Skip to main content
Category

Relaxation

VAPE pen CBD

Que faut-il savoir sur la Vape pen au CBD ?

By CBD, Produits, Relaxation

Que faut-il savoir sur la Vape pen au CBD ?

VAPE pen CBD

En France, le CBD (pour cannabidiol) souffre d’une image peu glorieuse, car il est souvent pris pour une substance stupéfiante – et illégale. Malgré cela, le CBD est de plus en plus exploité et ce, sous de nombreuses formes : crèmes, huiles, infusions, bonbons, shampooings… Et produits de vape. Aujourd’hui, nous vous présentons un système un peu particulier de vapotage : la vape pen au CBD. Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce dispositif unique, original et sacrément pratique !




Qu’est-ce qu’une vape pen CBD exactement ?

La vape pen est un genre de petit vaporisateur, qui a été spécialement conçu pour faciliter au maximum le vapotage. En fait, il faut savoir que les vapes pen fonctionnent différemment des cigarettes électroniques standards : là où une cigarette électronique utilise la combustion, les vapes pen s’appuient simplement sur le réchauffement de leur cartouche, sans aller jusqu’à la combustion.

Comme la température de l’air est moins élevée, les poumons se sentent moins agressés, d’autant plus que pour fonctionner, la vape pen n’a pas besoin de monoxyde de carbone, de goudron ou de produit peu recommandable. 

Autrement dit, si la vape pen est si appréciée, c’est parce qu’elle permet d’avoir un vapotage plus « propre » que la cigarette électronique, sans produit toxique, et de profiter d’une saveur décuplée, beaucoup plus intense.

Il existe de nombreux types de vape pen : certaines sont à usage unique, d’autres sont rechargeables, d’autres encore sont pré-remplies… La seule caractéristique commune de toutes ces vapes pas comme les autres est que vous n’avez pas besoin d’effectuer de réglage ni de tripoter d’obscurs bouton pour les utiliser, régler la température, etc.

Dans la grande famille des vapes pen, une Vap Pen CBD est tout simplement une vape pen dont la cartouche est remplie d’extrait de CBD ! Pour rappel, le CBD est l’une des nombreuses molécules qui composent le cannabis, mais qui ne fait pas partie des substances stupéfiantes du chanvre (au contraire du THC) et n’a donc aucun des effets du cannabis pris sous forme de drogue.

Quels sont les bienfaits de la vape pen au CBD ?

En plus de son côté plus sain et de la puissance de ses arômes, la vape pen au CBD est très appréciée des personnes qui cherchent à se détendre. Il s’agit là en effet de la principale caractéristique du CBD, qui permet également de : 

  • Lutter contre le stress et l’anxiété
  • Amoindrir la fréquence et l’intensité des maux de tête et des migraines (grâce à ses propriétés antalgiques)
  • Réguler le sommeil (aide à avoir un sommeil réparateur, lutte contre les insomnies, les cauchemars, les apnées du sommeil, etc.)
  • Améliorer l’humeur
  • Favoriser la récupération musculaire (notamment pour les sportifs)
  • Lutter contre les douleurs chroniques (articulaires ou musculaires) grâce à son effet anti-inflammatoire
  • Equilibrer le système immunitaire
  • Ralentir le vieillissement de la peau et soulager les troubles cutanés
  • Et bien plus encore !

Est-ce que la vape pen au CBD est légale ?

homme qui vapote CBD

Oui ! Le CBD est une substance parfaitement légale, car il ne s’agit pas d’un stupéfiant. Vous pouvez donc utiliser votre vape pen CBD sans crainte ! 

Quelles sont les précautions à prendre avec une vape pen au CBD ?

Le CBD, et de manière générale les produits de vapotage, sont interdits aux personnes de moins de 18 ans. Il est également fortement déconseillé aux femmes enceintes et/ou allaitantes de consommer ou de vapoter du CBD, tout comme aux personnes souffrant de troubles cardiaques et de troubles de la tension.

Si vous utilisez du CBD pour la première fois, veillez à bien vérifier que vous n’y êtes pas allergique : les personnes allergiques à certains types de pollen peuvent très mal supporter le CBD.

Vérifiez également, si vous prenez un ou plusieurs traitement(s), qu’il ne risque pas d’y avoir des interactions avec le CBD. En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé.

En outre, respectez toujours les consignes et modes d’emploi fournis avec les produits : en cas de mauvaise utilisation et/ou de surdosage, vous risquez de devoir subir des effets secondaires plutôt déplaisants…

Enfin, consommez toujours du CBD de qualité, idéalement bio. Il existe plusieurs certifications qui prouvent la qualité des produits utilisés. Vous pouvez par exemple opter pour des cartouches de vape pen bio et produites en France !

Comment utiliser une vape pen au CBD ?

Pour utiliser une vape pen CBD, il suffit de procéder en 3 étapes : 

  1. Fixez la cartouche de CBD à la vape pen
  2. Appuyez (une ou plusieurs fois, selon la marque) sur le seul et unique bouton de la vape pen : le bouton d’allumage, qui sert à la fois à allumer la vape pen et à en régler la température
  3. Inspirez et profitez de votre vape pen !

Comment choisir une vape pen au CBD ?

Il existe plusieurs concentrations de CBD (qui s’étalent en général de 30 à 60%). Pour choisir la concentration qui vous convient le mieux, c’est très simple : plus le taux indiqué est élevé, plus les effets du CBD seront puissants !

Attention : il est conseillé, si vous débutez, de ne pas commencer tout de suite par un taux de concentration élevé : les effets du CBD peuvent s’avérer puissants, il serait dommage que vous en soyez dégoûté par une mauvaise première utilisation !

Où trouver une vape pen au CBD ?

Il existe des boutiques spécialisées dans la vente de produits de vapotage, à la fois physiques et en ligne. Vous y trouverez forcément la vape pen qu’il vous faut !

Alors, prêt(e) à tenter l’aventure ?




Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Comment choisir un e-liquide pour cigarette électronique respectueux de l’environnement ?

By Dans la tête, Produits, Relaxation

Comment choisir un e-liquide pour cigarette électronique respectueux de l’environnement ?

Non, vous ne rêvez pas : le secteur de la cigarette électronique peut lui aussi passer au vert ! Et pour cause : la prise de conscience écologique se faisant de plus en plus importante, l’industrie du vapotage a souhaité répondre aux préoccupations environnementales grandissantes des consommateurs. Voilà pourquoi on voit émerger de plus en plus souvent des mentions « bio » sur les e-liquides de cigarette électronique. Mais comment faire pour choisir un e-liquide réellement respectueux de l’environnement ? Est-ce que ça existe vraiment ? Quelles informations faut-il connaître pour les utiliser ? Faisons le point ensemble !




3 critères à retenir pour choisir un e-liquide de cigarette électronique respectueux de l’environnement

  • Optez pour un e-liquide doublement sain

Chercher à préserver l’environnement en vapotant écolo, c’est bien ; chercher à préserver l’environnement ET votre santé, c’est mieux !

Il faut savoir que le propylène glycol, ou PG (qui fait partie des ingrédients utilisés pour produire la base incontournable de tout liquide de e-cigarette) a tendance à assécher la gorge des vapoteurs, ce qui provoque inconfort, toux, assèchement et peut même aller jusqu’à déclencher des allergies.

Pour lutter contre ces désagréments, il existe une alternative : les e-liquides d’origine végétale et naturelle. Les plus connus et utilisés d’entre eux sont fabriqués à partir de colza, par exemple. Le végétol et le mono propylène glycol végétal (MPGV) sont des exemples d’ingrédients d’origine végétale.

Si vous souhaitez acheter des e-liquides en accord avec votre conscience écologique, vous pouvez donc agir à deux niveaux : en misant sur des cultures gérées de manière écologique d’une part, et d’autre part  en choisissant des liquides dont la production a été effectuée uniquement via des processus respectueux de l’environnement (comme la saponification à froid par exemple).

  • Choisissez des e-liquides fabriqués localement

Encore une fois, vapoter écolo peut vous permettre d’effectuer deux bonnes actions en une : respecter l’environnement tout en soutenant l’économie française !

Acheter un e liquide francais, c’est s’assurer de limiter au maximum la pollution engendrée par les transports et profiter de produits parfaitement sains, qui doivent forcément satisfaire les critères d’exigence très élevés de la France dans ce domaine.

Pour vous aider à faire votre choix, sachez qu’il existe des labels qui certifient que la production du e-liquide est bel et bien française, comme par exemple le label Origine France Garantie ou bien la célèbre mention Made in France.

  • Misez sur des e-liquides naturels

Bonne nouvelle : de plus en plus de fabricants de e-liquides s’orientent vers la production bio ! Dans ce but, les producteurs essaient de faire intervenir le plus souvent possible des processus naturels et de limiter au maximum le recours à des processus pétrochimiques et polluants.

Une autre façon de choisir un e-liquide pour cigarette électronique respectueux de l’environnement consiste donc à acheter des produits dits bio.

Qu’est-ce qu’un e-liquide pour cigarette électronique bio exactement ?

Petit rappel : le e-liquide de cigarette électronique est le produit grâce auquel la cigarette va produire la vapeur que les vapoteurs peuvent ensuite inhaler. Ce liquide est composé de plusieurs éléments :

  • Une base PG VG (PG pour Propylène Glycol et VG pour Glycérine Végétale) ou sans PG (végétol, MPGV)
  • Des arômes
  • Éventuellement, de la nicotine

Les e-liquides de cigarette bio se distinguent des e-liquides plus traditionnels principalement via deux éléments : la base et les arômes. Souvent, les e-liquides traditionnels possèdent une base qui a été produite via un processus de fabrication industriel avec du propylène glycol issu de l’industrie pétrochimique. Les arômes utilisés ont été entièrement créés de manière synthétique.

Au contraire, les e-liquides bio, eux, sont normalement uniquement fabriqués à partir d’éléments végétaux naturels issus de l’agriculture biologique. La base est obtenue à partir de colza, de maïs ou bien de soja. Ils contiennent souvent des arômes naturels.

Est-ce qu’il existe des certifications de e-liquides bio ?

cigarette electronique

Malheureusement, il n’existe pas encore de label certifiant bio pour le e-liquides de cigarette électronique. Autrement dit, un e-liquide est qualifié de « bio » lorsque ses composants sont issus de l’agriculture biologique, et que sa fabrication n’a pas impliqué une trop grande part de transformation chimique (à l’heure actuelle, certaines étapes de la fabrication doivent obligatoirement être chimiques parce que l’on ne sait pas les effectuer de manière 100 % naturelle – c’est le cas de la production de nicotine liquide par exemple).

