Category

Soins

dentiste

10 questions-réponses sur les prothèses dentaires

By dans le corps, Hygiène de vie, Soins

10 questions-réponses sur les prothèses dentaires

dentiste

Vous vous posez des questions sur les prothèses dentaires ? Vous êtes au bon endroit : nous avons mené l’enquête pour vous sur ce sujet trop peu souvent évoqué. Voici donc les réponses aux 10 questions les plus fréquentes sur les prothèses dentaires !




  1. Une prothèse dentaire, c’est quoi ? À quoi ça sert ?

Les prothèses dentaires sont de fausses dents, destinées à remplacer les dents naturelles manquantes ou abîmées. Il existe des prothèses qui sont destinées à remplacer seulement quelques dents absentes, quand d’autres remplacent toutes les dents, voire carrément les gencives.

Les prothèses dentaires répondent à des besoins d’esthétisme, mais aussi de santé : en effet, l’absence des dents peut provoquer un déséquilibre de la mâchoire et un affaissement des muscles du visage avec le temps, entraînant des douleurs articulaires et musculaires. 

Enfin, les prothèses dentaires permettent de mieux manger, mastiquer et parler au quotidien. 

  1. Quels sont les différents types de prothèses dentaires ?

Il existe deux types de prothèses dentaires : les prothèses amovibles et les prothèses fixes : 

  • Les prothèses amovibles, plus connues sous le nom de « dentiers », peuvent être facilement mises et retirées. Elles peuvent être partielles (pour remplacer plusieurs dents manquantes) ou complètes (pour remplacer toutes les dents de la mâchoire)
  • Les prothèses fixes, que l’on ne peut pas retirer une fois fixées dans la bouche. La couronne , le bridge, l’onlay et la facette sont des prothèses fixes.
  1. Comment fabrique-t-on une prothèse dentaire ?

Le processus de fabrication se déroule en plusieurs étapes : 

  1. Votre dentiste prend vos empreintes dentaires ainsi que la mesure de votre mâchoire et de vos dents
  2. Un professionnel crée un moule en plâtre de votre bouche, et y fixe les fausses dents avec de la cire. Il va ensuite créer une fausse gencive plus vraie que nature
  3. La cire et le plâtre sont enlevés (la cire est remplacée par de l’acrylique), ce qui permet au prothésiste de polir et de finaliser la prothèse
  4. L’appareil est envoyé à votre dentiste pour qu’il puisse vous l’installer et procéder aux éventuels ajustements nécessaires.

dentition

  1. Qui peut se faire poser une prothèse dentaire ?

Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas d’âge pour se faire poser une prothèse dentaire. Pour pouvoir bénéficier de ce dispositif, il faut avoir subi une perte assez conséquente de dents, disposer d’une structure osseuse propice et posséder des gencives saines. 

En France, l’âge moyen des personnes qui ont recours à ce procédé pour la première fois est 65 ans.

  1. Combien coûte une prothèse dentaire ?

Ce sont les chirurgiens-dentistes qui fixent les prix des prothèses. La Sécurité sociale rembourse une partie de ce prix, à hauteur de : 

  • 195,65€ pour un bridge
  • 75,25€ pour une couronne
  • 127,75€ pour un appareil dentaire entier

Malheureusement, les tarifs demandés par les dentistes sont souvent bien plus élevés que cela. Vous devrez donc vous rapprocher de votre mutuelle pour savoir si vous avez droit à un remboursement supplémentaire, et le cas échéant, en connaître le montant.




  1. Pose d’une prothèse dentaire : est-ce qu’il existe des contre-indications ?

Oui, certaines situations rendent difficile, voire impossible, la pose d’une prothèse dentaire :

  • Les traitements qui portent atteinte aux défenses immunitaires (chimiothérapie par exemple)
  • Les traitements qui fragilisent la mâchoire
  • La grossesse
  • Des os de la mâchoire de trop mauvaise qualité ou trop peu nombreux
  • Etc. 

En cas de doute, le mieux est de demander conseil à votre dentiste.

  1. Comment se passe la pose d’une prothèse dentaire ?

En général, une prothèse dentaire fixe est posée sous anesthésie locale, dans un cabinet dentaire ou un bloc opératoire. Même si la cicatrisation est un peu longue, vous pourrez très vite vivre et manger normalement après l’opération.

Une prothèse dentaire amovible peut nécessiter la pose de crochets si elle prend appui sur les dents restantes de la bouche. Il n’y a pas besoin d’intervention chirurgicale ni d’anesthésie. 

Éventuellement, quelques ajustements pourront être nécessaires, afin que la prothèse puisse parfaitement s’adapter à votre bouche. 

  1. Est-ce qu’il faut prendre des précautions avec sa prothèse dentaire ?

Oui, il faut prendre un certain nombre de précautions, qui diffèrent en fonction du type de prothèse (amovible ou fixe) dont vous disposez.

Une prothèse fixe nécessite d’aller régulièrement chez le dentiste (au moins une fois par an), afin d’effectuer un contrôle efficace de l’appareil.

Pour une prothèse amovible en revanche, les précautions sont plus nombreuses. Vous devrez : 

  • Veiller à vous laver les dents soigneusement et très régulièrement
  • Éviter les chocs
  • Ne pas mordre dans des aliments trop durs
  • Ne pas garder constamment votre prothèse
  1. Combien de temps dure une prothèse dentaire ?

Plus vous prendrez soin de votre hygiène bucco-dentaire, plus votre prothèse durera longtemps. En moyenne, une prothèse fixe dure 20 ans et une prothèse amovible dure entre 5 et 10 ans.

  1. Comment entretenir sa prothèse dentaire ?

Pour les prothèses fixes, il vous suffit de vous laver régulièrement les dents, de veiller à avoir une bonne hygiène bucco-dentaire et d’aller chez le dentiste au moins une fois par an. 

Pour les prothèses amovibles, vous pouvez : 

  • Brosser la prothèse délicatement le soir, avec une brosse à poils souples. Attention à ne pas faire tomber la prothèse pour ne pas casser les dents (qui sont fragiles) !
  • Laisser l’appareil tremper la nuit dans un liquide nettoyant spécial (trouvable dans les commerces)
  • Brosser encore une fois délicatement les prothèses le matin
  • En cas de tartre, vous pouvez diluer du vinaigre blanc dans de l’eau et laisser tremper votre prothèse dans ce mélange pendant une nuit 

Sources : 

https://www.lelynx.fr/
https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=10-choses-a-savoir-sur-les-protheses-dentaires
https://www.lecourrierdudentiste.com/lepatient/blog/types-de-protheses-dentaires.html#Qui_est_le_candidat_pour_les_protheses_dentaires

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

antitoussif naturel

Découvrez 10 antitussifs naturels testés et approuvés

By dans le corps, Soins

Découvrez 10 antitussifs naturels testés et approuvés

antitoussif naturel

Elle vous empêche de dormir, vous gâche vos journées, vous met de mauvaise humeur, vous fait mal à la gorge… En bref, la toux est une vraie plaie ! Pour tenter de vous en débarrasser, vous êtes tenté(e) de faire un saut à la pharmacie la plus proche et de dévaliser le rayon des sirops. Le problème ? Si vous avez des accès de toux récurrents, tous ces achats finissent par représenter un coût certain… Pire encore : certaines personnes supportent mal les sirops industriels, trop peu efficaces et vecteurs d’effets secondaires indésirables et gênants. La solution ? Opter pour des antitussifs naturels ! Juste Bien a mené l’enquête pour vous et vous présente 10 antitussifs 100 % naturels, à adopter sans modération.




Antitussifs naturels : les ingrédients stars pour lutter contre la toux

En fonction de votre type de toux, des effets que vous désirez obtenir, ou tout simplement de vos préférences personnelles, il existe un grand nombre d’options différentes pour trouver l’antitussif naturel parfait. En voici une liste non exhaustive : 

Le miel

miel

Star parmi les stars des ingrédients magiques pour lutter contre la toux, le miel est bien souvent le premier réflexe lorsque l’on désire se tourner vers un antitussif naturel. Et pour cause : son doux goût sucré et sa texture onctueuse plaisent aux plus petits comme aux plus grands ! 

Il faut savoir que le miel est particulièrement efficace pour lutter contre les toux sèches. Vous pouvez soit avaler directement 2 à 3 cuillères de miel nature, soit les mélanger à du miel tiède, soit les ajouter à une tisane. Si vous choisissez cette dernière option, vous pouvez aussi ajouter de la cannelle ou du thym à la décoction pour encore plus d’efficacité.

Une dernière possibilité est de sucer le miel sous forme de bonbon. Le bonbon va non seulement apaiser votre gorge, mais aussi vous faire produire de la salive, ce qui empêche les quintes de toux. 

Le thym 

Le thym est un antitussif bien connu, notamment du fait de ses puissantes propriétés antiseptiques. Il est particulièrement efficace sous forme d’infusion. Voici un exemple de recette : plonger 4 branches complètes de thym dans 200 ml d’eau, porter le tout à ébullition, attendre que l’eau ait bien jauni pour arrêter. Laisser infuser et refroidir puis consommer tout au long de la journée. 

Si vous le désirez, vous pouvez associer le thym à d’autres ingrédients pour démultiplier son efficacité : miel, réglisse, gingembre…

À noter que le thym peut avoir des vertus énergisantes. Évitez donc d’en consommer à partir de la fin d’après-midi si vous désirez bien dormir !

