Skip to main content
Category

Produits

air pur appartement

Tout savoir sur la pollution de l’air intérieur au sein de nos logements

By chez soi, Maison, Produits

Tout savoir sur la pollution de l’air intérieur au sein de nos logements

air pur appartement

En moyenne, nous passons chaque jour 14 heures dans notre logement. Malheureusement, l’air que nous y respirons n’y est pas toujours de très bonne qualité, voire même, dans certains cas, carrément pollué. Les causes de cette pollution sont variées : habitudes de vie, utilisation de certains produits, matériaux fabriqués avec des produits nocifs… Mais alors, comment s’en prémunir ?

Comment savoir si l’air au sein de votre logement est pollué et si oui, à quel point ? Juste Bien s’est renseigné sur ce sujet essentiel pour vous ! 




Pollution de l’air intérieur : de quoi parle-t-on exactement ?

La pollution de l’air intérieur, c’est un ensemble de gaz et de particules qui sont présents dans l’air que l’on respire au sein des divers lieux clos que nous fréquentons (habitation, école, travail, etc.). 

Plus précisément, en 1996, la loi sur l’air définissait la pollution de l’air en ces termes : « l’introduction par l’homme, directement ou indirectement, dans l’atmosphère et les espaces clos, de substances ayant des conséquences préjudiciables de nature à mettre en danger la santé humaine, à nuire aux ressources biologiques et aux écosystèmes, à influer sur les changements climatiques, à détériorer les biens matériels, à provoquer des nuisances olfactives excessives ».

Aujourd’hui, on sait que de nombreuses maladies non transmissibles (AVC, fatigue, irritation oculaire et dermatologique, allergies, intoxications, etc.) sont dues à la pollution de l’air intérieur. Ce qui pose un problème, puisqu’avec nos modes de vie actuels, la grande majorité d’entre nous passe 80% du temps dans des espaces clos de plus en plus restreints et de plus en plus pollués.

Quels sont les polluants de l’air intérieur exactement ?

Il existe trois grands types de polluants dans nos logements : 

  1. Les polluants chimiques : parmi eux, on retrouve ce que l’on appelle les COV, Composés Organiques Volatiles (le butane, le propane, les terpènes, le chloroforme, les acétones, le benzène, etc.). Certains d’entre eux (comme le benzène ou le formaldéhyde par exemple) ont été classés substances cancérigènes par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC). Mais ce n’est pas tout ! Les oxydes d’azote, le monoxyde de carbone, les phtalates, les pesticides font aussi partie, entre autres, des polluants chimiques de nos intérieurs.
  2. Les particules : cette catégorie regroupe des substances comme l’amiante, les particules inertes ou encore les fibres minérales artificielles. 
  3. Les contaminants biologiques : ici, on parle de polluants d’origine naturelle, comme les moisissures, les pollens, les allergènes liés aux acariens, aux animaux, etc.

D’où vient la pollution dans l’air de nos logements ?

Les substances qui polluent nos intérieurs peuvent provenir de nombreuses choses différentes : le mobilier, les matériaux de construction du bâtiment, les produits d’entretien et/ou de bricolage… Ils peuvent également avoir pour source nos modes de vie, comme le tabagisme ou la présence d’animaux de compagnie au sein du logement par exemple. 

Voici quelques exemples de sources de pollution de l’air intérieur : 

  • Dans la chambre, les produits polluants peuvent venir de la literie (matelas, oreillers, peluches, etc.) qui contient des acariens, du mobilier et de la décoration, des animaux qui peuvent y pénétrer, etc.
  • Dans la cuisine, ce sont la cuisson des aliments (pouvant libérer des particules néfastes), les ustensiles de cuisine, les poubelles (qui sont un véritable nid à moisissures et à insectes), l’évier et les produits ménagers qui diffusent des polluants.
  • Dans le salon, les polluants sont principalement liés au tabac, aux bougies parfumées, à l’encens et autres parfums d’ambiance, au canapé, aux coussins et aux tapis, aux plantes (qui possèdent du pollen, des substances allergisantes, etc.) ainsi qu’aux sources de chaleur à combustion ouvertes (cheminées, poêles, etc.).
  • Dans la salle de bains, enfin, la vapeur d’eau, le chauffe-eau, les meubles, les produits cosmétiques et les produits d’hygiène sont eux aussi sources de pollution (moisissures, particules, COV, allergènes, etc.).

A noter que la peinture, la moquette et même les papiers peints, qui peuvent être présents dans toutes les pièces de la maison, sont susceptibles d’être source de pollution de l’air intérieur au sein du logement.

Comment savoir si votre logement est sain ou pollué ?

Malheureusement, la réponse à cette question est toute simple : par défaut, l’air de votre intérieur est forcément pollué. Reste à savoir à quel point… Pour cela, une seule solution : analyser la qualité de l’air de votre logement.

Pour une étude poussée et complète de votre air, il vous faudra faire appel à une équipe de professionnels, qui saura analyser votre air sous différents angles (humidité, moisissures, pollution, produits chimiques, etc.). 

Néanmoins, il est également tout à fait possible, dans une moindre mesure, de procéder vous-même à quelques tests. Certes, les résultats ne seront pas aussi fiables qu’avec des experts, mais cela vous permettra déjà d’avoir une bonne idée de la quantité de polluants présents dans l’air que vous respirez chez vous.

Pour y parvenir, plusieurs options s’offrent à vous :  

  • Vous pouvez vous procurer un appareil de mesure de la qualité de l’air. En fonction du modèle, vous pourrez mesurer le taux d’humidité, la présence de particules, la température, etc. En général, ces appareils coûtent quelques centaines d’euros.
  • Si votre logement dispose d’un système de filtration à air, vous pouvez vérifier régulièrement les filtres. Vous constatez des marques importantes d’encrassement et de pollution dessus ? Vous avez votre réponse !
  • Si vous avez en votre possession un purificateur d’air, sachez que certains d’entre eux peuvent également vous permettre de surveiller la qualité de l’air régulièrement. Il existe d’excellentes solutions en ce qui concerne les purificateurs d’airs surtout si vous cherchez un modèle connecté.
  • Vous pouvez installer des détecteurs de substances spécifiques et/ou des dosimètres, comme pour le monoxyde de carbone ou le radon par exemple.

Comment lutter contre la pollution de l’air intérieur dans votre logement ?

purificateur d"air

Pour combattre les polluants dans votre logement, plusieurs solutions s’offrent à vous : 

  1. L’aération

Certes, vous avez peut-être entendu que l’air extérieur (avec son lot de particules de pots d’échappement, de fumées, de pesticides, etc.) peut être source de pollution de votre air intérieur. Mais pas au point de vous en passer ! Il est en effet recommandé d’aérer votre logement 10 minutes par jour au grand minimum, été comme hiver.

Pour cela, il vous suffit d’ouvrir vos fenêtres ! Ces aérations quotidiennes permettent de renouveler l’air intérieur et d’amoindrir le taux de concentration de polluants dans votre logement. 

Bien évidemment, pour une aération efficace, il est nécessaire de l’adapter à vos activités, qui peuvent créer une quantité plus ou moins importante de pollution. Vous avez prévu de faire le ménage ? De revoir la décoration et la peinture ? De faire sécher votre linge ? De transformer votre douche en bain de vapeur ? Si oui, il est recommandé d’aérer davantage et plus longtemps pendant et après ces actions polluantes.

  1. La ventilation

Non, la ventilation et l’aération ne désignent pas les mêmes choses ! La ventilation consiste à assurer une circulation permanente de l’air afin de le renouveler. Elle peut s’effectuer soit via un système d’entrée et de sortie de l’air (grilles et bouches d’aération), soit via des systèmes mécaniques (VMC, dispositif électrique de renouvellement).

Pour une aération efficace, il est recommandé de ne surtout pas boucher les grilles d’air de votre logement, ni d’installer un meuble ou un revêtement dessus. Veillez également à bien les entretenir en les nettoyant et dépoussiérant régulièrement (la fréquence habituelle est d’une fois par an environ). Pour la VMC, il vous suffit de ne pas bloquer le système, de l’activer régulièrement et de la faire vérifier tous les trois ans par un spécialiste.

A noter que pour être efficace, la ventilation doit aller de pair avec l’aération !