Comment conserver un e-liquide de cigarette bio ?

Pour une conservation optimale, qui n’altère pas leur qualité, il est conseillé de préserver vos e-liquides bio de la lumière, de la chaleur et de l’air.

La lumière peut en effet faire changer le liquide de couleur, tandis que la chaleur et l’oxygène ont tendance à oxyder et faire vieillir prématurément les divers composants du produit.

Par conséquent, le mieux est de conserver vos e-liquides bio soit dans un placard propre et sec, à l’abri de la lumière et à température ambiante, soit dans le réfrigérateur. De plus, il est recommandé de finir les flacons que vous avez déjà entamés avant d’en ouvrir d’autres pour éviter le phénomène d’oxydation (sauf si votre consommation d’e-liquide est importante, à raison d’un flacon tous les deux ou trois jours : dans ce cas le liquide n’aura pas le temps de vieillir ni de s‘altérer).

Enfin, si vous êtes adepte de la fabrication maison de vos e-liquides, évitez de prendre des flacons trop grands et essayez de les remplir au maximum afin d’y limiter la quantité d’air.

Quelles sont les précautions à prendre avec un e-liquide de cigarette bio ?

De manière générale, les cigarettes électroniques sont déconseillées pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes qui souffrent d’allergie à la nicotine ou à l’un des éléments qui doivent être inhalés, les personnes qui ont des problèmes respiratoires et les personnes dites « à risques » , c’est-à-dire susceptibles d’avoir des problèmes cardiovasculaires ou d’hypertension.

Ces précautions valent également pour les e-liquides bio.

De manière générale, comment vapoter écolo ?

Vous souhaitez vapoter tout en respectant l’environnement ? Sachez qu’il existe de nombreux facteurs autres que les e-liquides à prendre en compte. Voici une liste non exhaustive d’action à effectuer pour vapoter écolo :

  • Recyclez vos flacons : s’ils n’ont pas été en contact avec de la nicotine, vous pouvez les jeter dans la poubelle dédiée aux déchets recyclables ;
  • Recyclez les accumulateurs et les batteries : une fois qu’il est temps de les changer, choisissez de déposer ces appareils dans des poubelles de collecte prévues à cet effet, et non dans les ordures ménagères. Les divers matériaux contenus dans les batteries peuvent être récupérés et réutilisés ;
  • Prenez soin de la batterie : pour prolonger sa durée de vie, éteignez votre cigarette électronique lorsque vous ne l’utilisez pas. Si vous désirez la recharger, veillez à ce que la batterie soit chargée en entier avant de la débrancher ;
  • Privilégiez les appareils rechargeables : évitez le plus possible les cigarettes à usage unique ou jetables ;
  • Surveillez votre empreinte carbone : vous pouvez enquêter auprès de vos fournisseurs sur l’origine et la provenance des divers produits utilisés. Plus le lieu de production est proche, moins il y a eu de transport, moins l’empreinte carbone est élevée !



Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

india

Envie d’une escapade bien-être ? Préparez votre visa pour l’Inde !

By ailleurs, Relaxation

Envie d’une escapade bien-être ? Préparez votre visa pour l’Inde !

india

L’Inde est un pays riche d’enseignements. Que vous y alliez pour admirer ses paysages à couper le souffle, pour en apprendre plus sur ses traditions et sa culture multimillénaires, pour profiter de sa cuisine aux multiples saveurs ou pour travailler votre spiritualité, l’Inde ne vous décevra pas ! À condition d’être bien préparé pour y aller… En commençant par le visa. Focus sur toutes nos astuces pour demander votre visa Inde et préparer votre séjour bien-être !




Pourquoi choisir l’Inde pour un séjour bien-être ?

En Inde, le bien-être est plus qu’un art de vivre : c’est une véritable institution ! Il s’agit en effet d’un pays à la vie culturelle extrêmement riche, idéal pour favoriser le bien-être sur tous les plans, à la fois physique et spirituel.

La paix intérieure et le partage sont deux valeurs absolument fondamentales en Inde, ce qui permet au pays de proposer de nombreux séjours et activités dédiés au sujet. Vous souhaitez effectuer un stage consacré au yoga Ashtanga ? L’état de Karnataka n’attend plus que vous. Vous désirez vous exercer à trouver votre paix intérieure ? Rishikesh est connue pour être la capitale mondiale de la méditation. Votre but est d’en apprendre plus sur  le bouddhisme et l’hindouisme ? L’Inde regorge de lieux de culte qui mettent en lumière ces religions.

Votre objectif est de trouver l’accomplissement physique ET spirituel ? Bonne nouvelle : l’Inde est également le berceau de l’ayurvéda, une discipline qui vise à atteindre une santé (intérieure et extérieure) optimale, tout en gagnant une meilleure compréhension de soi. Pourquoi ne pas tester ?

Qu’est-ce que l’ayurveda exactement ? Quels sont ses bienfaits ?

L’ayurveda, aussi appelée « médecine ayurvédique », est une forme de médecine traditionnelle non conventionnelle née en Inde. Elle repose sur des principes d’équilibre et d’harmonie entre le corps et l’esprit. 

Son nom vient du sanscrit « ayur » (la vie) et « veda » (la connaissance, la science). À l’origine, l’Ayurvéda était utilisée pour identifier et diagnostiquer les troubles du corps et de l’esprit, qui se manifestaient sous forme de maladies ou de malaises. 

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que le but de l’Ayurvéda est de soigner la personne malade, non la maladie. Pour ce faire, les médecins ayurvédiques vont chercher à comprendre les raisons du déséquilibre qui existe dans le corps ou l’esprit, afin de soigner la personne sur le long terme.

Il existe plusieurs types de traitement en Ayurvéda : la phytothérapie et l’aromathérapie, la diététique, les massages ayurvédiques, la lithothérapie et les thérapies par le son, auxquels on ajoute souvent en complément le yoga, la méditation, la respiration et le chant.

Voici une liste non-exhaustive de tous les bienfaits de l’Ayurvéda : 

  • Calmer le système nerveux
  • Reconnecter le corps et l’esprit
  • Favoriser la circulation de l’énergie
  • Améliorer la digestion
  • Purifier le corps des toxines
  • Booster les défenses naturelles du corps
  • Stimuler le système immunitaire pour le rendre toujours plus efficace
  • Et bien plus encore ! 

Quelle région de l’Inde privilégier pour un séjour bien-être ?

inde

S’il fallait ne sélectionner qu’une seule région parmi toutes celles de l’Inde, c’est le Kerala qui serait recommandé pour un séjour axé sur le bien-être. Il s’agit en effet d’un véritable petit paradis naturel, particulièrement propice à l’apaisement et  à la décompression. 

Massages et cures ayurvédiques, yoga, détente sur les plages du littoral, balades en backwaters… Au Kerala, le bien-être est partout : c’est un art !

Pourquoi faut-il un visa pour l’Inde ?

Un visa est une autorisation officielle, décernée par le gouvernement indien, et qui permet à des personnes de nationalité étrangère d’entrer et de séjourner sur le territoire indien. 

Actuellement, pour l’Europe, tous les citoyens de l’UE, du Royaume-Uni et de la Suisse ont l’obligation d’effectuer une demande de visa pour l’Inde avant leur départ, quel que soit le motif et la durée de leur voyage en Inde. 

Il existe deux grands types de visas pour aller en Inde : 

  • Le visa dit « classique » : il s’agit d’une sorte de vignette autocollante que l’on ajoute au passeport avant de partir en Inde ;
  • Le visa électronique : comme son nom l’indique, il peut être demandé par voie dématérialisée. Il faut l’imprimer et l’emporter en Inde lors du voyage. Lors de votre arrivée dans le pays, le agents du gouvernement y apposent un tampon officiel.

Quel type de visa demander pour voyager en Inde ?

Tout dépend de ce que vous voulez faire en Inde : 

  1. Vous désirez aller en Inde pour des vacances : un visa électronique suffit. Les démarches dématérialisées sont simplifiées et les coûts d’obtention moins élevés. Vous pouvez même opter pour la version « e-tourist » du visa !
  2. Vous souhaitez effectuer en Inde un voyage d’affaires : là aussi, le visa électronique est conseillé, car les délais d’obtention sont plus courts. Vous pouvez choisir la version « e-business » du visa.
  3. Vous souhaitez effectuer un séjour prolongé en Inde : dans ce cas, vous allez devoir demander un visa physique, à insérer dans votre passeport. À noter que le prix de ce type de visa est plus élevé, et les délais d’obtention plus importants que pour la version électronique.

Une fois le visa validé, vous avez quatre mois pour entrer et voyager sur le territoire indien. Attention : un visa n’est valable que pour une seule entrée : une fois que vous êtes entré dans le pays, vous êtes autorisé(e) à rester pendant 30 jours.

Comment se procurer un visa pour l’Inde ?

Afin d’obtenir un visa pour l’Inde et voyager en toute sérénité, vous devez respecter un certain nombre de critères. En voici une liste non exhaustive :

  • Si vous arrivez en Inde par bateau de croisière, vous devez arriver uniquement dans l’un des ports autorisés (Goa, Chennai, Mumbai, Cochin, Mangalore)
  • Si vous arrivez par avion, vous devez là aussi arriver par les aéroports homologués
  • Si vous avez voyagé dans un pays à risque de fièvre jaune lors de la semaine qui précédait votre voyage en Inde, vous devez être vacciné(e)
  • Vous devez apporter la preuve que vous bénéficiez de suffisamment de ressources financières pour assumer tous les coûts de votre voyage
  • Avant votre départ pour l’Inde, vous devez déjà avoir réservé un billet pour partir du pays (voyage de retour ou de transit)
  • Votre passeport doit contenir au moins deux pages vides et doit être valable pendant 6 mois minimum le jour de votre arrivée

Pour effectuer une demande de visa pour l’Inde, il vous suffit de remplir un formulaire de demande en ligne sur les sites web adéquats, puis de payer votre visa. Une fois le document obtenu, il ne vous reste plus qu’à le télécharger pour l’imprimer.

Prêt(e) pour un petit voyage en Inde ?




