Category

Soins

compléments alimentaires

Compléments alimentaires: tout savoir en 7 questions

By Alimentation, chez soi, dans le corps, Plantes et Jardin, Soins

Compléments alimentaires: tout savoir en 7 questions

compléments alimentaires

Présents en nombre dans les pharmacies et les magasins spécialisés, les compléments alimentaires font de plus en plus partie de notre quotidien. Selon de récentes études, environ 1 Français sur 5 en consommerait au moins une fois par an.

Mais êtes-vous sûrs de tout connaître à propos de ces petites pilules? Saviez-vous qu’elles sont souvent décriées et que leur utilisation n’est pas aussi inoffensive que ce que l’on pourrait croire?

Pour vous aider à y voir plus clair, voici toutes les réponses aux questions que vous pourriez ou devriez vous poser sur les compléments alimentaires.




1) Un complément alimentaire, c’est quoi exactement?

Dans la loi européenne, les compléments alimentaires sont définis comme des « denrées alimentaires dont le but est de compléter le régime alimentaire normal et qui constituent une source concentrée de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique seuls ou combinés ».

En d’autres termes, ce sont des petites doses remplies de bonnes choses que l’on prend pour booster l’organisme et pallier à des carences nutritionnelles. Si, au départ, les compléments alimentaires ont été créés afin de lutter contre divers problèmes de santé, l’utilisation de ces petites pilules s’est vite étendue au bien-être et à l’apparence physique. On en compte des centaines sur le marché, parmi lesquels se trouvent des compléments alimentaires pour avoir de l’énergie, mieux dormir, lutter contre les jambes lourdes, ou encore pour faire pousser les cheveux, améliorer le bronzage ou perdre des kilos.

Les objectifs des compléments alimentaires sont donc divers et variés! Cependant, bien qu’ils représentent une sorte de combinaison entre un aliment et un médicament, aucun d’entre eux n’a pour but de remplacer une alimentation équilibrée ou un traitement médical. En effet, s’ils peuvent parfois prendre l’apparence des médicaments à côté desquels ils trônent dans les rayons de nos pharmacies, ils ne sont pas destinés à soigner une maladie, à moins que celle-ci soit entraînée par une carence nutritionnelle.

Les compléments alimentaires sont disponibles sans ordonnance, mais ils ne peuvent pas être vendus n’importe comment pour autant. Pour respecter la loi, ils doivent être vendus sous forme de doses, qu’il s’agisse de gélules, de comprimés, de pastilles, d’ampoules, de sachets de poudre ou de tout autre format. Ces doses contiennent une quantité pré-mesurée qui est spécifiquement calculée pour ne pas en consommer trop ou trop peu.

2) Que contiennent les compléments alimentaires?

Plusieurs éléments peuvent entrer dans la composition des compléments alimentaires :

  • Des vitamines : celles-ci sont largement utilisées dans les compléments alimentaires en raison de leur grande importance pour notre organisme, mais aussi parce que ce dernier ne peut pas les synthétiser de lui-même. Notre corps doit donc les trouver dans l’alimentation que nous lui procurons.
  • Des minéraux et oligo-éléments : ils sont notamment utilisés pour leurs vertus anti-oxydantes. Parmi les plus appréciés par les fabricants des compléments alimentaires, on trouve le sélénium, le magnésium, le fer, le zinc, le fluor et le calcium.
  • Des protéines et acides gras : ils peuvent être utilisés dans un but aussi bien nutritionnel que physiologique.
  • Des plantes : les compléments alimentaires font souvent appel à une vaste gamme de plantes grâce à tous les bienfaits qu’elles procurent. On n’y retrouve cependant pas certaines plantes qui sont uniquement destinées à la fabrication de médicaments, ce qui renforce la différence entre les compléments alimentaires et les médicaments.
  • Des extraits d’aliments : on le sait, certains aliments, tels que les fruits et les légumes, sont très bons pour la santé. Sans surprise, on en retrouve donc parfois dans les compléments alimentaires.
  • Des excipients et additifs : enfin, on peut également y trouver des arômes, des colorants ou encore des conservateurs.

Evidemment, la composition finale varie en fonction de l’objectif visé.

3) Pour qui les compléments alimentaires sont-ils faits?

Les compléments alimentaires se généralisent de plus en plus, et s’en procurer est aussi facile et anodin qu’acheter une simple boîte de bonbons. On croit donc souvent que les compléments alimentaires sont destinés à tout un chacun. Cependant, ce n’est pas le cas.

Ils ont été créés pour des personnes en bonne santé (rappelez-vous, il ne s’agit pas de médicaments!) qui font face à une carence nutritionnelle ou un risque de carence, que celle-ci soit transitoire ou plus permanente. Ce sont ces carences qui sont à la base des troubles que les compléments alimentaires ont pour objectif de résoudre. Cependant, tout le monde ne fait pas face à des carences.

Plusieurs groupes de personnes sont particulièrement ciblés par les compléments alimentaires, qui peuvent leur apporter un coup de pouce bienvenu en complément à une alimentation équilibrée.

1) Les femmes enceintes

Il est souvent conseillé aux femmes enceintes, ou à celles qui essaient de l’être, de prendre des compléments alimentaires à base de calcium ou de vitamine B9. En effet, ces nutriments deviennent encore plus importants pendant la grossesse car ils favorisent son bon déroulement et la bonne formation des cellules et du fœtus.

2) Les femmes ayant des règles abondantes

Les règles peuvent représenter une perte de sang abondante, ce qui entraîne une grande fatigue, jusqu’à parfois provoquer une anémie. Pour contrer cela, on suggère aux femmes dans cette situation de prendre des compléments de fer pendant leurs règles.




3) Les personnes âgées

Les personnes âgées ont souvent un grand besoin en calcium et en vitamine D, que l’alimentation seule n’arrive pas toujours à combler. Le calcium sert à renforcer les os et à les garder en bonne santé, tandis que la vitamine D favorise la fixation du calcium.

4) Les végétariens et végétaliens

Les végétariens et végétaliens, ainsi que d’autres personnes suivant un régime restrictif, ont souvent besoin de compléments alimentaires pour s’assurer de donner à leur corps tous les nutriments dont il a besoin. Ceux-ci contiennent généralement des protéines, de l’oméga-3, des minéraux et de la vitamine B12.

5) Les personnes souffrant de fatigue hivernale

Une partie importante de la population fait face à une grande fatigue en hiver en raison du manque cruel de soleil. Pour lutter contre cette déficience saisonnière, les personnes touchées peuvent faire une cure de compléments alimentaires à base de vitamines.

6) Et les autres?

Le besoin en complément alimentaire est quelque chose qui se décide au cas par cas. Ainsi, vous pourriez en avoir également besoin si vous fumez ou buvez beaucoup, si vous faites face à des problèmes digestifs récurrents qui empêchent une bonne absorption des nutriments ou si vous faites énormément de sport, par exemple.

Et qu’en est-il des compléments qui ont pour but de renforcer les ongles, faire pousser les cheveux, améliorer le bronzage ou aider à mincir, par exemple? Bien qu’affichant un objectif plus superficiel, ceux-ci visent aussi à régler des troubles qui proviennent de déficiences nutritionnelles. Encore une fois, ils ne sont donc pas faits pour tout le monde.

4) Les compléments alimentaires sont-ils nécessaires?

La question de la nécessité des compléments alimentaires se trouve souvent au centre de vifs débats, d’autant plus que certains compléments, tels que ceux à base d’oméga-3 et de vitamine C, ciblent tout le monde. Cela peut facilement porter à confusion!

Alors, qu’en disent leurs détracteurs? Et que répondent leurs partisans?

Ceux qui disent « non » : l’alimentation seule peut répondre à tous nos besoins

De nombreux scientifiques s’accordent pour dire que, dans la majorité des cas, une alimentation saine, équilibrée et diversifiée procure au corps tous les minéraux, vitamines et autres nutriments dont il a besoin au quotidien. Elle permettrait donc d’apporter tous les bienfaits que l’on trouve dans les compléments alimentaires, qui deviendraient alors inutiles.

Si, malgré tout, vous faites face à une carence, il suffirait alors de rééquilibrer votre alimentation pour y ajouter ce qui y manque, sans jamais devoir passer par les compléments alimentaires.

De plus, les détracteurs des petites pilules soulignent que celles-ci ne peuvent pas reproduire entièrement tous les nutriments contenus dans les aliments, ce qui signifie qu’elles ne contiennent pas tous leurs bienfaits. D’autant plus que chaque aliment contient un mélange complexe de nutriments qui s’associent les uns aux autres pour créer des bienfaits spécifiques, et que cette association n’est pas reprise dans les comprimés.

Ceux qui disent « oui mais » : avoir une alimentation parfaitement équilibrée, ce n’est pas si facile

Les partisans des compléments alimentaires expliquent qu’il n’est pas toujours facile d’avoir une alimentation saine et équilibrée au quotidien. Ceci est dû à de nombreuses raisons, parmi lesquelles on note les mauvaises habitudes alimentaires qui sont très ancrées dans notre vie quotidienne, mais aussi et surtout le rythme de vie actuel qui ne laisse pas toujours beaucoup de temps pour cuisiner et sélectionner les aliments que nous mangeons.

Mais ce n’est pas tout. En plus de nous forcer à suivre un rythme parfois effréné, la société actuelle s’attaque aussi à la qualité des aliments que nous mangeons. En effet, l’agriculture utilise de nombreux engrais chimiques qui ont tendance à faire baisser drastiquement la quantité de nutriments que les sols contiennent. Ces derniers ne peuvent donc pas transmettre autant de nutriments qu’ils devraient aux légumes, fruits et autres aliments qui mûrissent sur leurs terres. De plus, les procédés chimiques utilisés pour conserver les aliments, leur donner de la saveur ou les améliorer d’une façon ou d’une autre, augmenteraient le besoin en nutriments de notre organisme.




Et comme si ce n’était pas suffisant, les partisans des compléments alimentaires notent également que notre corps n’absorbe pas toujours très bien les nutriments qui sont présents dans notre alimentation. De nombreux facteurs, tels que le mélange d’aliments que nous mangeons ou les médicaments que nous prenons, auraient ainsi un impact sur l’absorption des nutriments. Dans certains cas, seule une petite partie des nutriments ingurgités serait alors finalement absorbée par notre organisme.

Tout cela amène les partisans de ces petites pilules à conclure que les doses journalières recommandées pour les différents nutriments sont parfois difficiles à atteindre sans l’aide de compléments alimentaires.

Cependant, ils s’accordent sur un point avec les partisans du clan opposé : quoiqu’il en soit, la prise de compléments alimentaires doit toujours s’accompagner d’une alimentation équilibrée. Cela augmentera leur efficacité.

5) Les compléments alimentaires sont-ils efficaces?

En parlant d’efficacité, comment peut-on savoir si les compléments alimentaires fonctionnent vraiment?

C’est là que ça se corse. En effet, tout d’abord, il faut noter que, lorsqu’ils sont vendus sur le territoire européen, les compléments alimentaires ne peuvent revendiquer les bienfaits d’un de leurs composants si ce bénéfice n’a pas été préalablement prouvé scientifiquement. Les composants choisis dans leur recette sont donc souvent remplis de bienfaits.

Cependant, contrairement aux médicaments, les compléments alimentaires ne sont pas tenus par la loi de prouver leur efficacité avant d’être mis sur le marché. L’effet final du complément alimentaire n’est donc généralement pas testé, et il ne se base que sur des théories.

Dans tous les cas, il est important de garder à l’esprit que les compléments alimentaires ne sont pas magiques. Ainsi, tout comme ils ne peuvent guérir une maladie à eux seuls, la simple prise d’un complément alimentaire ne peut pas non plus faire maigrir, ou encore moins rajeunir. Or, c’est ce que de nombreux compléments alimentaires essaient de nous faire croire en détournant les lois!

6) La consommation de compléments alimentaires est-elle dangereuse pour la santé?

Bien qu’ils paraissent inoffensifs, les compléments alimentaires présentent plusieurs risques.

La plupart d’entre eux proviennent de leur statut d’automédication. En effet, sans l’avis d’un médecin qui pourrait les aider à faire le bon choix et adopter les bons gestes, les consommateurs de compléments alimentaires peuvent vite se retrouver à faire n’importe quoi et à jouer avec leur santé, sans même s’en rendre compte.

Voici les risques principaux que présentent les compléments alimentaires.

1) Le surdosage

De nombreuses personnes pensent à tort que prendre plus de doses que ce qui est conseillé ne pourra que faire du bien. Or, c’est loin d’être le cas.

Au contraire, même, certains compléments alimentaires peuvent faire plus de mal que de bien s’ils sont pris en trop grande quantité! Selon les compléments, les effets indésirables en cas de surdosage peuvent être très légers comme très sérieux. Ainsi, vous prendriez par exemple le risque de faire face à des maux de tête, des nausées ou des vomissements, mais aussi d’endommager des organes ou de souffrir de troubles cardiovasculaires.

Pas besoin d’en dire plus pour expliquer à quel point le surdosage est mauvais pour la santé!

2) La compétition avec d’autres médicaments

Prendre des médicaments et des compléments alimentaires en parallèle peut avoir plusieurs effets néfastes. Non seulement cela peut provoquer des effets indésirables, mais cela peut aussi réduire l’efficacité du médicament.

Les problèmes de compétition valent aussi entre deux compléments alimentaires. Dans certains cas, l’absorption d’un composant peut être significativement réduite par d’autres composants présents dans un autre complément.

3) Les allergies et le cas par cas

Si vous êtes allergiques à des composants spécifiques, il est évidemment important de veiller à ce qu’ils ne se trouvent pas dans les compléments alimentaires que vous consommez. Cependant, certaines allergies peuvent se provoquer sans que vous vous y attendiez, notamment en raison des plantes présentes parmi les ingrédients et que nous n’avons pas l’habitude de retrouver dans notre alimentation.

Outre les allergies, de nombreux effets secondaires peuvent se déclarer en fonction de votre situation. Ainsi, par exemple, si vous êtes fumeurs, vous devez faire attention à limiter votre apport en bêta-carotène car celui-ci augmente la probabilité de contracter un cancer du poumon. Il est donc important de ne pas choisir un complément alimentaire qui en contienne.

4) Le manque d’études sur leurs effets

Nous l’avons dit, les compléments alimentaires ne sont pas tenus par la loi d’être testés avant leur mise sur le marché. Le mélange particulier de composants qu’ils contiennent peut donc provoquer des effets indésirables auxquels leurs fabricants n’auraient pas pensé.




5) Les compléments alimentaires achetés en ligne

Si les compléments alimentaires vendus sur le territoire européen font l’objet d’une réglementation plus ou moins complète, ce n’est pas toujours le cas des compléments vendus en ligne. Nombreux d’entre eux ne sont soumis à aucune réglementation. Résultat, non seulement une grande partie est inefficace, mais certains sont même dangereux. 

Certains compléments contiennent même des substances qui sont tellement mauvaises pour la santé qu’elles sont interdites en Europe. Or, celles-ci ne sont pas toujours renseignées sur paquet!

