Skip to main content
Category

Maison

huiles essentielles

10 recettes d’huiles essentielles pour améliorer votre confort de vie

By chez soi, Dans la tête, Hygiène de vie, Maison, Soins

10 recettes d’huiles essentielles incontournables pour améliorer votre confort de vie

huiles essentielles

Grâce à toutes les propriétés qu’elles renferment et aux compositions presque illimitées que l’on peut créer avec, les huiles essentielles peuvent nous aider dans un grand nombre de situations au quotidien. Nous avons regroupé ici 10 recettes qui vous aideront à lutter contre les petits tracas de la vie de tous les jours.

Avant tout, notez que les huiles essentielles doivent toujours être utilisées avec la plus grande précaution. Elles sont même souvent interdites chez les femmes enceintes depuis moins de 3 mois et les enfants de moins de 3 ans.

En cas de doute, demandez l’avis de votre médecin. Allez aussi le voir si vous ne voyez pas d’amélioration au problème que vous tentez de soigner ou si vous avez développé une réaction allergique. Enfin, si vous êtes asthmatique ou épileptique, parlez-en toujours à votre médecin avant de commencer à utiliser des huiles essentielles.




Recette 1 : Lutter contre les mauvaises odeurs

mauvaises odeursCe n’est jamais agréable de vivre dans une maison qui ne sent pas bon. Or, entre le tabac, le renfermé et la cuisine, les mauvaises odeurs sont nombreuses. Il est toujours recommandé d’aérer la maison pour s’en débarrasser, mais parfois ça ne suffit pas.

Les huiles essentielles vous aideront à lutter contre ce problème en diffusant dans la pièce des parfums qui feront disparaître les mauvaises odeurs.

Les recettes sont nombreuses mais en voici une qui donnera à votre maison une odeur naturelle et fraîche : dans un diffuseur, versez 3 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse, 2 gouttes d’huile essentielle de citron, 2 de lavandin super, 2 de pin sylvestre et 1 d’eucalyptus radiata.

Recette 2 : Se relaxer et favoriser le sommeil

se relaxer

Plusieurs recettes sont possibles, mais elles ont souvent un point commun : l’huile essentielle de mandarine. Celle-ci dispose de plusieurs propriétés : elle est relaxante, calme l’anxiété et l’angoisse et est très bonne contre les insomnies, notamment celle des enfants et des bébés.

Vous pouvez en mettre simplement quelques gouttes dans un diffuseur quelques heures avant d’aller dormir, pour vous relaxer et préparer votre corps à s’endormir.

Pour favoriser votre endormissement ou celui de vos enfants, vous pouvez aussi la mélanger à plusieurs huiles que vous diffuserez dans la chambre pendant 10 à 15 minutes. Ainsi, par exemple, mélangez 5 ml d’huile essentielle de mandarine à 5 ml de petit grain bigardier et 5 ml de lavandin super. L’huile essentielle de petit grain bigardier agit sur notre système nerveux pour nous détendre presque instantanément. Quant à celle de lavandin super, elle est tranquillisante et relaxante.

Recette 3 : Soulager les douleurs musculaires

douleurs musculaires

Que vous reveniez d’une séance de sport ou que vous ayez simplement fait une longue balade, les courbatures et autres douleurs musculaires ne sont jamais bien loin.

Pour les adultes et enfants de plus de 6 ans

Un mélange des quatre huiles essentielles suivantes vous aidera à soulager vos muscles rapidement :

  • Le laurier noble : son effet poussera notre organisme à réparer les tissus musculaires qui ont été malmenés par notre activité. De plus, elle décontractera les muscles, réduisant ainsi la douleur.
  • La gaulthérie odorante : cette huile essentielle détendra aussi les muscles, réduisant les crampes et les courbatures.
  • Le lavandin super : il diminue la tension de nos muscles et soulage les douleurs.

À cela, mélangez du macérât huileux d’arnica, une huile végétale souvent utilisée pour les douleurs dues au sport. Il a le pouvoir de faire rapidement disparaitre les courbatures.

Dans un flacon, versez 100 gouttes de macérât huileux d’arnica et mélangez-le à 40 gouttes de chaque huile essentielle (le laurier noble, la gaulthérie odorante et le lavandin super). Lorsque vous ressentez des douleurs, versez 4 à 6 gouttes dans vos mains et massez la partie douloureuse de votre corps. Vous pouvez répéter aussi souvent que nécessaire.




Recette 4 : Faire disparaitre les ampoules

ampoules

Après avoir trop marché, il se peut qu’en plus des douleurs musculaires, on ait des ampoules sur les pieds. Les huiles essentielles les guériront vite.

Pour les adultes et enfants de plus de 6 ans

Pour cette recette, vous aurez besoin des huiles essentielles suivantes :

  • La lavande aspic : elle va fonctionner comme anesthésiant, soulageant ainsi la douleur. Cette huile essentielle a aussi des propriétés cicatrisantes et antibactériennes.
  • Le laurier noble : elle agit contre les infections potentielles de l’ampoule et élimine les bactéries qui peuvent amener d’autres infections cutanées.
  • Le ciste : c’est un cicatrisant très efficace.

À ces huiles, il vous faudra ajouter du macérât huileux de millepertuis, qui a des propriétés anti-inflammatoires et aidera a régénérer rapidement la peau.

Pour créer votre produit, mélangez 40 gouttes de lavande aspic, 20 gouttes de laurier noble et 10 gouttes de ciste avec 30 gouttes de macérât huileux de millepertuis.

Utilisez le mélange après avoir percé l’ampoule à l’aide d’une aiguille stérilisée pour en faire sortir tout le liquide. Versez ensuite 3 gouttes du mélange sur l’ampoule, jusqu’à 3 fois par jour pendant 5 jours.

Pour les enfants de 3 à 6 ans et les femmes enceintes

Utilisez de l’huile essentielle de lavande vraie au lieu de la lavande aspic et remplacez le macérât huileux de millepertuis par de l’huile végétale de macadamia. Celle-ci permettra au produit de pénétrer plus facilement tout en soulageant la douleur et en réparant bien la peau.

Dans 60 gouttes (ou 3 ml) d’huile végétale de macadamia, mélangez 2 gouttes de laurier noble, 4 gouttes de ciste et 4 gouttes de lavande vraie. Appliquez de la même façon que pour la version précédente.

Recette 5 : Eviter le mal des transports

Vous êtes facilement malades en voiture, en bus ou en train ? Que vous ayez plutôt des maux de tête, des nausées ou encore des vertiges, vous pouvez calmer vos troubles grâce aux huiles essentielles.

Pour les adultes et enfants de plus de 6 ans

Vous devrez utiliser un mélange de trois huiles essentielles :

  • La menthe poivrée : elle est très efficace contre les nausées, notamment grâce au menthol. Ce composant joue aussi un rôle contre les crampes d’estomac.
  • La cardamome : elle aussi est active contre les problèmes du système digestif. Non seulement elle réduira l’apparition de douleurs abdominales, mais elle vous donnera aussi envie de manger. En effet, si vous voyagez sans avoir mangé auparavant, cela favorisera l’apparition de nausées.
  • Le petit grain bigarade : il permet de nous déstresser, ce qui est très important car le stress intensifie le mal des transports. De plus, certains de ses composants aideront à lutter contre les problèmes digestifs.

Mélangez 40 gouttes de menthe poivrée, 20 gouttes de cardamome et 20 gouttes de petit grain bigarade. Versez 2 gouttes du mélange sur un comprimé neutre, si vous en avez à disposition, ou sur un bout de pain, et avalez le tout. Vous pouvez répéter le processus jusqu’à 6 fois par jour.

Pour les enfants de 3 à 6 ans et les femmes enceintes

Remplacez simplement les 40 gouttes de menthe poivrée par 40 gouttes d’huile essentielle de citron, qui a elle aussi des propriétés anti-nauséeuses. Le reste de la recette est le même que la recette normale.

Quant aux modalités d’utilisation, ne versez qu’une goutte du mélange sur votre comprimé neutre ou bout de pain, et ne l’utilisez que 3 fois par jour maximum.




Recette 6 : Faire fuir les moustiques

recettes huiles essentielles

Dès que les températures commencent à remonter, les moustiques reviennent. Si la plupart des produits du commerce n’ont pas d’effet sur vous, essayez un mélange d’huiles essentielles.

Pour les adultes et enfants de plus de 6 ans

Les huiles essentielles à utiliser dans cette recette sont les suivantes :

  • La citronnelle de Java : la citronnelle est l’une des huiles essentielles les plus connues contre les moustiques. Ceux-ci détestent son odeur très particulière et éviteront donc de s’en approcher.
  • Le combava : grâce au citronellal qu’il contient, le combava a lui aussi une odeur citronnée qui repousse les moustiques.
  • Le géranium rosat : cette huile essentielle fonctionne selon le même principe que les précédentes, mais a un parfum différent : elle apportera une touche fleurie.
  • La menthe poivrée : ce qui fait que certaines personnes attirent plus les moustiques que d’autres, c’est la quantité de CO2 et de chaleur que leur corps dégage. C’est là que la menthe poivrée entre en jeu : elle rafraichira votre peau et limitera la diffusion de CO2, ce qui vous rendra moins attirant aux yeux des moustiques.

Pour créer votre propre anti-moustique, versez dans un flacon 40 gouttes de citronnelle de Java, 40 gouttes de géranium rosat, 20 gouttes de combava et 10 gouttes de menthe poivrée. À cela, ajoutez 90 gouttes (ou 4.5 ml) d’huile végétale d’argan. L’huile d’argan aidera les huiles essentielles à bien pénétrer votre peau sans rendre la peau grasse pour autant. Secouez bien le flacon pour mélanger le tout.

N’appliquez pas trop de produit sur votre peau, 5 à 10 gouttes par partie du corps suffisent largement. Vous pouvez en mettre jusqu’à 4 fois par jour.

Pour les enfants de 3 à 6 ans

Dans ce cas, remplacez la menthe poivrée par de l’huile essentielle de lavande vraie et limitez la quantité d’huiles essentielles. Pour 95 gouttes d’huile végétale d’argan, ajoutez 5 gouttes de citronnelle de Java, 5 gouttes de lavande vraie, 3 gouttes de combava et 3 gouttes de géranium rosat.

Recette 7 : Soulager les démangeaisons des piqûres d’insectes

piqure insecte

Si vous avez oublié de mettre de l’anti-moustique ou si vous vous êtes fait piqué par un autre insecte, tel que des araignées ou même une guêpe, cette recette vous aidera à calmer les démangeaisons, voire les douleurs.

Pour les adultes et enfants de plus de 6 ans

Vous aurez besoin des huiles essentielles suivantes :

  • La lavande aspic : cette huile essentielle est très souvent utilisée contre les piqûres d’insectes. Elle est composée de linalol, qui va calmer la douleur tout en agissant comme antibactérien.
  • L’eucalyptus citronné : elle a des vertus anti-inflammatoires, ce qui va limiter les réactions cutanées. Elle est aussi antibactérienne.
  • La menthe des champs : composée de beaucoup de menthol, elle va provoquer une sensation de froid sur la piqûre, ce qui limitera les démangeaisons.

Pour créer votre produit, mélangez 80 gouttes de lavande aspic à 40 gouttes d’eucalyptus citronné et 40 gouttes de menthe des champs. Mélangez bien, puis posez 1 à 2 gouttes sur votre piqûre en frottant pour que le mélange rentre bien dans votre peau. Vous pouvez l’utiliser autant que vous le voulez.

Pour les enfants de 3 à 6 ans

Mélangez 20 gouttes de lavande vraie (au lieu de la lavande aspic), 20 gouttes d’eucalyptus citronné et 20 gouttes de géranium rosat à 3 ml de macérât huileux de calendula. N’appliquez le mélange que 3 fois par jour maximum, à hauteur de 2 gouttes par piqûre chaque fois.

La lavande vraie aidera à lutter contre les démangeaisons et le géranium rosat agira comme anti-infectieux et cicatrisant.

Pour les femmes enceintes et allaitantes

Mélangez 30 gouttes de lavande vraie et 30 gouttes d’eucalyptus citronné à 60 gouttes de macérât huileux de calendula. Comme pour les enfants, n’appliquez pas le produit plus de 3 fois par jour.

