Le tawashi, l’éponge 100 % écolo à faire soi-même !

Le tawashi, l’éponge 100 % écolo à faire soi-même !

tawashi

Aujourd’hui sur toutes les lèvres, le tawashi est en train de s’imposer comme LA nouvelle alternative aux traditionnelles éponges jaunes et vertes. Écologique, lavable et esthétique, découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur cet outil venu du Japon, bien capable de révolutionner nos habitudes de nettoyage ! 




Qu’est-ce que le tawashi exactement ?

Vous l’aurez probablement deviné à son nom : le tawashi vient du Japon. Ce terme signifie « laver » ou « lavette », et désigne un outil de nettoyage, que l’on crée à partir de matières textiles ou de tissus inutilisés.

À l’origine, ces éponges étaient fabriquées en fibres de palme ; on les appelait alors « Kamenoko Tawashi ». Seul problème : au début du XXème siècle, cette épongé était certes très résistante et capable de durer plusieurs années, mais elle était également extrêmement dure, ce qui ne permettait pas de réaliser des opérations plus délicates.

Petit à petit, la fabrication de  ces éponges japonaises a pris une orientation plus écologique, avec une volonté de s’inscrire dans la démarche du zéro déchet. C’est à partir de là que l’on a commencé à utiliser des matières naturellles (bambou, laine, coton, etc.) et de vieux vêtements pour fabriquer les tawashi. 

Aujourd’hui, le souci de plus en plus prononcé de protection de l’environnement a remis cette éponge durable et écologique au goût du jour. Dès lors, une multitude de techniques et de conseils pour fabriquer son propre tawashi ont commencé à émerger sur le web. 

Pourquoi opter pour cette solution ?

Facile à fabriquer soi-même, bonne pour l’environnement, économique, esthétique, solide… On ne compte plus les qualités du tawashi ! Focus sur une partie d’entre elles : 

  1. Parce que c’est écologique

C’est probablement la caractéristique qui a séduit le plus d’adeptes. Avec le tawashi, plus besoin de jeter vos éponges usagées au bout de quelques semaines ! Il vous suffit de récupérer de vieux bouts de tissus pour en fabriquer par vous-mêmes. 

Exit les éponges synthétiques traitées avec des produits chimques et des dérivés du pétrole, nocifs non seulement pour l’environnement mais aussi pour la santé ! 

Et pour une démarche 100 % écolo, il vous suffit d’utiliser des produits ménagers biologiques et respectueux de l’environnement avec votre tawashi.

  1. Parce que c’est durable

Lorsqu’il est bien fait, le tawashi peut être utilisé longtemps : en moyenne, cette éponge a une durée de vie 6 fois supérieure à celle d’une éponge normale. Elle dure également plus longtemps que les éponges végétales.

Autre avantage : si vous souhaitez changer d’éponge, nul besoin d’aller dans un magasin, vous pouvez simplement prendre quelques minutes pour en fabriquer une nouvelle.

En plus, il vous suffit de laver votre tawashi à la machine lorsqu’il devient trop sale (à 60°C pour éliminer tous les germes). Cela permet d’éviter que les bactéries et autres micro organismes n’y pullulent. Pratique ! 

  1. Parce que c’est esthétique

La plupart du temps, le tawashi a l’aspect d’un petit carré, fait de tissus entremêlés et croisés. Mais il peut aussi être rond : couleurs, matières, tailles, formes… Tout est personnalisable ! En fonction des utilisations que vous en faites, vous pouvez donc varier les plaisirs.

  1. Parce que c‘est multi usages

En général, le tawashi est utilisé en guise d’éponge. Il sert donc à nettoyer la vaisselle, la table, les plans de travail… 

Mais vous pouvez aussi l’utiliser pour faire le ménage ou pour vos rituels beauté : en privilégiant des tissus doux, pourquoi ne pas vous en servir pour vous laver ou vous démaquiller ? Avec un peu d’imagination, tout est possible…

A chaque situation son tawashi, donc !

  1. Parce que c’est économique

 Si vous faites votre tawashi vous-mêmes, vous n’avez rien besoin d’acheter. Il vous suffit de récupérer  vos vieux t-shirts, bas, chaussettes, rideaux … Ou tout autre pièce de tissu abîmée. C’est l’occasion de donner une seconde vie à vos vêtements devenus trop petits ou que vous ne portez plus !