Si vous souhaitez achetez en ligne assurez vous de le faire sur un site certifié, soumis à des contrôles stricts, et capable d’en faire la preuve comme Dynveo. Ce laboratoire certifié BIO est installé dans le sud de la France et maîtrise ainsi 100% de sa chaîne de production. Pas d’excipient, pas d’additif. 

6) Quelques mots d’explications sur les excipients et additifs

Que sont les excipients ?

“Dans un médicament ou dans un cosmétique, le terme d’excipient désigne une substance qui n’est pas active. Son rôle est tout de même important puisqu’un excipient est destiné à donner des caractéristiques spécifiques au produit dont il est un composant : une consistance, un goût, etc. Le tout en évitant les interactions chimiques, notamment avec les principes actifs.

Certains excipients comme le sel, le sucre ou d’autres composants allergènes peuvent ne pas être totalement inertes pour certaines personnes. On parle, dans ce cas, d’excipients à effets notoires.

Le secteur de la pharmacie emploie un très grand nombre d’excipients. Les conservateurs, par exemple, servent à stabiliser un principe actif. Les délitants aident à une dissolution correcte. Les édulcorants permettent d’adoucir le goût d’une substance active. D’autres encore donnent une forme appropriée au médicament (gélule, liquide, suppositoire, etc.), permettent un meilleur ciblage ou en modifient la biodisponibilité.”

Source : https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-excipient-15083/

Qu’est ce qu’un additif ?

“Les additifs alimentaires sont des substances ajoutées en faibles quantités aux aliments industriels pour en améliorer la saveur, la texture, l’apparence… Composés d’une molécule simple (contrairement aux ingrédients souvent plus complexes) ils possèdent tous un code, Exxx, attribué par la Commission du Codex Alimentarius.”

Source : https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-additif-alimentaire-9179/

7) Quelles précautions prendre à l’heure de consommer des compléments alimentaires?

La recommandation la plus importante que l’on pourrait vous donner, c’est de consulter votre médecin avant de prendre des compléments alimentaires. Il pourra, d’abord, vous dire si vous en avez réellement besoin. De plus, il pourra vous recommander une marque en laquelle il a confiance et qui convient à votre situation personnelle, ainsi que vous faire part des précautions à prendre lors de son utilisation.

Il est d’autant plus recommandé de consulter un médecin si vous suivez un traitement médicamenteux, si vous êtes enceinte, ou dans le cas de consommation par des enfants ou des personnes âgées.

Si vous ne voulez pas consulter un médecin, il est d’abord important d’éviter le risque de surdosage. Pour cela, il faut évidemment respecter les doses et consignes d’utilisation indiquées sur les paquets, mais ce n’est pas tout. En effet, il est aussi important de ne pas prendre de nombreux compléments alimentaires différents en même temps, mais aussi de veiller à ne pas les consommer en parallèle à d’autres aliments qui contiennent les mêmes composants en grande quantité.

De plus, notez que les compléments alimentaires ne doivent pas être consommés de manière régulière, et qu’il est préférable de se limiter à des cures ponctuelles et temporaires. En cas d’une cure prolongée, de nouveau, l’avis d’un médecin est vivement recommandé.

Outre tout cela, restez toujours attentifs aux réactions de votre corps. Si vous repérez toute anormalité, il est conseillé d’arrêter la consommation du complément ou de consulter un médecin. Vous pourriez en effet faire face à des effets indésirables qui ne sont pas mentionnés sur la notice.

Enfin, il est important de ne pas acheter des compléments alimentaires n’importe où. Les pharmacies vous donneront l’assurance de trouver des produits qui respectent la réglementation européenne. Vous pourrez y bénéficier de conseils personnalisés 

Si vous passez par un site internet, assurez vous que ce dernier respecte la réglementation en vigueur, qu’il dispose de certifications et que la production des compléments soit parfaitement transparente. 

Dites-nous, utilisez-vous des compléments alimentaires? Etiez-vous au courant des débats qui les entourent? Dans quel clan vous trouvez-vous?




Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

bicarbonate de soude

Bicarbonate de soude: 30 utilisations au quotidien

By Alimentation, chez soi, Hygiène de vie, Maison, Produits, Soins

Bicarbonate de soude: 30 utilisations au quotidien

bicarbonate de soude

Si on devait le juger seulement par son nom, il serait facile de croire que le bicarbonate de soude est un produit purement chimique, qui pourrait même être dangereux pour la santé. Or, nous serions à des années-lumière de la vérité !

En effet, derrière ce nom intimidant se trouve une poudre blanche entièrement naturelle, non-polluante et non-allergène, qui fait des miracles dans de nombreux domaines de la vie quotidienne. Grâce à ses nombreuses propriétés, il peut ainsi remplacer un grand nombre des produits chimiques que nous achetons.

Pour vous le prouver, nous vous présentons plus de 30 façons d’utiliser le bicarbonate de soude dans la vie quotidienne.

Mais avant tout, notez qu’il est important de ne pas le confondre le bicarbonate de soude avec le carbonate de sodium et la soude caustique, qui sont utilisés à des fins différentes et peuvent représenter un danger pour la santé !




Le bicarbonate de soude, c’est quoi?

Mais avant tout, vous aimeriez peut-être en savoir plus sur la poudre qui se cache derrière le nom de bicarbonate de soude… Aussi connu sous son nom chimique, NaHCO3, le bicarbonate de soude tel qu’on le connait aujourd’hui est créé à partir de deux composants minéraux, le sel et le calcaire. Ces deux matières premières naturelles sont ensuite transformées suivant un procédé chimique appelé “procédé Solvay”.

Cependant, le bicarbonate de soude existait déjà bien avant l’apparition de la chimie et des laboratoires. En effet, il se trouve naturellement dans certains types de sol. Dans l’Antiquité, les Egyptiens l’avaient déjà découvert sur les bords de lacs salés et l’utilisaient notamment pour l’hygiène corporelle.

Aujourd’hui, le bicarbonate de soude se déploie en trois types différents, qui se distinguent par leur pureté : le bicarbonate technique, alimentaire et pharmaceutique. Le bicarbonate technique est le moins pur des trois. Fabriqué pour un usage externe, tel que le nettoyage et le jardinage, il ne doit en aucun cas être utilisé dans l’alimentation ou sur le corps. Le bicarbonate alimentaire, comme son nom l’indique, peut être utilisé dans l’alimentation ainsi que dans les soins du corps, mais il peut aussi remplacer le bicarbonate technique dans ses usages du quotidien. Au vu de son usage polyvalent, c’est le plus commun. Enfin, le bicarbonate pharmaceutique est le plus pur de tous. C’est celui que l’on utilise dans la fabrication de médicaments.

Selon l’objectif recherché, le bicarbonate de soude peut être utilisé seul ou mélangé à d’autres composants, tels que l’eau et le vinaigre.

Dans tous les cas, notez qu’il est important de ne pas le confondre le bicarbonate de soude avec le carbonate de sodium et la soude caustique, qui sont utilisés à des fins différentes et peuvent représenter un danger pour la santé!

Différences entre bicarbonate de soude et bicarbonate de sodium?

Il n’y en a pas!

Le véritable nom du bicarbonate de soude est « hydrogénocarbone de sodium ». Jamais utilisé ce nom barbare regroupe toutes les appellations courantes désignant un seul et même produit :

  • Bicarbonate de soude,
  • Bicarbonate de sodium,
  • Carbonate Monosodique,
  • Carbonate Acide de Sodium (attention: ce n’est pas la même molécule que le carbonate de sodium).

Maintenant que vous en savez plus sur le bicarbonate, voici ce que vous pouvez faire avec lui.




Pour la beauté et l’hygiène

1) Pour des cheveux beaux et sains

Le bicarbonate de soude fait des miracles sur notre chevelure. En effet, il débarrasse nos cheveux de tous les résidus de laque, de gel et d’autres produits pour cheveux qu’ils contiennent, ainsi que les particules de pollution qui viennent s’y poser au quotidien et qui finissent par les ternir. Il aide donc à nettoyer et assainir le cuir chevelu en profondeur. Les cheveux en ressortent plus soyeux et brillants, mais aussi plus souples et faciles à coiffer. De belles promesses, n’est-ce pas ?

Mais ce n’est pas tout : il lutte aussi contre la formation de pellicules et de sébum. En l’utilisant régulièrement, vos racines graisseront moins rapidement et vous pourrez donc espacer vos shampoings !

Pour profiter de tous ces bienfaits, il suffit de l’utiliser lorsque vous vous lavez les cheveux. Vous avez le choix : vous pouvez mélanger une cuillère à café de bicarbonate de soude à votre shampoing ou le mélanger à de l’eau à raison d’une mesure de bicarbonate pour 3 mesures d’eau. Massez ensuite votre cuir chevelu comme vous le feriez avec un shampoing classique, en faisant attention à ne pas en mettre dans vos yeux, et laissez reposer pendant quelques minutes avant de rincer.

Pour avoir de beaux résultats, il est important de l’utiliser régulièrement. Cependant, limitez son utilisation à un shampoing par semaine. En effet, s’il est utilisé trop fréquemment, il pourrait finir par dessécher vos cheveux.

Outre tout cela, le bicarbonate de soude peut être utilisé comme shampoing sec. Saupoudrez-en un peu sur vos racines et laissez agir pendant quelques minutes. Ensuite, la tête en bas, brossez-vos cheveux pour enlever les résidus.

bicarbonate

2) Pour nettoyer le visage et lutter contre l’acné

Le bicarbonate de soude aide à exfolier la peau, à rééquilibrer son pH et à diminuer la sécrétion de sébum.

Pour cela, vous pouvez l’utiliser en masque en mélangeant deux cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans un verre d’eau de manière à créer un mélange pâteux. Appliquez-le sur votre visage et laissez-le agir pendant 5 minutes maximum avant de le rincer. Veillez à nettoyer votre visage avant de poser le masque et à l’hydrater après le masque. Notez que vous pouvez aussi remplacer l’eau par du gel d’aloe vera ou un hydrolat adapté aux besoins de votre peau.

Vous pouvez aussi l’utiliser localement sur vos boutons pour empêcher leur développement. Pour cela, utilisez la même pâte que celle qui doit être réalisée pour le masque, mais appliquez-la seulement sur vos boutons. Laissez poser jusqu’à une heure avant de rincer, et pensez à hydrater votre peau après.

Comme pour les cheveux, il est important de limiter l’utilisation du bicarbonate de soude à une fois par semaine seulement. Un usage plus fréquent assécherait la peau et pourrait entraîner des irritations ou l’apparition de boutons.

3) Pour apaiser et adoucir la peau

bicarbonate peau

Si vous souffrez d’irritations et de démangeaisons, le bicarbonate de soude peut également vous aider. Il peut soulager un grand nombre de démangeaisons, qu’elles soient dues à des troubles cutanés tels que l’eczéma et l’urticaire, ou à d’autres problèmes plus occasionnels, tels que de simples rougeurs.

Pour cela, il vous suffit de prendre un bain dans lequel vous aurez versé une demi-tasse de bicarbonate de soude. Celui-ci aide à diminuer les effets du calcaire, qui peuvent entraîner de nombreuses démangeaisons si votre eau en contient trop. Non seulement vous en ressortirez avec moins de démangeaisons, mais aussi avec une peau lisse et douce. De plus, le bicarbonate de soude a également des vertus relaxantes. Parfait pour un moment détente juste avant d’aller dormir !

4) Pour blanchir les dents

Vos dents vous paraissent trop jaunes ou tachées, et les dentifrices promettant des dents blanches ne semblent avoir aucun effet sur vous ? Essayez plutôt le bicarbonate de soude ! En plus de blanchir les dents, il les nettoie et se débarrasse du tartre qui s’y pose.

Pour cela, versez un peu de bicarbonate de soude sur votre brosse à dents humidifiée et lavez-vous les dents comme vous le feriez avec tout autre dentifrice. Vous pouvez également y ajouter quelques gouttes de jus de citron, pour un résultat encore plus optimal. Si le goût vous est insupportable, saupoudrez le bicarbonate de soude sur votre dentifrice.

Cependant, il est généralement conseillé de ne pas utiliser cette solution tous les jours, au risque d’abîmer l’émail de vos dents. Par mesure de précaution, limitez donc son usage à une à deux fois par semaine.

De plus, notez que le bicarbonate de soude vous aidera à vous séparer des taches et de la couleur jaune provoquées par des boissons comme le thé ou la café, l’accumulation de tartre ou la cigarette. Si la teinte de vos dents est naturellement jaune, le bicarbonate de soude ne pourra pas les blanchir et il vous faudra alors probablement vous diriger vers des solutions moins naturelles.

5) Pour se débarrasser de la mauvaise haleine

Le bicarbonate de soude est aussi très efficace pour lutter contre les bactéries qui sont souvent responsables de la mauvaise haleine. Dans ce cas, utilisez-le en bain de bouche, en mélangeant une cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau. Si vous avez fréquemment des aphtes, notez que cela permettra aussi de lutter contre leur apparition.

6) Pour remplacer un déodorant classique

Si vous en avez marre d’appliquer chaque jour des produits chimiques sur vos aisselles, vous pourriez vouloir essayer le bicarbonate de soude. Pour cela, créez une pâte en mélangeant du bicarbonate de soude à un peu d’eau et ajoutez-y quelques gouttes de citron si vous voulez donner un parfum à votre déodorant maison. Appliquez ensuite votre préparation sur vos aisselles.

Si vous n’avez pas le temps, vous pouvez aussi simplement saupoudrer du bicarbonate sur vos aisselles à l’aide d’un pinceau de maquillage, que vous réserverez évidemment à cet usage.




Pour soulager un grand nombre de maux

1) Pour lutter contre les problèmes digestifs

Vous souffrez souvent de brûlures d’estomac ou de remontées acides ? Vous avez des difficultés à digérer ? Le bicarbonate de soude peut vous aider à les soulager !

Si vous avez du mal à digérer le repas que vous venez de manger, versez une cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau et buvez le mélange. Vous pouvez également y ajouter quelques gouttes de citron, pour un meilleur goût et encore plus d’efficacité.

Si vous cuisinez des aliments que vous avez généralement du mal à digérer, vous pouvez aussi éviter les troubles digestifs avant même qu’ils n’apparaissent. Pour cela, ajoutez une pincée de bicarbonate de soude dans votre préparation lors de la cuisson de votre plat. Cette méthode est particulièrement conseillée pour les aliments acides et les légumes secs.

Toutefois, notez que lorsqu’il est question d’ingérer du bicarbonate de soude, certaines précautions s’imposent. Ainsi, en raison de sa richesse en sodium, il doit être évité par les personnes souffrant d’hypertension, d’insuffisance rénale ou de rétention d’eau. De plus, par mesure de précaution, il est généralement déconseillé aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 5 ans.

2) Pour soulager les piqûres d’insectes et les brûlures superficielles

Nous avons déjà mentionné les bienfaits du bicarbonate de soude contre les problèmes cutanés. Mais saviez-vous qu’il a aussi un effet sur les piqûres d’insectes et les brûlures légères ?

