant la journée. Ceci passe par le choix des rideaux. Pour filtrer la lumière naturelle, les rideaux lourds et bien épais feront l’affaire. Avec une préférence pour des teintes chaudes et douces, le vert et le bleu étant donc à éviter.

Optez pour une décoration simple et douce

La décoration – aspect visuel important d’une pièce – se positionne comme l’un des éléments les plus intéressants pour s’accommoder à l’hiver. Aussi bizarre que cela puisse paraître, se réchauffer est une question de physique, mais aussi de moral ! Il s’agira d’abord d’habiller vos murs intérieurs d’une peinture anti-humidité, pour empêcher l’humidité d’entrer dans la chambre. C’est d’abord contre l’humidité qu’il faut se battre pour faire de sa chambre un véritable espace cosy et cocooning.

L’ameublement de la chambre pourra aussi changer. On pourra, par exemple pour le sol, y mettre un tapis assez épais, comme de la fausse fourrure.

Bien au-delà de la fonction pratique, les meubles jouent un rôle primordial pour créer une nouvelle ambiance. Les tables de chevet et autres placards pour l’hiver seront nettement mieux en bois. Si le matériau de vos meubles n’est pas du bois, nul besoin d’en acheter d’autres. Vous pourrez tout simplement y greffer des cadres de bois, de fausses fourrures ou même des bibelots répondants aux doux tons de l’hiver.

Recherchez le maximum de confort côté literie

petit déjeuner au lit

Une chambre à coucher se caractérise d’abord par son lit (sans cela, on ne parlerait sûrement pas de chambre « à coucher » !). Peu importe la saison, il est essentiel d’avoir une literie de qualité pour s’assurer des nuits paisibles et des réveils confortables. Mais naturellement, l’hiver nécessite beaucoup plus de repos et d’heures de sommeil que les autres saisons.

Si on passe plus d’heures qu’à l’accoutumée dans notre lit, il est donc primordial que celui-ci soit le plus bel espace cocooning de la chambre. Les lits haut de gamme vous garantiront un sommeil paisible. Vous pourrez aussi mettre des coussins sur votre lit. Des draps et des oreillers de couleurs sobres comme le gris ou le beige rappelleront le confort de la maison.

Pour se couvrir le corps, rien ne vaut une bonne couette. Une synthétique fera l’affaire, car elle est pratique et tout aussi facile à entretenir qu’une couette naturelle. La couette doit être bien choisie pour apporter un confort supplémentaire, tout en débordant légèrement du lit. Les dimensions suivantes sont à privilégier en fonction de la taille du lit :

  • 200 x 200 pour un lit de 90 x 200
  • 220 x 240 pour un lit de 140 x 200
  • 200 x 200 pour un lit de 90 x 200

Avec ces astuces, transformer sa chambre en espace cosy et cocooning pour l’hiver devient une partie de plaisir, et vous plonge dans un univers féérique tout en vous gardant au chaud.

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

liquide vaisselle maison

Tout savoir sur le liquide vaisselle maison !

By chez soi, Hygiène de vie, Maison, Produits

Tout savoir sur le liquide vaisselle maison !

liquide vaisselle maison

Aujourd’hui indispensable, le liquide vaisselle fait partie de notre quotidien. Pourtant, il peut être polluant et nocif pour la santé. Heureusement, il existe de nombreuses recettes pour fabriquer aisément son propre liquide vaisselle, chez soi, avec des ingrédients naturels. On vous dit tout dans cet article !




Pourquoi faire un liquide vaisselle maison ?

La première raison à laquelle on peut penser est le coût écologique. Néanmoins, il existe de multiples avantages à réaliser son liquide vaisselle soi-même.

Parce que c’est écolo et sain

Souvent composés de détergents, les liquides vaisselle industriels polluent les sols, les eaux et font partie des premières causes d’empoisonnements ménagers. 

En choisissant des produits respectueux de la nature et de votre santé, vous contribuerez à moins – voire plus du tout – rejeter de substances nocives dans vos eaux usées. En outre, vous pouvez aussi les conserver dans des contenants réutilisables, pour limiter les déchets plastiques.

Parce que c’est moins cher

Certes, l’investissement de départ, lorsque vous réunissez les composants nécessaires à la création de votre liquide vaisselle, peut vous paraître plus élevé que le simple achat d’une bouteille de produit industriel.