Et si vous avez choisi de fabriquer votre éponge zéro déchet avec des aiguilles à tricoter, cela vous permettra d’utiliser vos restes de bobines et de fils.

 Quels sont les inconvénients du tawashi ?

tawashi eponge

Du fait des matières utilisées (coton, tissus synthétiques, laine, etc.), le tawashi a besoin d’un peu plus de temps que les éponges sytnétiques pour sécher. 

Toujours en raison des tissus utilisés pour fabriquer le tawashi, on reproche souvent au tawashi son manque d’efficacité pour nettoyer la saleté incrustée, ce qui nécessite l’utilisation d’une brosse à poils durs. Néanmoins, il existe bien évidemment des solutions pour y remédier. 

Une technique souvent utilisée est celle des coquilles d’œufs : il vous suffit de broyer les coquilles des œufs que vous avez consommés et d’utiliser les morceaux en les répandant sur votre vaisselle avant de frotter avec votre tawashi. Non seulement cela ne raye pas vos ustensiles, mais en plus c’est bénéfique pour vos canalisations.

Une autre option peut être d’utiliser du sisal (une fibre végétale écologique) pour composer votre éponge. Cela la rendra davantage décapante. Et en bonus, cette matière fait aussi du tawashi un excellent outil à utiliser sous la douche pour un lavage tonifiant ! 

Quels sont les différents modèles de tawashi ?

Le tawashi a des usages multiples, et peut donc revêtir de nombreuses formes différentes et avoir des caractéristiques variées. La seule limite à son utilisation est votre imagination. 

Comme il est toujours possible d’être confronté(e) à une panne d’inspiration, voici pour vous quelques exemples de tawashi, en fonction de leur utilité et de leur composition : 

Le tawashi « classique »

C’est le type de tawashi le plus couramment fabriqué et utilisé. Il a une forme globalement carrée et est fabriqué à partir de tissus initialement destinés à être jetés.

Pour la vaisselle, l’acrylique est particulièrement apprécié, car il permet de bien nettoyer les divers ustensiles, et il sèche rapidement.

Le tawashi rond

Tout comme vous pouvez varier les couleurs de votre tawashi en fonction des matières textiles utilisées, vous pouvez également choisir de créer un tawashi rond. Moins fréquents, il existe pourtant de nombreux tutoriels et conseils pour en fabriquer sur Internet.

Le tawashi grattant

Afin de venir à bout des tâches récalcitrantes et nettoyer les surfaces où les tâches se sont incrustées, vous pouvez utiliser des pièces de chanvre pour fabriquer votre éponge écologique. Attention : cette matière est à éviter si vous souhaitez nettoyer des surfaces qui ne doivent pas être rayées.

Dans le cas des surfaces fragiles, il existe aussi la technqiue du sisal ou celle des coquilles d‘œufs, évoquées plus haut.

Le tawashi pour se pomponner 

Vous pouvez choisir de confectionner un tawashi spécialement pour nettoyer votre salle de bains, tout en utilisant des produits écologiques respectueux de l’environnement et de votre santé, bien évidemment. 

Certes, le sisal peut être utilisé pour réaliser des massages toniques sous la douche ; en revanche, pour nettoyer en douceur votre visage ou votre corps, ou bien pour vous démaquiller, mieux vaut privilégier d’autres matières, moins agressives. Vous pouvez donc opter pour du coton ou de la laine de bambou, par exemple.

Le tawashi en jean

À priori, le jean n’est pas la première matière à laquelle on pense pour fabriquer une éponge. Pourtant, il s’avère tout aussi efficace que les autres tissus, particulièrement parce que cette matière permet de bien nettoyer les plans de travail dans la cuisine grâce à son côté un peu rugueux. N’hésitez donc pas à en (ab)user !

5 techniques pour fabriquer vous-même votre tawashi

Vous désirez adopter l’éponge 100 % zéro déchet mais hésitez à vous lancer car vous ne savez pas trop comment vous y prendre pour en fabriquer une ? Rassurez-vous : créer un tawashi est simple, rapide et amusant. 