Pour cela, mélangez 3 mesures de bicarbonate de soude dans 1 mesure d’eau et posez la pâte obtenue sur la zone en question. Laissez agir pendant une quinzaine de minutes. Cela calmera l’irritation et les démangeaisons.

3) Pour soulager vos pieds

bicarbonate pied

Vos pieds sot fatigués après une longue marche ou après être restés debout toute la journée ? Vous avez des ampoules, ou vous souffrez de mycoses ? Tout cela peut être soulagé par un bon bain de pieds au bicarbonate de soude !

Ajoutez simplement une tasse de bicarbonate de soude dans une bassine d’eau tiède et trempez-y vos pieds pendant 15 minutes.

En cas de mycose, le bain de pieds ne peut remplacer un traitement contre les mycoses, mais il soulagera les démangeaisons qu’elles provoquent et il participera à leur traitement. Quant aux ampoules, il aidera à s’en débarrasser et favorisera leur cicatrisation.

4) Pour calmer les maux de gorge

Le bicarbonate de soude aide aussi à lutter contre les maux de gorge. Pour cela, remplissez un verre d’eau tiède et versez-y une cuillère à café de bicarbonate de soude ainsi que le jus d’un demi citron pressé. Mélangez bien puis utilisez ce mélange en gargarisme. Répétez une fois par jour jusqu’à disparition totale de la douleur.

5) Pour se relaxer et lutter contre l’insomnie

Si vous avez un bain chez vous, vous avez peut-être pris l’habitude de vous y faufiler pour vous détendre après une journée stressante. Mais saviez-vous que votre bain sera d’autant plus relaxant si vous y ajoutez du bicarbonate de soude ? Versez-y 2 tasses  de bicarbonate et profitez de votre moment de détente.

Pour le nettoyage

Le bicarbonate de soude est un produit nettoyant aux vertus aussi insoupçonnées qu’incroyables. C’est simple : il y a peu de taches qui lui résistent ! Voici plusieurs choses que vous pouvez nettoyer grâce à lui.

1) Dans la salle de bain

Le bicarbonate de soude est l’allié incontournable de tout nettoyage écologique. Il peut être utilisé dans toutes les pièces de la maison.

Dans la salle de bain, il vous aidera à faire briller votre baignoire et votre lavabo. Pour cela, il suffit de les frotter à l’aide d’une pâte créée en mélangeant du bicarbonate de soude et de l’eau.

Vous pouvez aussi l’utiliser pour vous débarrasser des moisissures qui peuvent apparaitre dans la douche. Versez une cuillère à café de bicarbonate dans un litre d’eau chaude et vaporisez le mélange sur les moisissures. Frottez ensuite à l’éponge.

Quant à votre machine à laver, vous pouvez lui faire prendre un bon bain de temps en temps en alliant le bicarbonate de soude au vinaigre. Pour cela, mélangez une grosse tasse de bicarbonate de soude dans 250ml de vinaigre blanc et versez le tout dans votre machine à laver. Faites-la ensuite tourner à vide.

2) Il nettoie les brosses à cheveux

bicarbonate brosse a dent

Saviez-vous que nos peignes et brosses à cheveux doivent être nettoyés régulièrement ? En effet, au fil du temps, ils finissent par collecter de nombreuses bactéries et des pellicules.

Pour les nettoyer, remplissez votre lavabo d’eau et versez-y jusqu’à 8 cuillères à soupe de bicarbonate de soude. Mettez-y vos brosses et peignes et laissez-les tremper pendant quelques heures avant de les rincer.

Vous pouvez faire la même chose pour nettoyer vos pinceaux à maquillage.

3) La cuisine et ses ustensiles

Dans la cuisine aussi, de nombreuses choses peuvent être nettoyées à l’aide du bicarbonate de soude.

C’est le cas du four, par exemple. Au fil du temps, il finit par se remplir de nombreuses saletés qui s’incrustent sur toutes les parois. Pour les nettoyer facilement, il suffit de verser un peu de bicarbonate de soude dessus et de vaporiser de l’eau sur le tout. Laissez ensuite agir pendant plusieurs heures, voire une nuit entière, et puis frottez à l’aide d’une éponge. Vous pouvez aussi mélanger du bicarbonate de soude à un peu d’eau pour former une pâte qui tiendra sur les parois verticales.

Le bicarbonate de soude vous aidera également à facilement nettoyer le fond des casseroles brûlées. Pour cela, versez-y du bicarbonate de soude ainsi qu’un peu d’eau. Faites bouillir le tout, puis enlevez la casserole du feu et laissez reposer jusqu’à ce que l’eau ait refroidi. Finissez en frottant à l’éponge.

Outre le nettoyage, le bicarbonate de soude peut aussi être utilisé pour faire briller votre vaisselle. Pour cela, saupoudrez-en simplement un peu sur un chiffon humide, et frottez votre vaisselle avec.

4) Les canalisations

Que vos canalisations soient simplement malodorantes ou carrément bouchées, le bicarbonate de soude pourra vous aider.

Pour déboucher une canalisation, il vous faudra l’associer avec du vinaigre blanc et du sel. Mélangez 200gr de bicarbonate de soude à 200gr de sel et puis versez le mélange dans 200ml de vinaigre. Ne soyez pas étonnés : mélanger le bicarbonate de soude et le vinaigre va provoquer une réaction chimique qui prendra la forme d’une mousse blanche.

Versez ensuite votre mélange dans la canalisation que vous voulez nettoyer et laissez-le poser entre 30 et 45 minutes. Finissez en versant un litre d’eau très chaude dans la canalisation afin de venir à bout des derniers bouchons.

Pour lutter contre les mauvaises odeurs, la solution est encore plus facile : il vous suffit de saupoudrer du bicarbonate de soude dans votre canalisation et de laisser poser pendant une nuit. L’odeur devrait être partie le lendemain matin !

5) Le canapé

Si vous voulez nettoyer votre canapé en tissu mais que celui-ci n’est pas déhoussable, saupoudrez-le de bicarbonate de soude et frottez légèrement pour le faire pénétrer. Laissez poser pendant 15 à 20 minutes puis aspirez ce qu’il reste. Le bicarbonate de soude aura absorbé les taches.

Cette astuce fonctionne aussi sur les tapis et les sièges en tissu.

6) Un matelas

Dans ce cas, utilisez la même astuce que celle que nous venons d’expliquer pour le canapé. En plus de nettoyer les taches, cela l’assainira et vous débarrassera des odeurs.

7) L’argenterie

Créez votre propre produit nettoyant en mélangeant du bicarbonate de soude et de l’eau jusqu’à former une pâte. Utilisez-la ensuite pour laver votre argenterie à l’aide d’un chiffon ou d’une brosse non abrasive. Rincez et séchez avec un chiffon sec. Votre argenterie sera comme neuve !




8) La grille du barbecue

Si vous avez déjà fait un barbecue chez vous et avez dû nettoyer la grille le lendemain, vous savez à quel point c’est une tâche pénible ! Heureusement, il existe des astuces qui fonctionnent bien mieux que le simple liquide vaisselle. Le bicarbonate de soude est l’une d’entre elles.

Créez une pâte à base de bicarbonate et d’eau, appliquez-la sur votre éponge et frottez. Vous verrez, vous arriverez à retirer la graisse bien plus facilement qu’en utilisant du savon classique !

9) Un dentier

Si vous avez envie d’assainir votre dentier et de lui offrir un beau nettoyage, faites-le tremper pendant une nuit dans un verre d’eau auquel vous aurez ajouté une cuillère à café de bicarbonate. Rincez-le le lendemain matin.

Pour se débarrasser des mauvaises odeurs

Peu importe d’où les mauvaises odeurs proviennent, le bicarbonate de soude pourra les neutraliser. Pour cela, il suffit d’en verser un peu à l’endroit malodorant.

Si l’odeur provient de votre poubelle, saupoudrez-en dans le fond, en-dessous du sac. Si vos tiroirs sont malodorants, versez un peu de bicarbonate de soude dedans. Saupoudrez-en aussi dans vos chaussures si elles sentent mauvais, et enlevez simplement le surplus jute avant de les porter à nouveau.

Dans le cas de votre frigo, placez-y une petite coupelle dans laquelle vous aurez versé du bicarbonate de soude. Quant aux cendriers, versez-y une petite quantité de bicarbonate de soude et renouvelez l’opération chaque fois que vous videz le cendrier.

Si vos mains dégagent une odeur désagréable que vous avez du mal à faire partir, mouillez-les et frottez-les avec un peu de bicarbonate de soude avant de rincer. En plus d’être débarrassées de leur mauvaise odeur, elles seront aussi douces et purifiées.

Enfin, si la mauvaise odeur provient de votre chien, vous pouvez aussi… saupoudrer le bicarbonate de soude sur son pelage ! Frottez-le ensuite pour que le bicarbonate de soude ne reste pas en surface, puis brossez-le afin d’éliminer les résidus. Le bicarbonate de soude emportera les mauvaises odeurs avec lui.

Et autres usages

1) Nettoyer les fruits et légumes

À moins que vous les achetiez bio, les fruits et légumes sont souvent enduits d’un grand nombre de produits chimiques. Or, l’eau seule ne peut pas s’en débarrasser entièrement. Le bicarbonate de soude, de son côté, permet d’enlever la grande majorité des impuretés et des produits chimiques présents sur vos fruits et légumes.

Pour cela, il vous suffit de les faire tremper dans un récipient d’eau dans lequel vous aurez versé un peu de bicarbonate de soude, et de les laver avec ce mélange.

2) Conserver un bouquet de fleurs plus longtemps

Vous avez reçu un joli bouquet et vous aimeriez ne pas le voir se décomposer en seulement quelques jours ? Pour cela, ajoutez une cuillère à café de bicarbonate de soude dans l’eau du vase. Vous verrez, vos fleurs vivront bien plus longtemps !

Une astuce pour augmenter encore plus leur durée de vie ? Coupez leurs tiges en biseau et changez l’eau tous les deux à trois jours.

3) Lutter contre les insectes et les mauvaises herbes

Le bicarbonate de soude est aussi très utile dans le jardin.

Ainsi, si vous avez des mauvaises herbes qui poussent entre les joints de votre terrasse, par exemple, il vous suffit de saupoudrer le tout de bicarbonate de soude, puis d’y verser un peu d’eau. Cela aura le même effet qu’un désherbant.

En le mélangeant à de l’huile d’olive et de l’eau, le bicarbonate de soude peut également faire office d’insecticide naturel. Pour cela, prenez un grand verre d’eau et ajoutez-y trois cuillères à soupe d’huile d’olive et une cuillère à café de bicarbonate de soude. Vaporisez ensuite le mélange sur vos plantes pour les protéger des insectes.

4) Blanchir le linge

Le blanc de votre linge est devenu fade avec le temps ? La prochaine fois que vous le lavez, versez 2 à 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude avec votre lessive. Vos draps et vêtements seront bien plus blancs à leur sortie.

Attention, évite toutefois d’utiliser du bicarbonate de soude avec du linge délicat.

Vous l’avez compris, le bicarbonate de soude peut faire de nombreuses choses pour nous. Il suffit de commencer à s’y intéresser pour découvrir un monde de possibilités, loin des produits chimiques et peu naturels !

Où en trouver?

Cela dépend du type de bicarbonate recherché.

  • Le bicarbonate alimentaire est vendu en grande surface, en magasin spécialisé bio, en droguerie ou en vente en ligne. 
  • Le bicarbonate technique est disponible en grande surface en grande surface, en magasin spécialisé bio, en droguerie, en vente en ligne également mais aussi dans des magasins de bricolages.
  • Le bicarbonate pharmaceutique est délivré uniquement en pharmacie.

Ils se vendent souvent en sachet cartonné de 250 gr, 500 gr ou 1 kg. Il est conseillé de privilégier les gros contenants en carton recyclable afin de limiter les déchets. Pour le prix, compter entre 4 et 20€ le kilo selon le type de bicarbonate (le pharmaceutique étant le plus cher puisque c’est le plus pur).

À raison de quelques grammes par utilisation, le bicarbonate est un produit qui s’ utilisera pendant plusieurs mois.

Et vous, utilisez-vous déjà du bicarbonate de soude ? L’utilisez-vous dans d’autres situations que celles mentionnées dans notre liste ?

A propos de l’auteur

Leonor RogisterDiplômée de l’Ecole de Journalisme de Louvain, Léonor Rogister s’est détournée du monde de l’actualité quotidienne pour s’intéresser aux news lifestyle. Amoureuse de la nourriture et des bonheurs simples, elle aime s’informer et informer sur tout ce qui touche au bien-être, peu importe la forme qu’il prend.

Léonor est expatriée depuis 2015 et a fait de plusieurs pays sa maison. Quand elle n’est pas en train de voyager, elle aime profiter du confort de son chez soi. Elle tient également un blog depuis des années sur lequel elle partage sa passion pour les voyages.

FacebookLinkedin

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

huile de nigelle

Huile de nigelle, une huile millénaire aux innombrables bienfaits

By chez soi, Soins

Huile de nigelle, une huile millénaire aux innombrables bienfaits

huile de nigelle

L’huile de nigelle, aussi appelée huile de cumin noir, était déjà reconnue au temps des Pharaons. On en retrouve d’ailleurs dans la tombe de Toutankhamon! Il faut dire qu’avec toutes ses propriétés, elle a de quoi faire parler d’elle : elle est anti-inflammatoire, régénérante, antioxydante, antibactérienne, antiseptique, calmante, purifiante, immunostimulante, antiallergique, … Et la liste pourrait continuer sur quelques lignes encore!

Très utilisée au Moyen-Orient et en Inde depuis de nombreux siècles, l’huile de nigelle est créée à partir d’une plante aromatique aux graines noires qui répond au nom de « cumin noir ». Ses vertus sont aussi bien médicinales que cosmétiques et, selon l’objectif recherché, elle peut être prise par voie orale ou utilisée par voie externe.

Dans cet article, nous vous présentons ses bienfaits principaux et nous vous expliquons comment l’utiliser.




Les bienfaits de l’huile de nigelle

Nous l’avons dit, l’huile de nigelle peut être utilisée aussi bien dans notre rituel beauté que pour prendre soin de notre santé. Ses bienfaits sont même tellement nombreux que certains affirment qu’elle peut tout guérir!

Voici ses vertus principales.

1) Elle soulage les problèmes de peau

L’huile de nigelle est très connue pour son action sur la peau, particulièrement sur les peaux sensibles, sèches et irritées. En effet, grâce à ses vertus hydratantes, calmantes et régénérantes, elle parvient à lutter contre de nombreux problèmes de peau.

Ainsi, elle peut être utilisée pour combattre l’eczéma, l’herpès ou le psoriasis, mais aussi toute inflammation cutanée causée par une maladie, une allergie, le stress ou la pollution. Elle est également efficace pour réparer la peau en cas de crevasses ou de gerçures, aider la peau à cicatriser et réduire les marques d’anciennes cicatrices, ou encore pour se débarrasser d’un bouton de fièvre. De plus, elle permet de régénérer la peau et, en luttant contre les radicaux libres, elle la protège contre le vieillissement cutané.