  1. Identification et action

Dernière astuce, mais non des moindres : pour abaisser le taux de pollution de l’air dans votre logement, il vous faut avant tout comprendre d’où vient la pollution. Le ministère des Solidarités et de la Santé donne 7 substances principales à examiner et sur lesquelles agir : 

  • Le tabac : fumez toujours à l’extérieur et demandez à vos invités de faire de même ;
  • Le monoxyde de carbone : respectez le mode d’emploi des appareils susceptibles de produire ce gaz (chauffe-eau, chaudière, chauffage d’appoint, groupe électrogène, etc.), ne bouchez jamais les aérations et aérez votre logement, faites ramoner vos conduits de cheminée, ne placez jamais de groupe électrogène dans votre habitation (même dans le garage ou la cave !).
  • Le randon : renseignez-vous pour savoir si vous habitez dans une région à risques. Si oui, mesurez-en la quantité chez vous à l’aide d’un dosimètre. En fonction du résultat, entreprenez des travaux pour vous protéger.
  • Les produits utilisés lors de travaux ou d’activités de bricolage : faites des pauses régulièrement pour vous aérer, aérez durant toute la durée des travaux ou du bricolage et après également, travaillez un maximum à l’extérieur, portez des protections (gants, masques, lunettes, etc.) lorsque vous utilisez des produits chimiques ou que vous poncez, veillez à bien refermer et ranger les produits chimiques dans un endroit aéré.
  • Les produits d’entretien : aérez toujours pendant et après vos séances de ménage, évitez un maximum les produits chimiques, abandonnez tous les parfums d’ambiance (bougies, encens, sprays, etc.) car ils peuvent contenir des produits toxiques, respectez toujours les doses et notices d’utilisation des produits, ne les mélangez surtout pas.

Et vous, quelles sont vos solutions pour dépolluer l’air intérieur de votre logement ?




Sources

https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/pollution-et-sante/air/articles/qu-est-ce-que-la-pollution-de-l-air
https://www.maisonhabitatdurable-lillemetropole.fr/news/air-interieur-des-logements-bien-identifier-les-sources-de-pollution
https://docteurcoquelicot.com/2021/03/15/dou-vient-la-pollution-a-linterieur-de-nos-logements/
https://atmo-reunion.net/qu-est-ce-que-la-pollution-de-l-air-interieur
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Guide_INPES_Pollution_de_l_air_interieur.pdf

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

bonbon cbd

Laissez-vous tenter par les bonbons au CBD

By Alimentation, CBD, Produits

Laissez-vous tenter par les bonbons au CBD!

bonbon cbd

Voici un constat sans appel : aujourd’hui, on trouve de plus en plus de CBD sur le marché, et sous toutes les formes : huile, crème, maquillage, infusions… Mais saviez-vous qu’il existe aussi des bonbons au CBD ? Non, vous ne rêvez pas : découvrez toutes les informations à connaître sur ce produit pensé pour lier l’utile à l’agréable !




Qu’est-ce que le CBD exactement ?

Le CBD, ou cannabidiol, est le nom de l’une des nombreuses molécules qui composent le cannabis. Sauf que le CBD se distingue des autres parce qu’il ne possède absolument aucun effet psychotrope. Autrement dit, il ne s’agit pas d’une drogue, et les produits au CBD sont tout à fait légaux, tant qu’ils respectent la réglementation en vigueur en Europe. 

En d’autres termes, il ne faut pas que la teneur en THC des produits au CBD dépasse les 0,2 %. Pour rappel, le THC est justement la molécule psychotrope du cannabis, celle qui fait « planer » et qui rend dépendant.

Comment agissent les bonbons au CBD ?

Pour résumer, le CBD agit directement sur le système endocannabinoïde et sur certains récepteurs nerveux. En conséquence, le cerveau libère de la sérotonine, plus connue sous le nom d’« hormone du bonheur », car elle a la faculté de réguler l’humeur. Grâce à cela, on sent moins la douleur et moins le stress !

Quels sont les bienfaits des bonbons au CBD ?

Les bonbons au CBD ont exactement les mêmes vertus que les autres produits au CBD : 

  • Effet relaxant
  • Anti-inflammatoire
  • Anti-dépresseur
  • Soulagement du stress et de l’anxiété
  • Aide pour se débarrasser de la dépendance aux opioïdes
  • Aide à la récupération après des efforts intenses
  • Réduction des douleurs liées à l’arthrite
  • Aide à l’endormissement
  • Amélioration de la qualité du sommeil
  • Soulagement des douleurs menstruelles
  • Réduction des migraines et des maux de tête

À tout cela, il faut ajouter un petit quelque chose en plus : ils sont nettement plus discrets, faciles à transporter et sont déclinés en une large gamme de goûts différents. De quoi nous rappeler les moments les plus délicieux de notre enfance ! On peut même en trouver sous forme de sucettes comme sur l’image ci-dessous.

sucette CBD

Comment choisir les bonbons au CBD ?

Comme pour des bonbons plus classiques, il existe une multitude de goûts et de couleurs différents. Certains bonbons au CBD ont même été parfumés avec des goûts plus standard (fraise, cola, etc.). Il ne vous reste donc plus qu’à tester plusieurs produits issus de plusieurs marques différentes pour trouver celui qui vous correspond le mieux !

Quelles sont les précautions à prendre ?

Il existe en effet plusieurs choses auxquelles il faut vraiment faire attention si vous décidez de vous lancer dans la consommation des bonbons au CBD :

Les contre-indications

Comme pour n’importe quel produit à base de CBD, les bonbons sont contre-indiqués pour : 

  • Les femmes enceintes ou allaitantes
  • Les personnes souffrant de problèmes artériels
  • Les personnes souffrant de problèmes cardiaques
  • Les personnes atteintes de la maladie de Parkinson

De manière générale, si vous avez un doute ou si vous prenez déjà un traitement, pensez à consulter un médecin pour lui demander conseil.

Le dosage

Il faut savoir que les bonbons au CBD contiennent chacun une dose fixe de CBD, qui doit normalement être clairement affichée sur le produit ou sur son emballage. Bien évidemment, le dosage dépend du degré de tolérance de chacun. Si vous ne connaissez pas trop le vôtre, misez d’abord sur des bonbons peu dosés, quitte à ajuster la bonne quantité ensuite.

La fréquence de consommation

Comme les bonbons sont pris par voie orale, ils sont assimilés par la digestion. En conséquence, les effets sont plus longs à apparaître que si vous consommez de l’huile par exemple. Veillez donc à ne pas trop augmenter les doses si vous avez l’impression de ne rien ressentir dans les heures qui suivent la prise d’un bonbon. Et respectez toujours la posologie conseillée.

La conservation

Les bonbons au CBD possèdent une date limite de consommation optimale (« à consommer de préférence avant le… »). Dépasser un peu cette date ne devrait normalement pas vous mettre en danger, mais les effets et le goût risquent de moins se faire sentir.

Évidemment, veillez à conserver ce produit dans un endroit sec, hors de portée des enfants.

Les bonbons au CBD ont-ils des effets secondaires ?

Il existe en effet dans certains cas des effets secondaires : somnolence, fatigue, nausées, perte d’appétit, sécheresse de la bouche et diarrhée. Mais ils sont à comparer avec les effets secondaires d’autres médicaments, qui peuvent être beaucoup plus lourds.

Où acheter des bonbons au CBD ?

Vous pouvez acheter des bonbons CBD en France dans des boutiques spécialisées dans la vente de produits au chanvre ou bien sur des boutiques en ligne. 

Dans les deux cas, faites attention à vérifier que les produits que vous achetez sont fiables et suivent bien la réglementation en vigueur. La qualité des bonbons (et du CBD à partir duquel ils sont fabriqués) fait également partie des points sur lesquels il faut être très vigilant(e).

Pour être certain(e) de la qualité des produits que vous achetez, privilégiez les vendeurs spécialisés qui expliquent clairement l’origine du CBD utilisé, la dose contenue et la liste complète des ingrédients qui composent les bonbons. 




Sources : 

https://cebedia.co/blog/guide/cbd/aspect-medical-cannabidiol-cbd/proprietes-therapeutiques-cbd/action-cbd-organisme/

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

yoga dehors

Tout ce qu’il faut savoir sur les bienfaits du yoga en extérieur !

By chez soi, Plantes et Jardin, Produits, Relaxation

Tout ce qu’il faut savoir sur les bienfaits du yoga en extérieur !

yoga dehors

L’un des avantages du yoga, c’est que l’on peut en faire partout. Mais avez-vous déjà testé le yoga en plein air ? Ses bienfaits sont multiples… Petit tour d’horizon des bonnes raisons de faire du yoga en plein air !

Le yoga en extérieur vous aide à sortir de votre zone de confort

Les pratiquants de yoga sont les premiers à le reconnaître : au fil des séances quotidiennes (ou hebdomadaires), les yogi acquièrent des habitudes et des réflexes qui les aident à se concentrer de plus en plus facilement et rapidement pour pouvoir entrer en état de méditation.

