Le rebirth : renaître en respirant

By 6 August 2019 August 22nd, 2019 dans le corps, index

Le rebirth : renaître en respirant

rebirth

Guérir et se régénérer à travers la respiration en revenant aux sources mêmes de notre vie, voilà ce que propose le rebirth, ou « respiration consciente ». Il s’agit d’une technique respiratoire, qui, comme son nom l’indique (« rebirth » = « renaissance » en anglais), a pour objectif de faire (re)vivre à son pratiquant une nouvelle expérience à chaque fois.

Cette méthode part du principe que nous sommes tous influencés par notre passé, et que nous agissons et organisons bien souvent notre vie en fonction de ce que nous avons vécu auparavant. Or, grâce à la respiration, le rebirth se propose de nous faire revivre certaines expériences antérieures, en particulier des expériences très anciennes, qui remontent aux premières années de notre vie, voire à ses premiers instants. En effet, le rebirth prétend pouvoir nous ramener en arrière, et nous faire revivre des souvenirs que notre corps, à défaut de notre mémoire consciente, a gardés en mémoire. Ainsi, il devient possible d’explorer notre mémoire inconsciente pour observer le déroulement de notre naissance et de nos premières années de vie, afin d’en analyser les éventuels blocages pour pouvoir ensuite les surpasser.

En fait, la respiration consciente consiste à se détendre et à se relaxer de manière absolue et intense, pour faire émerger des souvenirs refoulés inconsciemment. Il est possible de remonter ainsi très loin dans ses souvenirs, puisqu’il a par exemple été prouvé que les fœtus effectuent des mouvements respiratoires dès la fin du troisième mois de grossesse. 




Pratiquer le rebirth, pour le dire autrement, c’est accepter de s’abandonner, de se relâcher et de laisser s’écouler nos tensions actuelles pour se concentrer sur les traumatismes anciens. C’est s’en remettre au pouvoir du souffle, qui permet d’annihiler les tensions refoulées et accumulées qui se sont inscrites dans nos cellules. Effectivement, parfois, le fait de simplement prendre conscience de ces traumatismes anciens ne suffit pas ; l’alternative proposée par le rebirth permet donc non seulement de réaliser l’existence de ces obstacles, mais aussi de les revivre pleinement, pour ressentir à nouveau les sentiments, émotions et perceptions qui étaient en œuvre à ce moment-là.

Dans les faits, l’apport d’oxygène réalisé par cette technique de respiration dirigée et contrôlée permettrait d’agir sur notre fonctionnement émotionnel. Il s’agit à la fois d’une thérapie et d’une technique de développement personnel, c’est-à-dire qu’elle peut être pratiquée aussi bien par des personnes souffrantes souhaitant être soulagées que par des individus désirant acquérir une maîtrise de leur vie plus importante et plus pertinente.

Bienfaits du rebirth

En tant que technique de bien-être, les effets du rebirth sont essentiellement psychologiques. Il s’agit en effet de se libérer des peurs, des tensions, de l’anxiété, des troubles du sommeil (insomnies, apnée du sommeil), des maux de tête, de périodes de dépression, ainsi que de toutes sortes de stress (après une agression, une opération chirurgicale, un accident, un burn-out, une phobie)… Avoir la possibilité de se confronter à nouveau à des traumatismes et des blocages enfouis inconsciemment afin de les dépasser et de les résoudre améliore la confiance en soi, et permet également de reprendre en main sa vie, de repartir de zéro, dans le but de la mener avec davantage de sérénité et de joie. Pour résumer, cette nouvelle perception de soi et de ses projets renouvelle notre optimisme et notre vigueur, afin de transformer et d’adapter nos projets à cette renaissance.

Cependant, on peut également observer des améliorations qui concernent davantage le plan physique : travailler ainsi son souffle permet de bien mieux respirer. En conséquence, les personnes souffrant d’asthme par exemple pourront remarquer une diminution –voire une disparition- de cette gêne. De même, on pourra constater une meilleure circulation de l’énergie dans le corps, et donc une plus grande forme. Enfin, l’état de relaxation intense provoqué par cette sorte de transe respiratoire permet de relâcher et de détendre les muscles, ce qui contribue à faire disparaître certaines douleurs légères.

ATTENTION toutefois, plusieurs précautions sont à prendre avec cette technique. D’abord, il s’agit d’un procédé qui fait appel à l’hyperventilation, ce qui bouleverse le rythme respiratoire, et peut donc provoquer des crises de spasmophilie. A éviter pour les personnes qui en souffrent déjà, donc. Des crampes plus ou moins douloureuses peuvent aussi survenir, mais elles font partie intégrante du processus.

Ensuite, la confrontation aux souvenirs refoulés peut être intense et provoquer des chocs émotionnels importants (peur, colère, cris, larmes, besoin de se reposer…). Il semble que cela fasse partie de la démarche; néanmoins le rebirth est contre-indiqué pour les personnes hypersensibles ou bien fragiles émotionnellement, ainsi que pour les personnes sous l’influence de drogues ou ayant vécu des expériences hallucinatoires. De même, il est fortement déconseillé aux femmes enceintes de plus de 6 mois d’avoir recours à cette méthode, car elle pourrait déclencher un accouchement prématuré.