Toutefois, sur le long terme, vous y gagnerez : là où vous n’aurez acheté qu’une seule bouteille de liquide vaisselle en supermarché, vous pourrez en fabriquer des litres et des litres avec tous les ingrédients que vous aurez réunis.

De plus, les composants nécessaires à une fabrication artisanale (savon de Marseille, cristaux de soude, huile essentielle, etc.) sont multi-emplois et réutilisables pour bien d’autres choses dans votre maison.

Parce que c’est vous qui décidez de tout

Fabriquer vous-même votre produit, c’est superviser le processus du début à la fin. Vous choisissez les composants lavants, les parfums, les colorants, et même le contenant ! À vous de faire preuve d’imagination et de créativité pour composer le liquide vaisselle qui allie l’utile à l’agréable et vous convient parfaitement.

Parce que c’est amusant et simple 

Fabriquer son liquide vaisselle à la maison est une activité facile à réaliser et peu dangereuse pourvu qu’on prenne les précautions nécessaires. Vous pouvez donc tout à fait inviter vos enfants à le faire avec vous, en n’oubliant pas de vous protéger correctement (gants, lunettes, vêtements couvrants, etc.). Vous pourrez ainsi leur montrer quelques éléments de chimie et leur donner le goût du Do it yourself 

Focus sur 3 recettes imparables de liquide vaisselle à faire vous-même

Avant de commencer, sachez que certains des produits utilisés peuvent être irritants. Il vous faudra donc les manipuler avec précaution. L’idéal est de porter des gants et un tissu qui vous couvre le nez et la bouche, pour ne pas respirer les vapeurs.

En outre, prenez garde en utilisant les huiles essentielles : certaines sont contre-indiquées pour les femmes enceintes ou qui allaitent. Veillez également à les tenir hors de portée des jeunes enfants. Enfin, assurez-vous avant utilisation que vous n’y êtes pas allergique.

liquide vaisselle home-made

Recette numéro 1 : 

Pour 1 litre de liquide, vous aurez besoin de : 

  • 200g de savon noir liquide
  • 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude 
  • 1 récipient
  • 800 mL d’eau
  • De l’huile essentielle au choix (en fonction de leur propriété et de vos préférences)
  • Un récipient de 1L au moins
  • Un entonnoir

Fabrication : 

  • Faites bouillir l’eau à la casserole (ou à la bouilloire)
  • Pendant ce temps, mélangez le savon noir liquide et le bicarbonate de soude dans votre récipient
  • Ajoutez une dizaine de gouttes d’huile essentielle
  • Utilisez l’entonnoir pour y rajouter l’eau chaude sans vous brûler
  • Fermez le récipient, et mélangez la solution en la secouant 
  • Laissez refroidir le mélange quelques heures



Recette numéro 2 : 

Toujours pour 1 litre de solution, vous aurez besoin de :

  • 50g de savon de Marseille râpé
  • 1 cuillère à soupe de savon noir liquide
  • 1 c. à s. de cristaux de soude
  • 1 c. à s. de bicarbonate de soude
  • 1 c. à s. de vinaigre d’alcool
  • Quelques gouttes d’huile essentielle
  • 800 mL d’eau
  • Un contenant d’un litre minimum
  • Un entonnoir
  • Un récipient pour mélanger (une bassine par exemple)

Fabrication : 

  • Faire bouillir l’eau à la casserole (ou à la bouilloire)
  • Pendant ce temps, mélangez l’eau et le savon de Marseille dans votre bassine
  • Ajoutez-y le vinaigre, les cristaux de soude et le bicarbonate
  • Pendant quelques heures, laissez la solution reposer à l’air libre jusqu’à ce qu’elle prenne l’aspect d’une sorte de pâte. Si jamais vous trouvez que la pâte est trop épaisse, vous pouvez y rajouter de l’eau
  • Mélangez énergiquement et ajoutez-y quelques gouttes d’huile essentielle
  • Certaines personnes préfèrent passer ensuite la mixture au mixeur, mais c’est sans obligation
  • Versez votre liquide vaisselle dans votre contenant à l’aide de l’entonnoir

Recette numéro 3 : 

Pour 1 litre de mixture, vous aurez besoin de : 