Dans ces cas-là, l’huile de nigelle peut être appliquée directement sur la peau. Elle pénétrera rapidement et aidera à soulager les gênes et démangeaisons provoquées par les troubles cutanés, tout en rendant la peau plus souple et plus douce.

2) Elle combat l’acné

L’huile de nigelle fait des miracles sur les peaux sèches, mais ce n’est pas pour autant qu’elle ne peut pas s’occuper des peaux grasses!

En effet, elle est également très efficace sur les peaux grasses pour lutter contre l’acné. Elle purifie la peau, favorise son renouvellement et aide à diminuer les cicatrices dues à l’acné. Pour cela, il vous suffit de l’appliquer sur votre visage.

3) Elle apaise les brûlures et coups de soleil

Vous avez un coup de soleil, ou vous vous êtes légèrement brûlés en cuisinant? Ici encore, l’huile de nigelle peut vous aider! Non seulement elle soulage la douleur de la brûlure, mais elle veille aussi à ce que la peau cicatrise correctement  pour ne laisser aucune trace de votre mésaventure.

En bref, vous l’aurez compris : l’huile de nigelle est l’allié de choix de votre peau!

black cumin

4) Elle fortifie les cheveux et lutte contre leur chute

Outre la peau, l’huile de nigelle prend aussi grand soin des cheveux.

D’abord, grâce à sa richesse en acides gras, elle aide à réparer et renforcer la fibre capillaire. Elle rend donc les cheveux résistants et doux, tout en leur donnant de la brillance. En outre, elle aide aussi à se débarrasser des pellicules.

De plus, les antioxydants qu’elle contient sont efficaces pour lutter contre le vieillissement capillaire. L’huile de nigelle aide ainsi à stopper la chute des cheveux, mais elle ne s’arrête pas là : elle favorise également leur repousse.

Pour profiter de tous ces bienfaits, vous pouvez faire un masque une à deux fois par semaine. Appliquez alors quelques gouttes d’huile de nigelle sur votre cuir chevelu le soir avant d’aller dormir, massez bien, enveloppez-le tout d’une serviette et allez dormir. Le lendemain matin, après avoir laissé agir toute la nuit, lavez vos cheveux.

5) Elle renforce le système immunitaire et aide à combattre les maladies hivernales

Au vu de toutes ses propriétés, il n’est pas étonnant que l’huile de nigelle aide à stimuler nos défenses immunitaires! Pour affronter l’hiver, pour faire face à des allergies ou si vous vous sentez tout simplement faibles, vous pouvez donc faire une cure d’huile de nigelle.

Pour cela, c’est simple : avalez-en entre quelques gouttes et une cuillère à café tous les jours pendant un à deux mois. Vous pouvez l’avaler seule ou la mettre dans vos salades, par exemple.

De plus, en renforçant notre système immunitaire, l’huile de nigelle aide également notre corps à lutter contre un grand nombre de maladies hivernales. C’est le cas, entre autres, du rhume, de la grippe et de la bronchite. Mais elle est aussi très efficace contre le rhume des foins.




6) Elle aide à prévenir l’apparition de certains cancers

Les graines de cumin noir, à partir desquelles l’huile de nigelle est créée, aident à se débarrasser des staphylocoques dorés qui résistent aux antibiotiques. Or, ceux-ci sont liés à l’apparition de plusieurs cancers et, en les éliminant, l’huile de nigelle réduit donc le risque de les contracter. C’est particulièrement le cas pour le cancer du côlon.

De plus, selon certaines études, l’huile de nigelle aiderait aussi à soigner les patients déjà atteints de cancer, notamment en stoppant la prolifération de la tumeur.

7) Elle lutte contre le diabète et le cholestérol

Lorsqu’elle est consommée quotidiennement, l’huile de nigelle aide à faire diminuer le taux de mauvais cholestérol et de sucres rapides dans le sang, et à baisser la résistance à l’insuline. Grâce à tout cela, elle est donc efficace pour lutter contre le diabète, particulièrement le diabète de type 2, et le cholestérol.

8) Elle facilite la concentration

L’huile de nigelle a des effets positifs sur la respiration, ce qui permet d’oxygéner le cerveau. De plus, elle aide à lutter contre la fatigue et le stress. Tout cela améliore notre concentration, tout en stimulant notre mémoire.

Pour profiter de ses effets, versez quelques gouttes d’huile de nigelle dans un diffuseur d’huile essentielle.

9) Mais encore…

Nous l’avons dit, l’huile de nigelle regorge d’une multitude de bienfaits. En voici d’autres à ajouter à la liste :

  • En rééquilibrant la tension artérielle, elle aide à lutter contre l’hypertension ;
  • Elle donne de l’énergie ;
  • Grâce à la thymoquinone qu’elle contient, elle soulage les réactions allergiques au pollen ou à la poussière ;
  • Elle renforce la flore intestinale et aide à combattre les troubles digestifs, tels que les ballonnements et les flatulences ;
  • Dotée de propriétés anticonvulsives, elle aide à traiter l’épilepsie ;
  • Grâce à ses vertus anti-inflammatoires, elle soulage les rhumatismes et les douleurs articulaires ;
  • Elle détoxifie le foie et l’assainit, notamment lorsque celui-ci souffre de troubles provoqués par des médicaments ou l’alcool.

Comment utiliser l’huile de nigelle?

Nous l’avons dit, l’huile de nigelle peut être prise par voie orale ou par voie externe. Le mode de prise et les quantités dépendent de l’objectif recherché. Cependant, voici déjà quelques indications générales.

Si vous l’utilisez par voie interne, il vous faudra d’abord vous assurer de choisir une huile de nigelle qui puisse être avalée. En effet, certaines sont uniquement dédiées à l’utilisation externe!

Ensuite, prenez une à trois cuillères à café maximum par jour. Pour les enfants de plus de 12 ans, limitez-vous à une cuillère à café par jour et, chez les moins de 12 ans, ne dépassez pas une demi cuillère à café au quotidien. Vous pouvez la prendre pure ou la mélanger à un autre aliment, tel que du miel, si vous trouvez son goût trop fort. De plus, vous pouvez aussi l’utiliser en assaisonnement de vos plats.

Si vous l’utilisez par voie externe, l’huile de nigelle peut s’utiliser pure et vous pouvez en appliquer plusieurs fois par jour. Si vous le préférez, ou si votre peau est sensible, vous pouvez aussi la mélanger à une crème ou à une autre huile végétale.

Cependant, il est vivement recommandé de ne pas en appliquer autour de la bouche et des yeux, car elle pourrait être trop agressive pour ces zones sensibles. De plus, dans certains cas, elle peut provoquer des allergies et il faudra alors arrêter de l’utiliser.

Et vous, connaissiez-vous l’huile de nigelle? Si oui, dans quelles situations l’utilisez-vous?

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

huile d'amande douce

11 bienfaits beauté et santé de l’huile d’amande douce

By dans le corps, Soins

10 bienfaits beauté et santé de l’huile d’amande douce

huile d'amande douce

L’huile d’amande douce faisait déjà beaucoup parler d’elle pour ses vertus cosmétiques dans l’Antiquité. Aujourd’hui, on l’utilise sur la peau et les cheveux, mais elle regorge aussi de bienfaits pour la santé en général. Riche en oméga 6 et 9, en vitamines A, B, D et E, en protéines et en minéraux, elle a notamment des propriétés régénératrices, anti-oxydantes, hydratantes, fortifiantes et émollientes.

Tout cela fait d’elle une vraie source de bien-être. Ce n’est pas pour rien qu’on en retrouve d’ailleurs dans de nombreux produits cosmétiques et compléments alimentaires!

Mais l’huile d’amande douce peut aussi être utilisée seule. À ce propos, notez que, pour profiter de l’ensemble de ses bienfaits, il est vivement recommandé de choisir une huile d’amande douce qui soit vierge et non mélangée à d’autres substances qui pourraient la rendre moins efficace. Il est aussi préférable d’opter pour une huile bio.

Peu de précautions doivent être prises à l’heure de l’utiliser, car elle est généralement très bien tolérée par notre corps. Toutefois, il est important de préciser que si vous êtes allergiques aux fruits à coque, il y a de grandes chances que vous soyez aussi allergiques à l’huile d’amande douce.

Si ce n’est pas votre cas, voici tout ce que l’huile d’amande douce pourra faire pour vous.




1) Elle nourrit et hydrate la peau

L’huile d’amande douce est la meilleure amie des peaux sèches. Elle est riche en oméga 6 et oméga 9, des acides gras essentiels dont la peau a besoin. Non seulement ils l’hydratent en profondeur, mais ils aident aussi à reconstruire et renforcer le film hydrolipidique de la peau, qui la protège des agressions extérieures, prévient sa déshydratation et la rend plus souple. La peau en ressort donc nourrie et plus forte. Mais ce n’est pas tout : grâce à sa teneur en vitamines D et E, l’huile d’amande douce rend également la peau plus saine, plus belle et plus lumineuse.

De plus, elle aide à guérir les irritations, à soulager les sensations de tiraillement et à réparer les troubles dus à un desséchement de la peau, tels que les crevasses et les gerçures. Enfin, elle peut aussi servir à hydrater les lèvres gercées.

Bien qu’elle répare merveilleusement les peaux sèches, les autres types de peau peuvent également profiter de ses bienfaits.

Pour cela, vous pouvez simplement appliquer tous les jours quelques gouttes d’huile d’amande douce sur votre visage nettoyé ou toute autre zone de votre peau qui a besoin d’être hydratée. L’huile a tendance à laisser un effet gras sur la peau, donc massez longuement de manière à bien la faire pénétrer.

Si votre peau est extrêmement sèche par endroits, appliquez-y une fine couche d’huile d’amande douce avant d’aller dormir, enroulez le tout d’un linge propre et fin, et laissez agir pendant toute la nuit.

Vous pouvez aussi en verser quelques gouttes dans votre bain pour profiter de ses effets hydratants. Vous sortirez alors de votre baignoire avec la peau aussi douce que celle d’un bébé!

Enfin, grâce à son pouvoir nettoyant, l’huile d’amande douce peut également être utilisée à la place de votre démaquillant, particulièrement sur les peaux sèches ou celles qui ne souffrent pas d’acné. Pour cela, massez votre visage en douceur avec un peu d’huile que vous aurez versée sur vos doigts ou sur une petite éponge adaptée. Rincez ensuite à l’eau ou au gel nettoyant, ou passez un tonique sur votre visage. En plus d’enlever votre maquillage, l’huile d’amande douce nettoiera votre peau de toutes ses impuretés.

2) Elle soigne les affections cutanées

L’huile d’amande douce est aussi très efficace pour lutter contre les troubles cutanés plus sérieux, tels que l’eczéma, le psoriasis et l’herpès. Dotée de vertus anti-inflammatoires et calmantes, elle soulage les démangeaisons, les irritations et les inflammations, et elle réduit les douleurs. De plus, elle aide à empêcher le développement de potentielles infections bactériennes qui peuvent être provoquées par le dessèchement de la peau. Enfin, elle répare la peau en l’hydratant et aide à mettre fin aux affections cutanées.

Pour tout cela, il vous suffit de verser quelques gouttes sur votre peau, de masser légèrement et de laisser reposer jusqu’à ce que la peau ait absorbé l’entièreté de l’huile. Si vous préférez, vous pouvez aussi la prendre par voie orale : ajoutez-en une cuillère à café par jour à votre nourriture pendant deux à trois semaines.

3) Elle évite l’apparition de cicatrices

huile essentielle amande

Grâce à ses propriétés émollientes et assouplissantes, l’huile d’amande douce aide la peau à cicatriser. Mais elle peut aussi être appliquée sur de vieilles cicatrices, telles que des cicatrices dues à l’acné ou à des brûlures, pour les atténuer.

4) Elle prévient les vergetures et les fait disparaître

En hydratant la peau, mais aussi en la régénérant et en l’assouplissant, l’huile d’amande douce aide également à lutter contre les vergetures. Non seulement elle aide à les atténuer, mais elle peut aussi aider à éviter leur apparition.

Pour cela, vous pouvez appliquer de l’huile d’amande douche sur votre corps une fois par jour en prévention.

Notez que de nombreuses personnes conseillent d’en appliquer sur le ventre pendant la grossesse, mais dans ce cas elle ne doit pas être utilisée tous les jours. En effet, certains médecins affirment que, si elle est appliquée quotidiennement sur le ventre de la femme enceinte, celle-ci court le risque de rendre son futur bébé sensible aux fruits à coque. Il convient donc d’alterner son utilisation avec celle d’une autre crème hydratante qui ne contient pas d’amandes ou d’autres fruits à coque.

5) Elle lutte contre le vieillissement de la peau

Dernier point à soulever quant aux pouvoirs de l’huile d’amande douce sur la peau : elle aide à combattre le vieillissement cutané, notamment en améliorant l’élasticité de la peau et en participant à la régénération cellulaire. Ses propriétés anti-âge sont dues au pouvoir antioxydant de la vitamine E, mais aussi aux protéines contenues dans l’huile et qui participent à la formation du collagène.

Pour lutter contre les rides, appliquez quelques gouttes sur votre visage et massez doucement. Répétez matin et soir dès l’apparition des premiers signes de rides.

6) Elle rend les cheveux beaux et sains

L’huile d’amande douce regorge de bienfaits pour tous les types de cheveux, qu’ils soient secs ou à tendance grasse. Elle est particulièrement appréciée des cheveux cassants et fourchus, ainsi que des cheveux frisés.

D’abord, grâce à sa haute teneur en acides gras, elle les nourrit en profondeur. Elle renforce donc les cheveux abîmés et fragilisés, et les rend doux et brillants. De plus, elle régule la production de sébum, soulage les démangeaisons du cuir chevelu et se débarrasse des peaux mortes et des pellicules.

Pour profiter de ses bienfaits, il est généralement conseillé de l’utiliser sous forme de masque. Pour cela, versez-en quelques gouttes sur votre cuir chevelu et massez doucement. Laissez ensuite agir pendant une trentaine de minutes avant de vous laver les cheveux.

Si vous ne voulez l’utiliser que sur vos pointes, vous pouvez l’appliquer après votre shampoing et la laisser reposer pendant quelques minutes avant de rincer.




7) Elle lutte contre le diabète et le cholestérol

Grâce à sa haute teneur en fibres solubles, l’huile d’amande douce ralentit l’absorption du sucre par l’organisme et permet ainsi de diminuer les pics de glycémie, voire de les éviter totalement.

Mais les fibres solubles aident également à se débarrasser du mauvais cholestérol, en les évacuant de l’intestin. De plus, sa vitamine E aide à éviter que le mauvais cholestérol ne vienne se déposer sur les artères, et les acides gras qu’elle contient favorisent la production de bon cholestérol.

8) Elle est très bonne pour la digestion

L’huile d’amande douce stimule le transit intestinal et facilite donc la digestion. Elle est même souvent utilisée comme laxatif naturel en cas de constipation.