Sources

https://www.santemagazine.fr/medecines-alternatives/pratiques-orientales/ayurveda-principe-et-bienfaits-de-la-medecine-traditionnelle-indienne-177053
https://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=ayurveda_th
https://www.medoucine.com/pratiques/ayurveda-massage-ayurvedique
https://www.routard.com/reportages-de-voyage/cid136130-inde-le-kerala-au-pays-du-bien-etre.html
https://indiasomeday.com/fr/article/idees-de-sejour-bien-etre-en-inde/
https://www.villanovo.fr/magazine/pourquoi-linde-est-la-destination-pour-un-voyage-spirituel

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

vitalité

Pourquoi prendre des compléments alimentaires ?

By dans le corps, Produits, Relaxation, Soins, Sommeil

Pourquoi prendre des compléments alimentaires ?

vitalité

Les compléments alimentaires, loin d’être des médicaments, sont des substances à prendre dans le cadre d’un mode de vie sain et d’une alimentation variée. Leur but ? Corriger certaines carences de notre organisme pour favoriser notre bonne santé et notre bien-être. Vous vous intéressez aux compléments alimentaires mais ne savez pas quand en prendre ? Vous vous interrogez sur l’utilité des compléments alimentaires ? Vous êtes au bon endroit : découvrez 6 excellentes raisons d’opter pour des compléments alimentaires !




Qu’est-ce qu’un complément alimentaire ?

La première chose à comprendre, c’est qu’un complément alimentaire n’est pas un aliment. Comme son nom l’indique, un complément alimentaire est un produit composé de plusieurs substances, et qui doit être consommé en complément de l’alimentation.

Les compléments alimentaires sont souvent consommés car ils ciblent des effets spécifiques (perdre du poids, booster le système immunitaire à l’approche de l’hiver, renforcer les cheveux, etc.). On peut en trouver dans des pharmacies, dans des commerces spécialisés ou bien en grandes surfaces. 

Les compléments alimentaires revêtent diverses formes : gélules, comprimés, gommes à mâcher, poudres à diluer, liquides à boire, etc. Le plus important à retenir, c’est qu’un complément alimentaire ne remplace en aucun cas une alimentation saine et variée.

De quoi sont composés les compléments alimentaires ?

En France, la composition des compléments alimentaires est strictement encadrée par la loi. Bien sûr, en fonction de l’effet recherché, la liste des composants des compléments alimentaires peut varier. Mais on y trouve principalement : 

  • Des nutriments (notamment diverses vitamines et minéraux)
  • Des produits qui ont une action spécifiquement nutritionnelle ou physiologique (par exemple les acides aminés)
  • Des plantes (ou des extraits de plantes)

6 bonnes raisons de prendre des compléments alimentaires

Il existe de plusieurs raisons qui peuvent pousser à prendre des compléments alimentaires. En voici une liste non exhaustive : 

  1. Une alimentation peu variée

Le saviez-vous ? Les chercheurs estiment que seulement 2 % de personnes se nourrissent de façon véritablement équilibrée. Trop de glucides raffinés et d’acides gras saturés, pas assez de vitamines, de minéraux ni de protéines ; voilà ce qui caractérise nos régimes actuels !

En plus, il n’existe pas vraiment de régime parfait : un régime optimal se fait au cas par cas, en fonction de la physiologie et du métabolisme de chacun. Les compléments alimentaires sont donc là pour aider chacun à trouver ce qui lui correspond au mieux !

  1. Un manque de sommeil

complements alimentairesSelon des études récentes, les français ne dorment pas suffisamment pour maintenir une bonne santé. En cause : de mauvaises habitudes au moment du coucher, le stress, des horaires de travail fluctuants, et surtout des écrans omniprésents. 

Or, le manque de sommeil entraîne une sous-production de sérotonine, l’hormone responsable des sensations de bonheur et de bien-être. Le mauvais cholestérol, la tension artérielle et le diabète peuvent aussi apparaître à cause d’un mauvais sommeil. Certains compléments alimentaires proposent donc d’y remédier en favorisant un sommeil de qualité, plus long et plus réparateur. 

  1. Un manque de soleil

On le sait depuis longtemps : la vitamine D est essentielle pour notre bien-être. Stimulation du système immunitaire, favorisation de la minéralisation osseuse, amélioration des performances musculaires, prévention de certaines affections graves… Ses bienfaits sont nombreux ! 

Et c’est la lumière du soleil qui permet de favoriser la fabrication de vitamine D par notre organisme. Or, en France, la lumière du soleil en hiver n’est pas suffisante pour produire des quantités suffisantes de vitamine D. Quant à l’été, si vous avez un travail qui vous contraint à rester enfermé(e) dans une pièce sans sortir, il se peut que votre production de vitamine D soit insuffisante… Heureusement, les compléments alimentaires riches en vitamine D peuvent rectifier le tir !

Vitamine D3

  1. La pollution

La pollution entraîne une dégradation conséquente de notre environnement (air, sols et eaux), ce qui fait que notre organisme est constamment obligé de faire face à des agressions qui finissent par le fatiguer. 

Hypersécrétions des bronches, maladies cardio-vasculaires, cancers et affaiblissement des défenses immunitaires sont quelques-unes des conséquences de la pollution. Certains compléments alimentaires proposent donc des cures dans le but de booster le système immunitaire et de l’aider à faire face aux dangers de la pollution sur la santé.

  1. Un pic de stress

Pas la peine de le nier : tout le monde est envahi par le stress à un moment ou à un autre ! Pression sociale, difficile équilibre entre travail et vie privée, obligations de performance et de résultats constantes, changements soudains, pandémie mondiale, guerre à l’international… Les causes de stress sont nombreuses ! 

Or, le stress a un effet oxydant sur l’organisme, c’est-à-dire qu’il accélère son vieillissement, avec les conséquences terribles que l’on peut imaginer sur la santé à la fois physique et mentale. Pour lutter contre le stress et fonctionner correctement, le corps a donc besoin de davantage de nutriments essentiels, qu’il peut trouver dans les compléments alimentaires.

  1. Un soutien efficace

Certes, les compléments alimentaires permettent de pallier des carences nutritionnelles. Mais pas seulement ! Ils permettent en effet de booster l’organisme de manière générale. Par exemple, le magnésium permet de lutter contre le stress et la fatigue, qui eux-mêmes peuvent peser fortement sur le moral, et contribuer à un état de mal-être général, aussi bien physique que mental. Les compléments alimentaires participent donc à améliorer la santé globale.

De même, le renforcement de l’organisme permet au système immunitaire de mieux se défendre, de combattre et de résister aux diverses agressions quotidiennes. Ils peuvent aussi constituer un soutien ponctuel, mais néanmoins nécessaire. Ils sont par exemple appréciés en début de grossesse, pour permettre aux futures maman de prévenir les carences qui peuvent provoquer des problèmes. Autre exemple : certains compléments alimentaires peuvent aider le corps à réguler les hormones et à soulager un certain nombre de symptômes désagréables lors des périodes de menstruation ou de ménopause (bouffées de chaleur, irritabilité, troubles du sommeil, etc.).

De manière générale, les compléments alimentaires sont recommandés pour les personnes dites « à risques de carence » : 

  • Les femmes enceintes
  • Les jeunes enfants
  • Les personnes de plus de 55 ans
  • Les sportifs professionnels
  • Les fumeurs
  • Les personnes qui boivent beaucoup d’alcool
  • Les personnes soumises à beaucoup de stress
  • Les personnes atteintes d’une maladie de longue durée
  • Les personnes qui passent la plus grande partie de leur journée en intérieur

Et si vous vous laissiez convaincre par les compléments alimentaires ?




Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

femme CBD

Effets bénéfiques du CBD : ce que vous devez savoir !

By CBD, Produits, Relaxation

Effets bénéfiques du CBD : ce que vous devez savoir !

femme CBD

Le CBD suscite de plus en plus d’engouement aujourd’hui, à tel point qu’on trouve toutes sortes de produits fabriqués à partir de cannabidiol. Mais pourquoi une telle popularité ? Nous avons mené l’enquête pour vous présenter les 10 principaux bienfaits de cette substance étonnante !




Qu’est-ce que le CBD exactement ?

La première chose à comprendre, c’est que le CBD n’est pas du cannabis, au sens où on l’entend traditionnellement. En fait, ces trois lettres signifient cannabidiol ; il s’agit de l’une des nombreuses substances actives du cannabis. Mais attention : le cannabidiol est loin d’être un psychotrope ! Au contraire, il est utilisé depuis des milliers d’années en médecine douce et depuis peu autorisé à la vente en France. Il s’agit d’un produit extrait des fleurs de chanvre (et non des graines, contrairement à l’huile de chanvre). 

S’il a si mauvaise réputation, c’est parce que le CBD est souvent confondu avec le THC (diminutif de tétrahydrocannabinol). Le THC est la principale molécule active du cannabis (le cannabidiol vient juste après), et c’est lui qui est responsable des effets psychotropes du chanvre : perte de contrôle, hallucinations, addiction, yeux rouges, fatigue, etc. En France, il est strictement interdit de procéder à la vente, à la commercialisation et à la consommation de cannabis tel quel – à cause du THC. 

Au contraire, la vente et la consommation de CBD sont autorisées, dès lors que son taux de THC ne dépasse pas les 0,2 %. Autrement dit, la consommation de cannabidiol est à distinguer totalement de la consommation de cannabis sous forme de drogue douce ! Plus que cela, elle est même recommandée dans certains cas de figure, car ses principes actifs peuvent contribuer à soulager un grand nombre de troubles à la fois physiques et psychologiques. 

Aujourd’hui, le cannabidiol est donc devenu une substance utilisée pour améliorer le bien-être de ses consommateurs, au même tire que les huiles essentielles d’aromathérapie ou que les décoctions à base de plante en herboristerie. Faisons un point sur 10 bienfaits clefs du meilleur CBD de France !

  1. Le CBD pour lutter contre la douleur

Le CBD possède des propriétés analgésiques bien connues. En fait, il est capable d’agir sur les récepteurs de notre système endocannabinoïde ainsi que sur les neurotransmetteurs, soulageant ainsi la douleur. 

Il est particulièrement utilisé pour soulager les douleurs chroniques (arthrite, arthrose, maux de dos, maux de tête, règles douloureuses, coupures, brûlures légères, courbatures, digestion difficile…), qu’elles soient aiguës ou modérées. Attention cependant : il ne s’agit pas d’un traitement thérapeutique, ce qui signifie qu’il ne peut pas soigner la cause de la douleur, mais simplement la soulager. 

  1. Le CBD pour favoriser la relaxation et lutter contre le stress

Le CBD est principalement connu pour ses vertus anxiolytiques. En d’autres termes, il favorise la détente et permet de lutter contre l’anxiété. Il est donc particulièrement recommandé pour les personnes qui souffrent de crises de stress chroniques, de stress post-traumatique, de crises d’angoisse, de crises de panique et de dépression.

