Category

travail

coaching

Coaching: 10 questions pour des coachs professionnels

By | Interviews, travail

Coaching: 10 questions pour des coachs professionnels

coaching

Note importante: Une quinzaine de coachs professionnels ont eu la gentillesse de répondre à ces 10 questions sur leur spécialité. Les réponses ont été choisies suivant des critères de pertinence, variété de points de vue mais aussi beaucoup pour des raisons d’équilibre éditorial (nombre de réponses pour chacun(e) et longueurs de celles-ci. Pour voir toutes les réponses avant sélection, vous pouvez consulter ce document

Question 1) Que peut-on attendre d’un coach? Dans quels domaines peut-il nous aider?

“Le coaching fournit un “appui” pour orienter son énergie dans la bonne direction, et mobiliser les ressources en vue de l’action. Quand la vision est claire, elle se place d’elle-même : la clarification de l’intention est donc première. Celui ou celle qui consulte un coach est, d’une manière ou d’une autre, désorienté et inhibé ; c’est ce qui pousse à consulter.

Dans le coaching de vie, l’identification des “filtres” et sources d’inhibitions, dûs à l’intégration des attentes et des pressions, permet de sortir de la confusion – en restaurant le contact avec les besoins profonds – et de réorienter l’action. Ce qui active ou lève les freins à la mobilisation.”

Fabiennsarah Tavakoli Fabiennesarah Tavakoli

“Un accompagnement avisé et bienveillant. Il peut nous aider lors de phases de changements professionnels ou personnels, mais aussi dans la découverte de nos dons, l’affirmation de nous-même et l’amélioration de nos relations aux autres.”

Sophie Lise Fargue Sophie-Lise Fargue

“Motivation, développement de soi, et dépasser ses limites. Peu importe le domaine.”

Dole Romain Romain Dole

“Il vous aide à trouver des solutions par vous-même, à atteindre vos objectifs, à voir les choses sous un angle où elles deviennent réalisables.”

Louis Szabo Louis Szabo

“Le coach est là comme “facilitateur” sur votre chemin; “éclaireur”, “accompagnant éclairé”: il vous permet de prendre conscience de ce qui est à l’intérieur de vous-mêmes, d’émotions, de mémoires, de croyances, il peut vous aider à éclairer vos zones d’ombre pour que vous appréhendiez les difficultés ou les situations nouées de votre vie avec un autre regard.

Le coach vous aide à révéler vos propres ressources pour que vous puissiez traverser votre tempête ou le brouillard qui se présente et (re) trouver votre chemin. Il vous soutient dans ce processus de prise en mains de votre vie, dans la conduite de votre “véhicule”, dans l’écoute et le respect de vous-même.

Le coach se propose de vous accompagner lorsque que vous avez perdu votre fil conducteur, lorsque vous êtes à la croisée de chemins et que vous vous êtes arrêtés ne sachant pas lequel choisir, lorsque vous vivez une situation de vie perturbante. Il vous aide à vous retrouver et à clarifier vos objectifs du moment.”

ANNE-CHRISTINE CLERC Anne Christine Clerc

Question 2) Le coach sert-il également de psychologue?

“Aucunement”

Nathalie GIUDICELLI Nathalie Giudicelli

“Oui s’il a une formation de thérapeute, de psychologue”

Virginie Lefranc Virginie Lefranc

“Le coach n’est pas un psychologue. il se peut qu’un coach ait également reçu une formation en psychologie et exerce en cette qualité. dans ce dernier cas, il doit faire la part des choses entre les accompagnements qu’il effectue en tant que “coach” et son activité de psychologue.”

Eugène MPUNDU Eugene Mpundu

“Non. Ne pas confondre bien que le coach doit faire preuve de psychologie et avoir une bonne connaissance des comportements humains. Les rôles sont différents. Un coach peut malgré tout aussi être psychologue ou même psychothérapeute et offrir différents services: service de coaching ou séances psy.”

ANNE-CHRISTINE CLERC Anne Christine Clerc

“Chacun a sa place. Le travail du coach n’est pas de s’attarder sur la cause, mais plutôt sur la résolution d’un problème. En revanche, comme le psychologue, il sera une oreille attentive et empathique.”

EL ANDALOUSSI RISLAINE EL ANDALOUSSI Rislaine

Question 3) Quelles sont les limites du coaching?

“L’exploration de la psyché, la résolution de blessures d’enfance nécessitent un accompagnement plus profond qu’un coaching.”

Sophie Lise Fargue Sophie-Lise Fargue

“Le coaching est un accompagnement. On ne fait pas à la place du coaché…”

Dole Romain Romain Dole

“Lorsque la difficulté voire la souffrance relève d’abord d’une prise en charge thérapeutique.”

Line LICAN Lican Line

Question 4) Comment distinguer un bon d’un mauvais coach?

“Un bon coach a suivi une formation d’un an minimum, il fait partie d’une association de coachs dont il respecte le code de déontologie, il a un niveau d’étude assez élevé qui lui permet de s’adapter à tous les milieux professionnels évoqués par ses clients, il a déjà travaillé en entreprise, il a fait un travail sur lui-même, il est supervisé.”

Nathalie GIUDICELLI Nathalie Giudicelli

“Un bon coach pratiquera la bienveillance, et l’écoute active. Il reconnaîtra ses limites et saura référer ses clients, si besoin, selon une éthique claire.”

Sophie Lise Fargue Sophie-Lise Fargue

“Se sentir bien avec son coach, conserver son libre-arbitre, rien ne doit être imposé, mais proposé, suggéré, respect de l’authenticité, bienveillance, une très bonne écoute.”

Virginie Lefranc Virginie Lefranc

“Un bon coach a une écoute active et bienveillante. Il n’induit pas : c’est à dire qu’il ne suggère pas de solution à son client. Un bon coach accompagne son client jusqu’à l’atteinte de son objectif. Il fait “profil bas” en laissant son client occuper “la position haute” car ce dernier est le meilleur expert de lui-même.”

Eugène MPUNDU Eugene Mpundu

“Un mauvais coach vous dicte ce que vous avez à faire, il est autoritaire.”

Louis Szabo Louis Szabo

“Le coach accompagne, soutient et encourage la personne qui vient le trouver vers l’objectif que celle-ci s’est fixée. Un “bon” coach, ne dévalorise pas son client même s’il ne va pas forcément dans son sens; il aborde sans tabou et avec délicatesse les éléments délicats ou difficile à “accueillir”.

Un bon coach est pour moi, quelqu’un de cohérent: il a lui-même vécu des difficultés, des périodes de crises qu’il a su dépasser, il a “pratiqué” et n’est pas là juste pour donner des conseils théoriques.

Un bon coach ne sera pas un “mentor”, il ne pensera ni ne décidera pour l’autre; il n’utilisera pas son statut de “coach” pour prendre un quelconque pouvoir sur son client. Il visera le bien-être et l’autonomie de son client.”

ANNE-CHRISTINE CLERC Anne Christine Clerc

Question 5) Pour quoi vient-on vous voir le plus souvent?

“Pour des problématiques liées à la confiance en soi et à l’affirmation de soi dans la sphère privée ou professionnelle”

Nathalie GIUDICELLI Nathalie Giudicelli

“Pour apprendre à se connaître, se comprendre et évoluer sur son chemin de vie. Egalement pour se reconnecter à son âme et à ses aspirations.”

Sophie Lise Fargue Sophie-Lise Fargue

“Des traumatismes, des deuils, des burn-out, pour envisager un changement de profession, de métier ou de vie.”

Louis Szabo Louis Szabo

“A cause d’un manque de confiance en soi.”

EL ANDALOUSSI RISLAINE EL ANDALOUSSI Rislaine

Question 6) Quel parcours avez-vous suivi pour devenir coach? Qu’est ce qui vous a amené à choisir cette profession?