  • 100g de savon de Marseille, de savon noir liquide ou de savon d’Alep
  • Environ 800 mL d’eau
  • 2 cuillères à soupe de cristaux de soude
  • 2 c. à s. de vinaigre blanc
  • Une vingtaine de gouttes d’huile essentielle
  •  cuillère à café de lécithine de soja ou de tournesol
  • Un contenant d’un litre minimum

Préparation :

  • En fonction du savon que vous aurez choisi, rapez-le (savon de Marseille et d’Alep) ou non (le savon noir est déjà liquide)
  • Versez-le dans une casserole d’eau que vous mettrez à chauffer
  • Remuez jusqu’à obtenir une solution homogène
  • Retirez du feu, continuez de mélanger et ajoutez-y le vinaigre, les cristaux de soude, la lécithine et l’huile essentielle
  • Mélangez à nouveau ou mixez

faire liquide vaisselle maisonComment utiliser ces liquides vaisselle naturels ?

Ne soyez pas surpris(e) : votre lave-vaisselle naturel va nettement moins mousser que les liquides vaisselle industriels. Cependant, cela n’a aucun impact sur son efficacité. Pour l’utiliser, secouez bien le flacon fermé avant utilisation et utilisez-le comme vous en avez l’habitude. 

Si les saletés se sont vraiment incrustées sur votre vaisselle, laissez-la tremper dans l’eau quelque temps ou bien utilisez une brosse à récurer pour nettoyer les ustensiles qui le supportent.

Pourquoi ces ingrédients ?

Tous les ingrédients recommandés ici sont écologiques et naturels, et font de votre liquide maison un parfait produit dégraissant et anti-bactérien. Voici quelques explications sur leur utilisation :

  • Le savon de Marseille, d’Alep et le savon noir sont utilisés comme dégraissants et détachants. En outre, lorsqu’ils sont bio ils sont parfaitement biodégradables
  • Le bicarbonate de soude est particulièrement efficace, souvent utilisé lorsque l’eau est dure (c’est à dire qui contient une grande quantité de minéraux, par opposition à l’eau douce) 
  • Le vinaigre d’alcool est un nettoyant puissant
  • Les cristaux de soude sont de puissants dégraissants, nettoyants et désodorisants. Vous pouvez d’ailleurs aussi les utiliser pour nettoyer votre lave-vaisselle
  • Le vinaigre blanc est très prisé pour son action détartrante et son effet brillant
  • La lécithine de soja ou de tournesol est employée comme tensioactif, c’est-à-dire qu’elle empêche les différents ingrédients de se séparer pour créer un mélange homogène. Elles ne sont pas obligatoires dans le processus de fabrication : si  vous voulez vous en dispenser, vous pouvez simplement secouer énergiquement la bouteille de liquide avant chaque utilisation
  • L’huile essentielle, quant à elle, sert à rajouter une odeur agréable. De plus, certaines d’entre elles possèdent des vertus bienfaisantes

Alors, convaincu(e) ? N’hésitez pas à nous dire quelle est votre recette préférée !

Sources

https://deco.journaldesfemmes.fr/guide-amenagement-et-travaux/2415126-comment-faire-son-liquide-vaisselle-maison/
https://mescoursesenvrac.com/liquide-vaisselle-maison-3-recettes-naturelles-et-efficaces/
https://planetehealthy.com/recette-liquide-vaisselle-maison/#pourquoi_faire_soi-meme_son_produit_vaisselle

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

nettoyage lave vaisselle

Comment bien nettoyer votre lave-vaisselle ?

By Maison

Comment bien nettoyer votre lave-vaisselle ?

nettoyage lave vaisselle

On n’y pense pas souvent, mais il est très important de bien entretenir son lave-vaisselle. Si on ne le fait pas, les mauvaises odeurs nous envahissent, les bactérie prolifèrent, les dépôts de nourriture s’accumulent dans l’appareil, et son efficacité est grandement réduite. Qui n’a jamais été contraint(e), pour un nettoyage convenable, de devoir laver ses assiettes avant de les mettre dans le lave-vaisselle ? Un comble… Voici donc quelques astuces pour éviter ces désagréments à l’avenir.




Le nettoyage rapide

Si vous ne l’entretenez pas régulièrement, votre lave-vaisselle va finir par être totalement encrassé et entartré, ce qui va bien réduire son efficacité. Le nettoyage rapide permet donc de détartrer votre machine, pour maintenir sa performance.

