Microkinesithérapie : la médecine manuelle qui guérit les traumas

By 2 August 2019 August 22nd, 2019 dans le corps, index

Microkinesithérapie : la médecine manuelle qui guérit les traumas

microkinesitherapie

L’organisme humain est une machine complexe. Au fil des siècles, il s’est construit afin de repousser les agressions extérieures. Encore aujourd’hui, il subit diverses invasions microbiennes, toxiques, chimiques, virales et allergologiques.

Chaque jour ces agressions sont vaillamment repoussées par notre corps. Elles peuvent provenir de l’extérieur dans le cas de virus, des microbes, des perturbateurs endocriniens, des produits chimiques, de la pollution… Mais, elles résultent également de menaces internes telles que la faiblesse d’un organe, une fatigue ou encore un état de vulnérabilité psychologique.

Il arrive ainsi que l’organisme se retrouve face à une perturbation trop importante, ou que la succession d’agressions épuise ses capacités d’auto-défense. Le corps emmagasine alors le choc dans sa mémoire traumatique, créant une « cicatrice ». Mémorisée par le corps, cette dernière peut à terme altérer les tissus organiques. Des symptômes apparaissent, freinant voire immobilisant certaines fonctions de l’organisme.

Les symptômes associés se manifestent localement, provoquant pathologies, infections, douleurs, et dysfonctionnements des organes. 




Origine de la microkinesithérapie 

Bien qu’encore méconnue, la microkinésithérapie compte de plus en plus d’adeptes. Elle consiste en une approche thérapeutique développée en 1980 par les kinésithérapeutes français Patrice Benini et Daniel Grosjean. Cette technique de soin a été pensée pour compléter la kinésitherapie. Ses créateurs, touchant du doigt les limites de la pratique kinésithérapeutique, ont cherché des méthodes de soins plus efficaces dans la durée. C’est après 14 années de travaux qu’aboutit la technique de la microkinésitherapie. 

Littéralement, « microkinésithérapie » signifie « soigner par des petits mouvements ». En constante évolution, cette approche prend de l’importance dans le milieu des thérapies complémentaires. Les récentes expérimentations et les divers témoignages démontrant son efficacité contribuent à sa validation scientifique. La pratique est par ailleurs très encadrée.

Cette thérapie est dispensée par des kinésithérapeutes, des ostéopathes et des médecins diplômés d’état. Ils reçoivent une formation proposée par le Centre de Formation de Microkinésithérapie (CFM) leur attribuant un certificat de compétences. Ils s’engagent à respecter un code d’exercice sans lequel ils ne peuvent être reconnus par l’Association des microkinésithérapeutes. 

Bienfaits de la microkinésithérapie

Le principe est simple, réparer la vitalité tissulaire et soigner ces traumatismes emmagasinés parfois sur plusieurs années grâce à des micropalpations manuelles. En effet, par ces manipulations, la microkinéthérapie traite les cicatrices grâce à une méthode aussi douce qu’efficace. Elle est capable de soigner les dérèglements métaboliques perturbant le système endocrinien, les circuits nerveux ou le rythme vital des tissus.

Elle peut également accompagner une rémission, booster le système immunitaire et atténuer les effets secondaires d’un traitement médicamenteux.

Les bienfaits de la science microkinésithérapeutique s’observent aussi bien en préventif qu’en curatif. Cette pratique soigne donc l’organisme mais, de manière plus surprenante encore, elle peut accompagner un choc psychologique tel qu’un deuil, un conflit, une situation de harcèlement ou de violences psychologiques. 

En pratique 

Les professionnels de santé estiment que deux à trois séances constitue la durée de traitement maximum. Dans le cas de pathologies évolutives, des séances annuelles peuvent cependant être envisagées sur le plus long terme. Cette thérapie s’adresse aux personnes de tout âge. Elle peut également être pratiquée sur des animaux par des vétérinaires formés à la pratique.

La séance dure 30 à 45mn et son prix varie entre 50 et 60€. La microkinésithérapie n’est pas remboursée par la sécurité sociale bien qu’elle soit pratiquée par des professionnels de santé. Elle peut cependant être prise en charge par certaines mutuelles. 

Concrètement, lors de sa visite, le patient s’allonge sur la table de consultation après avoir énoncé le motif de sa visite. Le thérapeute commence par rechercher les causes des douleurs, notamment les troubles ressentis par le patient.

Par de très discrètes palpations, le praticien va traquer la « cicatrice pathogène » révélatrice du traumatisme. Une fois débusquée, il va se mettre en quête des conséquences du trauma, donc de l’origine des symptômes.

En pratique, il garde une main sur la cicatrice et de l’autre main parcourt la ligne médiane du corps afin de trouver la zone impactée par ces symptômes. Cette lecture corporelle n’est pas aisée puisque cette zone n’est pas toujours celle où apparaissent les symptômes.

Ce contact manuel direct stimule la cicatrice et permet d’actionner les mécanismes d’auto-correction de notre organisme. 

Après la séance, le patient peut ressentir une légère fatigue durant un à deux jours durant lesquels le corps élimine les traumatismes traités. Il est vivement conseillé de bien s’hydrater afin d’accompagner l’évacuation de ces blessures.




Le patient doit éviter tout effort physique après la séance afin de laisser le temps à l’organisme d’actionner les mécanismes d’auto-défense stimulés. Soignant aussi bien le corps que l’esprit, la pratique complète les médecines douces et traditionnelles sans pour autant s’y substituer. Plus qu’un simple travail de cicatrisation, certains patients qualifient la microkinésithérapie d’« effaceuse » de traumatismes. Il est cependant important de nuancer, la thérapie accompagne et traite mais ne remplace en aucun cas un traitement médicamenteux prescrit par un médecin.

Les résultats sont variables selon les patients. Parfois, l’organisme n’a plus la capacité à s’auto-réparer. 

Néanmoins, si vous vous reconnaissez dans les affections et troubles cités, et dans la mesure où ils sont la manifestation d’une blessure, il est important de trouver la thérapie capable de la soigner. Dans ce cas il est fort probable que la microkinésithérapie se révèle adaptée à vos symptômes. 

Références 

http://www.microkinesitherapie.com/index.php?lang=fr 
https://www.consoglobe.com/microkinesitherapie-effaceur-traumatismes-cg 
http://www.carevox.fr/sante-naturelle-57/article/la-microkinesitherapie-une 
https://www.microkinefrance.org/la-microkinesitherapie/presentation/ 

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Send this to a friend