La guimauve

Particulièrement efficace en cas de toux d’origine virale, la guimauve permet non seulement de protéger votre gorge, mais également d’apaiser les diverses irritations. 

On utilise ses racines en infusion, avec la même méthode que pour le thym, à raison d’une cuillère à café bien remplie de racines coupées.

Normalement, la toux devrait disparaître sous 3 ou 4 jours. Consultez votre médecin si elle persiste plus longtemps.

Le piment de Cayenne

On n’y pense pas assez souvent, mais le piment de Cayenne est très efficace pour lutter contre la toux, car il augmente l’apport de sang dans la région fragilisée et possède des vertus antidouleur. Cette combinaison de bienfait permet non seulement de soulager un peu la douleur des gorges irritées, mais aussi d’accélérer leur guérison. 

Il est particulièrement efficace en sirop, combiné à du miel et du jus de citron.




Eucalyptus, cyprès vert et myrte rouge

On ne présente plus l’eucalyptus, un anti-inflammatoire surpuissant qui a la faculté de dégager les bronches et de lutter contre la toux, aussi bien grasse que sèche. Mais attention : à chaque eucalyptus ses bienfaits ! L’eucalyptus radié est particulièrement indiqué pour lutter contre la toux lorsqu’elle est accompagnée de maux de gorge et d’un nez bouché. Pour des bronches encombrées, préférez l’eucalyptus globuleux.

Le cyprès vert, lui, est très connu pour ses vertus anti spasme et anti toux, ce qui permet de calmer les toux sèches. 

La myrte rouge, quant à elle, permet de décongestionner les bronches et le nez, et d’empêcher que votre toux sèche ne se transforme en toux grasse (ou tout du moins, de bien amoindrir sa durée). 

Ces trois plantes sont à consommer sous forme d’inhalation. Vous pouvez tout à fait les combiner entre elles pour un maximum d’efficacité. 

Le gingembre et les clous de girofle

ginger

Il s’agit là de deux des meilleurs alliés des personnes abonnées aux toux chroniques ! Antibactériens, antiviraux, antiseptiques, anti-inflammatoires… leurs vertus sont nombreuses ! Ils permettent de booster votre système immunitaire pour l’aider à lutter contre les infections, de réparer et de désinfecter les endroits endommagés, et de vous aider à rejeter le mucus qui s’accumule dans votre gorge. 

Vous pouvez consommer le gingembre sous forme d’infusion ou de sirop, seul ou combiné avec du miel et du jus de citron.

Les clous de girofle s’utilisent en infusion, en huile essentielle, en pommade ou tout simplement en ingrédients à mâcher. Attention cependant : une surdose de clous de girofle peut être toxique pour le foie. Ne dépassez donc pas les trois tasses par jour pendant une semaine maximum.

La moutarde

Hé oui : la moutarde permet de soulage la toux ! Elle est en effet un excellent décongestionnant, qui s’utilise en cataplasme. 

Pour cela, mélangez une dose de poudre de moutarde noire dans deux doses de farine, et ajoutez-y de l’eau jusqu’à obtenir une pâte consistante. Étalez la pâte sur un linge propre et appliquez ce linge sur votre poitrine. Attention : la moutarde ne doit pas être en contact avec la peau, car elle crée de la chaleur, ce qui peut brûler votre peau. Vérifiez souvent l’état de votre peau lorsque vous avez appliqué le cataplasme : si elle est rouge ou irritée, arrêtez tout de suite l’expérience. 

Le plantain

Le plantain possède des vertus antispasmodiques et antihistaminiques. Autrement dit, il est efficace pour lutter contre les toux d’origine allergique. Quelques gouttes à diluer dans un verre d’eau sont très efficaces. 

Attention : il faut respecter les doses prescrites très strictement. Le mieux est de demander conseil à un professionnel (pharmacien, médecin). 

Les oignons

Dur à croire, mais l’oignon aide à lutter contre la toux ! En effet, ses propriétés irritantes aident à faire tousser, et donc à expulser plus rapidement tout le mucus qui s’est accumulé dans vos bronches. Mais ce n’est pas tout : ses propriétés anti infectieuses et anti inflammatoires ajoutées à sa forte teneur en vitamine C aident à accélérer la guérison. 

Il s’utilise aussi bien en cataplasme qu’en infusion ou en sirop. 

Pour l’infusion, faites bouillir un oignon entier (épluché) dans une casserole d’eau, laissez infuser et buvez.

Pour le cataplasme, hachez un oignon, déposez-le sur une compresse puis sur votre cou ou votre poitrine et laissez reposer pendant 30 minutes environ. 

Pour le sirop, émincez un oignon, mélangez avec du miel et faites cuire au bain-marie. Couvrez et laissez mijoter 2 heures. Récupérez le sirop et prenez-en 1 cuillère à soupe toutes les deux ou trois heures environ.

La mélisse

Parfois, la toux peut être la manifestation de reflux gastriques, surtout si elle a lieu la nuit ou lorsque vous êtes allongé(e). L’eau de mélisse permet de lutter contre cette toux spécifique, et s’utilise en infusion ou en pommade.

En infusion, ajoutez une dizaine de gouttes d’eau de mélisse dans une tisane et buvez-la deux fois par jour. 

En pommade, diluez quelques gouttes d’eau de mélisse dans une huile plus neutre et utilisez-la pour vous masser la poitrine et le cou. 

Attention, la mélisse est contre-indiquée pour les enfants et les femmes enceintes ou allaitantes.

La réglisse 

La réglisse possède des vertus expectorantes (qui aident à gérer la sécrétion et le rejet de mucus), antivirales et immunostimulantes. Elle est efficace aussi bien en cas de toux sèche que de toux grasse. 

Il est conseillé de la consommer en gouttes, en sirop, en infusion ou bien en bonbons à sucer.

Attention : la réglisse est contre-indiquée pour les personnes souffrant d’hypertension, pour les femmes enceintes ou les femmes qui ont eu un cancer du sein. Elle peut également entrer en conflit avec certains médicaments ; il est donc important de vous renseigner avant d’en consommer. Enfin, il est déconseillé d’en prendre plusieurs semaines d’affilé, car elle peut entraîner une hausse de la tension artérielle. 

Les différentes formes d’antitussifs naturels 

Certes, pour un antitussif naturel efficace, il faut pouvoir disposer des bons ingrédients. Mais ce n’est pas tout ! La forme d’antitussif que vous utiliserez a également son rôle a jouer : certains sont plus efficaces en cataplasme, quand d’autres révèlent toutes leurs vertus en infusion, par exemple. 

Les tisanes et infusions

millepertuis tisane

Petit rappel : l’infusion est le nom à la fois d’une boisson et d’un procédé de fabrication. Plus précisément, c’est le fait de verser de l’eau chaude sur des végétaux et de laisser reposer le mélange. La tisane, elle, est un terme plus général, qui englobe plusieurs procédés : l’infusion, la décoction et la macération.

Les tisanes et les infusions sont particulièrement appréciées parce l’eau chaude permet d’extraire les saveurs, les principes actifs et les propriétés curatives des plantes. En plus, la chaleur de ces boissons est propice à la détente et à la relaxation…

Les bonbons

Les bonbons et pastilles ont pour caractéristique de vous faire baver, en activant le processus de salivation de la bouche, ce qui aura pour effet de lubrifier votre gorge. Et cette lubrification va agir comme une couche protectrice, qui va se déposer sur votre gorge et lutter contre l’irritation. 

Les bonbons les plus courants contre la toux sont au miel et/ou au citron.

Les grogs

Traditionnellement, le grog est une boisson de marins composée de miel, de cannelle et de rhum. Mais vous pouvez évidemment rajouter ou remplacer certains ingrédients par d’autres ! 

Voici la recette traditionnelle, que vous pouvez adapter ensuite selon vos convenances :

faites bouillir 25 cl d’eau environ, puis versez-la dans une tasse (de préférence avec une anse pour pouvoir la tenir facilement entre vos mains sans vous brûler). Ajoutez-y 5 cl de rhum, deux cuillères à café de miel et une pincée de cannelle. Mélangez bien le tout et ajoutez-y le jus d’un demi citron pressé ; mélangez encore un peu, et c’est bon !

Attendez un peu avant de boire afin de ne pas vous brûler ; mais pas trop : le grog se boit bien chaud.

Pour lutter contre la toux, l’ajout de thym est particulièrement recommandé. 

À noter que certaines personnes réalisent le mélange dans un bol, penchent leur tête au-dessus et se recouvrent d’une serviette pour pouvoir respirer les vapeurs du grog avant de le boire. 

Les gargarismes

Le gargarisme consiste à se rincer la gorge avec un liquide sans l’avaler. Il est particulièrement efficace si votre toux est accompagnée de maux de gorge. Il est recommandé d’effectuer un gargarisme trois fois par jour. 

Pour lutter contre la toux, vous pouvez utiliser de l’eau salée en gargarisme, tout simplement. Le gingembre est également efficace.

Les jus de fruits

Attention : on parle ici de jus de fruits frais, que vous aurez réalisés vous-même, PAS de jus de fruits achetés en grande surface.  

Les fruits qui consistent les antitussifs les plus efficaces sont le citron, la carotte, l’ananas.