Recette 8 : Avoir des dents plus blanches

Vous n’osez pas sourire à pleines dents car celles-ci sont trop jaunes à votre goût ?

Se blanchir les dents peut souvent être un processus peu recommandé. En effet, la plupart des techniques utilisées endommagent l’émail de nos dents. Les huiles essentielles sont une bonne alternative, car elles vous permettront d’avoir des dents plus blanches tout en utilisant des produits naturels.

Pour les adultes et enfants de plus de 6 ans

Cette méthode allie les huiles essentielles suivantes :

  • L’arbre à thé : cette huile essentielle agit contre la plaque dentaire grâce à ses propriétés antifongiques et antibactériennes.
  • Le citron : en huile essentielle, il lutte contre le tarte, blanchissant ainsi les dents.
  • La menthe des champs : contenant du menthol, elle vous donnera une sensation de fraicheur. Mais ce n’est pas tout : elle a aussi des propriétés antibactériennes.

Pour réaliser ce mélange, combinez 40 gouttes d’arbre à thé à 30 gouttes de citron et 30 gouttes de menthe des champs. Lorsque vous vous brosserez les dents, versez-en 2 gouttes sur votre dentifrice. Vous pouvez l’utiliser pendant 3 semaines d’affilée. Faites ensuite une pause d’au moins une semaine, et ne continuez le traitement que si vous pensez que c’est nécessaire.




Recette 9 : Faire disparaître les aphtes

Les aphtes peuvent vite apparaitre et sont souvent très gênants. Heureusement, les huiles essentielles vous aideront à vous en débarrasser rapidement.

Pour les adultes et enfants de plus de 6 ans

Vous aurez besoin de 3 huiles essentielles :

  • Le laurier noble : il a des propriétés antinévralgiques et agit contre la douleur. De plus, c’est aussi un anti-infectieux.
  • Le ravinstara : il contient un stimulant immunitaire qui aidera le corps à lutter contre l’aphte. Il a aussi un pouvoir anti-inflammatoire qui soulagera les douleurs.
  • La menthe des champs : elle agira sur la cicatrisation de l’aphte. De plus, elle apportera une sensation de froid qui atténuera la douleur.

Pour fabriquer votre produit contre les aphtes, mélangez 30 gouttes de laurier noble à 20 gouttes de ravinstara et 10 gouttes de menthe des champs. Versez ensuite 2 gouttes sur un coton-tige, et posez-le sur l’aphte. Répétez 3 fois par jour pendant 5 jours.

Pour les enfants de 3 à 6 ans et les femmes enceintes

Dans ce cas, n’utilisez pas d’huile essentielle de ravinstara ou de menthe des champs. Utilisez à la place l’huile essentielle de camomille romaine, qui atténue l’inflammation tout en soulageant la douleur.

Mélangez 2 gouttes de camomille romaine et 1 goutte de laurier noble à 30 gouttes d’huile végétale alimentaire. Appliquez avec un coton-tige comme pour la recette précédente.

Connaissiez-vous toutes ces recettes ? À quelles occasions utilisez-vous les huiles essentielles ?

Recette 10 : Soulager les coups de soleil

coup de soleil

On a beau faire attention, un coup de soleil est parfois vite arrivé ! Si vous en avez un, les huiles essentielles peuvent calmer la douleur et régénérer rapidement votre peau.

Pour les adultes et enfants de plus de 6 ans

Les huiles essentielles dont vous aurez besoin sont les suivantes :

  • Le géranium rosat : il régénérera et tonifiera la peau et, allié à la lavande aspic, il aidera à cicatriser.
  • La lavande aspic : cette huile essentielle est très efficace contre les douleurs dues aux brûlures, grâce à son action anesthésiante. C’est aussi un très bon cicatrisant.

Vous les combinerez à deux autres huiles :

  • L’huile végétale de noyaux d’abricot : elle luttera contre le vieillissement prématuré de la peau entraîné par une exposition trop prolongée au soleil. C’est elle aussi qui permettra au produit de mieux pénétrer dans la peau.
  • Le macérât huileux de calendula : il a des propriétés inflammatoires et sa composition grasse viendra nourrir la peau, permettant de lutter contre le dessèchement et de mieux cicatriser.

Dans un flacon, mélangez 4 ml (ou 80 gouttes) de macérât huileux de calendula à 40 gouttes d’huile végétale de noyaux d’abricot et ajoutez 30 gouttes de géranium rosat et 30 gouttes de lavande aspic.

Versez dans votre main 2 à 8 gouttes du produit, selon la quantité nécessaire, et massez votre peau. Faites-le 3 fois par jour.

Pour les enfants de 3 à 6 ans

Remplacez la lavande aspic par de l’huile essentielle de lavande fine, qui soulagera la douleur, et mettez l’huile végétale de noyaux d’abricot de côté.

Dans un flacon, mélangez 9 ml de macérât huileux de calendula à seulement 6 gouttes de géranium rosat et 6 gouttes de lavande fine. Appliquez comme pour les adultes.

Pour les femmes enceintes

Les ingrédients sont les mêmes que pour les enfants, mais dans des quantités légèrement différentes. Prenez 9 ml de macérât huileux de calendula et mélangez-le à 3 goutes de géranium rosat et 6 gouttes de lavande fine.

Sources

https://www.consommerdurable.com/2010/07/comment-utiliser-des-huiles-essentielles-pour-se-relaxer/
https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=huiles-essentielles-pour-bien-dormir
https://www.passeportsante.net/fr/HuilesEssentielles/indications/douleurs-musculaires
https://www.compagnie-des-sens.fr/ampoules-huiles-essentielles/

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

lutter contre humidité

Lutter contre l’humidité à la maison

By chez soi, Hygiène de vie, Maison

Lutter contre l’humidité à la maison, 7 règles et astuces

lutter contre humidité

Des problèmes d’humidité à la maison, on en a tous connus au moins une fois. Alors qu’une maison se doit de garder un certain taux d’humidité (ou “taux d’hygrométrie”) pour le confort et la santé de ses occupants, il faut faire attention à ce que celui-ci ne soit pas trop élevé. Idéalement, le taux d’humidité d’une maison devrait tourner autour de 50%, mais il peut varier entre 45 et 65% sans que cela ne pose problème.

Au-delà de 65% d’humidité dans votre intérieur, cela devient dangereux pour votre santé, mais aussi pour votre maison elle-même : l’humidité s’attaque aux murs et peut vous donner notamment des infections respiratoires.

L’humidité peut venir de plusieurs facteurs : mauvaises conditions météorologiques, manque de ventilation, mauvaise isolation des murs, … Heureusement, il existe un grand nombre de gestes à adopter pour lutter contre l’humidité facilement.

Dans cet article, nous vous présentons toutes les habitudes à prendre pour éviter que l’humidité ne s’invite chez vous. Et si elle a quand même réussi à s’infiltrer, nous vous donnons quelques trucs et astuces pour l’absorber !

Notez que si vous avez déjà des traces de moisissure dues à l’humidité, vous trouverez tous les moyens de vous en débarrasser dans notre guide.




Pourquoi est-il important de combattre l’humidité chez soi ?

Lorsqu’elle est présente en trop grande quantité, l’humidité devient vite dangereuse, aussi bien pour la maison que pour ses habitants. En effet, elle peut s’attaquer à la structure de la maison, qui pourrait alors se retrouver sérieusement affaiblie.

Les conséquences peuvent être aussi considérables pour votre santé. L’humidité amène avec elle des moisissures, des champignons et un tas de bactéries qui mettront à mal votre santé si vous y êtes confrontés pendant trop longtemps. Elle peut ainsi provoquer le développement de maladies chroniques auprès des enfants. Quant aux adultes, ils sont susceptibles de faire face à des problèmes respiratoires ou articulaires, ou encore au développement de nouvelles allergies.

Enfin, selon certaines études, une maison trop humide aurait tendance à nous rendre d’humeur morose. Les raisons ne manquent donc pas pour s’en débarrasser au plus vite !

Comment savoir si le taux d’humidité est trop élevé ?

L’excès d’humidité peut se manifester sous de nombreuses formes. Cela peut être, d’abord, de la condensation qui apparait sur vos fenêtres sans avoir été provoquée par une douche trop chaude ou trop longue.

L’humidité apparait aussi sur les murs et le plafond sous forme de tâches, d’auréoles, de bulles dans le papier peint ou encore de peinture qui craque et s’écaille. Le bois de vos meubles ou de vos plinthes peut se mettre à pourrir, et des traces de moisissures peuvent aussi apparaître ici et là, que ce soit sur vos meubles ou sur les murs.

Votre maison peut également se remplir d’une odeur de moisi, voire être envahie par des vermines, telles que des cloportes. Enfin, vous pouvez même sentir l’humidité directement sur votre peau, qui devient moite sous son effet.

Si vous voulez en avoir le cœur net, il existe des appareils qui vous permettront de rapidement calculer le taux d’humidité de votre maison : les hygromètres. Notez que les modèles les plus basiques sont très bon marché mais qu’ils ne sont pas toujours fiables à 100%. Il est donc préférable de bien s’informer avant l’achat.

Les règles à suivre pour faire fuir l’humidité

Pour garder un taux d’humidité sain dans votre maison, il y a plusieurs règles à suivre au jour le jour ainsi que plusieurs contrôles à effectuer régulièrement. Les voici.

1) Ventiler et aérer

La règle d’or n°1 en matière de lutte contre l’humidité, c’est la ventilation. Il est très important d’aérer les pièces de la maison pendant 5 à 10 minutes chaque jour. Non seulement vous renouvellerez l’air, mais vous permettrez aussi de faire partir l’excès d’humidité.

L’humidité est majoritairement présente dans la cuisine et la salle de bain. Dans ces pièces, il faut donc redoubler d’efforts et aérer directement après avoir pris un bain ou une douche, ou après avoir cuisiné. Idéalement, il est préférable de commencer à aérer ces pièces dès qu’on les utilise. Le mieux, c’est d’utiliser un système de ventilation dans votre salle de bain et de toujours utiliser la hotte quand vous faites cuire quelque chose.




2) Faire sécher son linge au bon endroit

Le linge qui vient d’être lavé est aussi une grande source d’humidité : en séchant, l’eau qu’il contient s’évapore et… se pose sur les murs aux alentours. Il est donc toujours préférable de le faire sécher à l’extérieur ou dans un endroit très ventilé.

3) Ne pas obstruer les bouches d’aération

Aujourd’hui, les maisons que l’on construit sont chaque fois plus isolées, pour éviter que la chaleur ne s’échappe vers l’extérieur. Or, bien qu’il est important d’avoir une maison bien isolée, il ne faut pas en faire trop : une trop grande isolation sera source d’humidité !

Ainsi, dans certaines maisons, il existe des bouches d’aération dont le rôle est justement de lutter contre ce problème. Surtout, ne mettez rien devant qui empêcherait l’air de passer à travers.

De la même manière, si vous avez un système de ventilation électrique, ne l’éteignez pas. Laissez-le plutôt faire son travail.

4) Vérifier l’étanchéité de votre maison

Ceci dit, il est évidemment important d’avoir une maison bien étanche. Faites régulièrement le tour de votre maison pour vérifier qu’il n’y ait aucune fissure dans les murs et que le toit et les fenêtres soient complètement étanches. À l’intérieur de votre maison, vérifiez aussi les joints de vos éviers, douches et baignoires.

Si vous remarquez une fuite ou un manque d’étanchéité, ne tardez pas à changer les joints ou à combler la fissure. Si vous notez des traces d’infiltration d’eau dans vos murs, il est préférable de faire appel à un professionnel pour en déterminer la cause exacte et le mode opératoire à suivre. Ne recouvrez pas votre mur d’un produit imperméable ou de tout autre chose qui ne servira qu’à cacher les problèmes d’humidité : si vous ne les faites pas disparaitre avant de faire cela, à long-terme, votre mur sera encore plus dégradé.

De plus, si vos fenêtres sont en simple vitrage, les remplacer par du double-vitrage aidera grandement à lutter contre l’humidité et la condensation.