Egalement, il faut faire très attention au praticien que l’on choisit. En effet, même s’il s’agit d’une pratique couramment utilisée, le rebirth n’est pas reconnu médicalement ou scientifiquement. Très peu d’études ont été menées sur le sujet, ce qui laisse la porte ouverte à de nombreuses dérives et à des abus importants. Les sectes notamment s’approprient souvent cet exercice. Ainsi, par exemple, il faut s’assurer que les souvenirs que l’on revit soient véritablement les nôtres, et qu’ils ressurgissent vraiment pendant la transe. Quelques praticiens malhonnêtes peuvent en effet être tentés de « guider » le patient de manière douteuse, d’abuser de sa confiance, ce qui débouche sur le « rappel » -ou plutôt la création- de faux souvenirs. En outre, il faut s’assurer que le « rebirther » soit capable, le cas échéant, de prendre en charge de manière correcte, complète et personnalisée un patient qui aura été troublé, déstabilisé ou désorienté par cette expérience.




Le rebirth en pratique

Nul besoin d’apporter du matériel ou une tenue spécifique, le rebirth s’effectue allongé. En principe, il faut respirer sans arrêt pendant environ 1 heure, sans aucune pause entre les inspirations et les expirations. La respiration peut être réalisée par le nez ou par la bouche, en fonction des préférences du praticien. C’est un exercice qui peut également se pratiquer individuellement ou en groupe ; l’avantage de le faire en collectivité est de pouvoir avoir un retour sur les autres expériences, et de pouvoir s’exprimer pour partager ses ressentis. Le patient devient alors à la fois celui qui est accompagné et celui accompagne.

La séance commence par un entretien oral, au cours duquel le patient peut exprimer précisément ses attentes. Ensuite, le praticien explique légèrement le fonctionnement du souffle et va préciser les sensations et effets, agréables ou désagréables, du rebirth. Puis on passe à l’exercice de respiration en tant que tel. Dans un premier temps, il va s’agir d’une respiration forcée, peu naturelle. C’est le praticien qui guide son patient en lui indiquant certaines actions à réaliser (accélérer, ralentir…), jusqu’à briser le rythme naturel de sa respiration, afin de le faire entrer, à terme, dans une sorte de transe respiratoire. Et c’est au moment où ce rythme a été totalement bouleversé que les souvenirs et émotions apparaissent. Une fois que l’expérience a été jugée concluante, le praticien aide son patient à retourner peu à peu à une respiration normale, à lui faire reprendre contact avec la réalité. Enfin, la séance se termine sur un deuxième entretien, afin de parler de l’expérience et d’aider le patient à intégrer ces nouvelles connaissances, ainsi qu’à en tirer les conclusions nécessaires pour améliorer sa manière de vivre et de surmonter les traumatismes.

Le rebirth peut également parfois se pratiquer dans une piscine, dont la température correspond à peu près à celle du corps humain. La séance s’effectue alors en groupe, et les patients se soutiennent mutuellement.

En général, un traitement complet se poursuit pendant 9 séances, ce qui correspond symboliquement à la durée d’une grossesse. Une séance dure entre 1h30 et 2 heures environ, dont au moins la moitié est consacrée aux exercices respiratoires en tant que tels.

Origines du rebirth

Le rebirth a été découvert par Léonard Orr dans les années 60-70 en Amérique. Originellement, c’était une technique basée sur l’hyper-oxygénation, et qui s’inspire également de plusieurs traditions anciennes, comme le taoïsme ou le yoga par exemple. Elle a par la suite suscité un engouement important lors du mouvement New Age à la même époque, et s’est donc largement diffusée en Occident.

En France, elle est apparue au cours des années 70, et on lui a rajouté d’autres éléments thérapeutiques, tels que la psychanalyse par exemple. 

C’est une discipline assez peu prise au sérieux par les scientifiques, qui n’est pas non plus reconnue par l’Etat. En revanche, il existe une Association Française de Rebirthing, qui délivre des diplômes à l’issue d’une formation de deux ans environ. Ces praticiens s’engagent à suivre un code de déontologie précis et une éthique stricte, ainsi qu’à respecter la confidentialité des séances.

Ils peuvent être des « rebirther » de profession, des psychologues, des psychothérapeutes, ou bien plus rarement des sage-femmes, des médecins ou des infirmiers qui se sont spécialisés dans cette discipline, ou alors qui l’exercent en plus de leurs fonctions préalables.

Références

Site web spécialisé dans le rebirth, de l’Association Française du Rebirthing :  http://www.afr-rebirthing.com/trouver-un-praticien/

Témoignage sur une expérience de rebirthing : http://www.psychologies.com/Therapies/Developpement-personnel/Methodes/Articles-et-Dossiers/Le-rebirth-respirer-pour-renaitre/7Temoignage

Site web consacré à la santé : https://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=rebirth_th

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Send this to a friend