“J’ai suivi un cycle complet de formation en Programmation neuro-linguistique et une formation en coaching étalée sur 6 mois. Ces formations ont été complétées par des modules de prise de parole en publique, négociation, la formation des formateurs, comment influencer efficacement etc…

J’ai choisi cette profession parce que j’ai toujours eu envie d’exercer un métier au contact de l’humain. Ayant bénéficié d’un accompagnement par un coach chez mon ancien employeur, je me suis juré que dès que l’occasion se présentera j’embrasserai ce métier. C’est chose faite maintenant.”

Eugène MPUNDU Eugene Mpundu

“J’ai commencé par suivre des initiations en EFT (technique de libération des émotions)pour régler des problèmes d’anxiété puis j’ai commencé à en faire dans mon entourage qui m’a encouragé à approfondir. Je me suis formé ensuite en EFT puis j’ai cumulé des formations complémentaires en thérapies énergétiques (Reconnexion, méthode des deux points, Now Healing) et en Process communication et initiation en PNL. C’est aussi beaucoup par la pratique que j’ai appris.”

Louis Szabo Louis Szabo

“Formation de sophro-coach et certification par l’EFDS”

EL ANDALOUSSI RISLAINE EL ANDALOUSSI Rislaine

Question 7) Comment fonctionne un coaching? De combien de séances par semaine a-t-on besoin, et pendant combien de temps devra-t-on suivre les séances?

“Tout dépend de la personne, des points à travailler, l’objectif à atteindre, si un nombre par exemple de 5 séances est proposé au départ, les suivantes se feront ou pas en fonction de l’évolution, du ressenti de la personne coachée et de l’accompagnant”

Virginie Lefranc Virginie Lefranc

“Le fonctionnement d’un coaching “basique” est très simple: il s’agit d’un entretien qui dure de 20 minutes à une heure. Le nombre de séance est à déterminer au cas par cas, en fonction du client. Pour ma part, je ne fixe jamais par avance le nombre de coaching. L’espacement des séances dépend également du coach et du cas apporté par le client. Personnellement, je préconise un espacement de deux semaines pour les premières séances et ensuite je passe à un mois d’espacement.”

Eugène MPUNDU Eugene Mpundu

“Il vaut mieux le considérer comment un investissement et en dessous de 3 mois, il vaut mieux opter pour d’autres outils. Personnellement, je recommande un travail sur 6 mois à 1 an pour avoir un suivi et voir des résultats intéressants.

Selon les clients on peut opter pour 1 ou 2 séances par semaine voir tous les 15 jours (mais c’est le maximum). Il faut compter à avoir des exercices à faire entre les séances et rendre des comptes au coach lors des séances”

Louis Szabo Louis Szabo

“Il n’y a aucune norme. Une séance peut suffire. Tout dépend de la résistance du sujet à intégrer ce qui est proposé. Chaque parcours est différent. Le “coaching” que je propose ne nécessite, la plupart du temps, pas beaucoup de séances puisque j’en appelle toujours à la responsabilisation du sujet. Il peut y avoir également quelques séances rapprochées, entrecoupées de temps d’intégration afin de repartir d’un autre endroit, d’une autre posture. C’est le sujet qui donne le tempo.”

Laurence VILLEVIEILLE laurence villevieille

“En fonction des besoins et des objectifs de chacun”

TRIXIE trixie

Question 8) Le coaching nous requiert-t-il du travail individuel à la maison, entre deux séances?

“le coaching n’est qu’un “appui”. Le vrai travail se fait entre les séances.”

Fabiennsarah Tavakoli Fabiennesarah Tavakoli

“Si c’est possible, oui.”

SCHMIT Pierre schmidt pierre

“Bien sûr. J’ai même coutume de dire que le vrai coaching commence au moment où la personne quitte le cabinet.”

Laurence VILLEVIEILLE laurence villevieille

“OUI”

TRIXIE trixie

Question 9) Quel temps devons-nous consacrer au coaching par semaine pour que cela fonctionne?

“Une heure de coaching par semaine est largement suffisant. Toutefois, il n’y a pas de règle préétablie.”

Eugène MPUNDU Eugene Mpundu

“De la vigilance à CHAQUE seconde… de l’attention, de la qualité de présence en fonction de ses objectifs.”

ANNE-CHRISTINE CLERC Anne Christine Clerc

“Tout le temps. On ne parle pas d’entrainement comme dans une pratique sportive. On “travaille” sur la Vie. Et la Vie, c’est permanent.”

Laurence VILLEVIEILLE laurence villevieille

Question 10) Dans quel cas de figure un coaching de groupe sera plus adapté qu’un coaching individuel?

coaching groupe

“Les objectifs ne sont pas les mêmes. Un coaching de groupe cible l’appartenance et la cohésion; un coaching individuel cible la mobilisation de notre potentiel.”

Line LICAN Lican Line

“Dans le cas d’un coaching d’entreprise, ou d’un groupe ayant un objectif commun.”

EL ANDALOUSSI RISLAINE EL ANDALOUSSI Rislaine

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Comment rester productif lorsque l’on travaille chez soi?

By | travail

Comment rester productif lorsque l’on travaille chez soi?

Si vous avez déjà essayé de travailler chez vous, vous le savez sûrement : l’un des plus grands défis du travail à domicile, c’est la productivité. Difficile, en effet, de rester productifs lorsque personne ne regarde au-dessus de notre épaule pour vérifier qu’on travaille. Encore moins quand il y a une belle quantité d’autres activités plus passionnantes à faire à la maison!

Malheureusement, la productivité est une partie essentielle du travail à la maison. Sans elle, vous finirez bien vite par reprendre le chemin du bureau.

Voici donc 9 conseils à suivre pour garantir des journées productives.




1) Aménagez-vous un espace bureau

travailler au lit

Travailler sur votre canapé ou sur votre lit? Cela vous donnera rapidement envie de passer des heures sur internet, d’ouvrir Netflix ou de dormir.

Travailler au milieu de votre salon ou sur la table de la cuisine? Si vous ne vivez pas seuls, vous serez souvent interrompus, votre concentration pourrait en prendre en coup et vous pourriez faire une simple tâche en trois fois plus de temps que la normale.

Avoir un espace de bureau attitré est donc nécessaire, aussi bien sur le plan psychologique que physique. D’une part, votre présence dans votre bureau notifiera à votre cerveau qu’il est temps de travailler, et votre productivité augmentera naturellement. D’autre part, cela vous évitera d’être tout le temps déconcentrés par les va-et-vient des gens autour de vous, et cela permettra aux autres habitants de votre maison de savoir que vous travaillez et qu’il ne faut donc pas vous déranger.

Bien sûr, votre espace de travail doit aussi être confortable et motivant. Lisez tous nos conseils pour l’aménager au mieux dans notre article : Comment bien aménager sa maison pour pouvoir y travailler?

2) Ne vous laissez pas envahir par le désordre

rangement

En parlant de bureau, il est aussi important de laisser le désordre à l’écart. En effet, le désordre amène deux choses. D’abord, vous passez plus de temps à trouver ce que vous cherchez. Ensuite, ne serait-ce que dans un coin de votre tête, vous ne pouvez arrêter de penser qu’il faut que vous rangiez. Résultat : vous perdez du temps précieux, et votre concentration par la même occasion.

Assurez-vous donc de maintenir votre espace de travail propre et rangé. Cependant, si vous avez l’habitude de faire beaucoup de désordre lorsque vous travaillez, il n’est pas toujours conseillé de ranger à tout moment car cela vous fera également perdre du temps. Le mieux, c’est généralement de passer quelques minutes en fin de journée à ranger le désordre du jour. Cela vous permettra de commencer chaque jour de travail sur un bureau en ordre.

Certains d’entre nous préfèrent cependant travailler sur un bureau rempli de choses. Dans ce cas, il est quand même important d’organiser le désordre. Assurez-vous donc de vous débarrasser de tout ce qui n’est plus nécessaire, telles que les bouteilles en plastique vides. De plus, veillez à ce que vos documents et dossiers importants soient facilement trouvables, pour éviter de perdre des dizaines de minutes avant de mettre la main dessus.

