Chi Nei Tsang : une détente viscérale

By 5 August 2019 August 22nd, 2019 dans le corps, index

Chi Nei Tsang : une détente viscérale

chi nei tsang

Dérivé du Qi-Qong, le Chi Nei Tsang est une technique taoïste de massage énergétique, focalisée sur le ventre. Mélange de techniques de massage et de méditation, il s’agit d’une méthode thérapeutique très efficace, qui permet de soulager les maux physiques aussi bien que psychologiques.

Pour mieux comprendre son fonctionnement, il faut d’abord savoir que dans la médecine chinoise, on considère que le ventre est un élément fondamental de notre corps, une sorte de deuxième cerveau. 

En effet, dans le mode de pensée taoïste, le ventre est le cœur de nos émotions. C’est une conception que l’on retrouve d’ailleurs aujourd’hui encore à travers les multiples expressions de la langue : on peut avoir « la boule au ventre », « des papillons dans le ventre », « l’estomac noué », « la peur au ventre », on peut « se faire de la bile »… 

Or, les émotions ont tendance à s’accumuler dans notre abdomen et peuvent ainsi créer des sensations inconfortables ou douloureuses, particulièrement lorsqu’elles sont négatives (peur, stress, anxiété, colère…).

Le Chi (« l’énergie vitale » en chinois) Nei Tsang (« organes internes ») va donc littéralement consister à retravailler ou rééquilibrer l’énergie des organes internes et des viscères. 




De fait, selon le Tao, chaque organe est lié à un type d’émotion en particulier : par exemple, la tristesse et la joie se situent dans les poumons, tandis que le foie recèle le calme ou la colère, et que les reins renferment la peur et le courage… Ainsi, des reins qui ne fonctionnent pas bien peuvent entraîner un sentiment d’irritation exacerbé, ou bien une soudaine crise de rage peut altérer le foie. 

Nos maladies et nos émotions négatives à répétitions seraient donc dues à des blocages, des nœuds, qui empêchent l’énergie de circuler correctement. Si rien n’est fait, toute cette énergie bloquée, incapable de se déverser ailleurs, s’accumule dans les organes et dans le ventre, et les « coupe » en quelque sorte du reste du corps, en empêchant les échanges. 

Et le rôle du Chi Nei Tsang est justement, en s’inspirant de principes du kung-fu par exemple, de débloquer ces tensions au moyen de différentes techniques de massage, plus ou moins appuyées, et qui vont permettre de faire à nouveau circuler l’énergie, ou bien d’améliorer la circulation préexistante dans le corps.

Le praticien doit donc à la fois être capable de percevoir les informations que lui envoient l’abdomen, les viscères et les organes, de localiser avec précision les tensions et les blocages, et enfin de pouvoir agir de manière appropriée, pour pouvoir les délier, mais aussi pour évacuer toutes ces énergies négatives et ces toxines condensées. 

Il va pratiquer son art soit directement sur les organes concernés à travers l’abdomen, soit sur des points d’énergie précis, reliés à ces organes. Ainsi, le Chi Nei Tsang ne se contente pas de supprimer des douleurs ou des gênes, mais il va en traiter les causes, en tentant de réguler ce qui était déréglé et bloqué. 

En fait, on isole ces monceaux négatifs pour les détruire avant qu’ils n’atteignent et n’influencent totalement le cerveau. Pour cela, la discipline s’appuie sur les quatre systèmes majeurs du corps : les systèmes vasculaire, nerveux, énergétique, lymphatique et musculaire.

Bienfaits du Chi Nei Tsang

Le Chi Nei Tsang constitue un remède à la fois aux troubles du corps et de l’âme. Ainsi, ses bénéfices sont multiples.

Au niveau physique d’abord, l’effet le plus évident de cette technique est le soulagement des douleurs au niveau du ventre (maux de ventre, ballonnements, intestins noués, troubles de la digestion, crampes abdominales, constipation, mais aussi troubles et douleurs menstruelles…). 

Mais les effets du rétablissement de l’harmonie énergétique dans le ventre rejaillissent sur tout le corps. Ainsi, le surpoids, les douleurs dorsales, le manque d’énergie, la fatigue chronique, les maux de tête, l’infertilité, l’impuissance, les problèmes respiratoires (asthme par exemple) sont autant de troubles quotidiens que le Chi Nei Tsang peut soulager, voire faire disparaître.

De plus, grâce à l’effet de détente produit, le Chi Nei Tsang apaise les tensions, détend les muscles, améliore la souplesse, et permet un meilleur alignement des vertèbres et de certains os. 

En effet, il est assez peu connu que quelques soucis de postures peuvent être corrigés en travaillant d’abord sur les organes internes. Ainsi, on peut consulter pour des douleurs au cou, aux épaules, aux pieds, au bassin, aux jambes… 

En outre, une meilleure circulation de l’énergie permet d’améliorer les circulations sanguine et lymphatique ainsi que la respiration, les performances du système immunitaire, et le fonctionnement du métabolisme (qui régule la perte ou la prise de poids par exemple). Pour cela, la discipline est recommandée durant une convalescence pour se remettre d’une maladie (physique ou psychique), d’une opération, d’un choc ou d’un traumatisme par exemple.

Au niveau psychique, les bienfaits du Chi Nei Tsang découlent directement du soulagement des douleurs ou gênes physiques. Ainsi, le stress, les troubles du sommeil (insomnies, apnées du sommeil par exemple), et toute les émotions négatives récurrentes telles que l’anxiété, la peur, la colère, l’irritabilité, la tristesse, l’angoisse (etc.) peuvent être apaisés ou, mieux, éliminés après une séance.

