Skip to main content
Category

Hygiène de vie

moucherons plantes

Comment se débarrasser des moucherons?

By chez soi, Hygiène de vie, Plantes et Jardin

Comment se débarrasser des moucherons?

débarasser moucherons

Une maison infestée de moucherons, ce n’est vraiment pas agréable! Bien que la plupart de ces petits insectes volants ne risquent pas de vous faire mal, ils pourraient très bien jouer avec vos nerfs. Pire, certains types de moucherons s’amuseront à vous piquer.

Pouvant se reproduire à une vitesse folle, il vaut mieux lutter contre les moucherons dès que vous les voyez apparaitre. Si vous attendez un peu, vous aurez à faire face à un vrai bataillon dans quelques jours !

Il est nécessaire de bien connaître son ennemi afin de mieux le combattre. Il existe plus de 1700 espèces à travers le monde. Pas besoin d’élaborer 1700 stratégies différentes pour s’en débarrasser. 

Certains moucherons particulièrement embêtants peuvent mordre, ce sont ceux qui interrompent notre sortie pêche en été. Néanmoins, les espèces qui élisent domicile dans la panière à fruits à la maison sont en règle générale inoffensifs. 

La pleine saison des moucherons se déroule entre avril et août. C’est à cette période qu’ils s’installent et se multiplient.

Concernant les moucherons de nos cuisines, quelques règles de bases suffisent. 

Les moucherons sont surtout attirés par la nourriture et l’humidité. La première étape pour s’en débarrasser, c’est de faire en sorte que plus rien ne les attire. Ensuite, il faudra éliminer les moucherons qui restent en se concentrant sur les points de notre maison sur lesquels ils adorent se poser et en mettant des pièges à d’autres endroits stratégiques.

Dans cet article, nous vous expliquons comment faire étape par étape.




Etape 1 : Préparer le terrain avant tout nettoyage

Pour commencer, il faut leur rendre l’accès impossible à tout ce qu’ils aiment : la nourriture et l’humidité.

1) Enlever toute trace de nourriture

nourriture moucherons

Une cuisine sans moucheron est avant tout une cuisine qui ne laisse apparaitre aucune nourriture.

Si vous avez de la vaisselle sale, lavez-la. Fermez bien tous les paquets de nourriture que vous voyez et mettez-les au placard. Il est très important que tous les produits dans le placard soient placés dans des contenants fermés. En effet, l’inverse attirerait les moucherons, mais aussi d’autres insectes encore plus embêtants. Si vous avez des fruits, placez-les au frigo le temps du nettoyage. Lavez votre cuisine pour vous débarrasser de toutes les miettes qui pourraient rester. Et si vous avez des bouteilles ouvertes, bouchez-les.

Ensuite, passez aux poubelles. Elles attirent fortement les moucherons, qui viennent s’y nourrir et y pondre leurs œufs. Il est donc préférable d’avoir une poubelle à couvercle et de sortir les poubelles régulièrement, pour recommencer avec un sac vide et propre. Si vous avez un compost à l’intérieur, assurez-vous aussi qu’il soit aussi fermé par un couvercle et sortez-le encore plus régulièrement que vos poubelles, préférablement après chaque repas.

Si, après avoir jeté votre sac poubelle, il reste des moucherons sur la poubelle-même, il vous faudra la désinfecter. Pour cela, vous pouvez y verser une tasse d’ammoniaque. Laissez agir pendant environ une heure avant de rincer.

2) Eliminer l’humidité

Après la nourriture, l’humidité est votre ennemi n°2. Le temps du nettoyage, veillez donc à jeter tout fond d’eau que vous voyez, que ce soit dans des verres, dans les pots des plantes, dans l’évier ou dans les gamelles de vos animaux. En règle générale, à part pour les gamelles, évitez de laisser des fonds d’eau dans vos récipients. L’eau attire fortement les moucherons, qui viennent y pondre leurs œufs.

De plus, si vous venez de laver votre plan de travail, séchez-le bien.

3) Mettre dehors les plantes en mauvais état

plante mourrante

Jetez un œil aux racines des plantes que vous conservez dans votre maison. Si elles sont en train de pourrir, mettez-les à l’extérieur.

Après avoir fait tout cela, vous pouvez passer au nettoyage en tant que tel. Plusieurs étapes sont à suivre pour se débarrasser des moucherons. Si vous les suivez toutes, vous serez débarrassés complètement des moucherons en quelques jours maximum.

Etape 2 : Se débarrasser des moucherons autour des fruits

corbeille a fruits

Vos fruits devraient maintenant être au frigo, mais il faut préparer la corbeille à fruits pour qu’elle puisse les recevoir à leur sortie. Si la corbeille est sale, veillez d’abord à la laver.

Ensuite, pour s’assurer que les moucherons ne seront plus attirés par la corbeille quand les fruits seront revenus à leur place, vous pouvez y mettre l’un de ces trois éléments :

1) Des bouchons de liège

C’est le plus facile. Les moucherons détestent l’odeur du liège. Si vous en mettez dans votre corbeille de fruit, ils s’assureront donc d’y rester bien à l’écart.

2) Des clous de girofle

Mettez-en quelques-uns dans votre corbeille, ou piquez une dizaine d’entre eux dans un citron que vous placerez au milieu de vos fruits.

Vous pouvez aussi placer le citron piqué de clous de girofle à n’importe quel endroit stratégique de votre maison.

3) De l’ail

Si vous n’avez aucun des deux, vous pouvez encore vous jeter sur l’ail. Posez simplement des gousses d’ail non épluchées dans votre corbeille à fruits.

Etape 3 : Se débarrasser des moucherons dans les canalisations

Source d’humidité, les canalisations sont un des lieux privilégiés des moucherons pour y pondre leurs œufs à l’abri des regards. Là, ils y trouvent de l’eau stagnante et des dépôts de nourriture. Pour eux, c’est le paradis !

Le mieux est d’utiliser du bicarbonate de soude et du vinaigre pour bien nettoyer et désinfecter vos canalisations. Commencez par verser deux cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans le trou d’évacuation de votre évier, et versez ensuite un verre de vinaigre. Ensuite, essayez de ne pas utiliser votre évier pour pouvoir laisser agir le produit pendant deux heures. Après cela, faites couler de l’eau chaude.

Si vous n’avez pas ces produits sous la main, vous pouvez aussi verser de l’eau bouillante dans votre évier, ou du marc de café. Répétez le processus régulièrement pour venir à bout de tous les moucherons. Continuez même quand il n’y en a plus, pour empêcher leur retour.

Ne versez surtout pas de l’huile. Bien que ça paraisse être une bonne idée pour les moucherons, ça ne l’est pas pour votre évier. En effet, l’huile risquerait de boucher le trou d’évacuation de votre évier. Et mieux vaut ne pas se séparer d’un problème en en créant un autre !

Etape 4 : Se débarrasser des moucherons sur les plantes

moucherons plantes

Ce qui attire les moucherons dans les plantes, c’est la terre humide. C’est un autre environnement très prisé par les moucherons pour y pondre leurs œufs.

Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour tuer les œufs et faire en sorte que les moucherons n’y viennent plus.

1) En arrêtant de les arroser

Pas indéfiniment, évidemment. Juste le temps que la couche supérieure de la terre soit asséchée, jusqu’à environ un centimètre de profondeur. Cela tuera les œufs et enlèvera aux moucherons toute envie d’y pondre. Ensuite, arrosez votre plante de nouveau, pour qu’elle ne finisse pas par s’assécher à son tour !

2) En y plaçant des allumettes

Le soufre présent dans la tête de certaines allumettes ennuie fortement les moucherons. Munissez-vous donc d’allumettes contenant du soufre et plantez-en quelques-unes dans la terre, la pointe vers le bas.

3) En vaporisant du citron et du savon liquide

Mélangez quelques cuillères de savon liquide dans de l’eau, et ajoutez-y un peu de jus de citron. Si votre savon a déjà une odeur de citron, le jus de citron n’est pas nécessaire. Vaporisez ensuite le mélange sur votre plante, aussi bien dans la terre et sur ses racines que sur ses feuilles.

Ces trois actions devraient débarrasser vos plantes des moucherons. Si vous en trouvez encore après quelques jours, même après avoir mis en pratique chacune d’entre elles sur vos plantes, vous devriez penser à rempoter vos plantes.




Etape 5 : Créer des pièges à moucherons

piège moucherons

Maintenant que vous vous êtes occupés des trois endroits préférés des moucherons, vous pouvez aussi vous assurer qu’ils ne reviennent pas en créant des pièges ou des répulsifs.

Voici plusieurs types de pièges.

1) Un piège au vinaigre

Le récipient idéal pour ce piège est un pot avec un couvercle dans lequel vous aurez percé quelques trous pour permettre aux moucherons d’y rentrer. Mais si vous n’en avez pas sous la main, vous pouvez aussi en fabriquer un avec une bouteille en plastique. Coupez le haut de la bouteille en plastique, aux alentours d’un tiers en partant du bouchon. Rentrez-le ensuite dans l’autre partie de la bouteille, la tête vers le bas. Collez les deux morceaux ensemble. De cette façon, les moucherons rentreront facilement dans la bouteille mais auront beaucoup de mal à trouver la sortie.

Une fois que votre récipient est prêt, remplissez-le de vinaigre et versez-y quelques gouttes de liquide vaisselle. Le meilleur vinaigre, dans ce cas, est le vinaigre de cidre. Mais si vous n’en avez pas, le vinaigre blanc fonctionne aussi très bien, tout comme le vin rouge. Quant au liquide vaisselle, si vous en avez un parfumé au citron, c’est encore mieux !

Remplacez le mélange tous les jours.

2) Un piège au vinaigre de cidre

Encore une fois, le vinaigre se révèle être un véritable produit miracle pour venir à bout des moucherons. Pour fabriquer ce deuxième piège, prenez un bocal en verre muni d’un couvercle. Percez le couvercle avec un tournevis ou bien un couteau. Versez un fond de vinaigre de cidre dans le bocal et revissez le couvercle troué.

Les moucherons seront attirés par l’odeur au point de rentrer dans le bocal, mais ils ne pourront pas en sortir.
Pour un maximum d’efficacité, vous pouvez mélanger au vinaigre de cidre quelques gouttes de citron, du sirop ou bien du vin rouge.

3) Des attrape-mouches

Les attrape-mouches, ces rubans colorés et collants, sont aussi très efficaces avec les moucherons. Leur couleur les attire et ils viennent s’y coller sans savoir en partir.

3) Le ventilateur

Les moucherons détestent les courants d’air. En plaçant un ventilateur dans votre cuisine, vous vous assurerez donc de tous les chasser.

Etape 6 : Prendre les bonnes habitudes

arrosage plantes

Maintenant que vous vous êtes débarrassés des moucherons, il faut penser à prendre les bonnes habitudes pour éviter qu’ils ne reviennent. En effet, une petite baisse de vigilance et ils pourraient revenir en nombre !

Pour éviter cela, il existe beaucoup de gestes très faciles à adopter au quotidien. Vous en aurez sûrement déjà compris certains en lisant cet article : ne pas laisser de la nourriture à l’air, fermer vos poubelles, éviter l’eau stagnante ou encore nettoyer le trou d’évacuation de votre évier régulièrement. Ces gestes ne valent pas seulement pour la durée du nettoyage, il faut les effectuer au quotidien !

En plus de ceux-ci, voici d’autres habitudes qui pourraient vous être utiles, et le tour sera joué !

1) Lors de l’arrosage des plantes

Pour éviter l’eau stagnante, le mieux est d’arroser vos plantes au-dessus de votre baignoire ou à l’extérieur. Le but est de faire couler l’excédent d’eau par les trous qui se trouvent en-dessous du pot, au lieu de le laisser couler dans le pot décoratif ou la soucoupe sur laquelle vous placez généralement votre pot. Ainsi, vos plantes sont suffisamment arrosées, et vous dites stop à l’eau stagnante.

Une autre astuce est de remplacer l’eau dans votre arrosoir par du thé noir, une fois sur deux.

2) Faites attention à vos fenêtres

Vérifiez que vos fenêtres se ferment bien et qu’il n’y ait aucun espace vide, ne serait-ce qu’un petit trou, suffisant pour que les moucherons rentrent dans votre maison.

3) Pensez à bien aérer

C’est prouvé : les moucherons raffolent des lieux chauds ; ils s’y sentent en sécurité pour pondre et prolifèrent. Pour vous en débarrasser, il est donc important d’aérer les diverses pièces de votre maison tous les jours. L’idéal est d’aérer vos pièces au minimum une demi-heure par jour – même en hiver !
Si vous craignez que les moucherons ne profitent de vos fenêtres ouvertes pour s’introduire chez vous, n’hésitez pas à installer des moustiquaires à vos fenêtres et ouvertures d’aération !

Etape 7 : Miser sur les répulsifs

Vous avez enfin réussi à vous débarrasser des moucherons, félicitations ! Mais pour être absolument certain(e) qu’ils ne reviendront pas, vous pouvez aussi utiliser des répulsifs naturels. En voici quelques exemples :

1) Répulsif à base d’eucalyptus

Cette astuce possède un double avantage : non seulement elle permet de faire fuir les moucherons, mais en plus elle apporte dans votre maison un agréable parfum de fraîcheur !
Pour en profiter, il vous suffit de faire bouillir pendant environ 15 minutes 150g de feuilles fraiches d’eucalyptus dans 5 litres d’eau.
Après avoir laissé le mélange refroidir, vous pouvez le filtrer et le verser dans un récipient pulvérisateur. Il ne vous reste plus qu’à pulvériser cette eau parfumée dans la maison, là où les moucherons sont le plus susceptibles de réapparaître !

2) Huiles essentielles

Les moucherons n’aiment pas trop les odeurs fortes, et sont particulièrement sensibles à certaines odeurs spécifiques. Voilà pourquoi l’utilisation d’huiles essentielles peut s’avérer plus qu’efficace pour lutter contre les moucherons ! Vous pouvez par exemple diluer quelques gouttes dans de l’eau pour pulvériser ensuite la solution aux endroits que vous jugerez nécessaires dans la maison, ou bien déposer quelques gouttes d’huile sur des tissus, des objets dans les pièces adéquates. Une autre solution consiste à déposer des gouttes d’huile essentielle sur des bouts d’éponge et à les déposer un peu partout dans la maison (en particulier dans la cuisine et/ou autour des poubelles).

Attention : avant d’utiliser les huiles essentielles, vérifiez qu’elles peuvent être inhalées sans problème et assurez-vous que personnes chez vous n’y est allergique ou ne présente de contre-indication. En cas de doute, demandez l’avis d’un professionnel de santé.
Voici quelques huiles essentielles particulièrement efficaces contre les moucherons :

  • L’huile essentielle de géranium (vous pouvez aussi décider de mettre des géraniums devant vos fenêtres pour décourager les moucherons d’entrer chez vous)
  • L’huile essentielle de menthe poivrée
  • L’huile essentielle de lavande, qui est aussi très efficace contre les moustiques
  • L’huile essentielle de citronnelle, elle aussi très efficace contre les moustiques
  • L’huile essentielle d’arbre à thé

3) Marc de café

Hélas trop mal connu, le marc de café est un véritable allié multifonctions de la maison ! Pour lutter contre les moucherons, vous pouvez l’utiliser de diverses façons :
Versez-en dans vos canalisations (vous pouvez le mélanger à du bicarbonate de soude et/ou du vinaigre blanc) puis faites couler de l’eau bien chaude par-dessus pour nettoyer et dégraisser vos canalisations
Versez-en dans un petit récipient et faites-le brûler. Attention, l’odeur peut surprendre au départ, mais la technique est redoutables : moucherons, moustiques et mouches détestent cette odeur, qui les fait partir très vite !

4) Savon noir

Pas de surprise : le savon noir, utilisé pour nettoyer la maison, dégage une odeur que les humains apprécient beaucoup, mais que les insectes détestent et fuient comme la peste !