3) Respectez des horaires

travailler de nuit

Si vous êtes libres dans le choix de vos horaires, c’est un plus énorme pour votre productivité. Cela vous permettra en effet de travailler aux moments de la journée pendant lesquels vous êtes le plus productifs. Tôt le matin, tard le soir, à partir de midi,…  Tout le monde n’est pas productif au même moment, et ce sera donc à vous de choisir l’horaire qui vous convient le mieux.

Cependant, peu importe les horaires que vous décidez de suivre, il est important de les respecter. Ne pas vous fixer d’horaires ou laisser vos loisirs empiéter sur votre temps de travail, c’est la meilleure manière de faire fuir la productivité!

À ce sujet, notez que quand il est question de gérer son temps, il y a plusieurs façons de faire. Certaines personnes, par exemple, préfèrent ne regarder leurs emails que 2 ou 3 fois par jour pour ne pas sans cesse être coupés par des messages entrants, alors que d’autres préfèrent être connectées à tout moment pour tout gérer en temps réel. Tout dépend de vous et de votre manière de travailler.




4) Faites-vous un planning et une liste de choses à faire

Faire une liste vous permettra d’avoir un clair aperçu des tâches et des objectifs de la journée. Vous pourrez aussi déterminer quelles sont les tâches les plus importantes pour commencer par celles-là, et vous assurer de ne manquer aucune deadline. Si vous n’avez aucune tâche à prioriser, pensez à mettre les plus ennuyantes ou difficiles en premier. Cela vous permettra de vous en débarrasser rapidement et de ne pas passer votre journée à y penser.

De plus, faire une liste vous offre l’opportunité de barrer les tâches au fur et à mesure que vous les réalisez. Ce simple geste a l’avantage d’augmenter notre satisfaction et de nous pousser à travailler pour barrer d’autres éléments de notre liste!

Outre une liste quotidienne, il est aussi important de faire un planning hebdomadaire ou mensuel, pour vous donner un meilleur aperçu de vos missions et des délais à respecter. Si vous avez de gros projets, vous pourrez aussi les diviser en plusieurs étapes clés pour vous assurer de bien avancer.

5) Prenez des pauses

pause

On vous entend déjà, vous êtes en train de vous dire : “Pardon? L’objectif de l’article c’est de nous apprendre à être productifs et on nous dit de prendre des pauses? C’est pas contradictoire tout ça?”

Eh bien non, ça ne l’est pas! En effet, alors qu’il est important de ne pas prendre trop de pauses, il est tout aussi important de veiller à en prendre quelques-unes. Les pauses nous permettent de relâcher la pression, de penser à autre chose et de rebooster notre énergie. Après une bonne pause, on est donc de nouveau frais pour se remettre à travailler, ce qui signifie qu’on se concentre mieux et que l’on est plus performants.

Si vous vous sentez trop fatigués ou avez mal à la tête, essayez d’aller faire un tour dehors. L’air extérieur vous réveillera et permettra de calmer vos douleurs. Si l’extérieur ne vous tente pas, vous pouvez aussi décider de lire quelques pages d’un livre ou d’un magazine, de boire une tasse de café, ou encore d’en profiter pour faire la vaisselle. Après tout, les pauses peuvent aussi servir à faire des choses utiles!

Alors, combien de pauses faire et combien de temps doivent-elles durer? Il n’y a pas de réponse toute faite à cette question, car le choix vous revient! Vous pouvez prendre 5 à 10 minutes de pause toutes les heures, ou une pause plus longue toutes les deux heures. Quoiqu’il en soit, essayez de ne pas dépasser 30 minutes de pause. En effet, un arrêt trop long pourrait vous donner moins envie de vous remettre à travailler!

6) Eliminez toute distraction

Entre les loisirs, les choses à faire, les autres habitants de la maison et le facteur qui sonne à la porte, la maison regorge de distractions.

Vous devrez donc tout faire pour éliminer un maximum d’entre elles afin de pouvoir travailler. Nos conseils 1 et 3 vous seront déjà d’une grande aide pour y arriver.

Cependant, même dans un bureau fermé et en respectant des horaires, une autre grande source de distractions qu’il est très difficile de contrôler, c’est internet. Si vous ne devez pas travailler avec internet, c’est simple : restez éloignés de votre ordinateur ou déconnectez-le du WiFi. Si, par contre, vous avez besoin de rester connectés, il vous faudra beaucoup de discipline pour ne pas ouvrir un onglet qui n’a rien à voir avec votre travail. Il est en effet très facile de finir par surfer pendant 30 minutes sans s’en rendre compte!

À ce sujet, sachez qu’il existe plusieurs applications pour smartphones et ordinateurs qui vous permettent de bloquer certains sites pendant un certain temps. Ainsi, si vous avez besoin de vous concentrer, vous pouvez par exemple décider de bloquer tous vos réseaux sociaux et les sites que vous fréquentez le plus pendant une heure, jusqu’à votre prochaine pause. C’est dur au début, mais ça ne fera que du bien à votre productivité!

7) Offrez-vous des récompenses

recompense

Vous faites face à une tâche que vous n’avez vraiment pas envie de faire? Si vous n’arrivez toujours pas à vous y mettre malgré le fait que vous ayez éliminé toutes les distractions autour de vous, pourquoi ne pas mettre sur pied un système de récompenses?

Octroyez-vous donc des petits plaisirs à la fin de chaque tâche ennuyante et difficile. Cela peut être par exemple une part de gâteau, une session de shopping en ligne ou un chapitre de votre livre préféré.  Vous le verrez, ces récompenses vous aideront à vous y mettre.

Et, une fois la tâche terminée, vous recevrez aussi une autre récompense de choix : la satisfaction de l’avoir finie et de pouvoir enfin l’enlever de votre esprit. Parfois, cette récompense est suffisante pour nous donner envie de retrousser nos manches!

8) Habillez-vous

Si vous pensiez qu’en travaillant à la maison, vous pourriez faire l’impasse sur la douche et l’habillage tous les matins, vous vous trompiez! En effet, travailler en pyjama a tendance à nous rendre bien moins productifs.

Continuez donc votre routine matinale comme si vous alliez au bureau. Pas besoin de mettre un costume, mais il est important d’être au moins présentable. En effet, certaines études affirment qu’il existe un lien entre la façon dont nous nous habillons et notre état d’esprit. Si vous restez en pyjama, vous serez donc bien moins motivés à travailler et vous voudrez plutôt cocooner dans votre fauteuil.

De plus, la routine matinale qui allie douche, petit-déjeuner et vêtements aidera votre cerveau à passer en mode travail. Vous serez alors psychologiquement prêts à attaquer la journée!

9) Sortez et faites du sport

pause sport

Encore une activité qui n’a rien à voir avec le travail! Et pourtant, comme les pauses, cela nous aide à améliorer notre concentration.

Si vous le pouvez, essayez d’aller vous balader pendant quelques dizaines de minutes le matin. La lumière naturelle aide à nous réveiller après une longue nuit, et vous serez donc prêts à travailler lorsque vous retournerez chez vous. De plus, cela vous donnera aussi l’impression de ne pas passer du lit au bureau sans entre-deux.

Quant au sport, bien qu’il nous fatigue sur le moment-même, il a un pouvoir extrêmement énergisant. Il est même conseillé en cas de fatigue chronique, par exemple. Mais ce n’est pas tout : il nous plonge aussi dans un état de bien-être, diminue notre niveau de stress et renforce notre estime de soi. Autant de choses qui ne font qu’améliorer notre productivité au travail!

Si vous n’avez pas le temps ou l’envie de vous rendre dans une salle de gym ou d’aller courir à l’extérieur, vous pouvez aussi faire du sport chez vous. Faites-le le matin avant de travailler, sur votre temps de midi, après le travail ou à un moment de votre journée pendant lequel vous n’êtes jamais vraiment productifs.

Il est toutefois important de ne pas faire du sport moins de 3h avant d’aller dormir. En effet, à cause de l’énergie que le sport nous procure après une séance, vous pourriez faire face à des insomnies. Au contraire, si vous y allez en journée, le sport vous aidera à dormir mieux. Et, une fois de plus, cela vous donnera de l’énergie pour le lendemain matin!