Non seulement les jus fabriqués à base de ces fruits possèdent des vertus antitussives, mais en plus ils sont plein de vitamines, ce qui permet de booster votre système immunitaire et de vous prévenir contre d’éventuelles infections futures !

Les inhalations

L’inhalation consiste à diluer quelques gouttes d’huile essentielle dans de l’eau chaude, puis d’en inspirer les vapeurs. 

L’inhalation aide à ouvrir vos bronches, à vous détendre, ainsi qu’à faciliter l’expectoration (le rejet de mucus) et à apaiser les irritations. 

Les huiles essentielles les plus efficaces contre la toux sont la camomille, l’eucalyptus, le thym, le cyprès vert et la myrte rouge.

Les cataplasmes

Un cataplasme est une pâte plus ou moins épaisse réalisée à partir d’ingrédients naturels et d’eau. Cette technique permet de faire en sorte que la peau absorbe les divers principes actifs naturels des composants, pour des effets rapides. 

Pour lutter contre la toux, privilégiez les cataplasmes à base de farine de lin, de moutarde noire, ou encore de gingembre.

Les sirops

Les sirops naturels sont réalisés avec des principes actifs naturels (qui permettent de lutter contre la toux et ses différentes manifestations) et avec beaucoup de sucre, ce qui leur donne bon goût et séduit les parents comme les enfants, tout en soulageant les gorges douloureuses.

Les antitussifs efficaces en sirop sont le piment de Cayenne, l’oignon, la réglisse, le miel, les fleurs de marrube, les clous de girofle, les carottes, et même certains radis !

Faut-il prendre des précautions en utilisant ces antitussifs naturels ?

Oui ! Certains des ingrédients cités précédemment peuvent se révéler être des allergènes redoutables. Il est peut donc être très dangereux de les consommer (particulièrement en inhalation). 

Veillez donc à bien vérifier que vous n’êtes pas allergique avant d’utiliser une substance contre la toux. En cas de doute, demandez conseil à votre pharmacien ou médecin. 

Certaines substances sont déconseillées aux femmes enceintes ou allaitantes, et plusieurs des ingrédients pré-cités ne doivent pas être consommés trop fréquemment et de manière trop prolongée sous peine d’effets indésirables.

Vérifiez également que vous ne prenez pas de traitement qui pourrait entraîner des interactions avec les antitussifs naturels.

Enfin, ces conseils ne remplacent en aucun cas l’avis d’un professionnel de santé. Si votre toux persiste, qu’elle empire ou que rien ne semble pouvoir l’endiguer, consultez immédiatement votre médecin.

Sources

https://www.santemagazine.fr/medecines-alternatives/approches-naturelles/phytotherapie/leucalyptus-pour-lutter-contre-le-rhume-la-bronchite-la-grippe-171024
https://www.grands-mamans.com/toux-seche-4-remedes-naturels-grand-mere/
https://www.expertpublic.fr/antitussif-naturel-12-remedes/
https://toux.ooreka.fr/tips/voir/287548/12-calmants-naturels-contre-la-toux
https://www.femmeactuelle.fr/sante/medecine-douce/recettes-contre-la-toux-26441
https://www.santemagazine.fr/medecines-alternatives/approches-naturelles/phytotherapie/calmer-une-toux-seche-4-remedes-naturels-170738#Le-plantain%2C-en-cas-de-toux-d%E2%80%99origine-allergique
https://www.selection.ca/sante/maladies-conseils/7-remedes-naturels-contre-la-toux/
https://naturalathleteclub.com/blog/remedes-naturels-efficaces-toux/

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

huile CBD

Quels sont les bienfaits de l’huile de CBD ?

By Dans la tête, dans le corps, Produits, Relaxation, Soins, Sommeil

Quels sont les bienfaits de l’huile de CBD ?

huile CBD

On ne présente plus le CBD, cette substance issue du cannabis utilisée depuis plusieurs millénaires pour soulager divers troubles. Loin d’être une substance psychoactive, le CBD possède en effet de nombreuses vertus. C’est d’ailleurs une des raisons qui font qu’il est commercialisé sous de nombreuses formes différentes : cosmétiques, tisanes, bonbons… Aujourd’hui, focus sur l’huile de CBD et ses nombreux bienfaits ! 




Réduction du stress et de l’anxiété

C’est probablement le plus connu des bienfaits de l’huile CBD : lutter contre le stress et toutes ses affections. En fait, d’après plusieurs études, le CBD aurait un impact sur la façon dont les récepteurs du cerveau fonctionnent, en particulier sur leur réaction à la sérotonine. La sérotonine, plus connue sous le nom d’« hormone du bonheur », est en fait un neurotransmetteur qui permet de réguler l’humeur ; c’est donc directement d’elle que le sentiment de bien-être dépend. 

En conséquence, le CBD, en agissant sur les parties du cerveau liées à la sérotonine, est un anxiolytique naturel qui permet de : 

  • Faire baisser le stress et l’anxiété 
  • Lutter contre tous les symptômes associés (troubles du sommeil, palpitations cardiaques, sensation d’être tendu(e)…)
  • Soulager les troubles dus au STPT (Syndrome de Stress Post Traumatique)

Vertus anti-âge & soin de la peau

Le CBD est un antioxydant reconnu et 100 % naturel. Son action sur la peau est multiple : 

  • Action anti-ride
  • Hydratation intense
  • Renouvellement cellulaire
  • Amélioration de la douceur, de l’éclat et de l’élasticité
  • Diminution de l’acné
  • Régulation du sébum
  • Réduction des rougeurs
  • Apaisement des irritations et des démangeaisons
  • Soin de l’eczéma et du psoriasis
  • et bien d’autres encore !

Amélioration du sommeil

C’est logique : le CBD permet de se détendre, d’entrer dans un état de relaxation intense. En conséquence, il favorise l’endormissement tout en luttant contre les divers troubles du sommeil qui pourraient le perturber (insomnies, cauchemars, réveils fréquents et intempestifs…).

Grâce au CBD, votre sommeil redevient réparateur !

Anti-inflammatoire et anti-douleur

D’après vous, quelle est la différence entre le CBD et un médicament anti-douleur ? Presque aucune : le CBD soulage tout autant les douleurs chroniques que les médicaments classiques. Seulement, contrairement aux comprimés chimiques, le CBD n’entraîne aucun effet secondaire indésirable : pas de dépendance, pas d’accoutumance ni de nausée, pas de baisse du système immunitaire… Des avantages, seulement des avantages ! 

Plus précisément, l’huile de CBD permet de lutter contre les douleurs :

  • Articulaires
  • Musculaires
  • Liées aux règles
  • À la tête 
  • Et toutes les douleurs chroniques en général

D’ailleurs, certaines études tendent à démontrer que le CBD constitue une aide précieuse pour soulager les personnes souffrant de certaines maladies graves et de mieux supporter les traitements lourds (sclérose en plaques, chimiothérapie, maladie de Crohn, etc.). 

Y a-t-il un risque d’effets secondaires ?

bienfaits huile CBD

En effet, l’huile de CBD peut avoir plusieurs effets secondaires, comme tout médicament : 

  • Assèchement de la bouche
  • Nausées
  • Diminution – voire perte – de l’appétit
  • Apathie, somnolence
  • Insomnies
  • Migraines 
  • Vertiges, étourdissements

Quelles sont les précautions à suivre ? 

Bien évidemment, si vous avez déjà un traitement médicamenteux en cours, il est important que vous demandiez conseil à un professionnel de santé, car il peut y avoir des interactions entre le CBD et certains médicaments. 

Par ailleurs, la consommation de CBD est contre-indiquée dans plusieurs cas :

  • Femmes enceintes ou allaitantes
  • Troubles artériels
  • Maladie de Parkinson
  • Troubles cardiovasculaires ou cardiaques

Attention : les personnes allergiques au pollen Cannabis Sativa L doivent absolument se tenir éloignées du CBD.

Veillez également à tenir votre huile de CBD hors de portée des enfants, et à toujours respecter les doses recommandées.

Comment consommer de l’huile au CBD ?

La plupart du temps, l’huile au CBD est ingérée par voie orale : après avoir déposé quelques gouttes sous la langue, il faut attendre quelques secondes puis avaler le tout. Si elle est la plus utilisée, c’est parce que c’est la technique qui permet la meilleure assimilation du CBD par l’organisme. 

Il arrive que le goût du CBD déplaise fortement. Dans ce cas, il est tout à fait possible de déposer les gouttes de CBD sur un morceau de sucre ou de les mélanger à une substance qui en cachera l’arôme (yaourt, lait, etc.). 

À noter que si vous avez l’estomac plein, le délai entre l’absorption et l’action de l’huile sera un peu plus important que si vous avez le ventre vide. Il n’est donc pas forcément nécessaire de prendre l’huile au cours d’un repas. 

Où acheter de l’huile de CBD ? 

Même s’il est vraiment recommandé de demander l’avis de votre médecin, vous n’avez pas besoin d’ordonnance pour vous procurer de l’huile au CBD en France : elle est légale. Du moins, tant qu’elle respecte les réglementations en vigueur en France et dans l’UE. 

Vous pouvez donc trouver de l’huile CBD dans des pharmacies ou des boutiques spécialisées. Vous pouvez également vous en procurer sur Internet ; mais attention à vérifier la qualité des produits !