Vous venez ainsi de transformer votre maison en un enfer pour les moucherons ! Vous devrez peut-être attendre quelques jours pour les voir disparaitre complètement, mais si vous gardez les bonnes habitudes, vous ne les reverrez plus de sitôt.

Dites-nous, quel endroit de votre maison attire-t-il le plus les moucherons ? Connaissez-vous d’autres astuces pour les faire fuir ?

Sources

https://extension.entm.purdue.edu/publichealth/insects/blackfly.html
http://www.blackfly.org.uk/
https://www.rhs.org.uk/Advice/profile?PID=797
https://www.wyevalegardencentres.co.uk/tips-and-advice_how-to-control-black-fly
https://archive.is/20121214204125/http://ohioline.osu.edu/hyg-fact/2000/2167.html
https://www.universalis.fr/encyclopedie/drosophile/

A propos de l’auteur

Leonor RogisterDiplômée de l’Ecole de Journalisme de Louvain, Léonor Rogister s’est détournée du monde de l’actualité quotidienne pour s’intéresser aux news lifestyle. Amoureuse de la nourriture et des bonheurs simples, elle aime s’informer et informer sur tout ce qui touche au bien-être, peu importe la forme qu’il prend.

Léonor est expatriée depuis 2015 et a fait de plusieurs pays sa maison. Quand elle n’est pas en train de voyager, elle aime profiter du confort de son chez soi. Elle tient également un blog depuis des années sur lequel elle partage sa passion pour les voyages.

FacebookLinkedin

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Savon au lait d’ânesse : quels sont ses bienfaits ? Pourquoi l’utiliser ?

By dans le corps, Hygiène de vie, Maison, Produits, Soins

Savon au lait d’ânesse : quels sont ses bienfaits ? Pourquoi l’utiliser ?

La légende raconte que Cléopâtre, reine d’Égypte, prenait quotidiennement des bains de lait d’ânesse pour donner à sa peau jeunesse et éclat. Plus récemment, Élisabeth d’Autriche (la fameuse Sissi), elle aussi, ne jurait que par les vertus du lait d’ânesse pour entretenir sa beauté légendaire. Que penser de ces histoires ? Le lait d’ânesse est-il réellement un produit miracle aux multiples bienfaits ? Aujourd’hui, Juste Bien fait pour vous le point sur ce secret beauté légendaire !




Quelle est la composition du lait d’ânesse ?

Le lait d’ânesse a pour particularité d’être très riche en lactose, et très pauvre en matières grasses. Il est très apprécié par les buveurs de lait, car il est plus facile à digérer que d’autres types de laits animaliers. De plus, le lait d’ânesse a l’avantage de ne pas posséder de bêta-lactoglobuline, une protéine qui est souvent responsable d’allergies ou d’intolérances.

En cosmétique, le lait d’ânesse est particulièrement utilisé par celles et ceux qui désirent chouchouter leur peau. Non seulement il est riche en vitamines A, B, C et E, mais il regorge également de certains acides gras indispensables pour renforcer les défenses naturelles de la peau. Enfin, sa profusion en minéraux (notamment le phosphore et le calcium) lui permet d’aider la peau à se renouveler correctement.

5 bienfaits incontournables du savon au lait d’ânesse 

Le lait d’ânesse regorge de vertus méconnues, aussi bien pour la peau que pour la santé de manière générale. En voici une liste non exhaustive :

  1. Misez sur une peau douce, nourrie et bien hydratée

S’il n’y avait qu’une seule vertu à retenir du lait d’ânesse, ce serait probablement son fabuleux pouvoir hydratant. Les protéines ainsi que les oméga 3 et 6 qui pullulent dans ce lait en fond un allié idéal pour les peaux sèches et déshydratées (même si tous les types de peaux peuvent apprécier ses bienfaits). 

Il n’est donc pas rare de voir des routines beauté qui intègrent le savon au lait d’ânesse dans leurs soins quotidiens. Utilisé régulièrement, ce véritable produit miracle permet d’avoir une peau nourrie en profondeur, régénérée et adoucie.

  1. Luttez contre les rides et le vieillissement de la peau 

Sur ce point, Cléopâtre avait raison : le lait d’ânesse est bel et bien un véritable concentré de jeunesse ! Il s’agit en effet d’un tenseur naturel, riche en protéines et en nutriments essentiels, qui permettent d’apporter à la peau souplesse et fermeté. 

Les soins au lait d’ânesse (particulièrement lorsqu’ils sont couplés avec des huiles végétales) permettent de limiter l’apparition des rides et des ridules, de restructurer et régénérer la peau, de la préserver du relâchement et de l’aider à conserver toute son élasticité.

  1. Profitez de son pouvoir cicatrisant

Le lait d’ânesse possède également des acides gras et des acides aminés qui jouent un rôle essentiel dans le processus de construction et de renouvellement cellulaire de la peau. Il permet donc de nettoyer votre peau en profondeur tout en la préservant, ce qui encourage la régénération – et donc la cicatrisation.

  1. Soulagez vos problèmes de peau

lots de savons

Le savon au lait d’ânesse possède un avantage non négligeable : il convient à tous les types de peau, même les plus sensibles ! Il s’agit en effet d’un apaisant hors pair.

Vous avez une peau sujette aux inflammation ou à l’acné ? Votre peau a tendance à être atopique ? Vous souffrez d’eczéma ou de psoriasis ? Le lait d’ânesse est la solution ! Non seulement il permet de nettoyer et de purifier en douceur pour éliminer toutes les impuretés (au revoir l’acné !), mais il peut également vous apporter toute l’hydratation et l’apaisement dont votre peau a besoin (adieu eczéma et psoriasis!).

Cerise sur le gâteau : contrairement à certains autres produits, le lait d’ânesse n’assèche pas la peau. Vous pouvez donc l’utiliser pour combattre l’acné sans crainte !

  1. Renforcez vos défenses

Dernier point, mais non des moindres : le lait d’ânesse est riche en alkyglycérols, des substances que l’on retrouve aussi dans le lait maternel et qui permettent de stimuler le système immunitaire. Il possède également un antiseptique naturel (le lysozyme), qui aide à se protéger des virus et des bactéries.

En d’autres termes, le savon au lait d’ânesse permet non seulement à votre peau, mais aussi plus largement à votre organisme tout entier, de se défendre contre les agressions extérieures !

Quelles sont les précautions à prendre pour utiliser du savon au lait d’ânesse sans risque ?

Encore un fois, le savon au lait d’ânesse est d’une tolérance exceptionnelle : il convient à tous types de peaux ! On peut noter cependant que les personnes qui souffrent d’une peau sensible, irritée ou sèche en sont particulièrement friandes.

Une autre particularité de ce lait exceptionnel est qu’il est dépourvu d’allergène, ce qui signifie qu’il peut être utilisé par petits et grands sans risque.

Attention toutefois : souvent, les savons et produits au lait d’ânesse sont associés à d’autres substances (comme de l’huile végétale ou de l’huile essentielle par exemple). Avant d’en utiliser, veillez donc à vérifier que vous n’êtes pas allergique à ces autres ingrédients.




Sources

https://www.plantesetparfums.com/le-blog/les-bienfaits-du-lait-danesse/
https://www.cosmopolitan.fr/,les-bienfaits-du-lait-d-anesse,1991383.asp
https://www.aromatic-provence.com/blog/1153-savon-au-lait-danesse-ses-bienfaits-pour-votre-peau
https://www.cocooncenter.com/journal/lait-d-anesse-5-proprietes-pour-une-peau-digne-des-plus-grandes-reines-de-beaute.html

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

mutuelle sante

Question du jour : à quoi sert une mutuelle santé ?

By Activités, Dans la tête, dans le corps, Hygiène de vie, Soins

Question du jour : à quoi sert une mutuelle santé ?

mutuelle sante

« Vous avez votre carte de mutuelle ? » Voilà une question que nous avons tous, sans exception, déjà entendue à la pharmacie. Mais qu’est-ce qu’une mutuelle exactement ? Comment ça fonctionne ? Est-elle vraiment si indispensable que ça ? Quelle est la meilleure mutuelle santé ? Aujourd’hui, nous vous présentons tout ce qu’il faut savoir sur la mutuelle en 7 questions !




Qu’est-ce qu’une mutuelle exactement ? À quoi ça sert ?

Comme vous le savez déjà sûrement, en France, lorsque vous vous rendez chez un médecin (généraliste, dentiste, etc.) ou que vous achetez des médicaments en pharmacie, la Sécurité sociale prend en charge une partie des frais. Cette prise en charge varie en fonction du service santé concerné et de votre situation : 70 % pour une consultation chez un généraliste, 60 % pour des séances de kinésithérapie, 15 à 65 % pour les médicaments, etc. 

La mutuelle est donc une couverture santé qui sert à rembourser la différence entre le coût réel des dépenses de soin et les remboursements effectués par la Sécurité sociale. Attention : en fonction de la mutuelle, les remboursements peuvent ne pas être pris en charge en totalité, ce qui vous laisse un reste à charge. Il faut donc bien vous renseigner pour trouver la mutuelle qui vous correspond au mieux. 

Pourquoi souscrire une mutuelle d’assurance santé ?

Parce qu’elle vous permet de faire des économies ! La mutuelle santé permet en effet de rembourser : 

  • Les consultations et soins médicaux
  • Les dépenses lors d’une hospitalisation
  • Les frais d’optique (lunettes, lentilles de contact, etc.)
  • Les frais dentaires (implants, appareils, etc.)
  • Les appareils auditifs
  • Les prothèses
  • Les médicaments achetés en pharmacie

Il s’agit là des garanties de base de la plupart des mutuelles. Bien sûr, le niveau de prise en charge dépend de votre contrat. Mais les mutuelles peuvent aussi rembourser tout ou partie de beaucoup d’autres frais, comme : 

  • Les séances de médecine douce ou de médecine alternative (homéopathie, acupuncture, hypnose, étiopathie…), des prestations qui ne sont pas du tout prises en charge par la Sécurité sociale
  • Les séances de psychologie
  • Les chambres particulières en hôpital
  • Les séances d’orthodontie (notamment pour les adultes)
  • Etc.

Une aide qui peut véritablement s’avérer indispensable !

Comment fonctionne une mutuelle santé au juste ?

mutuelle

Une fois que vous avez choisi un organisme de mutuelle et souscrit à un contrat de couverture santé, vous allez devoir payer une somme d’argent tous les mois. Vous allez alors recevoir de votre mutuelle une carte de tiers-payant. Cette carte doit être présentée au moment de régler les frais médicaux, qui seront remboursés immédiatement ou dans les 48 heures par virement bancaire, la mutuelle s’étant mis en relation directement avec la Sécurité sociale. Tout ce que vous avez à faire, c’est donc fournir un RIB pour vos remboursements. Pratique, non ?

Pour effectuer les remboursement, une mutuelle se base sur trois éléments : 

  • Le tarif de convention, autrement dit le tarif défini par la Sécurité sociale pour chaque acte médical, et qui fait l’objet d’un pourcentage de remboursement précis
  • Le ticket modérateur, qui correspond à la partie des frais médicaux non pris en charge par la Sécurité sociale
  • Les dépassements d’honoraire, qui sont des frais supplémentaires (par rapport au tarif de convention fixé par la Sécu) pratiqués par certains médecins

Pour faire simple, une mutuelle prend au moins en charge le ticket modérateur ; en fonction des contrats, certaines remboursent également les dépassements d’honoraire. 

Qui peut souscrire à une mutuelle santé ?

N’importe qui ! En théorie, tout le monde peut, à titre individuel, souscrire à une complémentaire santé et en faire éventuellement bénéficier ses proches (conjoint et enfants). Les salariés du privé, qui disposent déjà d’une mutuelle d’entreprise, peuvent même décider de souscrire à une mutuelle supplémentaire s’ils considèrent que la prise en charge de la mutuelle collective est insuffisante. 

Quels sont les différents types de mutuelle ?

Il existe deux grands types de mutuelle : 

  1. La mutuelle individuelle, dont la souscription est facultative. Elle permet à ses souscripteur de jouir d’une couverture santé personnalisée pour toutes leurs dépenses. Vous pouvez y souscrire en ligne, par courrier ou bien directement en agence.
  2. La mutuelle d’entreprise, qui concerne les salariés du secteur privé. Elle présente plusieurs avantages : la prise en charge des cotisations par l’entreprise (au moins à hauteur de 50%), un niveau minimal de remboursements garanti par la loi, etc. Vous n’avez pas besoin d’effectuer de démarche particulière pour y souscrire : l’affiliation est automatique. 

La mutuelle santé est-elle obligatoire ?

Depuis le premier janvier 2016, si vous êtes salarié(e), votre employeur a l’obligation légale de vous proposer une mutuelle d’assurance santé collective. Cette mutuelle est valable pour vous, mais peut aussi l’être pour vos enfants et votre conjoint. 

Attention : cette obligation ne vaut que pour les salariés du secteur privé ! Les autres sont libres de contracter – ou non – une mutuelle. Ces « autres », ce sont : 

  • Les étudiants (qui sont en général couverts par la mutuelle de leurs parents)
  • Les travailleurs indépendants et TNS (Travailleurs Non Salariés, comme par exemple les micro-entrepreneurs)
  • Les personnes sans activité professionnelle
  • Les salariés du secteur public (fonctionnaires)
  • Les retraités et les seniors 

À noter également que sous certaines conditions, les salariés du privé peuvent être dispensés de la couverture obligatoire de la mutuelle d’entreprise (par exemple s’ils sont affiliés à celle de leur conjoint, déjà couverts par une autre mutuelle ou s’ils exercent à temps partiel). 

Comment choisir sa mutuelle ?

Pour choisir la mutuelle et le contrat (les mutuelles proposant différents paliers de remboursement) qui vous correspondent au mieux, il faut vous poser les bonnes questions : 

  • De quoi avez-vous besoin principalement ?
  • Avez-vous des problèmes de vue ou d’audition importants ?
  • De quels soins avez-vous besoin en particulier ?
  • Quels types de services souhaitez-vous en cas d’hospitalisation (chambre individuelle par exemple) ?
  • Allez-vous souvent consulter des praticiens qui effectuent des dépassements d’honoraire ?
  • Avez-vous souvent recours à des séances de médecine douce ?
  • Etc.

Rassurez-vous : en général, les organismes de mutuelle vous posent un certain nombre de questions afin de vous aider à identifier et déterminer clairement vos besoins. Ils vous proposent ensuite des niveaux de soins adaptés à vos attentes.  

Et vous, avez-vous une mutuelle ?




Sources

https://www.lelynx.fr/mutuelle-sante/soins/prise-en-charge/
https://www.ag2rlamondiale.fr/sante-prevoyance/mutuelle-sante/conseil-pourquoi-souscrire-une-mutuelle
https://www.allianz.fr/assurance-particulier/sante-prevoyance/assurance-sante/conseils-pratiques/complementaire-sante-definition.html
https://www.letudiant.fr/premium/hey-me/article/a-quoi-ca-sert-une-mutuelle.html
https://www.ag2rlamondiale.fr/sante-prevoyance/mutuelle-sante/qu-est-ce-qu-une-assurance-sante-ou-une-mutuelle-sante
https://www.macif.fr/assurance/particuliers/conseils/sante-bien-etre/une-mutuelle-est-elle-obligatoire
https://www.previssima.fr/question-pratique/quel-est-le-role-dune-mutuelle-sante.html

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

pommeau douche filtrant

Bienfaits d’un pommeau de douche anticalcaire

By chez soi, Hygiène de vie, Maison, Produits

Bienfaits d’un pommeau de douche anticalcaire

pommeau douche filtrant

Ah, la douche ! En plus d’être un incontournable de l’hygiène la plus élémentaire, notre douche quotidienne est aussi un moment de détente des plus exquis. Seulement voilà, il arrive qu’une mauvaise qualité de l’eau (trop riche en calcaire) vienne totalement gâcher ce moment de relaxation… C’est là qu’interviennent les pommeaux de douche anticalcaires ! En avez-vous déjà testé un ? Non ? Pas de problème : voici une liste – non exhaustive – des nombreux bienfaits de ces pommeaux de douche pas comme les autres !