Bref, le sport est un cercle vertueux qui ne fera que du bien à votre productivité et à votre état d’esprit. Sans compter que si vous travaillez de chez vous, il vous faudra de toute façon bouger plus pour rester en bonne santé.

Grâce à ces 9 conseils, vous devriez pouvoir en finir avec vos longues séances de procrastination. Gardez toutefois à l’esprit que tout le monde ne se sent pas productifs dans le même environnement. Ce sont donc des conseils généraux qu’il vous faudra peut-être légèrement modifier en fonction de vos préférences. Pour le savoir, nous vous suggérons de commencer par suivre nos conseils et les adapter au fil du temps en fonction de ce qui vous convient le mieux.

Et vous, comment faites-vous pour rester productifs? Et quel est le plus grand ennemi de votre productivité?




Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

bureau maison

Comment bien aménager sa maison pour pouvoir y travailler?

By | travail

Comment bien aménager sa maison pour pouvoir y travailler?

bureau maison

Travailler à la maison, cela ne veut pas dire travailler depuis son canapé, avec l’ordinateur sur les genoux et le chat qui ronronne à côté. Si c’est ça que vous aviez en tête, autant vous le dire tout de suite : il y a d’énormes chances que ça ne fonctionne pas. En effet, c’est le cadre parfait pour avoir envie de dormir, de surfer sur internet ou encore de regarder une série… Et mettre la productivité de côté par la même occasion!

Travailler de chez soi demande un haut niveau d’organisation, aussi bien mentalement que physiquement. Pour être sûrs d’avoir des journées de travail complètes et productives, qui vous rapporteront de l’argent à la fin du mois, la première chose à faire est d’aménager votre intérieur.

Mais que faut-il faire exactement? Voici 5 règles à suivre pour avoir un bureau digne de ce nom à la maison.




1) Consacrez un endroit de votre maison à votre bureau

C’est sûrement la règle la plus importante. En effet, travailler dans un seul et même endroit de votre maison comporte de nombreux avantages qui vous rendront la vie bien plus facile.

Tout d’abord, considérer un lieu de votre maison comme votre bureau (et uniquement votre bureau) vous aidera à faire la distinction entre les parties de la journée consacrées au travail et celles dédiées aux loisirs. Vous habituerez ainsi votre cerveau à voir votre bureau comme l’endroit où vous ne faites rien d’autre que travailler. De cette manière, vous limiterez le risque d’avoir soudainement envie de regarder une série ou de faire la vaisselle en plein milieu de votre journée de travail.

Ensuite, si vous ne vivez pas seuls, cela aidera les membres de votre famille ou les autres occupants de votre maison à comprendre quand vous travaillez et quand vous êtes disponibles pour eux. Vous pourrez donc être sûrs de ne pas être coupés à tout moment lorsque vous travaillerez.

Enfin, à la fin de la journée, vous pourrez laisser votre travail de côté en quittant votre bureau. Cela vous permettra de pleinement profiter de vos soirées et de vos week-ends sans penser constamment au travail.

Mais où aménager son bureau?

L’idéal : une pièce à part

La meilleure option consiste à l’installer dans une pièce à part. Avoir une pièce entière pour votre bureau rendra la frontière entre votre travail et la vie privée bien plus facile à faire, car il vous suffira de fermer la porte une fois votre journée terminée pour laisser les soucis du boulot au bureau. De plus, si vous ne vivez pas seuls, c’est aussi la solution idéale pour vous retrouver au calme.

À ce propos, sachez d’ailleurs que vous pourrez obtenir des réductions d’impôts si vous prouvez que vous octroyez une pièce entière de votre maison à votre travail à domicile. Pensez donc à vous renseigner pour savoir comment en bénéficier!

Et si aucune pièce n’est disponible…

Si vous ne pouvez pas mettre votre bureau dans une pièce séparée, il est important que vous y consacriez au moins une table. Si vous ne l’utilisez pas à d’autres fins que votre bureau, elle aura un effet similaire à la pièce séparée : en vous y asseyant, vous ferez comprendre à votre cerveau qu’il est temps de travailler.

Mais où poser cette table, si vous n’avez pas de pièce séparée?

Tout dépend évidemment de l’espace que vous avez. Dans la limite du possible, évitez toutefois de mettre votre bureau dans votre chambre. En effet, on associe souvent inconsciemment notre chambre au sommeil, et vous pourriez vite vous retrouver avec les paupières plus lourdes que d’habitude si vous essayez d’y travailler. Si, pour une raison ou une autre, vous tenez à mettre votre bureau dans votre chambre, essayez de l’espacer le plus possible du lit.

Si vous l’installez dans votre salon ou dans votre salle à manger, veillez à la mettre le plus loin possible de la télé ou des endroits très fréquentés par les autres occupants de la maison. De plus, dans ce cas, il est encore plus important de ne pas prendre les tables existantes comme bureau. En effet, vous devriez alors ranger vos affaires tous les soirs afin de pouvoir profiter de votre espace de vie, ce qui peut rapidement devenir très inconfortable. Vous pourriez aussi finir par laisser vos affaires professionnelles traîner sur la table à la fin de la journée, et vous aurez alors beaucoup de mal à sortir le travail de votre tête. Veillez donc à installer une table supplémentaire à l’écart, sur laquelle vous pourrez toujours laisser votre ordinateur et vos affaires professionnelles.

Enfin, si vous avez assez d’espace, vous pouvez séparer votre espace bureau du reste de la pièce à l’aide d’étagères ou de paravents, par exemple. À défaut de vrais murs, ceux-ci permettront de délimiter l’espace de votre bureau et de ne pas laisser votre vie privée empiéter dessus.

2) Accordez de l’importance à la luminosité

Avez-vous déjà essayé de travailler dans un endroit peu éclairé, ou passé une réunion au travail dans une pièce sombre? Il y a fort à parier que vous ayez eu envie de vous endormir à ce moment-là. Et c’est normal! Quand il fait face à un manque de luminosité, le cerveau a tendance à vouloir dormir. De plus, vous avez plus de chance de finir avec un mal de tête si vous travaillez dans un endroit sombre, car vos yeux seront mis à rude épreuve.

La luminosité de votre bureau est donc un deuxième aspect extrêmement important.

Dans les limites du possible, essayez de positionner votre bureau près d’une fenêtre. Non seulement vous pourrez profiter de la lumière du jour, mais la vue par la fenêtre rendra aussi sûrement l’endroit plus agréable. Evidemment, ce conseil ne vaut pas si votre fenêtre donne sur une rue bruyante ou toujours bondée. Vous pourriez en effet facilement être déconcentrés par le bruit ou la vue des passants, qui pourrait tout d’un coup devenir très intéressante si vous devez faire une tâche peu motivante!

Outre la lumière naturelle, mettez également l’accent sur l’éclairage électrique. Assurez-vous de mettre suffisamment de lampes et de bien les orienter pour ne jamais vous retrouver dans la pénombre. Veillez aussi à choisir des ampoules qui s’approchent le plus possible de la lumière naturelle. Ce sont celles qui vous maintiendront le plus éveillés, sans pour autant vous rendre stressés ou de mauvaise humeur.




3) Veillez à votre confort

Puisque vous devrez passer toute la journée assis à votre bureau, il aura tout intérêt à être confortable! Le mobilier pour votre bureau doit donc être choisi avec soin.

La chaise de bureau

Tout d’abord, choisissez une chaise de bureau sur laquelle vous pourriez passer plusieurs heures sans avoir mal au dos. Si vous avez jeté votre dépourvu sur une chaise tendance comme on en voit sur Pinterest , réfléchissez bien avant de l’acheter : elle est sûrement très jolie, mais est-elle vraiment confortable?

Lorsque nous sommes mal assis, le mal de dos ou la recherche sans fin de la bonne position prend toute notre énergie, et notre productivité peut vite descendre en flèche. Dans le doute, n’hésitez donc pas à tester la chaise qui vous intéresse avant de l’acheter, afin de voir si elles correspond à votre morphologie. Parce qu’avoir un bureau Pinterest, c’est bien. Mais être productif, c’est encore mieux!