5) Surveiller l’arrivée de remontées capillaires

Les remontées capillaires sont ces traces d’humidité que l’on trouve au bas de nos murs : elles proviennent du sol et remontent sur le mur. Il existe plusieurs causes à ce phénomène, notamment la nature du terrain sur lequel se trouve la maison ou une évacuation insuffisante de l’eau de pluie.

Quoiqu’il en soit, c’est un problème qu’il faut prendre avec beaucoup de sérieux car il endommage les murs de la maison. Si vous en remarquez chez vous, il vous faudra contacter un professionnel.

Quelques astuces pour absorber l’humidité

Avant tout, notez que le meilleur moyen de lutter contre un problème, c’est de s’attaquer à sa cause. Avec l’humidité, c’est pareil : vous n’arriverez à vous en débarrasser entièrement que si vous vous débarrassez une fois pour toutes de ce qui l’amène chez vous. Pour en déterminer la cause, il est parfois nécessaire de faire appel à un professionnel, qui pourra faire un diagnostic réel et complet de votre problème. Cependant, en attendant le diagnostic et les potentiels travaux nécessaires pour s’en débarrasser, certaines solutions existent pour combattre rapidement l’humidité.

Si vous avez suivi toutes les règles pour faire fuir l’humidité mais qu’elle est encore trop importante, il est temps de placer des “pièges” à humidité : ils aideront à absorber l’excès d’humidité dans l’air ambiant. En voici deux qui sont entièrement naturels et à moindre coût.

1) Le déshumidificateur maison

Vous pouvez trouver des déshumidificateurs dans le commerce. Cependant, vous pouvez aussi très facilement en créer un vous-même.

Prenez une bouteille en plastique et coupez-la en deux de manière à avoir le fond de la bouteille d’un côté et la partie supérieure de l’autre. Enlevez le goulot et remplacez-le par une compresse ou du coton, que vous ferez tenir par un élastique. Versez ensuite du gros sel dans le fond de la bouteille. À titre d’indication, pour une pièce de 25m², il vous faudra environ 150 grammes de gros sel. Pour un meilleur résultat, mettez votre gros sel au réfrigérateur pendant 10 heures minimum avant de l’utiliser.

Enfin, placez la partie avec le goulot sur l’autre partie, de façon à ce que le goulot rentre vers l’intérieur de la bouteille, sans toutefois toucher le sel.

Déposez votre déshumidificateur maison dans la pièce qui présente trop d’humidité. Il vous faudra changer le sel tous les 4 jours environ. Notez que vous pourrez même réutiliser le sel jusqu’à 5 fois en le faisant simplement sécher au four pendant approximativement une demi-heure avant de le remettre dans la bouteille.

2) La gomme arabique

Utilisez de la gomme arabique parfumée et placez-en dans les pièces, mais aussi dans vos placards si nécessaire. En plus de déshumidifier votre maison, elle y laissera un parfum agréable.

Avez-vous des problèmes d’humidité chez vous ? Quel est votre secret pour lutter contre ceux-ci ?

Une autre ressource intéressante sur l’humidité




Sources

https://thermometre-1.com/taux-humidite-ideal/
http://humiditeideale.fr/humidite-ideale-temperature-air-taux-nefaste-climat
https://energieplus-lesite.be/theories/l-enveloppe/le-comportement-des-materiaux/la-formation-de-moisissures/
https://www.scopus.com/record/display.uri?eid=2-s2.0-0022560410&origin=inward&txGid=0bb4d8e2fa5c40c42e9fbe24ff2fb176
https://www.scopus.com/record/display.uri?eid=2-s2.0-84955585220&origin=inward&txGid=03a60fd6ea710ed4821ea55d21007cf4
https://www.cchst.ca/oshanswers/phys_agents/heat_health.html
https://www.epa.gov/indoor-air-quality-iaq/care-your-air-guide-indoor-air-quality-printable-version

A propos de l’auteur

Leonor RogisterDiplômée de l’Ecole de Journalisme de Louvain, Léonor Rogister s’est détournée du monde de l’actualité quotidienne pour s’intéresser aux news lifestyle. Amoureuse de la nourriture et des bonheurs simples, elle aime s’informer et informer sur tout ce qui touche au bien-être, peu importe la forme qu’il prend.

Léonor est expatriée depuis 2015 et a fait de plusieurs pays sa maison. Quand elle n’est pas en train de voyager, elle aime profiter du confort de son chez soi. Elle tient également un blog depuis des années sur lequel elle partage sa passion pour les voyages.

FacebookLinkedin

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

hamac enfant

Choisir un hamac ou une nacelle – Les points importants

By chez soi, Maison, Relaxation, Sommeil

Choisir un hamac ou une nacelle – Les points importants

hamac maison

Vous aimeriez pouvoir vous balancer dans votre hamac pendant les chaudes après-midi d’été ? Dans votre jardin ou bien directement dans votre salon? Mais parmi les différents types de hamacs et nacelles, difficile de choisir le modèle le mieux adapté. Voici donc pour vous un article qui rappelle les avantages de ces objets suspendus et vous guidera dans votre recherche.




Bienfaits pour votre santé et celle de vos plus petits

En plus de leur pouvoir anti-stress, hamacs et nacelles entretiennent également votre santé et celles de vos enfants grâce à certaines caractéristiques uniques.

Les premiers avantages sont liés au sommeil et repos. Les balancements de votre hamac ou nacelle favorisent l’endormissement et vous aide à lutter contre l’insomnie. Il sera donc parfait pour vous ressourcer au cours de la journée ou pour effectuer une sieste énergisante.

Ces mouvements stimulent également votre cortex cérébral, partie du cerveau déterminant certaines habilités cognitives, et vous permettra d’être plus attentif.  Dans ce cas, les balancements vous permettrons de résoudre vos problèmes de concentration ou d’hyperactivité ainsi  que celle de vos enfants, tout en détente.

Le hamac pour petit enfant est aussi un merveilleux moyen pour favoriser la bonne croissance de votre bébé. Il améliorera l’équilibre et la motricité de votre nouveau née tout en lui procurant du confort pour le dos et un sentiment de sécurité. Il aidera même les petits les plus énergiques à s’endormir plus facilement.

Vous aussi, en adoptant les positions adaptées pourrez profiter des bienfaits physiques des hamacs.

La position idéale consiste à se placer dans la diagonale de votre hamac. Cette position soulagera vos douleurs de dos et cou en maintenant votre corps et son équilibre correctement.

En résumé,  les hamacs ne vous apporteront que des bénéfices ! Alors voyons maintenant comment les choisir…

hamac enfant

Différents types de hamacs-nacelles

Il existe différentes sortes de hamacs et nacelles. En ce qui concerne l’origine ils proviennent soit d’Amérique du Sud pour les hamacs traditionnels, d’Asie pour les hamacs bas de gamme ou encore d’Europe pour les hamacs aux normes et design européens.

Hamacs traditionnels

Les hamacs traditionnels proviennent de plusieurs pays en Amérique du sud dans lesquels ils sont intégrés au mode de vie local. Ils y sont particulièrement confortables et adaptés au climat chaud. Chacun des hamacs possède sa particularité :

  • Le hamac mexicain ou maya – sa matière élastique offre un confort optimal car elle permet une très bonne répartition du poids et se marie parfaitement avec votre corps. Il est souvent tissé en filet de nylon ce qui laisse passer l’air et le rend idéal pour les grandes chaleurs. De plus il est très léger et peut être emporté partout.
  • Le hamac brésilien – réalisé à base de fibre de coton ce hamac dispose d’un design unique en plus d’être confortable, et est adapté aux enfants (sans trous). Il est également utilisable pendant les saisons plus fraiches et peut être utilisé aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de votre maison.
  • Le hamac du Nicaragua – tissé en coton doux de façon très serrée, il est plus durable et idéal pour les températures chaudes. Ce hamac dispose d’un look unique.

Nous vous conseillons de vérifier néanmoins l’origine de ces hamacs et notamment s’ils sont bien équipés de notices de sécurité et s’ils sont en bon état. Pour l’entretien, éviter la machine à laver et faite les bien sécher.

Hamacs européens et Cie

Les hamacs européens ont été créés pour s’adapter aux mœurs occidentales. Ils sont moins traditionnels mais s’adaptent parfois mieux à la déco de votre maison.

  • Le hamac à barres – ces hamacs ont été conçus pour les consommateurs occidentaux qui avaient tendance à s’allonger droit sur leur hamac. Néanmoins, contrairement à ce qu’on pourrait penser ils sont moins stables et confortables. L’avantage est qu’ils gardent une belle forme lorsqu’ils sont vides.
  • Le hamac à cordes – très confortable et très léger il possède tous les avantages du hamac mexicain. Cependant comme pour celui-ci il est moins adapté aux enfants et est aussi plus sensible à l’humidité et aux moisissures.
  • Le hamac design – il existe aujourd’hui des hamacs conçu pour leur design comme le hamac « fatboy » si vous êtes intéressé par ce genre d’objets pour optimiser le design de votre maison alors celui-ci pourra vous intéresser.
  • Le hamac en toile de parachute – recommandé pour les randonnées, camping ou voyages il est facile à installer et très léger.
  • Nacelle (chaise hamac) – la nacelle à l’origine a certainement été réalisée pour les besoins européens de s’assoir et se détendre. Aujourd’hui elle est utilisée par toute personne souhaitant faire une petite pause dans sa journée, de la lecture à l’allaitement, cette chaise hamac est très confortable pour le corps. De plus, elle est parfaite pour économiser l’espace dans votre maison vu qu’elle ne prend pas plus de place qu’un fauteuil classique. Vous trouverez différents types de taille,  de la basique à la « lounger » sur laquelle on peut pratiquement s’allonger.

hamac infographie

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

bougies cosy

Bougies: Toutes les questions que vous vous posez

By chez soi, Maison, Relaxation

Bougies: Toutes les questions que vous vous posez

bougies cosy

Depuis plusieurs années, les bougies s’introduisent de plus en plus dans notre intérieur. Après les avoir abandonnées au profit des lampes électriques, nous les réintégrons dans notre maison comme éléments de décoration. Elles apportent la petite touche en plus à n’importe quelle pièce, donnent une ambiance relaxante ou romantique, nous permettent de méditer, créent un espace chaleureux et convivial, y diffusent une odeur que l’on aime, … Il n’y a pas à dire, les bougies ont beaucoup d’atouts.

Les bougies existent maintenant dans toutes les formes et toutes les couleurs imaginables. Vous finirez donc toujours par trouver celles qui s’allient parfaitement à votre intérieur. Si vous les voulez parfumées, elles se déploient dans un nombre infini de parfums pour recréer l’ambiance que vous désirez.

Dans ce guide, nous vous donnons une introduction sur le choix varié des bougies parfumées, nous vous expliquons ce qui se cache derrière chaque couleur de bougie et nous vous donnons tous les conseils pour bien choisir votre bougie et l’utiliser au mieux.




Les bougies parfumées

Les bougies, avec leur flamme dansante, sont connues pour être relaxantes et réconfortantes. Elles donnent vie à une pièce et peuvent apporter la touche de cocooning nécessaire pour que vous vous sentiez bien chez vous.

Le but des bougies parfumées est souvent d’apporter une touche de plus au bien-être et à l’apaisement que leur présence apporte.

Il existe ainsi des bougies aux huiles essentielles qui pourront vous détendre, vous aider à lutter contre l’insomnie ou, au contraire, vous fournir l’énergie nécessaire pour bien commencer la journée. Chaque odeur a ses bienfaits, et vous les trouverez généralement sur l’emballage de la bougie. En voici quelques exemples :

  • Pour vous stimuler et tonifier votre organisme, choisissez une bougie à la cannelle, au gingembre ou aux clous de girofle ;
  • Pour vous déstresser, préférez l’odeur du pin sylvestre ou du bois de Hô ;
  • Pour vous relaxer et combattre les insomnies, choisissez la mandarine verte ou la verveine exotique ;
  • Pour vous remplir d’optimisme et de bonne humeur, optez pour l’orange douce.

Vous pouvez aussi vouloir apporter une ambiance particulière dans votre maison. Et pour cela, quoi de mieux que de choisir une bougie qui diffuse l’odeur de cette ambiance ? Vous pourriez par exemple opter pour une bougie au pain d’épices pour Noël ou une bougie aux odeurs marines pour l’été.