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

vitamine D

Top 4 des ingrédients naturels pour booster votre système immunitaire

By dans le corps, Hygiène de vie, Non classé, Plantes et Jardin, Soins

Top 4 des ingrédients naturels pour booster votre système immunitaire

vitamine D

Ce que l’on appelle communément le système immunitaire correspond en fait à l’ensemble des mécanismes de défense mis en place par notre organisme. Il s’agit donc d’un élément absolument essentiel pour le maintien de notre bonne santé. Pourtant, il arrive parfois que la fatigue, le stress, la saison ou une maladie diminuent la performance et l’efficacité du système immunitaire. Voilà pourquoi nous vous présentons aujourd’hui tous nos conseils pour renforcer vos défenses naturelles !




Un remède naturel multimillénaire : les plantes

Il existe un certain nombre de plantes qui peuvent vous aider à booster votre système immunitaire. En voici une liste non exhaustive : 

Le ginseng

Le ginseng est bien connu pour son action plus qu’efficace sur le système immunitaire. Il est même plébiscité par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) ! Plus précisément, il possède des propriétés immunostimulantes, ce qui lui permet de préparer l’organisme à lutter contre toute forme de stress et d’infection. Vous vous sentez fatigué(e) ? Rien de tel que le ginseng pour y remédier !

L’échinacée

Peu connue, l’échinacée est une racine qui possède de puissantes propriétés anti-infectieuses, anti-inflammatoires et immunomodulatrices. En d’autres termes, elle permet d’empêcher et de soigner les infections respiratoires, de stimuler votre système immunitaire et de soulager l’inflammation des muqueuses.

Le sureau

Connu pour être un antigrippal très efficace, le sureau permet de lutter contre tout un tas de maladies infectieuses, mais aussi de les prévenir en stimulant le système immunitaire. On peut aussi bien consommer sa sève que ses fleurs.

Le cyprès

Vous avez peur de tomber malade ? N’ayez crainte : le cyprès veille sur vous ! Cette plante agit en effet comme un véritable bouclier, qui empêche les virus de s’attaquer à vos cellules immunitaires puis les élimine. À utiliser aussi bien en traitement préventif que curatif !

Les orties

Les feuilles d’orties regorgent de fer, de silice, de magnésium et de nombreux autres oligoéléments. Une petite soupe ou une tisane d’ortie peut donc se révéler d’une grande aide pour booster votre système immunitaire à l’approche de l’hiver ! 

L’éleuthérocoque

C’est vrai, son nom ressemble à celui d’un virus. Pourtant, vous auriez tort de les confondre : l‘éleuthérocoque possède des molécules, les éleuthérosides, qui stimulent l’organisme et le rendent d’autant plus performant. 

Pour la petite histoire, sachez que les athlètes en URSS utilisaient souvent cette plante pour renforcer leurs capacités sportives…

L’andrographis

Plante originaire d’Asie, elle s’est illustrée au début du siècle dernier pendant l’épidémie de grippe “espagnole” où il semblerait qu’elle ait joué un rôle protecteur pour les populations locales. En 2004, des essais cliniques ont conclu que l’andrographis avait un effet bénéfique contre les infections respiratoires sans complications.

Les vitamines, boosters par excellence

vitamines

Ce n’est plus un secret : les vitamines sont les meilleures alliées du système immunitaire. Parmi la multitude de vitamines qui existent, 4 d’entre elles sont particulièrement importantes : 

  • La vitamine A, qui stimule la production d’anticorps par les lymphocytes et renforce la barrière naturelle de la muqueuse des intestins. Au naturel, on en trouve dans les épinards, les potirons, les carottes, l’huile de foie de poisson…
  • La vitamine C, antioxydant très efficace qui renforce l’activité des globules blancs. On en trouve dans les fruits et légumes, en particulier les agrumes (orange, pamplemousse, clémentine…).
  • La vitamine D, allié naturel de votre immunité puisqu’elle participe à accélérer la production d’anticorps et à détruire les microbes. Pour en fabriquer, optez pour les poissons gras (morue, harengs, maquereaux) et les bains de soleil !
  • La vitamine E, elle, est particulièrement efficace pour aider les personnes âgées (dont le système immunitaire vieillissant est un peu moins performant) à lutter contre les infections en stimulant la production de globules blancs. On peut en trouver dans les huiles végétales et les graines. 

Les oligoéléments, une aide précieuse trop souvent oubliée

Il existe deux oligoéléments extrêmement efficaces pour booster votre système immunitaire : 

  • Le zinc, qui protège les cellules de l’infection des microbes. On en trouve notamment dans les fruits de mer, le fromage, la volaille…
  • Le sélénium, qui stimule les globules blancs, ces soldats qui combattent les microbes dans votre organisme. On peut en trouver dans le jambon cuit et dans les champignons.

Des coups de pouce naturels pour aider dame nature à faire son œuvre

Certes, les plantes et les micronutriments sont très efficaces pour renforcer les défenses naturelles de l’organisme. Le gros avantage, c’est que l’on peut en consommer d’une multitude de façons différentes : en décoction, en inhalation, dans les repas de tous les jours, en pilules… 

Mais si vous avez vraiment besoin d’un coup de pouce plus important, vous pouvez aussi opter pour les compléments alimentaires naturels. Certaines entreprises se sont spécialisées dans la production de tels compléments. Si vous désirez tester cette option, vous pouvez miser sur les solutions LPEV pour une bonne circulation.

À noter que la prise de compléments pour booster votre système immunitaire s’inscrit dans une démarche globale et régulière, qui consiste à adopter une bonne hygiène de vie pour améliorer et préserver votre santé. 

Sources

https://www.santemagazine.fr/medecines-alternatives/approches-naturelles/phytotherapie/les-plantes-qui-renforcent-notre-immunite-173986
https://lejardindemagrandmere.com/le-systeme-immunitaire/
https://www.santemagazine.fr/alimentation/nutriments/vitamines/comment-booster-naturellement-ses-defenses-immunitaires-428308

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Des marques de cosmétiques baby-friendly

By dans le corps, Produits, Soins

Des marques de cosmétiques baby-friendly

Si vous avez besoin de cosmétiques pour votre bébé, vous devez être à la recherche des meilleurs produits. Il y a tellement de choix aujourd’hui que l’on ne sait plus quelles marques choisir. Eplucher les forums ou les magazines n’est pas une mauvaise alternative pour faire son choix. Cependant, nous avons décidé de vous faire une liste des marques pour bébés que l’on préfère. La voici !

1) Mustela

La marque française Mustela est la marque n°1 en Europe pour la toilette des bébés et des jeunes mamans. Cette entreprise s’est démarquée en créant une alternative aux produits non adaptés pour les nourrissons, comme le savon. Le lait Mustela est un soin révolutionnaire sans savon à la fois nettoyant et adoucissant. Après plus de 70 ans d’activité, Mustela s’est diversifié et propose maintenant de larges gammes de produits pour bébés. Mustela propose par exemple une gamme certifiée Bio. Vous pourrez retrouver du gel lavant pour corps et cheveux, de l’eau micellaire sans rinçage et des lingettes de coton.

2) Weleda

Weleda est une entreprise Suisse qui prône des valeurs éthiques de naturel et d’authenticité. Sans allergènes ou perturbateurs endocriniens, les produits Weleda sont issus de travailleurs passionnés, engagés pour préserver la nature. Les deux-tiers des plantes qui se trouvent dans les produits Weleda proviennent de leurs propres jardins. Si votre bébé à la peau très sensible, le lait corporel à la mauve blanche adoucira sa peau et calmera les irritations.

3) Klorane

Axés sur les bienfaits des plantes, les laboratoires Klorane ont sorti une gamme bébé au Calendula. Cette fleur, aussi connue sous le nom de souci, comporte de nombreuses vertus sans danger pour les nourrissons. La crème hydratante de la gamme Calendula hydratera et apaisera la peau du bébé tout en la protégeant du dessèchement. Les puissantes vertus anti-inflammatoires et cicatrisantes du Calendula aideront sa peau à se régénérer. Dans la même gamme, retrouvez également la crème nutritive, la crème lavante et bien d’autres produits qui limiteront les irritations.

 

4) Sebamed

Sebamed offre aussi des produits sans savon et au PH neutre pour protéger la peau de bébé. Le gel douche à l’extrait de nénuphar sans savon vient maintenir l’équilibre hydrique de la peau. Le pH neutre vient renforcer la couche protectrice naturelle de la peau, indispensable pour les peaux immatures des nourrissons.

5) Bioderma

Cette marque réputée a sorti une gamme de produits spécialement dédiée aux peaux abîmées des bébés. Si votre bébé souffre d’eczéma, le soin Atoderm Intensive Baume sera un vrai soulagement. Hautement réparateur et anti-démangeaisons, il restaure la peau et la rend plus résistante tout en procurant une sensation de confort.

 

6) Johnson’s ®

Bébé a du mal à s’endormir et vous manquez cruellement de sommeil ? La gamme BEAU DODO® de chez Johnson’s® viendra apaiser vos nuits et celles de bébé. Johnson’s recommande une routine dodo en trois étapes. Commencez par un bain tiède au gel bain moussant puis poursuivez avec un massage doux à l’aide du nettoyant hydratant. Finissez par une activité tranquille avant le couchage. Rien de tel pour améliorer le sommeil de votre bébé… et le vôtre !