  1. Le CBD comme anti-inflammatoire

Le CBD, comme tous les cannabinoïdes, possède de puissantes propriétés anti-inflammatoires. Il est donc particulièrement apprécié des personnes qui souffrent de crises d’inflammation chroniques. En plus, il peut être utilisé à la fois pour soulager les symptômes de l’inflammation une fois qu’elle s’est installée, mais aussi pour prévenir son apparition. Une action 2-en-1 très appréciée !

D’ailleurs, les sportifs de haut niveau ne s’y trompent pas, et nombre d’entre eux utilisent des compléments alimentaires ou des huiles de massage à base de cannabinoïdes, afin de soulager leurs douleurs musculaires et articulaires à la suite d’un entraînement intensif ou d’une blessure.

  1. Le CBD pour donner un coup de boost au système immunitaire

huile CBDOn le sait peu, mais ce produit est aussi capable d’agir sur l’équilibre du système immunitaire, notamment grâce à ses puissantes propriétés antioxydantes et antistress. De fait, un système immunitaire qui fait face à un stress répété (au sens d’un déséquilibre créé par la fatigue, un manque de sommeil, une maladie auto-immune, etc.) devient moins performant (notamment en raison d’une modification du flux sanguin vers le cerveau).

Or, on l’a dit, le CBD agit contre l’anxiété ; par conséquent, une prise régulière permet de booster notre organisme, aidant ainsi le système immunitaire à adopter un comportement et une réponse adéquats face aux diverses sources de stress immunitaire. Tout est lié !

  1. Le CBD pour prendre soin de la peau et des cheveux

Le CBD est un allié cutané redoutable ; à tel point qu’aujourd’hui, il existe de nombreux cosmétiques fabriqués en utilisant cette molécule-miracle ! Parmi leurs multiples bienfaits, on trouve : 

  • La lutte contre l’acné (grâce à l’action anti-inflammatoire du cannabidiol sur les glandes sébacées
  • L’hydratation des peaux sèches (grâce à sa richesse en vitamines A, D et E)
  • Le soulagement des démangeaisons (grâce à ses propriétés hydratantes et apaisantes)
  • La lutte contre les rougeurs et l’eczéma (grâce à ses vertus anti-inflammatoires)
  • Les effets anti-âge (grâce à ses propriétés anti-oxydantes et à sa faculté à favoriser le renouvellement cellulaire)
  • L’aide à la cicatrisation

Mais ce n’est pas tout : riche en anti-oxydants, en acides aminés, en acides gras, en vitamines et en minéraux, le CBD se révèle être un ami formidable pour la bonne santé de vos cheveux ! Quelques exemples de ses bienfaits : 

  • Lutte contre la chute de cheveux
  • Renforcement des cheveux cassants et abîmés
  • Stimulation de la croissance des cheveux
  • Hydratation du cuir chevelu
  • Protection contre les atteintes du soleil
  • Et bien d’autres encore !
  1. Le CBD pour un sommeil de qualité

Ce n’est plus un secret : le CBD permet de lutter contre les insomnies et les troubles du sommeil (réveils fréquents, sommeil agité, terreurs nocturnes, etc.). Il favorise l’endormissement et aide à avoir un sommeil plus réparateur (augmentation de la quantité et de la qualité du sommeil profond). 

En d’autres termes, les propriétés sédatives et relaxantes de cette substance vous permettent de passer de bonnes nuits de sommeil !

  1. Le CBD pour aider au sevrage

Voilà une facette moins connue du CBD, mais pourtant très utile et appréciée : l’aide au sevrage. Selon certaines études, ces molécules aideraient en effet les personnes qui le souhaitent à se sevrer de certaines substances addictives, comme le tabac, l’alcool, ou le cannabis (mais la version drogue cette fois-ci). 

Non seulement il permettrait de soulager grandement les symptômes du sevrage (nausées, insomnies, prise de poids, perte d’appétit, crampes, maux de tête, etc.), mais il aiderait aussi à entamer une transition en douceur lors du sevrage du cannabis (le cannabidiol ayant des effets similaires au cannabis, le côté addictif et psychotrope en moins). 

  1. Le CBD pour soulager des effets indésirables

Le CBD peut être utilisé pour amoindrir (voire carrément effacer) les effets indésirables de certains médicaments et traitements médicaux (notamment, la fatigue, les nausées, les vomissements, la dépression). Dans ce cadre, il peut être utilisé (toujours après avis médical) lors de traitements lourds (chimiothérapie notamment) pour aider le malade à bien supporter les médicaments. 

Par ailleurs, il aiderait aussi beaucoup à surmonter les conséquences de certains traumatismes : blessure sportive, ancien accouchement difficile, acte chirurgical, etc.

  1. Le CBD pour lutter contre les troubles neurologiques

La recherche est encore en cours, mais le cannabidiol montre des résultats très encourageants dans le traitement et le soulagement de plusieurs affections, notamment liées au système nerveux. C’est le cas par exemple de la dystonie, de l’épilepsie ou de la maladie de Parkinson, parce que les molécules permettent de soulager et de prévenir les diverses crises et l’agitation qui en découle.  

  1. Le CBD pour lutter contre le dégénérescence

Là encore, les études sur le sujet sont encore en cours ; mais le CBD permettrait de retarder l’apparition de certaines maladies neurodégénératives, d’en amoindrir les symptômes et d’en freiner le développement. Cette faculté serait due à l’action des molécules de cannabidiol sur le cerveau, sur le système vasculaire ainsi qu’à ses propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires. 

La maladie de Parkinson, la sclérose en plaque et la maladie d’Alzheimer feraient partie des troubles sur lesquels agit le CBD.




Comment consommer et utiliser du CBD ?

Tout dépend de ce que vous voulez exactement ! Le CBD se décline en effet sous une multitude de produits, chacun ayant ses avantages et ses inconvénients ainsi que ses effets-cibles. Voici une liste non exhaustive de toutes les formes que vous pouvez trouver dans le commerce : 

  • E-liquide de cigarette
  • Infusions (tisanes, thés)
  • Huile à utiliser en cuisine
  • Huile de massage
  • Cosmétiques (crèmes, shampooings, soins)
  • Fleurs
  • Bonbons
  • Gélules 
  • Comprimés
  • Compléments alimentaires
  • Cire
  • Cristaux
  • Et bien d’autres encore !

Est-ce qu’il faut prendre des précautions particulières avec le CBD ?

Pour commencer, demandez toujours un avis médical avant de vous lancer. Pensez aussi à vérifier que vous n’êtes pas allergique à certains types de pollens. À noter également que le cannabidiol est fortement déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes ainsi qu’aux personnes qui souffrent de problèmes cardiaques.

De plus, comme cette substance possède des vertus relaxantes très puissantes, il est possible que vous deviez faire face à des accès de somnolence, à une baisse d’attention, voire à des moments d’apathie. Rassurez-vous, c’est surtout le cas lors d’une consommation excessive (doses élevées et/ou fréquentes). Évitez donc d’en consommer si vous devez ensuite effectuer une activité qui demande d’être attentif et vigilant (comme conduire par exemple). Veillez aussi à toujours conserver vos produits à base de cannabidiol hors de portée des enfants.

Enfin, il arrive qu’une consommation trop importante de CBD entraîne un certain nombre d’effets indésirables : fatigue, bouche sèche, troubles digestifs, étourdissements, nausées, etc. Pour éviter ces effets désagréables, commencez par des petites doses (que vous pouvez augmenter progressivement ensuite) et respectez TOUJOURS les doses recommandées ou prescrites. 

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

location vacances

Bien-être : et si vous misiez sur une cure de nature ?

By ailleurs, Dans la tête, Relaxation

Bien-être : et si vous misiez sur une cure de nature ?

location vacances

La nature a un impact direct sur notre bien-être : mythe ou réalité ? Ces dernières années, on a pu remarquer un mouvement de retour aux sources qui séduit de plus en plus de personnes. Et ce ne sont pas les adeptes de sylvothérapie et d’herboristerie qui vous diront le contraire ! Relaxation, bien-être des sens, du corps, mais aussi de l’esprit… Mais pourquoi la nature suscite-t-elle un tel engouement ? Juste Bien a mené l’enquête pour vous ; voici 5 bonnes raisons de miser sur la nature pour booster votre bien-être ! 




  1. La nature stimule l’efficacité du système immunitaire

Le saviez-vous ? Habiter dans une zone avec de grands espaces verts réduirait certaines maladies et affections comme l’hypertension, les infections respiratoires, ou les douleurs au niveau du dos par exemple. Il paraîtrait même que plus l’on passe de temps à proximité d’espaces verts, et plus les risques de développer du diabète ou du cholestérol baissent.

Certaines études japonaises expliquent que ce renforcement du système immunitaire serait dû à des substances produites par les arbres et la végétation : les phytoncides. Autrement dit, le simple fait de se promener en forêt et de respirer son air nous ferait profiter des bienfaits de la nature. Une bonne excuse pour choisir une location de vacances en pleine nature !

Et cette tendance paraît d’autant plus vraie lorsque l’on sait que le soleil joue lui aussi un grand rôle dans notre bien-être. Non seulement il nous aide à booster nos défenses naturelles pour lutter contre les virus et les bactéries, mais il nous permet aussi de produire de la vitamine D, cette substance indispensable pour renforcer nos os et assimiler le calcium.

Pas étonnant que le shinrin yoku, ou le bain de forêt, soit si bénéfique ! 

L’astuce Juste Bien : pour optimiser la production de vitamine D, il est conseillé de s’exposer une quinzaine de minutes au soleil, sans crème solaire. Attention : la peau ne doit pas rougir, pour ne pas attraper de coup de soleil ! Ce laps de temps est évidemment à adapter en fonction de votre tolérance au soleil. Dans tous les cas, il est fortement déconseillé de dépasser les 30 minutes d’exposition.

  1. Prenez soin de votre esprit : inspirez un grand coup d’air pur !

maison estonie

Ce n’est plus un secret : la nature a un effet positif sur notre moral. À tel point qu’il suffit simplement d’apercevoir un carré de verdure depuis la fenêtre du bureau pour nous sentir plus détendus

Baisse du rythme cardiaque, réduction de la production de cortisol (l’hormone du stress), tension artérielle plus basse… Pas de doute : la nature lutte contre l’anxiété et favorise le sentiment de détente, de relaxation… Et de bonheur !