Le problème, c’est justement que ces habitudes deviennent routinières, et qu’il peut devenir très difficile, même aux plus confirmés, de maintenir cette discipline mentale hors des cours de yoga programmés.

Bousculer la routine en pratiquant autrement permet donc d’améliorer votre appréhension du yoga et de mettre en place des mécanismes qui vous aideront à vous détendre n’importe où, n’importe quand.

Faire du yoga en extérieur, c’est aussi prendre le risque d’être vu(e) par d’autres personnes ; l’occasion de vous affirmer dans votre pratique et d’assumer vos activités. Autrement dit, le yoga en plein air décuple votre lâcher-prise et votre confiance en vous !

La nature vous veut du bien

Les bienfaits d’un petit séjour dans la nature sont multiples et variés :

  • Stimulation de la production de vitamine D grâce au soleil ;
  • Amélioration de l’humeur, diminution des symptômes et des risques de dépression ;
  • Amélioration de la qualité du sommeil ;
  • Réduction du stress ;
  • Augmentation de l’estime de soi ;
  • Réduction de la pression artérielle ;
  • Amélioration des fonctions cardiovasculaires (en particulier si vous effectuez une petite promenade dans la nature avant ou après votre séance de yoga) ;
  • Renforcement du système immunitaire ;
  • Amélioration des capacité de mémoire et de concentration ;
  • Et bien plus encore !

Pratiquer le yoga en extérieur vous permet donc de chouchouter votre corps et votre cerveau, et de démultiplier les bienfaits du yoga en tant que tel. Et c’est la science qui le dit !




Un bon moyen de démultiplier vos sens et votre concentration

Bien souvent, le yoga est pratiqué en groupe, dans une salle tout-à-fait silencieuse que seule la voix du professeur peut venir troubler. Les participants sont invités à se concentrer sur cette voix pour se recentrer et entrer en état de méditation.

Or, les bruits de la nature (eau qui coule, vent dans les arbres, chant des oiseaux, activités diverses des animaux,etc.) sont eux aussi des supports très efficaces pour trouver la quiétude indispensable pour pouvoir ensuite se détendre parfaitement.

Mais plus que cela, dans la nature ce sont tous vos sens qui sont mis à contribution : l’ouïe, mais aussi l’odorat, le toucher, la vue… D’ailleurs, les professeurs de yoga invitent souvent leurs élèves à contempler le ciel ou bien à caresser le sol avec la main pour stimuler leurs sensations et les aider à se connecter à la nature. Pratiquer le yoga en extérieur, c’est se concentrer sur soi mais aussi sur le monde qui nous entoure !

Où et comment pratiquer le yoga en extérieur ?

Il existe de nombreuses manières de faire du yoga en extérieur : seul, en duo ou en groupe, assis(e) sur un tapis, à même le sol ou contre un arbre, immobile ou sous forme de balades (qui vous permettent de vous déplacer et de tester différents endroits)… Tout est affaire de goût ; il vous suffit simplement de trouver la méthode qui vous correspond le mieux.

Attention, pratiquer le yoga en extérieur ne signifie pas nécessairement aller s’isoler au fin fond d’une forêt dense ; à chacun d’adapter sa pratique aux possibilités de son environnement ! Par exemple, vous pouvez choisir de faire du yoga dans une forêt, dans un parc, à la montagne, au bord d’une rivière ou d’un étang, au pied d’un arbre, dans votre jardin…

D’ailleurs, on peut tout à fait imaginer d’utiliser un salon de jardin spécialement aménagé pour la pratique du yoga en extérieur.

Enfin, en ce qui concerne les horaires, il faut savoir que le moment le plus souvent recommandé pour la pratique du yoga est le matin. Néanmoins, si vous choisissez un lieu fréquenté (comme un parc par exemple), mieux vaut éviter les heures de grandes visites pour pouvoir profiter d’un environnement calme et propice à la détente.

Et vous, êtes-vous adepte du yoga en extérieur ?

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

appareil auditif

Que faut-il savoir sur les appareils auditifs ?

By dans le corps, Produits, Soins

Que faut-il savoir sur les appareils auditifs ?

appareil auditif

À quoi correspond un appareil auditif exactement ? Pourquoi utiliser des prothèses ? Quand y avoir recours ? Vous vous posez des questions sur les appareils auditifs pour vous ou pour l’un de vos proches ? Juste Bien y répond !  




Qu’est-ce qu’un appareil auditif exactement ?

Il existe trois grands types d’appareils auditifs : 

  1. Les appareils intra-auriculaires : ce sont les aides les plus courantes. Discrètes et confortables, ils s’insèrent directement dans le conduit de l’oreille, et sont particulièrement recommandés pour les personnes qui sont sujettes à des pertes de l’audition légères ou moyennes. 
  2. Les appareils auditifs contour d’oreille : de sont des prothèses qui se placent derrière le pavillon de l’oreille. Elles conviennent à tout le monde, et sont notamment indiquées pour les personnes qui souffrent de sévères pertes d’audition.
  3. Les appareils micro-contour d’oreille : ils reprennent le principe des appareils précédents, mais en étant beaucoup plus discrets, puisque l’écouteur se place dans le conduit auditif. Ils sont adaptés aux pertes d’audition aussi bien légères que sévères.

Pourquoi porter un appareil auditif ?

Les raisons d’opter pour les appareils auditifs sont nombreuses ! En voici quelques-unes : 

Pour retrouver une meilleure qualité de vie

La perte d’audition, même lorsqu’elle est très légère, peut rapidement provoquer un effondrement de l’estime de soi. Au travail, en famille, en courses… Les plus petites actions du quotidien peuvent se retrouver gênées par ces soucis de compréhension et de communication ! En conséquence, les personnes malentendantes s’isolent de plus en plus, cessent de pratiquer leurs loisirs – voire renoncent à toute forme de vie sociale. 

Les appareils auditifs permettent de rémédier à cela, puisqu’elles aident à regagner confiance en soi et à maintenir un lien social indispensable, tout en gagnant en confort au quotidien ! 

Pour ralentir le processus de perte d’audition

Plus vous attendez pour porter un appareil auditif, plus la perte d’audition sera importante, et moins les prothèses seront efficaces ! Sans compter que plus la période de perte d’audition a été longue, plus il sera difficile de s’habituer et d’utiliser correctement l’appareil auditif…

Les spécialistes recommandent donc de s’équiper d’un dispositif dès que la perte d’audition a été diagnostiquée.

Pour continuer à comprendre le monde

Lorsque l’on perd l’audition, le cerveau est moins stimulé et moins utilisé. Progressivement, les personnes qui perdent leur capacité à écouter reconnaissent de moins en moins les signaux nécessaires à la compréhension de la parole, mais aussi plus largement aux signaux de communication.

L’apparition de certaines pathologies (comme la maladie d’Alzheimer par exemple) serait même favorisé par la perte d’audition ! 

Porter un appareil auditif permet de continuer à utiliser et à faire travailler le cerveau tous les jours, ce qui aide à ralentir le processus de dégénérescence. 

Pour profiter d’une aide aussi discrète qu’efficace

Exit les vieux sonotones, place aux nouvelles prothèses (presque) invisibles et performantes ! Aujourd’hui, les appareils auditifs sont en effet conçus pour rester discrets, même lorsqu’ils font le tour de l’oreille. Certains vendeurs proposent même des prothèses… Connectées ! Directement reliées à votre smartphone, elles permettent d’écouter de la musique, de téléphoner, et bien plus encore.

Vous souhaitez vous équiper d’un appareil auditif le plus discret possible ? N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel qui saura vous guider au mieux ! 

Quand porter un appareil auditif ?

Vous avez des difficultés à suivre une conversation ? Vous demandez souvent à vos interlocuteurs de répéter leurs phrases ? Vous avez besoin d’augmenter le son de la télévision ou de la radio ? Si oui, ce sont peut être des signes qui indiquent que vous êtes en train de perdre l’audition.

Il est vraiment important de ne pas ignorer ces signaux, car même si la perte d’audition est légère au départ, elle risque de s’accentuer bien plus si elle n’est pas correctement prise en charge ! Il est donc recommandé d’aller consulter un professionnel de l’audition pour procéder à des tests. Vous pouvez choisir d’aller dans un centre spécialisé, chez un ORL, ou bien chez des vendeurs de prothèses auditives (les dépistages y sont souvent gratuits). 

Une fois le test effectué, le professionnel de santé saura vous indiquer la marche à suivre en fonction de vos résultats. Rassurez-vous : même si l’appareillage est fortement recommandé, il n’est pas obligatoire ! C’est vous qui gardez le dernier mot.

Comment financer l’achat d’un appareil auditif ?

