La méthode Feldenkrais : un mouvement de bonheur

By 5 August 2019 August 22nd, 2019 dans le corps, index

La méthode Feldenkrais : un mouvement de bonheur

methode feldenkrais

On pourrait définir la méthode Feldenkrais comme une technique d’éducation du corps, qui a pour but de développer sa conscience et sa confiance à travers les mouvements dans l’espace, dans notre environnement, notamment grâce aux sensations et perceptions que l’on a de notre corps et de ce qui l’entoure.

En fait, les mouvements que nous faisons constamment sont considérés comme des révélateurs par excellence de ce que nous sommes et de ce que nous faisons précisément. Lors de la pratique de cette méthode, il s’agit donc d’explorer notre façon de faire des mouvements simples, qui ne demandent pas d’effort particulier. L’objectif n’est pas de les accomplir parfaitement, mais véritablement de redécouvrir nos habitudes corporelles, l’harmonie du mouvement, et la satisfaction de bien bouger.

Cette méthode repose sur les mêmes principes que ceux des arts martiaux, selon lesquels il est inutile d’utiliser la force brute pour déplacer son adversaire/partenaire : au contraire, l’efficacité de la prise réside dans la pertinence et l’opportunité du moment et du placement par rapport à l’autre. Il s’agit donc ici de retrouver la justesse du mouvement, celle qui nous fera nous sentir en harmonie avec notre corps et notre environnement, à la fois physiquement et psychologiquement. 




En effet, la méthode Feldenkrais part du principe que nous acquérons tous des habitudes de gestuelle et de posture au cours de l’enfance, qui nous suivrons toute notre vie. Le problème, c’est que parfois, ces habitudes ne sont pas ou plus en phase avec nos besoins, nos désirs ou nos capacités, et un décalage se crée alors, qui peut être source d’inconfort, voire de mal-être et/ou de douleur.

Grâce à cette méthode, on va donc tenter de se rééduquer en retrouvant un geste juste, adapté ; autrement dit, une posture, une façon de se mouvoir qui ne provoque ni douleur, ni tension. Il faut par conséquent (ré)apprendre à bouger, à doser sa force et son énergie, pour effacer ces mauvaises habitudes. 

En fait, les gestes et mouvements ne doivent plus être réalisés automatiquement, machinalement, sans y penser, mais au contraire doivent pénétrer entièrement notre conscience. On tente de libérer le corps de ses contraintes habituelles pour renouer avec le plaisir et la légèreté des sensations du mouvement.

Cette méthode considère que toutes nos fonctions biologiques sont influencées par notre gestuelle et nos capacités motrices. Ainsi, si elles sont incomplètes ou inadaptées, cela aura des répercussions sur maints aspects de notre vie : notre respiration, notre digestion, notre façon de socialiser ou de nous comporter en collectivité… Le but de la méthode n’est donc pas de rectifier radicalement et drastiquement nos habitudes, mais simplement de nous faire prendre conscience et de (re)découvrir notre propre mode de fonctionnement.

Bienfaits de la méthode Feldenkrais

Tout d’abord, il faut savoir que la méthode Feldenkrais n’est pas reconnue comme une thérapie en tant que telle. On peut donc l’utiliser en complément de médecines plus traditionnelles, mais elle ne peut pas remplacer un traitement spécifique.

Egalement, on peut y avoir recours pour diverses raisons : parce que l’on veut soulager ou se débarrasser d’une douleur, d’une gêne ou d’un blocage en particulier, ou bien parce que l’on veut avoir davantage conscience de soi et de son corps, et exploiter de manière plus pertinente ses capacités. Elle peut aussi aider à la rééducation à la suite d’une blessure par exemple, et est particulièrement utilisée pour traiter les blessures liées au travail (tendinites, bursites, etc).

Comme l’on part du principe que nos fonctions et facultés motrices influencent aussi notre vie quotidienne, les bienfaits de la méthode sont à la fois physiologiques et psychiques.

Ainsi, au niveau physique d’abord, une pratique assidue et sérieuse permet de développer sa souplesse et sa mobilité (particulièrement au niveau des lombaires et du bassin, mais aussi dans les jambes, es épaules ou le cou), ainsi que de gagner une meilleure posture générale (assis ou bien debout). Les artistes (danseurs, acteurs, musiciens) et les sportifs y ont fréquemment recours pour améliorer leur gestion de l’espace, par exemple. 

La méthode est particulièrement recommandée pour aider les personnes qui ont subi un traumatisme, en plus de la kinésithérapie. Ceux qui souffrent de problèmes musculaires, neurologiques et/ou squelettiques peuvent en être soulagés, ou bien peuvent  en prévenir l’apparition. Egalement, les personnes à mobilité réduites ont la possibilité d’utiliser cette méthode au quotidien pour améliorer leur mobilité.

Mais le principal bienfait de cette méthode reste l’amélioration du bien-être physique général, par l’augmentation de l’efficacité des mouvements et de la perception que nous avons de nous-mêmes, des autres et de l’espace qui nous entoure.

Au niveau psychologique, les bienfaits découlent directement de l’amélioration des conditions physiques, et surtout de leur appréhension et de leur compréhension. Ainsi par exemple, une étude a montré que les personnes souffrant de troubles alimentaires deviennent plus à l’aise avec leur corps grâce à la méthode, et peuvent mieux l’accepter. Egalement, on note que la méthode Feldenkrais peut aider à réduire le stress et la dépression d’une manière générale, et chez les personnes souffrant de maladie grave en particulier. En outre, c’est une méthode qui agit sur le système nerveux et sur ses facultés d’apprentissage, ce qui permet à la fois d’améliorer sa posture, mais aussi sa manière de réagir en société face à un obstacle ou à un imprévu.