N’oubliez pas que l’odorat est l’un des sens préférés de notre mémoire. Certaines bougies diffuseront des odeurs qui vous rappelleront de beaux souvenirs : fleur d’oranger, frangipane, herbe fraiche, barbe à papa, …

Outre tout cela, les bougies parfumées peuvent aussi avoir des objectifs bien plus pratiques. Vous pouvez ainsi les allumer pour chasser une odeur persistante ou pour donner une impression de pureté à une pièce.

Vous l’avez compris : niveau parfum, vous trouverez de tout ! Notez que certaines odeurs sont plus discrètes que d’autres et tous les parfums ne vont pas dans toutes les situations. Par exemple, vous voudrez éviter de diffuser une odeur trop forte dans votre bureau, pour ne pas incommoder vos collègues ou vos visiteurs.

Avant d’acheter une bougie parfumée, il est donc préférable de la sentir avant. Bien que l’odeur ne sera pas complètement la même une fois que vous allumerez la bougie, elle sera suffisante pour vous aider à trouver celle que vous voulez mettre dans votre intérieur.

À chaque couleur sa signification

Vous choisissez sûrement la couleur de vos bougies en fonction de la décoration de la pièce dans laquelle vous allez les mettre. Et pourtant, saviez-vous que chaque couleur a une signification ? Les bougies sont parfois au centre de rituels, et les couleurs ne sont jamais choisies au hasard.

1) La bougie blanche

Le blanc, comme souvent, est associé à un grand nombre de valeurs telles que la pureté, la bonté, la vérité, la sincérité, l’innocence, la foi ou encore l’espérance. Les bougies blanches sont utilisées dans beaucoup de rituels, notamment ceux en lien avec les esprits. On les utilise aussi pour faire des vœux et des prières liés à l’amour, les enfants et la famille.

2) La bougie rouge

Le rouge est lié à l’amour, la passion et la fertilité, mais aussi au courage et à l’enthousiasme. Les bougies rouges sont donc généralement employées dans des rituels liés à ces thèmes.

3) La bougie rose

Le rose est aussi lié à l’amour, mais plutôt du côté de l’affection, la tendresse et le mariage. Les bougies rose clair sont utilisées pour faire croître l’amour, tandis que celles d’une couleur plus foncée ont pour but d’aider à surpasser des problèmes affectifs ou à renforcer l’amour.

4) La bougie jaune

Le jaune est lié à l’intelligence, la confiance, le talent, la chance. Les bougies jaunes sont utilisées pour dévoiler les talents cachés et les capacités intellectuelles, mais aussi pour avoir de la chance ou encore avoir davantage confiance en soi.




5) La bougie orange

L’orange est aussi associé à la chance, ainsi qu’à la réussite et à la vitalité. Les bougies oranges sont donc censées vous apporter de la bonne fortune, mais aussi de la force, de l’inspiration et de la réussite sur le plan intellectuel.

6) La bougie verte

Le vert est la couleur du succès ainsi que de l’argent. En plus de cela, les bougies vertes doivent vous apporter bien-être et relaxation. Certains rituels utilisent aussi les bougies vertes pour aider à surmonter des obstacles dans le monde professionnel et à atteindre des objectifs.

7) La bougie violette

Les bougies de cette couleur sont liées à un monde spirituel, ainsi qu’à la guérison de l’esprit. Elle sont aussi censées engendrer des rêves prémonitoires.

bougie bouquet

8) La bougie grise

Le gris, comme nos cheveux, représente la vieillesse, la sagesse et la maturité. De plus, les bougies grises auraient le pouvoir de neutraliser les énergies et situations négatives et nous protéger.

9) La bougie noire

Les bougies noires attirent toutes les mauvaises ondes, non pas pour les rabattre sur vous ensuite, mais plutôt pour les faire disparaitre. Elles sont utilisées dans beaucoup de rituels pour combattre le mal et les influences négatives.

10) La bougie argentée

La couleur argentée est associée à la réconciliation et l’entente au sein de la famille.  Les bougies argentées auraient aussi le pouvoir de neutraliser les influences négatives.

11) La bougie dorée

L’or, évidemment, est lié à la réussite financière et à la fortune, mais aussi à la joie et la fraternité. Les bougies dorées sont censées provoquer la réussite et l’accomplissement.

bougies diner

À l’heure de l’éteindre, vous voudrez peut-être éviter l’odeur particulière que dégage une bougie quand on l’éteint en soufflant dessus. Cette odeur pourrait ruiner le parfum que votre bougie a mis du temps à diffuser. Ainsi, au lieu de souffler dessus, utilisez un éteignoir de bougie. Une autre solution, si vous n’en avez pas, est de plier la mèche à l’aide d’une pointe de couteau pour la faire plonger dans la cire liquide. Il vous faudra évidemment redresser la mèche directement après, pour qu’elle ne reste pas coincée dans la cire. Vérifiez aussi que la mèche se trouve toujours au centre de la bougie. Si ce n’est pas le cas, replacez-la manuellement quelques minutes après l’avoir éteinte.

Enfin, veillez à ce que la mèche ne soit pas plus longue qu’un centimètre. Cela lui évitera de dégager de la fumée une fois allumée. Si elle est plus longue, il vous suffira de la couper.

Comment bien choisir votre bougie?

bougie mer

Outre son parfum et sa couleur, il est important de veiller à plusieurs choses lorsque vous achetez une bougie. En effet, certaines d’entre elles contiennent des éléments peu naturels qui pourraient endommager votre santé. Par la combustion, la bougie diffuse sa composition dans votre pièce et peut diffuser des particules fines qui ne sont pas bonnes pour votre corps. Résultat : vous risquez d’avoir la gorge et le nez irrités, d’avoir des maux de tête ou, même, de développer des problèmes respiratoires.

Pour éviter tout cela, jetez d’abord un œil à sa composition. Si la bougie qui vous tente est faite de cire végétale, telle que la cire de soja, de jojoba ou de palme, c’est bon. Pareil si elle faite de cire d’abeille. Ces cires naturelles ne vous sont pas néfastes. Par contre, si la cire de votre bougie est composée de paraffine, mieux vaut l’éviter. En effet, la paraffine est obtenue à partir du pétrole, ce qui, vous vous en doutez, n’est pas très bon pour la santé.

Ensuite, si vous choisissez une bougie parfumée, préférez les parfums naturels aux parfums synthétiques. Ces derniers sont souvent créés à partir d’un grand nombre de produits chimiques que vous ne voudriez pas inhaler.

Enfin, faites attention à la composition de la mèche de la bougie. Certaines contiennent du zinc ou du plomb, d’autres contiennent de la paraffine. Autant de composants qui ne sont pas bons à respirer, et qui peuvent même altérer la bonne odeur de votre bougie. Dans tous les cas, préférez les mèches naturelles en coton.




Quelques précautions d’emploi

Une fois que vous avez enfin trouvé votre bougie, il existe quelque précautions et conseils à suivre pour garder votre bougie le plus longtemps possible et l’utiliser de la manière la plus efficace possible.

Tout d’abord, lorsque vous allumez votre bougie pour la première fois, il est vivement recommandé de la laisser allumée pendant au moins une ou deux heures. De cette façon, la cire fondra sur toute la surface de la bougie et vous éviterez ainsi qu’elle ne se creuse, formant un trou au milieu.

De plus, faites bien attention à l’endroit où vous posez votre bougie. Ne la posez pas sur des matériaux qui sont sensibles à la chaleur, tel que le bois ou le marbre : vous pourriez provoquer une trace de brûlure ou une fissure sur votre meuble ! Mettez donc votre bougie sur un support qui résiste à la chaleur. Et si elle est vendue dans un bougeoir, vérifiez bien qu’il ne laisse pas passer la chaleur.

Si vous voulez imprégner une pièce du parfum de votre bougie, notez qu’il faudra environ une heure pour qu’elle diffuse bien son parfum dans toute la pièce. Ce laps de temps dépend évidemment de l’odeur de la bougie, certaines étant plus fortes que d’autres. Mais ne vous impatientez pas, le parfum finira par envahir la pièce !

Si vous allumez souvent des bougies parfumées, pensez à aérer régulièrement les pièces dans lesquelles elles se trouvent. Il est préférable de les ventiler chaque jour, pendant une dizaine de minutes. De cette façon, vous renouvelez l’air et faites partir les particules qui peuvent s’être évaporées de la bougie.

Voilà, vous savez maintenant tout sur les bougies ! En avez-vous chez vous ? Quelle est votre odeur préférée ?

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

sauna

Bienfaits du sauna

By dans le corps, Maison, Relaxation, Soins

Les nombreux bienfaits du sauna

sauna

A priori, la pratique du Sauna se prête mieux aux saisons froides des pays du Nord. Le sauna connaît pourtant un succès croissant en France où spas et piscines s’équipent et vantent les mérites d’une millénaire tradition. Plus que de nous réchauffer, le Sauna aurait-il des bienfaits pour notre santé?

Le Sauna, oui, mais c’est quoi?

Le Sauna existerait en Finlande depuis 2000 ans, d’abord sous la forme de trous creusés dans la terre, une pièce lui fut ensuite dédié dans les maisons. Cette cabane de bois intégrée à l’habitat familial est encore aujourd’hui un endroit sacré et protégé.

Lieu également social et de bien-être, les saunas publics se sont multipliés dans les villes d’Europe, le rythme de la vie urbaine y est suspendu au profit de celui des bains de vapeur sèches et de la relaxation qu’ils procurent.




A savoir:

Le lieu

  • La chaleur y est obtenue par le feu d’une cheminée ou plus courant aujourd’hui, notamment en France par des radiateurs ou poêles de sauna électriques.
  • L’éclairage y doit être léger, afin d’inviter au calme le corps et l’esprit.
  • Une bonne aération et l’utilisation d’huiles essentielles* stimulent la respiration et contribuent à une bonne hygiène du lieu.
  • Le sauna, dans les pays du Nord, se pratique nu pour des raisons d’hygiène. Dans d’autres pays, comme la France, pour des raisons principalement culturelles, le port du maillot peut être obligatoire.

*parmi les huiles essentielles les plus fréquentes: le pin, l’eucalyptus, la lavande, le romarin, le thym, le citron, etc…

sauna lieu

L’équipement

Vous pouvez être totalement équipé en arrivant ou louer les articles suivants dans votre sauna:

  • un peignoir, avec une capuche de préférence s’il y a un jardin extérieur, vous vous sentirez ainsi protégé d’un coup de froid.
  • 2 serviettes dont une de grande largeur pour que vous puissiez vous allonger tout le long sur les bancs du sauna, la seconde vous servira de serviette de douche.
  • du savon et du shampoing, choisissez des produits doux. Après le sauna, douchez-vous sans savon, cela évite d’obstruer les pores dilatés.
  • des sandales de bain ou de plage.
  • une bouteille d’eau.

Le rituel

  • Prendre une douche (obligatoire) avant d’entrer dans le sauna
  • Se sécher pour favoriser la sudation
  • Y entrer les pieds et les mains chaudes
  • Rester tranquille pendant la séance, le bain de vapeur sèche* dure 12 à 15 minutes
  • A l’intérieur du Sauna, si vous êtes débutant, mettez-vous sur les bancs inférieurs (la chaleur monte)
  • Si vous vous sentez mal, quittez la cabine
  • Pour le refroidissement* aller à l’air libre et prendre une douche froide. Pour les plus courageux: se tremper dans des baignoires d’eau froide est un refroidissement tonifiant !
  • Après le refroidissement le bain de pieds chauds est conseillé
  • Se détendre dans les salles de repos

*Les deux phases, de chaleur et de refroidissement doivent être de durée égale.

Ce rituel est à répéter 3 fois, 2 fois si vous êtes pressé.

Les bienfaits du sauna

sauna relaxation

A l’appui des actuels travaux scientifiques, le pratique du Sauna se présente être bienfaisante sur plusieurs aspects.

1) La relaxation

Le premier bienfait du Sauna est l’état relaxant dans lequel il vous conduit au fil des bains de vapeur sèche. Pour éviter le fameux coup de vapeur qui vous fera devenir rouge et mal à l’aise, suivez bien le rituel, son temps, l’alternance avec le froid et le repos, votre corps n’en sera que plus détendu, fortifié et tonifié.