 

7) Burt’s Bees

Burt’s Bees est une entreprise américaine qui est née de l’utilisation du surplus de cire d’abeilles. Aujourd’hui, la marque crée une grande diversité de cosmétiques naturels à base de cire d’abeilles et d’huiles végétales. Burt’s Bees est une marque de confiance qui a obtenu la médaille d’or des marques de soins pour bébés en 2020. Utiliser leurs produits vous garantira des soins de qualité pour votre nourrisson.

 

8) La Roche-Posay

Avec l’été qui arrive, il faudra protéger la peau de bébé contre les rayons du soleil. Pas facile de trouver une protection solaire de qualité pour bébés ! La Roche-Posay propose la crème Anthélios, qui assure une haute protection contre les UVA. Ce protecteur solaire est aussi efficace pour les peaux les plus sensibles et allergiques au soleil. 

 

9) Uriage

L’eau thermale d’Uriage est née au cœur des Alpes Françaises. Riche en minéraux et oligo-éléments, elle renforce la barrière cutanée et diminue l’adhésion des microbes sur la peau. Cette eau thermale est présente dans tous les produits bébé de chez Uriage. L’huile nettoyante protectrice adoucira la peau des nouveau-nés et laissera un voile protecteur. Les sécheresses de la peau disparaitront rapidement !

 

10) Bepanthen

Si bébé est sujet aux rougeurs ou aux petits boutons sur les fesses, la pommade Bepanthen est très efficace. Elle fera disparaitre les érythèmes dès les premières utilisations. Une barrière protectrice va se former contre les agressions extérieures comme l’urine et les frottements. Sa texture onctueuse ne colle pas et laisse respirer la peau. Votre bébé retrouvera des petites fesses toutes douces !

 

Toutes ces marques de cosmétiques baby-friendly sauront prendre soin de votre bébé. Ces produits spécialisés sont étudiés pour protéger et renforcer la peau des nourrissons, sans l’agresser. Qu’il s’agisse de simple toilette, de soins spécifiques ou de son confort, votre bébé ne court aucun danger ! Vous n’avez plus qu’à choisir les produits qui correspondent aux besoins de votre tout-petit !

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Le CBD, le nouvel avenir des cosmétiques!

By dans le corps, Soins

Le CBD, le nouvel avenir des cosmétiques!

cbd cosmetique

Depuis quelques temps, le CBD fait l’objet d’un engouement sans précédent. Et pour cause : ses bienfaits sont nombreux. On ne présente plus ses vertus relaxantes et antistress, qui sont réputées dans le monde entier ; mais saviez-vous qu’il constitue aussi un excellent cosmétique ? Non ? Alors cet article pourrait bien vous apprendre deux-trois choses !




Qu’est-ce que le CBD au juste ?

Le CBD, ou cannabidiol, est une substance extraite du chanvre, ou cannabis. Mais pas de panique : le CBD est en fait l’une des nombreuses molécules du cannabis qui n’est PAS psychotrope. Autrement dit, il n’a absolument aucun des effets d’une drogue : pas de sensation de « planer », pas de dépendance…

Aujourd’hui, le CBD est devenu un produit essentiel et très utilisé en cosmétique, non seulement parce qu’il s’agit d’une substance 100 % naturelle, mais aussi parce que les études récentes lui attribuent de nombreux bienfaits, notamment sur la peau. Acné, sécheresse, rougeurs, rides… Le CBD est un vrai produit miracle, qui peut traiter tous vos soucis ! 

Voici 6 bénéfices incontournables du CBD :

  1. Hydrater les peaux sèches

L’huile de CBD est riche en vitamines A, D et E, ce qui aide à hydrater, nourrir et réparer la peau en profondeur et à revitaliser les peaux sèches. En plus, l’utilisation de ce produit rend la peau plus résistante avec le temps et donc moins sujette aux agressions extérieures.

  1. Apaiser les démangeaisons et les irritations

Ces problèmes de peau sont souvent causés par une réaction disproportionnée du système immunitaire, un déséquilibre hormonal ou un stress important. Les propriétés apaisantes et hydratantes du CBD permettent d’atténuer les démangeaisons, de réduire les éventuels gonflements et de réhydrater la peau en douceur.

  1. Réguler le sébum pour soigner les peaux grasses et combattre l’acné

L’excès de sébum est bien souvent la cause des peaux grasses, qui sont particulièrement exposées à l’obstruction des pores, ce qui peut entraîner l’apparition de boutons. Que vous ayez un surplus ou une carence de sébum, le CBD aidera votre organisme à en produire la bonne quantité en agissant directement sur les sébocytes, les cellules responsables de la production de sébum. 

Il s’agit donc d’un produit extrêmement efficace pour lutter contre l’acné, les points noirs et les pores obstrués.

  1. Lutter contre les rougeurs et l’eczéma

Le CBD est particulièrement réputé pour ses vertus anti-inflammatoires. Non seulement il peut permettre de réduire et de soulager les douleurs chroniques, mais il aide également à combattre les rougeurs sur la peau, ainsi que certains troubles plus gênants, comme l’eczéma et le psoriasis.

  1. Profiter de ses effets anti-âge

Connu pour être un puissant anti-oxydant, le CBD permet de lutter contre le vieillissement de la peau, et plus largement contre les marques de l’âge, à long terme et en profondeur. Il permet notamment d’améliorer l’élasticité de la peau, ce qui lui donne un aspect plus pulpeux et plus jeune. En outre, il favorise le renouvellement cellulaire ; autrement dit, la faculté de votre peau à se régénérer. Ainsi, votre peau est visiblement plus saine et retrouve tout son éclat.

  1. Favoriser la cicatrisation

Le CBD apparaît comme un produit extrêmement prometteur pour l’accélération du processus de cicatrisation. Il permettrait en effet d’aider la peau à cicatriser plus vite, notamment grâce à ses vertus hydratantes et anti-inflammatoires, et à apaiser les douleurs liées aux petites plaies.

Il semble qu’il soit également particulièrement efficace sur les brûlures grâce à ses facultés rafraîchissantes et antalgiques.

Le CBD, le nouvel allié de vos cheveux

CBD cosmetiques

Certes, le CBD est très efficace sur les problèmes de peau. Mais ce n’est pas tout : il est également très utile pour les cheveux. Riche en anti-oxydants, en acides aminés, en acides gras, en vitamines et en minéraux, le CBD se révèle être un allié redoutable – quoiqu’assez méconnu – pour la bonne santé des cheveux. Voici une liste non exhaustive de ses vertus : 

  • Lutte contre la chute de cheveux
  • Renforcement des cheveux cassants et abîmés
  • Stimulation de la croissance des cheveux
  • Hydratation du cuir chevelu
  • Protection contre les atteintes du soleil
  • Et bien d’autres encore !

Sous quelle forme utiliser les cosmétiques au CBD ?

Tout dépend de ce que vous recherchez ! 

  • Pour un usage quotidien, privilégiez les crèmes (de jour ou bien de nuit). Elles peuvent être utilisées pour le visage ou le corps
  • Pour renforcer la protection de votre peau, optez pour quelques gouttes d’huile à déposer sous la langue
  • Pour lutter contre les irritations, misez sur un massage de la peau avec de l’huile
  • À noter que l’huile de CBD peut aussi être utilisée en cuisine : riche en oméga 3 et en oméga 6, elle possède de nombreuses vertus dont vous pouvez facilement profiter au quotidien !

Le plus important est de bien suivre les conseils des professionnels sur le sujet, et de bien vous renseigner en fonction de vos antécédents médicaux et de votre état de santé. 

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

CDB legal

La légalité du CBD en France et en Europe

By ailleurs, chez soi, Produits, Relaxation, Soins

La légalité du CBD en France et en Europe

CDB legal

Ah, le cannabis… Voilà une plante bien mal connue, mais qui fait pourtant beaucoup parler d’elle. En fait, on appelle « cannabis » le chanvre cultivé (ou cannabis sativa, de son nom scientifique) et, bien souvent à tort, tous les dérivés de cette plante. Or, certaines substances chimiques du cannabis, les cannabinoïdes, sont utilisées pour des raisons médicales car elles possèdent de nombreuses vertus, mais sans les revers psychoactifs du cannabis. C’est le cas du CBD. Mais même s’il est de plus en plus utilisé, le CBD est encore très mal connu en France, et fait donc l’objet de nombreux préjugés et inquiétudes. Voici de quoi tirer tout ça au clair !




Qu’est-ce que le CBD au juste ? 

On appelle CBD l’un des 104 cannabinoïdes présents dans le chanvre cultivé. Autrement dit, c’est une molécule que l’on extrait du plant de cannabis. Il est important de relever que cette substance n’est pas un psychotrope, c’est-à-dire que sa consommation ne provoque PAS d’effet physique ou psychique néfaste (altération des perceptions, modification de l’humeur ou des pensées, hallucination…).

Le CBD a été fortement popularisé par son utilisation en tant que liquide de vape dans les cigarettes électroniques. Mais il existe sous de nombreuses autres formes ; les plus connues sont l’huile et les cosmétiques, et on en trouve même sous forme de cookies et de saucisses !

Le CBD est légal en France et en Europe, mais sa production et son utilisation sont très strictement encadrées par la loi. 

CBD et THC : comment faire la différence ?

Il est très important de bien faire la différence entre ces deux substances, car l’une est autorisée quand l’autre ne l’est pas.