Pour cela, il vous suffit d’avaler une cuillère à café d’huile d’amande douce par jour au moment du repas, ou une demi-cuillère dans le cas des enfants. Prenez-en pendant deux à trois jours. Si l’idée d’avaler de l’huile seule vous paraît loin d’être appétissante, vous pouvez aussi l’ajouter dans vos salades ou dans vos plats.

9) Elle calme la toux et soulage la bronchite

Cela est dû au fait que l’huile d’amande douce permet une meilleure évacuation des mucosités bronchiques.

Pour lutter contre la toux et la bronchite, il vous suffit d’en avaler une cuillère à café par jour pendant plusieurs jours. Et pour une meilleure efficacité, vous pouvez aussi mélanger une cuillère à café d’huile d’amande douce à deux gouttes d’huile essentielle de lavande vraie, et masser votre torse et votre dos avec.

10) Elle est très bonne pour les bébés

De nombreuses mamans utilisent l’huile d’amande douce sur leurs bébés, et pour cause : elle n’est pas agressive et a de très bons effets sur leur peau.

Ainsi, en régulant la production de sébum, elle permet de se débarrasser des croûtes de lait, mais elle peut aussi être utilisée pour soulager les irritations en tous genres et soigner les érythèmes.

Et vous, utilisez-vous déjà de l’huile d’amande douce?

11) Elle renforce les ongles

Grâce au fer et aux vitamines qu’elle contient, l’huile d’amande douce aide à mettre fin aux ongles cassants. Vous pouvez simplement masser vos ongles avec quelques gouttes d’huile ou laisser tremper vos ongles dans l’huile pendant environ 5 minutes.

Sources

https://www.healthline.com/nutrition/almond-oil
https://www.organicfacts.net/sweet-almond-oil.html
https://www.aroma-zone.com/info/fiche-technique/huile-vegetale-amande-douce-bio-aroma-zone?page=library
https://www.naturalhairqueen.net/sweet-almond-oil-for-natural-hair/
https://www.compagnie-des-sens.fr/huile-amande-douce-visage/

A propos de l’auteur

Leonor RogisterDiplômée de l’Ecole de Journalisme de Louvain, Léonor Rogister s’est détournée du monde de l’actualité quotidienne pour s’intéresser aux news lifestyle. Amoureuse de la nourriture et des bonheurs simples, elle aime s’informer et informer sur tout ce qui touche au bien-être, peu importe la forme qu’il prend.

Léonor est expatriée depuis 2015 et a fait de plusieurs pays sa maison. Quand elle n’est pas en train de voyager, elle aime profiter du confort de son chez soi. Elle tient également un blog depuis des années sur lequel elle partage sa passion pour les voyages.

FacebookLinkedin

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

chlorelle

La chlorella, une mini-algue aux très grands pouvoirs

By Alimentation, chez soi, Soins

La chlorella, une mini-algue aux très grands pouvoirs

chlorelle

La chlorella, ou chlorelle, est encore très peu connue dans nos régions. Et pourtant, cette micro-algue est un vrai trésor alimentaire. En effet, elle regorge d’une quantité exceptionnelle de nutriments.

Cette algue aux multiples pouvoirs existerait depuis plus d’1,5 milliards d’années, mais les Européens ont dû attendre la fin du 19ème siècle avant de la découvrir. C’est le biologiste hollandais Martin Beyerink qui l’aurait étudiée pour la première fois.

Depuis lors, elle a fait l’objet de nombreuses autres recherches pour démontrer ses bienfaits. Elle est notamment très utilisée au Japon, où elle fait partie du quotidien de la majorité de ses habitants.

Mais quels sont ces bienfaits qui ont déjà séduit tant de personnes ? Que retrouve-t-on dans une si petite algue ? Et comment doit-on l’utiliser ? Nous vous expliquons tout dans cet article.




La chlorella, cette algue aux excellentes valeurs nutritionnelles

Nombreux affirment que la chlorella est l’un des aliments les plus complets qui existent sur Terre. Oui, rien que ça ! Certains la préfèrent même de loin à la spiruline, une autre algue aux multiples bienfaits. Mais que contient donc cette algue mystérieuse ?

Tout d’abord, elle est très riche en protéines : celles-ci représentent aux alentours de 60% de la composition de la chlorella. C’est bien plus que le soja, qui est pourtant connu pour être riche en protéines !

Ces protéines sont à la source de nombreux acides aminés, et on retrouve notamment dans la chlorella les 8 acides aminés essentiels, dont notre organisme a besoin pour bien fonctionner.

De plus, la chlorella contient des fibres, de nombreuses vitamines ainsi qu’un grand nombre de minéraux. Au niveau des vitamines, elle renferme notamment les vitamines B1, B6 et B12, ainsi que les vitamines A, C et E. Quant aux minéraux, on y retrouve notamment du potassium, du calcium, du magnésium et du fer.

Enfin, elle présente aussi une teneur très élevée en chlorophylle. C’est d’ailleurs le végétal qui en contient le plus ! Or, en plus de donner sa couleur verte aux plantes dans lesquelles elle est présente, la chlorophylle est un pigment qui est rempli de bienfaits pour notre corps. Ainsi, il a notamment le pouvoir de nettoyer l’organisme et de revitaliser la flore intestinale.

Notez toutefois qu’il existe plusieurs espèces de chlorella. Si vous voulez vous procurer la meilleure au niveau nutritionnel, vous devrez obtenir celle que l’on appelle Chlorella vulgaris.

En outre, si vous êtes végétariens, vous avez sûrement noté que la chlorella est un aliment très intéressant pour vous. Grâce à sa richesse en protéines et en vitamine B12, elle peut faire office de substitut à la viande animale.

Une longue liste de bienfaits

chlorella

Nous l’avons dit, la chlorella regorge de bienfaits. Mais quels sont-ils ? Voici les principaux, de quoi comprendre pourquoi elle attire tous ceux qui en entendent parler !

1) Elle est très bénéfique pour la flore intestinale et la digestion

La chlorella joue un grand rôle dans le système digestif, qu’elle protège, renforce et améliore d’un grand nombre de manières.

Elle aide, tout d’abord, à assainir et protéger la flore intestinale. La chlorophylle qu’elle contient vient former une couche protectrice sur la muqueuse intestinale et empêche ainsi les bactéries de venir s’y accrocher. En empêchant l’apparition et la croissance de mauvaises bactéries, la chlorella joue également le rôle de probiotique et participe au bon équilibre de la flore intestinale. Quant à ses fibres, elles se posent sur la paroi intestinale et jouent un rôle détoxifiant, tout en réduisant l’absorption des aliments par l’intestin.

Tout cela a des effets bénéfiques sur la digestion, d’autant plus que la chlorella favorise également la création d’enzymes qui sont nécessaires pour le bon fonctionnement de l’intestin. Ainsi, la chlorella aide à faciliter la digestion et à lutter contre de nombreux troubles intestinaux.

Elle est notamment très efficace contre la constipation. En effet, toujours grâce à la chlorophylle et aux fibres qu’elle contient, la chlorella aide à réguler le transit et à éliminer les déchets. Elle peut donc jouer le rôle de laxatif naturel.

Enfin, la chlorella agit contre le syndrome du côlon irritable, en stoppant son développement.

2) Elle détoxifie l’organisme en se débarrassant des métaux lourds

La chlorella présente la particularité d’absorber les métaux lourds qui se trouvent dans son environnement. Or, ceux-ci sont présents dans l’air que nous respirons, à cause des produits chimiques que nous utilisons et des gaz d’échappement de nos voitures, par exemple.

Elle aide donc à débarrasser l’organisme des produits chimiques qui s’y trouvent, tels que les insecticides, pesticides et engrais chimiques que nous utilisons, et tous les métaux lourds qui viennent polluer notre organisme, comme le mercure, le plomb et l’arsenic !

C’est la membrane de la chlorella qui capte et absorbe les métaux lourds qui se trouvent sur son passage. Ceux-ci sont alors stockés dans la plante, et sont évacués naturellement en-dehors du corps.

Cependant, il est important de noter que la chlorella n’active pas ce pouvoir d’absorption que lorsqu’elle est présente dans notre organisme. Il faut donc faire très attention à l’origine de la chlorella que l’on achète, car si elle s’est développée à proximité de métaux lourds, elle en contiendra aussi. Et personne ne veut avaler en âme et conscience de tels produits toxiques !  

3) Elle déstresse et rend heureux

La chlorella est un véritable comprimé de bonne humeur ! En effet, elle favorise la production de sérotonine, que l’on appelle aussi “hormone du bonheur”.

De plus, elle aide à réduire notre niveau de stress et d’anxiété, ce qui participe aussi à notre bonheur. Certains l’utilisent donc comme antidépresseur naturel !

4) Elle améliore l’endurance et la récupération après l’effort sportif

La chlorella est très bénéfique pour les sportifs, et peut devenir un allié de poids dans la pratique sportive.

En effet, elle aide à booster l’énergie et à améliorer l’endurance, et ce pendant plus de 10 heures après une seule prise !

En plus de fournir une aide précieuse pendant l’effort, la chlorella aide aussi après coup, en améliorant notre capacité de récupération suite à une séance sportive.

Notez que ces effets ne sont réellement visibles que quand on prend la chlorella en complément d’une alimentation équilibrée. Elle fait des miracles, mais pas de la magie !

5) Elle lutte contre la fatigue

D’une part, comme nous venons de le dire, la chlorella aide à booster l’énergie, particulièrement grâce à la vitamine C qu’elle renferme. D’autre part, elle régule le sommeil et aide à éviter les insomnies car elle favorise la production de mélatonine, qui n’est autre que l’hormone du sommeil.

En bref, vous dormez bien la nuit et êtes remplis d’énergie pendant la journée. Un beau programme pour éviter la somnolence et la fatigue chronique !

6) Elle protège la peau

La chlorella est aussi très efficace quand il est question de lutter contre de nombreux problèmes de peau. Elle peut notamment être utilisée contre les boutons de fièvre, l’eczéma et le psoriasis. Elle pourrait aussi avoir un effet sur le cancer de la peau, mais cela reste à prouver scientifiquement.

En outre, en combattant les toxines amenées par les mauvais UV, elle aide à protéger la peau contre les rayons du soleil.

7) Elle favorise la régénération cellulaire

La chlorella a la capacité presque incroyable de se reproduire rapidement : tous les jours, une cellule de chlorella produit quatre nouvelles cellules ! Or, cela a un impact sur les cellules de notre propre corps, qui se régénèrent grâce à l’action de la chlorella. Ce processus permet notamment une cicatrisation plus rapide.

Mais ce n’est pas tout. En effet, la chlorella aide aussi à ralentir le vieillissement cellulaire, ce qui aurait une influence sur le développement d’un certain nombre de maladies, comme l’athérosclérose et l’Alzheimer.

8) Elle aide à soulager les troubles de la ménopause

Grâce aux acides aminés essentiels qu’elle contient, la chlorella atténue significativement les maux qui apparaissent en période de ménopause. Comme nous l’avons dit, elle est très efficace contre la constipation et la fatigue, mais aussi contre les bouffées de chaleur.




Prendre de la chlorella : tout ce qu’il faut savoir

Sous quelle forme peut-on l’acheter ?

La chlorella est vendue en poudre ou en comprimés et se consomme généralement sous forme de cures.

Lorsque vous l’achetez, il est très important de savoir où elle a été produite et de veiller à ce qu’elle soit bio. En effet, si elle s’est développée sur un sol contaminé, elle sera contaminée elle aussi. Vous prendriez alors le risque de contaminer votre organisme au lieu de lui faire profiter de tous les bienfaits que nous venons de citer !

Quelles doses doit-on prendre ?

Il existe de nombreuses recommandations à ce sujet. En fait, tout dépend de votre corps et de vos besoins. Pour avoir des conseils personnalisés, n’hésitez donc pas à consulter votre médecin ou un naturopathe. Cependant, voici quelques conseils généraux pour commencer.

Une dose de 2 à 5g par jour est généralement recommandée par les naturopathes, mais celle-ci peut être doublée dans certains cas, notamment si elle est utilisée par un sportif ou pour soigner un mal spécifique. Pour les femmes enceintes, on conseille généralement d’en prendre environ 6g par jour pour nettoyer le corps de tous les polluants qu’on peut y trouver.

Quoiqu’il en soit, il est toujours vivement recommandé de commencer avec une petite dose au début et de l’augmenter au fil du temps. Ainsi, on conseille généralement de ne prendre qu’un comprimé par jour au début.

On préfère généralement les cures allant de 3 semaines à 3 mois, et certains déconseillent même vivement de consommer de la chlorella tout au long de l’année sans interruption.

Enfin, notez qu’en règle générale, il faut attendre quelques semaines avant de voir les effets recherchés, donc soyez patients !

Tout le monde peut-il en prendre ?

Bien que des cures de chlorella ne représentent pas de risques pour la plupart des gens, certaines personnes doivent éviter d’en consommer, ou le faire avec précaution.

C’est le cas notamment des personnes qui prennent des anti-hypertenseurs, des médicaments anti-cancéreux, des médicaments qui ont un effet sur le système immunitaire, des suppléments en vitamine K ou des suppléments de manganèse. Dans le doute, comme toujours, consultez un professionnel.

Et vous, connaissiez-vous la chlorella ? En prenez-vous déjà ?

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Noix de coco : Pourquoi on aurait tort de l’éviter

By Alimentation, chez soi, Soins

Noix de coco : Pourquoi on aurait tort de l’éviter

On a longtemps laissé la noix de coco de côté, pensant qu’elle était mauvaise pour la santé à cause de sa haute teneur en graisses saturées. Et pourtant, en y regardant de plus près, on se rend compte maintenant que nous l’avons mal jugée. En réalité, elle est remplie de bienfaits pour le corps et l’organisme.

Vous pouvez la manger sous sa forme naturelle mais elle existe aussi sous d’autres formes : eau, huile, crème… vous avez l’embarras du choix. De quoi bien rattraper toutes ces années perdues !

Dans cet article, nous détaillons sa composition, nous parcourons toutes ses différentes formes et, enfin, nous vous expliquons tous ses bienfaits.




De quoi se compose la noix de coco ?

Commençons par ce qui vous intéresse peut-être le plus si vous avez l’habitude d’éviter la noix de coco sous toutes ses formes : les graisses saturées. La noix de coco en contient bien autant que ce que l’on pensait, mais c’est sur la nature de ses effets que l’on se trompait.

En effet, on dit depuis longtemps que les graisses saturées augmentent le taux de mauvais cholestérol dans le sang. Or, de nouvelles recherches ont découvert qu’il existe deux types de mauvais cholestérol. Le premier est celui que l’on connait et que l’on redoute : il est petit et, en s’infiltrant dans les artères, il contribue à les boucher. Le deuxième, par contre, est plus grand et sa grande taille l’empêche d’accéder aux artères. Il ne présente donc pas beaucoup de risques pour celles-ci. Bonne nouvelle : c’est ce deuxième type qui est produit par les graisses saturées que l’on retrouve dans la noix de coco !