2) Amélioration du système cardio-vasculaire

La chaleur dilate les vaisseaux sanguins, ce qui agit en les renforçant sur les muscles vasculaires. Par la transpiration, le sauna agit sur le corps en éliminant les toxines. La pratique régulière du sauna rend les artères plus élastiques ce qui fait diminuer la tension artérielle et agit en régulateur de l’activité du système nerveux.*

*Livre “Sauna Therapy” du Dr Lawrence

3) Soin du visage et de la peau

Cet état de détente aura un effet doublement lissant sur votre visage, d’une part vos muscles se détendent et de l’autre les pores de la peau se dilatent, ce qui a un excellent effet nettoyant, idéal avant un gommage. Après un sauna, le visage retrouve de l’éclat et de l’élasticité.

Pour le corps, optez pour un gommage doux, préférez la douce éponge de mer naturel* au gant de crin qui sera dans ce cas trop agressif.




Bienfaits thérapeutiques

4) Le sauna améliore la respiration

Le sauna prévient contre le rhume en dégageant les voies respiratoires et en fortifiant le système immunitaire. Sur la durée, il aura également des bienfaits de santé pour les personnes asthmatiques ou atteintes de bronchite chronique.

5) Le sauna soulage les douleurs musculaires et articulaires

La transpiration en profondeur des tissus aide à leur réparation et réduit ainsi les inflammations et les tensions.

6) Il rééquilibre le système hormonal

Notamment en agissant sur le système endocrinien.

piece sauna

Les règles pour des bienfaits optimums

  • Ne pas prendre de repas lourd
  • Ne pas avoir l’estomac vide, manger léger!
  • Respecter les étapes du rituel, toujours dans le calme et la détente; Résister à l’envie de faire des abdominaux entre les séances ou des exercices sportifs, l’agitation serait contraire aux bienfaits apportés par la relaxation profonde.
  • Ne pas boire d’alcool avant

Les contre-indications

Eviter le sauna en cas :

  • de pathologie identifiée, mieux vaut dans ce cas demander conseil au médecin
  • d’accident cardiaque, d’hypertension et d’hypotension
  • d’eczéma, de varice, de plaie
  • de début de grossesse et grossesse à risque
  • de maladie infectieuse

Conclusion

Avec la pratique régulière, le Sauna retrouve ses vertus d’autrefois, au temps où les guérisseurs y faisaient leur traitements. Détente profonde et sudation aident à purifier le corps et à relâcher les tensions mentales pour un meilleur équilibre de vie et un système immunitaire renforcé.

Idéal pour affronter la longue saison d’hiver, le sauna est également un excellent rituel d’automne et de printemps, à l’heure où votre corps se prépare aux transitions. En été, la fréquentation du sauna peut dépendre de la température extérieure, une plongée dans les bains de vapeur sèche conserve toutefois tout du long de la saison ses bienfaits purifiants et anti-stress.

Le sauna peut donc se pratiquer toute l’année, il est également aujourd’hui une pratique sociale qui crée un sentiment de communauté positif.

Intégré à l’habitat, il donne l’occasion de partager en famille ou entre amis un temps de soin et de détente.

Se faire du bien serait donc ce que suggère cette cabane de bois aux senteurs relaxantes et à la chaleur bienfaisante, à ceux que cela séduit, il serait dommage de passer à côté.

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

théière

Choisir la bonne théière: tout ce qu’il faut savoir

By chez soi, Maison, Produits, Relaxation

Choisir la bonne théière: tout ce qu’il faut savoir

théière

Tout l’art du thé repose sur sa réalisation. Le temps d’infusion, la température, la qualité et quantité de l’eau, tous ces éléments sont déterminants et peuvent réellement modifier la saveur et la réussite de votre thé.

Par conséquent, le choix de la théière est pour tous les amateurs de thé une décision cruciale.

Ce guide vous aidera à trouver la théière qui s’adaptera le plus à vos besoins en fonction de plusieurs facteurs : préférences de thés, nombre de convives, budget.




Sélection des thés

Commençons par un petit rappel des différentes sortes de thés. L’infographie ci-dessous vous permettra de déterminer vos préférences en matière de thé pour trouver par la suite la théière idéale. Certaines théières seront mieux adaptées à certains thés et c’est pourquoi il important de connaitre vos goûts avant de sélectionner la vôtre.

infographie-the

Choisir sa théière

Maintenant que nous en savons un peu plus sur les variétés de thés, regardons de plus près l’objet qui nous intéresse : la théière.

Certaines existent déjà depuis des milliers d’années, d’autres sont plus modernes, mais chacune possède ses avantages et inconvénients pour l’infusion de votre thé.

La forme de la théière reste peu importante bien que selon certains amateurs elle devrait idéalement correspondre avec la forme des feuilles du thé infusé.

Pour nous, le facteur le plus important sera le matériau de fabrication et sa capacité à conserver la chaleur. Il faudra également prendre en compte la taille de la théière et le nombre de convives pour une utilisation optimale.

Théière en fonte

théière en fonte

D’origine chinoise, puis adopté au Japon, la théière en fonte est la plus traditionnelle et la plus ancienne de toutes (IVème siècle avant J-C.).

Les avantages de la composition en fonte tiennent à sa durabilité et sa capacité à garder la chaleur.

Durant leur fabrication, les théières en fonte sont traitées et émaillées pour résister aux bactéries et à la rouille.

Pendant l’utilisation, des minuscules particules de fer peuvent parfois se détacher dans l’eau. Ce qui n’est pas dangereux mais au contraire bon pour la santé puisque cela augmente votre apport en fer.

Concernant les thés, la force isotherme de la fonte permet à la théière de préparer des thés puissants nécessitant une infusion longue à haute température (thé noir, sombre et oolong). Mais vous pouvez également l’utiliser pour les thés plus doux à longue infusion en versant à la bonne température.

Comptez entre 30 et 60 euros pour votre théière en fonte.

Théière en inox

théière inox

L’inox est un matériau connu pour sa résistance aux hautes températures et à la corrosion. Mais attention de bien choisir votre inox (inoxydable et anti-traces) à la fois pour le coté hygiénique et pour la résistance aux traces et rayures.

La théière en inox préserve assez bien la chaleur. Et bien qu’elle s’adapte à plusieurs sortes de thés, elle sera plutôt utilisée pour des infusions courtes à haute température comme le thé vert ou noir.

Pour ce qui aime le design des théières en inox et recherche une théière hautement isotherme, la théière inox double paroi proposée par certains fabricants pourrait convenir. Cependant ce type de modèle se situe sur une gamme de prix élevée (de 70 à 150€).

Le prix d’une théière en inox simple est plutôt faible (de 20 à 50€) mais encore une fois il faut veiller à ce qu’elle soit bien conçue.




Théière en terre cuite

Théière en terre cuite

Objets de collection ou produit industrialisé, ces théières existent depuis plusieurs siècles et sont encore utilisées partout dans le monde.

Comme les théières en fonte elles préservent très bien la chaleur et les arômes de votre thé.

L’inconvénient c’est que la terre cuite s’imprègne des arômes. Par conséquent cette théière sera plutôt adaptée à l’infusion d’un seul type de thé. Cette pénétration offre alors l’avantage de rendre le thé plus riche en goût et en saveur.

Sa résistance et la bonne conservation de la chaleur la rendra plus adaptée à l’infusion des thés rouges, noirs et oolong.

Une solution pour ceux qui aimerait utiliser ce type de théière avec différents thés sera de sélectionner des modèles en terre cuite vernis, qui eux, ne s’imprègneront pas du thé.

Au niveau du prix, l’amplitude est grande : certains modèles (parfois de jolis modèles) sur les standards industriels sont proposés à partir 20 €, les modèles fait main débutent à 90€ et le modèle Yixing (théière chinoise traditionnelle) coûtera au moins 110€ voire plusieurs milliers d’euros pour les théières de collection.

Théière en porcelaine

théière en porcelaine

Apparus au XIIème siècle en Chine, la théière en porcelaine est un symbole d’élégance et de raffinement depuis plusieurs centaines d’années. Elle est encore assez populaire en Europe et dans le monde.

La porcelaine offre l’avantage de ne pas affecter les saveurs du thé et conserve plutôt bien la température basse.

Son utilisation sera plus adaptée aux thés fins à longue infusion et température basse tels que le thé blanc, jaune ou vert léger.

Le prix d’une théière en porcelaine varie entre 20€ et 100€, et peut largement dépasser ces montants pour certaines théières anglaises ou japonaises.

Théière en verre

théière en verre

Idéale pour suivre l’infusion de votre thé ou admirer une fleur de thé se développer, les théières en verre sont aujourd’hui de plus en plus populaires.

Elles se nettoient facilement et ne s’imprègnent pas des odeurs.

Par contre le verre préservera moins la chaleur que les autres matériaux. Cette théière sera donc plus adaptée aux thés légers à infuser à faible température et permettra de ne pas les bruler.

La théière en verre reste plutôt accessible en terme de prix, qui se situe entre 15 et 40 (filtre en verre souvent inclus).

Théière électrique

théière électrique

L’apparition de la théière électrique (qui chauffe et infuse en même temps) remonte déjà à une vingtaine d’années. Mais plus récemment de nouveaux modèles plus performants et ajustables ont fait leur apparition sur le marché.

Grâce à ces modèles, la température d’infusion peut être réglée et le thé est gardé au chaud pendant plusieurs heures.

Ces théières s’adaptent donc à tous types de thé puisque la température et le temps d’infusion peuvent être régulés.

Les seuls désavantages de ces théières révolutionnaires sont leur prix qui reste encore élevé (60€-120€) et le bruit des appareils.

Pour certains amateurs l’utilisation d’une machine électrique ôte aussi un peu la magie et le plaisir de la préparation du thé.

Libre à chacun de décider de ses envies et préférences.

Les accessoires à théière indispensables

Vous avez maintenant choisi vos thés et votre modèle de théière. Mais certains accessoires manquent encore pour une réalisation optimale de votre thé.

En effet, sans accessoire pour infuser le thé en vrac, chauffer l’eau ou pouvoir mesurer sa température il vous sera difficile de suivre les conseils vu précédemment. Regardons alors ces ustensiles clés qui accompagneront votre théière.

Filtres et boules à thé

boule à thé

Il existe différentes sortes de filtres servant à disposer vos feuilles de thés en vrac et à les laisser s’infuser dans votre théière. Chacun possède ses avantages et ses inconvénients.

  • Boule et pince à thé – couramment trouvés dans les magasins de thés, ces accessoires ont l’avantage d’être facilement nettoyables et de ne générer aucun déchet. En revanche, l’espace étroit du thé ne laisse pas suffisamment circuler l’eau et ne permet pas une diffusion optimale des arômes.
  • Chaussette à thé – filtre en tissu réutilisable, cette chaussette permet au thé de s’épanouir pleinement et de diffuser tous ses arômes. L’inconvénient c’est qu’elle n’est pas facile à nettoyer et s’imprègne parfois du goût des anciens thés infusés.
  • Filtre à thé – c’est le même principe que la chaussette sauf qu’il est jeté après chaque utilisation. Il peut être accompagné d’une pince spécialement conçue. Désavantage de ce filtre, il est moins économique et écologique, c’est pourquoi il est fortement conseillé de choisir des filtres compostables.
  • Infuseur – c’est le filtre intégré à la théière ou tasse de thé. Il en existe en différentes matières: métal, plastique, céramique, verre, silicone etc. Cet accessoire est économique, écologique et pratique. Le problème c’est que souvent, il est seulement utilisable avec la théière correspondante. Heureusement désormais certains modèles sont réglables et s’adaptent à votre tasse ou à votre théière.

Bouilloire et thermomètre

thermometre

Comme vu précédemment, un thé parfait = température idéale ! C’est pourquoi vos accessoires de chauffe et de mesure du thé sont aussi essentiels.

Bouilloire thermostatique

Pour votre appareil de chauffe le mieux est de choisir une bouilloire à température réglable comme ça vous êtes sûrs de faire le bon choix.

