Vivre en complète autonomie : Utopie ou rêve accessible?

By 29 August 2017 August 23rd, 2019 chez soi, Hygiène de vie, Maison, Plantes et Jardin

Vivre en complète autonomie : Utopie ou rêve accessible?

Vivre en complète autonomie, c’est arriver à générer seul tout ce dont on a besoin pour vivre. Cela signifie par exemple produire sa propre nourriture, mais aussi se libérer des fournisseurs en eau et en électricité.

Mais est-ce réellement possible ou juste une idée fantaisiste?

Si vous leur posez la question, nul doute que Julien, Yves ou Emma vous diront que cela peut devenir votre réalité. Eux, ils ont sauté le pas depuis de nombreuses années et peuvent maintenant confirmer que l’autonomie complète peut être bien réelle!

Cela demande persévérance et créativité, mais ce mode de vie offre aussi beaucoup de bonheur à ceux qui, comme eux, l’ont choisi.

Voici plusieurs pistes pour vous aider à comprendre ce que vous devrez faire pour pouvoir vivre en autonomie.




1) Construire votre propre maison

Si vous voulez vivre entièrement en autonomie, il vous faudra sûrement commencer par construire votre maison vous-mêmes.

Pour cela, vous devrez d’abord choisir un terrain adapté à la vie en autonomie. Les terrains propices se trouvent généralement à la campagne car ils doivent se tenir à proximité des ressources naturelles dont vous aurez besoin, comme le bois et l’eau. Faites aussi attention à ne pas choisir un terrain trop petit : en plus de votre maison, vous devrez pouvoir y installer un potager, qui deviendra sûrement votre principale source de nourriture. Et peut-être voudriez-vous également élever des animaux sur votre terrain, comme des poules qui vous donneront des œufs.

Ensuite, pour construire votre maison, vous aurez le choix entre plusieurs matériaux. Il est souvent recommandé d’utiliser ce que l’on trouve à proximité de notre terrain, pour plus de facilité mais aussi pour faire des économies. Vous pouvez évidemment construire une maison avec du bois mais, s’il n’y en a pas aux alentours, la terre peut être une bonne alternative!

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, il est en effet possible de créer des murs solides avec de la simple terre. Bien que l’on n’y soit plus habitués dans notre société actuelle, c’est une méthode qui a été utilisée pendant de nombreux siècles et qui est encore utilisée dans plusieurs parties du monde. Cependant, pour construire des murs résistants avec de la terre, il vous faudra respecter au moins deux conditions : utiliser une terre comprenant au moins 40% d’argile et construire un toit qui protège vos murs afin que l’eau de pluie ne les atteigne pas.

Pour créer votre toit, vous aurez de nouveau le choix entre plusieurs options : tôles, toits en bois ou, même, toitures végétales!

Quoiqu’il en soit, avant de vous y mettre, il vous faudra apprendre la technique en profondeur pour vous assurer de construire une maison qui ne s’effondre pas dès la première tempête! Pour vous aider dans la construction, vous pourrez toujours faire appel à des personnes qui ont plus d’expérience dans le domaine. À ce titre, vous trouverez sur internet des sites de chantiers participatifs sur lesquels il vous suffira de poster une annonce.

Il est vrai que construire sa propre maison représente un réel défi. Mais n’est-ce pas la meilleure des récompenses que de vivre dans une maison que l’on a créée de ses mains?

construire maison

2) Générer votre propre électricité

Voici un autre défi de la vie en autonomie. L’électricité est tellement présente dans nos vies qu’il est parfois difficile de penser que l’on pourrait se passer de notre fournisseur. Et pourtant, c’est possible!

Pour atteindre l’autonomie énergétique, mieux vaut commencer à y penser lors de la construction de votre maison. En effet, la première étape pour arriver à être autonome au niveau de l’électricité, c’est de réduire sa consommation d’électricité. Or, plus votre maison sera passive, moins vous aurez besoin d’électricité pour la chauffer. Et le chauffage est généralement la première source de consommation énergétique!

Après avoir fait attention à la construction de votre maison, pensez aussi à y introduire le moins d’appareils électriques possible. Vous vous rendrez alors vite compte qu’il faudra changer un grand nombre de vos habitudes. Mais, avec un peu d’entraînement et de créativité, vous y arriverez sans trop de difficultés.

Ainsi, vous pourrez par exemple chauffer l’eau avec un chauffe-eau solaire, chauffer votre maison avec un poêle à bois et cuire votre nourriture dans un four solaire. Certains vont même jusqu’à se passer de frigo, expliquant qu’en hiver il fait de toute façon au moins aussi froid en-dehors de notre maison que dans notre réfrigérateur!

Pour le reste, vous pourrez utiliser l’électricité que vous aurez produite. Pour cela, plusieurs options s’offrent à vous : panneaux solaires, éoliennes, ou même des hydroturbines si vous vivez à proximité d’un cours d’eau. Vous pouvez retrouver plus d’explications à ce propos dans notre article sur l’autonomie énergétique.




3) Changer votre consommation en eau

Concernant l’eau, la première chose à faire sera de mettre en place des cuves qui permettront de récupérer l’eau de pluie. Notez qu’il faudra prévoir des cuves assez grandes pour pouvoir avoir des réserves, car il ne pleut pas tous les jours! Pour une meilleure préservation de l’eau et pour un meilleur goût, les cuves en béton ou en pierre calcaire seront la solution idéale.

L’eau de pluie récoltée pourra alors être utilisée dans de nombreuses situations, de l’arrosage du potager aux lessives en passant par le ménage. Pour la boire, il suffira de la filtrer.

Et pour éviter au maximum le gaspillage, l’eau préalablement utilisée dans notre douche ou pour la vaisselle, par exemple, peut être traitée pour nous permettre de la réutiliser. Pour cela, vous pouvez utiliser une station de phytoépuration, qui traitera l’eau par l’action des plantes.

Enfin, comme pour l’électricité, il vous faudra faire attention à utiliser le moins d’eau possible. Pensez par exemple à installer des filtres sur votre robinet et votre douche pour avoir un débit moins fort. Quant aux toilettes, la meilleure solution est d’opter pour des toilettes sèches. Après tout, les chasses d’eau sont de grandes consommatrices d’eau!

4) Produire votre propre nourriture

potager terre

Enfin, il vous faudra produire et récolter votre propre nourriture. Le potager sera donc sûrement une partie essentielle de votre terrain. Notez que vous devrez aussi prévoir suffisamment de temps pour vous en occuper. En effet, entre l’entretien des plantes et la cueillette, un potager requiert souvent plusieurs heures de travail par semaine.

À côté du potager, vous pouvez penser à installer des ruches pour créer votre propre miel, planter des arbres à fruits pour diversifier votre alimentation en fruits et légumes, héberger des poules pour avoir vos propres œufs ou encore élever d’autres animaux pour avoir du lait.

Vous l’aurez compris, un grand éventail de possibilités s’offre à vous!

Et vous, vivre en autonomie, vous y avez déjà pensé?

Pendant que je vous ai sous la main, pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire sur notre newsletter? Simple et gratuit, votre email restera confidentiel c’est promis.

Je pourrai ainsi vous tenir au courant des nouveautés, bons plans et tout ce qui pourrait participer à votre bien-être. C’est par ici!

Contenu correspondant

 Notre boutique éco-responsable
Découvrir
close-image
Send this to a friend