Gomasio, la nouvelle alternative au sel

By 9 June 2020 Alimentation

Gomasio, la nouvelle alternative au sel

gomasio

Très utilisé par les végétariens, mais aussi par les personnes qui souhaitent limiter leur consommation de sel, le gomasio est aujourd’hui en passe de devenir un condiment incontournable dans nos cuisines. Du japonais « goma », le sésame, et « shio », le sel, c’est un mélange fabriqué à partir de graines de sésame et de sel, de plus en plus recommandé et loué par les amateurs de cuisine soucieux de leur santé. 




Qu’est-ce que le gomasio ?

Il y a plusieurs milliers d’années, les japonais ont découvert l’huile de sésame, qui venait tout droit d’Inde. Ils ont alors eu l’idée d’associer ce nouveau goût au sel, et le voici désormais devenu un condiment essentiel, qu’on peut très aisément trouver non seulement en Asie mais aussi en Europe, dans les épiceries bio, et parfois même en grande surface. 

En outre, le gomasio n’est pas un simple ingrédient, puisqu’il véhicule toute une pensée philosophique, qui influence sa composition. Par exemple, dans la cuisine ayurvédique, la graine de sésame symbolise l’éternité ; et les quantités de sel et de sésame suivent strictement la philosophie du yin et du yang, dont le but est de maintenir un équilibre parfois difficile à trouver. Il s’agit donc plus précisément de trouver les bonnes proportions de sésame, qui a un goût plutôt puissant, et de sel, sans se priver pour autant. 

En fait, le gomasio est fabriqué en grillant puis broyant des graines de sésame auxquelles on rajoute un peu de sel marin. Lorsque les graines sont broyées, elles libèrent de l’huile qui vient enrober les grains de sel, ce qui facilite son absorption par notre organisme. 

De plus, le gomasio ne se contente pas d’apporter un délicat goût de noisette à vos plats, puisqu’il est également bourré de vertus et qu’il ne peut vous faire que du bien.

Quels sont ses bienfaits du gomasio ?

Si le gomasio est si bon pour la santé, c’est parce qu’il offre de nouvelles possibilités en terme de sublimation de vos plats, tout en étant plus respectueux de votre santé, notamment grâce aux propriétés bénéfiques du sésame.

Une alternative au sel traditionnel

Les médecins et les nutritionnistes ne cessent de le répéter : le sel est un tueur silencieux. En effet, le sel aujourd’hui est présent partout : dans la salière, mais aussi dans la charcuterie, les plats industriels, les fromages, les soupes préparées, les cacahuètes… Cette popularité est due au fait qu’il permet de mettre en valeur le goût des aliments tout en masquant les sensations d’amertume. 

Néanmoins, le sel serait à l’origine de nombreux troubles de la santé, comme l’hypertension, les problèmes cardio-vasculaires, l’insuffisance rénale, l’ostéoporose, l’assèchement des tissus… Car consommer trop de sel dérèglerait certaines fonctions vitales du corps humain (l’assimilation du calcium par exemple). Pourtant, le sel reste un élément indispensable est essentiel pour être en bonne santé, puisque c’est lui qui gère la répartition et les mouvements de l’eau dans notre organisme.

La difficulté est donc de parvenir à trouver le juste équilibre ; ainsi, l’OMS recommande de consommer moins de 5g de sel par jour. Et en cela, le gomasio constitue une excellente alternative, puisqu’il possède peu de sel, mais qu’il offre tout de même le moyen de rehausser le goût de nos plats, comme nous le faisons en salant notre assiette. En outre, l’huile de graines de sésames qui enrobe le sel dans le gomasio en permet une meilleure assimilation, contrairement au sel seul.

Le sésame, un aliment riche en substances bénéfiques

Ses graines regorgent effectivement de :

  • calcium 
  • magnésium 
  • phosphore
  • vitamines B et E 
  • fer 
  • fibres
  • lipides
  • acides gras non saturés (ce sont des substances grasses nécessaires et très bonnes pour l’organisme)
  • acides aminés essentiels

Si vous rajoutez à tout cela les propriétés du sel marin, riche en oligo-éléments et en minéraux, vous aurez une idée générale de tout ce que le gomasio apporte de bon à notre organisme.

Des bienfaits multiples

En conséquence, consommer du gomasio permet :

  • de stimuler le métabolisme, et donc d’éloigner la fatigue, les crampes voire les migraines 
  • d’éviter les ballonnements, en neutralisant l’acidité et en permettant une bonne sécrétion de sucs digestifs
  • de renforcer le système nerveux
  • de tonifier la peau, les cheveux, les muscles et le sang



Comment l’utiliser ?

Il n’existe pas d’utilisation plus simple que celle du gomasio : comme ce condiment est destiné à remplacer le sel, il suffit de l’utiliser comme tel, en le saupoudrant sur vos plats.

