Gemmothérapie, un concentré de vie!

By 15 October 2018index

Gemmothérapie, un concentré de vie!

gemmo

Origine et définition de la gemmothérapie

La gemmothérapie (du latin gemma, bourgeon)  est une thérapie naturelle qui utilise les extraits de végétaux en croissance à savoir, les bourgeons mais aussi les jeunes pousses et les radicelles.

Cette technique puise ses origines au Moyen-Age à l’ère des alchimistes. On se servait de certains bourgeons pour réaliser des onguents (préparations à base de corps gras) ou préparer des tisanes.

Saint Hildegarde de Bingen conseillait par ailleurs 8 bourgeons d’arbres : bouleau, cassis, châtaignier, églantier, frêne, peuplier, pommier et tilleul.

Quelques siècles plus tard naît la gemmothérapie telle qu’on la connaît aujourd’hui ou plus précisément la phytembryothérapie. Le Docteur Pol Henry (1918-1988) homéopathe belge développe cette méthode thérapeutique après la 2nde guerre mondiale. Le docteur Max Tétau (1927-2012), homéopathe français reprend les travaux du Dr Pol Henry et donne le nom de gemmothérapie.

2 termes différents pour 2 méthodes de conception

Phytembryothérapie et gemmothérapie présentent quelques différences notables dans leur mode de fabrication.

La 1ère utilise des bourgeons fraichement cueillis qui sont conservés en chambre froide. Ils sont ensuite plongés dans une cuve remplie d’une solution solvante composée de la manière suivante : 1/3 d’eau, 1/3 d’alcool, 1/3 de glycérine. Ils macèrent pendant 21 jours à température ambiante tout en étant maintenus en mouvement dans la cuve (principe de dynamisation comme en homéopathie).

Après plusieurs essais de macération, le Dr Pol Henry décida de garder un macérât-mère concentré, c’est-à-dire dilué au 1/20ème à partir de bourgeons frais.

Pour préparer ce macérât-mère, 3 à 6 kilos de bourgeons frais sont utilisés. La quantité varie en fonction de leur taux d’humidité. Ces bourgeons sont mélangés avec 20 kilos de solvant constitué d’un tiers d’eau, d’un tiers d’alcool à 96° et d’un tiers de glycérine.

A l’issue de la période de macération, le mélange est filtré par gravité puis extrait par pression douce afin de garder les principes actifs intacts.

Cette préparation présentent plusieurs avantages. Sa concentration permet de prendre moins de gouttes (5 à 15 gouttes). Les flacons sont de petit volume et ainsi facile à stocker. Par ailleurs, l’utilisation des 3 solvants facilitent l’extraction et la transmission de l’énergie des bourgeons. Cependant, étant très concentré en principes actifs, il est nécessaire de respecter scrupuleusement les posologies conseillées par son médecin ou son thérapeute.

En gemmothérapie, les bourgeons sont d’abord broyés puis mélangés dans un solvant composé de 50% de glycérine et 50% d’alcool à 96°. Le macérât est ensuite filtré et extrait par pression forte. Il est ensuite dilué dans un mélange contenant 16% d’eau, 34% d’alcool et 50% de glycérine.   Dans cette méthode, l’eau n’est pas utilisée comme solvant, or le Dr Pol Henry estimait que l’eau était nécessaire à l’extraction de l’énergie contenue dans les végétaux.

L’autre inconvénient de cette méthode est la quantité de gouttes à ingérer :  les posologies varient en moyenne de 50 à 150 gouttes par jour. Ce nombre de goutte est fastidieux à compter. De plus, la quantité d’alcool ingérée est importante. En revanche, la dilution étant plus importante, cela réduit les risques de surdose.

Il est à noter qu’il existe encore d’autres modes de fabrication, notamment avec du miel (à la place de la glycérine) ou encore une variante entre phytembryothérapie et gemmothérapie.

Phytembryothérapie Gemmothérapie
Macération 1/3 d’eau, 1/3 d’alcool à 96°, 1/3 de glycérine 50% de glycérine, 50% d’alcool, absence d’eau
Dynamisation Oui Non
Extraction Pression douce Pression forte
Dilution Non 16% d’eau, 34% d’alcool, 50% de glycérine
Posologie (pour un adulte, excepté femme enceinte et allaitante) prise dans un peu d’eau 2-3 gouttes 3 fois par jour

5-10 gouttes 1 fois par jour

Jusqu’à 30 gouttes par jour

20-30 gouttes 3 fois par jour

50-100 gouttes 1 fois par jour

Jusqu’à 300 gouttes par jour

Les vertus des bourgeons

bourgeon

Le bourgeon constitue l’excroissance végétale qui donne naissance aux branches, aux feuilles, aux fleurs et aux fruits. Il est la représentation de l’intégralité de la plante. Avec chaque bourgeon qui se forme, la plante aborde un nouveau stade de vie, elle se régénère, concentre ses forces pour les redéployer à nouveau.

Les tissus embryonnaires végétaux (bourgeons, jeunes pousses, etc.) renferment ainsi toute la puissance de la future plante. Ils contiennent plus d’acides nucléiques (information génétique) que les autres tissus, mais également des hormones de croissance, des vitamines, des oligo- éléments, des minéraux et surtout de la sève apportée par l’arbre.