Afin de vraiment prendre soin de votre lave-vaisselle, il est recommandé de faire ce genre de lavages express une fois par mois.

Pour cela, deux alternatives s’offrent à vous :

  • Versez directement dans la cuve ou bien dans le bac du liquide de rinçage du lave-vaisselle 25 cl (soit environ deux tasses) de vinaigre blanc. Pour encore plus d’efficacité, vous pouvez aussi le faire chauffer au préalable. Certaines personnes rajoutent également du sel fin pour renforcer l’action nettoyante du vinaigre.
  • Ou alors, versez environ 6 cuillères à soupe d’acide citrique, toujours dans la cuve.

Faites ensuite tourner votre lave-vaisselle à vide, de préférence avec le programme le plus puissant.

Ces deux produits naturels possèdent des propriétés anti-tartre et désinfectantes, qui permettent d’éliminer les mauvaises odeurs et les substances qui encrassent votre machine. Vous n’aurez donc pas besoin d’utiliser de produits chimiques si vous prenez soin de votre appareil en le lavant ainsi régulièrement.

Le nettoyage en profondeur

Si vous n’avez pas effectué ces nettoyages rapides fréquemment, ou bien si votre lave-vaisselle est vraiment très encrassé, vous allez avoir besoin d’effectuer un lavage beaucoup plus approfondi.

La toute première chose à faire est de débrancher votre appareil, puis d’en détacher toutes les parties amovibles. Ensuite, remplissez un récipient (bassine, évier) d’eau tiède, et versez-y l’équivalent de deux tasses de vinaigre blanc ainsi que du liquide vaisselle.  Vous pourrez ensuite passer au nettoyage des différentes parties de votre lave-vaisselle.

Les supports et paniers

Environ tous les mois pour que l’entretien soit véritablement efficace, détachez tout ce qui est amovible (supports de tasses, panier à couverts, support de verres, d’assiettes, etc.) de chaque niveau du lave-vaisselle.

Plongez-les ensuite dans votre récipient d’eau vinaigrée. Si jamais la pièce amovible est trop volumineuse pour pouvoir entrer dans le récipient, vous pouvez la frotter avec une éponge que vous aurez trempée dans la même solution.

Veillez bien à ce qu’il ne reste aucune salissure sur ces supports. Vous pouvez utiliser un essuie-tout ou bien un cure-dents pour les ôter correctement, car en général le trempage ne suffit pas.

Faites la même chose pour le conduit au fond de votre appareil, en vérifiant qu’aucun dépôt de nourriture ne s’est formé ; le cas échéant, nettoyez-le.

Si vous remarquez que vos paniers et supports sont abîmés, sachez qu’il est possible de les protéger avec une peinture protectrice spécifique. En revanche, s’ils sont vraiment très abîmés, il peut être plus judicieux de les changer.

Les bras rotatifs

nettoyer lave vaisselle

Ces pièces sont de vrais nids à saletés ! Bien souvent, ils se bouchent partiellement ou totalement à cause de restes de nourriture qui s’accumulent. Vous pouvez enlever ces dépôts à l’aide d’un cure-dents, d’une pince à épiler, d’une pointe fine, ou encore d’un fil de fer si les trous sont vraiment petits. Veillez à être précautionneux(se) si vous utilisez des outils métalliques, pour ne rien abîmer.  

Il arrive que le lave-vaisselle soit vraiment très encrassé ; dans ce cas, les cristaux de soude seront une aide précieuse pour vous en débarrasser. Il vous suffit pour cela de verser dans l’emplacement adéquat environ 3 cuillères à soupe de cristaux de soude, et de lancer un programme de lavage puissant. Les graisses seront bien éliminées et votre lave-vaisselle retrouvera son efficacité et sa propreté.

L’intérieur du lave-vaisselle

Lors des cycles de lavage, les contours de porte et le joint d’étanchéité ne sont pas lavés. C’est donc l’endroit idéal pour que nourriture, papiers et toutes sortes de déchets s’amoncellent jusqu’à boucher votre machine. De plus, des moisissures peuvent apparaître si l’humidité y est trop importante.