Ces appareils électriques sont généralement un peu plus onéreux, entre 40 et 70 euros, mais ils sont très pratiques pour la réalisation de votre thé.

D’un point de vue écologique, les bouilloires consomment en général moins que la chauffe sur plaque ou aux micro-ondes (moins perte chaleur). Pour plus d’infos consultez cet article qui illustre très bien cette thématique.

Enfin si vous n’avez aucune autre solution que la casserole ou bouilloire classique notez simplement que si des bulles apparaissent dans le fond, l’eau est à 70/80°, si les bulles remontent à la surface elle est environ à 90°et si les bulles reviennent vers le centre à la surface alors la température est à 95/100°.

Thermomètre

Pour mesurer la température et trouver le moment parfait pour infuser votre thé, vous pouvez également vous munir d’un thermomètre à eau.

Entre 5 et 10 euros en moyenne ces appareils sont très simples d’utilisation et pourront vous aider dans le cas où vous ne disposeriez pas de bouilloire réglable ou autre.

En définitive, toutes les solutions sont possibles pour optimiser l’infusion de votre thé et de ses saveurs. En plus de la diffusion et de la température pensez également au temps d’infusion, pour cela il vous suffit tout simplement de régler le minuteur de cuisine ou le chronomètre.

Pour aller plus loin, la qualité de l’eau est aussi un facteur important, cet article résume très bien comment aborder ce thème.




Sources :

http://www.tailledeguepe.fr/varietes_the.php
http://www.la-boite-a-the.com/post/Comment-faire-un-bon-th%C3%A9-illustr%C3%A9
http://blog.videlice.com/2013/05/15/theiere-bouilloire-quels-ustensiles-et-accessoires-pour-the/
http://www.cotemaison.fr/cuisine/cuisine-inox-avantages-et-inconvenients_19621.html
http://www.auparadisduthe.com/blog/theieres-en-fonte-histoire-et-precautions-dusage/
http://hooly.over-blog.com/article-1614412.html
http://www.auparadisduthe.com/blog/theiere-yixing-histoire/
http://www.decofinder.com/mag/petit-guide-choisir-theiere-ideale-11561/
http://www.consoglobe.com/comment-choisir-sa-bouilloire-cg
http://www.42tea.io/fr/limportance-de-la-qualite-de-leau-pour-linfusion-du-the/
http://www.thecalin.com/theiere-verre/

 

Théières qu’on adore

théière éléphant
théiere colorée
théière moderne
théière maison

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

bien manger

Commencer avec les jus

By Alimentation, chez soi, Maison, Soins

Commencer avec les jus de légumes (et de fruits)

faire des jus

Nous vivons, comme chacun sait, dans une société tournée vers le confort et la consommation. Constamment abreuvés par la publicité sur Internet ou dans la rue, on nous vante, sans relâche, les mérites de tel ou tel produit censé nous rendre plus performants ou en meilleure santé.

L’alimentation est au coeur de ce système et malheureusement pas toujours pour notre bien. En effet, la logique de rendement et de profit aboutit à la commercialisation de nourriture qui va jusqu’à nous empoisonner. Pensez au scandale de la vache folle, à la qualité de la viande industrielle ou encore aux pesticides.

Le siècle dernier avec son lot d’études et de découvertes a confirmé un fait essentiel, fondamental : la santé passe avant tout par une bonne alimentation.

De ce constat est né le concept de “nutrition” accompagné par l’éveil d’une conscience globale sur notre alimentation. Année après année, documentaire accablant après documentaire accablant, on sait de manière certaine que s’alimenter est la clé d’une vie heureuse et pleine de vitalité.




Mais qu’est ce que c’est que bien s’alimenter ? Quels sont les pièges à éviter ?

bien manger

En effet, bien s’informer, savoir faire la part des choses est cruciale face au déferlement marketing qui nous entoure, les marques à renfort d ‘ingénieuses publicités vont tout faire pour nous faire croire qu’elles veulent notre bien et pas seulement l’accès à notre porte monnaie.

C’est quoi bien manger ?

Sans rentrer dans le détail de tout ce qu’explique la nutrition, il faut comprendre la chose suivante : Notre corps est composé de millions de cellules qui ont besoin de nourriture pour subsister. Cette nourriture, si assimilée dans des proportions adéquates, permet à cette merveilleuse machine qu’est notre corps de fonctionner.

Le concept central pour qualifier cette “nourriture” est celui des nutriments (nutriments pour “nourrir”).

Les nutriments ce sont toutes ces substances et principes actifs qui vont “nourrir” notre corps. On connait les principaux : glucides, lipides, protéines mais il y a également les minéraux et les vitamines.

Dans les fruits et légumes frais existent également des éléments appelés “enzymes”. Ces enzymes ne sont pas des substances à proprement parlé, plutôt des principes actifs qui jouent un rôle crucial dans notre fonctionnement. En effet les enzymes permettent l’assimilation de la nourriture. Sans eux la digestion est impossible.

Une bonne alimentation va apporter ces éléments à notre organisme de manière suffisante et équilibrée. Tous ces éléments ont chacun un rôle à jouer.

Quels sont les pièges à éviter

  • Vouloir éliminer un élément en est un. On imagine souvent que les lipides ou “graisses” sont mauvais pour nous. C’est faux, il existe de bonnes graisses et l’idée ici est simplement de s’assurer que la quantité apportée à l’organisme est celle qui lui est nécessaire, ni plus ni moins.
  • La consommation de produits industriels est une véritable attaque contre notre organisme. Piégé au premier abord par un goût plaisant, les surgelés par exemple renferment une foule de produits chimiques nocifs pour notre corps : conservateurs, colorants… ils sont beaucoup trop salés et renferment trop de graisses saturées. On peut mentionner également les sodas qui sont une montagne de sucres que notre corps doit gérer tant bien que mal.

surgelés

  • On notera aussi une grande classique de l’industrialisation à savoir la pasteurisation qui dans un souci d’hygiène alimentaire va par là même détruire des nutriments essentiels contenus dans les aliments. On appauvrit la nourriture pour qu’elle puisse être vendue et conservée plus longtemps.
  • Le résultat de cette industrialisation est double, non seulement le corps est moins nourri qu’il le devrait mais surtout on court des risques graves pour la santé : cancer, diabète, obésité.

Aussi choquant que cela puisse paraître, une mauvaise alimentation nous détruit petit à petit.

  • Un dernier exemple est celui de la cuisson, cette dernière est parfois problématique. En effet dans le cas des légumes et fruits, la cuisson va détruire des nutriments qui ne supportent pas la chaleur. Au dessus de 54 degrés, les précieuses enzymes sont tout simplement détruites. Les vitamines également supportent très mal la chaleur. La cuisson on le sait favorise également la création de molécules cancérigènes.

Une bonne alimentation va jouer un rôle positif sur la santé et va même soigner!

L'alimentation peut être un poison ou un remède. Click to Tweet

Les bienfaits d’une bonne alimentation eux sont nombreux:

Mais comment donc bénéficier d’une meilleure alimentation?

Bienvenue dans le monde des jus!

Pourquoi des jus et quels bénéfices ?

faire son jus

Ce n’est ni une révolution ni une découverte récente, les jus de légumes et de fruits frais sont un bienfait certain pour notre organisme. De nombreuses études ont depuis des dizaines d’années aboutit à cette conclusion. En évitant la cuisson, on préserve les nutriments, vitamines et minéraux qui vont nous aider à rester en forme ou combattre la maladie.

Le principe du jus permet d’obtenir plus de bonnes choses avec l’avantage de ne pas avoir à ingérer autant d’aliments. Ce qui nous conduit à la question suivante :

Pourquoi ne pas tout simplement manger un fruit ou légume en entier ?

Un légume ou fruit pour faire simple se constitue de deux choses : des fibres et des nutriments.

La digestion consiste à séparer les nutriments des fibres qui en elles même n’ont pas de valeur nutritive. L’opération demande de l’énergie, celle apportée par le fruit. On aboutit donc à un système où on va dépenser de l’énergie pour en créer.

La création du jus consiste à justement séparer la fibre des nutriments. On ne garde que l’eau organique et les nutriments et on économise à notre estomac cet effort considérable de digestion.

Les bons nutriments sont donc prêts à être assimilés pour apporter au plus vite leurs bienfaits. Comptez une dizaine de minutes pour l’assimilation alors qu’il faut plusieurs heures à la digestion pour aboutir au même résultat.

jus de carotte

Attention si les fibres n’ont pas de valeur nutritive en soit, elles sont cependant importantes dans le processus global de digestion. Elles sont un peu comme un “balai intestinal” et doivent se retrouver dans l’alimentation. C’est pour cette raison que des salades de fruits et légumes doivent faire parties de notre alimentation pour permettre cet apport de fibre.

Le jus vient donc soulager votre organisme et permettre une meilleure redistribution de l’énergie dont il dispose.
Enfin le fait de faire des jus permet de bénéficier des bienfaits d’un légume sans avoir à la consommer entièrement. Mangez 2 concombres entiers est plus ardu qu’en faire un simple jus qui aura au final les mêmes propriétés.

Attention aussi pour ceux qui souhaitent faire des jus dans l’objectif d’un régime. Il ne s’agit pas de remplacer toute votre alimentation par des jus. Certaines “stars” encouragent ce type de pratique et on revient à des termes très marketés comme la “detox”. Vous perdrez sans doute du poids mais c’est aussi fort peu recommandable.

On l’a dit une bonne alimentation est une alimentation équilibrée. L’intérêt du jus est de pouvoir intégrer plus de légumes et de fruits à votre alimentation sans avoir à faire un effort surhumain. Voyez donc les jus comme un complément à votre alimentation plutôt que comme un remplacement intégral.




Quel appareil choisir pour faire un bon jus ?

Nous voilà maintenant au cœur du sujet. La confection de jus implique de bien comprendre ce que peuvent offrir et ce que ne peuvent pas faire les machines offertes sur le marché.

Il faut savoir reconnaître certaines modes ou pratiques commerciales pour être sûr de faire la bonne acquisition.

Il existe au jour d’aujourd’hui 4 sortes d’appareils permettant de confectionner un jus. C’est sans doute vos souhaits et votre budget qui va vous guider vers l’acquisition la plus adéquate.

1) En premier lieu vient le bon vieux presse agrume !

presse agrume

Principalement dédié au jus d’orange et de citron, il va séparer le jus de la pulpe sans surchauffe et donc offrir un jus de très bonne qualité qui pourra être tout de suite consommé. Pourquoi ne pas utiliser une autre machine pour ces deux fruits ? Ici c’est la peau épaisse et surtout très amère de ces deux fruits qui va poser problème. Pour les utiliser dans une autre machine il faudra donc enlever la peau ce qui peut se révéler un peu trop contraignant.

Les presses agrumes sont une bonne solution pour ces deux jus. Ils sont peu chers même pour des modèles électriques et s’avèrent très pratiques. Petit point noir, le rendement qui laisse souvent à désirer.

Maintenant si l’on veut élargir son champ de jus, il faut aller vers 3 autres machines aux caractéristiques différentes.

2) le blender ou mixer

blender

Sans doute le plus connu de tous et aussi le plus polyvalent. Le “blender” va mélanger les fruits et légumes ensemble pour en faire un jus épais et parfois onctueux selon que l’on rajoute de l’eau ou de lait.

Pas de processus de séparation des fibres et des nutriments, votre estomac devra donc quand même faire le travail. Il y a d’ailleurs souvent des morceaux d’aliments qui restent après l’opération de mixage. Le blender a plus vocation à faire des jus qui font parfois du bien mais surtout plaisir. On pense à tous les smoothies, milkshakes ou purées.

C’est l’instrument le plus versatile mais le moins orienté “santé”. En effet outre le fait que votre estomac sera mis à contribution, le processus de mixage implique de chauffer les éléments et donc de perdre au passage de précieuses vitamines et nutriments.

D’ailleurs un jus préparé à l’aide d’un blender doit être consommé immédiatement si on veut en tirer le plus de bénéfices possibles.

Il faut aussi savoir que les jus qui vont uniquement être constitués de fruits type smoothies ne seront pas un bénéfice pour la santé en raison de la présence de sucres en surabondance dans ces derniers.