Le délicat parfum qu’il rajoute au sel vous permet de l’employer dans tous vos plats, sur des aliments crus ou cuits. Le gomasio est particulièrement apprécié par les crudivores, végétariens et végétaliens qui le saupoudrent sur leur salade, ou bien qui l’incorporent directement dans la sauce. Mais il convient également parfaitement à tous vos plats de volaille, viande et poisson, et aux légumes cuits (quel que soit le type de cuisson). Les féculents de type pâtes ou riz par exemple s’en trouveront eux aussi délicatement relevés. Enfin, il s’accorde également parfaitement avec les soupes, pains et céréales.

Néanmoins, prenez garde : pour profiter pleinement de sa saveur entière et de chacune de ses vertus, il est recommandé de ne pas cuire le gomasio.

Comment en faire soi-même ?

Deux des raisons qui font que le gomasio est si souvent utilisé sont sa facilité et sa rapidité  de fabrication : pour peu qu’on ait les bons ingrédients et un peu de bonne volonté, nous pouvons tou(te)s produire chez nous autant de gomasio que nous le désirons.

Avant toute chose, sachez que les proportions de sésame et de sel varient selon les recettes, même si en général, on fabrique des mélanges avec 95% de sésame pour 5% de sel.

Il faut donc faire griller vos graines de sésame à la poêle, à feu doux en tournant régulièrement. Les graines doivent commencer à prendre une couleur brune, sans être brûlées. En fait, vous saurez qu’elles sont prêtes une fois qu’une douce odeur de noisette commencera à s’en dégager et/ou que les graines se mettront à sauter. Essayez d’ailleurs de privilégier les graines complètes, que l’on trouve facilement dans tous les magasins.

Une fois que vous avez sorti les graines du feu, vous pouvez y ajouter le sel avant de broyer le tout. Vous pouvez pour cela utiliser un mortier, un pilon, ou bien faire preuve de créativité si vous ne possédez ni mortier ni pilon, en utilisant un rouleau à pâtisserie par exemple pour tout écraser jusqu’à obtenir beaucoup de petits grains. Ou alors vous pouvez aussi recourir à un mixeur, mais en utilisant une petite vitesse et par petites impulsions. 

Votre mélange sera prêt lorsqu’il aura pris la forme d’une poudre épaisse. Attention de ne pas les broyer ou mixer trop longtemps, sinon les graines risquent de s’agglomérer à cause de l’huile.

Laissez le tout refroidir, puis stockez le gomasio dans une boîte hermétique fermée.

Plusieurs variantes sont également possibles

Il existe différents types de sésame que vous pouvez utiliser pour varier les plaisirs : du sésame entier, du sésame blanc (en général décortiqué), ou bien du sésame noir (dont le goût est plus intense), par exemple.

Vous pouvez aussi décider de jouer avec les différentes sortes de sel : du sel marin, du gros sel, du sel rose d’Himalaya (particulièrement connu pour toutes ses vertus et sa pureté), etc. 

Enfin, certain(e)s aiment ajouter d’autres ingrédients pour apporter un goût encore plus original à leur mélange, comme par exemple :

  • des algues (les algues nori notamment sont très utilisées au Japon, terre d’origine du gomasio), de la laitue de mer ou encore de l’algue dulse, que vous pouvez aussi combiner 
  • des graines de lin, de courge ou de tournesol, toutes riches en oméga-3 
  • des graines de pavot
  • des graines de chanvre
  • des zestes d’agrumes
  • des orties (le plus souvent sous forme de poudre)
  • du curcuma
  • du poivre noir
  • de l’ail des ours
  • des épices (curry, cumin, coriandre…)
  • des fines herbes séchées (basilic, thym, ciboulette, romarin, etc.)
  • des ingrédients séchés (feuilles de céleri séchées, ail séché)

Conservation

Le gomasio se conserve dans un récipient fermé, en verre de préférence, à l’abri de la chaleur, de l’humidité et de la lumière. 

Vous pouvez le conserver au moins un mois, voire beaucoup plus. 

Précautions

La première précaution à prendre, et la plus importante, est de bien connaître vos allergies, puisque le sésame est en effet un allergène reconnu et fréquent. Si vous n’en avez jamais consommé auparavant, veillez à ne pas en manger seul(e) mais en compagnie d’une personne qui pourra vous porter secours si vous y réagissez mal.

De même, les différents ajouts dans les variantes du gomasio peuvent aussi être des allergènes potentiels, donc des précautions sont à pendre. Ainsi, il est préférable de bien vous renseigner sur tous les composants du gomasio si vous l’achetez déjà préparé.

Attention en outre à ne pas en abuser tout de même, c’est-à-dire à ne pas en consommer quotidiennement et en trop grandes quantités, car le gomasio est riche en lipides, et par conséquent son apport calorique peut être important.

Enfin, certaines personnes disent qu’une trop grande consommation de gomasio leur donne beaucoup de gaz. A bon entendeur…

Sources

https://madame.lefigaro.fr/cuisine/le-gomasio-lalternative-au-sel-utilisation-bienfaits-sesame-201117-145639
http://sainbiosis.canalblog.com/archives/2014/02/28/29050992.html
https://www.750g.com/gomasio-utilisation-bienfaits-on-vous-explique-a27548.htm
https://www.justebio.bio/le-gomasio-un-allie-sante-venu-de-lantiquite/

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

 Notre boutique éco-responsable
Découvrir
close-image
Send this to a friend