Nettoyez donc l’intérieur de votre lave-vaisselle ainsi que les contours de porte et le joint d’étanchéité avec un chiffon humide, un peu de liquide vaisselle et de vinaigre blanc. Pour les parties les plus difficiles à atteindre, vous pouvez aussi utiliser une brosse à poils durs.

Le filtre

Vérifiez que votre appareil est bien débranché, puis dévissez certaines parties de votre machine pour nettoyer le filtre. Dans l’idéal, suivez les consignes du manuel de votre lave-vaisselle pour démonter les pièces correctement. Si vous le faites sans, n’oubliez pas de bien mémoriser chaque étape pour pouvoir remonter les pièces sans problèmes. Prenez des photos de chaque étape si besoin.

Pour nettoyer le filtre, il vous suffit de le sortir de son emplacement, d’enlever les déchets alimentaires, puis de le frotter avec du liquide vaisselle et de l’eau chaude.

Comme il s’agit d’un endroit de votre machine où les déchets s’accumulent rapidement et en grande quantité, il est recommandé de réaliser ce nettoyage environ une fois par semaine dans l’idéal.

Une fois que vous aurez tout bien nettoyé, vous pourrez remettre toutes les pièces en place.

Et après ?

Nettoyer votre appareil régulièrement permet d’en prendre soin tout en préservant son efficacité. Mais un simple lavage, qui consiste à ôter les dépôts de nourriture et de déchets qui se sont formés un peu partout, n’est parfois pas suffisant : il faut aussi entretenir votre machine sur le long terme.

Lutter contre la rouille

Si l’eau que vous utilisez est très chargée en fer, il est probable que votre appareil sera plus vulnérable à la rouille. Dans le cas où le problème n’est pas dû à des canalisations rouillées, vous pouvez utiliser un adoucisseur d’eau, qui permettrait de filtrer une partie du fer présent dans l’eau.

Au contraire, si l’eau comporte trop de sels dissous, sachez qu’il existe des filtres spéciaux qui empêchent le fer de passer.

Se débarrasser des dépôts d’eau dure

Même si une eau riche en minéraux peut constituer un véritable avantage pour la santé, elle peut parfois aussi se révéler vraiment problématique pour votre lave-vaisselle.

En effet, les minéraux présents dans l’eau s’accumulent petit à petit, en particulier sur les éléments chauffants, ce qui finit par créer un dépôt calcaire. Or, ces dépôts empêchent votre machine de bien nettoyer votre vaisselle, et peuvent en plus créer des traces peu ragoûtantes sur vos ustensiles.

Pour vous en débarrasser, versez une ou deux tasses de vinaigre blanc au fond de votre appareil, puis sans rien ajouter d’autre, lancez un cycle de lavage avec une eau très chaude. Stoppez le programme à la moitié, et laissez le vinaigre faire son effet toute la nuit. Le lendemain, vous pourrez terminer le programme lancé et essuyer l’intérieur de votre lave-vaisselle avec un chiffon bien sec.




Sources

https://www.commentmaison.com/nettoyer/lave-vaisselle/
https://www.cotemaison.fr/vie-pratique/comment-nettoyer-un-lave-vaisselle_29869.html
https://blog.but.fr/article/la-recette-pour-nettoyer-un-lave-vaisselle-au-bicarbonate/
https://www.labelleadresse.com/maison/cuisine/nettoyer-lave-vaisselle.html
https://fr.wikihow.com/nettoyer-et-entretenir-un-lave-vaisselle

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

terre de diatomée

Terre de diatomée : solution méconnue fourmillant de vertus

By chez soi, Maison, Produits

Terre de diatomée : solution méconnue fourmillant de vertus

terre de diatomée

Assez peu connue, la terre de diatomée possède pourtant de multiples propriétés bénéfiques. Dans la maison ou bien au jardin, cette poudre fait des miracles. Focus sur ses propriétés les plus spectaculaires :




Qu’est-ce que c’est la terre de diatomée ?

La plupart du temps, la terre de diatomée revêt l’aspect d’une poudre blanche, mais selon les utilisations, elle peut aussi être vendue sous forme de petites gélules. Elle est en fait composée de silice minérale, une roche très légère, poreuse et friable, avec une teneur en eau de 50 à 70 %. En réalité, la terre de diatomée porte donc très mal son nom, puisqu’il ne s’agit pas vraiment de terre, mais plutôt du mélange de roche volcanique et d’une multitude de squelettes de diatomées (des algues unicellulaires), qui se sont accumulés il y a très longtemps, et que l’on a réduit en poudre. 