Outre cela, la noix de coco est très riche en minéraux et oligo-éléments. Elle est particulièrement riche en potassium, phosphore, fer et magnésium, mais contient aussi beaucoup de cuivre, de manganèse et de zinc.

On retrouve également une dose importante de fibres et de vitamines B6 et E dans la noix de coco. Cependant, contrairement à beaucoup de fruits, sa teneur en vitamine C est très faible.

Tout cela procure à ce fruit des propriétés antioxydantes, bactéricides et immunostimulantes.

Enfin, notez que, bien qu’elle contienne peu de sucre, sa chair est très riche en calories, présentant un apport calorique d’environ 350 kcal/100 g. Ceci est dû à sa haute teneur en lipides. Son eau, par contre, est loin d’en contenir autant : elle ne renferme que 23 kcal/100 g.

Eau, lait, huile, crème : La coco sous toutes ses formes

Outre la chair que l’on peut manger fraîche, la noix de coco peut aussi être dégustée sous diverses formes.

1) L’eau de coco

Tout d’abord, il y a son eau, qui se trouve en son centre et est donc 100% naturelle. Vous pouvez la boire directement depuis la noix de coco, en y creusant un trou dans lequel vous ferez passer une paille, mais elle se trouve aussi en magasin. Dans ce cas, il est évidemment préférable de la choisir la plus naturelle possible.

Comme son nom l’indique, l’eau de coco est comme de l’eau dans laquelle on aurait ajouté une légère saveur de noix de coco. Elle est très connue pour ses vertus désaltérantes, qui permettent d’hydrater le corps et de mieux récupérer après un effort physique. Elle a aussi des propriétés antibactériennes et est très bonne pour notre système immunitaire.

2) Le lait de coco

La lait de coco est créé à base de la pulpe de la noix de coco. Celle-ci est mixée et réduite en poudre avant d’être mélangée à de l’eau bouillante. Si on lui donne le nom de lait, c’est tout simplement parce que, une fois préparé, il ressemble à du lait.

Son apparence n’est seulement pas la seule chose qui impose la comparaison avec le lait classique. En effet, le lait de coco peut efficacement remplacer le lait de vache dans de nombreuses recettes, et est donc particulièrement intéressant pour les personnes intolérantes au lactose.

3) La crème de coco

Comme le lait de coco, la crème est aussi préparée à base de la chair de coco mais, après avoir été réduite en poudre, celle-ci est mélangée à du lait, et non de l’eau. C’est cela qui lui donne une texture plus crémeuse.

La crème de coco est notamment utilisée dans plusieurs cocktails à base de noix de coco. Mais c’est loin d’être sa seule utilisation. En effet, toujours comme le lait de coco, elle peut aussi remplacer le lait ou la crème fraiche dans de nombreuses préparations culinaires. Cela donnera un goût agréable à votre plat, et c’est très bénéfique pour les personnes souffrant de cholestérol.

4) L’huile de coco

Elle est aussi appelée huile de coprah, du nom de la chair de la noix de coco à partir de laquelle elle est réalisée.

Bien qu’elle reste de l’huile et qu’il ne faille donc pas en consommer à l’excès, certains affirment que l’huile de coco présenterait l’avantage de contenir des acides gras qui ne se stockent pas dans le corps. Lorsqu’elle est consommée avec modération, ses acides gras ne se transforment donc pas en graisses et en kilos supplémentaires. Cependant, d’autres chercheurs notent que, si le corps s’habitue à l’huile de coco, il finira vite par stocker ces acides gras, au même titre que les autres types de graisses.

En plus d’être bonne en cuisine, l’huile de coco a aussi de nombreux bienfaits pour la peau.

Enfin, notez que, à température ambiante, l’huile de coco se trouve sous forme solide. Certains l’appellent alors “beurre de coco”.

Pourquoi la noix de coco est bonne pour nous ?

La noix de coco renferme plusieurs bienfaits intéressants, aussi bien pour notre organisme que pour notre peau. Les voici.

1) Elle est très désaltérante

Comme nous l’avons dit, l’eau de coco est bien de l’eau. Il n’est donc pas étonnant qu’elle soit hydratante. Toutefois, elle contient aussi beaucoup de minéraux, qui luttent eux aussi contre la déshydratation. Sa composition lui donne donc le pouvoir d’étancher la soif très rapidement.

Ses propriétés hydratantes en font aussi l’allié parfait des lendemains de veille. Elle arrive en effet à lutter efficacement contre la gueule de bois, provoquée par l’effet déshydratant de l’alcool.

Notez que, alors que l’eau ne contient aucune calorie, ce n’est pas le cas de l’eau de coco. Elle reste toutefois très peu calorique, avec seulement 23 kcal/100 g environ.

2) Elle donne de l’énergie et permet de récupérer après un effort physique

Notamment grâce à son pouvoir hydratant, l’eau de coco aide à nous rebooster après une longue journée ou lorsque les conditions météorologiques extrêmes pompent notre énergie plus rapidement que la normale.

Elle est aussi idéale pour redonner de l’énergie après un effort physique. Toutefois, à l’état naturel, elle n’est efficace qu’après un effort physique modéré.

Ainsi, si vous venez de faire un entraînement très intense ou de courir un marathon, elle ne suffira pas à vous réhydrater entièrement. Dans ce cas, si vous voulez tout de même en boire pour vous réhydrater, ajoutez-y une pincée de sel. Celui-ci apportera une dose supplémentaire de potassium et de sodium, qui vous permettra de récupérer plus facilement.




3) Elle nous rassasie rapidement

Si vous cherchez à manger moins, pensez à la noix de coco !

Grâce à sa teneur élevée en fibres, la noix de coco aide à calmer notre faim plus rapidement que de nombreux autres aliments. Cette sensation de satiété est aussi facilitée par le processus de mastication par lequel nous devons passer lorsque nous mangeons de la noix de coco. En effet, plus nous devons mastiquer un aliment avant de l’avaler, plus vite nous nous sentirons rassasiés.

4) Elle facilite la digestion

Ceci est dû, d’abord, au type particulier d’acides gras que l’on trouve dans la noix de coco, qui sont plus faciles à digérer que d’autres types d’acides gras. Mais c’est aussi dû à sa haute teneur en fibres.

Les fibres qu’elle contient sont d’ailleurs aussi très efficaces pour lutter contre la constipation.

coco

5) Elle aide à stabiliser le taux de sucre dans le sang

Toujours grâce à sa teneur élevée en fibres, elle aide à maintenir le taux de sucre sanguin à un niveau normal.

De plus, selon des chercheurs, la farine de noix de coco aiderait à réduire l’index glycémique d’une préparation. En effet, ils ont découvert que plus un plat en contenait, plus son index glycémique diminuait.  Elle est donc recommandée pour les personnes souffrant de diabète.

Notez toutefois que cela ne vaut pas pour les aliments créés à partir de la noix de coco que l’on vend dans le commerce. Ceux-ci contiennent généralement une proportion élevée de sucres ajoutés et sont donc bien moins intéressants que la noix de coco en elle-même.

6) Elle aide à booster l’immunité

Notre système immunitaire profite aussi de la noix de coco, et plus particulièrement de l’huile de coco. En effet, celle-ci se compose de près de 50% d’acide laurique, dont l’une des vertus est de stimuler l’immunité. Elle aide donc à nous protéger des virus et bactéries de toutes sortes. Ainsi, elle serait notamment très efficace contre l’ulcère de l’estomac, non seulement en termes de prévention mais aussi pour s’en guérir.

Il est d’ailleurs intéressant de noter que les graisses que l’on trouve dans l’huile de coco sont très similaires à celles présentes dans le lait maternel, en termes de qualités nutritives et de propriétés immunitaires.

7) Elle est bonne pour le cœur

La noix de coco est riche en antioxydants, qui aident à lutter contre les radicaux libres et à augmenter le taux de bon cholestérol. De plus, l’eau de coco aide à diminuer la tension artérielle et à l’équilibrer. Tout cela a, évidemment, des effets positifs sur le cœur et sa santé.

8) Elle est bonne pour les os

La noix de coco renferme des stérols, qui contribuent au renforcement des os.

L’huile de coco, de son côté, est très bénéfique pour le pancréas et favorise ainsi l’absorption du calcium par les enzymes pancréatiques.

9) Elle aide à lutter contre Alzheimer

Selon plusieurs études, la noix de coco aiderait à ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer. Ceci est dû aux acides gras qu’elle contient. D’une part, ceux-ci permettent d’améliorer les fonctions cognitives. D’autre part, ils favorisent la production de cétones, qui aident à protéger les neurones du cerveau.

10) Elle hydrate les cheveux et la peau et les rend beaux

La noix de coco est aussi très utilisée dans les produits cosmétiques, et ce n’est pas pour rien !

Elle a, d’abord, d’excellentes propriétés hydratantes. Appliquée sur les cheveux, elle a la particularité de pouvoir pénétrer dans la fibre capillaire pour les hydrater en profondeur. Non seulement sa composition aide à les nourrir, mais elle leur donne aussi brillance et vitalité.

Quant à la peau, elle profite des mêmes vertus hydratantes que pour les cheveux. Mais la noix de coco n’a pas que des vertus hydratantes : elle est aussi antibactérienne et antioxydante. Elle aide donc à rendre la peau souple et douce, et elle est aussi très efficace contre les rides, qui se voient atténuées sous son action.

De plus, elle favorise la cicatrisation des petites blessures. Pour cela, il suffit de mettre une pointe d’huile de coco sur vos plaies superficielles après les avoir désinfectées.

Et vous, consommez-vous souvent de la noix de coco ? Sous quelle forme la préférez-vous ?

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

reveil matin

Mélatonine : Pourquoi est-elle nécessaire et comment en avoir assez?

By Dans la tête, Soins, Sommeil

Mélatonine : Pourquoi est-elle nécessaire et comment en avoir assez?

reveil matin

La mélatonine, aussi appelée hormone du sommeil, est une hormone sécrétée par notre corps et qui joue un rôle important dans notre organisme.

Ces dernières années, elle a fait de plus en plus parler d’elle. Bien qu’elle soit produite naturellement, elle existe aussi sous forme de comprimés en pharmacie, que l’on voit souvent comme une alternative efficace aux somnifères en tous genres.

Mais y a-t-il des risques à utiliser ces comprimés? Ne peut-on pas laisser le corps tout gérer lui-même? Et à quoi sert vraiment la mélatonine?

Dans cet article, nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir sur cette fameuse hormone : ce qu’elle est exactement, ses bienfaits, les conseils pour favoriser sa production naturelle, et les précautions à prendre si l’on choisit de la prendre en suppléments.




La mélatonine, c’est quoi?

La mélatonine est une hormone créée naturellement par notre corps. Elle est secrétée dès la tombée du jour par la glande pinéale (ou épiphyse), une glande située dans notre cerveau. Le pic de production de la mélatonine a généralement lieu entre 2 et 4h du matin. Hormone de l’obscurité, son plus grand ennemi est donc la lumière, qu’elle soit naturelle ou artificielle.

Si elle n’est produite que pendant la nuit, c’est parce que le rôle principal de la mélatonine est de réguler nos cycles de sommeil et nous aider à mieux dormir. Ainsi, lorsque nous sommes plongés dans le noir, la mélatonine s’active pour dire à notre corps qu’il est temps de dormir.

Lorsque tout va bien, elle s’active automatiquement tous les jours et le corps veille à la doser parfaitement, afin de ne pas se retrouver en manque ou de faire face à un excès.

Cependant, dans certains cas de figure, on peut faire face à des dérèglements de la sécrétion de mélatonine. C’est le cas par exemple si nous travaillons la nuit ou en suivant des horaires irréguliers, si nous subissons un décalage horaire ou, simplement, lors de changements d’heures qui rendent les nuits plus longues ou plus courtes.

Pour lutter contre de tels dérèglements, il existe aujourd’hui des doses de mélatonine vendues en pharmacie. Longtemps considérées comme le meilleur des somnifères, les adeptes de ces doses les apprécient notamment car elles n’ont pas d’effets secondaires négatifs sur la mémoire ou les fonctions cognitives, contrairement à des somnifères et autres médicaments artificiels. Cependant, comme nous l’expliquons à la fin de cet article, ces doses doivent être utilisées avec précaution, et toujours sur les conseils d’un médecin.

Quels sont les bienfaits de la mélatonine?

La mélatonine agit principalement sur notre sommeil, mais celui-ci n’est pas le seul à souffrir lorsque notre corps n’en produit pas assez. Ainsi, un manque de mélatonine peut notamment provoquer des problèmes de santé plus graves, tels qu’une augmentation des inflammations ou du risque de contracter un cancer.

Voici donc tout ce que la mélatonine peut nous apporter.

1) Elle améliore la qualité du sommeil

C’est son rôle principal. D’où son surnom, d’ailleurs, d’hormone du sommeil.

La mélatonine ne vous permettra pas de dormir plus longtemps, mais elle vous permettra de dormir mieux. En effet, en aidant notre cerveau à savoir quand dormir et quand être éveillé, elle rend l’endormissement plus facile et plus rapide, et permet d’éviter les insomnies pendant la nuit. De plus, elle aide également à lutter contre la somnolence.

2) Elle aide à lutter contre le décalage horaire

Les décalages horaires, particulièrement ceux auxquels on fait face après avoir traversé plus de 3 fuseaux horaires en direction de l’est, dérèglent entièrement notre horloge interne.

Dans ce cas, les doses de mélatonine peuvent aider notre organisme à re-régler rapidement nos cycles de sommeil, ce qui permet de ne pas vivre complètement en décalé pendant plusieurs jours après l’atterrissage de notre avion.

Pour cela, le supplément en mélatonine doit être pris avant et après notre vol. La quantité des doses à prendre et leur fréquence dépendent de chaque situation et il est préférable de demander conseil à votre médecin. Il est important de bien les respecter, au risque de faire face à l’effet inverse en voyant les conséquences négatives du décalage horaire s’accentuer au lieu de diminuer.

 

mélatonine

3) Elle aide à combattre le cancer

La mélatonine aide à lutter contre le cancer à plusieurs niveaux.

Tout d’abord, combinée à l’action d’autres médicaments visant à entraver le cancer et sa progression, elle aide à empêcher la prolifération des cellules cancéreuses et à les détruire. Elle lutte aussi contre le développement des tumeurs en freinant l’afflux sanguin dont elles se servent pour prendre de l’ampleur.

La mélatonine aurait aussi un effet sur la chimiothérapie en tant que telle, car elle aiderait à la rendre plus efficace et à diminuer ses effets secondaires.

Nombre d’études se sont intéressées aux bienfaits de la mélatonine sur différents types de cancer. Ainsi, la mélatonine serait particulièrement efficace contre les cancers touchant les organes reproducteurs, tels que les ovaires, les testicules et les seins. Ses effets bénéfiques ont aussi été prouvés dans le cas du cancer du cerveau et de la prostate.