En plus d’être adaptée à votre morphologie, la chaise de bureau idéale doit pouvoir être réglable en hauteur et disposer d’un dossier qui soit inclinable et qui maintienne bien le dos.

La table de bureau

En ce qui concerne la table de bureau, choisissez-en une qui soit stable et assez grande. La grandeur dépend de votre travail. Si vous avez l’habitude de travailler avec plusieurs dossiers papier simultanément, vous devrez pouvoir être capables de tous les étaler sur la table sans devoir les empiler.

Si, au contraire, vous ne travaillez qu’avec votre ordinateur, vous pourrez penser à un bureau plus petit.

L’ordinateur

Essayez si possible d’avoir votre propre ordinateur de bureau. D’une part, utiliser un ordinateur différent pour les loisirs et pour le travail vous permettra de faire la différence entre le travail et la vie privée encore plus facilement. D’autre part, il est préférable de travailler avec un grand écran qui se trouve à hauteur de notre regard, et non le nez penché au-dessus d’un ordinateur portable. Une fois de plus, cela vous permettra d’éviter les maux de dos et de tête.

Et le reste?

Selon votre travail, vous pourriez avoir besoin d’autres choses, comme une imprimante ou des ciseaux. Quoiqu’il en soit, veillez à avoir à portée de main tout ce dont vous avez besoin. En effet, si vous devez vous balader dans la maison pour aller chercher un objet, vous pourriez finir par faire plus de pauses que prévu.

4) Pensez au rangement

Avoir tout à portée de main, oui. Avoir un bureau bordélique, non.

Même si l’on ne s’en rend pas toujours compte, le désordre fait beaucoup de mal à notre concentration et notre productivité. On ne trouve pas directement ce que l’on cherche, et une partie de notre cerveau pense à ranger plutôt qu’à travailler. Du coup, on finit par ne plus avoir les idées claires. Le meilleur bureau est donc un bureau minimaliste, sur lequel on ne trouve que le strict nécessaire.

Mais pour cela, il faut disposer de bons rangements. Si vous n’êtes pas du genre organisé, il vous faudra faire un effort supplémentaire pour le devenir. Il est essentiel de pouvoir facilement trouver tout ce dont vous avez besoin, mais aussi d’organiser votre paperasserie administrative de la meilleure façon possible.

Classeurs, étagères, tiroirs,… Il ne vous reste donc plus qu’à trouver les rangements qui vous conviennent le mieux! Pensez à mettre à portée de main les objets que vous utilisez le plus souvent, pour ne pas devoir vous lever à chaque fois que vous en aurez besoin.

En fin de journée, veillez à ranger votre bureau. Cela vous prendra peu de temps et vous permettra de commencer la journée suivante sur de bonnes bases.

5) Décorez votre bureau

La décoration peut paraître plus futile, et pourtant elle n’est pas inutile! Vous serez plus enclins à travailler lorsque vous aurez fait de votre bureau un endroit agréable où vous aimerez passer du temps. Et cela vous rendra plus productifs!

Décorez votre bureau selon vos goûts, en faisant attention à bien respecter toutes les règles précédentes.

decoration bureau papier peint
poster bureau

Vous pouvez y mettre des photos, quelques objets que vous aimez ou encore des phrases motivantes qui vous reboosteront à chaque coup de mou. Veillez toutefois à ne pas surcharger la décoration et à ne pas y mettre des objets qui vous déconcentreront plus qu’autre chose. Si cette photo de vous sur une plage paradisiaque vous fait rêvasser toute la journée, mieux vaut la mettre en-dehors de votre bureau. Par contre, si elle vous motive à donner le meilleur de vous-mêmes pour rapidement gagner de l’argent et pouvoir repartir sur votre île, laissez-la là!

Enfin, pensez au pouvoir des plantes et n’hésitez pas à en mettre une ou deux dans votre bureau.

Si vous suivez tous ces conseils, vous serez sûrs de partir sur de bonnes bases pour travailler chez vous. Et si, vraiment, vous n’arrivez pas à vous y mettre, peut-être n’êtes-vous pas faits pour le travail à domicile? Pour le savoir, n’hésitez pas à aller lire notre article à ce sujet.

Si vous travaillez déjà à domicile, dites-nous : à quoi ressemble votre bureau?




Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

home office

Êtes-vous vraiment faits pour le travail à domicile?

By | travail

Êtes-vous vraiment faits pour le travail à domicile?

home office

Travailler de chez vous vous fait rêver? Vous avez lu notre article sur les avantages et les inconvénients du travail à domicile et cela ne vous a pas fait changer d’avis? Avant de vous lancer, il est important de savoir si c’est vraiment fait pour vous.

Pour vous aider, voici 5 questions que vous devriez vous poser. Si vous répondez « oui » à chacune d’entre elles, pas de doutes : vous êtes faits pour ça!




1) Pouvez-vous vous concentrer facilement?

Lorsque l’on travaille à la maison, la distraction rôde sans cesse autour de nous. Il y a la télé que vous pourriez allumer, ce gâteau que vous pourriez faire, le lit qui pourrait vous accueillir le temps d’une petite sieste, ce livre que vous rêvez de finir ou, même, cet escalier qui, décidément, demanderait un peu de nettoyage. Au final, à la maison, il n’y a qu’une chose qu’il n’y a pas : le boss qui regarde par-dessus votre épaule ou vous envoie des mails à longueur de journée.

Bref, vous l’avez compris : il faut un beau niveau de concentration pour pouvoir travailler dans un environnement pareil!

Mais outre la concentration, travailler de chez soi demande aussi une bonne dose de motivation pour faire face à la procrastination. Si vous êtes passionnés par ce que vous faites, ça ne devrait pas être trop dur. Mais si votre travail n’est pas votre hobby, ou si vous avez toujours eu du mal à vous concentrer sur une tâche en particulier et que les deadlines ne vous impressionnent qu’à moitié, travailler à la maison représentera un vrai défi.

Toutefois, une bonne façon d’aider notre cerveau à se concentrer sur une tâche, c’est de lui faire respecter des horaires. Alors, on vous le demande…

2) Etes-vous capables de respecter des horaires?

Vous n’êtes pas obligés de faire des journées 9-17 comme un employé normal. Si votre travail à domicile vous offre de la flexibilité dans vos horaires, n’hésitez pas à en profiter! Vous pourriez, par exemple, prendre une pause de midi de deux heures en allant déjeuner avec un ami, ou vous arrêter en plein milieu de la journée pour regarder ce match de l’US Open que vous ne voudriez pas manquer.

Cependant, vous devrez toujours veiller à bien faire la différence entre les moments consacrés aux loisirs et ceux dédiés au travail.

Si vous prenez trop de pauses et avez du mal à vous concentrer lorsque vous êtes censés travailler, votre productivité aura beaucoup de mal à suivre le rythme. Vous risqueriez alors fort de devoir abandonner vos rêves de travail à domicile plus vite que prévu. De plus, votre procrastination pèsera vite sur votre moral. Vous pourriez alors vous retrouver un samedi soir à penser à la pile de travail qui s’accumule alors que vous êtes en train d’essayer de profiter d’un moment entre amis.

Mais, au contraire, si vous être accro au travail et travaillez presque toute la journée, ce n’est pas bon non plus. Il est important d’accorder des pauses à votre cerveau pour pouvoir recharger vos batteries.

Respecter des horaires vous permettra donc d’entretenir une relation saine avec votre condition de travailleur à domicile. Et si vous vivez avec quelqu’un ou avez une famille, cela permettra également à vos proches de savoir quels sont les moments pendant lesquels ils peuvent vous déranger, et ceux pendant lesquels ils doivent vous laisser travailler.

3) Etes-vous organisés?