Nous avons sélectionné pour vous 5 techniques différentes de fabrication, allant de la plus simple à la plus élaborée. Pet parce que nous savons que suivre des instructions uniquement écrites peut ne pas être simple, nous vous avons ajouté une vidéo de démonstartion pour chacune d’entre elles. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer !

Fabriquer un tawashi à l’aide d’un métier à tisser

Pour créer votre premier tawashi, il vous faudra d’abord fabriquer une petite planche à tisser, ce qui ne prend que quelques minutes. Pour cela, vous aurez besoin :

  • D’un marteau et de 20 clous à têtes plates
  • D’une petite planche en bois
  • D’une règle et/ou d’une équerre
  • D’un marqueur

Tracez sur la planche un carré de 13 centimètres de côté. Tous les 3 centimètres, faites une marque sur laquelle vous allez planter un clou jusqu’à avoir fait le tour du carré de manière régulière (5 clous sur chaque face). Attention : ne plantez pas de clou sur les quatre coins du carré. 

Découpez ensuite les pièces de tissu que vous avez sélectionnées de manière à obtenir 10 bandelettes fines (16 centimètre de long environ). Enfilez ces bandelettes de manière horizontale, sur les rangées de clous de gauche et de droite. Faites la même chose de manière verticale, mais cette fois-ci en enchevêtrant les bandelettes, comme un tressage : au-dessus, en-dessous, au-dessus, en-dessous et ainsi de suite.

Une fois le tissage accompli, détachez du clou sans la lâcher la boucle de l’extrémité d’une des bandelettes. Faites passer l’extrémité de la deuxième bandelette dans la boucle de la première. Faites ainsi pour pour toutes les bandelettes jusqu’à faire le tour de votre tawashi. 

Vous pourrez utiliser la boucle finale pour accrocher votre éponge où vous le désirez.

Comme des images valent mieux que des mots, voici une vidéo explicative de cette technique : 

Grâce à votre métier à tisser, vous pourrez fabriquer en quelques minutes autant d’éponges zéro déchets, lavables et réutilisable, que vous le désirez !

Fabriquer un tawashi sans clou ni planche en bois, avec des pinces à linge

Si jamais vous manquez de matériel, pas de panique ! Il existe toujours des solutions.

Vous pouvez par exemple utiliser une boîte carrée. Les dimensions de cette boîte sont à sélectionner en fonction de la taille que vous voulez donner à votre tawashi. Puis vous pouvez y installer des pinces à linge, de façon à faire tout le tour de la boîte. 

Il ne vous reste plus qu’à effectuer le tissage évoqué juste au-dessus, en enfilant les bandelettes sur les etrêmités des pinces.

Le tawashi fabriqué à l’aide d’un tricotin 

Une autre technique consiste à utiliser un tricotin en guise de support pour tresser votre tawashi. Le tricotin est un appareil qui sert à tricoter en rond, composée d’un cylindre creux, surmonté de crochets.

À noter que si vous désirez donner une forme originale à votre tawashi, vous pouvez tout à fait jouer avec la forme de votre planche à tisser ou de votre tricotin.

Fabriquer un tawashi au crochet 

Pour celles et ceux qui se sentent l’âme d’une couturière (ou d’un couturier), vous pouvez aussi opter pour la méthode de fabrication au crochet. Dans ce cas, les fils en acrylique sont à privilégier.

Fabriquer un tawashi au tricot

Enfin, les plus expérimenté(e)s d’entre vous aimeront probablement la méthode de fabrication au tricot. 

Là encore, l’acrylique est à privilégier, mais vous pouvez aussi utiliser du coton. À noter que pour cette technique, il n’est pas forcément nécessaire d’être un expert du tricot : seule la motivation est importante ! 

Désormais, vous n’avez plus d’excuse pour ne pas adopter le tawashi !




Sources

https://www.stokabio.com/cuisine/eponge-lavable/eponge-lavable-tawashi-tout-savoir-histoire-origines_3293/
https://www.fiftyandmemagazine.be/fr/bien-etre/home/quels-sont-les-avantages-de-leponge-tawashi
https://www.toutvert.fr/tawashi/
http://rock-and-paper.com/diy/tawashi-faire-des-eponges-zero-dechet

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

Send this to a friend