Si vous optez pour un blender pensez à bien équilibrer vos jus, autant de légumes que de fruits.

3) La centrifugeuse

centrifugeuse

La centrifugeuse se place un cran au dessus du blender si votre objectif est de créer des jus bons pour la santé.

Ici le processus de création est différent. Cet appareil comme on l’imagine utilise la force centrifuge pour séparer au mieux le jus des fibres. On obtient un jus plus liquide qui sera facilement ingéré par notre organisme. Seul hic, le processus de centrifugation implique que les éléments sont chauffés à travers les milliers de tours qu’ils subissent et s’ensuit donc une destruction ou sévère réduction de certains nutriments et vitamines censés nourrir notre organisme.

Même chose que pour le blender, le jus doit être consommé au plus vite et ne peut pas vraiment être conservé.

La centrifugeuse il faut le savoir est aussi beaucoup plus bruyante que les autres machines mais elle a pour soi d’être moins cher qu’un extracteur de jus et surtout plus rapide dans la création du jus. Si vous débutez dans la création c’est peut être une bonne première étape, la solution la moins contraignante.

4) L’extracteur de jus

extracteur de jus

C’est l’appareil absolu si vous souhaitez faire des jus excellents pour la santé.

Le processus est ici encore différent. On opère une pression à froid sur l’aliment grâce à une ou deux vis. La présence d’un tamis plus ou moins dense permet de séparer parfaitement le jus et les fibres. Le fait qu’il n’y ait pas de chaleur impliquée permet de conserver parfaitement tous les nutriments et vitamines. On est dans la quintessence du jus: un jus pur, nourrissant et hautement bénéfique.

Les avantages de l’extracteur de jus face aux autres machines sont les suivants :

  • Le rendement. Un extracteur de jus offre un bien meilleur rendement face à une centrifugeuse. De 10 à 30% de jus en plus. On réalise donc une économie sur le moyen terme puisque moins de fruits et légumes seront nécessaires à la confection des jus.
  • Le silence ! Un extracteur de jus sera plus silencieux qu’une centrifugeuse, probablement un avantage si vous n’êtes pas le dernier levé et avez à cœur de respecter le sommeil des autres dans la maison.
  • La possibilité de faire des jus d’herbes. Les extracteurs sont les seuls à pouvoir réaliser ces jus. Certains jus d’herbes ont des propriétés stupéfiantes pour l’organisme. C’est donc un avantage certain que de pouvoir se réserver la possibilité de faire de tels jus.
  • L’extracteur sera plus clément en ce qui concerne le goût avec des aliments plus difficiles comme le “céléri”. On pourra donc bénéficier des nombreux avantages de certains légumes sans avoir à se pincer le nez en buvant son breuvage le matin.

Il y a néanmoins quelques inconvénients au choix de cette machine dont il faut être conscient:

  • La qualité a un coût, d’abord financier, l’extracteur de jus est l’appareil le plus cher de tous ce qui a été mentionné pour le moment.
  • Il est aussi plus contraignant. L’extracteur est souvent un peu plus long à nettoyer et les fruits et légumes doivent être coupés un peu plus fin, c’est donc un temps de préparation un peu plus long.

D’ailleurs il faut garder à l’esprit que la machine doit être nettoyé après chaque usage.

  • La réalisation du jus prend plus de temps si l’on compare avec une centrifugeuse ou un blender.
  • Il faut boire le breuvage rapidement (entre 12 et 24h) En effet, on a certes dans ce cas la chance de garder tous les nutriments mais ces derniers vont s’oxyder rapidement. On peut utiliser des bouteilles hermétiques et conserver ses boissons au congélateur mais nous vous conseillons fortement de consommer votre jus tout de suite après sa création pour une efficacité maximale.

On se positionne néanmoins ici beaucoup mieux face aux blenders et centrifugeuses qui impliquent de consommer les jus immédiatement.




Maintenant que vous en savez un peu plus sur le fonctionnement d’un extracteur de jus, nous pouvons regarder comment ces derniers se subdivisent. En effet même si le principe général est le même, nos extracteurs se subdivisent en fonction de l’objectif recherché.

Il existe 3 familles d’extracteurs: vapeur, manuel et électrique.

extracteurs

Particularités d’un extracteur vapeur

L’extracteur vapeur se place un peu à part dans la famille des extracteurs. Certes on est dans un processus d’extraction mais il y a dans le même temps une cuisson à la vapeur. Comme nous l’avons explicité plus haut, la cuisson est l’ennemi des nutriments.

En utilisant cet appareil vous n’optimisez donc pas l’apport nutritionnel potentiel des aliments. Cela dit, ce processus a ses avantages. En stérilisant les aliments transformés en jus on peut alors conserver le résultat plusieurs mois.

Disons que cet outil est plus approprié si vous avez pour objectif de confectionner non seulement des jus mais également des confitures, sirops ou gelées.

Sachez que le processus de fabrication est beaucoup plus long qu’avec un extracteur classique, environ 45 minutes et qu’il faudra également compter sur un temps de repos pour déguster votre création.

En fait c’est plutôt intéressant pour ceux qui doivent produire et stocker en grande quantité. (Si vous avez un arbre fruitier par exemple)

Particularités d’un extracteur manuel

L’extracteur manuel a son lot d’avantages … et d’inconvénients.

Comme évoqué précédemment, plus la vitesse de rotation est faible, mieux c’est pour les nutriments. Cette solution est donc la mieux adapté pour maximiser la présence de nutriments dans votre breuvage. Maintenant comme le processus est manuel, le rendement sera un peu moins bon qu’avec un extracteur électrique. De plus le côté manuel en fera sans doute un appareil plus adapté à ceux qui voudront faire des jus occasionnellement à moins que vous ayez également pour objectif de vous muscler l’avant bras.

On sait également que l’extracteur manuel est particulièrement adapté aux jus d’herbes et un peu moins aux jus de fruits et légumes, sans doute à cause justement du problème de rendement.

Dernier avantage, si vous êtes en ballade, vous aurez toujours la possibilité de confectionner un jus où vous le souhaitez puisque évidemment ici pas besoin d’électricité! Il est aussi beaucoup facile à transporter que ses congénères.

L’extracteur manuel est somme toute un appareil assez ciblé qui saura séduire ceux concernés par ses points forts. Pour les autres la solution la plus adaptée sera sans nul doute l’extracteur électrique.

Choisir un extracteur de jus électrique

vis extracteur

Vous l’avez compris, si la santé est votre axe prioritaire alors l’extracteur de jus électrique sera votre meilleur allié. Il se subdivise lui même en deux catégories: les horizontaux et les verticaux

Sachez qu’un extracteur horizontal est plus polyvalent, on peut réaliser des sorbets,des purées et même des pâtes fraîches mais revers de la médaille, il prend plus de place et est parfois plus difficile à nettoyer si on le compare à un extracteur vertical.

Les extracteurs verticaux eux ne permettent que la confection de jus. L’usage est donc plus pratique certes mais aussi plus limité.

Quels sont les critères à prendre en compte pour l’achat d’un extracteur de jus électrique?

Nous vous en proposons 5. Considérez les bien un par un et vous serez assuré de faire le bon choix.

  • Solidité et fiabilité

Ca peut sembler évident mais prenez soin de regarder les commentaires clients à ce sujet. Un bon extracteur de jus électrique coûte cher et devrait vous durer plusieurs années. Quels matériaux sont utilisés dans sa confection? plastique? acier? Combien de temps est-il garanti?

  • Type d’extracteur (horizontal ou vertical)

Comme évoqué plus haut, si vous ne voulez faire que des jus, vous avez sans doute intérêt à opter pour un extracteur de jus vertical. Si vous voulez un appareil plus polyvalent alors optez pour un extracteur horizontal

  • Vitesse de rotation et rendement

Plus la rotation est lente et mieux c’est. Visez un extracteur dont la rotation est inférieure à 100 tours par minute. Y-a-t-il une ou deux vis? Cela participe aussi à la qualité du jus.
Le rendement se vérifie grâce aux fibres récupérées, si les fibres sont très sèches, c’est que l’extracteur a bien fait son travail. Notez les commentaires clients à ce sujet.

  • Fonctionnalités et accessoires

Que propose l’extracteur? Y-a-t-il des accessoires qui facilitent le nettoyage? Des brosses par exemple. Y a t-il des buses, plusieurs tamis, des pichets?

  • Démontage et nettoyage

Il est clair que si vous devez passer 15 minutes pour démonter et nettoyer votre appareil à chaque utilisation alors vous allez vite vous en lasser et laisser tomber. Il est d’ailleurs impératif de nettoyer l’appareil après chaque utilisation. Encore une fois que disent les détenteurs. Le processus est-il simple? Est ce que la majorité des éléments peut passer en machine? Sont ils satisfaits par le processus de démontage et de nettoyage?

La confection de jus et leur consommation doivent rester un plaisir. On peut grâce à ces appareils capitaliser sur sa santé et ce avec peu d’efforts. On aurait vraiment tort de s’en priver vous ne pensez pas?

Pour un comparatif plus poussé vous pouvez également faire un tour sur cette excellente ressource.

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

jardin d'intérieur

Comment transformer en jardin un intérieur d’appartement

By chez soi, Maison, Plantes et Jardin

Comment transformer en jardin un intérieur d’appartement 

jardin d'intérieur

Que l’on soit à Paris ou à Bamako, que l’on soit londonien ou San franciscain, la vie en appartement dans une grande ville peut très vite se traduire par un profond sentiment de tristesse, une atmosphère grisâtre et polluée, une humeur morose et un teint pâle comme une feuille morte.

Avoir un jardin d’intérieur peut alors s’avérer une idée salvatrice ! Que diriez-vous de voir pousser des carottes ou des navets, ou tout simplement des aromates, juste sous votre fenêtre du cinquième étage ? La chose est absolument concevable. Explications dans cet article.

Déterminer le meilleur emplacement

Un potager d’appartement est une chose bien agréable. Il colore l’espace, vous donne de quoi vous nourrir et embaume l’espace d’une odeur de nature, chose rare dans la pollution des cités modernes. Pourtant, incorporer un tel microcosme dans votre antre citadin est loin d’être chose aisée ! Il vous faudra pour commencer vous assurer de la bonne aération de la pièce dans laquelle vous disposerez le mini jardin.

Puis, pensez lumière ! Les plantes et les légumes, pour s’épanouir, doivent se nourrir de lumière. Estimez la zone la plus ensoleillée de votre lieu de vie, et vous aurez déjà fait un grand pas pour votre jardin d’intérieur. Cliquez ici pour en apprendre d’avantage !




Quels contenants pour le potager d’appartement ?

potager d'appartementEt avec la question du contenant, on peut également poser celle de la disposition. Il peut s’agir d’un potager en hauteur, si vous souffrez d’arthrite, d’un potager en carré, si vous manquez d’espace, d’un potager sur balcon (si vous avez un balcon !), et même, pourquoi pas, d’un potager en kit, tels ceux proposés par Prêt-à-pousser !

En termes de contenants, vous pouvez bien entendu avoir recours aux pots classiques destinés à la culture traditionnelle d’un potager d’extérieur. Mais vous pouvez également faire appel au savoir-faire de l’homme moderne ! Nous le nommerons pour vous : le potager hydroponique. Il s’agit de la culture d’un jardin d’intérieur sans terre, ni plus ni moins.

Tout le secret de cette technique réside dans la prise en charge des plantes par transmission manuelle des solutions nutritives nécessaires à leur développement. Cependant, il y a bien une matière qui remplace la terre. Il peut s’agir de fibres, de billes faites à base d’argile ou de coco, ou autres… L’irrigation usuellement prise en charge par la terre s’effectue désormais par le biais d’une pompe. Cette pratique a pour effet de concentrer l’irrigation sur les feuilles plutôt que sur les racines.




Et le plus important… quel contenu pour le jardin d’intérieur ?