Si vous souffrez de perte de l’audition, que vous avez effectué un test chez un professionnel de santé et que vous disposez d’une ordonnance médicale, sachez que l’Assurance Maladie rembourse l’achat des prothèses auditives. Attention : le montant de la prise en charge dépend de votre âge et de votre type de handicap. Pensez donc à bien vous renseigner avant d’acheter.

À bon entendeur ! 

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Et si vous misiez sur le CBD pour soulager… vos animaux ?

By CBD, Produits, Relaxation, Soins

Et si vous misiez sur le CBD pour soulager… vos animaux?

Depuis 2018, le CBD s’est petit à petit imposé comme un incontournable de nos routines bien-être. Détente et relaxation favorisées, sommeil et appétit retrouvés, douleurs articulaires et musculaires oubliées… Ses bienfaits sont nombreux ! Mais saviez-vous que le CBD peut aussi être utilisé sur vos animaux de compagnie ? Aujourd’hui, Juste Bien vous dévoile tout ce qu’il faut savoir sur le sujet !




Qu’est-ce que le CBD exactement ?

CBD signifie cannabidiol. Il s’agit de l’une des nombreuses substances non psychotropes contenues dans le chanvre – ou cannabis. Le CBD est à distinguer du THC, la partie la plus connue du cannabis, utilisée comme stupéfiant.

Autrement dit, le CBD est une substance parfaitement légale : en 2020, la Cour de justice européenne ayant reconnu que le CBD n’est pas un stupéfiant, toutes sortes de commerces spécialisés dans la vente de ce produit se sont développés partout en Europe.

On peut donc aujourd’hui trouver du CBD sous de nombreuses formes : shampooing, tisanes, e-liquide de cigarette électronique, bonbons, huiles, gélules…

Attention cependant : en France, pour être autorisé, le CBD doit respecter un certain nombre d’exigences légales. Par exemple, tous les produits vendus à base de CBD doivent avoir une teneur en THC inférieure à 0,3 %. 

Si vous souhaitez utiliser des produits à base de CBD, veillez donc à ce qu’ils respectent toutes les lois en vigueur en France !

Quels sont les bienfaits du CBD pour nos animaux ?

Pour nos animaux, les bienfaits du CBD sont les mêmes que pour les humains : 

  • Le CBD lutte contre les douleurs articulaires (arthrite, arthrose)
  • Il soulage les inflammations
  • Il encourage l’activité physique
  • Il aide les animaux à se détendre et à combattre le stress et l’anxiété
  • Il lutte contre l’épilepsie (limite le nombre et la durée des crises)
  • Il aide à soulager les douleurs liées au cancer – en complément d’un traitement approprié
  • Il limite les troubles du comportement
  • Il stimule l’appétit
  • Il lutte sont les troubles du sommeil
  • Il renforce le système immunitaire
  • Et bien plus encore !

Attention : notez bien que le CBD n’est pas un médicament ; ni pour les humains, ni pour les animaux ! Si vous constatez que votre compagnon est malade, n’hésitez pas à consulter un professionnel de santé animale. 

Sous quelles formes peut-on trouver du CBD pour animaux ?

huile cbd chien

Il existe 4 principaux produits à base de CBD recommandés pour les animaux : 

  1. L’huile

Il s’agit du produit le plus fréquemment utilisé pour les animaux. Il est composé d’huile végétale et d’huile de CBD (en général, la teneur en CBD est de 2,5%). L’huile de CBD est principalement utilisée pour aider les animaux stressés à se détendre et à lutter contre le stress et l’anxiété. 

  1. Les friandises

Parfois, certains animaux n’apprécient pas du tout le goût du CBD. Les friandises sont donc une bonne alternative à l’huile, dont le goût est plus fort. Il existe plusieurs saveurs différentes de friandises au CBD : poisson, volailles… De quoi ravir votre compagnon !

Autre avantage : les friandises contiennent déjà une dose définie de CBD ; difficile donc de vous tromper dans la quantité à donner… 

  1. Les sprays

Les sprays alimentaires ont vocation à être pulvérisés sur la nourriture. Ils permettent à votre chat ou à votre chien de profiter des bienfaits du CBD sans en ressentir le goût. Attention à bien respecter le nombre de pulvérisations à effectuer en fonction de l’âge et du poids de votre animal.

  1. Les baumes

Les baumes, enfin, sont principalement utilisés pour leurs vertus réparatrices, hydratantes, apaisantes et anti-inflammatoires. Votre chien souffre de sécheresse de la peau ? Votre chat a les coussinets tout irrités et craquelés ? Le baume au CBD permet de nourrir, réparer et apaiser la peau et les petites blessures cutanées.

Comment administrer du CBD aux animaux ?

Tout dépend du type de produit que vous utilisez : 

  • Si vous avez opté pour l’huile de CBD, vous pouvez directement déposer quelques gouttes dans la gueule de votre animal, ou bien les mélanger à sa nourriture.
  • Si vous avez choisi les friandises, le mieux est de les mélanger aux croquettes de votre animal. Vous pouvez également les lui donner directement.
  • Si vous avez plutôt misé sur les sprays, il vous faudra effectuer plusieurs pulvérisations sur la nourriture de votre animal avant de la lui donner.
  • Si vous préférez les baumes, sachez que vous pouvez en appliquer une dose directement sur la peau de votre animal. Pensez à bien vérifier que les baumes utilisés sont comestibles si votre animal se lèche.

Attention à TOUJOURS respecter les doses et les fréquences recommandées pour ne pas faire de mal à votre animal ! En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel. 

Quelle dose de CBD donner ?

Il n’y a pas de réponse générale à cette question. La dose est à déterminer en fonction : 

  • De l’effet que vous désirez obtenir (que votre animal se détende, qu’il dorme mieux, que ses coussinets soient réparés…)
  • De la taille et du poids de votre animal

Avant de donner du CBD à votre chat, demandez conseil à un vétérinaire professionnel pour être certain(e) qu’il n’y ait pas de contre-indication à la prise de cette substance.

Quelles sont les précautions à prendre pour donner du CBD à un animal ?

Il existe un certain nombre de critères auxquels il faut faire attention avant de donner à votre animal du CBD : 

  • Commencez par de petites doses et, si besoin, augmentez-les très progressivement. Tous les animaux réagissent différemment au CBD, il convient donc de bien adapter les quantités pour ne pas créer de surdosage – qui pourrait être dangereux.
  • Si votre animal est malade, demandez d’abord l’avis d’un professionnel. Encore une fois, le CBD n’est pas un traitement, il ne sert pas à guérir votre animal mais à le soulager.
  • Si votre animal est sous traitement médicamenteux, demandez impérativement conseil à votre médecin. Il peut en effet y avoir des interactions néfastes entre le CBD et certains médicaments.
  • Le CBD est à administrer dans le cadre d’un mode de vie sain et d’une alimentation équilibrée.
  • Évitez au maximum de donner du CBD à des femelles enceintes ou allaitantes.

En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à un vétérinaire ! 

Et vous, aviez-vous déjà donné du CBD à votre animal ?

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

huile de CBD

Huile de CBD : Bienfaits, utilisations et recommandations

By CBD, Dans la tête, dans le corps, Produits, Relaxation, Soins, Sommeil

Huile de CBD : Bienfaits, utilisations et recommandations

huile de CBD

Le sigle CBD ne vous est sans doute pas inconnu. Et pour cause, de plus en plus d’enseignes proposent ce produit issu du cannabis comme CBD paris par exemple. Mais attention, si la culture classique du cannabis reste interdite du fait de ses effets psychotropes, le CBD ou de son vrai nom “Cannabidiol” est quant à  lui tout à fait légal. A la différence du THC, la molécule responsable des effets psychotropes dans le cannabis, le CBD lui ne produit pas d’accoutumance et permet ainsi une utilisation beaucoup moins risquée. 

Dans un monde stressant comme le nôtre, propice au surmenage et autres “burnouts”, le CBD s’est imposé rapidement comme une alternative naturelle aux médicaments. De plus en plus d’études indépendantes viennent confirmer les nombreux atouts de cette molécule.  

On le trouve aujourd’hui sous diverses formes: cosmétiques, résines, fleurs, bonbons, huiles. C’est sous cette dernière forme que nous allons nous attarder. Petit tour d’horizon.