Qu’est-ce qu’un pommeau de douche anticalcaire exactement ?

Un pommeau de douche anticalcaire, à première vue, ressemble à un pommeau de douche normal. Il a la même forme et est composé peu ou prou des mêmes éléments : une partie allongée en bas, terminée par une partie arrondie qui laisse s’échapper des jets d’eau.

La différence notable du pommeau de douche anticalcaire avec un pommeau de douche standard réside dans sa capacité à filtrer l’eau qui arrive dans votre douche ou votre baignoire. Le but ? Éliminer au maximum les traces et résidus de calcaire et de chlore, mais aussi de tartre et d’impuretés.

Il existe plusieurs types de pommeaux de douche anticalcaires : 

  • Les modèles avec un filtre intégré, éventuellement avec des microbilles. Ils s’utilisent en remplacement d’un pommeau normal
  • Les modèles dont le filtre s’installe entre le pommeau et le tuyau reliant le pommeau au robinet.

Pourquoi est-il important de filtrer l’eau de la douche ?

C’est un fait mainte fois prouvé : la qualité de l’eau a une influence directe sur la santé de notre peau et de nos cheveux. 

Une eau trop calcaire ou trop chlorée peut provoquer l’apparition de rougeurs, d’irritations, de démangeaisons, de plaques d’eczéma, la formation de pellicules, mais aussi être à l’origine d’une sécheresse de la peau, d’un manque d’éclat de vos cheveux, d’une sensation de tiraillement du cuir chevelu, de cheveux ternes et cassants, etc.

Mais la composition de l’eau n’est pas la seule à poser certains problèmes. La qualité de vos canalisations a elle aussi un impact direct sur l’eau de la douche ! En effet, au fur et à mesure des années, les canalisations s’usent, ce qui est normal. Seulement voilà : lorsqu’elles sont trop vieilles ou trop mal entretenues, elles peuvent libérer des particules de rouilles, des éclats de métaux et tout un tas d’impuretés.

Pour une eau claire et non dangereuse, il est donc absolument essentiel d’investir dans un pommeau de douche capable de filtrer tous ces mauvais éléments !

Vous avez une peau et des cheveux fragiles ? Vous avez développé une allergie au chlore ? Ou bien vous souhaitez tout simplement vous protéger d’une eau trop riche en calcaire ? Les pommeaux de douche anticalcaires sont faits pour vous !

Le top 6 des bienfaits du pommeau de douche anticalcaire

pommeau de douche

Le pommeau de douche anticalcaire vous aide à :

  1. Filtrer le calcaire, le chlore et les diverses impuretés de l’eau (métaux, rouille des canalisations, etc.)
  2. Protéger votre peau et votre cuir chevelu des effets délétères du chlore et du calcaire 
  3. Éviter tout contact entre votre corps et les diverses impuretés, saletés et résidus provenant des canalisations (le temps avançant, les tuyaux peuvent rouiller ou s’altérer ; l’eau qui y passe peut alors charrier des éclats de divers métaux, des résidus de rouille, du sable, etc.)
  4. Prendre soin de votre salle de bains en réduisant la quantité de résidus de calcaire et en évitant les auréoles de chlore dans la douche, ce qui permet de largement diminuer le temps nécessaire pour laver la douche, tout en réduisant l’utilisation de produits de nettoyage (anti calcaire, vinaigre, etc.)
  5. Faire des économies, car les pommeaux filtrants permettent de mieux maîtriser votre consommation d’eau, puisqu’ils sont conçus pour optimiser la pression des jets d’eau, ce qui permet d’en consommer moins. De plus, l’eau ainsi filtrée, de meilleure qualité, vous permet de consommer moins de produits lavants (gels douche, shampooings) – et donc d’en racheter moins souvent !
  6. Miser sur des produits respectueux de la santé et de l’environnement, puisque les filtres sont – pour la grande majorité d’entre eux – fabriqués à partir de matières naturelles, comme de l’amidon de maïs par exemple. Exit les perturbateurs endocriniens et les éléments potentiellement cancérigènes !

Cerise sur le gâteau : sachez que certains pommeaux de douche anticalcaires ont pour particularité de disposer de systèmes qui permettent de diffuser dans l’eau des actifs naturels. L’objectif : chouchouter votre peau ! En général, ces compléments prennent la forme de tubes à insérer dans le pommeau de douche. Ils apportent diverses substances connues pour contribuer au bien-être de la peau et du cuir chevelu, comme le collagène, la vitamine C, l’amidon, la glycérine, etc. De quoi hydrater, régénérer et protéger votre épiderme !

Comment choisir votre pommeau de douche anticalcaire ?

Tout dépend de ce que vous souhaitez exactement ! Voici quelques critères à retenir (ou pas) pour vous aider à choisir votre pommeau de douche anticalcaire : 

Le type de filtre

En fonction des substances dont vous souhaitez vous débarrasser, certains filtres sont plus efficaces que d’autres. C’est le cas par exemple des filtres en ligne, particulièrement recommandés pour lutter contre le chlore et les bactéries.

La pression de l’eau

Certains pommeaux de douche anticalcaires donnent un effet de brume et de fine pluie, comme on peut en trouver dans les spas ; l’idéal pour vous détendre et décontracter vos muscles ! D’autres pommeaux, au contraire, accentuent la pression de l’eau ; pratique pour bien vous laver les cheveux !

La composition du pommeau de douche

Certains fabricants ont vraiment à cœur d’utiliser des éléments qui ne proviennent pas de l’industrie pétrochimique, et de bannir les substances cancérogènes et les perturbateurs endocriniens. De plus, il existe un certain nombre d’organismes qui peuvent être garants de la qualité des pommeaux de douche anticalcaires (l’association mondiale contre l’atopie, l’association française contre l’eczéma, etc.). Avant d’acheter un pommeau, vous pouvez donc chercher ces garanties !

La praticité

Un certain nombre de pommeaux de douche anticalcaires ont été pensés pour être totalement démontables et réparables, ce qui permet une utilisation durable notamment grâce à l’incorporation de filtres interchangeables, dont vous pouvez vous-même vous occuper. 

Vous pouvez trouver des pommeaux de douche filtrant par exemple sur ce site.




Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

lutter contre humidité

Lutter contre l’humidité à la maison

By chez soi, Hygiène de vie, Maison

Lutter contre l’humidité à la maison, 7 règles et astuces

lutter contre humidité

Des problèmes d’humidité à la maison, on en a tous connus au moins une fois. Alors qu’une maison se doit de garder un certain taux d’humidité (ou “taux d’hygrométrie”) pour le confort et la santé de ses occupants, il faut faire attention à ce que celui-ci ne soit pas trop élevé. 

L’humidité peut venir de plusieurs facteurs : mauvaises conditions météorologiques, manque de ventilation, mauvaise isolation des murs, … Heureusement, il existe un grand nombre de gestes à adopter pour lutter contre l’humidité facilement.

Dans cet article, nous vous présentons toutes les habitudes à prendre pour éviter que l’humidité ne s’invite chez vous. Et si elle a quand même réussi à s’infiltrer, nous vous donnons quelques trucs et astuces pour l’absorber !

Notez que si vous avez déjà des traces de moisissure dues à l’humidité, vous trouverez tous les moyens de vous en débarrasser dans notre guide.




Taux d’hygrométrie d’une maison : définition

Le taux d’hygrométrie est tout simplement la mesure du taux de saturation d’humidité dans l’air ambiant de votre logement. Il s’agit d’un indicateur important pour votre bien-être et votre confort à la maison, car l’humidité de l’air a une influence directe sur votre santé au quotidien. 

Un taux d’humidité trop important peut par exemple favoriser l’apparition de la condensation et le développement de moisissures. Il peut même aller jusqu’à abîmer votre maison et dégrader votre santé (allergies, asthme, etc.) ! 

Attention à ne pas vous focaliser uniquement sur un taux d’hygrométrie trop important : un air trop sec n’est pas agréable non plus ! Il a en effet tendance à assécher la bouche, la gorge et la peau. Ce qui peut également provoquer de fortes gênes au quotidien…

Pour un bien-être optimal, vous devez donc apprendre à jongler entre ces deux extrêmes, jusqu’à atteindre un taux d’hygrométrie idéal : ni trop haut, ni trop bas !

Quel est le taux d’humidité idéal dans un appartement ou une maison ? 

Idéalement, le taux d’humidité d’une maison devrait tourner autour de 50%, mais il peut varier entre 45 et 65% sans que cela ne pose problème. 

Au-delà de 65% d’humidité dans votre intérieur, cela devient dangereux pour votre santé, mais aussi pour votre maison elle-même : 

  • L’humidité s’attaque aux murs et/ou aux plafonds de votre logement
  • Votre papier peint se décolle, votre peinture se craquelle
  • Vous pouvez développer des infections respiratoires
  • Les micro-organismes (bactéries, virus, acariens) prolifèrent

En-dessous de 40 %, l’air dans votre appartement ou dans votre maison risque d’être très sec, ce qui n’est pas sans conséquence pour votre santé :

  • Augmentation des risques de gorges et de peau sèches, d’assèchement des yeux, de sensation d’irritation, de crises d’asthme, d’allergies, etc. 
  • Accroissement de la fatigue générale – ce qui entraîne souvent des maux de tête
  • Apparition et développement de poussières
  • Risques plus importants de déshydratation (plus un air est sec, plus on transpire)
  • Lèvres plus souvent gercées
  • Sinusites et « rhumes » (avec nez bouché) plus fréquents

Comment calculer le taux d’humidité dans sa maison ?

L’idéal, pour calculer le taux d’hygrométrie de votre maison, est d’utiliser un appareil que l’on appelle l’hygromètre. Rassurez-vous, l’hygromètre est un appareil plutôt petit, qui ressemble quelque peu à un thermomètre. Il existe des hygromètres mécaniques et des hygromètres électroniques.

Pour l’utiliser, c’est très simple : il vous suffit de le laisser dans la pièce que vous souhaitez contrôler pendant quelques heures (le temps exact est précisé sur la notice d’utilisation de chaque appareil) au même endroit. Attention : évitez de placer votre hygromètre près d’une source de chaleur (chauffage, radiateur, cheminée, etc.) : cela pourrait fausser le calcul !

Bon à savoir : certains thermomètres d’ambiance ainsi que certains thermostats programmables permettent également de mesurer le taux d ‘hygrométrie d’une pièce. Pensez à vous renseigner si vous souhaitez en acheter un !

Par ailleurs, il existe aussi des personnes dont c’est le métier ; n’hésitez donc pas à faire appel à un expert pour mesurer votre taux d’hygrométrie et trouver la cause précise de l’humidité de votre logement. Cerise sur le gâteau, l’expert ne se contentera pas de mesurer le taux d’humidité de l’air ambiant : il pourra aussi, grâce à ses appareils, mesurer le taux d’humidité dans vos murs, votre sol, vos plafonds…   En plus, ces expertises sont la plupart du temps gratuites !

Pourquoi est-il important de combattre l’humidité chez soi ?

Lorsqu’elle est présente en trop grande quantité, l’humidité devient vite dangereuse, aussi bien pour la maison que pour ses habitants. En effet, elle peut s’attaquer à la structure de la maison, qui pourrait alors se retrouver sérieusement affaiblie.

Les conséquences peuvent être aussi considérables pour votre santé. L’humidité amène avec elle des moisissures, des champignons et un tas de bactéries qui mettront à mal votre santé si vous y êtes confrontés pendant trop longtemps. Elle peut ainsi provoquer le développement de maladies chroniques auprès des enfants. Quant aux adultes, ils sont susceptibles de faire face à des problèmes respiratoires ou articulaires, ou encore au développement de nouvelles allergies.

Enfin, selon certaines études, une maison trop humide aurait tendance à nous rendre d’humeur morose. Les raisons ne manquent donc pas pour s’en débarrasser au plus vite !

Quels sont les signes d’un taux d’humidité est trop élevé ?

L’excès d’humidité peut se manifester sous de nombreuses formes. Cela peut être, d’abord, de la condensation qui apparaît sur vos fenêtres sans avoir été provoquée par une douche trop chaude ou trop longue, ou bien par la cuisson des aliments. C’est parce que votre air est tellement saturé d’humidité que la vapeur d’eau devient liquide lorsqu’elle entre en contact avec une paroi froide. Une condensation excessive se traduit donc par de la buée sur vos miroirs, fenêtres, vitres, etc. ou par l’apparition de moisissures et de champignons sur les murs.

L’humidité apparaît aussi sur les murs et le plafond sous forme de tâches, d’auréoles, de bulles dans le papier peint ou encore de peinture qui craque et s’écaille. Le bois de vos meubles ou de vos plinthes peut se mettre à pourrir, et des traces de moisissures peuvent aussi apparaître ici et là, que ce soit sur vos meubles ou sur les murs.

Un taux d’humidité trop élevé peut également se traduire par une difficulté à faire sécher votre linge : lorsque l’air est trop saturée d’humidité, cette dernière peut pénétrer la toile même de vos vêtements – ou de vos draps, couettes, etc. ! 

Votre maison peut également se remplir d’une odeur de moisi, voire être envahie par des vermines, telles que des cloportes. Enfin, vous pouvez même sentir l’humidité directement sur votre peau, qui devient moite sous son effet.

Encore une fois, les hygromètres vous permettront de rapidement calculer le taux d’humidité de votre maison. Notez que les modèles les plus basiques sont très bon marché mais qu’ils ne sont pas toujours fiables à 100%. Il est donc préférable de bien s’informer avant l’achat.

Comment savoir si le taux d’humidité est trop élevé ?

L’excès d’humidité peut se manifester sous de nombreuses formes. Cela peut être, d’abord, de la condensation qui apparait sur vos fenêtres sans avoir été provoquée par une douche trop chaude ou trop longue.

L’humidité apparait aussi sur les murs et le plafond sous forme de tâches, d’auréoles, de bulles dans le papier peint ou encore de peinture qui craque et s’écaille. Le bois de vos meubles ou de vos plinthes peut se mettre à pourrir, et des traces de moisissures peuvent aussi apparaître ici et là, que ce soit sur vos meubles ou sur les murs.

Votre maison peut également se remplir d’une odeur de moisi, voire être envahie par des vermines, telles que des cloportes. Enfin, vous pouvez même sentir l’humidité directement sur votre peau, qui devient moite sous son effet.

Si vous voulez en avoir le cœur net, il existe des appareils qui vous permettront de rapidement calculer le taux d’humidité de votre maison : les hygromètres. Notez que les modèles les plus basiques sont très bon marché mais qu’ils ne sont pas toujours fiables à 100%. Il est donc préférable de bien s’informer avant l’achat.

Comment diminuer le taux d’humidité d’une maison ?

Pour garder un taux d’humidité sain dans votre maison, il y a plusieurs règles à suivre au jour le jour ainsi que plusieurs contrôles à effectuer régulièrement. Les voici.

1) Ventiler et aérer

La règle d’or n°1 en matière de lutte contre l’humidité, c’est la ventilation. Il est très important d’aérer les pièces de la maison pendant 5 à 10 minutes chaque jour. Non seulement vous renouvellerez l’air, mais vous permettrez aussi de faire partir l’excès d’humidité.

L’humidité est majoritairement présente dans la cuisine et la salle de bain. Dans ces pièces, il faut donc redoubler d’efforts et aérer directement après avoir pris un bain ou une douche, ou après avoir cuisiné. Idéalement, il est préférable de commencer à aérer ces pièces dès qu’on les utilise. Le mieux, c’est d’utiliser un système de ventilation dans votre salle de bain et de toujours utiliser la hotte quand vous faites cuire quelque chose.




2) Faire sécher son linge au bon endroit

Le linge qui vient d’être lavé est aussi une grande source d’humidité : en séchant, l’eau qu’il contient s’évapore et… se pose sur les murs aux alentours. Il est donc toujours préférable de le faire sécher à l’extérieur ou dans un endroit très ventilé.