Le THC est la molécule psychoactive du cannabis : c’est elle qui est très addictive et est responsable des effets engendrés par la consommation de marijuana (euphorie intense, rire, somnolence, tristesse, paranoïa). Le fait de consommer régulièrement du THC provoque de nombreux dégât sur l’organisme, aussi bien au niveau de la santé mentale que de la santé physique. Certains de ces dégâts, notamment la destruction des neurones, sont malheureusement irréversibles.

Le CBD (cannabidiol) est une autre molécule du cannabis, et n’est ni un psychotrope ni un stupéfiant. Sa consommation n’engendre aucun des effets désagréables cités ci-dessus, et n’entraîne aucune addiction.  Seules certaines variétés certifiées de cannabis sont autorisées à être cultivées en Europe. Le CBD est connu pour ses vertus anti-inflammatoires, antalgiques et relaxantes. On en trouve dans des médicaments soumis à l’ordonnance d’un médecin, ou bien en vente libre.

Il faut savoir qu’il existe de très nombreuses variétés de cannabis ; et forcément, leur composition naturelle varie, en particulier leurs taux de THC et de CBD. En France, le cannabis illégal possède un taux élevé de THC (de l’ordre de 14 % environ), alors que le cannabis autorisé, d’où est extrait le CBD,  contient moins de 0,2 % de THC.

La légalité du CBD en France : que faut-il savoir ?

En 2020, la MILDECA (Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues Et les Conduites Addictives) a publié une mise au point sur la législation du cannabidiol. Voici ce qu’on peut en retenir : 

  • Un nombre restreint de variétés de chanvre sont autorisées à l’exploitation et à la commercialisation, à savoir 9 en tout. Toutes ces variétés ont un taux de THC inférieur à 0,2 %.
  • Les fleurs et les feuilles de chanvre, quelles que soient les variétés de chanvre, sont strictement interdites. Il est seulement autorisé d’exploiter les graines et les fibres de chanvre
  • Lorsqu’un produit contenant du CBD est en vente libre, c’est-à-dire lorsque l’on peut s’en procurer sans ordonnance, il ne doit contenir aucune trace de THC
  • Tous les fabricants et vendeurs de produits à base de CBD ne sont pas autorisés à vanter les bienfaits thérapeutiques de leurs biens ; seuls les fabricants de médicaments bénéficiant d’une autorisation spécifique le peuvent.

Pour résumer, le CBD est légal en France, y compris en vente libre, mais uniquement lorsque les produits contiennent moins de 0,2 % de THC. La promotion, la culture, la vente et la consommation de cannabis avec un taux de THC supérieur est strictement interdite.  




Et la légalité du CBD en Europe alors ?

Si la France possède une législation encore relativement floue et est assez réticente à parler du sujet du cannabis, tel n’est pas le cas des autres pays européens. La plupart d’entre eux reconnaît en effet que le CBD est inoffensif et autorise la commercialisation des produits qui en contiennent. C’est par exemple le cas de l’Italie, de la Grèce, de la Suisse, de l’Allemagne, des Pays-Bas, de l’Espagne, de la Croatie, de la Tchéquie, ou de l’Estonie. En revanche, le CBD est illégal en Slovaquie et en Lituanie.

Le taux de THC autorisé par l’UE pour commercialiser des produits avec du cannabis est fixé à 0,2 %. Mais il existe des disparités en fonction des pays. Par exemple, l’Autriche et le Luxembourg autorisent les produits au CBD avec un taux de THC allant jusqu’à 0,3 %, l’Italie avec un taux allant jusqu’à 0,6 %, et la Suisse avec un taux inférieur à 1 %.

Par conséquent, il est important de vous renseigner sur ces différentes teneurs lorsque vous commandez des produits contenant du CBD issus d’autres pays que la France pour éviter tout problème. Normalement, en cas de conflit, c’est la loi de l’UE (à savoir un taux inférieur à 0,2 % de THC) qui prime. 

À noter que l’Europe possède le deuxième plus grand marché des produits à base de CBD au monde, et que le marché français est en train de s’ouvrir à une plus grande commercialisation et distribution de CBD.

Où trouver des produits avec du CBD ?

Il faut savoir que le CBD n’est pas un médicament, même s’il est parfois utilisé en tant que principe actif dans certains d’entre eux. Un médecin ne peut donc pas vous prescrire de CBD en tant que tel en France. En revanche, aujourd’hui le CBD est considéré comme un complément alimentaire, et peut donc être parfois remboursé par l’Assurance maladie ou la mutuelle.

La plupart du temps, la livraison de CBD en France s’effectue en passant commande en ligne. C’est en effet la manière la plus facile de se procurer de tels produits. Attention à bien vérifier la pertinence des sites de livraison sur lesquels vous achetez votre CBD pour s’assurer à la fois de la qualité des produits et de leur respect des législations. 

Enfin, rien ne vous empêche de vous rendre dans un pays européen qui vend des produits avec du CBD et d’en acheter une quantité raisonnable là-bas. Une fois encore, pensez à bien vérifier la légalité des produits que vous achetez. 

Sources : 

https://blogs.mediapart.fr/franceinf/blog/010220/le-cbd-point-sur-sa-legalite-en-france
https://www.drogues.gouv.fr/actualites/cannabidiol-cbd-point-legislation
https://cbd-legal.fr/

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

acide hyaluronique

L’acide hyaluronique et son pouvoir anti-ride en 3 minutes !

By Hygiène de vie, Produits, Soins

L’acide hyaluronique et son pouvoir anti-ride en 3 minutes !

acide hyaluronique

Vous faites de votre mieux, mais le temps laisse inexorablement des marques sur votre peau ? Vous essayez de les camoufler, mais vous ne voyez qu’elles ? Peu à peu, les rides ont envahi votre quotidien ? Il existe heureusement une substance particulièrement efficace pour redonner de l’éclat à votre peau et lutter contre les signes de l’âge : l’acide hyaluronique. Focus sur ce produit miracle :




Qu’est-ce que l’acide hyaluronique exactement ? Quels sont ses bienfaits ?

L’acide hyaluronique est présente naturellement dans les divers tissus et liquides du corps, comme les cartilages ou l’humeur vitrée de l’œil par exemple. Mais c’est la peau qui en contient la plus grande quantité : formant un genre de gel élastique, elle permet d’attirer et de retenir l’eau. C’est donc à elle que l’on doit l’aspect rebondi et élastique de notre peau. 

En outre, c’est aussi elle qui favorise la régénération de l’épiderme, et donc le processus de cicatrisation de la peau. Cela lui permet, entre autres, de lutter contre les effets néfastes du soleil et de la pollution par son effet anti-oxydant. 

En bref, non seulement l’acide hyaluronique favorise l’hydratation naturelle de la peau, mais en plus elle empêche la déshydratation en limitant l’évaporation de l’eau par les pores.

Le problème, c’est qu’avec le temps le corps produit de moins en moins d’acide hyaluronique, et petit à petit, la peau perd son aspect pulpeux, se dessèche, se fragilise, et les premières rides apparaissent.

Par conséquent, puisque la peau ne fabrique plus ce composant (ou de moins en moins), il suffit de lui en apporter à nouveau pour continuer à avoir une peau bien hydratée, jeune, rebondie, et limiter l’apparition des rides.

Où trouver de l’acide hyaluronique ?

Depuis quelque temps, on retrouve de l’acide hyaluronique dans toutes sortes de produits de beauté : crèmes anti-rides, gels hydratants, soins liquides, lotions…

On peut donc s’en procurer aussi bien dans des pharmacies que dans des instituts de beauté, des grandes surfaces ou des parfumeries. Il est également possible de trouver de l’acide hyaluronique pur, en tant qu’actif cosmétique, ce qui permet de fabriquer soi-même ses produits de beauté.

Quels soins pour quels problèmes ?

Voici quelques explications sur les différents types de soin que l’on peut trouver : 

  • Les produits à usage externes (crèmes, lotions, gels, etc.) : ces solutions aident à lisser la peau, à l’hydrater et à dissimuler les marques du temps sur le visage. Il est recommandé de les utiliser quotidiennement pour des résultats visibles et efficaces. 
  • Les injections : obligatoirement réalisées par un professionnel, elles ont un effet plus immédiat que les crèmes et autres lotions externes. Elles permettent de combler les rides et de relancer la synthèse d’acide hyaluronique dans la peau, ce qui lui donne un aspect plus lisse et rebondi. Il s’agit néanmoins d’une opération bien plus coûteuse que la précédente, d’autant plus qu’il faut compter plusieurs séances…
  • Les gélules : depuis quelque temps, il existe des compléments alimentaires à base d’acide hyaluronique. Leur but est d’hydrater la peau, mais aucune étude n’existe à ce jour pour prouver leur efficacité. 

Comment choisir ses produits cosmétiques à base d’acide hyaluronique ?

Tout dépend des effets que vous souhaitez. En fait, il vous suffit de lire l’emballage des produits que vous achetez. Si l’action est simplement « hydratante », alors vous profiterez d’une puissante hydratation de surface, ce qui est particulièrement recommandé pour les peaux peu marquées, car cela permet non seulement d’entretenir sa peau pour qu’elle reste soyeuse et lisse, mais aussi de lutter contre le vieillissement cutané.

Les termes « antirides » et « stimulant » décrivent une action plus profonde, pour stimuler l’activité cellulaire et repulper la peau. Cela aura un effet tenseur sur la peau, ce qui permet réduire la visibilité des rides. 