En plus de gérer son temps, le travail à domicile demande bien souvent de gérer beaucoup d’autres choses, surtout si vous travaillez comme indépendant : vos clients, vos factures, vos comptes, vos missions,…

Si vous êtes désordonnés, la qualité de votre travail en pâtira vite. Sans aucun doute, l’organisation est donc une qualité nécessaire pour pouvoir travailler à la maison.

4) Pouvez-vous rester seuls?

Pour beaucoup, l’une des grosses contraintes du travail à domicile, c’est l’absence de collègues autour de nous. Si parler avec vos collègues vous insupporte et que vous aimeriez passer la journée seuls avec vous-mêmes, il n’y a pas de soucis à se faire : vous n’aurez aucun problème à travailler de chez vous.

Par contre, si vous aimez aller au travail car vous y passez de bons moments à parler et rire avec vos collègues, vos journées passées seuls chez vous devant votre écran pourraient vite vous sembler moroses.

Heureusement, il existe plusieurs astuces pour combler ce manque. Vous pouvez, par exemple, prévoir des pauses-déjeuner avec des amis qui travaillent près de chez vous ou se trouvent dans la même situation que vous. Si vous ne vivez pas seuls, vous pourrez aussi profiter de la compagnie de votre partenaire, votre famille ou vos colocataires le soir, quand ils rentreront à la maison. Et si c’est vraiment trop dur, il existe des espaces de coworking qui vous permettront de travailler dans un vrai bureau avec d’autres personnes, au moins quelques jours par semaine.

Quoiqu’il en soit, ça reste un point important à considérer. En effet, certaines personnes décident de retourner au statut d’employé en entreprise parce qu’elles ont trop souffert de leur isolement forcé!

5) Pouvez-vous travailler sans recevoir d’ordres?

Si vous avez l’habitude d’être indépendant dans votre travail, de voir où il en manque et de prendre des décisions sans que personne ne vous dise quoi faire, vous n’aurez pas de mal à vous habituer au travail à domicile.

Par contre, si vous n’avez pas le sens des responsabilités, attendez toujours que quelqu’un vous pousse à travailler ou n’avez pas confiance en vos propres décisions, vous devrez vous booster et commencer à croire en vous pour travailler seuls chez vous.

Alors, à combien de points avez-vous répondu “oui” sans hésiter?

Si toutes ces qualités ne sont pas à proprement parler ce qui vous définit le mieux, peut-être vaut-il mieux abandonner l’idée de travailler de chez vous. Mais si vous êtes motivés et que les inconvénients du travail à la maison ne vous font pas peur, ne baissez pas les bras! En effet, toutes les qualités que nous venons de citer peuvent s’apprendre. Avec beaucoup de discipline, de motivation et d’exercice, vous pourrez finir par les acquérir.

Et pour mettre toutes les chances de votre côté, il vous faudra aussi veiller à aménager votre maison pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions. En effet, l’environnement dans lequel vous travaillerez a aussi énormément d’importance! Lisez notre article pour connaître les 5 règles à suivre pour aménager votre bureau à la maison.




Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

freelance

Travailler à la maison : quels avantages et quels inconvénients?

By | travail

Travailler à la maison : quels avantages et quels inconvénients?

freelance

Vous n’en pouvez plus de vous lever aussi tôt pour aller travailler, vous ne supportez plus le temps perdu dans les transports en chemin vers le bureau et vous ne voulez vraiment plus voir la tête de votre boss tous les matins. La tête perdue dans vos pensées moroses, vous venez de prendre une décision : finie la vie d’entreprise, à partir de maintenant vous ne travaillerez que de chez vous.

Oui mais êtes-vous vraiment sûrs que cela vous convienne? Avez-vous pensé à tous les inconvénients qui se cachent derrière les avantages dont tout le monde rêve?

Pour vous aider, nous faisons le point. Voici les principaux avantages et désavantages du travail à la maison.




Les avantages du travail à domicile

Si vous rêvez de travailler chez vous, vous avez sûrement déjà pensé aux nombreux avantages que cela procure. Voici les principaux.

1) Vous ne perdez pas de temps dans les transports

Les embouteillages en voiture, les trains en retard, les métros bondés, les bus nauséabonds,… On a tous de quoi se plaindre de ce trajet quotidien que l’on doit supporter soir et matin!

Si vous vivez loin de votre travail, vous avez sûrement déjà passé beaucoup de temps à penser… au temps que vous perdez! C’est simple : si vous travaillez à 45 minutes de chez vous, vous perdez 1h30 de votre journée tous les jours. À moins que vous soyez de ceux qui profitent de tout ce temps pour lire un bon livre ou se relaxer, il y a de fortes chances que les trajets vous rendent fous.

Travailler à la maison, c’est donc un gain de temps incroyable. Le matin, vous pouvez en profiter pour dormir plus longtemps ou prendre un long petit-déjeuner. Le soir, vous avez enfin le temps d’aller faire du sport, de faire les magasins ou de vous mettre à votre hobby préféré sans devoir directement faire à manger. C’est simple : vous profitez beaucoup plus de vos journées!

Et comme si cela n’était pas suffisant, éviter les trajets vous rendra aussi bien moins stressés.

2) Vous économisez de l’argent

home office

Ne plus faire de trajets pour aller travailler, cela veut aussi dire que vous ne devez plus payer l’essence et les péages, ou les titres de transport si vous aviez l’habitude de prendre les transports en commun.

Vous pouvez aussi économiser de l’argent sur votre déjeuner en arrêtant de payer votre repas à la cantine tous les midis.  Et si vous avez des enfants, vous pouvez aller les chercher directement à l’école au lieu de payer les frais d’une garderie pour les y laisser jusqu’à ce que vous rentriez du travail.

Bien sûr, vous devrez payer plus sur vos factures d’électricité, car rester à la maison vous demandera de la chauffer et de l’éclairer à des heures pendant lesquelles vous étiez auparavant au bureau. Cependant, une partie de ces coûts peut être déduite de vos impôts.

3) Vous avez plus de temps pour les autres

Si vous avez une famille ou vivez en couple, vous aurez plus de temps à leur consacrer car vous ne serez pas perdus quelque part entre le bureau et les transports.

Ainsi, si vous avez des enfants en bas âge, par exemple, vous pouvez passer le temps de midi avec eux ou leur consacrer deux heures entières après l’école. Autant de choses qui sont presque impossibles lorsque l’on travaille en entreprise.

Et si vos grands-parents ou vos parents ont besoin de vous en plein milieu de la journée, vous pourrez aussi prendre du temps pour les aider. Tout cela parce que …

4) Vous avez plus de flexibilité quant à vos horaires

Pour autant que vous ne travailliez pas en télétravail, vous êtes le seul à décider de vos horaires.

Vous pouvez travailler dès l’aube ou commencer l’après-midi jusque tard le soir. Vous pouvez aussi vous accorder une sieste au milieu de la journée, ou décider de placer votre week-end en milieu de semaine. C’est simple : vous faites comme bon vous semble.




5) Vous ne limitez pas votre recherche d’emploi à votre zone géographique

Vous avez trouvé le job de vos rêves, mais il se trouve à 1000 kilomètres de votre famille. Vous avez trois options : le décliner, le prendre et emmener votre famille avec vous, ou tout quitter et partir seul. Nombreux d’entre nous ont déjà été dans cette situation, et l’on sait à quel point elle est peu envieuse.

Pour autant que ce job de rêve le permette, le travail à domicile vous offre une quatrième option : travailler à distance. Vous pourriez donc avoir le job, sans pour autant devoir abandonner votre famille, vos amis et toute la vie que vous vous êtes construite jusqu’à aujourd’hui.

Si vous parlez anglais ou une autre deuxième langue, vous pourriez même vous retrouver à travailler pour une entreprise qui se trouve à l’autre bout du monde!

6) Vous choisissez votre environnement de travail

Les bureaux de votre entreprise sont en open-space et vous n’arrivez pas à vous concentrer face à Colette et Elise qui commèrent et ricanent à longueur de journée, ou Bernard qui parle beaucoup trop fort au téléphone? L’éclairage de votre bureau vous fait mal à la tête? Vous avez toujours froid lorsque vous travaillez?