D’ailleurs, de plus en plus de psychothérapeutes emmènent leurs patients faire un tour en forêt au lieu des traditionnels rendez-vous en cabinet. Il s’agit là d’une démarche située entre la balade thérapeutique et la psycho-randonnée. 

Aux États-Unis, il existe carrément un traitement que l’on appelle l’éco-thérapie. Le but : reconnecter les personnes en souffrance à la nature et à la terre. Ce courant de pensée part en effet du principe que notre santé (à la fois psychologique et physique) a besoin de contact avec la nature pour se développer correctement. Les patients qui souffrent de dépression, de stress chronique, d’anxiété ainsi que les personnes confrontées au deuil sont alors plongées en immersion dans la nature. 

De quoi apaiser à la fois le corps et l’esprit !

L’astuce Juste Bien : pour profiter pleinement des bienfaits de mère nature sur votre esprit et vous sentir parfaitement détendu(e), misez sur des excursions de 1h30 minimum. Vous pouvez vous promener, lire un livre sous un arbre, prendre votre tapis pour une séance de méditation… L’avantage ? Nul besoin de vous acharner : les effets sont perceptibles dès la première séance !

Et si vous habitez dans une grande ville loin de toute nature, pourquoi ne pas opter pour une maison en pleine forêt pour vos prochaines vacances ?

  1. Préservez votre intégrité physique : sortez vous promener !

La saviez-vous ? Marcher une heure en forêt, à un rythme normal, brûle en moyenne 500 calories. Les scientifiques le clament depuis des années : la marche est excellente pour la santé ! Non seulement elle permet de solliciter (et donc d’en prendre soin) les muscles de nos jambes, mais en plus elle protège et renforce notre système cardio-vasculaire.

Or, rien de tel qu’une balade en forêt pour joindre l’utile à l’agréable ! En plus, il s’agit d’un exercice que l’on peut pratiquer à n’importe quel âge…

L’astuce Juste Bien : optez pour des balades de 30 minutes minimum dans une forêt ou un parc pour préserver votre santé. Dans l’idéal, il recommandé de pratiquer cette activité 150 minutes par semaine. Vous ne parvenez pas à y consacrer autant de temps ? Pas de problème : chaque minute compte et contribue à vous faire profiter des bienfait de la nature !




  1. La nature démultiplie notre créativité

C’est là un fait assez peu connu : les promenades dans la nature, loin du stress des villes et des technologies, permettent de stimuler notre cerveau, et en particulier la partie créative. Certaines études parlent même d’une amélioration de la créativité de près de 50 % ! La condition de ce développement : profiter des paysages qui s’offrent à nous…

L’astuce Juste Bien : quel que soit le coin de nature où vous vous trouvez, quel que soit le temps que vous y passez, déconnectez ! Éteignez votre portable, votre ordinateur, votre montre connectée et tous les appareils susceptibles de vous distraire. Fermez les yeux, inspirez, reconnectez-vous à la nature. En un mot, profitez à fond de votre escapade ! 

Alors on n’hésite plus et pour nos prochaines vacances, on loue une maison en pleine nature pour profiter de la beauté des paysages français !

  1. Des problèmes de sommeil ? La mer est votre alliée !

Il n’y a pas que la forêt qui est bonne pour nous : la mer et l’océan aussi ! Et ce, parce que l’air marin est riche en iode. Or, l’iode participe au bon fonctionnement et à l’équilibre du système thyroïdien, et les ions négatifs (présents dans l’air marin) permettent une très bonne oxygénation de l’organisme. 

Or, certaines études tendent à montrer que ces éléments permettent de mieux dormir : l’endormissement se fait plus rapidement et le sommeil est beaucoup plus réparateur. Pas étonnant que les thalassothérapies soient si prisées !

L’astuce Juste Bien : pour passer une bonne nuit, rien de tel qu’une journée à la mer, à respirer l’air chargé d’embruns à pleins poumons !

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

thym séché infusion

Thym: 5 bienfaits étonnants des infusions et tisanes

By chez soi, Plantes et Jardin, Relaxation, Soins

Bienfaits des infusions et tisanes de thym

thym séché infusion

Connu depuis la nuit des temps, le thym est une plante utilisée couramment dans la cuisine méditerranéenne. Mais connaissez-vous l’ensemble de ses propriétés? Véritable concentré de bienfaits pour la santé, le thym combat les infections respiratoires et la fatigue hivernale. Il aide également au confort digestif et possède des vertus extraordinaires pour la santé et la beauté. Découvrons ensemble les utilisations qu’il propose, et comment réaliser vos infusions à la maison.




Histoire du thym

Le thym est une plante médicinale aromatique bien connue, que l’on retrouve dans la plupart des jardins d’Europe occidentale et du Sud. Très courant à l’état sauvage et reconnaissable à son arôme puissant, il comporte de très petites fleurs de couleur blanche ou rose, regroupées en grappes denses pouvant atteindre 40 cm de hauteur. Particulièrement  renommé pour ses puissantes vertus protectrices de l’organisme, il est utilisé depuis l’Antiquité pour combattre les infections, revitaliser et renforcer l’immunité.

Il n’est pas vraiment possible de dater avec précision les premières utilisations du thym. En revanche, on sait déjà que les Égyptiens et les Étrusques utilisaient du thym dans leurs onguents (parmi d’autres ingrédients) pour embaumer leurs morts. D’ailleurs, le terme « thymus » signifiait à l’époque « parfumer » !

Les Grecs et les Romains, eux aussi, l’utilisaient beaucoup. Les Grecs faisaient brûler du thym sur les places publiques, devant les autels dédiés aux dieux et dans les maisons car ils pensaient que cette plante décuplait le courage. Il était donc très courant de faire brûler des bottes de thym pour purifier l’air intérieur, d’en manger et d’en mettre dans les bains avant de partir au combat. Galien, le célèbre médecin grec à l’origine de la médecine européenne, affirmait que “le thym est propre à nettoyer les parties nobles du corps et à jeter hors toutes les fluidités de la poitrine”.

Les Romains, de leur côté, ont contribué à la large diffusion du thym en Europe. Ils s’en servaient surtout pour créer des produits cosmétiques (baume de jeunesse, eau de toilette…), comme purificateur (en brûlant du thym dans les maisons), et comme exhausteur de goût. Il n’était en effet pas rare de rajouter du thym dans les fromages et les liqueurs pour en développer les arômes.  

Au Moyen-Age, le thym a conservé son aura d’amplificateur de courage. Ainsi, lors des Croisades, les femmes et les jeunes filles avaient coutume de broder des abeilles voletant près de branches de thym sur les pièces d’étoffes qu’elles offraient ensuite à leurs chevaliers. Les sorcières, elles, utilisaient le thym pour fabriquer des philtres d’amour. Par ailleurs, on pensait que pour  favoriser le sommeil et lutter contre les cauchemars et les mauvaises humeurs, il suffisait de placer du thym sous les oreillers. Enfin, il n’était pas rare de placer des branches de thym sur les cercueils, car cette plante était censée faciliter le passage de l’âme vers l’au-delà.

Encore aujourd’hui, le thym est réputé pour ses nombreuses vertus médicinales. Dans le langage des fleurs, cette plante est synonyme de courage, de créativité, d’énergie physique et d’amour durable.

Principes actifs du thym 

Le thym a la particularité d’être riche en huile essentielle, ce qui en fait une herbe aromatique très prisée. Les composants du thym sont assez nombreux, en particulier dans ses huiles essentielles :  il contient du thymol, un anti-infectieux puissant, du carvacrol, un tranquillisant naturel, ainsi que d’autres phénols (géraniol, linalol, carvacrol), mais également des flavonoïdes, conférant aux plantes leurs propriétés antioxydantes.

Il existe plus de 300 variétés de thym différentes, parmi lesquelles le thym commun, le thym alpestre ou encore le thym citron. Si leurs propriétés médicinales diffèrent légèrement d’une variété à l’autre, leur point commun reste leurs bienfaits pour la santé et la beauté, grâce à cinq grandes propriétés que nous allons voir ensemble.

Les 5 grandes propriétés médicinales de l’infusion de thym

1. Un stimulant puissant du système immunitaire

Le thym est la plante protectrice de l’immunité par excellence. Naturellement riche en phénols, il possède des vertus antiseptiques, antibiotiques et antibactériennes majeures. Il est particulièrement efficace contre les affections des voies respiratoires fréquentes en hiver, liées au refroidissement et aux infections, et son action contre la bronchite a été démontrée lors d’études cliniques.

Il est fréquemment utilisé en tisanes pour aider à combattre le rhume, et en gargarismes pour calmer les maux de gorge et les infections orales. Ses propriétés expectorantes en font également un allié de choix pour traiter la toux : il fluidifie et aide à évacuer le mucus des voies respiratoires, facilitant ainsi la respiration. Bénéficiez de ses atouts en cas de bronchite, d’asthme, de grippe, de laryngite, sinusite ou encore de maladies plus sévères telle que coqueluche.

Comme nous allons le voir par la suite, ses propriétés anti-infectieuses ne se cantonnent pas au système respiratoire : il stimule et renforce le système immunitaire de tout l’organisme.

2. Des propriétés antioxydantes

Le thym est une source intéressante de flavonoïdes, composés présents dans certaines plantes et reconnus pour leur pouvoir antioxydant. Il lutte ainsi contre les dommages causés par les radicaux libres, des molécules très réactives qui seraient impliquées dans l’apparition de certains cancers et de maladies liées au vieillissement. Il se situerait parmi les fines herbes les plus riches en antioxydants, d’où l’intérêt de le consommer régulièrement : pensez à lui dans la cuisine !

3. Un défenseur du système uro-digestif

Pour la digestion, le thym est une plante qui stimule l’appétit et soulage de nombreux maux. Ses propriétés carminatives aident à réduire les gaz, tandis que les phénols qu’il contient lui confèrent une action antispasmodique permettant de soulager les crampes intestinales. On recommande ainsi la tisane de thym en cas de digestion difficile, de ballonnements ou d’aérophagie. Ses actifs antiseptiques et antiparasitaires permettent par ailleurs de lutter contre les troubles digestifs tels que la diarrhée ou les vers intestinaux.

En ce qui concerne les infections urinaires, la tisane de thym aide à combattre les cystites, urétrites ou encore prostatites. Elle permettrait également de réguler le cycle menstruel.