Dans le commerce, on peut en trouver sous deux formes différentes :

  • La diatomée non transformée ou « silice amorphe », neutre et sans aucun danger pour la santé. Souvent, elle est de couleur blanche tirant sur le vert. C’est la forme la plus utilisée et celle qui nous intéresse ici.
  • La diatomée calcinée à 900°C, aussi appelée « diatomée cristallisée », de couleur plus rosée. Dangereuse pour la santé des hommes et des animaux, elle n’est habituellement utilisée que par les professionnels de l’industrie (filtration, polissage, absorption).

Veillez donc à ne surtout pas les confondre. Pour cela, une astuce est d’acheter de la terre de diatomée de grade alimentaire uniquement. Comme toutes n’ont pas de certification alimentaire, vous pouvez également chercher les mentions « amorphe » ou « non calcinée ».

Un insecticide naturel très efficace

insecticide

Chaque année en France, environ 66,600 tonnes de pesticides sont utilisés dans les cultures, qu’elles soient agricoles ou horticoles, soit plus de 2 kilos chaque seconde. Or, nous savons que ces produits chimiques peuvent être extrêmement nocifs pour la santé et pour l’environnement. Choisir d’utiliser de la terre de diatomée, c’est donc opter pour un traitement puissant et 100 % naturel.

En fait, la terre de diatomée est constituée de particules très fines et solides. Leur ingestion va donc créer des lésions dans les tubes digestifs des insectes, et leur contact va blesser leurs membres et leurs carapaces. En outre, son pouvoir absorbant va contribuer à les déshydrater jusqu’à la mort.

Attention cependant : si la terre de diatomée est si efficace, c’est parce qu’elle agit rapidement (à partir de 24 ou 72h) et sur le long terme. Néanmoins, elle perd de son efficacité dès qu’elle devient humide. 

Dans la maison

C’est probablement l’utilisation la plus fréquente de la terre de diatomée. Elle sert notamment à lutter contre :

La poudre doit être répandue sur les endroits où vous avez aperçu les insectes (couloirs, fenêtres, autour de la maison, entrées, placards, etc.), et également sur les lieux qui leur servent d’abri (plinthes, recoins, combles, interstices, fissures, et tous les trous où ils pourraient se réfugier).

Pour  éliminer les punaises de lit qui auraient élu domicile dans votre matelas, saupoudrez de la terre de diatomée sur votre matelas, puis enfermez-le dans une housse hermétique pour retenir les puces dans le piège.




Dans le jardin

Avant toute chose, rappelez-vous que la terre de diatomée tue, et n’est par conséquent pas une solution idéale. D’autres alternatives plus écologiques existent.

Mais à l’extérieur, cette terre est souvent utilisée contre :

  • les chenilles
  • les pucerons
  • les limaces
  • les nuisibles de manière générale

Pour l’utiliser, déposez et frottez-en sur les feuilles et les tiges, en faisant attention à ce qu’il ne pleuve pas les trois jours suivants, puis protégez-les pour que l’humidité ne lui fasse pas perdre son efficacité.

Attention : la terre de diatomée ne choisit pas quels insectes elle tue ou non. Par conséquent, elle peut éradiquer aussi bien les nuisibles que les insectes perçus comme utiles.

Pour vos animaux domestiques

puces chien

Si votre chien, votre chat, votre lapin, votre hamster ou tout autre compagnon animalier a des puces, vous pouvez le traiter sans danger avec la terre de diatomée, un anti-puces naturel. Pour eux, faites tout de même attention à bien utiliser une terre avec la certification alimentaire, car ils sont plus susceptibles d’en absorber et donc d’être exposés à des effets négatifs.

Ainsi, pour vous débarrasser des puces, il faut : 

  • Laver votre animal, puis appliquer sur son pelage de la terre de diatomée. Après, peignez-le ou caressez-le à rebrousse-poil pour bien faire pénétrer la terre entre les poils. Laissez agir quelques temps, puis peignez à nouveau votre animal pour ôter la terre. Réitérez ensuite l’opération une fois pendant au moins 3 semaines, afin de bien éliminer les larves et les œufs pas encore éclos.
  • Pour traiter votre maison, saupoudrez de la terre de diatomée à l’intérieur et à l’extérieur de chez vous, notamment sur  vos tapis, tentures, coussins et dans les recoins. Le lendemain, vous pourrez aspirer la terre. Il est important de réitérer ce traitement une fois par semaine pendant trois semaines, pour vous débarrasser de toute menace.