Bienfaits du CBD

Réduction de l’anxiété et du stress

C’est sans doute l’effet le plus connu de cette molécule. En agissant sur les parties du cerveau liées à la production de sérotonine au niveau des neurotransmetteurs, le CBD se comporte comme un anxiolytique naturel aux vertus suivantes :

  • Diminution de l’anxiété et du stress
  • Lutte contre les troubles du sommeil
  • Lutte contre les palpitations cardiaques
  • Antioxydant, effet anti-âge
  • Aide à la récupération musculaire après le sport.
  • Détente musculaire.
  • Apaisement des irritations de la peau

Son action sur le sommeil est sans doute son effet le plus populaire, le CBD favorise l’endormissement et permet de retrouver enfin un sommeil réparateur sans pour autant souffrir de conséquences le jour suivant comme une sensation d’engourdissement ou des pertes de mémoire souvent engendrées par la prise de somnifères classiques.

Il a également été démontré que le CBD aidait les personnes anxieuses ou souffrant de phobies sociales à mieux gérer leur gêne. 

L’huile de CBD et son effet anti-inflammatoire

Un autre effet positif et non des moindres est son action anti-douleur. Contrairement aux médicaments classiques qui ont souvent des effets secondaires types : nausée, dépendance, baisse du système immunitaire, l’huile de CBD se présente comme une solution idéale pour les douleurs articulaires, musculaires et celles liées aux règles et maux de têtes.

Certaines études tendent même à démontrer que le CBD permettrait de soulager ceux et celles qui souffriraient de maladies graves et qui doivent supporter des traitements lourds (chimiothérapie, maladie de Crohn, sclérose en plaques)

Les vertus anti-âge et les soins pour la peau

En plus de son action sur l’esprit, l’huile de CBD peut également avoir une action directement sur le corps et sur la peau. Elle permet par exemple :

  • Une diminution de l’acné
  • Une hydratation intense
  • Une action anti-ride
  • Un renouvellement cellulaire
  • Une régulation du sébum
  • De réduire les rougeurs
  • D’améliorer l’éclat et l’élasticité de la peau
  • De soulager les démangeaisons et autres irritations.
  • D’apporter un soin contre l’eczéma et le psoriasis. 

Existe-t-il des effets secondaires et/ou des précautions à prendre ?

huile de CBD

Même si son utilisation raisonnée ne comporte pas de dangers, il a été rapporté les effets secondaires suivants:

  • Diminution de l’appétit
  • Bouche pâteuse
  • Somnolence
  • Vertiges
  • Migraines

De manière générale, il est important de demander conseil à votre médecin traitant si vous suivez un traitement et que vous souhaitez consommer du CBD. On connaît déjà quelques contre-indications concernant le CBD :

  • Femmes enceintes ou celles qui allaitent.
  • Personnes souffrant de la maladie de Parkinson
  • Troubles cardiaques et cardiovasculaires
  • Troubles artériels

Faîtes preuve de bon sens en respectant les doses prescrites et enfin surtout tenez votre huile hors de la portée des enfants!

Attention il existe un cas où l’utilisation du CBD est totalement à proscrire à savoir les personnes allergiques au pollen Cannabis Sativa L. Ces dernières doivent rester éloignées de ce produit.

Comment consomme-t-on l’huile de CBD ?

La mode de consommation de l’huile le plus courant se fait en déposant quelques gouttes sous la langue. On attend quelques secondes avant d’avaler le tout. C’est le moyen le plus efficace et le plus utilisé pour une bonne assimilation.

Certaines personnes peuvent trouver ce mode d’utilisation assez désagréable. En effet, le goût de l’huile peut sembler assez fort. On leur conseillera de déposer l’huile sur une substance qui va masquer le goût. (morceau de sucre, yaourt, bout de pain …) 

Notez qu’il faudra plus de temps pour que l’huile soit absorbée par l’organisme si vous avez le ventre plein.

Où trouver de l’huile de CBD ?

Parce que l’huile de CBD est légale et ne nécessite aucune ordonnance, on peut en trouver un peu partout. Les boutiques spécialisées se sont démultipliées et évidemment internet permet d’en trouver et de s’en procurer en quelques clics.

Prenez le temps de bien comparer ce qui vous est proposé. Il existe de grandes variations de prix, qualité, quantité. Même si ce produit permet d’améliorer la qualité de vie de nombreuses personnes en ces temps de stress et de surmenage, sachez que toutes les méthodes de fabrication ne se valent pas. 

Optez pour une huile de qualité avec un fabricant ou revendeur qui privilégiera des produits bio sans pesticides, herbicides ou additifs venant de France. C’est le cas par exemple de CBD SHOP Paris.

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

aphrodisiaques

Bien-être : et si vous misiez sur les aphrodisiaques naturels ?

By Alimentation, dans le corps, Produits, Relaxation

Bien-être : et si vous misiez sur les aphrodisiaques naturels ?

aphrodisiaques

La nature regorge de richesses. Santé, bien-être, sexualité… Quel que soit l’effet que vous recherchiez, il existe forcément une option naturelle et bio pour répondre à vos besoins ! Aujourd’hui, Juste Bien a décidé de s’intéresser à un sujet brûlant : les aphrodisiaques. Quels sont les meilleurs aphrodisiaques naturels ? Comment les trouver ? Comment les utiliser ? Toutes les réponses sont ici !




Qu’est-ce qu’un aphrodisiaque exactement ?

Les aphrodisiaques sont des stimulants sexuels. Leur but : exacerber le désir sexuel et la libido. On ne sait pas exactement à quand remontent les premières utilisations des aphrodisiaques ; tout ce que l’on sait, c’est qu’ils existent depuis les débuts de l’humanité. Par exemple, les Aztèques utilisaient un mélange à base de cacao et d’épices (clous de girofle, poivre, piment, etc.) pour stimuler le désir. Bien des siècles plus tard, la célèbre marquise de Pompadour, elle aussi, était connue pour servir des branches de céleri à son amant, Louis XV…

Aujourd’hui, on retrouve des aphrodisiaques sous de nombreuses formes : aliments, médicaments, huiles essentielles, fabriqués à partir d’éléments naturels ou bien chimiques… A noter que chacun d’entre eux peut avoir des effets différents en fonction des personnes qui les utilisent. 

On peut trouver des aphrodisiaques naturels dans les commerces, sans ordonnances.  Certaines boutiques, notamment des boutiques en ligne, se sont même spécialisées dans la vente d’aphrodisiaques ! C’est par exemple le cas d’espaceplaisir, un loveshop moderne spécialisé dans les produits dédiés au bien-être et au plaisir, qui propose de nombreux produits qualitatifs, bio, vegan, cruelty free et sans perturbateurs. A découvrir de toute urgence !

Bon à savoir : les aphrodisiaques peuvent être utilisés aussi bien par des femmes que par des hommes. 

7 aliments aphrodisiaques stars à intégrer à votre alimentation

Vous désirez essayer des aphrodisiaques naturels ? La première solution est bien évidemment de vous pencher sur la nourriture : la nature regorge de substances aphrodisiaques ! Voici donc une liste non exhaustive d’aliments à incorporer à vos repas pour décupler votre désir…

  1. Le gingembre

Il s’agit probablement de l’aphrodisiaque le plus connu. En chinois, son nom signifie « virilité ». Son effet aphrodisiaque serait dû au gingérol, une substance qui stimule l’afflux de sang vers les organes reproducteurs tout en favorisant la production de spermatozoïdes pour les hommes. 

Vous pouvez consommer le gingembre sous de nombreuses formes : haché, râpé, en jus, en rondelles. Il peut être utilisé pour agrémenter les plats ou les boissons ; ses bienfaits sont multiples ! 

  1. Le cacao

Voilà une nouvelle qui risque de réjouir les plus gourmands d’entre nous ! Le cacao a en effet un impact direct sur un certain nombre de substances chimiques et de neurotransmetteurs, dont la sérotonine et les endorphines (responsables des sentiments positifs comme le bonheur et l’amour), qui ont des propriétés euphorisantes.

Vous pouvez trouver du cacao aphrodisiaque dans le chocolat cru, sous forme de poudres à mélanger pour créer une boisson cacaotée, ou bien sous forme de fèves de cacao.

Bonne nouvelle : dans une moindre mesure, le chocolat noir est lui aussi un aphrodisiaque redoutable, notamment parce qu’il favorise la vasodilatation et la production de dopamine (la fameuse hormone du plaisir).

  1. Les clous de girofle 

Les clous de girofle ne sont pas seulement un désinfectant et un anesthésiant naturels hors-pair : ils permettent également de favoriser la circulation sanguine dans le corps – de l’homme, notamment.

Vous pouvez les utiliser comme épice pour parfumer vos plats ou bien en faire des infusions (3 clous de girofle à laisser infuser 20 minutes).

  1. Le safran

En termes d’aphrodisiaque, le safran est l’épice absolument incontournable de nos cuisines ! Ce sont les phylostérols qui permettent au safran d’arriver en tête des aphrodisiaques, car ils stimulent les zones érogènes ainsi que le désir, tout en favorisant la lubrification.