Enfin, plusieurs études ont montré le lien entre un manque de mélatonine et un risque augmenté de contracter un cancer. C’est le cas notamment pour les personnes qui travaillent de nuit ou celles qui vivent dans des quartiers éclairés en permanence pendant la nuit.

4) Elle renforce le système immunitaire

La mélatonine est un puissant antioxydant. Ainsi, en plus de combattre le cancer, elle participe au renforcement de notre système immunitaire dans sa globalité. Elle aide notamment à piéger les radicaux libres et à lutter contre l’inflammation.

Si la présence de mélatonine fait autant de bien à notre système immunitaire, il est aussi important de noter que son absence peut lui faire beaucoup de mal. En effet, un manque de mélatonine peut entraîner l’affaiblissement du thymus, un organe du système immunitaire qui est essentiel à son bon fonctionnement.

5) Et d’autres choses encore…

Les effets bénéfiques de la mélatonine ont aussi été notés dans d’autres situations, mais ils doivent encore être confirmés par des études plus en profondeur.

Ainsi, la mélatonine pourrait lutter contre le vieillissement cellulaire, réduire les risques de maladies cardio-vasculaires ou de crise cardiaque, lutter contre les maladies d’Alzheimer et de Parkinson et combattre le stress, les migraines ou encore les symptômes de la ménopause.




Comment activer la mélatonine naturellement?

Avant de se ruer sur les médicaments, les plus naturels soient-ils, il est toujours préférable de donner une chance à la nature de bien faire les choses. Si vous avez l’impression que votre corps ne sécrète pas assez de mélatonine, voici plusieurs conseils qui devraient vous aider.

1) Dormez dans l’obscurité la plus complète

Evitez toutes formes de lumière dans votre chambre, qu’il s’agisse d’une petite veilleuse ou de la lumière de la rue qui passe à travers vos rideaux.

Plus il fera noir dans votre chambre, plus la mélatonine pourra être produite facilement, et mieux vous dormirez.

3) Préférez les lumières dans les tons chauds

Si vous ne savez vraiment pas dormir dans le noir, ou si vous avez besoin d’allumer la lumière pendant la nuit pour une raison ou une autre, préférez les ampoules dans les tons jaunes, oranges ou rouges et choisissez-les à faible puissance. Celles-ci n’ont pas un effet négatif sur la production de la mélatonine, contrairement aux ampoules classiques qui émettent une lumière blanche ou bleue.

3) Evitez les écrans le soir

La télévision, l’ordinateur, le téléphone portable, la tablette,… Tous ces écrans sont à éviter le plus possible le soir, au minimum une heure avant d’aller vous coucher.

En effet, ils émettent une lumière bleue qui a un impact extrêmement négatif sur la mélatonine : elle donne l’impression à notre cerveau que nous sommes en pleine journée, et il ne pense donc pas à sécréter de la mélatonine.

Notez que la lumière bleue entrave la production de mélatonine même dans les cas où nos yeux n’y ont été confrontés que pendant quelques secondes. Il est donc préférable de mettre nos appareils complètement à l’écart le soir! Si vous devez vraiment les utiliser, pensez à diminuer la luminosité de leur écran au maximum.

melatonine

4) En journée, exposez-vous au soleil le plus possible

Le soleil empêche la production de mélatonine, mais il ne faut pas pour autant s’en cacher constamment. En effet, une exposition suffisante au soleil pendant la journée favorisera la sécrétion de mélatonine pendant la nuit! Ainsi, plus vous aurez été exposés au soleil pendant la journée, plus votre corps pourra produire de la mélatonine une fois la nuit venue.

De plus, la lumière aide votre cerveau à savoir qu’il fait jour et que votre corps doit se réveiller. Pensez donc à vous exposer autant que possible à la lumière dès le matin. Et, même en hiver, essayez de mettre le nez dehors pendant au moins une dizaine de minutes pour profiter des rayons du soleil.

Notez enfin que plus vous vieillissez, plus vous aurez besoin de cette exposition à la lumière du soleil.

5) Limitez les ondes électromagnétiques dans votre maison

Evitez-les surtout au maximum dans votre chambre. En effet, les ondes électromagnétiques peuvent avoir une influence directe sur la mélatonine. En leur présence, la production de mélatonine est significativement entravée, et notre cycle du sommeil s’en voit complètement déréglé.

6) Trouvez de la mélatonine dans votre alimentation

Notre corps n’est pas le seul à produire de la mélatonine, on peut également en trouver dans certains aliments. C’est le cas notamment des cerises, des amandes, des noix, des graines de tournesol et des baies de Goji.

De manière générale, privilégiez aussi les aliments qui contiennent de la sérotonine ou du tryptophane, qui favorisent la production de mélatonine.

7) Evitez les médicaments

De nombreux médicaments entravent la production de mélatonine. C’est le cas par exemple de l’aspirine et de l’ibuprofène.

De manière plus surprenante encore, les somnifères et anxiolytiques participeraient aussi au dérèglement de la production de mélatonine! Une preuve de plus qu’il faut éviter les médicaments chimiques au maximum.

Doses de mélatonine : quelles précautions prendre?

Nous l’avons dit, les doses de mélatonine ne peuvent pas être prises à la légère. Il est recommandé de suivre les conseils de votre médecin à ce sujet.

En règle générale, sachez tout d’abord qu’il est vivement déconseillé d’utiliser les suppléments en mélatonine de manière régulière. Ainsi, limitez votre usage dans le temps et ne considérez pas les doses de mélatonine comme un somnifère à prendre pendant de longs mois, ou pendant toute votre vie!

Il est aussi très important de faire attention au dosage. De nombreux produits se trouvent sous la forme de comprimés de 3 à 5 mg. Or, dans la plupart des cas, il est vivement recommandé de ne pas ingérer une dose de plus de 2 mg! Un surdosage réduira significativement la production de cortisol, qui est pourtant nécessaire dès le matin. Vous pourriez alors faire face à des effets inverses à ceux recherchés, tels qu’un affaiblissement de votre système immunitaire ou des insomnies!

De plus, notez que dans certains cas, les suppléments en mélatonine sont vivement déconseillés, ou requièrent au moins un suivi médical strict. C’est le cas si vous souffrez de maladies telles que le cancer, l’épilepsie ou la leucémie, mais aussi chez les enfants, les femmes enceintes et allaitantes et les personnes souffrant de troubles mentaux.

Enfin, évidemment, ne prenez pas de la mélatonine avant de prendre le volant! Respectez un délai de 4 à 5h entre la prise de mélatonine et la conduite d’un véhicule. Le même conseil vaut pour l’utilisation de toute machinerie lourde.

Dites-nous, connaissiez-vous tous les bienfaits de la mélatonine? En avez-vous déjà pris en suppléments?

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

raifort

Le raifort : Les bienfaits d’une plante oubliée

By Alimentation, chez soi, Plantes et Jardin, Soins

Le raifort : Les bienfaits d’une plante oubliée

raifort

Le raifort, vous connaissez? Il y a des chances que son nom ne vous dise rien. En effet, alors que l’on connaissait déjà les bienfaits de cette plante à la racine biscornue dans l’Antiquité et au Moyen Âge, elle a fini par disparaitre de nos habitudes.

Il est donc temps de remettre le raifort au goût du jour!

Dans cet article, nous vous présentons ses bienfaits et nous vous expliquons comment le consommer.




Quels sont les bienfaits du raifort?

Le raifort présente de nombreuses vertus, certaines d’entre elles pouvant même concurrencer nos antibiotiques modernes! Voici les plus connues.

1) Il lutte contre les troubles digestifs

Le raifort est très efficace quand il s’agit de digestion. Tout d’abord, il favorise le transit intestinal et facilite la digestion. Il a aussi un petit effet laxatif et aide à diminuer les gaz intestinaux.

De plus, il fait le grand nettoyage dans les intestins car il aide à se débarrasser des parasites que l’on peut y trouver.

2) Il traite la sinusite et la bronchite

Le raifort aide à diminuer considérablement les symptômes liés à la sinusite et à la bronchite, en aidant notamment à décongestionner nos sinus et nos bronches.

Pour déboucher nos sinus, on peut ajouter à nos plats du raifort frais sur lequel on aura versé quelques gouttes de citron.

Cependant, ici, le raifort est plus efficace lorsqu’il est utilisé avec une autre plante.

Ainsi, que ce soit dans le cas d’une bronchite ou d’une sinusite, une étude a démontré l’efficacité d’un extrait de plantes dans lequel on retrouve du raifort et de la capucine. Utilisé par de nombreux patients, ce mélange a permis de diminuer les symptômes de la maladie de 80%, obtenant ainsi des résultats semblables à ceux d’un antibiotique.

3) Il aide à soigner les infections urinaires

Grâce aux substances antibactériennes qu’il contient, telles que l’allicine et la sinigrine, le raifort est capable de significativement soulager les infections des voies urinaires.

Le raifort a aussi un effet diurétique, qui permet également de lutter contre les infections urinaires.

4) Il soulage les rhumatismes et les douleurs articulaires

C’est là l’une des utilisations les plus anciennes du raifort. En effet, on l’utilisait déjà au Moyen Âge dans cet objectif-là.

Au niveau des douleurs articulaires, il est très efficace contre les douleurs provoquées par l’arthrose et l’arthrite. Pour les soulager, il est généralement utilisé en cataplasme, c’est-à-dire sous forme d’une pâte que l’on applique directement sur la peau.

5) Il calme les piqûres d’insectes

Le raifort aide à soulager les piqûres d’insectes en calmant les démangeaisons qu’elles provoquent, mais aussi la sensation de brûlure qu’elles peuvent parfois entraîner.

Dans ce cas-ci également, la plante s’utilise en usage externe. Il suffit d’appliquer sur la piqûre une pâte formée à base d’eau et de raifort séché.

6) Il combat la fatigue et renforce notre système immunitaire

Le raifort est très riche en vitamine C. Il en contient même plus que l’orange! À ce titre, il est très efficace pour renforcer notre système immunitaire.

Il peut aussi être utilisé en cas de manque de vitamine C dans l’organisme, et était d’ailleurs largement utilisé pour lutter contre le scorbut au Moyen Âge. Cette maladie, qui touchait principalement les marins et les prisonniers, provenait d’une profonde carence en vitamine C.

7) Il aiderait à lutter contre le cancer

Ce bienfait est encore à prouver, car aucune étude n’a été réalisée sur des humains jusqu’à présent. Cependant, le raifort montre des signes très encourageants de traitement du cancer chez les animaux.

Ses propriétés anti-cancéreuses proviendraient notamment de sa forte teneur en glucosinolates. Selon les études réalisées sur les animaux, il aide à combattre la propagation du cancer dans notre organisme.

8) Mais encore…

Parmi les bienfaits que l’on attribue au raifort, on peut aussi noter qu’il :

  • Favorise une meilleure circulation du sang et régule la tension sanguine ;
  • Lutte contre les aphtes ;
  • Détruit des bactéries tels que l’Escherichia coli et le staphylocoque doré ;
  • Aide à nettoyer les dents et à assainir l’haleine.



Comment consommer le raifort?

S’il est encore très consommé en Europe centrale, de l’est et du nord, le raifort n’est pas très commun chez nous. Vous vous demandez donc sûrement comment le consommer!

1) En cuisine

Tout d’abord, il faut savoir que le raifort a un goût très piquant qui ne plait pas à tout le monde. Pour vous donner une idée, on le surnomme « moutarde des Allemands » et on lui trouve souvent un lien avec le wasabi, que certains appellent « raifort chinois ». La plupart des poudres de wasabi contiennent d’ailleurs du raifort. Vous voilà prévenus!

Le raifort est généralement utilisé comme condiment, et on l’utilise notamment dans les sauces. Mêlé à de la crème fraîche, son goût est plus doux et se rapproche de la moutarde. Il se combine notamment très bien avec la charcuterie, la choucroute et le cabillaud.

Au supermarché, on le trouve d’ailleurs généralement sous forme râpée dans le rayon des condiments.

Mais vous pouvez le préparez vous-mêmes si vous arrivez à le trouver sous sa forme naturelle. Dans ce cas, il vous faudra alors commencer par peler sa racine. Une fois pelé, on le mange généralement sous forme râpée. Pensez à vous débarrasser des parties vertes, qui sont trop amères, ainsi que du cœur, qui est trop dur. Notez aussi que pour éviter qu’il ne s’oxyde trop vite, il est préférable de verser du jus de citron ou du vinaigre dessus.

Ses feuilles sont également comestibles, et peuvent être consommées crues (sous forme de salade) ou cuites.

2) En médicament

Si vous n’aimez pas son goût ou si vous voulez profiter de ses bienfaits sans devoir le manger, vous pouvez aussi le consommer sous d’autres formes, telles qu’un sirop, une pâte ou une infusion.

La forme à choisir dépend de ce que vous voulez soigner.

3) Quelques précautions à prendre

Le raifort présente toutefois quelques contre-indications.

Ainsi, il est fortement déconseillé chez les femmes enceintes ou allaitantes, et les très jeunes enfants.

De plus, si vous prenez des médicaments anti-inflammatoires ou des hormones thyroïdiennes, il est préférable de consulter votre médecin avant de le consommer. C’est également le cas si vous souffrez d’un cancer ou si votre pression artérielle est plus basse que la normale.

Enfin, notez que si vous en consommez trop, vous risquez de faire face à une irritation de l’estomac, de  la gorge et de la bouche.

Connaissez-vous déjà le raifort? Comment le cuisinez-vous?

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Jin Shin Jyutsu

Jin Shin Jyutsu : Une technique antistress japonaise

By chez soi, Relaxation, Soins

Jin Shin Jyutsu : Une technique antistress japonaise

Jin Shin Jyutsu

Vous êtes souvent stressés ? Cette technique japonaise pourrait vous intéresser. En effet, elle se met au défi de soulager vos maux et de vous déstresser en seulement quelques minutes !

Le Jin Shin Jyutsu joue sur une simple pression des doigts pour calmer un grand nombre de maux physiques et émotionnels qui contribuent à augmenter notre mal-être et, avec lui, notre état de stress.

Bien qu’encore peu connue en Europe, elle a des adeptes un peu partout dans le monde, qui jurent de son efficacité. Voici donc tout ce que vous devez savoir sur cette technique mystérieuse.

Le Jin Shin Jyutsu , c’est quoi ?

Le Jin Shin Jyutsu est une technique japonaise qui utilise le toucher dans le but d’harmoniser l’énergie et les émotions que nous avons en nous. Très simple, elle utilise les doigts de la main pour arriver à guérir des maux qui touchent l’ensemble du corps, aussi bien au niveau physique que mental.




Deux considérations de base

Cette méthode repose sur deux idées. D’une part, elle fait partie des techniques qui considèrent que l’ensemble du corps et des organes sont interconnectés et interagissent entre eux. D’autre part, elle considère que le corps est rempli d’une énergie propre. Selon elle, les problèmes surviennent lorsque cette énergie ne peut s’écouler librement dans tout le corps.