3) Ne pas obstruer les bouches d’aération

Aujourd’hui, les maisons que l’on construit sont chaque fois plus isolées, pour éviter que la chaleur ne s’échappe vers l’extérieur. Or, bien qu’il est important d’avoir une maison bien isolée, il ne faut pas en faire trop : une trop grande isolation sera source d’humidité !

Ainsi, dans certaines maisons, il existe des bouches d’aération dont le rôle est justement de lutter contre ce problème. Surtout, ne mettez rien devant qui empêcherait l’air de passer à travers.

De la même manière, si vous avez un système de ventilation électrique, ne l’éteignez pas. Laissez-le plutôt faire son travail.

4) Vérifier l’étanchéité de votre maison

Ceci dit, il est évidemment important d’avoir une maison bien étanche. Faites régulièrement le tour de votre maison pour vérifier qu’il n’y ait aucune fissure dans les murs et que le toit et les fenêtres soient complètement étanches. À l’intérieur de votre maison, vérifiez aussi les joints de vos éviers, douches et baignoires.

Si vous remarquez une fuite ou un manque d’étanchéité, ne tardez pas à changer les joints ou à combler la fissure. Si vous notez des traces d’infiltration d’eau dans vos murs, il est préférable de faire appel à un professionnel pour en déterminer la cause exacte et le mode opératoire à suivre. Ne recouvrez pas votre mur d’un produit imperméable ou de tout autre chose qui ne servira qu’à cacher les problèmes d’humidité : si vous ne les faites pas disparaitre avant de faire cela, à long-terme, votre mur sera encore plus dégradé.

De plus, si vos fenêtres sont en simple vitrage, les remplacer par du double-vitrage aidera grandement à lutter contre l’humidité et la condensation.

5) Surveiller l’arrivée de remontées capillaires

Les remontées capillaires sont ces traces d’humidité que l’on trouve au bas de nos murs : elles proviennent du sol et remontent sur le mur. Il existe plusieurs causes à ce phénomène, notamment la nature du terrain sur lequel se trouve la maison ou une évacuation insuffisante de l’eau de pluie.

Quoiqu’il en soit, c’est un problème qu’il faut prendre avec beaucoup de sérieux car il endommage les murs de la maison. Si vous en remarquez chez vous, il vous faudra contacter un professionnel.

Quelques astuces pour absorber l’humidité

Avant tout, notez que le meilleur moyen de lutter contre un problème, c’est de s’attaquer à sa cause. Avec l’humidité, c’est pareil : vous n’arriverez à vous en débarrasser entièrement que si vous vous débarrassez une fois pour toutes de ce qui l’amène chez vous. Pour en déterminer la cause, il est parfois nécessaire de faire appel à un professionnel, qui pourra faire un diagnostic réel et complet de votre problème. Cependant, en attendant le diagnostic et les potentiels travaux nécessaires pour s’en débarrasser, certaines solutions existent pour combattre rapidement l’humidité.

Si vous avez suivi toutes les règles pour faire fuir l’humidité mais qu’elle est encore trop importante, il est temps de placer des “pièges” à humidité : ils aideront à absorber l’excès d’humidité dans l’air ambiant. En voici deux qui sont entièrement naturels et à moindre coût.

1) Le déshumidificateur maison

Vous pouvez trouver des déshumidificateurs dans le commerce. Cependant, vous pouvez aussi très facilement en créer un vous-même.

Prenez une bouteille en plastique et coupez-la en deux de manière à avoir le fond de la bouteille d’un côté et la partie supérieure de l’autre. Enlevez le goulot et remplacez-le par une compresse ou du coton, que vous ferez tenir par un élastique. Versez ensuite du gros sel dans le fond de la bouteille. À titre d’indication, pour une pièce de 25m², il vous faudra environ 150 grammes de gros sel. Pour un meilleur résultat, mettez votre gros sel au réfrigérateur pendant 10 heures minimum avant de l’utiliser.

Enfin, placez la partie avec le goulot sur l’autre partie, de façon à ce que le goulot rentre vers l’intérieur de la bouteille, sans toutefois toucher le sel.

Déposez votre déshumidificateur maison dans la pièce qui présente trop d’humidité. Il vous faudra changer le sel tous les 4 jours environ. Notez que vous pourrez même réutiliser le sel jusqu’à 5 fois en le faisant simplement sécher au four pendant approximativement une demi-heure avant de le remettre dans la bouteille.

2) La gomme arabique

Utilisez de la gomme arabique parfumée et placez-en dans les pièces, mais aussi dans vos placards si nécessaire. En plus de déshumidifier votre maison, elle y laissera un parfum agréable.

Avez-vous des problèmes d’humidité chez vous ? Quel est votre secret pour lutter contre ceux-ci ?

Une autre ressource intéressante sur l’humidité




Sources

https://thermometre-1.com/taux-humidite-ideal/
http://humiditeideale.fr/humidite-ideale-temperature-air-taux-nefaste-climat
https://energieplus-lesite.be/theories/l-enveloppe/le-comportement-des-materiaux/la-formation-de-moisissures/
https://www.scopus.com/record/display.uri?eid=2-s2.0-0022560410&origin=inward&txGid=0bb4d8e2fa5c40c42e9fbe24ff2fb176
https://www.scopus.com/record/display.uri?eid=2-s2.0-84955585220&origin=inward&txGid=03a60fd6ea710ed4821ea55d21007cf4
https://www.cchst.ca/oshanswers/phys_agents/heat_health.html
https://www.epa.gov/indoor-air-quality-iaq/care-your-air-guide-indoor-air-quality-printable-version

A propos de l’auteur

Leonor RogisterDiplômée de l’Ecole de Journalisme de Louvain, Léonor Rogister s’est détournée du monde de l’actualité quotidienne pour s’intéresser aux news lifestyle. Amoureuse de la nourriture et des bonheurs simples, elle aime s’informer et informer sur tout ce qui touche au bien-être, peu importe la forme qu’il prend.

Léonor est expatriée depuis 2015 et a fait de plusieurs pays sa maison. Quand elle n’est pas en train de voyager, elle aime profiter du confort de son chez soi. Elle tient également un blog depuis des années sur lequel elle partage sa passion pour les voyages.

FacebookLinkedin

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

canalisation bouchée

Canalisations bouchées: Tous les remèdes à connaître.

By chez soi, Hygiène de vie

Canalisations bouchées: Tous les remèdes à connaître.

canalisation bouchée

Se laver, préparer à manger, faire la vaisselle, … Toutes ces actions quotidiennes ont un point commun : les canalisations de notre maison. Or, au fil du temps, nos canalisations s’encrassent et peuvent vite finir par se boucher si l’on n’y porte pas attention.

À l’heure de préparer le repas ou de prendre un en-cas, l’évier est l’élément indispensable de notre cuisine. Mais, à force d’y laver notre vaisselle, les débris de nourriture tombent dans ses canalisations et, très vite, créent un bouchon. En plus de l’eau qui s’écoule plus difficilement, vous risquez fort d’avoir des remontées de mauvaises odeurs.

C’est aussi le cas de votre douche ou votre baignoire, qui finissent par s’obstruer à force d’ingurgiter du savon et des cheveux. Quant à l’évier de votre salle de bain, c’est le dentifrice qu’il redoute.

Mieux vaut déboucher vos canalisations dès les premiers signes d’engorgement : ça vous rendra la tâche bien plus facile et vous devrez y dédier beaucoup moins de temps.

Pour cela, pas besoin d’acheter un produit spécial au supermarché. En effet, qu’elles soient seulement légèrement engorgées ou complètement bouchées, vous pourrez déboucher vos canalisations avec des produits de tous les jours.

Dans cet article, nous vous présentons plusieurs méthodes écologiques qui feront du bien à toutes vos canalisations, tout comme à l’environnement.




Déboucher vos canalisations

Si ce sont les canalisations de votre douche ou votre bain qui sont bouchées, avant de passer au nettoyage, jetez un œil à l’intérieur du trou d’évacuation. Il se peut que le bouchon soit placé au début du trou. Dans ce cas, vous pourrez le récupérer à la main. Si vous ne voyez plus de crasses mais que votre eau s’évacue toujours trop lentement, utilisez l’une des méthodes suivantes.

1) À l’eau bouillante

Si vous vous y prenez dès les premiers signes d’engorgement, l’eau bouillante pourra suffire à enlever les crasses qui bouchent l’évacuation. Pou cela, rien de plus simple : portez 1 litre d’eau à ébullition et versez-la dans le trou d’évacuation. Les éléments bloqués, tel que les restes de savon, devraient partir sous la simple action de la chaleur.

2) Au sèche-cheveux

Une autre astuce pour se débarrasser des légers bouchons, c’est de simplement actionner le sèche-cheveux au-dessus du trou d’évacuation, une fois que toute l’eau s’est écoulée. Mettez la chaleur au maximum et faites très attention à ne pas toucher l’eau avec votre sèche-cheveux.

3) Au tuyau d’arrosage

Faites passer votre tuyau d’arrosage dans le trou d’évacuation et enfoncez-le le plus possible dans la canalisation. Faites ensuite couler l’eau par le tuyau. Cela devrait détruire le bouchon.

4) À la ventouse

Si vous l’utilisez pour votre évier ou votre baignoire, commencez par boucher le trop-plein avec un linge mouillé. L’objectif, c’est que l’air ne puisse plus passer par là.

Faites couler l’eau jusqu’à obtenir environ une dizaine de centimètres de profondeur, suffisamment pour que le caoutchouc de la ventouse en soit couvert. Emparez-vous ensuite de votre ventouse et placez-la sur le trou d’évacuation. Assurez-vous qu’elle soit bien collée, puis appuyez fortement sur la ventouse avant de la soulever rapidement, et répétez le geste quelques fois. Cela créera un appel d’air et c’est ce mouvement qui fera ressortir les débris. Enlevez la ventouse après quelques mouvements et ramassez les déchets sortis.

Recommencez jusqu’à ce que tout soit parti et que l’eau puisse à nouveau s’écouler directement et sans blocage.

5) Au bicarbonate de soude et vinaigre

vinaigre blanc citron bicarbonate

Produit qui fait des miracles en nettoyage, le bicarbonate de soude pourra une fois de plus vous aider pour déboucher vos canalisations. Associé au vinaigre ainsi qu’à du gros sel, son action est généralement sans appel !

Pour cela, mélangez 200gr de bicarbonate de soude à 20cl de vinaigre blanc et 200gr de gros sel. Assurez-vous que l’eau stagnante de votre évier, douche ou baignoire soit entièrement évacuée, puis versez le mélange dans le trou d’évacuation. Laissez agir pendant 30 minutes environ. Ensuite, faites bouillir 1l d’eau et versez-la dans le trou.

Vous pouvez répéter cette astuce régulièrement sans risquer d’abimer vos canalisations.

6) En démontant le siphon

À moins que vous ne puissiez accéder facilement au siphon de votre baignoire, ceci ne fonctionne généralement que pour les éviers.

Si, malgré tous vos efforts, votre évier est toujours bouché, il est temps de penser à démonter le siphon ! Cette étape demandera un peu plus d’exercice physique mais, si le bouchon se trouve à hauteur du siphon, ce sera la plus efficace.

Le siphon se situe en-dessous de votre évier. Il peut prendre deux formes : soit une espèce de S, soit une forme de bouteille, dans laquelle se trouve un fond d’eau. Il est là dans le but de stopper les mauvaises odeurs qui pourraient remonter depuis la conduite d’évacuation.

Certains siphons disposent d’une visse de purge et vous permettront ainsi de facilement retirer l’eau présente dedans et de le nettoyer. Dans ce cas, il vous suffira de mettre une bassine sous  le siphon avant de le dévisser, pour y faire couler l’eau. Après quoi, vous pourrez enlever toutes les crasses qui forment le bouchon. Nettoyez ensuite le siphon et revissez-le. Il se peut que durant le processus, le joint d’étanchéité soit tombé dans la bassine. Si c’est le cas, récupérez-le et remettez-le bien à sa place.

Si votre évier ne dispose pas d’une visse de purge, comme c’est le cas pour la grande majorité des vieux éviers, vous devrez démonter tout le siphon. Vous devrez alors prendre une clé à molette pour dévisser les écrous ou bagues de liaison qui servent à fixer le siphon. Avant de le retirer, placez une bassine en-dessous pour récupérer l’eau qui pourrait couler. Une fois dévissé, enlevez les déchets. Remontez le siphon après avoir pris soin de le nettoyer.

7) L’astuce du cintre

Avec un peu de chance cette astuce peut suffire. Munissez-vous d’un ceintre métallique vous allez dépliez complètement. Formez un crochet à l’une des extrémités. Il ne vous reste plus qu’à partir à la pêche pour récupérer tout ce que vous pourrez dans vos canalisations. Ça peut faire la différence et ne coûte pas grand chose d’essayer.

 




8) Au furet

furet plomberie

Si, après démontage de votre siphon, l’eau ne s’écoule toujours pas normalement, cela signifie que le bouchon se situe au-delà du siphon. Dans ce cas, le furet vous sera très utile. Le furet est cet outil composé d’une tige métallique maniable qui peut se plier et donc accéder à tout votre tuyau. À son bout se trouvent des petites brosses ou un fil qui l’entoure à la manière d’un tire-bouchon. Ce sont ceux-ci qui vont permettre d’accrocher toutes les crasses et de venir à bout du bouchon.

Avant d’utiliser le furet, vérifiez qu’il puisse passer le coude du siphon sans souci. Vous ne voudriez pas qu’il y reste coincé ! S’il est trop gros ou trop court pour passer au-delà du siphon, démontez le siphon et faîtes passer le furet par là.

Ensuite, enfoncez le furet jusqu’à atteindre le bouchon. Notez que vous pouvez l’enfoncer depuis l’ouverture du siphon, ou depuis le trou d’évacuation de votre évier, baignoire ou douche. Introduisez-le en le faisant tourner sur lui-même de manière continue. Lorsqu’il sera plus difficile de le tourner, cela voudra dire que vous aurez atteint le bouchon. À ce moment-là, ramenez le furet vers vous. Les crasses seront coincées à son bout et vous pourrez ainsi les sortir de l’évier.

Une fois le bouchon sorti, faites couler l’eau fortement. Si elle s’écoule directement, cela veut dire que le bouchon a disparu. Si ce n’est pas le cas, recommencez.

Si vous n’avez pas de furet chez vous, vous pouvez en fabriquer un à partir d’un cintre en fer. Pour cela, dépliez-le entièrement et pliez une extrémité pour créer un petit crochet. Ce crochet sera ce qui ira attraper les crasses pour détruire le bouchon. Pliez l’autre extrémité pour créer une poignée, qui vous permettra de manier plus facilement votre furet fait maison.

Voilà toutes les méthodes naturelles pour venir à bout d’un bouchon ! Si vous préférez quand même utiliser un déboucheur chimique, vous en trouverez en magasin sous toutes les formes : en version liquide, en gel ou même en version solide. Lisez les instructions pour savoir comment l’utiliser et pensez à porter des gants lors du nettoyage. Cependant, veillez à ne pas utiliser ces produits trop fréquemment. En effet, certains d’entre eux peuvent détériorer les pièces en plastique de vos canalisations.

Eviter les bouchons au maximum

canalisations bouchées

Quelques petits gestes simples pourront aider vos canalisations à ne pas se boucher trop vite, et vous éviteront ainsi de repasser trop régulièrement à l’étape débouchage.