Il faut savoir que le safran est l’une des épices les plus chères du monde. Heureusement, il est aussi très parfumé ! Pour l’utiliser, il vous suffit d’en incorporer un peu à vos plats pour en exhausser le goût. Certaines personnes aiment aussi en consommer sous forme de boisson.

  1. Le ginseng

Avez-vous déjà entendu parler des ginsénosides et des alcaloïdes ? Il s’agit là de substances tonifiantes et qui favorisent la vasodilatation. Le ginseng est très apprécié – et utilisé – en médecine traditionnelle chinoise. 

Vous pourrez en trouver sous forme de poudre, à mélanger à des jus de fruits et des yaourts, ou bien à faire infuser. 

  1. L’anis

L’anis est riche en anéthole, une substance dont les effets sont semblables à ceux de l’œstrogène, la fameuse hormone sexuelle des femmes. Il constitue donc un excellent stimulant pour les dames… Mais aussi pour les hommes ! 

Vous pouvez l’employer pour parfumer vos plats aussi bien salés que sucrés : gâteaux, riz au lait, pain, biscuits, compotes, poissons, volailles…

  1. Les huîtres

huitresOn y pense peu, mais les huîtres sont très riches en zinc, qui stimule la production de testostérone, hormone qui a un impact direct sur le sentiment de bien-être et la libido. A consommer sans modération !

Aphrodisiaques naturels : des formes multiples pour répondre à toutes sortes de besoins

Le saviez-vous ? Il existe de très nombreux aphrodisiaques vendus dans le commerce comme tels, et qui restent 100% éthiques, bio et respectueux de l’environnement ! En voici quelques exemples : 

  • Les crèmes multi-usages : à la fois lubrifiant, huile de massage et crème comestible, ce produit permet de stimuler l’imagination pour réinventer vos moments à deux… Le petit + : conçues pour ne pas sécher ni coller, ces crèmes miracles sont enrichies en agents hydratants, pour vous laisser une peau douce et nourrie ! 
  • Les lubrifiants bio : certains lubrifiants ne se contentent pas d’être fabriqués à partir d’eau. Au contraire, ils intègrent aussi des éléments connus pour être des aphrodisiaques efficaces, comme les clous de girofle, les baies de Goji, la goyave, l’aloe vera… De quoi vous relaxer au naturel !
  • Les gélules : à prendre en cure ou bien juste avant un rendez-vous, les gélules permettent de profiter de tous les bienfaits de la nature pour booster votre libido. Tantôt au safran, tantôt au cacao, à l’anis ou encore au poivre noir (ou bien à tous ces ingrédients à la fois), ces compléments alimentaires permettent de réduire le stress, de lutter contre la fatigue, de favoriser la bonne humeur et de décupler l’énergie. Un combo gagnant ! 
  • Les savons : subtil mélange d’huiles essentielles, d’agents nourrissants et d’ingrédients aphrodisiaques, les savons permettent de transformer vos séances de lavage en moments uniques et sensuels… Tout en respectant l’environnement !

2 recettes aphrodisiaques pour vous inspirer

Les ingrédients aphrodisiaques naturels sont certes intéressants, mais peuvent s’avérer inefficaces si l’ambiance ne s’y prête pas. Vous souhaitez organiser un petit moment romantique ? Voici deux recettes simples et rapides pour trinquer à votre libido (re)trouvée !

  1. La petite mort au chocolat

Il s’agit de la recette de boisson chaude aphrodisiaque la plus connue. Pour la réaliser, versez dans une casserole 250 ml d’eau, 500 ml de lait de coco, 200 g de chocolat noir, le zeste d’une orange  et des épices (1 fève tonka, deux clous de girofle, de la cannelle, de la cardamome, une pincée de muscade et du piment fort si vous appréciez cela). Faites chauffer à feu doux pendant environ 15 minutes, filtrez la boisson et buvez !

  1. Le cocktail aphrodisiaque à l’ananas

Voici une recette excellente pour la santé, sous toutes ses formes ! Pour en profiter, mixez 100g de chair d’ananas frais et un morceau de gingembre frais (ou, à défaut, une cuillère à café de poudre de gingembre). Ajoutez-y 325 mL d’eau et remixez si besoin. Filtrez le tout puis ajoutez-y 20g de sucre de canne blond et quelques gouttes de jus de citron. Conservez 2 heures au frais et dégustez !




Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

telecommande alarme

Installer une alarme pour être serein au quotidien

By chez soi, Maison, Produits, Relaxation

Installer une alarme pour être serein au quotidien

telecommande alarme

Le saviez-vous ? En 2021, 2 ménages sur 10 ont été victimes d’intrusion avec vol en France. Plus que cela, d’après l’ONDPR (Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales), en France, un cambriolage aurait lieu toutes les 90 secondes. Face à ces chiffres inquiétants, la solution semble toute trouvée : faire installer un système d’alarme ! Mais quel système choisir exactement ? Les alarmes sont-elles vraiment efficaces au quotidien ? Comment fonctionnent de tels systèmes exactement ? Juste Bien vous dit tout ce qu’il faut savoir sur le sujet !




Quels sont les différents types d’alarme à installer chez soi ?

Pour protéger votre logement des cambriolages, sachez qu’il existe plusieurs types d’alarme anti-intrusion, chacune possédant ses spécificités. Toutes ont un point commun : protéger votre domicile contre les vols ou bien les actes de vandalisme, soit en surveillant les mouvements aux alentours, soit en détectant l’ouverture d’une porte ou d’une fenêtre. Voici une liste non-exhaustive des différentes solutions possibles :

Les alarmes anti-intrusion :

Il s’agit des types d’alarmes les plus répandus sur le marché. Elles peuvent être vendues avec des fils (on parle alors d’alarmes filaires) ou sans fil (on parle d’alarmes non filaires : elles fonctionnent par ondes radio). 

Les alarmes anti-intrusion sont composées d’une centrale et de différents capteurs, répartis dans des endroits stratégiques au sein du logement. Il existe deux genres de capteurs : 

  • Les détecteurs de mouvements : il faut les installer au sein du logement et/ou dans le jardin. Leur mission ? Identifier les mouvements suspects chez vous et les transmettre au système central.
  • Les détecteurs d’ouverture : ceux-ci sont à installer autour et sur les portes et les fenêtres de votre domicile. Ils permettent de détecter une ouverture forcée (via la casse de la serrure ou de la vitre par exemple) et de transmettre l’information au système central.

Lorsque les détecteurs découvrent une activité suspecte, une alarme sonore se déclenche. Le but : faire fuir les malfrats et alerter le voisinage. Vous pouvez également demander à recevoir une notification sur votre téléphone en cas de déclenchement de l’alarme.

Les alarmes connectées

Pour ce type d’alarme, vous devez disposer d’un smartphone fonctionnel. En effet, les alarmes connectées sont reliées à une application que vous devez télécharger sur votre téléphone, et qui vous permet d’activer et de désactiver à volonté et à distance votre système de sécurité. 

En général, ces dispositifs sont composés de plusieurs éléments : 

  • Des capteurs, qui servent à détecter tout changement suspect (capteurs de variation de température dans une pièce censée être vide, détecteurs de mouvement, caméras de vidéosurveillance, détecteurs d’ouverture, etc.)
  • Un système central de paramétrage
  • Un appareil qui sert à émettre un signal sonore (une sirène par exemple)
  • un transmetteur téléphonique pour vous avertir où que vous vous trouviez

A noter que souvent, ces dispositifs possèdent une batterie de secours, qui permet une autonomie de plusieurs heures en cas de coupure de courant à votre domicile.

Les systèmes de télésurveillance

En général, l’alarme avec télésurveillance est un dispositif proposé par une entreprise privée qui installe chez vous un système de sécurité accompagné des caméras connecté à l’entreprise en question. L’objectif est de surveiller 24/24h et 7/7j votre logement via un système d’abonnement.

Si jamais des mouvements suspects sont détectés, l’entreprise vous contacte (appel, sms, etc.) pour analyser la situation. Si l’activité observée n’est effectivement pas normale et qu’une intrusion a bien lieu, l’entreprise contacte les forces de l’ordre pour qu’elles puissent intervenir chez vous.

Les leurres domotiques

Ces systèmes sont particulièrement appréciés des personnes qui s’absentent de chez elles pour de longues durées. Ils permettent en effet de simuler une présence chez vous, notamment via : 

  • L’activation de lumières dans la maison lorsque la journée touche à sa fin
  • L’ouverture et la fermeture automatique des volets le matin et le soir
  • L’enclenchement de la télévision et de divers appareils électriques
  • Etc.