En installant votre bureau chez vous, vous serez libres de l’organiser selon vos préférences. Vous pourrez donc en faire l’endroit parfait pour travailler confortablement et sans distractions.

Et si vous n’aimez pas vos collègues, c’est encore mieux : vous n’aurez plus à leur dire bonjour avec un grand sourire tous les matins!

7) Vous choisissez votre tenue de travail

travailler en pyjama

Vous n’en pouvez plus de votre costume-cravate, ou de ces talons que l’on vous oblige à porter? Lorsque vous travaillez à domicile, vous pouvez décider de travailler en jogging ou avec votre chemise hawaïenne préférée. Peu importe!

Attention, cependant : pour certaines personnes, travailler en pyjama donne juste envie de dormir. Si c’est votre cas, il est vivement recommandé de vous habiller avant de commencer la journée, au risque de perdre votre productivité quelque part entre votre lit et votre petit-déjeuner.

8) Vous augmentez votre productivité

Autant le dire tout de suite : ceci n’est pas valable pour tout le monde. Cependant, si travailler à la maison est fait pour vous, vous verrez sûrement votre productivité augmenter.

Les raisons sont nombreuses, et sont toutes liées aux différents avantages que nous venons de citer.

D’abord, comme nous l’avons dit, vous pouvez décider de vos propres horaires. Par exemple, certains d’entre nous sont beaucoup plus productifs le soir après le repas que le matin. Ou encore, si vous n’arrivez vraiment pas à vous mettre à travailler l’après-midi, vous pouvez décider d’aller faire une promenade pour vous vider la tête avant de recommencer à plancher sur vos projets.

Ensuite, en enlevant le stress des transports et du temps perdu pour rien dans la journée, vous serez plus sereins et plus enclins à vous concentrer sur votre travail.

Enfin, vous n’aurez pas à faire aux distractions du travail, comme vos collègues qui n’arrêtent pas de vous déranger ou les réunions inutiles auxquelles on vous invite bien trop souvent.




Les inconvénients du travail à domicile

Vous l’avez compris, travailler de chez soi offre de la liberté dans de nombreux domaines. Mais cela ne veut pas dire que tout est rose!

Avant de vous lancer, il est donc important de connaitre les inconvénients de cette situation, au risque de faire face à une énorme déception seulement quelques mois après avoir quitté votre job en entreprise. Voici les principaux.

1) La frontière entre la vie privée et la vie professionnelle est plus difficile à faire

Lorsque l’on travaille de chez soi, on perd deux avantages dont on profite quand on travaille dans les bureaux d’une entreprise.

Premièrement, on ne peut plus facilement arrêter de penser au travail dès que l’on quitte le bureau, car notre bureau se trouve à la maison. Il faut donc parfois redoubler d’efforts pour se détendre. Pire, certaines personnes n’arrivent jamais à vraiment distinguer les moments dédiés au travail et ceux dédiés aux loisirs. Dans ce cas, le travail finit alors par prendre beaucoup plus de place dans notre vie, ce qui n’est pas sain.

Deuxièmement, si l’on vit en couple ou en famille, on aura parfois du mal à faire comprendre à notre partenaire ou à nos enfants quels sont les moments pendant lesquels on ne doit pas être dérangés. Résultat : on pourrait se trouver sollicités à tout moment de la journée, ce qui finirait par fortement perturber notre journée de travail.

2) Vous pourriez avoir du mal à vous mettre à travailler…

distractions maison

La liberté d’organiser ses propres horaires peut se retourner contre vous. Si vous ne disposez pas de suffisamment de discipline et d’organisation, vous pourriez passer vos journées éviter de travailler.

Il faut dire que, même si les distractions liées aux collègues n’auront plus lieu d’être, d’autres distractions viendront les remplacer. À la maison, il y a tellement de choses à faire : la vaisselle à laver, la télé à regarder, la chambre à ranger,… C’est simple : si on le veut, on peut passer des journées entières à faire autre chose que travailler.

Pour travailler à la maison, il faut donc faire bien attention à ne pas laisser la procrastination faire partie de notre quotidien, au risque de voir notre productivité baisser en flèche.

3) …Ou ne pas savoir quand vous arrêter

Le cas contraire est aussi possible. Si vous êtes passionnés par votre travail ou êtes du genre à enchaîner les heures de travail sans compter, vous finirez vite par travailler beaucoup plus qu’avant. Car sans horaires fixes, on a parfois du mal à compter nos heures de travail, ou on oublie tout simplement de le faire.

C’est très bien si vous devez mettre sur pied un projet important, mais cela ne peut pas durer infiniment. En effet, pour garder une relation saine au travail, nous avons besoin d’accorder des pauses à notre cerveau.

C’est d’autant plus vrai que si vous ne vous arrêtez pas, votre vie sociale en prendra un coup. Car…

4) Vous êtes seuls chez vous

L’isolement est l’un des côtés du travail à domicile que de nombreuses personnes n’arrivent pas à supporter.

En effet, vous passez vos journées en tête-à-tête avec votre ordinateur, et vous n’avez aucun collègue à qui parler. Finie la possibilité de lancer une blague stupide entre deux mails, de faire de longues pauses café remplies de conversations futiles et de vous lancer dans de longues discussions au déjeuner.

Si vous ne vivez pas seuls, vous pourrez profiter de la présence de vos proches en fin de journée, après le travail et l’école. Mais si ce n’est pas le cas, vous pourriez finir par passer des journées entières sans parler à personne, ce qui finira par donner un gros coup à votre moral. Dans certains cas, l’isolement peut devenir mentalement insupportable.

Alors, le travail à la maison, c’est fait pour vous?

Si vous voulez en savoir plus, notez que deux options s’offrent à vous lorsque vous décidez de travailler à la maison : vous pouvez vous lancer en indépendant ou travailler pour une entreprise à distance. Lisez-en plus sur ces deux options, ainsi que leurs avantages et leurs inconvénients, dans notre article “Freelance ou télétravail : quelle option choisir?“.




Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

teletravail

Freelance ou télétravail: quelle option choisir?

By | travail

Freelance ou télétravail: quelle option choisir?

teletravail

Si vous avez lu notre article Travailler à la maison : quels avantages et quels inconvénients?, vous connaissez déjà les pour et les contre du travail à domicile en général.

Cependant, le travail à domicile regroupe deux réalités bien différentes : le statut de freelance et le télétravail. En plus des avantages et inconvénients généraux, elles ont chacune leurs propres points positifs et négatifs.

Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous expliquons ce qui distingue les deux situations et nous vous donnons les pour et les contre dans les deux cas.




Freelance ou télétravail, quelle différence?

Ces deux statuts ont une chose en commun : ils permettent de travailler à la maison, ou dans tout endroit qui ne soit pas les locaux de l’employeur. Mais c’est sûrement la seule chose qui les rassemble.

D’un côté, être freelance, ou être indépendant, c’est décider d’offrir nos propres services ou produits à des clients.

Dans ce cas, nous devenons notre propre chef et nous pouvons décider de travailler pour les clients que nous voulons. Bien que la plupart des indépendants travaillent dans leur propre bureau, il est aussi possible, dans certains cas, de travailler dans les locaux du client qui nous emploie.

D’un autre côté, le télétravail, c’est travailler pour un employeur en particulier, mais depuis la maison. On travaille alors pour une entreprise en disposant d’un statut similaire à celui d’un employé normal, à l’exception que l’on travaille à distance, et non directement dans les locaux de l’entreprise. Dans certaines entreprises, le télétravail n’est autorisé que quelques jours par semaine, mais dans d’autres, c’est une situation à temps plein qui permet donc de ne jamais mettre un pied dans les bureaux de la société.

Avec les nouvelles technologies qui permettent de travailler de chez soi grâce à un simple ordinateur, c’est un statut qui se répand de plus en plus. De nombreuses entreprises commencent en effet à offrir des positions de télétravail à leurs employés, pour autant que le travail en question puisse être fait à distance.