4. Une source de minéraux essentiels

Le thym est habituellement consommé comme assaisonnement et donc en faibles quantités, alors que ses bienfaits pour la santé sont vastes et bien souvent sous-estimés. Le thym déshydraté est en effet une excellente source de fer, essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang. Il joue aussi un rôle dans la fabrication de nouvelles cellules, d’hormones et de neurotransmetteurs. La quantité utilisée dans une tasse d’infusion de thym fournit environ 20% de la valeur recommandée.

La tisane de thym est également une excellente source de vitamine K, nécessaire pour la fabrication de protéines qui jouent un rôle dans la coagulation du sang et participant aussi à la formation des os. Deux cuillerées à café de thym séché fournissent ainsi 60% de la valeur quotidienne recommandée.

Il  constitue une bonne source de manganèse, agissant comme cofacteur de plusieurs enzymes qui facilitent une douzaine de différents processus métaboliques, et de calcium, qui contribue à la bonne formation des os, des dents et au maintien de leur santé. Le calcium a aussi un rôle essentiel dans la contraction des muscles, dont le coeur.

Enfin, le thym frais est également une source de vitamine C, qui protège contre les infections, favorise l’absorption du fer contenu dans les végétaux et accélère la cicatrisation.




5. Un allié beauté de choix

Grâce à ses propriétés antiseptiques et cicatrisantes, l’infusion de thym peut être utilisée par voie externe pour lutter contre les infections de la peau, soigner les plaies et calmer boutons et rougeurs. Appliquez une compresse imbibée d’infusion pour soulager les coups de soleil, les petites blessures, écorchures et ecchymoses. Son efficacité est par ailleurs reconnue pour le traitement des mycoses, de l’herpès, et plus largement pour tout un panel d’affections cutanées, allant jusqu’au zona.

Pour l’ensemble des soins buccaux et dentaires, l’infusion de thym peut être utilisée en bain de bouche ou en gargarisme : elle soigne et conserve la bonne santé des dents et des gencives, lutte contre la mauvaise haleine et les caries.

Après le démaquillage, remplacez votre tonique habituel par une infusion refroidie pour un effet purifiant et vivifiant.

Pour tonifier l’ensemble du corps, versez un litre d’infusion de thym dans votre bain. Cela permet de soulager les rhumatismes, l’arthrite ainsi que les douleurs musculaires. Enfin, pour soulager le pied d’athlète et les ongles incarnés, trempez les pieds dans une bassine remplie d’infusion.

Concrètement, quels sont les bienfaits du thym pour la santé ?

Certes, nous venons d’évoquer les grandes propriétés médicinales du thym. Mais voici de manière plus précise ses effets sur la santé : 

En tant qu’immunostimulant :

  • Il stimule les systèmes immunitaires qui ont tendance à se laisser souvent déborder par des bactéries et des virus
  • Il permet de lutter contre les infections respiratoires chroniques (pharyngite et laryngite, toux, bronchites…) ainsi que contre d’autres maladies plus sévères (coqueluche et mononucléose notamment)
  • Il aide à soigner et éviter les infections qui touchent la sphère ORL
  • Il permet de soulager les symptômes liés aux allergies respiratoires : rhume des foins, asthme, allergie au pollen ou au graminées…
  • Il aide l’organisme à se défendre contre les rhinites, les grippes, les sinusites…
  • Il contribue au renforcement du système immunitaire pour les personnes immuno-déprimées suite à des traitements lourds (cancers, tumeurs, etc.)
  • Il lutte contre les infections urinaires, les vaginites, les mycoses, les irritations vaginales
  • Il constitue un excellent désinfectant (à la fois pour les plaies et pour l’air des pièces de la maison par exemple)

En tant que combattant des indésirables :

Le thym aide à se débarrasser d’un certain nombre de nuisibles, comme les poux et la pédiculose ainsi que les moustiques. 

En tant qu’antidouleur :

  • Le thym aide à soulager les douleurs ostéopathiques ou bien celles liées à l’arthrose et aux rhumatismes
  • Il permet également de soulager les névralgies (les douleurs liées aux nerfs), en particuliers lorsqu’elles sont liées à des problèmes articulaires, musculaires ou dentaires

En tant que cosmétique :

  • Le thym est excellent pour lutter contre les peaux grasses
  • Il aide aussi à combattre diverses affections liées à la peau comme l’acné, l’eczéma, l’herpès, la varicelle, les zonas…

En tant que stimulant et énergisant : 

  • De manière générale, le thym est un bon remède à la fatigue chronique et au manque d‘énergie
  • Il aide aussi à soulager les effets de l’hypotension artérielle
  • C’est là une vertu moins connue, mais le thym est un excellent aphrodisiaque !

Focus sur la santé bucco-dentaire :

S’il est un domaine pour lequel le thym est particulièrement utilisé et apprécié, c’est bien l’hygiène de la bouche. Et pour cause : il s’agit d’une plante très efficace pour : 

  • Soigner les infections et les douleurs de la gorge (angines, etc.)
  • Soulager les extinctions de voix et enrouements
  • Désinfecter la bouche
  • Soulager les aphtes, soigner l’herpès labial
  • Lutter contre les gingivites, les saignements et les faiblesses des gencives

Quel thym choisir?

Le thym se déploie en un grand nombre de variétés : il existe plus de 300 espèces différentes ! Chacune présentant un goût légèrement différent que les autres. À moins que vous soyez un expert dans le domaine, il se peut donc que vous ayez du mal à faire votre choix. Pour vous aider, voici trois variétés de thym qui sont délicieuses en tisanes.

1) Le thym commun

Le thymus vulgaris, ou thym commun, est sûrement la plus connue et la plus utilisée des variétés de thym. Très utilisé dans la cuisine provençale, on le retrouve notamment dans le bouquet garni. On l’utilise généralement dans les plats salés mais il est aussi très bon en tisane.

2) Le thym citron

Comme son nom l’indique, c’est un thym à la saveur citronnée. Sans surprise, il est donc délicieux en tisane!

3) Le thym orange

Même principe, mais on change d’agrume ! Si vous préférez la douceur de l’orange à l’acidité du citron, tournez-vous vers ce type de thym. Il donnera à vos tisanes un délicieux parfum d’orange.

Comment préparer votre infusion au thym?

Le thym peut être consommé frais, séché ou encore directement sous la forme d’huiles essentielles, réservée aux affections plus sévères.

Pour réaliser votre tisane, mettez environ 10 g de thym frais à infuser dans 1 litre d’eau bouillante. Laissez reposer pendant 10 minutes, filtrez et ajoutez éventuellement le jus d’un citron biologique et deux cuillères à soupe de miel. Si vous préparez votre infusion à base de feuilles de thym séchées, cela correspond à peu près à une dose de 8 cuillères à café. Buvez votre infusion de thym bien chaude, car la vapeur est efficace contre les maux de l’hiver. Il est conseillé de boire 3 à 4 tasses d’infusion de thym par jour, mais pas davantage.

S’il est frais, le thym peut tout à fait remplacer le thé ou le café du matin. Si vous ne disposez que d’huile essentielle de thym, vous pouvez en diluer 3 gouttes dans une tasse remplie d’eau bien chaude.

Dans le cas où vous disposeriez d’une source de thym frais à proximité, n’hésitez pas à le récolter et à le faire sécher. L’idéal est de faire sécher les branches au soleil puis de les disposer à plat sur un papier ou un treillage fin, dans un endroit sec et aéré. Quand le thym sera sec, conservez-le au frais et au sec dans une boite en fer ou un bocal en verre se fermant bien. Pour les moins chanceux, nous vous conseillons d’utiliser du thym séché certifié bio pour éviter de faire infuser toutes sortes de pesticides et produits chimiques que l’on aurait vaporisé sur le thym avant de l’emmener en magasin. Si vous optez pour une huile essentielle, le thym linalol est tout particulièrement recommandé, car il est à la fois puissant et polyvalent, et moins agressif pour la peau que le thym à thymol.

À noter que si vous désirez utiliser le thym pour soigner une affection, quelle qu’elle soit, mieux vaut attendre que les premiers symptômes soient déjà apparus. En outre, pour démultiplier les effets du thym, vous pouvez l’associer à d’autres épices ou plantes : 

  • Les clous de girofle, l’origan et la cannelle pour leurs propriétés désinfectantes et antibactériennes, ce qui permet de lutter d’autant plus efficacement contre les maladies virales et bactériennes
  • Le curcuma et le gingembre, afin de renforcer l’efficacité de votre système immunitaire et votre vitalité

Comment utiliser le thym en cuisine ?

Il faut savoir que le thym frais a un goût plus fort que le thym séché. N’hésitez donc pas à partir en cueillette ! Une fois cueilli, le thym peut se conserver pendant plusieurs jours au réfrigérateur. De manière générale, pour conserver le thym tout au long de l’année, 3 solutions s’offrent à vous : 

  • Le faire sécher : il vous suffit de l’attacher avec une ficelle pour lier les branches, puis de le suspendre dans une pièce aussi peu humide que possible. Une fois qu’il est sec, vous pouvez conserver votre thym dans des récipients en verre
  • Le congeler : vous pouvez aussi placer les feuilles de thym dans un sac de congélation avant de les mettre au congélateur
  • Le conserver dans de l’huile : mettez les feuilles de thym dans un bocal en verre et remplissez-le d’huile

Une fois ceci en tête, sachez que plusieurs options sont possibles pour cuisiner avec du thym.

1) Le thym en assaisonnement

Pour parfumer vos plats, rien de tel que de découper en petits morceaux votre thym pour en saupoudrer ensuite vos viandes, poissons et légumes. Si vous êtes adepte des barbecues, vous pouvez également jeter sur les braises quelques branches de thym. Elles parfumeront agréablement vos aliments lors de leur cuisson !

2) Le thym sous forme de bouquet garni

C’est là la technique la plus couramment utilisée. Le plus souvent, il suffit de lier quelques branches de thym à d‘autres herbes aromatiques : du laurier, du persil, de l’origan, du basilic, du romarin… Vous pouvez varier les plaisirs à l’infini ! 

Il vous suffit ensuite d’utiliser ce bouquet comme un sachet de thé : laisser-le tremper et infuser dans vos marinades, courts-bouillons, soupes, ragoûts, fumets… Plaisir gustatif garanti !

3) Le thym dans les sauces

Le thym est l’ingrédient roi pour accompagner les sauces à base de tomate ! Le résultat obtenu est idéal pour accompagner vos pâtes, pizzas, potages… Vous pouvez également le mélanger à des sauces à base de champignons : le thym agit alors comme un subtil exhausteur de goût !