Qui peut utiliser l’acide hyaluronique ?

L’acide hyaluronique n’efface pas les rides, elle les comble en hydratant la peau en profondeur. Par conséquent, même si on l’utilise principalement pour redensifier la peau et lutter contre les rides, elle peut aussi être bénéfique pour les peaux plus jeunes, qui ont tout simplement besoin d’être hydratées.

Comme il s’agit d’un produit naturel et non gras, il est parfaitement accepté par l’organisme. C’est donc un bon remède pour les peaux à problèmes et déshydratées, qui désirent s’hydrater sans récolter de boutons en échange.

Sources

https://www.topsante.com/beaute-soins/medecine-esthetique/anti-age-acide-hyaluronique-la-molecule-miracle-11409
https://www.medecine-anti-age.com/cremes-anti-age/acide-hyaluronique

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

bain de bouche maison

Bains de bouche maison, allier l’utile à l’agréable

By dans le corps, Hygiène de vie, Soins

Bains de bouche maison, allier l’utile à l’agréable.

bain de bouche maison

L’hygiène bucco-dentaire est fondamentale, aussi bien pour votre confort que pour votre santé. En effet, non seulement elle permet d’éviter la mauvaise haleine, mais elle contribue aussi à vous préserver de nombreux désagréments : caries, inflammations, prolifération bactérienne, maladies parodontales, plaque dentaire… Voilà pourquoi il est important de bien compléter votre routine d’hygiène dentaire, en associant des bains de bouche réguliers aux lavages de dents quotidiens. Et quoi de mieux que de créer soi-même sa propre solution ? En plus, vous possédez déjà tous les ingrédients nécessaires à la maison !




Qu’est-ce qu’un bain de bouche exactement ?

Aujourd’hui, on trouve très facilement de nombreuses solutions à utiliser comme bain de bouche dans les commerces. Quelle que soit la marque, elles ont généralement le même but : neutraliser les bactéries présentes sur la langue et dans les cavités buccales, et empêcher ou limiter leur réapparition. 

Effectivement, ces bactéries, auxquelles nous sommes généralement exposés en mangeant, peuvent provoquer l’apparition de caries ou d’infections et être à l’origine de la mauvaise haleine. Les bains de bouche agissent comme un antiseptique et luttent directement contre ces bactéries. 

Pour cela, il suffit de se laver les dents et de bien les rincer. L’étape suivant consiste à mettre dans sa bouche la dose de produit prescrite. Attention : certaines solutions s’utilisent pures, tandis que d’autres doivent être diluées dans l’eau. Ensuite, il faut se gargariser ou bien garder les liquide en bouche quelques secondes et le recracher. 

Pour autant, tous les bains de bouche ne se valent pas, et il faut choisir le sien avec précaution en fonction de ses besoins. Gencives, palais, langue, gorge, dents… Les bains de bouche peuvent agir sur diverses parties de notre corps pour les soulager, mais ils peuvent aussi avoir une action préventive, en fonction de leur composition.

Par ailleurs, il existe un certain nombre de précautions à prendre avant, pendant et après l’utilisation des bains de bouche.

Y-a-t-il des risques lors de leur utilisation ?

Comme pour tous les dispositifs médicaux, il est essentiel de respecter plusieurs consignes lorsque l’on effectue des bains de bouche, qu’ils soient ponctuels ou bien réguliers.

Avant le bain de bouche : 

  • Lorsque vous achetez un dispositif médical, vous devez impérativement signaler à votre médecin ou à votre pharmacien si vous prenez d’autres médicaments, car il peut y avoir des interactions
  • Si vous avez subi une chirurgie ou un traumatisme de la bouche, suivez strictement les recommandations de votre médecin ou chirurgien, pour ne pas vous faire de mal ou bien aggraver une blessure déjà présente
  • Veillez à laisser votre bain de bouche hors de portée des enfants. Ces produits sont en effet déconseillés aux enfants de moins de 6 ans, car ces derniers pourraient les avaler ou les inhaler. Entre 6 et 12 ans, ils doivent être utilisés sous surveillance d’un adulte

Pendant :

  • Le bain de bouche ne s’utilise que pour la bouche. Évitez tout contact avec les yeux
  • N’avalez en aucun cas le produit que vous utilisez
  • Respectez scrupuleusement les doses prescrite ou recommandées

Après le bain de bouche :

  • Il est possible que vos dents et/ou vos lèvres se colorent momentanément, ou bien que votre sens du goût soit amoindri, comme cela peut arriver avec un dentifrice fort ; ne vous en faites pas, ces désagréments sont normalement passagers
  • Utilisés trop longtemps, les antiseptiques peuvent déséquilibrer la flore bactérienne nécessaire au bon fonctionnement de notre bouche. Sauf indication contraire de votre médecin, ne les utilisez pas sur une trop longue période

En ce qui concerne la fréquence des bains de bouche :

  • Respectez la durée et la fréquence prescrites par votre médecin et/ou les consignes du produit que vous utilisez. Les bains de bouche ne sont pas les mêmes, et s’utilisent donc différemment. En cas de doute, consultez votre médecin ou votre pharmacien, ou bien reportez-vous à la notice d’utilisation du produit

Ainsi, les bains de bouche sont très faciles d’utilisation, pourvu que l’on respecte leurs précautions d’emploi. En effet, comme ils comportent des produits différents, leurs effets et donc leur emploi varient de l’un à l’autre, en fonction de vos besoins. Et justement, quoi de mieux pour avoir un produit véritablement adapté à vos besoins que de le créer vous-mêmes ? 

Pourquoi faire son bain de bouche à la maison ?

Faire son bain de bouche soi-même, à la maison, offre de multiples avantages : 

  • La maîtrise des composants : en général, les bains de bouche contiennent un antiseptique, du fluor et parfois de l’alcool. En le produisant à la maison, il est possible d’enlever les éléments superflus ou bien de rajouter les produits que vous voulez, en fonction de ce que vous désirez ou bien de ce qui vous est utile
  • Le contrôle des ingrédients : certes, c’est vous qui décidez quels ingrédients utiliser, mais vous pouvez aussi en contrôler la qualité, l’origine, etc.
  • La facilité : non seulement créer son propre bain de bouche est simple et rapide, mais vous pouvez aussi le faire avec des composants basiques, que vous pouvez trouver en ouvrant simplement les tiroirs de votre cuisine
  • La disponibilité : qui dit ingrédients faciles d’accès dit aussi liberté totale. Vous aurez la possibilité de préparer vos solutions quand vous le désirez, chez vous, sans avoir à sortir exprès pour en acheter les composants

Voici donc quelques exemples de remèdes à faire chez vous, avec des ingrédients déjà présents – pour la plupart – dans vos placards, en fonction de leurs propriétés.

Les bains de bouche anti-mauvaise haleine

La recette au bicarbonate de soude :

Voilà un ingrédient miracle, que l’on peut utiliser partout dans la maison ! Mais saviez-vous qu’il est aussi très efficace pour nettoyer votre bouche en profondeur, lutter contre la mauvaise haleine et détartrer vos dents ? 

Pour cela, il suffit simplement de :

  • Diluer une cuillère à café environ dans un verre d’eau tiède
  • Après vous être brossé les dents, rincez-vous la bouche pendant quelques minutes (3 à 4 environ) en vous gargarisant
  • Rincez-vous la bouche à l’eau claire

La recette aux huiles essentielles : 

Il est possible que vous trouviez que le goût de la préparation manque d’attrait. Dans ce cas, rien ne vous empêche (si vous n’êtes pas allergique) de rajouter quelques gouttes d’huile essentielle dans votre préparation. Pour un effet d’haleine vraiment très frais, vous pouvez par exemple opter pour : 

  • L’eucalyptus
  • L’arbre à thé 
  • La menthe poivrée
  • Le citron



Le bain de bouche anti-bactérien et antiseptique

La recette  au vinaigre de cidre :

Dans une certaine mesure, éliminer les bactéries dans la bouche entraîne de nombreux avantages : finie la mauvaise haleine, les gencives douloureuses, place à des dents d’un blanc éclatant ! C’est justement ce que permet le vinaigre de cidre. Pour l’utiliser, il faut : 

  • Diluer une cuillère à café environ de vinaigre de cidre à un grand verre d’eau tiède
  • Se laver la bouche quelques minutes avec cette préparation et la recracher
  • Se rincer la bouche abondamment

Attention néanmoins : utilisé trop fréquemment, le vinaigre de cidre peut se révéler agressif et attaquer l’émail de vos dents. Il est donc recommandé de ne pas y avoir recours trop souvent (2 fois par semaine maximum)

Le bain de bouche contre les maux dentaires

La recette  aux clous de girofle :

Reconnus pour leurs propriétés antibactériennes , antiseptiques et anesthésiantes, les clous de girofle sont souvent utilisés en médecine traditionnelle. Le bain de bouche aux clous de girofle est très recommandé pour lutter contre les maux de dents, puisqu’il soulage les gencives et les dents sensibles. Il peut également permettre de soulager l’hypersensibilité dentaire. Pour cela, il suffit de :

  • Faire infuser 3 clous de girofle environ dans 25 cL d’eau tiède
  • Filtrer le mélange
  • Se gargariser avec plusieurs fois
  • Rincer sa bouche abondamment à l’eau claire

Les bains de bouche contre les aphtes, les inflammations et les saignements de gencives