C’est la partie de la tâche la plus délicate, car tout ne convient pas. De plus, certaines choses conviennent, mais pas en toutes saisons ! Il est donc très facile de s’y perdre, de se tromper, de mal faire les choses. Si vous n’avez pas la main verte ou si c’est la première fois que vous vous lancez dans cet exercice périlleux de l’élaboration d’un mini jardin, commencez par cultiver des herbes aromatiques, dont voici quelques exemples :

  • Thym
  • Basilic
  • Menthe
  • Coriandre
  • Ou encore le très classique persil

Bien sûr, soyez attentifs au calendrier ! On ne plante pas du piment ou du cerfeuil dans son jardin d’intérieur à la même époque de l’année que le laurier ou autres !

Mais si vous avez peur de vous y perdre ou si vous n’avez tout bonnement pas envie de vous casser la tête, sachez toutefois que le recours à l’hydroponie (encore une fois) palliera à tous ces problèmes ! Notamment, certains kits vendus par des sociétés spécialisées dans la conception du jardin d’intérieur sont accompagnés de plaquettes de LED et de capsules qui permettent aux plantes de pousser à tout moment de l’année !

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

plantes aromatiques

Faire pousser des plantes aromatiques à la maison

By Alimentation, chez soi, Maison, Plantes et Jardin

Faire pousser des plantes aromatiques chez soi

plantes aromatiques

Quel plaisir de pouvoir utiliser les plantes du jardin pour nos petits plats et tisanes ! Surtout quand elles sont aussi simples à faire pousser que les herbes aromatiques.

En plus, nos chers aromates peuvent être cultivés partout avec un minimum de lumière et diffusent une odeur réellement agréable et apaisante autour de la maison. D’ailleurs c’est leur odeur et le fait qu’elles puissent produire des huiles essentielles qui leur donne le nom de plantes aromatiques.

Pour vous aider à profiter de ce plaisir utile nous avons décidé de vous donner quelques conseils de jardinage. Ils vous aideront à comprendre comment maitriser les techniques de plantation des plantes aromatiques.




Les plantes aromatiques et leurs spécificités

De la menthe, en passant par la sauge officinale ou le basilic, chaque herbe aromatique possède des besoins et vertus uniques. Certaines sont plus gourmandes en soleil comme le thym ou l’origan tandis que d’autres préféreront des endroits plus sombres comme le persil et la menthe. Quelques-unes supporteront également moins l’humidité comme la lavande et le romarin.

Par conséquent, il est essentiel de prendre en compte leurs différences et de respecter leur cycle naturel pour réussir à les jardiner.

3 familles de plantes aromatiques

Les plantes aromatiques sont nombreuses, pour connaitre leurs besoins il faut dans un premier temps pouvoir les distinguer. Il en existe trois grandes familles :

Les plantes aromatiques vivaces

Ces plantes sont reconnues pour vivre plusieurs années et résister naturellement à toutes les saisons (gel en hiver, canicule été…).

  • Plantes vivaces à feuille persistante, elles gardent leurs feuilles toute l’année (ex : thym, romarin, sauge, lavande). D’origine méditerranéenne, ces plantes préfèrent les endroits très ensoleillés et nécessitent très peu d’arrosage.
  • Plantes vivaces à feuillage caduque, elles perdent leurs feuilles en hiver, elles reviennent au printemps (ex : menthe, mélisse, ciboulette, estragon). Celles-ci préfèrent les zones mi- ensoleillées et un arrosage ponctuel.

Les plantes aromatiques annuelles ou bisannuelles

aneth

Elles ont pour particularité de ne vivre qu’un ou deux ans maximum (ex : aneth, cumin, cerfeuil, coriandre, basilic). Le but étant d’optimiser leur durée de vie en les coupant régulièrement. La plupart de ces plantes aime le soleil (sauf cerfeuil) et un arrosage régulier.

Les plantes aromatiques gélives

Originaire des pays chaud, ces plantes n’apprécient pas tellement le froid de l’hiver (ex : verveine, citronnelle). Pour les régions froides mieux vaut les faire pousser en pot à l’intérieur ou les protéger pendant les saisons hivernales.

Plantes en pot ou en terre ?

Ensuite, il est important de savoir si vos plantes pousseront en pot ou en terre car leurs besoins sont très différents. Dans tous les cas même si certaines sont plus fragiles, il est conseillé de placer les plantes dans un endroit plutôt lumineux, sans excès de vent, et si à l’intérieur, un endroit aéré.

Pour les plantes aromatiques en pot

Sur un balcon, dans une cour ou un jardin d’hiver, il est tout à fait possible de faire grandir vos plantes aromatiques dans des pots.
Pour favoriser leurs croissance il vous suffit seulement d’optimiser leur drainage avec une couche de gravier au fond du pot et de les planter avec du bon terreau.

En ce qui concerne l’entretien arrosez de temps en temps (deux fois par semaine ou plus par temps chaud). Vous pouvez aussi rajouter un peu d’engrais une fois par mois.

Plantes aromatiques en terre

thym

Pour les plantes aromatiques en terre l’important est de bien choisir l’endroit et de faire les bonnes combinaisons en tenant compte des similarités :

Pour les plantes méditerranéenne comme les vivaces à feuille persistante (thym, romarin, lavande, sauge) mieux vaut une très bonne exposition au soleil et un sol sec. Pour un bon drainage, vous pouvez également rajouter un peu de gravier au fond du trou à la plantation.

Pour les plantes des climats modérés c’est-à-dire toutes les autres (aneth, basilic, mélisse, estragon) favorisez les expositions douces (notamment pour menthe, cerfeuil et persil) et un sol riche. Rajoutez un peu d’engrais naturel si nécessaire.

A propos de l’arrosage des plantes aromatiques en terre, il n’est souvent pas nécessaire pour les plantes méditerranéennes et doit être effectué ponctuellement pour les autres plantes en fonction de la région et du temps.

Enfin, pour savoir quand semer et récolter les plantes (intérieur ou extérieur) nous vous conseillons de consulter le calendrier des plantes aromatiques.




Attention erreurs à ne pas commettre

Maintenant que vous connaissez les conditions nécessaires aux principales plantes aromatiques il est important de les prendre en compte dans votre jardinage. Voici quelques erreurs de débutants à éviter :

  • Ne pas mélanger les plantes aromatiques dont les besoins en terre, lumière et arrosage sont différents.
  • Replantez des pousses existantes pour commencer car certaines graines sont difficiles à faire germer (C’est le même prix).
  • Coupez régulièrement au 1/3 de la tige même si les feuilles sont jeunes afin qu’elles puissent se fortifier.
  • Ne jetez pas les herbes récoltées si vous n’en avez pas besoin, mais congelez-les (persil, cerfeuil, menthe, ciboulette, coriandre, ciboulette) ou séchez-les (thym, romarin, lavande, origan).
  • Evitez de laisser les plantes fleurir pour maximiser votre récolte.
  • Rempotez vos plantes (en pot) chaque année. Si les racines ne sont pas en bonne santé optez pour un pot plus grand.

Et voilà, maintenant vous avez assez d’informations pour commencer votre aventure de jardinerie spéciale plantes aromatiques. Il ne vous reste plus qu’à vous mettre au travail et rester patient pour pouvoir finalement profiter des bienfaits de vos aromates maisons !

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

gerbera

Les meilleures plantes d’intérieur pour nettoyer l’air dans votre maison, recommandées par la NASA

By chez soi, Hygiène de vie, Maison, Plantes et Jardin, Soins

Les meilleures plantes d’intérieur pour nettoyer l’air dans votre maison, recommandées par la NASA

gerbera

Les orchidées sont parmi les meilleures plantes pour lutter contre les produits chimiques à l’intérieur.

Faciles à entretenir, résistantes, et un moyen rapide pour mettre un peu de nature dans votre salon – pas étonnant que les plantes d’intérieur ont récemment fait leur retour. Mais saviez-vous qu’elles nettoient aussi l’air dans votre maison? Une étude de la NASA a constaté qu’il y a une pléthore de plantes qui peuvent neutraliser les produits chimiques trouvés dans les meubles, les produits ménagers et les matériaux de décoration.

Donc, avant de commencer à chercher le pot en cuivre idéal dans lequel vous pourrez planter votre ficus de rêve, lisez notre guide pratique pour savoir quelles plantes sont les meilleures pour votre maison – et dans quelles pièces elles prospèreront.




Le dragonnier de Madagascar (Dracaena marginata)

dragonnierCette plante aux feuilles tranchantes et bordées de rouge est l’une des plus efficaces pour éliminer les polluants, y compris le formaldéhyde (dans les peintures, le papier peint, et la fumée de cheminée) et le benzène (dans les colorants et les fibres synthétiques). Ces plantes poussent peut être lentement, mais elles peuvent atteindre jusqu’à 2,5 mètres de hauteur ; placez-les alors dans un salon où les plafonds sont hauts et la lumière directe modérée.

Sansevière (Sansevieria)

sanseviere

La sansevière – également connue sous le nom de langue de belle-mère – produit de l’oxygène la nuit; placez-en une dans votre chambre et vous respirerez mieux en dormant. Elles luttent également contre le xylène, le formaldéhyde, le trichloréthylène, le toluène, et le benzène dans l’air.

Gerbera (Gerbera jamesonii)

gerbera

Cette plante d’intérieur fleurie et colorée lutte contre le trichloréthylène (un produit chimique utilisé dans le nettoyage à sec), ce qui la rend particulièrement adaptée aux buanderies et aux chambres. Gardez-la en plein soleil avec un sol bien drainé pour avoir de grandes fleurs rouges, jaunes, orange ou roses.

Le palmier bambou (Rhapis excelsa)

palmier-bambouLe palmier bambou est l’une des rares plantes d’intérieur qui filtre l’ammoniaque, une substance chimique trouvée dans les produits de nettoyage. Puisqu’elles aiment l’humidité et prospèrent sous une lumière basse, il vaut mieux les mettre dans la salle de bains.

L’aloé vera

aloevera

Cette plante succulente combat le benzène (dans les détergents et les matières plastiques) et le formaldéhyde (dans les vernis et les produits de finition). Puisque le gel à l’intérieur traite également les brûlures, gardez cette plante héliophile sur la fenêtre de votre cuisine.

Le chrysanthème (Chrysantheium morifolium)

chrysanthemCette plante à fleurs de couleurs vives combat toute une série de produits chimiques, y compris le xylène, le formaldéhyde, le trichloréthylène, le toluène et le benzène. Gardez-la dans le salon (en plein soleil) de sorte que ses superpouvoirs anti-polluants puissent avoir un maximum d’effet.

La plante araignée (Chlorophytum comosum)

plante-araignee

La plante araignée est une plante résistante qui combat le monoxyde de carbone, le xylène (qui se trouve dans l’essence et les produits antirouille) et le formaldéhyde (émis par les gaz d’échappement des véhicules), ce qui en fait le choix idéal pour les garages et les hangars. Elles fonctionnent mieux sous des températures fraîches et un ensoleillement indirect.

Le lierre d’Irlande (Hedera Helix)

hedera

En plus de filtrer le formaldéhyde dans les produits cosmétiques, le lierre d’Irlande réduit le nombre de particules de matières fécales dans l’air – ce qui rend la plante idéale pour les salles de bains et les toilettes. Gardez la terre humide et donnez à la plante au moins quatre heures de soleil direct chaque jour pour un lierre florissant.

Les orchidées papillon (Phalaenopsis spp.)

orchidee-papillon




Les orchidées dégagent de l’oxygène la nuit – tout comme les  Langues de belle-mère – et ont donc toute leur place dans à la chambre à coucher. L’orchidée papillon combat également le toluène, que l’on trouve dans le cirage.

Aglaonéma (Aglaonema modestum)

aglaonemaCette plante tropicale prospère dans des conditions peu lumineuses et humides ; elle combat aussi le benzène (qui se trouve dans les détergents) et le formaldéhyde dans les produits cosmétiques, la rendant parfaite pour les salles de bains. Si l’air est trop sec, les pointes des feuilles brunissent, alors soyez sûr de brumiser les feuilles de temps en temps.

 

Figuier pleureur (Ficus benjamina)

ficus-benjaminaLes figuiers pleureurs combattent le formaldéhyde, le xylène et le toluène, trouvés dans les meubles, la fumée de cheminée et certains produits ménagers quotidiens. Sensibles aux courants d’air, c’est mieux de ne pas les garder dans un couloir, par contre ils sont idéaux pour le salon.

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Send this to a friend