Par ailleurs, la terre de diatomée se révèle particulièrement efficace pour traiter les poules, afin de les débarrasser des poux rouges, ou bien tout simplement en prévention. Pour bien traiter vos animaux à plumes, veillez à : 

  • Bien nettoyer le poulailler. Pour cela, enlevez toute la litière usagée, puis revêtez un équipement de protection (lunettes, masques, gants), et saupoudrez le sol, les murs et les perchoirs avec de la terre de diatomée. Puis vous pourrez réinstaller une nouvelle litière.
  • S’il y avait vraiment beaucoup de parasites, vous pouvez aussi traiter cette nouvelle litière. S’il s’agit de mesures de préventions, c’est inutile.

Enfin, la terre de diatomée constitue un excellent vermifuge, qu’il s’agisse de traiter votre chat,  votre chien ou même vos chevaux ou vos poules. Mais faites vraiment attention dans ce cas à n’utiliser QUE de la terre possédant la certification alimentaire. En outre, comme elle recèle de nombreux oligoéléments (manganèse, sodium, etc.), elle peut aussi faire office de complément alimentaire naturel.

La quantité de terre de diatomée à administrer à votre animal dépend de son poids. En voici des exemples :

  • 1/2 cuillère à café par jour pour un animal pesant entre 1 et 3 kg
  • 1 c. à c. entre 3 à 6 kg
  • 1 cuillère et demie pour plus de 6 kg
  • Pour les chevaux, 2 à 3 c. à soupe dans la ration individuelle
  • Pour les poulets, 2g de diatomée par jour et par poule

Il est déconseillé d’en donner plus de 15 jours d’affilée. Privilégiez plutôt des cures à renouveler tous les deux ou trois mois. Pour faire consommer de la terre à votre animal, il suffit d’en mélanger à sa nourriture habituelle. En outre, ne donnez jamais de terre de diatomée à un animal qui ne serait pas encore sevré.




De remarquables capacités absorbantes 

La silice, qui compose la terre de diatomée, peut absorber énormément de liquide (plus d’une fois son poids). C’est pourquoi elle est souvent utilisée comme produit ménager et désodorisant.

Pour la litière du chat

Pour absorber l’humidité et les mauvaises odeurs, il vous suffit de mélanger un peu de terre de diatomée à la litière. Cela permettra en outre de la préserver plus longtemps.

Pour se débarrasser des mauvaises odeurs

Vous pouvez désodoriser votre intérieur (tapis, canapés, chaussures, tissus, etc.) en saupoudrant de la poudre dessus (ou à l’intérieur des chaussures), en laissant agir 12 à 24 heures puis en passant l’aspirateur. 

Pour les chaussures, vous pouvez aussi choisir de placer de la terre dans un vieux collant ou une vieille paire de chaussettes, que vous fermerez d’un nœud. Il ne vous reste plus qu’à les placer ensuite dans vos chaussures lorsque vous les rangez. Efficacité garantie ! 

Enfin, elle peut aussi être utile pour contrer les mauvaises odeurs de vos poubelles et frigo. Pour le frigo, il suffit d’y placer une petite coupelle ouverte et de la changer toutes les semaines. Pour vos poubelles, vous pouvez soit mettre un peu de terre au fond du sac avant de le remplir, soit placer un petit pot contenant de la terre près du réceptacle, qu’il faut aussi changer toutes les semaines.

Pour absorber les liquides dans la maison

Que vous ayez renversé de l’huile ou des produits ménagers, ou que vous ayez une fuite quelque part, la terre de diatomée aide à absorber les liquides et à les nettoyer plus facilement. Pour cela, il faut saupoudrer de la terre, la laisser sécher puis l’aspirer.

Ainsi, vous pouvez par exemple sécher une cloison ou un mur humide, ou bien un liquide sur un tissu sensible (canapé, matelas, tapis) par exemple.