4) Le thym en dessert

C’est moins courant, mais le thym peut aussi être utilisé pour parfumer les desserts comme les glaces, les bonbons, les sorbets… Vous pouvez soit décider de le laisser infuser (pour les crèmes ou les sorbets par exemple) ou bien choisir d’en émietter quelques branches sur vos tartes ou confitures, entre autres.

Faut-il consommer le thym avec précaution?

Si vous ne souffrez d’aucune maladie et ne suivez aucun traitement médicamenteux, le thym n’a pas de contre-indications particulières pour vous. Il vous faudra seulement veiller à ne pas boire plus de 3 ou 4 tasses d’infusion de thym par jour pour éviter des effets indésirables dus à une surconsommation. Lorsqu’il est consommé en trop grandes quantités, le thym peut en effet devenir toxique et irriter les muqueuses.

En revanche, les infusions de thym sont déconseillées si vous prenez des médicaments anticoagulants, si vous souffrez de diabète ou d’hypoglycémie ou si vous suivez un traitement contre l’hypertension. Dans ce cas, demandez l’avis de votre médecin avant d’en consommer en quantités importantes

De plus, la consommation du thym est déconseillée aux personnes souffrant d’allergies aux plantes de la famille des labiées (menthe, sauge, romarin, etc.) ainsi qu’aux enfant de moins de 6 ans. Pendant la grossesse et l’allaitement, les femmes devraient également éviter la consommation de tisane de thym car ce dernier pourrait mettre leur grossesse en danger.

Enfin, ne consommez jamais d’huile essentielle de thym pure par voie orale, et ne l’utilisez que diluée sur la peau.

En conclusion

Ainsi, le thym est l’une des plantes les plus puissantes en phytothérapie pour soutenir le système immunitaire, et gagne à être utilisé au quotidien. Pensez aux infusions en cas de coup de froid, mais également à l’intégrer en tant qu’aromate dans la cuisine, votre corps vous dira merci ! Avez-vous trouvé ces conseils utiles? N’hésitez pas à partager cet article et à nous faire part de vos astuces.

Sources

http://www.doctissimo.fr/html/sante/phytotherapie/plante-medicinale/thym.htm
http://mr-ginseng.com/thym/
http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=thym_nu
http://www.mr-plantes.com/2014/12/infusion-de-thym/
http://www.aujardin.info/fiches/thym-bienfaits.php
http://www.phytomania.com/thym.htm
https://lapetiteherboristerie.fr/blog/article/thym-commun
https://www.marciatack.fr/utiliser-thym-de-cuisine/

A propos de l’auteur

Emeline Fresnel – PhD en Ingénierie Biomédicale (Université de Rouen), R&D scientifique à KerNel Biomedical

Linkedin

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

matelas nettoyer

Comment nettoyer un matelas en fonction de son matériau de fabrication ?

By chez soi, Produits, Relaxation, Sommeil

Comment nettoyer un matelas en fonction de son matériau de fabrication ?

matelas nettoyer

Pour préserver la qualité de votre literie, il est important d’en prendre soin – notamment en la nettoyant régulièrement. Et cette préservation inclut aussi le matelas ! Seulement voilà : les précautions à prendre ne sont pas forcément les mêmes en fonction du type de matelas que vous avez choisi. En effet, il existe des produits qui peuvent être très efficaces pour nettoyer certaines matières et en abîmer d’autres ! Voici donc quelques recommandations pour vous aider à faire le tri et à nettoyer votre matelas sans lui causer de dommage. 




Pourquoi est-il important de nettoyer son matelas ?

En moyenne, un bon matelas dure environ une vingtaine d’années. Autrement dit, votre matelas vit en même temps que vous ! Ce qui signifie que malgré la plus grande vigilance, il est normal qu’un matelas finisse par être tâché par diverses substances (sueur, eau, sang, salive, urine, café…). Avec le temps et l’usure, il se peut même qu’il perde sa blancheur d’origine et commence à jaunir – ce qui n’est pas toujours très esthétique ni agréable.

Par ailleurs, au quotidien, les poussières et les indésirables s’accumulent dans les matelas ; et ce, même si vous avez l’habitude de passer l’aspirateur régulièrement dans la pièce. Le problème, c’est que les poussières sont particulièrement propices au développement des acariens et autres parasites. Ce qui peut poser des problème pour la santé des dormeurs… Les acariens sont en effet la cause de nombreuses allergies, qui se manifestent avec des symptômes plus ou moins graves (rhumes, asthme), mais aussi parfois la cause de problèmes de peau (eczéma, démangeaisons, rougeurs, éruptions cutanées…).

Et ce n’est pas tout : les matelas peuvent aussi voir se développer toutes sortes de bactéries et de moisissures, ce qui peut devenir un réel problème pour l’hygiène et la santé, surtout chez les personnes âgées et les jeunes enfants.

Nettoyer son matelas régulièrement est donc une nécessité, non seulement pour le confort des dormeurs mais aussi pour leur santé !

À quelle fréquence nettoyer un matelas ?

Dans l’idéal, il est conseillé de dépoussiérer (à l’aide d’un aspirateur) votre matelas environ une fois par mois. Pour les nettoyages qui visent à une désinfection plus en profondeur (destruction des bactéries et des acariens), misez sur une moyenne de deux fois par an à peu près. 

Voici ci-dessous quelques astuces pour les nettoyages en profondeur.

Comment nettoyer un matelas en latex ?

nettoyer matelas

Pour ne pas abîmer le latex, ce type de matelas ne doit surtout pas être lavé à grande eau. À la place, préférez des mélange à base d’eau tiède et de l’un des produits suivants au choix : 

  • Du liquide vaisselle
  • Du vinaigre blanc
  • De l’eau oxygénée

Imbibez une éponge de l’une des solutions, puis essorez-la. Attention à ne pas tremper le cœur du matelas ! Vous pourriez l’abîmer de manière irréversible. Utilisez l’éponge pour frotter délicatement le matelas. Rincez à l’eau claire, puis séchez le matelas (soit en utilisant un sèche-cheveux sur froid, soit en aérant la pièce pendant plusieurs heures, soit en sortant votre matelas à l’air libre). 

Comment nettoyer un matelas en mousse ?

Pour nettoyer un matelas en mousse, on utilise principalement deux types de mousses : la mousse en polyester et la mousse en polyuréthane. Pour les nettoyer et les désinfecter correctement, deux options s’imposent : l’ammoniaque et les cristaux de soude.

Il vous suffit de choisir l’un de ces deux produits (privilégier l’ammoniaque pour les matelas vraiment sales et fortement tâchés, les cristaux de soude pour les matelas moins marqués) pour préparer une solution adaptée, que vous utiliserez ensuite pour nettoyer le matelas : 

  • Si vous choisissez l’ammoniaque, diluez-en environ trois cuillères à café dans un litre d’eau tiède et ajoutez-y quelques gouttes de lessive. Attention à bien utiliser des gants et à couvrir votre bouche et votre nez avec un masque pour ne pas respirer les vapeurs du mélange ! Cela peut être dangereux.
  • Si vous choisissez les cristaux de soude, mélangez environ une tasse de cristaux dans un litre d’eau tiède. Là aussi, utilisez des gants de protection. 

Lorsque votre solution est prête, il vous suffit de tremper (toujours en vous protégeant de vos gants) une éponge dedans. Essorez consciencieusement l’éponge (la mousse du matelas ne doit surtout pas être trempée sous peine d’être très abîmée) puis utilisez-la pour frotter l’ensemble du matelas et faire disparaître les tâches. Rincez ensuite le matelas avec une éponge trempée dans de l’eau claire (et essorée). Laissez le tout sécher entièrement (dans l’idéal dehors au soleil), et votre matelas sera parfaitement nettoyé.

Comment nettoyer un matelas en mousse mémoire de forme ?

Pour les mousses à mémoire de forme, vous ne devez jamais utiliser de produits dits « durs » comme la javel, le borax ou le peroxyde d’hydrogène. Ce sont des substances qui abîment beaucoup trop cette mousse spécifique. Ne trempez pas non plus le matelas et pour le sécher, n’utilisez pas de chaleur intense (si vous utilisez un sèche-cheveux, mettez-le sur une température froide).

Pour nettoyez ce genre de matelas, vous pouvez utiliser du bicarbonate de soude, que vous pouvez saupoudrer sur le matelas. Après l’avoir laissé poser quelques temps, ôtez-le avec un aspirateur. Si vous désirez insister sur des tâches, vous pouvez mélanger le bicarbonate à de l’eau tiède et du vinaigre blanc. Utilisez ensuite une éponge pour frotter et rincez à l’eau claire, puis laissez sécher. 




Comment nettoyer un matelas avec un garnissage en fibres naturelles (coton, bambou, coco) ?

Pour ces trois éléments naturels, vous pouvez utiliser un seul et unique remède : le bicarbonate de soude ! Mais attention : il ne s’utilise pas de la même façon pour les trois… 

  • Le bambou peut être nettoyé avec un mélange d’eau et de bicarbonate de soude, ou bien d’eau et de lessive au soude. Vous pouvez aussi ajouter du vinaigre blanc au mélange pour un maximum d’efficacité. Il vous suffit ensuite de frotter le matelas avec une éponge imbibée de solution (sans le tremper !), puis de rincer à l’eau claire et de sécher. Si vous désirez cibler spécifiquement les acariens, vous pouvez aussi ajouter à votre préparation quelques gouttes d’huile essentielle de lavande ou de menthe.
  • Le coton, lui, peut être nettoyé avec un mélange de bicarbonate de soude et d’huile essentielle d’arbre à thé (pour lutter contre les mauvaises odeurs). Il vous suffit pour cela de mélanger environ 300g de bicarbonate à 5 gouttes d’huile essentielle à peu près, puis de saupoudrer le tout sur le matelas. Arès avoir laissé agir pendant 60 minutes au minimum, aspirez le tout. Vous avez besoin de lutter contre des tâches particulièrement difficiles à ôter ? Diluez 3 verres de cristaux de soude dans de l’eau très chaude et frottez le matelas avec une éponge imbibée de produit. Rincez à l’eau claire et laissez sécher !
  • Les fibres de coco, enfin, sont très sensibles à l’eau, qu’elles supportent très mal. Pour les nettoyer, mieux vaut donc privilégier le bicarbonate au saupoudrer puis à aspirer. En cas de tâches particulièrement tenaces, vous pouvez aussi utiliser du vinaigre : il vous suffira alors de les frotter délicatement puis de rincer tout aussi précautionneusement. 