  • On a souvent tendance à faire disparaitre tout et n’importe quoi dans notre évier : un coup d’eau et les restes de nourriture disparaissent dans le tuyau ! Cependant, au quotidien, il est préférable de veiller à racler le gros des déchets de vos assiettes et plats au-dessus de la poubelle avant de les nettoyer dans l’évier. Veillez aussi à ne pas éplucher les légumes ou autres aliments directement au-dessus de l’évier. En résumé, essayez au maximum de limiter les débris solides dans le tuyau d’évacuation de votre évier.
  • Faites aussi attention à ne jamais verser d’huile ou de graisse dans votre évier. Cela pourrait bloquer l’évacuation de l’eau, car l’huile se fige lorsqu’elle entre en contact avec l’eau.
  • Quand vous vous lavez les cheveux, essayez de ne pas les laisser tomber dans le trou d’évacuation. Récupérez-les à la main et jetez-les. Cela vous évitera de vous retrouver avec une douche bouchée tous les mois !
  • Pensez à placer une grille spéciale sur le trou d’évacuation. Celle-ci bloquera les grosses crasses. Une fois remplie de déchets, il vous suffira de l’enlever, de la secouer au-dessus de la poubelle et de la remettre à sa place.
  • Régulièrement, versez une cuillère à soupe de marc de café dans le trou d’évacuation. C’est une manière préventive de lutter contre les bouchons. En effet, grâce au marc de café, les graisses ne se colleront pas à vos tuyaux. De plus, cela fera disparaitre les mauvaises odeurs !
  • Au lieu du marc de café, vous pouvez aussi verser régulièrement des cristaux de soude dans le trou d’évacuation, suivi par de l’eau bouillante.

Nous espérons que tout cela vous aidera à venir à bout de vos évacuations bouchées !

A propos de l’auteur

Leonor RogisterDiplômée de l’Ecole de Journalisme de Louvain, Léonor Rogister s’est détournée du monde de l’actualité quotidienne pour s’intéresser aux news lifestyle. Amoureuse de la nourriture et des bonheurs simples, elle aime s’informer et informer sur tout ce qui touche au bien-être, peu importe la forme qu’il prend.

Léonor est expatriée depuis 2015 et a fait de plusieurs pays sa maison. Quand elle n’est pas en train de voyager, elle aime profiter du confort de son chez soi. Elle tient également un blog depuis des années sur lequel elle partage sa passion pour les voyages.

FacebookLinkedin

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

bain de bouche maison

Bain de bouche maison, allier l’utile à l’agréable

By dans le corps, Hygiène de vie, Soins

Bain de bouche maison, allier l’utile à l’agréable.

bain de bouche maison

L’hygiène bucco-dentaire est fondamentale, aussi bien pour votre confort que pour votre santé. En effet, non seulement elle permet d’éviter la mauvaise haleine, mais elle contribue aussi à vous préserver de nombreux désagréments : caries, inflammations, prolifération bactérienne, maladies parodontales, plaque dentaire… Voilà pourquoi il est important de bien compléter votre routine d’hygiène dentaire, en associant des bains de bouche réguliers aux lavages de dents quotidiens. Et quoi de mieux que de créer soi-même sa propre solution ? En plus, vous possédez déjà tous les ingrédients nécessaires à la maison !




Qu’est-ce qu’un bain de bouche exactement ?

Aujourd’hui, on trouve très facilement de nombreuses solutions à utiliser comme bain de bouche dans les commerces. Quelle que soit la marque, elles ont généralement le même but : neutraliser les bactéries présentes sur la langue et dans les cavités buccales, et empêcher ou limiter leur réapparition. 

Effectivement, ces bactéries, auxquelles nous sommes généralement exposés en mangeant, peuvent provoquer l’apparition de caries ou d’infections et être à l’origine de la mauvaise haleine. Les bains de bouche agissent comme un antiseptique et luttent directement contre ces bactéries. 

Pour cela, il suffit de se laver les dents et de bien les rincer. L’étape suivant consiste à mettre dans sa bouche la dose de produit prescrite. Attention : certaines solutions s’utilisent pures, tandis que d’autres doivent être diluées dans l’eau. Ensuite, il faut se gargariser ou bien garder les liquide en bouche quelques secondes et le recracher. 

Pour autant, tous les bains de bouche ne se valent pas, et il faut choisir le sien avec précaution en fonction de ses besoins. Gencives, palais, langue, gorge, dents… Les bains de bouche peuvent agir sur diverses parties de notre corps pour les soulager, mais ils peuvent aussi avoir une action préventive, en fonction de leur composition.

Par ailleurs, il existe un certain nombre de précautions à prendre avant, pendant et après l’utilisation des bains de bouche.

Y-a-t-il des risques lors de leur utilisation ?

Comme pour tous les dispositifs médicaux, il est essentiel de respecter plusieurs consignes lorsque l’on effectue des bains de bouche, qu’ils soient ponctuels ou bien réguliers.

Avant le bain de bouche : 

  • Lorsque vous achetez un dispositif médical, vous devez impérativement signaler à votre médecin ou à votre pharmacien si vous prenez d’autres médicaments, car il peut y avoir des interactions
  • Si vous avez subi une chirurgie ou un traumatisme de la bouche, suivez strictement les recommandations de votre médecin ou chirurgien, pour ne pas vous faire de mal ou bien aggraver une blessure déjà présente
  • Veillez à laisser votre bain de bouche hors de portée des enfants. Ces produits sont en effet déconseillés aux enfants de moins de 6 ans, car ces derniers pourraient les avaler ou les inhaler. Entre 6 et 12 ans, ils doivent être utilisés sous surveillance d’un adulte

Pendant :

  • Le bain de bouche ne s’utilise que pour la bouche. Évitez tout contact avec les yeux
  • N’avalez en aucun cas le produit que vous utilisez
  • Respectez scrupuleusement les doses prescrite ou recommandées

Après le bain de bouche :

  • Il est possible que vos dents et/ou vos lèvres se colorent momentanément, ou bien que votre sens du goût soit amoindri, comme cela peut arriver avec un dentifrice fort ; ne vous en faites pas, ces désagréments sont normalement passagers
  • Utilisés trop longtemps, les antiseptiques peuvent déséquilibrer la flore bactérienne nécessaire au bon fonctionnement de notre bouche. Sauf indication contraire de votre médecin, ne les utilisez pas sur une trop longue période

En ce qui concerne la fréquence des bains de bouche :

  • Respectez la durée et la fréquence prescrites par votre médecin et/ou les consignes du produit que vous utilisez. Les bains de bouche ne sont pas les mêmes, et s’utilisent donc différemment. En cas de doute, consultez votre médecin ou votre pharmacien, ou bien reportez-vous à la notice d’utilisation du produit

Ainsi, les bains de bouche sont très faciles d’utilisation, pourvu que l’on respecte leurs précautions d’emploi. En effet, comme ils comportent des produits différents, leurs effets et donc leur emploi varient de l’un à l’autre, en fonction de vos besoins. Et justement, quoi de mieux pour avoir un produit véritablement adapté à vos besoins que de le créer vous-mêmes ? 

Pourquoi faire son bain de bouche à la maison ?

Faire son bain de bouche soi-même, à la maison, offre de multiples avantages : 

  • La maîtrise des composants : en général, les bains de bouche contiennent un antiseptique, du fluor et parfois de l’alcool. En le produisant à la maison, il est possible d’enlever les éléments superflus ou bien de rajouter les produits que vous voulez, en fonction de ce que vous désirez ou bien de ce qui vous est utile
  • Le contrôle des ingrédients : certes, c’est vous qui décidez quels ingrédients utiliser, mais vous pouvez aussi en contrôler la qualité, l’origine, etc.
  • La facilité : non seulement créer son propre bain de bouche est simple et rapide, mais vous pouvez aussi le faire avec des composants basiques, que vous pouvez trouver en ouvrant simplement les tiroirs de votre cuisine
  • La disponibilité : qui dit ingrédients faciles d’accès dit aussi liberté totale. Vous aurez la possibilité de préparer vos solutions quand vous le désirez, chez vous, sans avoir à sortir exprès pour en acheter les composants

Voici donc quelques exemples de remèdes à faire chez vous, avec des ingrédients déjà présents – pour la plupart – dans vos placards, en fonction de leurs propriétés.

bain de bouche anti-mauvaise haleine

La recette au bicarbonate de soude :

Voilà un ingrédient miracle, que l’on peut utiliser partout dans la maison ! Mais saviez-vous qu’il est aussi très efficace pour nettoyer votre bouche en profondeur, lutter contre la mauvaise haleine et détartrer vos dents ? 

Pour cela, il suffit simplement de :

  • Diluer une cuillère à café environ dans un verre d’eau tiède
  • Après vous être brossé les dents, rincez-vous la bouche pendant quelques minutes (3 à 4 environ) en vous gargarisant
  • Rincez-vous la bouche à l’eau claire

La recette aux huiles essentielles :

Il est possible que vous trouviez que le goût de la préparation manque d’attrait. Dans ce cas, rien ne vous empêche (si vous n’êtes pas allergique) de rajouter quelques gouttes d’huile essentielle dans votre préparation. Pour un effet d’haleine vraiment très frais, vous pouvez par exemple opter pour : 

  • L’eucalyptus
  • L’arbre à thé 
  • La menthe poivrée
  • Le citron



Le bain de bouche anti-bactérien et antiseptique

La recette  au vinaigre de cidre :

Dans une certaine mesure, éliminer les bactéries dans la bouche entraîne de nombreux avantages : finie la mauvaise haleine, les gencives douloureuses, place à des dents d’un blanc éclatant ! C’est justement ce que permet le vinaigre de cidre. Pour l’utiliser, il faut : 

  • Diluer une cuillère à café environ de vinaigre de cidre à un grand verre d’eau tiède
  • Se laver la bouche quelques minutes avec cette préparation et la recracher
  • Se rincer la bouche abondamment

Attention néanmoins : utilisé trop fréquemment, le vinaigre de cidre peut se révéler agressif et attaquer l’émail de vos dents. Il est donc recommandé de ne pas y avoir recours trop souvent (2 fois par semaine maximum)

Le bain de bouche contre les maux dentaires

La recette  aux clous de girofle :

Reconnus pour leurs propriétés antibactériennes , antiseptiques et anesthésiantes, les clous de girofle sont souvent utilisés en médecine traditionnelle. Le bain de bouche aux clous de girofle est très recommandé pour lutter contre les maux de dents, puisqu’il soulage les gencives et les dents sensibles. Il peut également permettre de soulager l’hypersensibilité dentaire. Pour cela, il suffit de :

  • Faire infuser 3 clous de girofle environ dans 25 cL d’eau tiède
  • Filtrer le mélange
  • Se gargariser avec plusieurs fois
  • Rincer sa bouche abondamment à l’eau claire

Les bains de bouche contre les aphtes, les inflammations et les saignements de gencives

La recette  aux orties :

Cela peut surprendre, mais les orties sont un excellent remède aux infections et inflammations bucco-dentaires. Elles sont particulièrement efficaces contre les aphtes. La recette est la suivante : 

  • Faire bouillir une bonne poignée d’orties dans une casserole d’eau
  • Filtrer et laisser refroidir le mélange
  • Plusieurs fois par jour (environ 3 fois), se gargariser avec cette solution
  • Bien se rincer la bouche à l’eau claire une fois fini

La recette  au sel :

Comme cette préparation est très efficace pour diminuer les inflammations, elle est particulièrement recommandée après un passage chez le dentiste. En dehors de cela, elle constitue un nettoyant très efficace, et aide à lutter contre les saignements de gencives. Pour l’utiliser, il suffit de :

  • Verser une cuillère à café de sel dans un grand verre d’eau tiède
  • Mélanger jusqu’à ce que les cristaux se soient dissous 
  • Se gargariser avec quelques minutes
  • Éventuellement, vous pouvez vous masser les gencives, avec vos doigts (lavés) ou bien avec une brosse à dents disposant d’un dispositif massant intégré
  • Rincer sa bouche

La recette aux huiles essentielles :

Pour lutter contre les saignements de gencives (ou gingivites) et les inflammations, vous pouvez combiner de l’huile essentielle de ciste et d’arbre a thé. Ces deux éléments ont la faculté de renforcer des tissus des gencives et de lutter contre les inflammations. Pour en profiter, il faut : 

  • Mélanger 5 mL d’huile essentielle de ciste et 5 mL d’huile d’arbre à thé
  • Les diluer dans un verre d’eau tiède
  • Se gargariser
  • Bien rincer sa bouche à l’eau claire

Certaines personnes, au lieu d’utiliser ce mélange en bain de bouche, apprécient de déposer 1 à 2 gouttes de ce mélange sur leurs gencives pour les masser. Il faut tout de même rincer abondamment sa bouche après pour ne pas ingérer ou absorber l’huile.

Focus sur les huiles essentielles

Nous venons de voir plusieurs possibilités concernant l’usage des huiles essentielles pour prendre soin de sa santé bucco-dentaire. Sachez qu’il existe de nombreux autres usages. Par exemple, plutôt que de les utiliser en bain de bouche, plusieurs personnes préfèrent déposer une goutte d’huile sur leur dentifrice au moment de se laver les dents. 

La plupart du temps, il s’agit des huiles utilisées pour lutter contre la mauvaise haleine (eucalyptus, citron, menthe poivrée, etc.).

Toutefois, il vous faut rester prudent(e) : il existe des allergies à certaines huiles essentielles, dont les conséquences peuvent être assez graves. Avant de vous lancer dans les bains de bouche aux huiles, il est impératif de tester ou de confirmer que vous n’y êtes pas allergique. 

En outre, certaines huiles peuvent être déconseillées à quelques personnes, comme les femmes enceintes par exemple. Avant de vous lancer bille en tête et de concocter vos mélanges, renseignez-vous et demandez conseil à votre médecin ou pharmacien.

Sources

https://www.ameli.fr/assure/sante/bons-gestes/petits-soins/effectuer-bain-bouche
https://quebellissimo.fr/maison/bain-bouche-maison/
https://www.labelleadresse.com/beaute/dents-blanches/4-bains-de-bouche-maison-naturels.html
https://deavita.fr/bien-etre/bain-bouche-maison-alternative-naturelle/

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

moisissures

Moisissures sur les murs : Comment en venir à bout?

By chez soi, Hygiène de vie

Moisissures sur les murs : Comment en venir à bout?

moisissures

Vous voyez apparaitre de la moisissure sur l’un de vos murs ? N’attendez pas et passez à l’attaque directement!

En plus de donner l’impression que vous vivez dans une maison sale, même si ce n’est pas le cas, ces petites taches noires sont aussi très mauvaises pour votre santé. Elles peuvent causer des nausées et une fatigue importante, mais aussi des problèmes respiratoires tels que l’asthme ainsi que des réactions allergiques, des irritations des yeux, de la gorge et du nez, ou encore des mycoses. Et une fois que vous serez contaminé, ces problèmes ne partiront pas avec les moisissures. Ils peuvent en effet durer des années ! Outre tout cela, elles ont tendance à attirer des insectes non-désirables, tels que les cafards, et des moisissures importantes peuvent même aller jusqu’à pourrir vos murs et menacer la structure de votre maison.

La bonne nouvelle, c’est que plus vite vous nettoierez les moisissures, plus facile ce sera de les enlever.

Dans cet article, nous vous présentons des méthodes simples pour en venir à bout, et nous vous expliquons comment éviter qu’elles réapparaissent.




Reconnaître la moisissure

La moisissure est généralement facilement repérable. Elle se présente souvent sous la forme de taches noires, qui sont les plus communes et les plus dangereuses pour la santé, mais elle peut aussi prendre des tons plus colorés, allant du blanc au vert en passant par le bleu et le brun. Ces taches, qui sont en réalité formées par une multitude de champignons microscopiques, apparaissent sur les murs et les plafonds, ainsi que sur les joints de fenêtre et de carrelage, voire sur les meubles.

Sur les papiers peints, la moisissure peut également apparaître sous forme d’auréoles et, sur les murs peints, elle peut donner lieu à des craquelures dans la peinture.

Toutefois, la moisissure n’est pas toujours visible. C’est le cas lorsqu’elle n’en est encore qu’à ses débuts et que les champignons n’ont pas encore eu le temps de réellement se développer, mais aussi si elle apparait dans des recoins de votre maison auxquels votre regard n’a pas accès. Vous pouvez toutefois facilement la repérer les yeux fermés : elle s’accompagne d’une odeur de moisi ou de terre qui ne devrait vous laisser aucun doute car non seulement elle n’est pas agréable à respirer, mais elle ne fait pas non plus partie des odeurs que vous avez l’habitude de respirer chez vous !