Un masque de beauté surprenant

terre de diatomée

Les capacités absorbantes de la terre de diatomée permettent des usages insoupçonnés. En effet, on peut par exemple l’utiliser comme masque sur le visage. Si vous avez une peau à tendance grasse, ce masque est particulièrement adapté à votre problème, puisqu’il vous aidera à assécher un peu votre peau en absorbant le sébum. En revanche, si vous avez la peau sèche, il faut l’éviter.

Comme recette, vous pouvez choisir de mélanger 3 cuillères à café de diatomée à de l’eau et y ajouter quelques gouttes d’huile essentielle (lavande ou rose par exemple). Une fois que vous aurez obtenu une pâte onctueuse et épaisse, appliquez-la sur votre visage, laissez poser 5 minutes maximum et rincez à l’eau claire. Ne laissez pas reposer trop longtemps car cela assécherait trop votre peau.

La terre de diatomée constitue également un excellent exfoliant. Dans ce cas, le procédé est le même que pour le masque. Attention avec l’huile essentielle : si c’est votre première fois, testez-la sur une petite partie de votre peau pour vérifier que vous n’êtes pas allergique. Les femmes enceintes et les enfants doivent aussi être précautionneux avec l’huile.

Enfin, ne vous faites pas de masque ou de gommage trop souvent, car l’abus des propriétés abrasives de la diatomée peuvent se retourner contre vous : votre peau a besoin de douceur de temps en temps.

Un produit nettoyant méconnu

Comme nous l’avons vu, la terre de diatomée est composée d’une multitude de petites particules très tranchantes, ce qui en fait un récurant de choix pour vos casseroles, toilettes, douches, baignoires, et mêmes sur certains sols difficiles à décrasser. Également, si votre vaisselle est particulièrement sale, la terre peut vous aider à les gratter plus facilement.

En outre, la terre de diatomée est suffisamment abrasive pour faire briller votre argenterie ainsi que plusieurs matériaux tels que le cuivre ou l’inox par exemple.

Pour cela, il suffit de mélanger de la terre à un peu d’eau pour créer une pâte épaisse et malléable que l’on utilisera pour frotter. 

Précautions :

Si vous avez bien veillé à choisir une terre de diatomée avec une certification alimentaire, amorphe ou bien non calcinée, sachez qu’elle n’est pas toxique pour l’homme. Cependant, évitez de l’inhaler ou de l’ingérer, car elle peut très vite être gênante, surtout pour les personnes souffrant d’asthme. 

Par conséquent, faites attention aux enfants et aux animaux de compagnie qui auraient éventuellement accès aux zones que vous avez traitées. De même, si la surface sur laquelle vous répandez la terre de diatomée est vraiment large, utilisez des masques, lunettes et gants de protection pour ne pas finir par être irrité(e), particulièrement au niveau des voies respiratoires.

Lorsque vous traitez vos animaux, il est aussi conseillée d’éviter de faire s’envoler trop de poudre, pour que ni eux ni vous n’en inhalent. L’idéal serait de leur mettre un tissu léger et humide sur la tête pendant le traitement.

Si néanmoins vous ou vos animaux en avez absorbé en petite quantité, pas de panique : il n’y a aucun danger à petite dose. Par contre, il faut absolument éviter le contact avec les yeux, car les propriétés absorbantes de la terre de diatomée pourraient y causer des désagréments importants.

Sources : 

https://www.planetoscope.com/sols/47-consommation-de-pesticides-phytosanitaires-en-france.html
https://www.linternaute.fr/bricolage/guide-maison-et-jardin/1411026-terre-de-diatomee-tout-savoir-sur-cet-insecticide-naturel
https://diateor.com/vermifugation/
https://poules-club.com/terre-de-diatomee-comment-lutiliser-pour-nos-poules/
https://planetehealthy.com/terre-de-diatomee/#insecticide_naturel_puissant
https://www.consommerdurable.com/2019/10/recette-maison-masque-exfoliant-terre-de-diatomee/
https://www.autourdesanimaux.com/terre-de-diatomee-un-remede-anti-puces-tiques-naturel-pour-vos-animaux/
https://www.consoglobe.com/terre-de-diatomee-cg/2
https://www.10-trucs.com/truc-a-faire-avec/utiliser-la-terre-de-diatomee.html#3_La_terre_de_diatomee_comme_insecticide_dans_la_maison

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

 Notre boutique éco-responsable
Découvrir
close-image
Send this to a friend