La recette  aux orties :

Cela peut surprendre, mais les orties sont un excellent remède aux infections et inflammations bucco-dentaires. Elles sont particulièrement efficaces contre les aphtes. La recette est la suivante : 

  • Faire bouillir une bonne poignée d’orties dans une casserole d’eau
  • Filtrer et laisser refroidir le mélange
  • Plusieurs fois par jour (environ 3 fois), se gargariser avec cette solution
  • Bien se rincer la bouche à l’eau claire une fois fini

La recette  au sel :

Comme cette préparation est très efficace pour diminuer les inflammations, elle est particulièrement recommandée après un passage chez le dentiste. En dehors de cela, elle constitue un nettoyant très efficace, et aide à lutter contre les saignements de gencives. Pour l’utiliser, il suffit de :

  • Verser une cuillère à café de sel dans un grand verre d’eau tiède
  • Mélanger jusqu’à ce que les cristaux se soient dissous 
  • Se gargariser avec quelques minutes
  • Éventuellement, vous pouvez vous masser les gencives, avec vos doigts (lavés) ou bien avec une brosse à dents disposant d’un dispositif massant intégré
  • Rincer sa bouche

La recette aux huiles essentielles :

Pour lutter contre les saignements de gencives (ou gingivites) et les inflammations, vous pouvez combiner de l’huile essentielle de ciste et d’arbre a thé. Ces deux éléments ont la faculté de renforcer des tissus des gencives et de lutter contre les inflammations. Pour en profiter, il faut : 

  • Mélanger 5 mL d’huile essentielle de ciste et 5 mL d’huile d’arbre à thé
  • Les diluer dans un verre d’eau tiède
  • Se gargariser
  • Bien rincer sa bouche à l’eau claire

Certaines personnes, au lieu d’utiliser ce mélange en bain de bouche, apprécient de déposer 1 à 2 gouttes de ce mélange sur leurs gencives pour les masser. Il faut tout de même rincer abondamment sa bouche après pour ne pas ingérer ou absorber l’huile.

Focus sur les huiles essentielles

Nous venons de voir plusieurs possibilités concernant l’usage des huiles essentielles pour orendre soin de sa santé bucco-dentaire. Sachez qu’il existe de nombreux autres usages. Par exemple, plutôt que de les utiliser en bain de bouche, plusieurs personnes préfèrent déposer une goutte d’huile sur leur dentifrice au moment de se laver les dents. 

La plupart du temps, il s’agit des huiles utilisées pour lutter contre la mauvaise haleine (eucalyptus, citron, menthe poivrée, etc.).

Toutefois, il vous faut rester prudent(e) : il existe des allergies à certaines huiles essentielles, dont les conséquences peuvent être assez graves. Avant de vous lancer dans les bains de bouche aux huiles, il est impératif de tester ou de confirmer que vous n’y êtes pas allergique. 

En outre, certaines huiles peuvent être déconseillées à quelques personnes, comme le sfemmes enceintes par exemple. Avant de vous ancer bille en tête et de concocter vos mélanges, renseignez-vous et demandez conseil à votre médecin ou pharmacien.

Sources

https://www.ameli.fr/assure/sante/bons-gestes/petits-soins/effectuer-bain-bouche
https://quebellissimo.fr/maison/bain-bouche-maison/
https://www.labelleadresse.com/beaute/dents-blanches/4-bains-de-bouche-maison-naturels.html
https://deavita.fr/bien-etre/bain-bouche-maison-alternative-naturelle/

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

osteopathie

Ostéopathe : quel bienfaits sur le corps et l’esprit ?

By dans le corps, Relaxation, Soins

Ostéopathe : quel bienfaits sur le corps et l’esprit ?

osteopathie

L’ostéopathie fait partie des médecines non conventionnelles ou des thérapies dites « alternatives ». Souvent, on connaît l’ostéopathe comme le praticien qui soulage des douleurs au dos, mais ses bienfaits ne se limitent pas qu’à cet aspect-là de la pratique. 

Le terme « ostéopathie » vient du grec « ostéo » (« os ») et « pathos » (« affection »). Il s’agit donc d’une thérapie centrée autour des os, du squelette. Plus précisément, après avoir étudié votre posture et effectué une palpation rapide pour déceler d’éventuels gênes et dysfonctionnements, l’ostéopathe va manipuler votre corps – ou certaines parties de votre corps – pour en rétablir l’équilibre.

L’un des principes fondamentaux de cette discipline est que tout est lié. Autrement dit, les troubles physiques ou psychologiques peuvent avoir des conséquences partout dans le corps. L’organisme tout entier peut être perturbé par une mauvaise posture, un traumatisme, une blessure ou encore le stress, par exemple.  

A la fois préventive et curative, l’ostéopathie perçoit les patients comme un tout. Ainsi, contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, les praticiens ne s’intéressent pas uniquement aux os, mais aussi aux organes, aux muscles, aux viscères, etc.

Dès lors, l’ostéopathie permettrait de soigner une multitude de troubles.




Bienfaits de l’ostéopathie

L’ostéopathie s’adresse à tout le monde, femmes enceintes, bébés, personnes âgées, enfants, adolescents ou bien personnes en bonne santé. En effet, en ostéopathie le traitement est adapté au patient, et sera toujours indolore. Tant que le trouble concerné n’engage pas la vie du patient, cette thérapie se targue de pouvoir traiter tous types de pathologie.

La plupart du temps, on consulte un ostéopathe pour soulager des douleurs osseuses ou articulaires, mais son champs de compétences s’étend bien au-delà. On peut y avoir recours par exemple pour agir sur : 

  • Les douleurs en général (articulaires, osseuses, digestives)
  • Les affections de la colonne vertébrale en particulier (torticolis, lumbagos, sciatiques) mais aussi les douleurs aux épaules et aux côtes, l’arthrose, etc.
  • Les troubles neurologiques
  • Les maux de tête, les vertiges
  • L’anxiété, le stress, les baisses de moral
  • L’asthme
  • Les douleurs gynécologiques
  • Les troubles du sommeil
  • L’énurésie
  • Les affections génito-urinaires
  • Les troubles cardiovasculaires et pulmonaires
  • Les désagréments liés à la grossesse
  • Et bien d’autres encore

L’ostéopathie en pratique

Pour effectuer une séance d’ostéopathie, nul besoin de matériel spécifique. Habillez-vous simplement avec des vêtements qui vous permettent de bouger et d’être à l’aise. 

Lors d’une séance, le thérapeute va d’abord chercher à établir son diagnostic. Pour cela, il va : 

  • S’entretenir avec vous, vous poser beaucoup de questions qui peuvent parfois vous sembler éloignées du sujet mais ont en fait un réel intérêt puisque vous êtes considéré(e) comme un tout corps/esprit
  • Vous examiner physiquement ; pour cela, il va observer la façon dont vous vous tenez, puis il va vous palper légèrement
  • Manipuler vos membres pour traiter votre trouble. Souvent, il s’agit de pressions et d’étirements. Un grand nombre d’entre elles sont effectuées sur la colonne vertébrale, parfois sur la tête

Y a-t-il des précautions à prendre ?

Il existe en effet certaines précautions. D’abord, l’ostéopathie est déconseillée en cas de fièvre, d’infection, d’inflammation ou de poussées inflammatoires. Ensuite, comme vous serez amené(e) à effectuer des mouvements, certaines blessures ou affections ponctuelles peuvent contre-indiquer la pratique de cette thérapie (hernies, crises de migraines, etc.).

Enfin, l’ostéopathie n’est pas adaptée aux maladies graves (tumeurs, cancers, maladies neurologiques). Effectivement, il s’agit d’une médecine douce qui ne peut en aucun cas se substituer aux autres soins médicaux (interventions chirurgicales, prescriptions médicamenteuses). 

Prenez garde : comme pour de nombreuses thérapies alternatives, il existe aussi des problèmes d’escroquerie et de charlatanisme. Pour les éviter, veillez à vérifier la formation de votre praticien.

Y a-t-il un cadre légal pour la pratique de l’ostéopathie ?

Depuis 2002, tous les praticiens, qu’ils soient médecins ou non, doivent avoir suivi une formation adéquate afin de pouvoir prétendre pratiquer cette thérapie. Pour les non-médecins, cette formation dure 6 ans et doit être validée.

En outre, pour avoir le droit de pratiquer, les ostéopathes doivent être inscrits sur une liste dans le département où ils pratiquent leur profession. En France, on en recense 12 000 environ, dont la plupart sont des kinésithérapeutes ou des médecins, qui ont donc étudié pendant 10 ans.

Par ailleurs, les ostéopathes aujourd’hui doivent obligatoirement suivre une formation continue, sous contrôle du Ministère de la Santé. De même, il existe plusieurs écoles, très encadrées, qui enseignent l’ostéopathie partout en France et notamment à Paris ; toutes doivent répondre à des critères exigeants et renouveler régulièrement leur agrément. Vous pouvez donc consulter un ostéopathe de Paris mais aussi dans la plupart des villes de France…

Enfin, si l’ostéopathie – quand elle n’est pas pratiquée par un médecin – n’est pas remboursée par la Sécurité Sociale, certaines mutuelles remboursent les frais de consultation.

Sources

https://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=osteopathie_th

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

 Notre boutique éco-responsable
Découvrir
close-image
Send this to a friend