Tout ceci est lié aux cellules du méristème contenues dans le bourgeon ou dans la jeune pousse. Le méristème est le moteur de la construction de la plante.

L’extrait du bourgeon ainsi constitue un véritable concentré d’information ; il renferme tout le génie de l’arbre dont est issu le bourgeon. Par exemple, le macérat de tilleul (Tilia tomentosa) possède les propriétés sédatives liées aux fleurs mais aussi les vertus dépuratives et diurétiques de l’aubier.

Dans quel cas utiliser la gemmothérapie

Généralement, le recours à la gemmothérapie s’utilise en prévention pour renforcer les capacités de l’organisme, pour drainer les toxines ou encore pour rétablir le terrain.

En ce sens, comme thérapie de fond, elle doit être employée sur des cures de 21 jours minimum, à renouveler selon le trouble, les saisons, l’évolution de la personne…

La gemmothérapie est conseillée pour toutes les pathologies chroniques comme par exemple l’arthrose, les troubles de la sphère ORL, l’eczéma, le psoriasis,… D’autres troubles tels que le stress, l’insomnie, la rétention d’eau, l’acné,… trouveront aussi une réponse efficace auprès des bourgeons.

Thérapeutique assez douce, il y a néanmoins des points de vigilance, notamment pour les femmes enceintes et les enfants pour qui la gemmothérapie n’est pas forcément adaptée. Même prudence pour les personnes ayant un antécédent de cancer hormono-dépendant, on ne conseillera pas de bourgeons à action hormonale ou endocrinienne.  Les personnes sous traitements médicamenteux feront également preuve de bon sens. De manière générale, il est vivement conseillé de consulter son médecin ou son thérapeute (naturopathe, phytothérapeute…) avant toute prise de gemmothérapie.

Par son action sur le terrain, la gemmothérapie agit avec du temps et en profondeur. Il nécessite donc d’être patient et à l’écoute de son corps.

Si la gemmothérapie ne présente pas d’effets secondaires, elle peut entraîner des effets liés à un surdosage ou encore des effets liés à une « crise curative ».

Il est possible de prendre un bourgeon seul ou de l’associer à d’autres bourgeons si besoin.

Exemple d’application

Fatigue : chêne, cassis, séquoia
Stress : tilleul, figuier,
Hypotension:aubépine, chêne
Hypertension : aubépine, amandier, olivier, pommier
Fracture : cassis, pin, sapin
Rétention d’eau : bouleau, châtaignier, frêne
Cystite chronique : bruyère, cassis
Acné : cassis, orme champêtre
Bronchite chronique : cassis, charme, noyer, ronce
Constipation : airelle

La gemmothérapie offre de plus l’avantage de pouvoir être fabriquée soi-même si l’on prend le temps de découvrir et d’en apprendre plus sur les végétaux qui nous entourent.

Source:

Gemmothérapie, les bourgeons au service de la santé. Stéphane BOISTARD, Nov.2016, Terran.
La phytembryothérapie, l’embryon de la gemmothérapie. Dr Franck LEDOUX et Dr Gérard GUENIOT, Sept.2014, Amyris.

A propos de l’auteur: Carole Bourgeois

Curieuse, intuitive et observatrice, depuis mon enfance, je me suis toujours interrogé au sujet de l’humain. Titulaire d’un Master professionnel en urbanisme, j’ai conseillé des collectivités locales pendant 10 ans sur leur développement urbain.

L’arrivée de mon enfant et divers bouleversements personnels (deuil, souffrance au travail…) ont été source de remise en question. J’ai souhaité orienter différemment ma vie et venir en aide aux autres de façon plus concrète et en cohérence avec mes valeurs.

Ainsi, je me suis formée en naturopathie, en plantes médicinales, en aromatologie et en techniques de psycho-énergétique. J’accompagne avec joie les personnes sur un chemin de santé naturel, authentique et simple. L’éducation à la santé réunit le partage, la pédagogie mais aussi et surtout un éternel apprentissage grâce aux consultants. Par ailleurs, le stress professionnel est un sujet qui me tient particulièrement à cœur. C’est pourquoi, je propose aussi des services de prévention auprès des entreprises. La naturopathie a aussi sa place en dehors des cabinets de consultation !

Ecole de naturopathie : https://ecole-de-naturopathie.fr/

Ecole lyonnaise des plantes médicinales : https://www.ecoledeplantesmedicinales.com/

Formation de conseillère en huiles essentielles : https://formations-naturopathe.eu/

Ecole de massages bien-être : https://www.ifjs.fr/

En savoir plus

Carole Bourgeois

Contenu correspondant

Envie de vous sentir bien à la maison?
Je m'inscris
Pas de spams. Desinscription en un seul clic

GUIDE GRATUIT: 80 points Feng-Shui essentiels pour améliorer votre confort de vie.

Simples et rapides à mettre en place!
close-link
Rejoignez plus de 8000 adhérent(e)s
Inscrivez vous à notre newsletter
Restez informé(e) sur tout ce qui se passe près de chez vous en rapport au bien-être.
Vous pouvez annulez votre inscription à tout moment.
close-link

Send this to a friend