Ainsi, pour régler tout problème, il faudra faire en sorte d’harmoniser l’énergie, notamment en supprimant les obstacles qui l’empêchent de bien circuler dans le corps. Pour cela, il faudra trouver l’endroit exact qui permettra de dénouer le nœud du problème. Or, pour le Jin Shin Jyutsu, les doigts sont souvent la clé de tous nos maux. Par une simple pression sur le bon doigt, le corps pourra alors retrouver équilibre et harmonie.

Une pratique très ancienne

Le Jin Shin Jyutsu a été créé au Japon il y a de nombreux siècles. Transmis oralement au fil des générations, il a fini par tomber dans l’oubli avant d’être redécouvert par le Japonais Jirô Murai, au tout début du 20ème siècle. On dit que sa découverte lui aurait permis de se guérir d’une maladie que les médecins estimaient incurable.

Plusieurs décennies plus tard, Jirô Murai a rencontré l’américaine Mary Burmeister, à qui il a enseigné la pratique qui lui avait sauvé la vie. C’est en retournant aux Etats-Unis après de longues années d’études que Mary Burmeister a fait connaître cet art japonais au monde occidental.

Il est important de noter que le Jin Shin Jyutsu ne vise pas à remplacer tout traitement médical. Dans le cas d’un problème de santé qui demandera une intervention médicale, le Jin Shin Jyutsu se place donc comme complément au traitement.

Verrous de sauvegarde et profondeurs : Les principes de base du Jin Shin Jyutsu

Le Jin Shin Jyutsu repose sur une façon spécifique d’appréhender le corps humain.

Il affirme ainsi que nous disposons de 26 points appelés “verrous de sauvegarde” parsemés un peu partout dans notre corps. Or, le flux d’énergie vitale que nous portons en nous parcourt notre corps en suivant un chemin spécifique, et ces verrous sont placés sur son parcours. Lorsque l’un d’entre eux se bloque, cela empêche donc l’énergie de circuler autour de l’endroit où se trouve le verrou bloqué.

verrous de sauvegarde

Crédit image: http://www.irenelauretti.com/en/jin-shin-jyutsu/

Ce blocage peut donner lieu à un dysfonctionnement dans cette région du corps, voire à un déséquilibre dans l’ensemble du corps. Il faudra alors trouver le moyen de débloquer le verrou concerné pour faire disparaître les troubles et dysfonctionnements, et ainsi retrouver équilibre et énergie.

En plus des verrous de sauvegarde, le Jin Shin Jyutsu parle de 6 profondeurs. Celles-ci représentent des groupes de fonctions physiques, émotionnelles et mentales. Elles renvoient donc à des émotions, mais aussi à des parties spécifiques de notre corps.

Chaque profondeur est liée à un endroit de la main : l’un de nos 5 doigts ou la paume de notre main. Ainsi, pour régler un problème, qu’il se présente sous la forme d’une douleur ou d’une émotion négative, il suffira de travailler sur l’emplacement de la main qui y est lié.

Concrètement, comment le pratiquer ?

Le Jin Shin Jyutsu propose plusieurs exercices à pratiquer pour se soigner. L’exercice de base, très simple, se concentre simplement sur les doigts de la main.

Pour cela, il faut d’abord savoir à quels maux les doigts sont liés. Voici donc ce que chaque doigt pourra soulager :

  • Le pouce : les troubles liés à l’estomac et la rate, les maux de tête, les insomnies, les problèmes de peau, le stress et l’anxiété.
  • L’index : les problèmes de reins et de vessie, les douleurs et tensions musculaires, les maux de dos, les dents et les gencives, ainsi que la timidité et la peur.
  • Le majeur : le foie et la vésicule biliaire, les douleurs menstruelles, les troubles visuels ou sanguins, la tension artérielle, la fatigue, la colère et les sautes d’humeur.
  • L’annulaire : les troubles liés aux poumons et au gros intestin, les problèmes respiratoires, les problèmes relatifs à l’oreille, ainsi que la tristesse.
  • L’auriculaire : le cœur et l’intestin grêle, les malaises cardiaques, les problèmes osseux, la confiance en soi et l’insécurité.

Commencez par déterminer le doigt sur lequel vous devrez porter votre attention en fonction des troubles que vous voulez soulager. Il vous suffira ensuite d’effectuer une pression sur les deux phalanges du doigt choisi avec le pouce et l’index de l’autre main. Maintenez la pression pendant quelques minutes, et puis faites de même sur le doigt de l’autre main.

Vous pouvez effectuer l’exercice plusieurs fois, car l’effet est cumulatif. De plus, si vous faites face à plusieurs troubles, vous pouvez sans problème vous concentrer sur plusieurs doigts les uns après les autres.




Une variante pour combattre les émotions négatives

jin shin jyutsu

crédit image: http://www.creativeplenitude.com/le-jin-shin-jyutsu/

Il existe une autre méthode similaire, qui se concentre uniquement sur les problèmes émotionnels.

Sur le même principe que le Jin Shin Jyutsu, cette méthode lie chaque doigt de la main à des émotions :

  • Le pouce : l’anxiété, l’inquiétude, le stress et la nervosité.
  • L’index : les peurs et les craintes.
  • Le majeur : la colère, l’énervement et l’amertume.
  • L’annulaire : la tristesse, la dépression et la mélancolie, mais aussi la prise de décisions difficiles.
  • L’auriculaire : le stress, le pessimisme, le manque d’estime de soi et le manque d’énergie.

À la différence du Jin Shin Jyutsu, cette méthode ne conseille pas de simplement effectuer une pression sur les phalanges, mais de complètement envelopper le doigt concerné avec les doigts de notre autre main. Tout en l’enveloppant, massez légèrement votre doigt et maintenez la position pendant environ 30 secondes. Relâchez pendant quelques minutes, et recommencez une deuxième fois.

Selon cette technique, vous pouvez aussi travailler sur toutes les émotions négatives en une fois seulement. Pour cela, il vous suffirait de poser les paumes de votre main l’une contre l’autre, et d’appuyer pendant plusieurs secondes.

Ces deux techniques pourraient paraître trop simples pour réellement fonctionner, mais elles connaissent beaucoup de succès au Japon. Cela vaut donc la peine d’essayer, non ?

Ne demandant aucun matériel et très peu de temps, elles présentent l’avantage de pouvoir être effectuées partout, que ça soit chez vous ou au bureau, dans la rue ou dans le métro.

Et vous, pensez-vous que ça pourrait fonctionner ? En avez-vous déjà fait l’expérience ?

Sources

https://therapeutesmagazine.com/jin-shin-jyutsu/
https://www.jsj.fr/
http://jinshinjyutsu.com/
http://balanceflow.com/BAjinshinjyutsu/
http://www.becktontherapeutics.com/jsj/Articles/Mary%20Burmeister%20Profile.pdf

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

helichryse

huile essentielle d’hélichryse : Pour lutter contre les bleus et le blues

By chez soi, Dans la tête, dans le corps, Plantes et Jardin, Relaxation, Soins

Huile essentielle d’hélichryse : Pour lutter contre les bleus et le blues

helichryse

Connaissez-vous l’hélichryse, ce petit arbuste aux feuilles couleur or ? L’huile essentielle que l’on crée à partir d’elle est très précieuse, non seulement parce qu’elle est rare mais aussi parce qu’elle est remplie de bienfaits.

Elle agit en effet aussi bien sur la peau que sur les muscles, ainsi que sur notre état d’esprit.

Voici ses principaux usages et ses précautions d’emploi.




L’hélichryse, une fleur méditerranéenne

L’huile essentielle d’hélichryse provient d’une plante caractérisée par ses fleurs jaunes et son parfum particulier : ses fleurs dégagent une odeur semblable à celle du curry !

L’hélichryse est aussi dénommée hélichryse italienne ou « immortelle ». Mais ne vous y méprenez pas : bien qu’elle présente de nombreux bienfaits, l’immortalité n’est pas l’un d’eux ! Ce surnom mystérieux provient plutôt du fait que ses fleurs ne fanent pas, même après avoir cueilli la plante.

Il existe d’autres types d’hélichryse, mais ils ne sont pas aussi puissants et efficace que l’hélichryse italienne. Celle-ci pousse sur le pourtour méditerranéen, alors que les autres sortes d’hélichryse sont plutôt présentes dans les Balkans et à Madagascar.

7 utilisations de l’hélichryse

L’hélichryse peut aider à soulager de nombreux maux, qu’ils soient physiques ou émotionnels. Voici les principaux usages pour lesquels elle fait parler d’elle.

1) Contre les bleus

L’huile essentielle d’hélichryse est particulièrement connue pour son effet contre les hématomes. C’est d’ailleurs le meilleur anti-hématome que l’on connait. Elle aide à éviter l’apparition de bleus après un coup ou un choc.

Pour cela, versez une trentaine de gouttes d’huile essentielle d’hélichryse dans une cuillère à café d’huile végétale. Les proportions doivent être de 20% d’huile essentielle pour 80% d’huile végétale. Vous pouvez utiliser l’huile végétale de votre choix, mais nous recommandons celle d’arnica, qui est également connue pour son action contre les bleus.

Appliquez ensuite le mélange sur la bosse ou l’endroit qui a subi le coup. Répétez environ 5 fois par jour.

Notez que si vous n’avez pas d’huile végétale sous la main, vous pouvez aussi appliquer 2 à 3 gouttes d’huile essentielle pure sur votre peau. Cependant, ceci ne peut pas être fait chez les enfants de moins de 12 ans. Dans leur cas, l’huile essentielle doit toujours être diluée dans de l’huile végétale avant de toucher leur peau.

2) Pour une belle peau

L’hélichryse présente de nombreux bienfaits pour la peau. Elle agit contre le vieillissement cutané et peut diminuer l’apparition des rides et ridules. De plus, elle peut faire disparaitre les cicatrices et autres problèmes de peau, tels que l’acné, la couperose et les vergetures, et lutter contre l’eczéma et le psoriasis.

Enfin, elle a un effet sur nos cernes. En bref, un grand nombre d’actions miraculeuses dans un simple petit flacon !

Pour profiter de son action sur vos rides et ridules, diluez-en 2 gouttes dans une crème de soin ou une huile végétale. Appliquez ensuite le produit sur votre visage, en massant bien. Vous pouvez répéter deux fois par jour, matin et soir. Faites de même si vous voulez combattre l’acné, la couperose, les vergetures ou des cicatrices.

Pour vos cernes, mélangez une goutte d’huile essentielle avec 4 gouttes d’huile végétale et appliquez le mélange sur vos cernes matin et soir.

Si vous avez subi une opération de chirurgie esthétique ou réparatrice et que vous voulez en faire disparaitre les marques au plus vite, l’hélichryse pourra aussi vous aider. Utilisez-la alors de la même façon que pour les cicatrices.

3) Pour une meilleure circulation sanguine

Grâce à son pouvoir drainant, l’huile essentielle d’hélichryse est aussi capable d’agir directement sur la circulation sanguine, en la tonifiant. Son action peut même aller jusqu’à détruire d’éventuels caillots de sang. Cela a notamment un effet sur les vergetures, la couperose et l’acné rosacée, mais aussi sur d’autres problèmes de circulation.

Dans ce cas, mélangez 5 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse dans 20 gouttes d’huile végétale, telle que de l’huile de millepertuis. Massez la partie de votre corps concernée avec le mélange obtenu.




4) Pour soulager les douleurs musculaires

Antidouleur et antispasmodique, l’hélichryse agit sur les douleurs musculaires telles que les entorses, mais aussi sur l’arthrite et les rhumatismes.

Pour cela, mélangez l’huile essentielle avec de l’huile végétale d’arnica. L’huile essentielle doit représenter 20% du mélange, ce qui revient à une trentaine de gouttes d’hélichryse pour une cuillère à café d’arnica. À la place de l’arnica, vous pouvez aussi utiliser du baume de copahu. Massez ensuite la zone concernée de votre corps avec le mélange obtenu.

Dans le cas d’une entorse, vous pouvez aussi appliquer 3 gouttes d’huile essentielle pure directement sur la peau, en massant bien. Faites-le après avoir posé une poche de glace dessus pour refroidir le tout, et appliquez une fois par jour jusqu’à ce que votre entorse disparaisse.

5) Contre la tristesse et la dépression

Les plus poétiques d’entre nous aiment dire que, outre les bleus du corps, l’hélichryse aide aussi à lutter contre les bleus de l’esprit. Et c’est vrai !

Elle est efficace en cas de tristesse, de déséquilibre affectif (qu’il provienne d’une rupture sentimentale, de solitude ou d’une autre raison), de choc émotionnel et de dépression.

Dans ce cas, plusieurs options s’offrent à vous : vous pouvez décider d’utiliser l’huile essentielle en olfaction, en diffusion ou dans le bain.

Pour l’utiliser en olfaction, placez le flacon d’huile essentielle en-dessous de votre nez et inspirez lentement. Ecartez-vous ensuite légèrement du flacon et expirez lentement. Faites la même chose 5 fois d’affilée.

Pour l’utiliser en diffusion, versez-en quelques gouttes dans un diffuseur. Utilisez un diffuseur qui ne chauffera pas l’huile, et placez le diffuseur dans la pièce dans laquelle vous vous trouvez.

Enfin, dans le cas du bain, vous devez mélanger quelques gouttes d’huile essentielle à une base neutre, et verser le tout dans l’eau de votre bain.

6) Contre les angoisses et le stress

L’hélichryse a également une action calmante et apaisante, très utile pour lutter contre les angoisses, le stress, le surmenage et l’anxiété.

Pour cela, le procédé est pareil que dans le cas précédent : vous avez le choix entre l’olfaction, la diffusion et l’utilisation dans le bain.

De plus, vous pouvez aussi mélanger quelques gouttes d’huile essentielle dans de l’huile végétale. Appliquez ensuite le mélange sur vos poignets et vos plantes de pieds, en massant bien.

7) Contre l’insomnie

Si vous avez des difficultés à vous endormir ou si vous faites face à des crises d’insomnie au cours de la nuit, l’hélichryse pourra vous aider, particulièrement si ces troubles sont liés à un choc psychologique.

Ici, vous pouvez utiliser l’huile en olfaction ou la diffuser dans votre chambre. Dans les deux cas, faites-le 5 minutes avant d’aller dormir. En plus de cela, vous pouvez également verser une goutte sous la plante de chacun de vos pieds juste avant d’aller vous coucher.

fleur hélichryse

Précautions d’emploi

Comme pour toutes les huiles essentielles, l’huile essentielle d’hélichryse doit être manipulée avec précaution.

Tout d’abord, sachez qu’elle est vivement déconseillée chez la femme enceinte ou allaitante, ainsi que chez les enfants de moins d’un an. Il est également préférable d’éviter de l’utiliser chez les enfants de moins de 6 ans, ou en tout cas de le faire avec précaution et de veiller à ne jamais la poser pure sur leur peau. Enfin, si vous êtes sous traitement anticoagulant, son usage vous est vivement déconseillé.

Et vous, utilisez-vous cette huile essentielle ? Dans quelles situations vous aide-t-elle ?

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Send this to a friend