C’est vous qui pouvez décider directement des mesures à prendre en configurant au préalable un scénario depuis votre ordinateur ou votre téléphone. En cas de mouvement suspect durant votre absence, vous serez directement informé(e) par téléphone.

Comment choisir l’alarme la plus adaptée à vos besoins ?

camera surveillance enfant

Vous avez décidé d’investir dans un système d’alarme pour être serein au quotidien mais ne savez pas lequel choisir ? Pour vous aider, sachez qu’il est recommandé de faire particulièrement attention à 6 critères : 

  1. La taille de votre logement : il est important de bien prendre en compte toutes les pièces de la maison susceptibles d’être utilisées par des cambrioleurs éventuels, afin d’adapter le nombre de capteurs et de détecteurs à installer pour que votre système d’alarme soit efficace.
  2. Votre type d’habitation : il n’est pas forcément pertinent d’équiper une maison de campagne de la même façon qu’un studio en copropriété ! Le but est de pouvoir installer un système qui soit efficace sans pour autant déranger constamment les voisins (et vous en faire des ennemis…). Souvent, il est recommandé d’opter pour un système avec une alarme intérieure pour un appartement et avec une alarme extérieure pour une maison. Si vous possédez un jardin, n’oubliez pas non plus de sécuriser cet accès à l’aide de capteurs de mouvements extérieurs.
  3. Votre budget : il est recommandé d’adapter votre équipement à la valeur de vos biens à protéger. Si vous ne possédez rien de précieux ou de coûteux dans votre maison, peut-être qu’il n’est pas pertinent de surinvestir dans du matériel et un système d’alarme extrêmement onéreux.
  4. Les normes et certifications : en France, les systèmes d’alarme que l’on trouve sur le marché doivent respecter des normes de qualité très strictes. Attention donc à bien vérifier que le dispositif que vous choisirez réponde à ces critères ! D’autant plus que certaines compagnies d’assurance ont un niveau d’exigence précis pour vous garantir des indemnisations en cas de souci. Pour vous assurer de la qualité de votre système d’alarme, vous pouvez par exemple vérifier la présence de la certification NF A2P, qui est un gage fiable d’efficacité.
  5. La qualité du dispositif : votre caméra de surveillance permet-elle d’identifier les cambrioleurs (et non de seulement confirmer une tentative d’intrusion) ? Pouvez-vous piloter votre système à distance ? Pouvez-vous faire en sorte que d’autres personnes que vous puissent être alertées en cas d’effraction ou de mouvement suspect ? Pouvez-vous récupérer les images prises par le système de surveillance même si les cambrioleurs emportent ou détruisent les caméras ? Il est important de bien faire le point sur vos besoins avant d’acheter un système d’alarme afin de bien parer à toutes les éventualités et de rester protégé en toutes circonstances.
  6. La simplicité d’utilisation : on y pense peu, mais en fonction du type d’alarme que vous choisirez, vous pourrez être amené(e) à devoir gérer des flux vidéos, paramétrer des dispositifs, activer ou désactiver certaines fonctions, accéder à des images enregistrées, etc. Normalement, tout est fait pour que ces manipulations soient les plus simples possibles. Mais si vous n’êtes vraiment pas à l’aise avec ce genre de technologie, peut-être qu’il vaut alors mieux vous orienter vers d’autres types d’alarmes… 

Et vous, est-ce que votre logement est équipé d’un système d’alarme ? N’hésitez pas à nous faire part de votre expérience !




Sources

https://www.habitatpresto.com/mag/electricite/alarme-domotique/proteger-cambriolages
https://www.ctendance.fr/amenagement/raisons-installer-alarme-logement/
https://www.ideesmaison.com/Le-Mag-de-la-Maison/A-la-Une/Interieur-deco-confort/Utile-equipement-confort/Intrusion-et-cambriolage-quelle-est-l-efficacite-d-une-alarme-de-maison/Intrusion-et-cambriolage-quelle-est-l-efficacite-d-une-alarme-de-maison.html
https://www.consobrico.com/quel-systeme-dalarme-installer-dans-une-maison/
https://www.houzz.fr/magazine/comment-choisir-l-alarme-la-plus-adaptee-a-vos-besoins-stsetivw-vs~69232224

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

VAPE pen CBD

Que faut-il savoir sur la Vape pen au CBD ?

By CBD, Produits, Relaxation

Que faut-il savoir sur la Vape pen au CBD ?

VAPE pen CBD

En France, le CBD (pour cannabidiol) souffre d’une image peu glorieuse, car il est souvent pris pour une substance stupéfiante – et illégale. Malgré cela, le CBD est de plus en plus exploité et ce, sous de nombreuses formes : crèmes, huiles, infusions, bonbons, shampooings… Et produits de vape. Aujourd’hui, nous vous présentons un système un peu particulier de vapotage : la vape pen au CBD. Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce dispositif unique, original et sacrément pratique !




Qu’est-ce qu’une vape pen CBD exactement ?

La vape pen est un genre de petit vaporisateur, qui a été spécialement conçu pour faciliter au maximum le vapotage. En fait, il faut savoir que les vapes pen fonctionnent différemment des cigarettes électroniques standards : là où une cigarette électronique utilise la combustion, les vapes pen s’appuient simplement sur le réchauffement de leur cartouche, sans aller jusqu’à la combustion.

Comme la température de l’air est moins élevée, les poumons se sentent moins agressés, d’autant plus que pour fonctionner, la vape pen n’a pas besoin de monoxyde de carbone, de goudron ou de produit peu recommandable. 

Autrement dit, si la vape pen est si appréciée, c’est parce qu’elle permet d’avoir un vapotage plus « propre » que la cigarette électronique, sans produit toxique, et de profiter d’une saveur décuplée, beaucoup plus intense.

Il existe de nombreux types de vape pen : certaines sont à usage unique, d’autres sont rechargeables, d’autres encore sont pré-remplies… La seule caractéristique commune de toutes ces vapes pas comme les autres est que vous n’avez pas besoin d’effectuer de réglage ni de tripoter d’obscurs bouton pour les utiliser, régler la température, etc.

Dans la grande famille des vapes pen, une Vap Pen CBD est tout simplement une vape pen dont la cartouche est remplie d’extrait de CBD ! Pour rappel, le CBD est l’une des nombreuses molécules qui composent le cannabis, mais qui ne fait pas partie des substances stupéfiantes du chanvre (au contraire du THC) et n’a donc aucun des effets du cannabis pris sous forme de drogue.

Quels sont les bienfaits de la vape pen au CBD ?

En plus de son côté plus sain et de la puissance de ses arômes, la vape pen au CBD est très appréciée des personnes qui cherchent à se détendre. Il s’agit là en effet de la principale caractéristique du CBD, qui permet également de : 

  • Lutter contre le stress et l’anxiété
  • Amoindrir la fréquence et l’intensité des maux de tête et des migraines (grâce à ses propriétés antalgiques)
  • Réguler le sommeil (aide à avoir un sommeil réparateur, lutte contre les insomnies, les cauchemars, les apnées du sommeil, etc.)
  • Améliorer l’humeur
  • Favoriser la récupération musculaire (notamment pour les sportifs)
  • Lutter contre les douleurs chroniques (articulaires ou musculaires) grâce à son effet anti-inflammatoire
  • Equilibrer le système immunitaire
  • Ralentir le vieillissement de la peau et soulager les troubles cutanés
  • Et bien plus encore !

Est-ce que la vape pen au CBD est légale ?

homme qui vapote CBD

Oui ! Le CBD est une substance parfaitement légale, car il ne s’agit pas d’un stupéfiant. Vous pouvez donc utiliser votre vape pen CBD sans crainte ! 

Quelles sont les précautions à prendre avec une vape pen au CBD ?

Le CBD, et de manière générale les produits de vapotage, sont interdits aux personnes de moins de 18 ans. Il est également fortement déconseillé aux femmes enceintes et/ou allaitantes de consommer ou de vapoter du CBD, tout comme aux personnes souffrant de troubles cardiaques et de troubles de la tension.

Si vous utilisez du CBD pour la première fois, veillez à bien vérifier que vous n’y êtes pas allergique : les personnes allergiques à certains types de pollen peuvent très mal supporter le CBD.

Vérifiez également, si vous prenez un ou plusieurs traitement(s), qu’il ne risque pas d’y avoir des interactions avec le CBD. En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé.

En outre, respectez toujours les consignes et modes d’emploi fournis avec les produits : en cas de mauvaise utilisation et/ou de surdosage, vous risquez de devoir subir des effets secondaires plutôt déplaisants…

Enfin, consommez toujours du CBD de qualité, idéalement bio. Il existe plusieurs certifications qui prouvent la qualité des produits utilisés. Vous pouvez par exemple opter pour des cartouches de vape pen bio et produites en France !

