Le raifort : Les bienfaits d’une plante oubliée

By 22 November 2017 August 23rd, 2019 Alimentation, chez soi, Plantes et Jardin, Soins

Le raifort : Les bienfaits d’une plante oubliée

raifort

Le raifort, vous connaissez? Il y a des chances que son nom ne vous dise rien. En effet, alors que l’on connaissait déjà les bienfaits de cette plante à la racine biscornue dans l’Antiquité et au Moyen Âge, elle a fini par disparaitre de nos habitudes.

Il est donc temps de remettre le raifort au goût du jour!

Dans cet article, nous vous présentons ses bienfaits et nous vous expliquons comment le consommer.




Quels sont les bienfaits du raifort?

Le raifort présente de nombreuses vertus, certaines d’entre elles pouvant même concurrencer nos antibiotiques modernes! Voici les plus connues.

1) Il lutte contre les troubles digestifs

Le raifort est très efficace quand il s’agit de digestion. Tout d’abord, il favorise le transit intestinal et facilite la digestion. Il a aussi un petit effet laxatif et aide à diminuer les gaz intestinaux.

De plus, il fait le grand nettoyage dans les intestins car il aide à se débarrasser des parasites que l’on peut y trouver.

2) Il traite la sinusite et la bronchite

Le raifort aide à diminuer considérablement les symptômes liés à la sinusite et à la bronchite, en aidant notamment à décongestionner nos sinus et nos bronches.

Pour déboucher nos sinus, on peut ajouter à nos plats du raifort frais sur lequel on aura versé quelques gouttes de citron.

Cependant, ici, le raifort est plus efficace lorsqu’il est utilisé avec une autre plante.

Ainsi, que ce soit dans le cas d’une bronchite ou d’une sinusite, une étude a démontré l’efficacité d’un extrait de plantes dans lequel on retrouve du raifort et de la capucine. Utilisé par de nombreux patients, ce mélange a permis de diminuer les symptômes de la maladie de 80%, obtenant ainsi des résultats semblables à ceux d’un antibiotique.

3) Il aide à soigner les infections urinaires

Grâce aux substances antibactériennes qu’il contient, telles que l’allicine et la sinigrine, le raifort est capable de significativement soulager les infections des voies urinaires.

Le raifort a aussi un effet diurétique, qui permet également de lutter contre les infections urinaires.

4) Il soulage les rhumatismes et les douleurs articulaires

C’est là l’une des utilisations les plus anciennes du raifort. En effet, on l’utilisait déjà au Moyen Âge dans cet objectif-là.

Au niveau des douleurs articulaires, il est très efficace contre les douleurs provoquées par l’arthrose et l’arthrite. Pour les soulager, il est généralement utilisé en cataplasme, c’est-à-dire sous forme d’une pâte que l’on applique directement sur la peau.

5) Il calme les piqûres d’insectes

Le raifort aide à soulager les piqûres d’insectes en calmant les démangeaisons qu’elles provoquent, mais aussi la sensation de brûlure qu’elles peuvent parfois entraîner.

Dans ce cas-ci également, la plante s’utilise en usage externe. Il suffit d’appliquer sur la piqûre une pâte formée à base d’eau et de raifort séché.

6) Il combat la fatigue et renforce notre système immunitaire

Le raifort est très riche en vitamine C. Il en contient même plus que l’orange! À ce titre, il est très efficace pour renforcer notre système immunitaire.

Il peut aussi être utilisé en cas de manque de vitamine C dans l’organisme, et était d’ailleurs largement utilisé pour lutter contre le scorbut au Moyen Âge. Cette maladie, qui touchait principalement les marins et les prisonniers, provenait d’une profonde carence en vitamine C.

7) Il aiderait à lutter contre le cancer

Ce bienfait est encore à prouver, car aucune étude n’a été réalisée sur des humains jusqu’à présent. Cependant, le raifort montre des signes très encourageants de traitement du cancer chez les animaux.

Ses propriétés anti-cancéreuses proviendraient notamment de sa forte teneur en glucosinolates. Selon les études réalisées sur les animaux, il aide à combattre la propagation du cancer dans notre organisme.

8) Mais encore…

Parmi les bienfaits que l’on attribue au raifort, on peut aussi noter qu’il :

  • Favorise une meilleure circulation du sang et régule la tension sanguine ;
  • Lutte contre les aphtes ;
  • Détruit des bactéries tels que l’Escherichia coli et le staphylocoque doré ;
  • Aide à nettoyer les dents et à assainir l’haleine.



Comment consommer le raifort?

S’il est encore très consommé en Europe centrale, de l’est et du nord, le raifort n’est pas très commun chez nous. Vous vous demandez donc sûrement comment le consommer!

1) En cuisine

Tout d’abord, il faut savoir que le raifort a un goût très piquant qui ne plait pas à tout le monde. Pour vous donner une idée, on le surnomme « moutarde des Allemands » et on lui trouve souvent un lien avec le wasabi, que certains appellent « raifort chinois ». La plupart des poudres de wasabi contiennent d’ailleurs du raifort. Vous voilà prévenus!

Le raifort est généralement utilisé comme condiment, et on l’utilise notamment dans les sauces. Mêlé à de la crème fraîche, son goût est plus doux et se rapproche de la moutarde. Il se combine notamment très bien avec la charcuterie, la choucroute et le cabillaud.

Au supermarché, on le trouve d’ailleurs généralement sous forme râpée dans le rayon des condiments.

Mais vous pouvez le préparez vous-mêmes si vous arrivez à le trouver sous sa forme naturelle. Dans ce cas, il vous faudra alors commencer par peler sa racine. Une fois pelé, on le mange généralement sous forme râpée. Pensez à vous débarrasser des parties vertes, qui sont trop amères, ainsi que du cœur, qui est trop dur. Notez aussi que pour éviter qu’il ne s’oxyde trop vite, il est préférable de verser du jus de citron ou du vinaigre dessus.

Ses feuilles sont également comestibles, et peuvent être consommées crues (sous forme de salade) ou cuites.

2) En médicament

Si vous n’aimez pas son goût ou si vous voulez profiter de ses bienfaits sans devoir le manger, vous pouvez aussi le consommer sous d’autres formes, telles qu’un sirop, une pâte ou une infusion.

La forme à choisir dépend de ce que vous voulez soigner.

3) Quelques précautions à prendre

Le raifort présente toutefois quelques contre-indications.

Ainsi, il est fortement déconseillé chez les femmes enceintes ou allaitantes, et les très jeunes enfants.

De plus, si vous prenez des médicaments anti-inflammatoires ou des hormones thyroïdiennes, il est préférable de consulter votre médecin avant de le consommer. C’est également le cas si vous souffrez d’un cancer ou si votre pression artérielle est plus basse que la normale.

Enfin, notez que si vous en consommez trop, vous risquez de faire face à une irritation de l’estomac, de  la gorge et de la bouche.

Connaissez-vous déjà le raifort? Comment le cuisinez-vous?

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

 Notre boutique éco-responsable
Découvrir
close-image

Send this to a friend