Dangers pour la santé

Les moisissures traitées peu après leurs apparitions ne posent pas de problèmes pour la santé mais attention à ne pas attendre trop longtemps!

En effet, les moisissures qu’on laisse se développer entrainent la création de champignons qui peuvent potentiellement  libérer des substances toxiques appelées “mycotoxines”.

Sont principalement concernées les personnes fragiles (mais pas seulement) :

  • enfants, 
  • personnes âgées, 
  • ceux et celles souffrant de problèmes respiratoires.

Les effets sur leur santé peuvent s’avérer importants voire graves :

  • allergies, 
  • Asthme,
  • Bronchites,
  • Irritation des muqueuses des voies respiratoires
  • Rhume des foins
  • Toux chronique
  • Infections pulmonaires

 Il est donc important de se pencher sur la question et ce dès l’apparition de moisissures.

Enlever les moisissures de votre mur

Avant tout nettoyage, il est nécessaire de vous protéger. N’oubliez pas que, aussi petites soient-elles, ces moisissures sont des champignons qui sont très mauvais pour votre corps. Protégez-vous en mettant un masque sur votre nez et votre bouche afin de ne pas respirer les moisissures. Portez également des gants de protection et protégez votre tête en portant une casquette ou en enroulant un foulard autour de vos cheveux.

Si possible, enfilez aussi une blouse pour protéger vos vêtements. Et si vous avez des lunettes de protection, portez-les.

Vous ressemblez maintenant à un vrai agent de désinfection ! Alors, prêt à frotter ?

Quelques derniers conseils avant de commencer… Tout d’abord, n’enlevez jamais la moisissure sans l’humidifier au préalable avec le produit que vous utiliserez, car vous risqueriez de disséminer ses spores. Pendant l’opération, essayez d’aérer la pièce au maximum et, après tout nettoyage, n’oubliez pas de sécher le mur. C’est très important pour lutter contre les moisissures car l’humidité pourrait les faire revenir presque plus vite que ce qu’il vous aura fallu pour les faire partir.

Maintenant que vous connaissez toutes les précautions à prendre, voici les méthodes les plus efficaces.

1) Au vinaigre blanc

C’est sans doute la méthode la plus connue pour venir à bout des moisissures, et cela avec un produit que vous trouverez facilement dans votre maison.

Commencez par verser du vinaigre blanc sur un chiffon ou une éponge. Frottez le mur avec pour retirer le gros de la moisissure. Ensuite, versez dans un vaporisateur un mélange de 300ml de vinaigre blanc et 200ml d’eau et vaporisez-le sur les moisissures. Laissez agir pendant plusieurs heures, au moins une demi-journée.

Après cela, prenez un chiffon et essuyez le vinaigre. Si toutes les taches n’ont pas disparu, répétez la procédure. Notez qu’il est préférable de ventiler la pièce pendant toute la durée du nettoyage.

Vous pouvez ajouter au vinaigre de l‘huile essentielle d’arbre à thé pour une plus grande efficacité. En effet, alors que le vinaigre blanc éliminera les taches, l’huile essentielle s’attèlera à détruire complètement les champignons. Pour cela, au moment de vaporiser le vinaigre blanc sur votre mur, ajoutez dans votre vaporisateur environ cinq gouttes de cette huile.

Attention cependant : si vous êtes enceinte ou allaitez, n’utilisez pas l’huile essentielle d’arbre à thé. Ne l’utilisez pas non plus à proximité de jeunes enfants.




2) À l’eau javellisée

Bien moins naturelle que la méthode précédente, elle est cependant tout aussi efficace. Diluez de l’eau de javel dans de l’eau froide et versez ce mélange sur une éponge. Frottez le mur avec pour enlever toutes les taches, et puis rincez.

Vous pouvez aussi mettre l’eau javellisée dans un vaporisateur et frotter avec une brosse après avoir vaporisé le liquide sur le mur.

3) À l’ammoniaque

Versez moitié eau et moitié ammoniaque dans un récipient et frottez le mur avec un chiffon imprégné de ce mélange. Après avoir fait disparaitre toutes les taches, rincez.

Comme à chaque fois que vous manipulez de l’ammoniaque, il est important d’ouvrir complètement vos fenêtres pour que la pièce soit aérée autant que possible. De plus, utilisez des gants et faites attention à ne pas fumer à proximité.

4) Aux cristaux de soude

Mélangez une tasse à café de cristaux de soude dans 1 litre d’eau chaude. Imprégnez une éponge ou un chiffon de ce mélange et frottez. Rincez une fois le nettoyage terminé.




5) À l’eau oxygénée

Versez 1/3 d’eau oxygénée et 2/3 d’eau dans un vaporisateur. Vaporisez le mélange sur le mur et frottez avec un chiffon. Rincez ensuite à l’eau tiède.

6) Sur le papier peint : au bicarbonate de soude

Essayez d’abord d’enlever les taches en frottant avec un chiffon sec.

Si certaines d’entre elles persistent et si votre papier peint est lavable, mélangez une tasse d’eau chaude à 1/4 de tasse de bicarbonate de soude.

Frottez les taches avec ce mélange et rincez.

7) Sur les murs en bois : à la térébenthine ou au vinaigre

Si votre mur est en bois nu, frottez les taches avec de la térébenthine.

S’il est peint, mélangez de l’eau chaude à un peu de vinaigre et frottez avec un chiffon imprégné de ce mélange. Vous pouvez aussi remplacer le vinaigre par de l’ammoniaque.

8) Pour les joints : au bicarbonate de soude et vinaigre

vinaigre blanc citron bicarbonate

La moisissure peut aussi apparaitre sur les joints de vos murs en carrelage.

Dans ce cas, mélangez deux cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans l’équivalent d’un verre de vinaigre blanc. Prenez une vieille brosse à dents, trempez-la dans le mélange et frottez les joints avec.

Laissez agir pendant une dizaine de minutes, puis rincez.

Apparition des moisissures : Causes et actions préventives

Une fois que vos murs seront nettoyés, il vous faudra agir pour éviter que les champignons ne réapparaissent. En effet, l’apparition des moisissures est souvent le signe d’un problème plus profond qu’il faut traiter rapidement. Et pour savoir comment lutter contre les champignons, il faut d’abord comprendre d’où ils viennent et comment ils se forment.

Dans la grande majorité des cas, la moisissure apparait à trois endroits de votre maison : dans la salle de bain, dans la cuisine et sur les murs en contact avec l’extérieur.

aérer une pièce

Sur les murs intérieurs

Dans la salle de bain, la cause est principalement la vapeur et l’humidité que vous laissez dans la pièce après une douche ou un bain. Dans la cuisine, ce sont généralement les vapeurs des cuissons qui la font apparaitre.

La moisissure apparait aussi dans toutes les autres pièces humides, pas assez ventilées ou trop chauffées (au-dessus de 25°). La pièce où vous lavez et étendez votre linge sera aussi propice aux champignons. En règle générale, toute forme d’humidité les attire.

Dans ces cas-là, voici quelques bonnes habitudes à prendre pour éviter l’apparition des moisissures :

  • Aérez votre pièce régulièrement. Le mieux est de l’aérer tous les jours pendant 15 à 30 minutes pour renouveler l’air. Notez que vivre dans une pièce dont l’air n’a pas été renouvelé est aussi mauvais pour la santé.
  • Ventilez la pièce : dans les pièces très propices à l’humidité comme la salle de bain, il est préférable d’installer un système de ventilation et de l’actionner à chaque fois que vous prenez une douche ou un bain. Le même conseil vaut pour la cuisine : actionnez la ventilation dès que vous cuisinez pour que les vapeurs soient aspirées vers l’extérieur. Eteignez la ventilation après que toutes les vapeurs soient parties.
  • Ne chauffez pas trop votre pièce. Une température moyenne de 19° est généralement idéale dans la plupart des pièces de la maison. Vous pouvez cependant faire monter le thermomètre jusqu’à 20 ou 21° si ce n’est pas suffisant pour vous. Dans la salle de bain, la température idéale lors de son utilisation est de 22°, et 17° quand vous ne l’utilisez pas. Quant à la chambre, il est recommandé de la laisser entre 16° et 18° si vous n’y vivez pas pendant la journée. Pendant la nuit, votre couverture vous protégera du froid. De plus, une température aussi basse facilitera votre respiration et améliorera votre sommeil.
  • Imperméabilisez votre mur : si votre mur est souvent humide, le mieux est de l’imperméabiliser avec un produit spécial ou une peinture imperméabilisante. Assurez-vous cependant de découvrir la cause de l’humidité pour pouvoir régler le problème à sa source. L’humidité pourrait en effet venir d’un problème plus sérieux, tel que des infiltrations d’eau, qu’il faudra traiter le plus rapidement possible.
  • Dans les pièces où l’humidité reste élevée malgré tout, vous pouvez aussi installer un déshumidificateur. Comme son nom le laisse entendre, cet appareil a pour but de diminuer le niveau d’humidité dans l’air ambiant.



Sur les murs extérieurs

La moisissure sur les murs qui protègent votre maison de l’extérieur est à prendre avec encore plus de considération. Elle est généralement due à des infiltrations suite à des fuites dans le toit ou dans la plomberie. Elle peut aussi venir du sol et s’infiltrer petit à petit dans vos murs par le bas.

Quoiqu’il en soit, si de la moisissure apparait sur vos murs extérieurs, il est vivement recommandé de faire appel à un professionnel. Celui-ci pourra vous donner la cause exacte et vous expliquer comment y remédier. Cela revient souvent à des travaux d’isolation plus importants, mais ils sont nécessaires si vous ne voulez pas que votre maison se détériore.

Il est aussi recommandé de faire appel à l’aide de professionnels si vos problèmes de moisissure reviennent alors que vous prenez toutes les précautions nécessaires pour les éviter. Ils pourraient en effet être causés par une raison qui vous est inconnue, et que les professionnels découvriront.

Et vous, avez-vous des problèmes de moisissure dans votre maison ? Comment en venez-vous à bout ?

Sources

https://www.autourdunaturel.com/combattre-les-moisissures-naturellement/
https://www.grands-meres.net/moisissure-les-murs/
https://www.consommerdurable.com/2014/08/traiter-les-moisissures-naturel/
https://carrelage.ooreka.fr/fiche/voir/115513/enlever-facilement-les-moisissures-des-joints-de-carrelage
https://www.humidite-expert.fr/moisissures/moisissure-mur
https://www.10-trucs.com/nettoyage/nettoyer-les-moisissures-sur-les-murs.html

A propos de l’auteur

Leonor RogisterDiplômée de l’Ecole de Journalisme de Louvain, Léonor Rogister s’est détournée du monde de l’actualité quotidienne pour s’intéresser aux news lifestyle. Amoureuse de la nourriture et des bonheurs simples, elle aime s’informer et informer sur tout ce qui touche au bien-être, peu importe la forme qu’il prend.

Léonor est expatriée depuis 2015 et a fait de plusieurs pays sa maison. Quand elle n’est pas en train de voyager, elle aime profiter du confort de son chez soi. Elle tient également un blog depuis des années sur lequel elle partage sa passion pour les voyages.

FacebookLinkedin

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

bicarbonate de soude

Utilisations du Bicarbonate de Soude : Beauté, Hygiène, Santé, Ménage

By Alimentation, chez soi, Hygiène de vie, Maison, Produits, Soins

Utilisations du Bicarbonate de Soude : Beauté, Hygiène, Santé, Ménage

bicarbonate de soude

Derrière ce nom intimidant “bicarbonate de soude” se trouve une poudre blanche dont les propriétés et caractéristiques en font un produit incontournable dans la vie de tous les jours. Aussi appelé “bicarbonate de sodium” cette poudre permet des dizaines d’usages différents que ce soit dans le domaine de la santé, de l’hygiène, du ménage, de la cuisine ou du jardin. Cerise sur le gâteau, c’est un produit très peu cher.

Quand l’utiliser ? Comment l’utiliser ? A quoi faire attention. C’est ce que nous regardons tout de suite.




Bicarbonate de Soude : Définition et Caractéristiques

Le bicarbonate de soude tel qu’on le connait aujourd’hui est créé à partir de deux composants minéraux, le sel et le calcaire. Ces deux matières premières naturelles sont ensuite transformées suivant un procédé chimique appelé “Procédé Solvay”.

Cependant, le bicarbonate de soude existait déjà bien avant l’apparition de la chimie et des laboratoires. En effet, il se trouve naturellement dans certains types de sol.

Dans l’Antiquité, les Egyptiens l’avaient déjà découvert sur les bords de lacs salés et l’utilisaient notamment pour l’hygiène corporelle.

Propriétés et caractéristiques du bicarbonate de sodium

La liste des propriétés du bicarbonate de soude force le respect :

  • Produit 100% naturel
  • Biodégradable
  • Non-inflammable
  • Non toxique
  • Abrasif doux
  • Soluble dans l’eau
  • Non allergène
  • et surtout très peu cher

Il se déploie en trois types différents, qui se distinguent par leur pureté :

  • Le bicarbonate de soude technique
  • Le bicarbonate de soude alimentaire
  • Le bicarbonate de soude pharmaceutique

Le bicarbonate technique est le moins pur des trois. Fabriqué pour un usage externe, tel que le nettoyage et le jardinage, il ne doit en aucun cas être utilisé dans l’alimentation ou sur le corps. Pensez à porter des gants pour ne pas irriter votre peau.

Le bicarbonate alimentaire, comme son nom l’indique, peut être utilisé dans l’alimentation ainsi que dans les soins du corps, mais il peut aussi remplacer le bicarbonate technique dans ses usages du quotidien. Au vu de son usage polyvalent, c’est le plus commun.

Enfin, le bicarbonate pharmaceutique est le plus pur de tous. C’est celui que l’on utilise dans la fabrication de médicaments.

Dans tous les cas, notez qu’il est important de ne pas le confondre le bicarbonate de soude avec le carbonate de sodium et la soude caustique, qui sont utilisés à des fins différentes et peuvent représenter un danger pour la santé!

Le bicarbonate de soude remplace :




Comment Utiliser le Bicarbonate de Soude ?

Le bicarbonate de soude est extrêmement polyvalent. Ses utilisations se comptent par dizaines que ce soit pour soigner, cuisiner, nettoyer, jardiner… Il remplace la majorité des produits d’entretiens et permet de fabriquer des produits d’hygiène à très bas coût.

Pour la beauté et l’hygiène

1) Pour des cheveux beaux et sains

Le bicarbonate de soude fait des miracles sur notre chevelure. En effet, il débarrasse nos cheveux de tous les résidus de laque, de gel et d’autres produits pour cheveux qu’ils contiennent, ainsi que les particules de pollution qui viennent s’y poser au quotidien et qui finissent par les ternir. Il aide donc à nettoyer et assainir le cuir chevelu en profondeur. Les cheveux en ressortent plus soyeux et brillants, mais aussi plus souples et faciles à coiffer. De belles promesses, n’est-ce pas ?

Mais ce n’est pas tout : il lutte aussi contre la formation de pellicules et de sébum. En l’utilisant régulièrement, vos racines graisseront moins rapidement et vous pourrez donc espacer vos shampoings !

Pour profiter de tous ces bienfaits, il suffit de l’utiliser lorsque vous vous lavez les cheveux.

Mode d’utilisation :

Mélanger une cuillère à café de bicarbonate de soude à votre shampoing ou le mélanger à de l’eau à raison d’une mesure de bicarbonate pour 3 mesures d’eau. Massez ensuite votre cuir chevelu comme vous le feriez avec un shampoing classique, en faisant attention à ne pas en mettre dans vos yeux, et laissez reposer pendant quelques minutes avant de rincer.