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

noel sport

Comment rebooster l’énergie après le rush de Noël ?

By Activités, dans le corps, Produits, Relaxation

Comment rebooster l’énergie après le rush de Noël ?

noel sport

Fatigue, douleurs, manque de tonus… Les maux et problèmes de santé qui apparaissent au lendemain des fêtes sont souvent très nombreux. Ils sont néanmoins très faciles à combattre, et ce, avec plusieurs méthodes de soin et des techniques de relaxation. Retrouvez dans cet article les astuces à employer pour rebooster efficacement son énergie après la fête de Noël.




Avoir une bonne hygiène de vie

Pour rebooster son énergie après la fête de Noël, il est souvent conseillé d’adopter une bonne hygiène de vie. Pour cela, il suffit de consommer des repas sains et équilibrés et d’avoir un sommeil de qualité.

Pour ce qui est des repas sains et équilibrés, vous devez limiter la consommation des aliments trop riches et consommer plus de fruits et de légumes. Ainsi, vous allez aider votre organisme à récupérer beaucoup plus facilement et à mieux combattre certains maux ou à garder la forme.

D’autre part, pour bénéficier d’un sommeil de qualité, essayez d’avoir des moments de relaxation et de détente avant de vous endormir. De plus, vous devez rester loin de vos écrans de télévision et de vos smartphones, car la lumière de ces appareils ne permet pas souvent de vite s’endormir.

Par ailleurs, n’oubliez pas de vous faire plaisir ! Avec des soldes et des promos d’après-Noël, vous pouvez acquérir de nombreux produits à des prix très avantageux et vous chouchouter un peu. Découvrez par exemple des codes de réduction Notino.

Consommez beaucoup de vitamines

Afin de combattre la fatigue et de retrouver rapidement la forme, vous pourrez aussi consommer beaucoup de vitamines juste après les fêtes. Cette prise de vitamines peut s’étendre sur une vingtaine de jours, voire un peu plus.

En outre, pour booster suffisamment votre énergie, il suffit de consommer des vitamines C et des produits contenant du ginseng, du magnésium et du fer. De même, les aliments riches en vitamines B et en minéraux doivent aussi être suffisamment consommés pour avoir du tonus et de la vitalité.

Cependant, notez qu’il est essentiel d’éviter la surconsommation de vitamines pour ne pas engendrer d’autres problèmes de santé. De plus, il est conseillé de consulter un professionnel de la santé avant de consommer des vitamines, car ces experts peuvent vous éviter de consommer des produits non adaptés à vos besoins.

Faire des exercices physiques et de la méditation

En plus de permettre au corps de retrouver son énergie, ces activités améliorent aussi la santé mentale et apportent beaucoup plus de sérénité. En effet, elles permettent de calmer le système nerveux, ce qui diminue l’anxiété, le stress et d’autres pathologies.

D’un autre côté, il est aussi important de s’accorder du temps de repos après les fêtes pour souffler, mais également pour être moins fatigué et se recentrer sur d’autres choses. De plus, n’hésitez pas à prendre des rendez-vous pour vous faire masser par des professionnels afin de vous ressourcer beaucoup plus rapidement. Qui plus est, les balades en forêt et au bord de la mer permettent aussi de mieux se sentir au lendemain des fêtes et sont beaucoup plus conviviales lorsqu’elles s’effectuent en groupe ou entre amis.




Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

therapie

L’analyse transactionnelle : Définition, principes, bienfaits

By Dans la tête, Relaxation

L’analyse transactionnelle : Définition, principes, bienfaits

therapie

On en parle de plus en plus, mais elle reste pourtant une notion un peu obscure. Qu’est-ce que l’analyse transactionnelle ? À quoi ça sert ? Comment ça marche ? Voici de quoi répondre à vos questions !




Qu’est-ce que l’analyse transactionnelle exactement ?

L’analyse transactionnelle (parfois appelée aussi AT) est une théorie psychologique ainsi qu’une méthode de psychothérapie mise au point dans les années 1950 par Éric Berne, un psychiatre américain. Elle a pour but d’aider chacun à adapter et améliorer sa capacité à échanger et à communiquer avec les autres. 

L’analyse transactionnelle est apparue en France dans les années 1970. D’abord uniquement utilisée dans le domaine de la psychothérapie, elle a progressivement été adaptée au monde de l’entreprise : services commerciaux, départements marketing, gestion d’équipe… Les plus grandes entreprises du monde y ont régulièrement recours !

Il existe sur internet des formations en ligne pour ceux qui s’intéressent à ce sujet notamment sur le site maformation-privee.com

Sur quels principes repose l’analyse transactionnelle ?

L’AT part du principe que chaque personne possède trois facettes de personnalité : l’enfant, le parent et l’adulte. C’est ce que l’on appelle les trois états du « moi ». Ces trois états du moi, ou ces trois facettes de personnalité, coexistent chez chacun d’entre nous, et s’expriment différemment en fonction des circonstances auxquelles nous sommes confrontés.

L’analyse transactionnelle conduit à s’interroger sur ces trois facettes intérieures afin de mieux se connaître, de mieux comprendre les autres et de mieux échanger.

À quoi correspondent les 3 états du « moi » ?

Selon l’AT, les trois états du moi se forment au cours de l’enfance et constituent la structure de notre personnalité. Tous les états sont aussi importants les uns que les autres, et ce sont eux qui déterminent la qualité de nos rapports interpersonnels et de notre comportement dans la vie. Ces trois états peuvent être décrits ainsi : 

  • L’état enfant, d’où nous vienne nos facultés de créativité, de jeu, d’intuition, ainsi que nos pulsions et nos sentiments. L’état enfant peut aussi bien être spontané, intuitif et créateur que rebelle, soumis ou capricieux. 
  • L’état parent, lui, est le siège de nos réflexes de responsabilité, de protection et de réconfort. C’est lui qui véhicule nos valeurs, nos normes, notre sens de l’éthique, notre respect d‘autrui. L’état parent peut aussi bien être salvateur, nourricier et civilisé que critique, dévalorisant et contraignant.
  • L’état adulte, enfin, est à l’origine d’un comportement rationnel et opératoire. Ni négatif ni positif, l’état adulte est très neutre : il analyse, réfléchit, prend du recul et raisonne sans préjugé. Il étudie les situations pour trouver les meilleures solutions possibles.

Pour s’approcher d’un psychisme « idéal », il faudrait tendre à ce que chaque état du moi intervienne au bon moment. Malheureusement, il arrive souvent que l’un des états du moi soit trop mis de côté – ou au contraire trop accentué – ou encore utilisé uniquement de manière négative. Ce blocage a pour conséquence de nous figer dans un état particulier, ou bien de nous faire agir toujours de la même façon, quand bien même la réaction n’est pas adaptée à la situation. 

Quels sont les bienfaits de l’analyse transactionnelle ?

Le principal bienfait de l’analyse transactionnelle est de nous aider à mieux nous comprendre. À la base, l’analyse transactionnelle a été conçue comme un outil thérapeutique facile à comprendre et à appliquer pour aider les personnes en difficulté à changer en profondeur. Mais les utilisations de l’analyse transactionnelle se sont depuis élargies. Voici quelques-unes de ses fonctions aujourd’hui : 

  • Comprendre comment une personnalité s’est construite dès l’enfance, et comment elle s’est développée au cours du temps en fonction des décisions et des scénarios de vie appliqués
  • Mieux se connaître et se comprendre soi-même
  • Mieux vivre en communauté
  • Comprendre les dysfonctionnements en termes de communication ainsi que les comportements inadéquats
  • Comprendre les maladies psychosomatiques 
  • Comprendre certaines névroses et psychoses
  • Analyser son propre mode de communication et réfléchir à des manières de l’améliorer
  • Améliorer les relations interpersonnelles
  • Mieux comprendre la structure et le fonctionnement des groupes et organisations humaines



Comment se passe une séance d’analyse transactionnelle concrètement ?

Dans la majorité des cas, les séances d’analyse transactionnelle sont individuelles et durent entre 45 minutes et 1 heure. 

Le premier temps est composé d’un échange entre le patient et le thérapeute. C’est là l’occasion pour le patient de parler de sa vie, de ses difficultés… Le praticien, lui, va pouvoir comprendre les attentes et les objectifs de son patient. 

Ils vont ensuite définir ensemble les modalités de la thérapie et de la prise en charge (notamment la durée et la fréquence des séances). Le rythme du suivi sera totalement personnalisé en fonction des besoins et des demandes du patient. À titre d’indication, sachez qu’un rythme d’une séance par semaine est un rythme très élevé. 

Le suivi peut durer plusieurs mois, plusieurs semaines ou plusieurs années, en fonction des patients. Le thérapeute accompagne son patient au fil des séances pour l’aider à mettre en place les changements qu’il désire et atteindre les objectifs qu’il s’est fixés.

Attention : il est très important que le patient et le thérapeute parviennent à instaurer un véritable climat de confiance. Cette confiance est absolument fondamentale, elle va permettre d’instaurer des bases de travail propices et efficaces. Ne vous forcez donc pas si vous sentez que le « feeling » ne passe pas avec un praticien ; écoutez-vous ! Vous trouverez certainement la personne qui vous convient. 

Qui peut avoir recours à l’analyse transactionnelle ?

L’AT est particulièrement recommandées pour les personnes qui souffrent de difficulté en termes de communication et de relations interpersonnelles : timidité, susceptibilité, renfermement et repli sur soi, difficultés à s’affirmer, agressivité, susceptibilité, irascibilité… 

Mais ce n’est pas tout : les couples peuvent également y avoir recours ! Les séances permettent de mettre en lumière les luttes intestines et les rapports de force en vigueur dans la relation. 

Enfin, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à utiliser l’analyse transactionnelle. Certains dirigeants suivent même une formation spéciale en analyse transactionnelle (même si elle ne dit pas toujours son nom) pour tout ce qui concerne la communication : être capable de vendre, savoir négocier, gérer une équipe, conduire des travaux de groupe, animer des réunions… 

Sources

https://lentreprise.lexpress.fr/marketing-vente/prospection-commerciale/l-analyse-transactionnelle-qu-est-ce-que-c-est_1520945.html

https://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=analyse_transactionnelle_th

https://www.psychologies.com/Therapies/Toutes-les-therapies/Psychotherapies/Articles-et-Dossiers/Methode-l-analyse-transactionnelle

https://www.penser-et-agir.fr/analyse-transactionnelle/

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Send this to a friend