Comment utiliser une vape pen au CBD ?

Pour utiliser une vape pen CBD, il suffit de procéder en 3 étapes : 

  1. Fixez la cartouche de CBD à la vape pen
  2. Appuyez (une ou plusieurs fois, selon la marque) sur le seul et unique bouton de la vape pen : le bouton d’allumage, qui sert à la fois à allumer la vape pen et à en régler la température
  3. Inspirez et profitez de votre vape pen !

Comment choisir une vape pen au CBD ?

Il existe plusieurs concentrations de CBD (qui s’étalent en général de 30 à 60%). Pour choisir la concentration qui vous convient le mieux, c’est très simple : plus le taux indiqué est élevé, plus les effets du CBD seront puissants !

Attention : il est conseillé, si vous débutez, de ne pas commencer tout de suite par un taux de concentration élevé : les effets du CBD peuvent s’avérer puissants, il serait dommage que vous en soyez dégoûté par une mauvaise première utilisation !

Où trouver une vape pen au CBD ?

Il existe des boutiques spécialisées dans la vente de produits de vapotage, à la fois physiques et en ligne. Vous y trouverez forcément la vape pen qu’il vous faut !

Alors, prêt(e) à tenter l’aventure ?




Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

CBD nourriture

Cuisine : réinventez vos plats avec le CBD !

By Alimentation, CBD, Dans la tête, Produits

Cuisine : réinventez vos plats avec le CBD !

CBD nourriture

On ne présente plus le CBD, cette substance issue du cannabis (mais non psychotrope et parfaitement légale en France) très prisée des personnes qui souhaitent se détendre, améliorer leur sommeil et leur humeur, ou bien stimuler leurs défenses naturelles. Aujourd’hui, le mode de consommation le plus connu du CBD est le vapotage. Mais saviez qu’on peut aussi… Le manger ? Aujourd’hui, Juste Bien a sorti son tablier pour tout vous dire sur la cuisine à base de CBD !




De l’avantage de cuisiner avec du CBD…

Il existe quatre avantages principaux à la cuisine avec du CBD :

  1. Un meilleur mode de consommation : la consommation de CBD par voie culinaire a pour avantage d’être très douce. Par exemple, comme il n’y a pas de combustion, vos voies respiratoires ne subissent aucun dommage, contrairement à ce qui peut parfois se produire en cas de consommation de CBD par inhalation.
  2. Une absorption plus aisée : mélanger du CBD à des aliments et des boissons permet d’opter pour une consommation tout en douceur. Il s’agit d’une bonne alternative pour les personnes qui supportent mal l’inhalation ou la prise de CBD par l’huile, par exemple.
  3. Un plaisir décuplé : vous appréciez les effets du CBD mais n’en aimez pas le goût ? La cuisine est la solution : non seulement vous pourrez désormais profiter du CBD en toute quiétude, mais en plus vous pourrez l’incorporer à vos plats préférés, pour un maximum de saveurs !
  4. Un dosage optimal : comme c’est vous qui cuisinez, vous avez l’entière maîtrise des quantités. Vous pouvez donc ajuster de manière très précise les doses de CBD à utiliser – bien sûr, en respectant toujours des quantités raisonnables…

Quelles formes de CBD pour quels plats ?

Pour la cuisine, on peut trouver le CBD sous plusieurs formes : feuilles ou fleurs séchées, vinaigres aromatisés, biscuits, huiles, infusions… Et bien plus encore ! Il est recommandé de bien adapter vos plats aux différentes formes de CBD choisies.

L’huile de CBD est utilisée à la fois dans les préparations salées et sucrées. Côté salé, on le retrouve dans des vinaigrettes, des sauces, des marinades… Pour ce qui est du sucré, le CBD est surtout utilisé comme exhausteur de goût ou aromate. On peut par exemple la mélanger à une crème pâtissière dans une tarte aux fraises ou directement l’incorporer à une pâte à gâteau (les cookies au CBD sont particulièrement appréciés). Vous pouvez même l’ajouter à une mousse au chocolat !

Le CBD sous forme de pollen, lui, peut être émietté puis utilisé pour parfumer des courts-bouillons, des salades composées, des sautés de légumes, des sauces froides ou bien pour rehausser le goût de vos yaourts et fromages blancs.

De même, les graines de CBD sont souvent incorporées à des gâteaux (comme des pépites), utilisées dans des salades, voire même mélangées à des céréales !

Les fleurs et feuilles séchées de CBD, enfin, peuvent être utilisées entières ou bien réduites en miettes puis saupoudrées sur les préparations. Entières, on peut en faire des infusions, des cocktails ou bien des soupes. Emiettées, on peut les utiliser pour assaisonner une salade, une viande ou un poisson en fin de cuisson.

Quelques conseils pour bien utiliser le CBD en cuisine

CBD gateau

Pour réussir vos plats à base de CBD, il faut bien avoir en tête que le CBD est lipophile et hydrophobe. Autrement dit, pour le diluer, évitez l’eau à tout prix et privilégiez les matières grasses (miel, huile, lait, etc.). 

Pour ne pas avoir à subir toutes sortes de désagréments, veillez également à bien cuisiner avec du CBD naturel (et non synthétique) de bonne qualité, si possible issu de l’agriculture locale et biologique. De même, essayez d’utiliser des produits à base de CBD les moins transformés possible, de manière à ne cuisiner qu’avec des quantités qui approchent celles qui existent dans la nature.

Enfin, sachez que pour profiter pleinement de tous les bienfaits du CBD (relaxation, anti-inflammatoire, antioxydant, analgésique, etc.), il est conseillé de ne pas faire chauffer vos préparations contenant du CBD à plus de 180°C, sous peine d’abîmer grandement les phytocannabinoïdes.

Vous pourrez vous en procurer chez des spécialistes du CBD en ligne, que vous soyez particuliers ou professionnels. Certaines enseignes vendent même des CBD certifiés ! C’est par exemple le cas du fournisseur en CBD Pro 4 You, qui contrôle strictement la qualité de ses produits avant de les vendre.

Quel dosage utiliser pour cuisiner avec du CBD en toute sécurité ?

Le dosage dépend de votre niveau de consommation, de vos préférences et de vos besoins. L’action du CBD peut varier en fonction de votre corpulence, des effets que vous recherchez (relaxation, sommeil, lutte contre la douleur, etc.), de votre état général et de la façon dont votre corps réagit face aux molécules.

Pour trouver les quantités parfaites, il est conseillé de faire des tests, en commençant par des doses de CBD faibles que vous pourrez ajuster petit à petit. A titre d’indication, une quantité de 10-15 mg est recommandée pour débuter, quand une dose de 60 mg est adaptée à des consommateurs ayant l’habitude du CBD.

Vous avez trop mis de CBD dans vos préparations ? N’ayez crainte, le CBD n’étant pas une drogue, il n’y a pas de risque d’overdose.  L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a même confirmé que le CBD est sans danger pour les humains ! 

Attention néanmoins : même si le CBD semble inoffensif, il n’est jamais bon d’abuser d’une substance, quelle qu’elle soit…

Comment conserver le CBD ?

Dans l’idéal, conservez vos produits à base de CBD dans un endroit propre et sec, à l’abri de la lumière. Vous pouvez par exemple opter pour une boîte de conservation en verre ou une pochette hermétique. Vous pouvez même conserver votre CBD au frigo ! Mais prenez garde à bien éviter l’eau durant toute la durée de conservation de vos produits.

Quelques précautions à prendre pour cuisiner avec du CBD 

Attention si vous mélangez CBD et alcool : les effets combinés des substances peuvent être bien plus puissants et déroutants que d’ordinaire. Il est donc déconseillé de prendre la voiture après avoir absorbé du CBD mélangé à de l’alcool.

Par ailleurs, si vous décidez de partager vos plats avec d’autres personnes, prévenez-les de la présence du CBD dans vos préparations et vérifiez qu’ils vous ont bel et bien donné leur consentement avant de les faire goûter.

Enfin, avant de consommer (et de servir) des préparations contenant du CBD, sachez que cette substance est très fortement déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes, aux personnes souffrant de troubles cardiaques et de troubles de la tension ainsi qu’aux personnes allergiques à certains types de pollens. 

De même, faites attention en cas de traitement médicamenteux à ce que les différentes molécules des médicaments et du CBD n’entrent pas en conflit.

En cas de doute, demandez l’avis d’un professionnel de santé.

A vos marques, prêts ? A vos fourneaux !




Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Send this to a friend