Pour avoir de beaux résultats, il est important de l’utiliser régulièrement. Cependant, limitez son utilisation à un shampoing par semaine. En effet, s’il est utilisé trop fréquemment, il pourrait finir par dessécher vos cheveux.

Outre tout cela, le bicarbonate de soude peut être utilisé comme shampoing sec. Saupoudrez-en un peu sur vos racines et laissez agir pendant quelques minutes. Ensuite, la tête en bas, brossez-vos cheveux pour enlever les résidus.

bicarbonate

2) Pour nettoyer le visage et lutter contre l’acné

Le bicarbonate de soude aide à exfolier la peau, à rééquilibrer son pH et à diminuer la sécrétion de sébum.

Pour cela, vous pouvez l’utiliser en masque en mélangeant deux cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans un verre d’eau de manière à créer un mélange pâteux. Appliquez-le sur votre visage et laissez-le agir pendant 5 minutes maximum avant de le rincer. Veillez à nettoyer votre visage avant de poser le masque et à l’hydrater après le masque. Notez que vous pouvez aussi remplacer l’eau par du gel d’aloe vera ou un hydrolat adapté aux besoins de votre peau.

Vous pouvez aussi l’utiliser localement sur vos boutons pour empêcher leur développement. Pour cela, utilisez la même pâte que celle qui doit être réalisée pour le masque, mais appliquez-la seulement sur vos boutons. Laissez poser jusqu’à une heure avant de rincer, et pensez à hydrater votre peau après.

Comme pour les cheveux, il est important de limiter l’utilisation du bicarbonate de soude à une fois par semaine seulement. Un usage plus fréquent assécherait la peau et pourrait entraîner des irritations ou l’apparition de boutons.

3) Pour apaiser et adoucir la peau

bicarbonate peau

Si vous souffrez d’irritations et de démangeaisons, le bicarbonate de soude peut également vous aider. Il peut soulager un grand nombre de démangeaisons, qu’elles soient dues à des troubles cutanés tels que l’eczéma et l’urticaire, ou à d’autres problèmes plus occasionnels, tels que de simples rougeurs.

Pour cela, il vous suffit de prendre un bain dans lequel vous aurez versé une demi-tasse de bicarbonate de soude. Celui-ci aide à diminuer les effets du calcaire, qui peuvent entraîner de nombreuses démangeaisons si votre eau en contient trop. Non seulement vous en ressortirez avec moins de démangeaisons, mais aussi avec une peau lisse et douce. De plus, le bicarbonate de soude a également des vertus relaxantes. Parfait pour un moment détente juste avant d’aller dormir !

4) Pour blanchir les dents

Vos dents vous paraissent trop jaunes ou tachées, et les dentifrices promettant des dents blanches ne semblent avoir aucun effet sur vous ? Essayez plutôt le bicarbonate de soude ! En plus de blanchir les dents, il les nettoie et se débarrasse du tartre qui s’y pose.

Pour cela, versez un peu de bicarbonate de soude sur votre brosse à dents humidifiée et lavez-vous les dents comme vous le feriez avec tout autre dentifrice. Vous pouvez également y ajouter quelques gouttes de jus de citron, pour un résultat encore plus optimal. Si le goût vous est insupportable, saupoudrez le bicarbonate de soude sur votre dentifrice.

Cependant, il est généralement conseillé de ne pas utiliser cette solution tous les jours, au risque d’abîmer l’émail de vos dents. Par mesure de précaution, limitez donc son usage à une à deux fois par semaine.

De plus, notez que le bicarbonate de soude vous aidera à vous séparer des taches et de la couleur jaune provoquées par des boissons comme le thé ou la café, l’accumulation de tartre ou la cigarette. Si la teinte de vos dents est naturellement jaune, le bicarbonate de soude ne pourra pas les blanchir et il vous faudra alors probablement vous diriger vers des solutions moins naturelles.

5) Pour se débarrasser de la mauvaise haleine

Le bicarbonate de soude est aussi très efficace pour lutter contre les bactéries qui sont souvent responsables de la mauvaise haleine. Dans ce cas, utilisez-le en bain de bouche, en mélangeant une cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau. Si vous avez fréquemment des aphtes, notez que cela permettra aussi de lutter contre leur apparition.

6) Pour remplacer un déodorant classique

Si vous en avez marre d’appliquer chaque jour des produits chimiques sur vos aisselles, vous pourriez vouloir essayer le bicarbonate de soude. Pour cela, créez une pâte en mélangeant du bicarbonate de soude à un peu d’eau et ajoutez-y quelques gouttes de citron si vous voulez donner un parfum à votre déodorant maison. Appliquez ensuite votre préparation sur vos aisselles.

Si vous n’avez pas le temps, vous pouvez aussi simplement saupoudrer du bicarbonate sur vos aisselles à l’aide d’un pinceau de maquillage, que vous réserverez évidemment à cet usage.




Le Bicarbonate de soude pour la santé

1) Pour lutter contre les problèmes digestifs

Vous souffrez souvent de brûlures d’estomac ou de remontées acides ? Vous avez des difficultés à digérer ? Le bicarbonate de soude peut vous aider à les soulager !

Si vous avez du mal à digérer le repas que vous venez de manger, versez une cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau et buvez le mélange. Vous pouvez également y ajouter quelques gouttes de citron, pour un meilleur goût et encore plus d’efficacité.

Si vous cuisinez des aliments que vous avez généralement du mal à digérer, vous pouvez aussi éviter les troubles digestifs avant même qu’ils n’apparaissent. Pour cela, ajoutez une pincée de bicarbonate de soude dans votre préparation lors de la cuisson de votre plat. Cette méthode est particulièrement conseillée pour les aliments acides et les légumes secs.

Toutefois, notez que lorsqu’il est question d’ingérer du bicarbonate de soude, certaines précautions s’imposent. Ainsi, en raison de sa richesse en sodium, il doit être évité par les personnes souffrant d’hypertension, d’insuffisance rénale ou de rétention d’eau. De plus, par mesure de précaution, il est généralement déconseillé aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 5 ans.

2) Pour soulager les piqûres d’insectes et les brûlures superficielles

Nous avons déjà mentionné les bienfaits du bicarbonate de soude contre les problèmes cutanés. Mais saviez-vous qu’il a aussi un effet sur les piqûres d’insectes et les brûlures légères ?

Pour cela, mélangez 3 mesures de bicarbonate de soude dans 1 mesure d’eau et posez la pâte obtenue sur la zone en question. Laissez agir pendant une quinzaine de minutes. Cela calmera l’irritation et les démangeaisons.

3) Pour soulager vos pieds

bicarbonate pied

Vos pieds sot fatigués après une longue marche ou après être restés debout toute la journée ? Vous avez des ampoules, ou vous souffrez de mycoses ? Tout cela peut être soulagé par un bon bain de pieds au bicarbonate de soude !

Mode d’utilisation :

Ajoutez simplement une tasse de bicarbonate de soude dans une bassine d’eau tiède et trempez-y vos pieds pendant 15 minutes.

En cas de mycose, le bain de pieds ne peut remplacer un traitement contre les mycoses, mais il soulagera les démangeaisons qu’elles provoquent et il participera à leur traitement. Quant aux ampoules, il aidera à s’en débarrasser et favorisera leur cicatrisation.

4) Pour calmer les maux de gorge

Le bicarbonate de sodium aide aussi à lutter contre les maux de gorge. Pour cela, remplissez un verre d’eau tiède et versez-y une cuillère à café de bicarbonate de soude ainsi que le jus d’un demi citron pressé. Mélangez bien puis utilisez ce mélange en gargarisme. Répétez une fois par jour jusqu’à disparition totale de la douleur.

5) Pour se relaxer et lutter contre l’insomnie

Si vous avez un bain chez vous, vous avez peut-être pris l’habitude de vous y faufiler pour vous détendre après une journée stressante. Mais saviez-vous que votre bain sera d’autant plus relaxant si vous y ajoutez du bicarbonate de soude ? Versez-y 2 tasses  de bicarbonate et profitez de votre moment de détente.

Le Bicarbonate de Soude pour le Ménage et pour l’Entretien

Le bicarbonate de soude est un produit nettoyant aux vertus aussi insoupçonnées qu’incroyables. C’est simple : il y a peu de taches qui lui résistent ! Voici plusieurs choses que vous pouvez nettoyer grâce à lui.

1) Dans la salle de bain

Le bicarbonate de soude est l’allié incontournable de tout nettoyage écologique. Il peut être utilisé dans toutes les pièces de la maison.

Dans la salle de bain, il vous aidera à faire briller votre baignoire et votre lavabo. Pour cela, il suffit de les frotter à l’aide d’une pâte créée en mélangeant du bicarbonate de soude et de l’eau.

Vous pouvez aussi l’utiliser pour vous débarrasser des moisissures qui peuvent apparaitre dans la douche. Versez une cuillère à café de bicarbonate dans un litre d’eau chaude et vaporisez le mélange sur les moisissures. Frottez ensuite à l’éponge.

Quant à votre machine à laver, vous pouvez lui faire prendre un bon bain de temps en temps en alliant le bicarbonate de soude au vinaigre. Pour cela, mélangez une grosse tasse de bicarbonate de soude dans 250ml de vinaigre blanc et versez le tout dans votre machine à laver. Faites-la ensuite tourner à vide.

2) Il nettoie les brosses à cheveux

bicarbonate brosse a dent

Saviez-vous que nos peignes et brosses à cheveux doivent être nettoyés régulièrement ? En effet, au fil du temps, ils finissent par collecter de nombreuses bactéries et des pellicules.

Pour les nettoyer, remplissez votre lavabo d’eau et versez-y jusqu’à 8 cuillères à soupe de bicarbonate de soude. Mettez-y vos brosses et peignes et laissez-les tremper pendant quelques heures avant de les rincer.

Vous pouvez faire la même chose pour nettoyer vos pinceaux à maquillage.

3)La cuisine et ses ustensiles

Dans la cuisine aussi, de nombreuses choses peuvent être nettoyées à l’aide du bicarbonate de soude.

C’est le cas du four, par exemple. Au fil du temps, il finit par se remplir de nombreuses saletés qui s’incrustent sur toutes les parois. Pour les nettoyer facilement, il suffit de verser un peu de bicarbonate de soude dessus et de vaporiser de l’eau sur le tout. Laissez ensuite agir pendant plusieurs heures, voire une nuit entière, et puis frottez à l’aide d’une éponge. Vous pouvez aussi mélanger du bicarbonate de soude à un peu d’eau pour former une pâte qui tiendra sur les parois verticales.

Le bicarbonate de soude vous aidera également à facilement nettoyer le fond des casseroles brûlées. Pour cela, versez-y du bicarbonate de soude ainsi qu’un peu d’eau. Faites bouillir le tout, puis enlevez la casserole du feu et laissez reposer jusqu’à ce que l’eau ait refroidi. Finissez en frottant à l’éponge.

Outre le nettoyage, le bicarbonate de soude peut aussi être utilisé pour faire briller votre vaisselle. Pour cela, saupoudrez-en simplement un peu sur un chiffon humide, et frottez votre vaisselle avec.

4) Les canalisations

Que vos canalisations soient simplement malodorantes ou carrément bouchées, le bicarbonate de soude pourra vous aider.

Pour déboucher une canalisation, il vous faudra l’associer avec du vinaigre blanc et du sel.

Mode d’utilisation :

Mélangez 200gr de bicarbonate de soude à 200gr de sel et puis versez le mélange dans 200ml de vinaigre. Ne soyez pas étonnés : mélanger le bicarbonate de soude et le vinaigre va provoquer une réaction chimique qui prendra la forme d’une mousse blanche.

Versez ensuite votre mélange dans la canalisation que vous voulez nettoyer et laissez-le poser entre 30 et 45 minutes. Finissez en versant un litre d’eau très chaude dans la canalisation afin de venir à bout des derniers bouchons.

Pour lutter contre les mauvaises odeurs, la solution est encore plus facile : il vous suffit de saupoudrer du bicarbonate de soude dans votre canalisation et de laisser poser pendant une nuit. L’odeur devrait être partie le lendemain matin !

5) Le canapé

Si vous voulez nettoyer votre canapé en tissu mais que celui-ci n’est pas déhoussable, saupoudrez-le de bicarbonate de soude et frottez légèrement pour le faire pénétrer. Laissez poser pendant 15 à 20 minutes puis aspirez ce qu’il reste. Le bicarbonate de soude aura absorbé les taches.

Cette astuce fonctionne aussi sur les tapis et les sièges en tissu.

6) Un matelas

Dans ce cas, utilisez la même astuce que celle que nous venons d’expliquer pour le canapé. En plus de nettoyer les taches, cela l’assainira et vous débarrassera des odeurs.

7) L’argenterie

Créez votre propre produit nettoyant en mélangeant du bicarbonate de soude et de l’eau jusqu’à former une pâte. Utilisez-la ensuite pour laver votre argenterie à l’aide d’un chiffon ou d’une brosse non abrasive. Rincez et séchez avec un chiffon sec. Votre argenterie sera comme neuve !




8) La grille du barbecue

Si vous avez déjà fait un barbecue chez vous et avez dû nettoyer la grille le lendemain, vous savez à quel point c’est une tâche pénible ! Heureusement, il existe des astuces qui fonctionnent bien mieux que le simple liquide vaisselle. Le bicarbonate de soude est l’une d’entre elles.

Créez une pâte à base de bicarbonate et d’eau, appliquez-la sur votre éponge et frottez. Vous verrez, vous arriverez à retirer la graisse bien plus facilement qu’en utilisant du savon classique !

9) Un dentier

Si vous avez envie d’assainir votre dentier et de lui offrir un beau nettoyage, faites-le tremper pendant une nuit dans un verre d’eau auquel vous aurez ajouté une cuillère à café de bicarbonate. Rincez-le le lendemain matin.

10 ) Pour se débarrasser des mauvaises odeurs

Peu importe d’où les mauvaises odeurs proviennent, le bicarbonate de soude pourra les neutraliser. Pour cela, il suffit d’en verser un peu à l’endroit malodorant.

Si l’odeur provient de votre poubelle, saupoudrez-en dans le fond, en-dessous du sac. Si vos tiroirs sont malodorants, versez un peu de bicarbonate de soude dedans. Saupoudrez-en aussi dans vos chaussures si elles sentent mauvais, et enlevez simplement le surplus jute avant de les porter à nouveau.

Dans le cas de votre frigo, placez-y une petite coupelle dans laquelle vous aurez versé du bicarbonate de soude. Quant aux cendriers, versez-y une petite quantité de bicarbonate de soude et renouvelez l’opération chaque fois que vous videz le cendrier.

Si vos mains dégagent une odeur désagréable que vous avez du mal à faire partir, mouillez-les et frottez-les avec un peu de bicarbonate de soude avant de rincer. En plus d’être débarrassées de leur mauvaise odeur, elles seront aussi douces et purifiées.

Enfin, si la mauvaise odeur provient de votre chien, vous pouvez aussi… saupoudrer le bicarbonate de soude sur son pelage ! Frottez-le ensuite pour que le bicarbonate de soude ne reste pas en surface, puis brossez-le afin d’éliminer les résidus. Le bicarbonate de soude emportera les mauvaises odeurs avec lui.

Encore d’autres usages du bicarbonate de soude

1) Nettoyer les fruits et légumes

À moins que vous les achetiez bio, les fruits et légumes sont souvent enduits d’un grand nombre de produits chimiques. Or, l’eau seule ne peut pas s’en débarrasser entièrement. Le bicarbonate de soude, de son côté, permet d’enlever la grande majorité des impuretés et des produits chimiques présents sur vos fruits et légumes.

Pour cela, il vous suffit de les faire tremper dans un récipient d’eau dans lequel vous aurez versé un peu de bicarbonate de soude, et de les laver avec ce mélange.

2) Conserver un bouquet de fleurs plus longtemps

Vous avez reçu un joli bouquet et vous aimeriez ne pas le voir se décomposer en seulement quelques jours ? Pour cela, ajoutez une cuillère à café de bicarbonate de soude dans l’eau du vase. Vous verrez, vos fleurs vivront bien plus longtemps !