Mais avant de choisir le statut qui vous convient le mieux, il est important de connaître leurs avantages et inconvénients.

Le statut de freelance : les pour et les contre

Etre freelance, cela offre une grande liberté, mais cela demande aussi beaucoup de responsabilité. De plus, les rentrées d’argent ne suivent pas toujours! Voici les avantages et les inconvénients principaux du statut d’indépendant.

Les avantages de la vie de freelance

avantages freelance

1) Vous choisissez vos horaires

Etant leur propre chef, les indépendants ont le libre choix quant à leurs horaires. Ils peuvent donc organiser leur semaine et leur journée de travail selon ce qui les arrange le mieux, sans devoir rendre de comptes à personne.

Vous voulez aller faire du shopping en pleine après-midi, réserver des vacances en dernière minute, commencer à travailler à 11h ou ne pas travailler le lundi? Tout est possible, pour peu que vous gériez vos horaires et n’oubliiez pas de prévoir du temps pour travailler!

2) Vous choisissez les missions sur lesquelles vous travaillez

Ici, vous n’avez pas de chef pour vous dire ce que vous devez faire. Vous pouvez donc choisir vos propres clients, sur base des projets qui vous attirent le plus.

Ainsi, si vous avez un mauvais sentiment par rapport à un client ou si la mission qu’ils vous demandent de faire vous ennuie à mourir avant même d’avoir commencé, libre à vous de rejeter l’offre.

3) Votre salaire n’est pas plafonné

Vu que vous choisissez vos horaires et vos clients, vous n’avez pas de limite maximale quant au salaire que vous recevez. De plus, c’est aussi à vous de choisir vos tarifs.

Pour peu que vous soyez productifs et que des clients soient prêts à payer le prix que vous leur proposez, vous pourriez donc gagner bien plus qu’un salarié!

4) Vous n’avez pas de boss

Nous l’avons dit : le chef, c’est vous. Cela ne présente pas toujours que des avantages, car vous n’aurez personne d’autre que vous pour vous pousser à travailler. Mais cela vous permet de prendre vos propres décisions et de faire à peu près ce que vous voulez. Finies les heures passées à vous plaindre de votre chef que vous ne supportez pas!

Bien sûr, vous devez tout faire pour satisfaire vos clients et, d’une certaine manière, ils deviennent votre boss. Mais si vous n’aimez pas travailler avec eux, vous pouvez toujours décider de ne pas faire d’autres missions pour eux. Pas aussi simple de virer son chef lorsque l’on travaille en entreprise!




Les inconvénients de la vie de freelance

problemes freelance

1) Si vous ne travaillez pas, vous ne gagnez rien

Lorsque vous êtes indépendants, vous n’êtes généralement payés que lorsque vous travaillez. C’est l’un des inconvénients principaux de ce statut. Bien sûr, vous pourrez prendre plus de vacances qu’un salarié, mais elles auront toujours le goût des congés sans solde!

De plus, même si vous ne prenez pas de vacances, il n’est pas rare de se retrouver avec des périodes creuses pendant lesquelles les clients sont rares. Vous devrez alors compter sur les revenus des mois précédents, et redoubler d’efforts pour trouver des clients.

Ce sera donc à vous de gérer votre temps et vos revenus pour trouver le bon équilibre entre le travail et les congés.

2) Vous devez vous occuper des comptes et de l’administratif

Etre indépendant, cela veut souvent dire tout gérer soi-même, à moins que vous n’engagiez quelqu’un pour le faire à votre place.

Vous devrez donc vous pencher sur la sécurité sociale, la pension, l’assurance santé et d’autres domaines administratifs pas toujours très passionnants. Vous devrez aussi veiller à bien suivre vos comptes pour faire tous vos paiements en temps et heure, mais aussi surveiller que vos clients vous aient bien payés.

Bref, être indépendant, c’est comme se transformer en un couteau suisse. Et tout cela prend du temps, sans compter que l’administration n’est parfois bonne qu’à s’arracher les cheveux!

3) Vous devrez faire face à des clients pénibles

Tout n’est pas rose, et ce n’est pas parce que vous pouvez choisir vos clients qu’ils seront tous supers! Certains, par exemple, voudront vous payer un salaire minime, alors que d’autres ne vous payeront pas. En outre, certains clients vous demanderont de refaire en un délai très court tout ce que vous venez de faire.

C’est simple : demandez à un indépendant, il aura toujours des anecdotes de clients fatigants à vous raconter!

Le télétravail : les pour et les contre

De son côté, le télétravail apporte moins de liberté, mais plus de sécurité. Voici ses principaux avantages et inconvénients.

Les avantages du télétravail

1) Vous avez un salaire fixe

Ici, pas besoin de stresser en pensant à la fin du mois. Peu importe votre charge de travail ou vos jours de congé, vous aurez toujours le même salaire qui arrivera sur votre compte.

Cette stabilité financière est sûrement l’avantage principal du télétravail par rapport au statut d’indépendant.

2) Vous avez des congés payés

Si vous voulez partir en vacances, vous ne devrez pas faire face à une période sans revenus le temps de vos vacances. En effet, comme tout salarié, vous avez droit à des congés payés.

3) Votre matériel est payé par l’entreprise

Dans la plupart des cas, l’entreprise qui vous embauche vous fournit le matériel nécessaire à votre travail, dont votre ordinateur. Non seulement vous ne devez rien acheter vous-mêmes, mais ça vous permet aussi de mieux marquer la frontière entre votre vie professionnelle et votre vie privée, car vous ne devez pas utiliser votre ordinateur personnel.

De plus, certaines entreprises mettent également à disposition de leurs employés en télétravail une somme d’argent mensuelle pour louer une place dans un espace de coworking. Ces espaces sont des bureaux créés pour les indépendants et télétravailleurs qui ne veulent pas travailler à la maison.

Les inconvénients du télétravail

1) Vous avez un chef

Alors qu’un indépendant est son propre chef, un salarié en télétravail agira toujours sous les ordres d’un boss. Bien que celui-ci ne soit pas capable de regarder directement au-dessus de votre épaule, il vérifiera vos performances et pourra vous demander à tout moment de faire des tâches qui ne vous motivent absolument pas.

2) Vous disposez de moins de visibilité dans l’entreprise

Puisque vous ne travaillez pas directement dans les locaux de l’entreprise, votre chef et votre équipe peuvent parfois oublier votre présence. Vous êtes alors surtout évalués sur vos performances, et il vous faudra souvent faire plus d’efforts pour ne pas rester dans l’ombre. Les promotions sont donc parfois plus difficiles à obtenir et, à moins que vous ne vous fassiez entendre, vous pourriez alors stagner pendant longtemps dans votre position.

De plus, vous avez souvent moins de contact avec vos collègues, et il est plus difficile d’arriver à une véritable cohésion de groupe.

3) Vous ne disposez pas de flexibilité dans vos horaires

Dans ce cas, c’est l’entreprise qui décide de vos horaires. Si vous voulez faire une longue balade en plein milieu de l’après-midi ou aller chercher vos enfants à l’école avant la fin de la journée de travail, ça s’avérera donc compliqué.

4) Vous ne choisissez pas les missions sur lesquelles vous travaillez

Vous ne pouvez pas choisir les projets sur lesquels vous voulez travailler, ni les collègues avec qui vous collaborerez. Tout dépend de votre boss et de ce qu’il décide.
Alors, êtes-vous plutôt faits pour le télétravail ou pour le statut d’indépendant? Quelle est la situation qui vous attire le plus?




Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Envie de vous sentir bien à la maison?
Je m'inscris
Pas de spams. Desinscription en un seul clic

GUIDE GRATUIT: 80 points Feng-Shui essentiels pour améliorer votre confort de vie.

Simples et rapides à mettre en place!
close-link
Rejoignez plus de 8000 adhérent(e)s
Inscrivez vous à notre newsletter
Restez informé(e) sur tout ce qui se passe près de chez vous en rapport au bien-être.
Vous pouvez annulez votre inscription à tout moment.
close-link

Send this to a friend