En fait, mieux percevoir et accepter son corps permet de redorer l’image que l’on a de soi-même, et donc de se sentir mieux, dans son corps et dans sa tête. Ainsi, réapprendre à se mouvoir permet d’améliorer la vie des adultes aussi bien que celle des enfants, par la (re)découverte des gestes et du plaisir qu’ils procurent, ainsi que la réalisation de ses capacités. Finalement, le mode de pensée est résumé par la devise du fondateur de cette méthode : « bouger différemment, c’est penser différemment ».

La méthode Feldenkrais en pratique

pieds dance

Il s’agit d’une méthode reconnue comme  ne comportant pas de risque : elle peut donc être pratiquée aussi bien par les personnes âgées que par les très jeunes enfants.

Même s’ils restent très simples à réaliser, ce sont tout de même des mouvements que l’on doit effectuer, seul ou en groupe. Il est donc recommandé de venir à une séance en tenue décontractée, dans laquelle vous vous sentez à l’aise, et suffisamment ample pour pouvoir vous laisser toute votre liberté de mouvements.

Lors d’une séance, qu’elle soit individuelle ou collective, le patient est allongé au sol ou sur une table basse (il peut même parfois être assis ou debout), et doit effectuer différents types de mouvements. Il ne s’agit pas d’une gymnastique, puisque le but n’est certainement pas de répéter des gestes mécaniques. Au contraire, chaque patient doit trouver des gestes adaptés, qui lui correspondent, pour mieux comprendre son corps et son environnement.

On appelle une séance individuelle une « intégration fonctionnelle » (IF). D’abord, le thérapeute pose plusieurs questions pour s’enquérir de l’état de santé du patent, de ses douleurs éventuelles, et de sa perception de sa condition physique. Puis il propose de réaliser des séries de mouvements, qu’il adaptera au fur et à mesure en fonction des besoins et capacités du patient. Il peut s’agir de mouvements de coordination ou de torsion, par exemple. Tout au long de la séance, il guide le patient par le toucher, en soulevant ou déplaçant certaines parties de son corps par exemple.  Il peut ainsi observer si des mouvements sont inhabituels ou si des tensions apparaissent, et va indiquer à l’organisme un moyen de mieux se déplacer. L’accent n’est pas mis sur le résultat mais sur le processus : le but n’est pas de faire un effort pour se dépenser, mais de lentement découvrir et comprendre son corps, pour accéder à un plus grand bien-être.

 Une séance collective est appelée « prise de conscience par le mouvement » (PCM). Cette fois, le thérapeute guide ses patients par la parole, et les invite au fur et à mesure de l’avancée de la séance à effectuer des mouvements qui peuvent leur paraître inhabituels, et leur faire découvrir de nouvelles possibilités. Ils prennent alors conscience de leurs faiblesses, leur rigidité, et apprennent à effectuer d’autres gestes, jusque-là inconnus. L’attention des patients est extrêmement sollicitée et importante.

La durée d’une séance peut varier d’une heure (en individuel) à une demi-journée (atelier collectif).

Origines de la méthode Feldenkrais

C’est Moshé Feldenkrais, un ingénieur physicien, qui est à l’origine de cette discipline. Sa création relève de la rencontre de trois disciplines différentes qui le passionnaient : le judo (il a été la première ceinture noire en France et a fortement contribué à répandre ce sport), les neurosciences et la physique mécanique.

Pendant la Seconde guerre mondiale, alors qu’il s’était engagé dans la marine britannique, il est gravement blessé au genou. Il refuse l’opération qu’on lui propose, car son aboutissement n’est pas sûr, et pourrait le confiner à un fauteuil roulant tout le reste de sa vie. A la place, il choisit d’étudier la meilleure façon de se déplacer sans douleur. Pour cela, il observe de jeunes enfants qui apprennent à bouger et élabore une nouvelle méthode, jusqu’à ce qu’il soit capable de marcher à nouveau.

Il continue de perfectionner ces découvertes pour mettre au point cette méthode qui porte son nom, et voyage dans le monde entier pour former des praticiens. Aujourd’hui, avec l’intérêt croissant pour les « gymnastiques intelligentes », le recours à la méthode Feldenkrais ne cesse d’augmenter, de même que le nombre de praticiens qualifiés.

Les diplômes de praticiens sont reconnus et normalisés en Europe. La formation est répartie en général sur quatre ans, et les thérapeutes sont tenus de participer régulièrement à des « postformations » et des ateliers de « partage des connaissances ». Il existe également en France une liste répertoriant des praticiens certifiés et reconnus de cette méthode, qui compte plus de 250 noms.

Références

Site officiel de l’association Feldenkrais de France : http://www.feldenkrais-france.org/?p=1
Sites web de magasines de santé : https://www.psychologies.com/Therapies/Developpement-personnel/Methodes/Articles-et-Dossiers/La-methode-Feldenkrais
https://www.santemagazine.fr/medecines-alternatives/approches-naturelles/methode-feldenkrais-177025
https://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=feldenkrais_th

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Send this to a friend