Une astuce pour augmenter encore plus leur durée de vie ? Coupez leurs tiges en biseau et changez l’eau tous les deux à trois jours.

3) Lutter contre les insectes et les mauvaises herbes

Le bicarbonate de soude est aussi très utile dans le jardin.

Ainsi, si vous avez des mauvaises herbes qui poussent entre les joints de votre terrasse, par exemple, il vous suffit de saupoudrer le tout de bicarbonate de soude, puis d’y verser un peu d’eau. Cela aura le même effet qu’un désherbant.

En le mélangeant à de l’huile d’olive et de l’eau, le bicarbonate de soude peut également faire office d’insecticide naturel. Pour cela, prenez un grand verre d’eau et ajoutez-y trois cuillères à soupe d’huile d’olive et une cuillère à café de bicarbonate de soude. Vaporisez ensuite le mélange sur vos plantes pour les protéger des insectes.

4) Blanchir le linge

Le blanc de votre linge est devenu fade avec le temps ? La prochaine fois que vous le lavez, versez 2 à 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude avec votre lessive. Vos draps et vêtements seront bien plus blancs à leur sortie.

Attention, évite toutefois d’utiliser du bicarbonate de soude avec du linge délicat.

Vous l’avez compris, le bicarbonate de soude peut faire de nombreuses choses pour nous. Il suffit de commencer à s’y intéresser pour découvrir un monde de possibilités, loin des produits chimiques et peu naturels !

Où en acheter?

Cela dépend du type de bicarbonate recherché.

  • Le bicarbonate alimentaire est vendu en grande surface, en magasin spécialisé bio, en droguerie ou en vente en ligne. 
  • Le bicarbonate technique est disponible en grande surface en grande surface, en magasin spécialisé bio, en droguerie, en vente en ligne également mais aussi dans des magasins de bricolages.
  • Le bicarbonate pharmaceutique est délivré uniquement en pharmacie.

Ils se vendent souvent en sachet cartonné de 250 gr, 500 gr ou 1 kg. Il est conseillé de privilégier les gros contenants en carton recyclable afin de limiter les déchets. Pour le prix, compter entre 4 et 20€ le kilo selon le type de bicarbonate (le pharmaceutique étant le plus cher puisque c’est le plus pur).

À raison de quelques grammes par utilisation, le bicarbonate est un produit qui s’utilisera pendant plusieurs mois.

A propos de l’auteur

Leonor RogisterDiplômée de l’Ecole de Journalisme de Louvain, Léonor Rogister s’est détournée du monde de l’actualité quotidienne pour s’intéresser aux news lifestyle. Amoureuse de la nourriture et des bonheurs simples, elle aime s’informer et informer sur tout ce qui touche au bien-être, peu importe la forme qu’il prend.

Léonor est expatriée depuis 2015 et a fait de plusieurs pays sa maison. Quand elle n’est pas en train de voyager, elle aime profiter du confort de son chez soi. Elle tient également un blog depuis des années sur lequel elle partage sa passion pour les voyages.

FacebookLinkedin

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

gel douche

Comment créer votre gel douche maison ?

By dans le corps, Hygiène de vie, Soins

Comment créer votre gel douche maison ?

gel douche

Vous cherchez un gel douche aux propriétés bien particulières, mais vous ne le trouvez pas dans le commerce ? Vous désirez un savon 100 % bio, sans additif nocif pour la santé ? Ou alors, vous êtes simplement curieux ou curieuse et aimez fabriquer vos produits vous-même ? Pourquoi ne pas vous lancer dans la fabrication de votre gel douche maison ? C’est simple, rapide, bon pour la planète, la santé et le porte-monnaie ! Vous désirez vous lancer dans l’aventure ? Voici quelques recettes simples à adopter sans modération !




Pourquoi faire son gel douche soi-même ?

Même si à priori, fabriquer son propre gel douche peut paraître secondaire, il existe en réalité une multitude d’avantages à utiliser des gels douches faits maisons, particulièrement en ce qui concerne la santé : 

Les gels douches maison sont plus sains

Parmi les produits du commerce, les gels douches font partie de ceux qui suscitent le plus de méfiance : perturbateurs endocriniens, substances allergisantes, conservateurs cancérigènes, tensioactifs problématiques… Nombre d’éléments utilisés dans ces produits du quotidien sont dangereux pour la santé. D’ailleurs, les associations de consommateurs signalent régulièrement le danger.

Par exemple, les parabens (des conservateurs très utilisés jusqu’à aujourd’hui) désormais sont assez mal perçus par les consommateurs, et les fabricants de gels douches ont dû trouver des alternatives. Ils ont notamment utilisé du methylisothiazolinone, un autre conservateur, mais qui est très allergène. 

Avec les gels douches maisons, exit tous ces mauvais produits ! Vous pouvez vous faire plaisir tout en privilégiant des substances qui sont bonnes pour vous. 

En fabriquant vous-même vos gels douches, vous avez un meilleur contrôle des composants

Une solution tentante, pour éviter les désagréments cités précédemment, peut être d’opter pour des gels douches bio. Le problème, c’est que ces produits ne sont pas non plus exempts d’allergènes, même s’ils sont la plupart du temps issus des molécules végétales. 

Fabriquer votre gel douche vous-même vous permet donc d’avoir un contrôle parfait de tous les ingrédients qui composent votre gel douche, et d’en ôter tous les produits qui vous posent problème. 

Faire soi-même ses gels douches, c’est bon pour la planète

Lorsque vous fabriquez vous-même vos produits, vous vous passez de flacons ou d’emballages polluants : un seul contenant suffit pour vos gels douches successifs. De plus, comme le but des gels douches maison est de disposer de produits sains, avec des ingrédients d’origine naturelle, vous polluez moins qu’en optant pour des produits fabriqués à la chaîne, de manière industrielle. 

Logiquement, les gels douches maison permettent de moins polluer les eaux.

Enfin, vous pouvez également limiter d’autant plus l’empreinte carbone de vos produits en sélectionnant des produits fabriqués près de chez vous. 

Fabriquez votre propre gel pour vous faire plaisir à 100 %

De façon générale, fabriquer ses propres cosmétiques est une activité gratifiante, d’autant plus que les gels douches sont des produits que l’on utilise au quotidien (ou presque !).

Le côté hautement personnalisable des gels douches maison est également un atout non négligeable, puisque vous pouvez carrément choisir la texture ou l’odeur de votre produit !   

Vous faites aussi plaisir à votre porte-monnaie !

Les gels douches sont des produits que l’on doit souvent renouveler. À terme, et surtout si le foyer compte plusieurs personnes, l’achat de ces produits peut représenter une sacrée somme !

Les fabriquer vous-même peut donc vous permettre de faire des économies, tout en variant souvent les plaisirs.

Comment utiliser un gel douche maison ?

Exactement comme un gel douche normal ! Il vous suffit de vous frotter avec lorsque vous êtes sous la douche. Attention : comme il y a moins de produits additionnels lorsque vous fabriquez vous-même vos gels douches, il se peut qu’ils moussent moins que ceux du commerce, ce qui peut surprendre au début. 

On a alors tendance à en utiliser d’autant plus, dans l’espoir que le gel se mette à mousser. Il s’agit là dune fausse bonne idée : rassurez-vous, normalement, les gels douches maison, même s’ils moussent moins, lavent aussi bien que les autres ! 

Est-ce qu’il y a des précautions à prendre pour fabriquer son gel douche chez soi ?

Oui ! Les produits cosmétiques comme les gels douches sont particulièrement sensibles aux contaminations bactériologiques. Autrement dit, lorsque vous fabriquez votre produit, il est absolument essentiel de suivre des règles d’hygiène très strictes : 

  • Désinfectez votre équipement (outils et contenants) à l’alcool puis laissez-les sécher à l’air libre
  • Stockez vos produits dans un contenant hermétique et dans un endroit propre et sec, où les températures ne sont pas extrêmes (ni trop chaudes, ni trop froides)

Par ailleurs, faites attention aux huiles essentielles (et de manière générale aux produits) que vous utilisez : vérifiez bien que vous n’y êtes pas allergique, ou bien que vous n’êtes pas concerné(e) par les contre-indications. En cas de doute, demandez conseil à un professionnel de santé ! 

Découvrez nos 6 recettes de gels douches maison !

Fabriquer soi-même son gel douche est facile et rapide. L’avantage, c’est qu’il existe autant de recettes qu’il existe de personnes : vous pouvez varier les plaisirs à l’infini ! Pour y parvenir, vous aurez besoin d’un équipement simple :

  • Une râpe
  • Un récipient propre et hermétique
  • Une casserole
  • Une spatule
  • Un mixeur (pour la recette de gel douche onctueux uniquement)

Recette n°1 : le gel douche bio au savon d’Alep

Pour cette recette, vous aurez besoin de :

  • 50 g de savon d’Alep. Attention à choisir un véritable savon d’Alep et non une imitation industrielle ! Le savon d’Alep normalement n’est fabriqué qu’à partir d’huile d’olive, d’huile de laurier et d’eau
  • 1 litre d’eau
  • Une quinzaine de gouttes d’huile essentielle de lavande
  • 2 cuillères à soupe de glycérine végétale

Pour fabriquer votre gel douche maison, râpez le savon d’Alep, mélangez-le dans l’eau et faites chauffer le tout dans une casserole à basse température pendant 15 minutes environ. Remuez le mélange jusqu’à dissolution du savon. Ajoutez-y ensuite l’huile essentielle de lavande, et laissez le mélange refroidir pendant 1 heure environ. Versez l’extrait de pépin de pamplemousse et la glycérine. Il se peut que le gel paraisse très épais : vous pouvez le diluer avec un peu d’eau. Votre produit est prêt ! 

Vous pouvez conserver ce gel douche pendant deux mois environ. Pour augmenter le temps de conservation, vous pouvez ajouter au mélange quelques gouttes d’extraits de pépins de pamplemousse : il s’agit d’un conservateur naturel  et d’un antibactérien extrêmement efficace ! 

Recette n°2 : le gel douche au miel, pour une peau fraîche et nourrie

Pour ce gel douche, vous aurez besoin de :

  • 1 tasse de savon de Marseille bio (attention à prendre du véritable savon de Marseille!)
  • 1 litre d’eau
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 3 cuillères à soupe de miel bio
  • Une quinzaine de gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé (un produit extrêmement efficace pour lutter contre l’acné et pour ses vertus antiseptiques, antifongiques et cicatrisantes)

Pour fabriquer le gel douche, râpez le savon de Marseille. Pendant ce temps, faites bouillir de l’eau et retirez-la du feu une fois qu’elle s’est mise à bouillir. Versez-y le savon de Marseille et remuez légèrement. Laissez-le refroidir jusqu’à ce qu’il devienne tiède. Ajoutez-y le reste des ingrédients, puis versez le tout dans un contenant en verre propre et hermétique. Laissez reposer pendant au moins 48 heures, jusqu’à ce que la préparation se transforme en gel. Versez votre gel douche dans son récipient final. C’est prêt ! 

Recette n°3 : le gel douche moussant 

Pour un gel douche moussant, il vous suffit de suivre n’importe quelle recette, mais en y ajoutant une base moussante. Vous pouvez en trouver des bio en pharmacie ou en magasin spécialisé. Cela vous permettra de faire mousser votre gel douche, comme ceux que vous pouvez trouver en grandes surfaces.

Recette n°4 : le gel douche à l’huile de coco, pour réparer et nourrir la peau

Pour une peau parfumée et éclatante de santé, vous aurez besoin  de : 

  • 60 ml d’huile coco et de miel bio
  • 100 ml de base lavante neutre
  • Une vingtaine de gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radié
  • Une quinzaine de gouttes d’huile essentielle d’orange douce
  • Une vingtaine de gouttes d’huile essentielle de citron
  • Une cuillère à café de vitamine E
  • En option : 20 ml de base moussante végétale

Commencez par faire fondre au bain-marie l’huile de coco, puis ajoutez-y progressivement les autres ingrédients. Pour mélanger la solution, remuez doucement pour éviter de trop faire mousser la préparation (si vous avez opté pour la base moussante). Versez le tout dans un récipient, et c’est bon ! Attention : avant utilisation, secouez le récipient. 




Recette n°5 : le gel douche à l’Aloe vera, pour une peau toute douce

Vous aurez besoin des ingrédients suivants : 

  • 15 ml de jus d’Aloe vera
  • 4 g de sel fin
  • 220 ml de base lavante neutre
  • Une quarantaine de gouttes d’huile essentielle de romarin
  • 15 ml d’une base végétale nourrissante

Mélangez tous ces ingrédients dans l’ordre qui suit : base lavante, huile essentielle, Aloe vera, base nourrissante, et sel. Secouez le contenant (fermé) pour bien mélanger le tout. Votre gel douche est prêt à l’usage !

Recette n°6 : le gel douche onctueux

Voici la liste des ingrédients à utiliser : 

  • 2 cuillères à soupe (soit environ 30 grammes) de beurre de karité
  • 2 cuillères à soupe (environ 30 ml) d’huile lavante (au jojoba, à l’olive ou au pépin de raisin par exemple)
  • 15 ml (une cuillère à soupe) de glycérine végétale
  • Une cuillère à café de gomme xanthane (il s’agit d’une substance végétale que l’on utilise pour épaissir les préparations)
  • Une dizaine de gouttes d’huile essentielle de lavande
  • 75 ml d’eau tiède

Commencez par faire fondre le beurre de karité puis mettez-le dans un récipient en verre, que vous plongerez dans l’eau chaude pendant une dizaine de minutes. Mélangez le beurre jusqu’à obtenir un mélange lisse et homogène, sans morceau ni grumeau. Ajoutez l’huile et la glycérine et mélangez vigoureusement le tout. Versez la gomme xanthane sur la surface du mélange et laissez-la quelques minutes, jusqu’à ce qu’elle ait absorbé le liquide superflu et commencé à épaissir la préparation. Mixez le mélange. Ajoutez le reste des ingrédients (huile essentielle, eau tiède, etc.). Mixez à nouveau le tout jusqu’à obtenir un mélange parfaitement homogène, qui possède la texture et l’aspect d’une crème hydratante. Versez votre gel douche dans son contenant (propre et désinfecter). Il est maintenant prêt à utilisation ! 

Il ne vous reste plus qu’à savourer vos gels douches maisons. Une fois que vous êtes à l’aise avec leur fabrication, n’hésitez pas à tester d’autres recettes !  

Quelques astuces pour créer des gels douches spéciaux

On ne le répétera jamais assez, mais les huiles essentielles possèdent de nombreuses vertus. Certaines d’entre elles sont efficaces pour lutter contre les problèmes de peau :

  • Arbre à thé
  • Lavande
  • Cannelle
  • Camomille romaine
  • Genévrier
  • Menthe poivrée
  • Etc.

Mais pas seulement : d’autres huiles essentielles, particulièrement recommandées à l’approche de l’hiver, permettent de renforcer le système immunitaire pour garder une bonne santé. C’est par exemple le cas de : 

  • L’eucalyptus
  • Le ravintsara
  • Le thym
  • Le iaouli
  • Etc.

En bref, quel que soit votre besoin, il existe forcément une huile essentielle que vous pouvez incorporer dans vos gels douches maison pour y répondre ! 

Sources

https://www.passeportsante.net/beaute-et-soins-g158/Fiche.aspx?doc=gel-douche-maison
https://www.marieclaire.fr/,fabriquer-un-gel-douche-naturel-c-est-possible,781794.asp
https://www.toutvert.fr/fabriquer-son-gel-douche-bio-ecologique/
https://qblog.qoqa.ch/fr/posts/2824
https://www.toutvert.fr/fabriquer-son-gel-douche-bio-ecologique/
https://fr.wikihow.com/faire-du-gel-douche-maison
https://www.femmeactuelle.fr/sante/medecine-douce/huile-essentielle-booster-son-systeme-immunitaire-45407

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Send this to a friend