De même, le Chi Nei Tsang permet une redécouverte et une meilleure connaissance de soi, car il tente d’éliminer des tensions qui parfois prennent leur source très loin en arrière, et sont profondément enracinées en nous. Il contribue également à faire prendre conscience de l’importance de l’aspect émotionnel dans notre façon de vivre et d’envisager nos relations avec les autres et avec notre environnement.

Mais surtout, il s’agit d’une technique très réputée pour améliorer nos capacités d’auto-guérison. Le fait de verbaliser ses émotions, de les exprimer de manière consciente et consentie permet de libérer des toxines et tensions que l’on accumulait inconsciemment. Il paraîtrait même que le Chi Nei Tsang permettrait d’allonger la longévité. 

Finalement, non seulement on (re)gagne une grande énergie, une grande vitalité, mais on devient aussi davantage conscient de son corps et de ses besoins. Cette nouvelle harmonie intérieure et organique s’étend donc à notre environnement et à notre façon d’envisager et de percevoir notre vie entière.

Cependant, le Chi Nei Tsang peut aussi être effectué en tant que thérapie préventive,  c’est-à-dire avant de tomber malade ou de constater l’émergence de symptômes désagréables, du fait notamment de son effet d’optimisation du système immunitaire et de l’auto-guérison. Il faut alors se faire masser régulièrement, particulièrement au moment des changements de saisons.




Le Chi Nei Tsang en pratique

Comme il faut impérativement que le praticien soit en contact direct avec la peau, et à travers elle avec les organes et les canaux d’énergie pour pouvoir les corriger, une séance de Chi Nei Tsang s’effectue le ventre dénudé, voire torse-nu. Le patient est allongé, en général sur une table de massage, sur le dos.

Avant d’en venir au massage à proprement parler, la séance débute par un court entretien sur la santé physique du patient en général, sur les éventuelles douleurs chroniques vécues, ainsi que sur les possibles émotions négatives ressenties, les habitudes de vie, etc. Ensuite, le praticien aide le patient à se détendre en lui faisant réaliser des exercices de respiration, de relaxation et de méditation. 

Puis le massage en tant que tel débute. Il s’agit d’un exercice très progressif, d’abord extrêmement doux, à peine quelques effleurements, puis qui s’intensifie progressivement, pour devenir de plus en plus profond et précis au fur et à mesure. Petit à petit, le thérapeute s’enfonce de plus en plus, afin d’atteindre les organes les plus reculés de l’abdomen, et faire ainsi disparaître les blocages et les tensions. Les différents organes sont tous traités chacun à leur tour.

Après cette entrée en matière, le massage peut soit s’effectuer exclusivement naturellement, avec les mains uniquement, soit en utilisant des huiles essentielles ou bien des ventouses, par exemple. Dans ce dernier cas, rassurez-vous, tout a été étudié pour que la technique soit parfaitement indolore.

Tout au long de la séance, le masseur invite le patient à être acteur de son mieux-être, à participer à l’amélioration de sa santé physique et psychique. Pour cela, il lui fait pratiquer différents exercices de respiration, parfois avec des bruits (c’est notamment ce que l’on appelle la technique des « six sons de guérison » : ils font vibrer l’abdomen, ce qui participe à son nettoyage).

En outre, un véritable dialogue s’instaure entre le masseur et le massé, qui fait partie intégrante du traitement. En effet, il s’agit de discuter, d’expliquer la pratique et la méthode, d’exprimer son ressenti, afin d’adapter correctement le traitement. En outre, la verbalisation des émotions permet de stimuler le processus d’auto-guérison du patient.

Enfin, au terme de la séance, le praticien conseille et montre quelques exercices respiratoires à réaliser chez soi, pour pouvoir conserver les effets bénéfiques du massage. Il est également recommandé de se reposer, de boire de l’eau (pour éliminer les toxines qui ont été libérés par le massage), et de ne pas manger trop copieusement dans la journée qui suit la séance.

Une séance dure environ 1 heure.

Origine

Le Chi Nei Tsang provient de la Chine Ancienne Taoïste. A l’origine, cette technique était pratiquée par les moines qui cherchaient à atteindre un état de paix et de relaxation, à la fois spirituel et corporel, intense. C’est le maître spirituel taoïste Mantak Chia qui a contribué en particulier à développer et répandre cet exercice.

Il ne s’agit pas d’une pratique reconnue en France en tant que médecine, mais plutôt utilisée en complément de médecines traditionnelles. Il est possible, relativement aisément, de choisir de se former plus ou moins à l’exercice en assistant à des stages, des exercices, etc. Il convient donc de faire attention aux dérives et aux excès qui peuvent exister. Souvent, ce sont des personnes exerçant d’autres professions dans le domaine médical qui diversifient leur activité avec le Chi Nei Tsang : kinésithérapeute, infirmier(e), naturopathe…

Il faut donc veiller non seulement à ce que votre praticien soit apte à vous manipuler l’abdomen, mais également qu’il soit capable de vous prendre en charge psychologiquement afin de vous conseiller et de vous aider au mieux, car le Chi Nei Tsang peut faire remonter des émotions profondément enfouies qui peuvent parfois créer des chocs et perturber les patients. 

Références

Témoignage sur une séance : http://www.psychologies.com/Bien-etre/Relaxation/Massage/Articles-et-Dossiers/Harmoniser-ses-emotions-avec-le-Chi-Nei-Tsang
Site web spécialisé : http://www.espaceyinyang.com/le-chi-nei-tsang-fiche-detaillee.html
Magasine de santé : https://www.alternativesante.fr/massage/chi-nei-tsang-l-art-du-massage-visceral

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Send this to a friend